Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nouvelle réflexion sur l'effondrement économique qui vient.

A Tatiana Ventôse et à Greg qui, décidément, n'est toujours pas content, en un court avant-propos.

Vous vous présentez aux élections européenne, c'est une décision que je respecte, sachez toutefois que je ne voterai pas pour vous mais pour la liste de l'U.P.R., mais la question n'est pas là.

Je vous ai déjà adressé une petite bafouille ici même où j'y exposais les effets les plus désastreux de l'effondrement économique qui vient.

Quand cela se passera-t-il?

Je ne sais, mais en revanche la pays aura besoin de tous deux et de vos potes avec qui, je le suppose, vous travaillez depuis déjà quelque temps à préparer ces élections, le pays aura besoin de vous tous pour rebâtir son tissu industriel et agricole, j'en parle plus bas.

Mais aussi parce que Monsieur Asselineau aura besoin, dans le futur, d'un P1010577.JPGcontrepouvoir vigoureux et déterminé que, je le pense, vous incarnez.

Vous me considérez peut-être farfelu, hurluberlu de ne cesser de répéter la même chose: l'effondrement du système économique s'approche de nous mais je ne sais pas quand cela se passera.

Je reprends un morceau de commentaire que j'avais écrit ici pour vous faire comprendre la chose (c'est un site de géopolitique et géostratégie où l'hôte ne comprend pas grand chose à la politique française, il pense le RN. anti-U.E., on ne peut pas être bon en tout, n'est-ce pas?):

Pour comprendre un processus d'effondrement, l'immeuble qui s'était effondré en Novembre à Marseille me semble être un très bon exemple.

Avant que cela ne se produise une série de phénomènes, comme des portes ne fermant plus, n'avaient pas vraiment mis en émoi ses habitants, ni les deux experts appelés par le syndic, étaient-ils ou non architectes (?), qui étaient venus étudier les lieux.

Le  jour de cet effondrement, la personne qui avait filmé chez-lui pour montrer à ce syndic l'état des lieux déplorable du bâtiment qui ne cessait de se dégradé heure après heure, n'avait eu la vie sauve que parce qu'il en était sorti pour en filmer l'extérieur, à quelque temps près il se serait retrouvé, lui aussi, sous les décombres.P1010609.JPG

Ce qui est le plus intéressant dans cette histoire c'est que personne ne prit en compte le fait d'une accélération du processus, de l'accroissement des instabilités internes du système.

Or, et ceci pour faire un parallèle avec l'économie mondialisée, c'est bien l'accroissement des instabilités internes d'un système hautement fragile et chancelant, tel que peut l'être l'économie-monde monétariste, que nous devons repérer.
   "

Je montre en-dessous que c'est le cas.

En 2007/2008 il fallut un an pour que de telles instabilités mènent à une quasi banqueroute généralisée, je ne sais pas, donc, si ces  élections auront lieu, ou si se seront les suivantes qui se passeront la faim au ventre, mais ce système explosera, pour moi cela est d'une évidence criante.

Sinon, un conseil, étudiez le plus précisément possible les différentes relations et rapports de forces géopolitiques et géostratégiques dedans et hors de l'U.E. et de l'Europe, c'est, en ce moment et, plus encore, dans l'avenir, ce qui comptera le plus, les histoires de regroupement politique par idéologie c'est devenu de la pure foutaise.

Devant les journalistes des médiats officiels et devant d'autres candidats des partis dits de gouvernement, n'oubliez pas ce simple précepte hautement politique: Qui surprend contrôle.

 

P1010591.JPGCeci dit, je reviens sur ce thème que j'ai pu aborder mainte fois.

J'en avais exploré les effets les plus marquant dans ce texte datant du 31 Octobre 2018 et que je dédiais à la vidéophile au pseudonyme de Ventôse à qui j'ai adressé, ainsi qu'à son confrère, ce court avant-propos.

Aujourd'hui je vais m'y pencher derechef, puisque ce fut l'origine de certains de mes billets écrits il y a de cela de bonnes années et aussi l'une des raisons pour lesquelles j'avais ouvert ce blog.

Son thème portera sur le travail collectif qu'il nous faudra accomplir pour recomposer rapidement un tissu industriel et agricole à ce jour quasiment détruit et d'une armée réduite à pas grand-chose.

