Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De la géopolitique à la géostratégie, le présent de la France immobile.

La France immobile, l’en-titre peut paraître fort de café.

Mais dorénavant, les enjeux internationaux se font sans que nous-autres français (gouvernement compris, d'autant plus quand nous voyons de quoi il est fait) n'aient grand chose à en dire.

Ainsi notre pays se retrouve aujourd'hui à n'être que l'acteur immobile d'intérêts dont il est le centre et sera, de ce fait, bientôt, secoué en tous sens.

De fait, ce qu'en seconde partie je proposerais à votre réflexion, je ne pourrais en apporter pas grandes confirmations.

P1000698.JPGTout juste s'agirait-il de preuves indirectes, le résultat d'introspections, d'un discernement des tensions internationaux actuels, des anatocismes (synonyme d'intérêt puisque nous nous devons d'éviter de répéter les mêmes mots), des anatocismes, donc, des nations qui comptent dans le monde, en y faisant appel à la logique et à la cohérence des principes politiques, économiques et géographiques.

Il me semble bénéfique, toutefois, que nous nous penchions sur les raisons qui font que la France soit devenue à ce point importante qu'elle puisse se retrouver au milieu d'une lourde sourde et discrète lutte (si la lutte est discrète, elle ne peut qu'être sourde, n'est-ce pas?).

En fait, il y a deux camps, j'y écarte rapidement les notions de bien et de mal que nous réserverons aux enfants, une approche, plutôt, de ce qui serait à notre avantage étant d'une accroche autrement plus logique et adulte.

Un sentiment de bizarrerie, de fantasmagorie, voire de rocambolesque pourrait s'en dégager, ceci parce que nous n'avons plus l'habitude de considérer les autres états autrement que de la manière très infantile de ce que peuvent en dire les médiats officiels et la majorité du personnel politique.

Il y a aussi le fait qu'une évolution politique extrêmement rapide s'est effectuée en un an à  peine, en Grande-Bretagne avec le brexit et aux États-Unis-d'Amérique avec l'élection de Donald Trump,  ainsi que la monté en puissance de l'Allemagne de Merkel, ce qui a totalement rebattu les cartes géopolitiques de l'Occident et deP1010119.JPG l'U.E. en très peu de temps.

Pour autant, la question n'est pas, à mon sens, que j'aie tord ou raison, mais que nous prenions collectivement conscience que notre nation se trouve dans un monde où les autres, de nations, avec leurs enjeux propre à chacunes, agissent au mieux de leurs intérêts, ce que, en définitive, le macronisme philippard ne fait absolument pas.

Y préférant, ainsi, ceux de ceux qui l'ont mis en place, soit l'administration de l'Union-européenne, le Gouvernement allemand, la banque Rothschild et les oligarques monétaristes français, étasuniens et européens.

Je terminerai ce billet en redonnant l'adresse, situé sur ce blog, d'un texte montrant les effets les plus violents de l'effondrement économique généralisé qui arrive, puis je redonnerai les conseils de ce qu'il me semble le mieux de faire pour s'y préparer.

Alors, je vous propose que nous y allons voir:

P1000831.JPG

Pour le moins, les deux puissances antagonistes qui s'affronte actuellement sur notre sol sont aisées à détailler.

D'un coté nous avons les forces que nous pourrions appeler germanolâtres, avec:

-l'Allemagne merkellienne en première ligne, bien sûr, lié à son fantasme de Grande-Europe, non pas depuis Hitler, mais datant de l'époque du Saint-Empire-Romain-Germanique, vieux fantasme se confrontant à la réalité de l'économie nationale et mondiale désespérée.

Sûrement la plus consciente des forces contre lesquelles l'U.E. et elle-même doit se confronter, et qui se débat au-devant de sa faible natalité, du vieillissement mortifère de sa population et de la ruine de celle-ci.

Il est à noter que les allemands, naturellement disciplinés, sont peu enclin à la révolte et, de ce fait, encore moins à la révolution.

