Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Economie: ça sent mauvais.

Si j'avais créé ce blog ce fut pour trois raisons:

-l'effondrement économique aujourd'hui en accélération;

-suivi d'une guerre de très grande ampleur, mondialisée peut-être, qui pourrait suivre, non pas sous la forme qu'elle est supputé en ce moment;

-un obscurantisme sévissant depuis des décennies, que j'avais relevé autant en moi-même que tout autour de moi.

Ces trois phénomènes étant intimement liés.

Je l'avais ouvert en Novembre 2009, ça fait un bail, bientôt huit longues années.

Certains des billets les plus anciens, obsolètes, furent supprimés, mais les tous P1000889.JPGpremiers subsistent, dont celui initial ( les-elites-cachees.html ) qui, à la vérité, racontait la douleur de ma solitude et ma compréhension de celle que vivent ceux qui ont une même équivalence d'existence.

Maintenant, nous nous retrouvons à faire face à une économie-monde ne cessant de se dégrader, un site, celui de Monsieur Jovanovic ( blog.htm ) le montre par la liste des fermetures d'entreprises nationales et internationales qui, au fil des années et des mois, tendent à l'accroissement continuel.

Bien que je sois loin d'être en accord avec la majorité de ses présupposés idéologiques, je reconnais la qualité de son travail d'information.

Ce fut sur la base de ce que j'y lisais, fermetures d'entreprises et mises au chômage, que j'émis l'idée d'une désindustrialisation généralisée, qui s'amorça peut de temps après que la Grèce ait été ruinée.

Cela montrant, comme j'ai pu l'expliquer auparavant, que la-dite désindustrialisation est le signe le plus visible de ce que la globalisation économique est entrée, depuis quelque temps déjà, au-dedans d'une autodestruction rapide.

Mais un autre signe semble aussi le montrer.

C'est ce que je vous propose que nous explorions ensemble.

P.S.:

Au fait, j'allais oublier, en complément de mon billet précédent sur la Catalogne, cette affaire et son développement montre une chose: la construction européenne des eurorégions étant forclose, c'est l'Union-Européenne qui explosera d'elle-même.P1000851.JPG

Cet arrêt évolutif dû à ce que les pays de l'union, la Chine, même les U.S.A., ainsi que d'autres, ne veulent pas d'une partition de la Catalogne d'avec l'Espagne, ceci lié au verrouillage passé de l'U.E., institutionnellement, politiquement et idéologiquement, mènera à des dissensions telles que des discordes multiples entre les états de la-dite union ne pourrons que se développer.

Puisque le système ne pourra pas s'y adapter et qu'aucun projet de substitution ne pourra être mis en place en raison même de ce triple verrouillage dû à ce que l'accord de tous les états membre est requis pour qu'il soit accepté.

Échec et mat!

De plus, en raison même des tentations qui s'expriment au nord de l'Italie, les catalans ne peuvent que subir une grande violence.

Je pense que, désormais, en plus de l'empire U.S. déclinant, la banque Rothschild aussi veut détruire l'U.E. pour atteindre l'Allemagne, pour des raisons historiques de vengeances inconscientes, plusieurs personnes de cette famille étant mortes assassinées en camp de concentration lors de la Shoah.

Et devinez qui a aidé, par l'entremise du cabinet Bilderberg, Monsieur Macron et le R.E.M. à prendre le pouvoir en France?

 

 

 

Le beurre, rangée au congélateur, fait parti de mes réserves prévues pour l'effondrement qui vient.

Or, suite à une panne d'électricité en mon absence, je fus contraint de jeter ce que P1010071.JPGcontenait mon réfrigérateur.

Il y a peu, au cours de mes dernières courses, j'en achetais de ce beurre qui, dans les médiats, se disait en voie de raréfaction en raison, parait-il, d'une demande accrue à l'internationale et d'une baisse de production.

De mes nombreuses plaquettes posé sur le tapis de la caissière, je lui en touchais quelques mots, et là cette charmante dame m'appris que ce n'était pas seulement cette marchandise qui subissait une forte hausse de prix, mais également et entre-autre le sucre et le chocolat.

Ce fut à cet instant que je compris qu'il ne s'agissait pas, comme le clame les médiats, d'un amoindrissement logique de cette denrée en raison d'une augmentation de son exportation, mais le début du report des jeux spéculatifs boursiers sur les matières premières, dont des produits de bouche.

Ce que je n'avais pas su voir venir.

Certes, vue la monté en puissance depuis la fin du XX° siècle des B.R.I.C.A. et de leurs classes-moyennes, ainsi que l'intérêt généralisé pour la pâtisserie, il est logique de penser que la Chine, l'Inde, le Brésil et bien d'autres pays doivent en accroitre leur importation.