A cela s'y précèdera une réflexion sur les actions judiciaires que le gouvernement d'alors aura à porter sur les personnalités qui, de par leurs paroles et/ou leurs actes, auront une grande responsabilité sur la situation déplorable de notre pays, ceci sous la forme d'une mise en garde envers ceux-ci.

Puis, rapidement, je m'essaierai d'analyser, autant que faire se peu, des conséquences psychologiques parfois gravissime d'un arrêt, même limité, même provisoire du fonctionnement d'internet pour des personnes jeunes et, parfois, moins jeunes usant et abusant de cet outil comme d'autres se brulent et se consument de s’enivrer et s'anesthésier de drogue ou d'alcool.

Je finirait ce billet par une réflexion des causes possibles de cet effondrement économique mondialisé qui tarde à venir, c'est vrai, quoi , je m'impatiente (hi, hi, hi).

Je ne m'étendrai pas sur aucun de ces thèmes, autant parce que, surtout intuitif jeP1010743.JPG ne saurais pas vraiment les développer (je suis plus un poète qu'un essayiste), mais aussi parce que, par manque de temps, je ne pourrais pas en faire les recherches appropriées.

 

 

L'année 2019 sera-t-elle celle où l'on verra l'économisme monétariste, sous domination anglo-saxonne, vaciller puis sombrer dans le néant dedans lequel disparaissent toutes les expériences malheureuses et mortifères qui traversèrent l'histoire depuis tant de millénaires?

Bien que je suppose que nous rentrions dans un tel phénomène, je me montre toutefois un brin prudent, ayant plusieurs fois pronostiqué depuis 2012 au moins une telle survenue sans que nous n'en ayons perçu d'autres effets tangibles que des tentatives de compenser les déséquilibres économiques de l'époque par diverses actions, telles que celles des banques centrales qui, par leurs Q.E., renflouaient les pertes des mauvaises opérations spéculatives ou des manipulations politiques dont le but était de forcer les populations à dépenser leurs économies bancaires.

Quoi qu'il en soit, des éléments me laissent à penser que nous approchons de la fin prochaine de la globalisation économique heureuse, comme il peut en être de la très forte baisse de l'indice Baltic Dray de pès de 56% en un mois et demi, de la diminution des commandes dans l'industrie allemande sur 2018 (7%), la baisse du prix des métaux industriels de 21% entre Mai et Novembre 2018, la diminution de 7% sur le mois de Décembre 2018 des ventes de semi-conducteur, de l'atténuation du nombre de vente de logement neuf de 8,9% aux U.S.A. provenant de la hausse des taux de prêt du dollar par la F.E.D., la banques centrale U.S., même processus qui avait mis l'économie mondialisée au bord de sa banqueroute en 2007/2008.

C'est, comme nous pouvons le supposer, l'affaiblissement et la destruction à petit feu de l'économie réelle, industrielle et agricole, par un endettement inique et irremboursable de tous, industriels, populations et états, qui mène ainsi à celle de P1010714.JPGl'économie virtuelle, purement monétariste.

Quand cette dernière aura éteint ses dernières flammes, les énergumènes qui nous gouvernent, oligarques et leurs aides, qu'ils soient du gouvernement, journalistes & chroniqueurs, pseudo-philosophes, scientifiques relatifs et autres se sentiront pour une bonne part perdu de n'avoir plus leur eurolâtrie monétariste pour leur donner sens à leur vie.

Les si naïves hautes classes-moyennes, celles dites bobos, seront certes déboussolés, égarés dans un univers qu'ils ne reconnaîtront ni ne comprendront plus, mais ceux d'entre-eux qui furent et sont empreint de l'honnêteté nécessaire dans leur vie sociale et professionnelle, n'auront pas grand chose à craindre d'une justice qui, dans un premier temps, pourrait se montrer quelque peu expéditive.

En revanche, tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, participent et participèrent au démembrement du pays, trahirent sans vergogne aucune leur nation, vendirent pour un rien la moindre des richesses de la France, firent preuve de prévarication, de détournement de fonds publics, de mensonges éhontés, même en  raison de leur servilité, d'obéissance crasse en dirigeant les forces de l'ordre....

Tous ceux-là et bien d'autres, s'ils ne savent pas retourner en  ce moment même une veste déjà trop grande pour eux, quitte pour cela d'être viré du P.A.F. ou de la direction de la police et de voir leurs émoluments baisser drastiquement, ou s'ils ne préparent pas dès aujourd'hui leur fuite, se devront de faire face à une ire populaire P1010780.JPGque le gouvernement d'alors ne pourra pas faire autrement que de prendre en compte en en remplissant les prisons.