P1000753 - Copie.JPGC'est pourquoi  la France est plus facile à déstabiliser que l'Allemagne;

-l'administration de l'U.E. avec Junker et son équipe en seconde ligne, qui rêve toujours de prendre son indépendance, c'est à dire de diriger réellement l'U.E., mais n'ose se confronter frontalement aux allemands, ne faisant que s'appuyer sur les règlements et directives européennes pour les gêner (taquins qu'ils sont);

-les poisons bancaires U.S. que sont Goldman Sachs et Roldschild (dont Bilderberg, ange gardien de Macron-Philippe, est l'émanation), qui se combattent pour le contrôle de l'union, sans comprendre qu'elles sont, avec le dollar, les oligarques monétaristes U.S. et Wall Street, les réelles cibles de l'administration Trump, via la déstabilisation de la France;

-les oligarques monétaristes français et européens, plus quelques américains, qui, du Dieu Dollar et de la Maison Blanche, y préfèrent aujourd'hui le Dieu Euro, Berlin et Bruxelles, ce sont eux, avec les précédents et les poisons bancaires, qui ont le plus à y perdre et ce sont eux qui perdront tout.

Véritables dindons de la farce, ils se laissent tous mener par le bout du nez par ces forces discrètes dont je vous entretiendrai plus loin;

-le gouvernement français, macroniste philippard, ainsi que le reste des gouvernements de l'U.E. qui, à y regarder de près, ne représentent politiquement que si peu de chose que se n'est même pas la peine de vraiment s'y pencher.

 

De l'autre coté, nous avons ce que nous pourrions désigner comme étant la vraiP1000668.JPG coalition internationale, son but étant de détruire l'Union-Européenne pour des raisons différentes pour chacun d'entre-eux (thème que j'ai déjà abordé part ailleurs).

En une liste un petit peu plus longue, je vais faire l'essai de développer rapidement avec vous les intérêts que chacun d' eux ont de cette destruction:

-les États-Unis-d'Amérique, ce qui semblerait contradictoire autant au regard de ce que j'avais pu écrire auparavant sur la domination impériale de ce pays sur l'U.E. que de ce qu'il s'en dit à demi-mots dans les médiats et ailleurs.

Or, si nous songeons que Monsieur Trump doit faire face à une oligarchie rapace qui l'empêche de faire sa politique, soit la réindustrialisation de son pays.

Que sa tentative de pousser la Russie, la Chine et le Brésil à mettre d'un coup la totalité de leurs dollars et leurs bons du trésor U.S. sur le marché pour ruiner aussi bien cette monnaie que Wall Street, donc, par ricochet, ses oligarques, a totalement échoué.

Qu'en raison de l'affaiblissement continuel des E.U.A., d'autant plus sous la présidence de Monsieur Obama, la Germanie a progressivement pris possession de l'Union-Européenne.

Et enfin que, politiquement, mieux vaut pour lui que ce soit en raison de  l'intransigeance allemande que les-dits dollar et Wall Street fassent faillite au-travers de celle de l'euro, ceci avant que cette-dite faillite ne survienne en raison des immenses déséquilibres économiques qui affectent sa nation.

P1010084.JPGSi nous songeons à ces quatre points, alors il devient évident que l'Union-Européenne, pour les U.S.A., doit être détruite, parce que et quoi qu'il en soit, sans euro, l'U.E. n'a plus d'existence et sans U.E. l'euro disparaît automatiquement.

Ce qui, il est vrai, fera logiquement explosé le système économique international;

-La Grande-Bretagne est le pays qui, historiquement, comprend le mieux la France (c'est que nous nous en sommes fait, des coups en vache) et est celui qui est chargé de sa déstabilisation.

C'est le Royaume-Uni pour qui, de voir disparaître l'U.E. offre le plus d'avantage, voire même lui est d'un intérêt quasi vital.

Déjà ça lui facilitera le brexit, voire même l'en débarrassera par la simple disparition de l'union.