Mais, justement, cet accroissement n'ayant pas débuté hier, ni le mois dernier, cette hausse soudaine des prix et leur amoindrissement en quantité dans les rayons ne peut en être la cause directe, mais tout à plus un prétexte, avec, toutefois, une base P1000706.JPGde réalité: cette exportation ayant mené à une tension autant sur leur montant que sur les flux d'approvisionnement.

Tension n'ayant pu que débuter il y a pas mal de temps déjà, raison sûrement de ces choix.

C'est pourquoi je dis et affirme que cette hausse soudaine des prix et baisse en fourniture de ces articles signent le délaissement progressif de la spéculation boursière qui, désormais, se reporte sur les matières premières et de première nécessité.

Comme ce fut le cas déjà en 2008, peu avant que nous n'apprenions que le système bancaire était aux portes de l'implosion.

Parce que dites-vous bien qu'agir de la sorte ne peut qu'être que risqué.

Spéculer sur un produit frais veut dire l'entreposer convenablement pour pouvoir ensuite le revendre en attendant que son coût monte, parce que s'il se dégrade, il deviendra invendable.

Il en est de même du chocolat qui, lui aussi, subit de même tensions, avec, de plus, un ensemble de maladies qui affaiblissent les cacaotiers.

Si je vous relate cela c'est que la chose me semble d'importance.

Et s'il s'agit bien de phénomènes spéculatifs, ce que je n'avais pas prévu lors de mes P1000840.JPGréflexions, alors cela ne peut que s’amplifier sur bien des marchandises.

D'ailleurs nous pourrions même nous demander si ce qu'il s'était passé au sujet des œufs il y a de cela quelques semaines, n'aurait pas une origine similaire.

Alors, partant du postulat que ces hausses de prix auraient d'origine un déplacement de la spéculation, des bourses vers les matières premières, que pourrions-nous en déduire?

Pour commencer, que les bourses se trouvent dans une situation telle que leurs acteurs principaux, banques et fonds d'investissements, en viennent à en sortir, ce qui n'est pas du meilleurs aloi et, même, ne peut que faire craindre le pire.

Ensuite, que l'hyper-inflation due à l'énorme surproduction monétaire, les Q.E., jusqu'à maintenant limitée aux seuls enjeux boursiers, va progressivement se répandre sur les particuliers que nous sommes.

Le fait que les médiats mentent ou semblent ignorer ce qu'il se passe en vrai (si j'ai raison, bien entendu), prouve soit que le haut personnel politique, le macronisme philippard, n'a plus la connaissance nécessaire de ce qu'est la nature de la politique pour tenter de porter une parole apaisante pour la population, comme sut le faire Monsieur Hollande et son équipe lorsqu'ils affirmaient que la crise était derrière nous.P1000879.JPG

Soit, ce qui serait plus grave encore, se trouvent dans une situation de déni en ne voulant pas voir la réalité des faits.

Pire même, que nous ne soyons plus en but à la censure déguisée, habillée d'une démocratie en souffrance, mais à celle d'une tyrannie, ce qui serait logique si nous songeons à ce que les pouvoirs législatifs et exécutifs sont désormais confondus, conclusion cohérente au vu de la gouvernance macronienne philipparde par de seuls ordonnances.

De mes aphorismes ( search?s=aphorisme&search-submit-box-search-16212=OK ) " Lors d'une crise quand l'homme politique en parle peu c'est que la situation n'est pas trop grave, quand il dit que la crise est derrière nous c'est que la situation est grave, mais si l'homme politique confirme l'existence de la crise c'est que la situation est extrêmement grave. "

Enfin, cette affaire nous montrerait que nous nous rapprocherions de plus en plus de ce que je ne cesse de faire état, soit que nous fonçons vers un effondrement catastrophique de l'économie-monde.

Mais nous n'en aurons de preuves formelles que quand de nouvelles matières premières, qu'elles soient de bouche ou pas, verraient leurs prix enfler au-delà de tout sens commun économique.

P1000856.JPGToutefois, amis lecteurs, je vous renouvellerais tout de même mes conseils: il n'est, me paraît-il, plus que temps: faites vos réserves ( de-la-geopolitique-a-la-geostrategie-le-present-de-la-france-5980618.html ).

 

 

THEURIC

Commentaires

  • Bonjour.


    Je confirme vos analyses et désire aussi faire un max de réserve, cependant, j'habite (comme ma soeur) encore chez mes parents et quand je parle d'effondrement économique et d'hyper-inflation... on me rit au nez et tout le monde refuse que je fasse la moindre réserve d'envergure en préparation.

    Heureusement, je viens d'avoir ma première voiture et j’étudie des plans pour mettre en place une grosse réserve mais en secret et vu que personne ne veut m'écouter, ça va me coûter une fortune.

    Blocage psychologique de merde.

Écrire un commentaire

Optionnel