Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Troisiémes aphorismes et quelques billevesées.

    Voici la troisième série d'aphorismes que je fais remonter des limbes du passé.

    Je laisse pour partie le préambule d'origine, vais un petit peu réorganisé ce billet puis corriger la définition que j'avais donné de ce que peut être que la valeur d'une monnaie.

    J'y rajoute, de plus, quelques définitions, plus un approfondissement d'une série d'hypothèses sur la causalité, thème que j'avais déjà abordé il y a quelques années.

    Que j'aie tord ou raison importe peu, l'importance étant que mes diverses approches puisse faire réfléchir chacun d'entre-vous, amis lecteurs.

    Ainsi, toutes publications, telles que celles ici même, n'appartiennent plus à l'écrivain dès lors que le premier lecteur en prend plus que connaissance, se l'approprie de par sa lecture.

    Ce n'est pas que je me débarrasse de mes idées, tout au contraire,  je les partage, là se trouve le secret de toute écriture, quelle soit matériellement publiée sur papier ou au sein  de quelques mémoires virtuelles, virtuelles parce qu'étant la résultante de flux électroniques et de processus mémoriels établis au-dedans de mécanismes quantiques et purement mathématiques et, ce, sur des matériaux aussi infiniment P1020429 - Copie.JPGpetits que complexes.

    Lire la suite

  • Seconds aphorismes.

    Voici le second de mes trois séries d'aphorismes, celui-ci écrit en Mai 2015.

    Je vais, comme pour le premier, aller voir si des coquilles ou des imprécisions ne s'y cacheraient pas.

    A l'époque ce fut un exercices intéressant qu'il me faudra un jour reprendre.

    Tiens, je vais même tenter d'en recomposer quelques-uns.

    Le tout premier de cette série est l'un de ceux qui m'amuse le plus parce qu'il fait P1020261.JPGécho à lui-même.

    Pour le troisième, vous attendrez un peu.

    Bonne lecture.

    Lire la suite

  • Aphorismes!

    Bien, je suis épuisé, le billet que je suis en train d'écrire est long et je ne pourrais pas le terminer cette semaine, je l'achèverai dans une petite quinzaine.

    Comme a pu le comprendre certains de mes lecteurs, je me suis débarrassé d'un pervers narcissique, celui-ci ayant de plus détruit psychologiquement ses compagnes.

    Je lui ai envoyé une lettre qui ne peut que l’anéantir à petit feu sans qu'il n'en ai saisi un traitre mot, au moins sera-t-il bientôt dans l'incapacité de faire du mal à quiconque.

    Mais toujours est-il que je décompense, ce qui est naturel, d'où cet épuisement, je dois recomposer en effet ma structure neuronale.

    En attendant ce nouveau texte, pour vous faire patienter,P1010825.JPG je vous représente mes aphorismes publiés en 2014, en allant voir si j'y ai des corrections à y apporter.

     

     

    Lire la suite