Le gouvernement britannique sûrement conscient que le système économique globalisé glisse sur la pente de sa faillite, laisse partir ses banques d'affaire en  européenne union, peut-être en laissant entendre que la France ne serait pas vraiment le pays où il ferait bon spéculer.

France, justement, comme j'ai pu déjà l'écrire auparavant, qui se révèlerait précieuse lors de cet effondrement de l'économie-monde, ne serait-ce qu'en raison de son agriculture encore à peu près valide, bien que les macronistes et lesP1010080.JPG eurolâtres ne cesse de vouloir la détruire.

De plus, cette Allemagne orgueilleuse, délirante et toute puissante dans l'U.E., bien que terriblement fragilisée, ne peut qu'agacer l'Albion qui, suivant sa vieille tradition historique, ne peut supporter qu'une puissance européenne domine les autre nations.

-La Russie, quand à elle, ne peut que voir d'un bon œil l'éclatement aussi bien de l'Union-Européenne que d'une Germanie qui, en une manie datant d'un siècle et demi environ, n'a que de cesse de se montrer hautement agressive.

Ainsi n'est-elle pas pour rien dans la guerre civile qui sévit toujours en une Ukraine néonazie (tiens, tiens), et voudrait, par le biais de l'U.E., prendre le contrôle de la force nucléaire française.

Ce qui génère un casus belli que Monsieur Poutine, né à Stalingrad, aujourd'hui Volgograd, ne peut évidemment pas laisser passer.

Et puis, pour les russes, la disparition de l'Union-Européenne signera automatiquement celle de l'O.T.A.N., ce qui ne pourra qu'être, pour eux, qu'une excellente nouvelle.

-La Chine, ben oui, la Chine, elle aussi s'y met.

Créatrice et adepte du jeu de go, hautement stratégique, où le but est d'encercler P1000815.JPGpuis d'étouffer le jeu de l'adversaire, prendre une position géostratégique là où la situation se révèle utile et possible lui est naturelle.

Ainsi se proposa-t-elle d'aider la Syrie à sa reconstruction d'après guerre.

Aussi ne m'étonnerais-je donc pas qu'elle puisse s’immiscer dans une affaire qui ne devrait la concerner, en réalité, que dans des questions purement commerciales.

-Enfin l'Iran qui, en raison des tracas que lui pose le bloc occidental, ne serait en rien chagriné qu'il puisse éclater.

Je ne pense pas que ce soit un acteur véritablement actif.

Du-moins, la place que l'Union-Européenne et le gouvernement français ainsi qu'italien donne à l'Arabie-Séoudite, ne peut que lui poser nombre de problèmes.

C'est pourquoi qu'un strapontin lui soit laissé ne serait pas pour me surprendre et même me semblerait logique étant donné que, bon an mal an, ce pays se révèlera dans peu de temps d'une importance géostratégique centrale.

Autant en raison de sa stabilité politique, quoi que nous puissions en penser, que de sa position, situé à la frontière entre le proche et le Moyen-Orient et voisin d'une Turquie en déliquescence peu ou prou incontrôlable.

 

Voilà ce que je peux dire des acteurs qui se penchent sur le berceau France.P1000850.JPG

Quelques autres ne furent pas ou peu cités, telle que l'Arabie-Séoudite ou la Turquie.

La raison, en ce qui concerne la première, en étant que, plus que beaucoup d'autres, cette nation est au-devant de terribles périls pouvant se résumer en deux mots et une expression: pétrole, eau et explosion démographique.

Du pétrole, personne ne sait, sauf les professionnels les plus pointus, ce qu'il peut encore y receler au fond de leurs puits, et, ce, depuis le temps que les séoudiens en pompent.

Ainsi est-il fort possible qu'il puisse ne plus en rester guère.

De l'eau, il en est de même, leurs nappes phréatiques, tout comme en Californie d'ailleurs, furent surexploitées, si vous rajoutez à ça l'explosion démographique qu'il s'y passe et la modernisation forcenée du pays, parfois abracadabrantesque, la situation pourrait bien y devenir explosive.

