Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Début de réflexion sur une première rencontre avec des êtres intelligents non-terrestrres (E.I.N.T.).

Si des militaires français se sont permis d'écrire un rapport (rapport Cometa) sur un ensemble d'événements ne pouvant que poser un bon nombre de questions, dont celle sur l'existence d'Objets Volants Non Identifiés ne pouvant qu'être pilotés au vu de leurs trajectoires, ce ne peut pas être par pure gaudriole ou délire monomaniaque.

Bien entendu, les auteurs du-dit rapport, pas seulement militaires, ne devaient que relever les faits circonstancier et, surtout, ne devaient pas aller plus loin qu'un ensemble de questionnements et de suggestions.

En revanche, du fait de ma position sociale, simple employé à la retraite d'une société de transport en commun, j'ai toute la liberté d'extrapoler sur une existence probable d'êtres intelligents non-terrestres et, par delà, sur une possible rencontre physique avec de tels êtres, voire sur un début d'échange diplomatique avec eux ou, au pire, une confrontation toujours possible.

Ma première idée de base étant de tenter d'éviter tout anthropomorphisme et fantasme divers, ce qui ne peut pas aller de soit, toutefois, le simple fait d'en être conscient peut en limiter les égarements probables.

Part contre, la seconde sera d'essayer de percevoir autant les différences que les invariants qui ne pourront que paraître entre ce que nous sommes et ce qu'ils sont.

Il faut garder à l'esprit que sur l'échelle de l'évolution, Homo Sapiens Sapiens ne peut être que considéré que comme d'une jeunesse absolue.

P1000433.JPGCe qui, aujourd’hui, structurent nos sociétés, les ont bâties, n'ont, pour les dernières d'entre-elles, l'informatique ainsi que l'ensemble de ce qui l'accompagne et la compose, que quelques décennies d'âge, les fabrications plastiques sont un petit peu plus anciennes, l'automobile a moins du siècle et demi, la sidérurgie a à peine quelques millénaires, autant que pour la roue et l'écriture...

Nos ancêtres sortirent des simples chasses et cueillettes que depuis moins de quinze milles ans, l'Homme moderne n'est vieux que d'environ deux cent mille ans et le genre Homo de deux millions d'années, trois tout au plus.

Ces E.I.N.T. que nous rencontreront probablement ont possiblement commencé leurs premières exploration hors de leur planète originelle depuis aussi longtemps qu'il nous fallut pour nous installer sur toutes les terres immergées, antarctique comprise depuis quelques décennies (environ 75 000 ans au total).

Mais nous pourrions tout aussi bien contacter des êtres dont le début de leurs découvertes hors de leur système solaire ne daterait que de quelques années tout au plus.

En effet, au vu du faible nombre d'informations qui est à notre disposition, nous devons conserver, au mieux, une imagination ouverte à toutes les possibilités, en considérant ces être supputés ni en bien, ni en mal (songeons au traumatisme que fut, pour les amérindiens, leur rencontre d'avec les européens), ayant des intérêts et des buts propres pouvant croiser, se confronter et/ou entrecroiser les nôtres, aux formes pouvant paraître, pour nous, détestables ou admirables, n'ayant rien à voir avec leurs propres volontés et résolutions bonnes ou mauvaises pour nous, avec une psychologie et une sociologie totalement différente de la nôtre ou, pourquoi pas, très proche, et une technologie ainsi que des savoirs soit voisins, soit infiniment éloignés et différents de nos connaissances.

En fait, le premier danger auquel nous devrons nous confronter sera celui de les considérer comme des Dieux ou des Démons, ils ne seront ni l'un, ni l'autre, le principal étant de comprendre qui ils sont sans faire de projection d'aucune sorte.

Ainsi pourrions-nous imaginer des êtres si anciens qu'ils en auraient oublié jusqu'aux savoirs de leurs ancêtres tout en continuant à utiliser une technologie qu'ils ne comprennent plus et n'auraient, de projets, que des buts fallacieux.