La stabilité du pays sera à ce prix: malheur, à ce moment là, pour qui les scandales arriveront!

Et ils seront nombreux, très nombreux.

Songez simplement, messieurs-mesdames, que tout le monde à les noms à l'esprit.

Ce n'est juste qu'une mise en garde et non pas de la quelconque menace, ce n'est juste que l'observation de ce que l'histoire montre en ce genre de situation.

Et ce qu'elle nous montre, justement, c'est  qu'en ces choses les premiers servis sont ceux pour qui les peines sont les plus lourdes, même si ce ne sont que des énièmes couteaux.

Comprenez combien je sais ce que d'être berné par des personnes hautement manipulatrice, combien je comprends la difficulté que peut être de s'extraire de ce brouillard conceptuel dedans lequel on peut être pris comme des poissons dans une  nasse.

Alors, extrayez-vous en et cesser, de  part vos servilités et basses obéissances, de berner par vos salades et autres exactions le français qui ne demande rien d'autre que de vivre avec un minimum de décence.

 

Cet effondrement de l'économie-monde monétarisée ne peut qu'être accompagné, voire précédé, de la disparition d'un empire U.S. dont nous pouvons, dès P1010783.JPGmaintenant, percevoir les infinis faiblesses.

Quand bien même se perpétue-t-elle en tant que pays, sa faillite finale ne pourra  que mettre à mal tout ce qui compose le W.E.B., que ce soient, entre-autre, internet et les paiement électroniques...

Et oui, c'est chez tonton Sam que se trouve la majorité des outils informatiques permettant à la toile de fonctionner et je crains fort que quand notre très cher (de tous points de vues) oncle d'Amérique en viendra à défaillir, il n'emporte avec lui, lors de son agonie, toute cette machinerie électronique.

Or il est à remarquer combien sont ceux, des jeunes et des moins jeunes, à ne plus pouvoir se passer de ce qui se fait appeler, d'une manière plutôt ridicule, les réseaux sociaux, à la socialité des plus relatives d'ailleurs.

Il s'agit là d'une façon, pour ces gens, de ne plus avoir de lien avec une réalité leur étant devenue incompréhensible, voire insupportable, une manière de drogue en quelque sorte, qui n'en exclut aucune autre.

De même que le brusque et dur sevrage des produits stupéfiants générera de nombreux désordres sociaux, parfois au plus haut de l'échelle hiérarchique, celui dû au ralentissement, à la désorganisation ou, au pire, à l'arrêt pur et simple du fonctionnement d'internet amènera nombre d'utilisateurs continuels de smartphone et autres tablette à des crises de panique, de sidération, d'hébétude et de dépression que le monde médical se devra de soigner.P1010652.JPG

Ce qui, soyez-en sûr, fera du monde, et ce ne sera là que l'une des multiples difficultés que nous devrons affronter.

 

La France, dès que le système économique monétariste globalisé aura cessé de fonctionner, se retrouvera dans une situation analogue à celle que connurent nos anciens dès la toute fin de la seconde guerre mondiale, mais en pire.

Certes, chacun aura son logement, mais tout le tissu industriel aura été détruit et l'agriculture sera gravement diminué.

Sans compter que l'or de notre banque centrale nous aura sûrement été volé par la banque J.P. Morgan qui y a creusé son nid sous l'égide d'un président Macron totalement décervelé (sans sa femme et sa mère Merkel, il s'effondre lui aussi).

Et que nos imprimeries nationaux auront fermé leurs portes, ceci pour tenter de faire de manière que les français ne puissent pas revenir au franc, crétinerie qui ne servira  à rien, sauf à trouver, pour tous ces fautifs, de nouveaux actes d'accusation.

(Il est prévoir qu'un grand nombre de personnes soient condamnées à la prison pour haute trahison, d'où mon texte plus haut de mise en garde, voire, si ce sont les militaires qui prennent le pouvoir, à ce que certains soient fusillés, les colères populaires seront trop importantes...)

A ce quadruple tableau qui n'est déjà pas très réjouissant (je n'écris pas pour faire plaisir à quiconque mais pour travailler à établir ce que je déduis des faits que je relève!), je me doit de rappeler qu'une majorité de jeunes sont formés à des métiers P1010777.JPGqui, après la remise à zéro de l'économie-monde, se révèleront n'être que d'une totale inutilité, tous ceux dédiés à la finance, aux banques, aux ressources humaines, à la vente...