D'ailleurs, je suppute que la guerre qu'elle livre aux yéménites aurait, de cause, justement, son approvisionnement en eau.

En situation de survie, elle ne compte quasiment plus à l'échelle internationale.

Quand à la Turquie, certes elle frétille encore un peu, elle amasse des troupes à la P1000880.JPGfrontière syrienne, se dispute d'avec l'Allemagne, mais Monsieur Erdogan s'est reçu tellement de baffe par une Russie dont il a un impératif besoin, du gaz entre-autre.

De plus les équilibres politique interne au pays sont tellement tendus, son conflit d'avec les kurdes en étant le point visible, que cette nation non plus ne compte plus pour grand chose.

 

Pour terminer, quelques observations:

Il me semble évident que d’honorables correspondants et autres espions au grand cœur doivent grouiller au sein de l'U.E. et dans nombre de gouvernements de l'union.

Des quelques jours que j'ai passé en Hollande, je n'y ai vu que très peu de drapeaux européens, deux à trois à tout casser.

l'hybris germanique ne va pas cesser de s'amplifier, c'est un vieux réflexe, vous dis-je.

En France, si j'ai raison dans ce que je viens de vous exposer, une multitude d'incidents, de manifestations, de grèves, d'événements parfois brutaux, parfoisP1010087.JPG singuliers, s'y passeront, suffisamment amples pour que les médiats en parlent.

Le gouvernement macronien ne va pas cesser de faire des bourdes, parfois du propre chef de tel ou tel ministre, parfois en raison de conseils faussement judicieux provenant dont on ne saura qui.

Les banques françaises feront face à des attaques de diverses sortes, comment voulez-vous que je vous dise desquelles?

 

Prenez garde à vous, amis lecteurs, la période qui s'ouvre sera dangereuse, les enjeux actuelles nous dépassent tous, et de beaucoup.

 

Comme promis, voici l'adresse du libelle traitant des effets les plus néfastes de la crise économique qui se structure en ce moment même par une désindustrialisation mondiale continue: ( de-la-catastrophe-economique-qui-vient-5946580.html#more ).

L'un des signes évident en étant la présence d'un personnage tel qu'Emmanuel Macron en tant que Président de la République Française, dit le flemmard, P1010042.JPGmarquant, ainsi, l'impossibilité foncière des oligarchies de tous poils de trouver des personnes capables.

Ce qui est logique si nous songeons à ce que l'incompétent ne nommera jamais plus compétent que lui en tant que subalterne, ce qu'est Monsieur Macron, Monsieur Philippe et les élus de R.E.M., dits les radios-éléments, pour ces oligarques.

Ce fut l'une des raisons, j'en pose l'axiome, de la dissolution puis de la disparition de l'U.R.S.S.: l'incompétence généralisée au plus haut de l'administration du régime soviétique.

Ce qui est aujourd'hui clairement posé tant dans les administrations françaises, européennes, étasuniennes, dans les banques et chez ces héritiers des richissimes d'autrefois, devenus dorénavant que de pauvres oligarques sans jugeote.

Alors, avant que le système économique globalisé ne cesse son fonctionnement, préparez-vous au mieux, en voici quelques conseils.

Pour cela, je vous le résumerais, pour l'essentiel, par une invite: faites des réserves.

Ayant moi-même compté:

-quelques jours, voire deux semaines de menues monnaies, ne serait-ce que pour quelques courses, le pain, notamment, ceci étant dû au fait que les banques ayantP1010150.JPG fait faillite, il faudra du temps pour que le gouvernement réagisse ou ne soit renversé, pour qu'enfin celles-ci soient nationalisées (il en sera de même pour les assurances, il vous faudra être prudent);

-de plus, vu la raréfaction du carburant, les monnaies ne seront quasiment plus acheminées par la route, donc, si vous habitez loin du rail, ce conseil et ceux suivant sont d'autant plus pressant;

-faites attention aussi si vous habitez dans des banlieues de type grands ensembles, le pouvoir d'alors pourrait très bien vous oublier dans un premier temps et vous n'aurez pas la possibilité de cultiver vos propres choux et carottes.