Il ne faudra pas être surpris ni par leur forme, ni par leur mode de déplacement, reptation ou grâce à deux, quatre, six membres voire plus, ni par leur mode de communication naturelle, onde sonore ou radio, impulsion lumineuse, champ magnétique, changement de couleur corporelle ou d'autres encore inenvisageable, la nature, en ces choses, nous ayant montré son incroyable inventivité.

La nudité peut ne pas leur être un tabou, d'ailleurs nombre de populations humaines ne connaissaient pas le vêtement avant leur rencontre d'avec des sociétés plus avancées, asiatiques, européennes, arabes, africaines...

Ces rencontres pourrons être de deux types, soit parce qu'ils nous visitent continuellement par les fameux O.V.N.I.s et que, pour des raison ou d'autres, nousP1000435.JPG devrons et/ou pourrions les contacter, soit parce que nous aurions découvert le moyen de voyager à une vitesse supérieur à celle de la lumière et que, par hasard, un tel contact s'effectuerait.

Quoi qu'il en soit, si, en effet, des vaisseaux spatiaux d'Être Intelligents Non Terrestres traversent l'espace aérien de notre planète, cela ne peut que vouloir dire que, de fait, cette vitesse de la lumière peut être dépassée, d'une manière ou d'une autre.

Dans le premier type de rencontre, les E.I.N.T. auront eu tout leur temps pour nous étudier, de préférence et, d'une certaine façon, par courtoisie pour les raisons exposées plus avant, ce devrait être à eux de faire le premier pas, ce qui, je le conçois, ne leur serait pas si simple que cela.

Là, cet échange sera d'autant plus facilité qu'ils auront pu aménager leur langage avec le nôtre.

Dans le second type, les choses seraient ô combien plus complexes puisque il nous faudrait d'abord comprendre leur propre mode de transmission et qu'eux-mêmes fassent de même, je vous avoue que ce cas me chaut bien moins, n'étant pas vraiment le sujet de cette discutions.

Donc, revenons à la première de ces possibilités.

Nécessairement, nos codes si humains, conscients et inconscients, n'auraient plus vraiment cours, d'autant plus que nous nous retrouverions en position de faiblesse puisqu'ils connaîtraient beaucoup de nous quand nous-même ignorerions tout d'eux.

Nous devrions donc inventer une nouvelle diplomatie en nous essayant de contenir nos affects et de deviner et comprendre leurs buts et résolutions, tout d'abord de saisir pourquoi tant de leurs engins traversent nos cieux.

Là encore, tout peut être envisageable, même si leurs actions passées ne semble pas montrer une quelconque agressivité.

Toutefois ceux que nous rencontrions pourraient très bien ne pas être ceux qui, de manière récurrente, se montrent à nous.

Nous pourrions même concevoir que, suivant un processus de synchronicité, un ensemble d'êtres intelligents non terrestres soient, comme nous, plongés dans une situation de crise grave, voire se préparent à se combattre dans notre propre système solaire, il faudrait, dans ce cas, impérativement en comprendre les raisons.

PICT0200.JPGComme vous le voyez, je ne peux pas donner de recette simple, ni même complexe, il n'y a pas en cela de réelle recette, les inconnues étant trop importantes, en fait, si cela se produisait et, vraisemblablement, cela se produira à un moment ou à un autre, ce serait sûrement la situation la plus compliquée que le genre humain aurait à gérer, d'autant plus que ce serait le fait d'une minorité d'entre-nous et que la majorité du reste de la population n'en saurait rien ou pas grand chose, sans compter les nombreux fantasmes et rêveries.

Mais dès l'instant de cette rencontre, il nous faudra réviser nombre de nos notions politiques et scientifiques, voire militaires, la géostratégie devra être repensée puisque dans l'espace nous ne devrions plus avoir, en cela, une conception en deux dimensions avec une troisième limités aux quelques kilomètres d'atmosphère, mais à trois pleines dimensions, pourquoi pas à une quatrième, temporelle, voire à plus suivant les découvertes scientifiques futures.

Quand à la géopolitique.....

 

 

THEURIC

Les commentaires sont fermés.