Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De Pyrrhus à Macron et de l'apparences de victoires.

Il est de fait que ceux qui, en sous-main et pour de juteux profits futurs, politiques et/ou économiques, jetèrent toutes leurs énergies pour que Emmanuel 1er soit élu à la présidence de la république et ait une majorité écrasante à l'assemblée nationale, ont obtenus là une éclatante victoire.

Du-moins sur le papier.

En effet, que ce soit les-dits élus ainsi que leurs instigateurs, il n'est pas besoin de poser bien loin le regard pour observer les nombreux périls auxquels ils auront à faire face dans un avenir pas si lointain.

D'ailleurs, je me suis demandé si la grève des transporteurs des produits dangereux, survenue peut de temps après l'élection de Monsieur Macron, n'était pas déjà un début d'action de déstabilisation dont il aurait été le destinataire.

Il est possible de dénombrer les dangers desquels l'équipe gouvernemental devra,P1000817.JPG voire doit déjà se confronter:

1) Bon nombre de ces nouveaux élus, dont certains au plus haut de la hiérarchie parlementaire et gouvernementale, n'ont pas une connaissance réelle de de que peut être la politique dans sa complexité autant institutionnelle que relationnelle.

En soit, cela ne devrait pas poser de problème si le temps leur était donné d'en apprendre et comprendre les arcanes.

Mais il n'est pas du tout sûr que ce temps là le leur soit accordé, lors, combien d'entre eux conserveront la tête froide s'il survenait de soudaines difficultés, d'autant plus que, par nature, celles-ci tendent à se produire par paquets, les emmerdes par peloton, comme le disait Chirac;

2) Il est vrai que nombre de parlementaires des partis politiques dits de gouvernements, E.E.L.V./P.S./U.D.I./L.R. (hormis ceux du F.N.), se sont rangés du coté des livreurs de soupe.

Elle est bonne, pourquoi s'en priveraient-ils?

Mais sont-ils sûrs que les vieux briscards qui sont restés dans les rangs de leur ancienne organisation ne vont pas tenter, quand des signes de faiblesses et/ou d'ignorances se feront sentir, de lancer, à ceux d'En Marche(arrière), quelques chausses-trappes et autre croc-en-jambes, par esprit de vengeance ou tout P1000879.JPGsimplement pour reconquérir le pouvoir?

Sans compter de François Hollande qui, sûrement, à dû savonné avec un plaisir indicible la planche sur laquelle Monsieur Macron se tient.

Ainsi que les Insoumis qui ne peuvent qu'agir suivant la logique de la dénomination de leur parti au risque, sinon, de ne pas être pris au sérieux;

3) Vais-je revenir sur ce sujet brulant qu'est la situation de l'économie-monde?

S'il n'y avait pas l'aspect collectif de l'idéologie néolibérale partagée par le pouvoir législatif et exécutif actuel, nous pourrions penser que telle ou telle individualité pourrait entrainer avec elle d'autres personnes pour une action adaptée à une situation devenue catastrophique.

Mais je crains que nous n'assistions plutôt à un affolement suivit d'un sauve-qui-peut général et voir le palais Bourbon et les bancs de l'assemblée nationale se vider telle qu'une baignoire;

4) Les désirs orgiaques des oligarques nationaux, européens et internationaux ne peuvent pas ne pas s’aiguiser au vu de la semblance de toute puissance qu'ils ont acquis grâce à leur mise en place de leurs factotums à la direction de la France.

Mais qui dit désirs, dit facilement jalousies et disputes multiples et continuelles avec, suivant, ordres et contrordres contradictoires avec, de plus, d'indicibles haines qui ne pourrons que se développer.

Si l'un obtient gain de cause, l'autre ne sera-t-il pas tenter de se venger sur notreP1000747 - Copie.JPG gouvernement?

5) Les États-Unis-d'Amérique de Trump, la Grande-Bretagne de May et la Russie de Poutine veulent abattre l'Union-Européenne, ceci pour des raisons propres à chacun d'eux.

Pour cela, le plus simple et le plus rapide consiste à déstabiliser la France.

Une huile bien bouillante ne peut qu'être déjà prête à être jeter sur la moindre flammèche qui ne pourra que s'allumer ici et là en notre beau pays;

6) La faible de l'empire U.S., devenu flagrante, l'Allemagne en a profité pour prendre le pouvoir en U.E., l'équipe de Frau Merkel ayant pu vaincre facilement les velléités d'indépendance qu'avait prises la direction de l'Union-Européenne.

L'intransigeance germanique ne peut que mener à une position impossible du gouvernement phillipard, surtout face à la population.

Mais plus encore, elle ne peut que mener à la ruine de l'U.E. par celle des pays de l'union et, par là même, à la faillite universelle, si celle-ci ne se produit pas avant, ce qui est probable;

7) Population qui, avant même les élections législatives, considérait déjà ces bientôt élus comme n'ayant que peu ou pas de légitimité.

Je ne sais pas ce qu'il se passera dans l'année qui vient mais les six premiers mois passeront assez vite pour que nous le sachions rapidement.

P1000873.JPGEt puis ça ne nous fera pas de mal de rigoler un peu, chacun son tour, non?

 

Il est bien possible que beaucoup de gens adhérents de l'U.P.R., à un autre parti anti-U.E., voire n'ayant aucun lien de cet ordre, soient désappointés, affligés, désespérés par ces dernières élections.

Or, rien n'est vraiment joué.

Ce système qui, progressivement, fut mis en place depuis si longtemps en Europe, arrive aujourd'hui en bout de course, le brexit en fait foi.

Certes, il est encore puissant, mais j'émets l'idée que l'élection même de Macron était une preuve de faiblesse, quand aux autres...

Alors mes amis, plutôt que de vous morfondre, pour ceux qui se morfondent, dites-vous bien que ces élections sont les meilleurs choses qui pouvaient arriver en raison même de  cette fragilité intrinsèque que je vous ai exposé.

Toute autre situation aurait été, et de beaucoup, infiniment plus dangereuse.

 

 

THEURIC

P1000698.JPG

Écrire un commentaire

Optionnel