-si vous avez plus de 100 000 euro dans une même banque, répartissez dès aujourd'hui cette somme dans plusieurs autres, puisque dans un premier temps la différence vous sera confisqué en une tentative inutile et futile de les faire survivre;

-trois mois de nourritures pouvant se conserver, pâtes, riz, plutôt complet, légumes voire fruits secs, farine, sucre, huile, beurre, ...,plus des conserves si vous en avez la place, du café aussi, le temps que les acheminements de vivres reprennent (comme je l'ai dit, la route posera problème), l'agriculture française existant encore (pour combien de temps?);

-faites un potager, vous pouvez dès maintenant acheter les outils, des graines au plus tôt, faites le bêchage d'automne tant que le sol n'est pas gelé, semez en pot en intérieur dès la fin des forts frimas, des tomates par exemple, pour avoir votre récolte au plus tôt;

P1010175.JPG-ayez des poules pour les œufs puis la viande, pour vous et aussi pour du troc;

-comptez un an de produit de première nécessité, pour le corps (savon, shampoing...) comme pour la maison (javel ou vinaigre blanc, lessive, P.Q....), songez à ce que quasiment plus rien n'est produit en France;

-ayez de quoi faire du troc pour deux à trois ans de ce qui n'est plus produit sur notre sol, soit presque tout, tout pourra faire l'affaire, des cigarettes pour les non fumeurs (les autres les fumeront), du chocolat, du café (là encore il sera dur de ne pas résister), mais aussi du papier, du cirage, du savon en rab, de la peinture, du bois de chauffe, des piles, des lampes..., etc..., enfin,  de tout ce dont nous avons tous besoin au jour le jour et dont nous ne faisons que des réserves limités;

-le vélo et/ou le vélomoteur (le plus économe en essence), surtout si vous habitez loin des gares, le train continuant sûrement de rouler, seront une valeur sûre, songez que l'arrêt des transports internationaux signera celui des produits pétroliers, votre voiture restera donc au garage et les bus et cars au dépôt, l'essence et le gasoil sera réservé aux véhicules prioritaires et aux armées;

-commandez un, voire deux chéquiers, les paiements électroniques pouvant cesser àP1010092.JPG un moment ou à un autre, rapidement (?) le chèque pourrait devenir le seul moyen de paiement pour un temps indéterminé, dès que le gouvernement d'alors auront rouvert les banques;

-conservez convenablement tous vos papiers, attendez-vous, aussi, au moins à un ralentissement internet, les administrations, les banques et les assurances, aussi, pouvant les égarer lors de cette catastrophe, voire perdre leurs informations informatiques;

-dès que les signes les plus évidents et marquants, pour ne pas dire angoissants, seront là, allez voir votre maire pour lui expliquer ce qu'il se passe, parce qu'il y a de fortes chance qu'il n'y comprenne rien, ceci pour qu'il commence à organiser autant les pénuries que les risques de désordres et débordements.

C'est, en effet, dans les débuts de cet effondrement, au local, que l'organisation sera, dans un premier temps, le plus efficace.

Je vous encourage à agir au plus vite, ces événements pouvant survenir à n'importe quel instant, demain, dans un mois, dans un an ou plus, cela parce que le système économique globalisé montre, depuis trois ans au moins, d'incroyables et dangereuses capacités de résiliences.

 Depuis le temps que j'annonce cet effondrement de l'économie-monde, je ne ferais plus de pronostique quand à la date de sa survenue, mais, comme j'ai pu déjà l'expliquer, plus nous en attendons l'échéance, plus sa violence destructrice et la rapidité de sa survenue seront grandes.

 

 

 P1010050.JPG

THEURIC

Écrire un commentaire

Optionnel