Il m'a même été laisser dire que pour d'autres formations, telle que celle d'ingénieur, sa qualité laissait grandement à désirer, sûrement suivant les écoles et les filières suivies.

Il nous faudra des ouvriers et des techniciens de haut niveau, des ingénieurs, des architectes, des personnalités inventives et dynamique...

Il nous faudra aussi des agriculteurs et des  éleveurs et pourquoi pas le retour, même momentanée, à la paysannerie...

Il nous faudra oublier la pitrerie du présupposé réchauffement climatique anthropogénique et rouvrir des mines de charbon et de fer sans quoi rien ne pourra se faire (sachez donc que le charbon français, très peu soufré, est l'un des meilleurs qu'il soit).

Il faudra nourrir et habiller la population qui,  en raison du manque de médicament provenant de l'arrêt du commerce international, aura grandement baissé (ce qui génèrera à de nouveaux troubles civiles d'une autre sorte), se trouvera dépourvu du nécessaire.

Les produits d'hygiène primaire nous manquera aussi, savon, shampoing et autres, qu'il faudra refabriquer.P1010594.JPG

Le manque, voire la disparition des  tissus synthétiques fera que nous devrons revenir au lin, au chanvre, à la laine...  comme base vestimentaire.

Il faudra reconstruire toutes les usines et fabriques, des produits de base, l'acier, jusqu'au produit fini, la casserole.

Une grande partie des chimies carbonées aura disparu puisque le pétrole ne nous parviendra plus dans un premier temps, puis, ensuite, manquera puisque nous arrivons à la fin des réserves mondiales, il faudra donc en changer, les faire évoluer.

C'est pourquoi il faudra recomposer une science inventive et curieuse dans toutes les matières plutôt que celle d'aujourd'hui qui ne fait que tourner en rond sans avancée majeur.

Tout comme nos philosophe de cour qu'il nous faudra remplacer, comme un certain Luc Ferry qui conseillais aux policier de tirer dans la foule.

Les terres appauvries d'y avoir trop déverser un engrais qui ne nous parviendra plus devront être laissées en friche, il faudra donc en défricher de nouvelles qui, au fil des décennies, se sont recouvertes de forêts, ce qui, là encore, rendra du temps.

Temps que nous n'aurons que peu, il faudra en effet que notre tissu industriel atteigne un certain niveau pour que le pays puisse de nouveau se réarmer et pour que l'armée des citoyens, des appelés, puisse se rebâtir.

Au moins les bâtiments des supermarchés tous en faillite feront des casernements P1010142.JPGprovisoires à peu près convenables.

Notre manque d'or et l'arrêt de fonctionnement du transport international fera que le pays devra, dans un premier temps, vivre en quasi autarcie, les autre pays européens se trouvant le plus souvent dans une situation  similaire.

Comprenez bien  que nous ne vivons pas dans un monde de bisounours et que de l'autre coté de l'Eurasie l'Inde et la Chine ne se sont pour l'instant calmées que parce que l'empire U.S. agonisant s'agite dans tout les sens, aussi parce que la Russie fait tout pour éviter que les tensions entre ces deux géants ne se ravivent.

L'empire disparu, n'est pas sûr que le pays de Poutine pourra les tenir très longtemps, il faudra donc que la France ait une armée puissante et efficace, mais pour cela il faudra que le tissu industriel du pays ait rapidement atteint un niveau que je serais bien en peine de définir.

Le travail qui nous attend est immense et toutes les forces vives devront y participer.

Pour cela, nous devrons dépasser les nombreux traumatismes qui nous accableront, nous n'aurons pas le temps de nous pencher sur nos culpabilités, nos malheurs et nos erreurs.

Nous devrons être rapides et efficaces, la première année sera la plus dure, mais nous aurons à peine dix ans devant nous pour tout faire, tout reconstruire.

Parfois seuls de vieux papis pourrons former des jeunes à des métiers oubliés mais nécessaires, d'autres fois même seuls des livres pourront fournir des connaissances indispensables pour la reconstruction de la nation.P1010510.JPG

 

Bien entendu ce ne sera pas seulement la France, l'Union-Européenne, l'Occident qui seront touchés par un effondrement économique de cette ampleur, cela concernera tous les pays du monde, du plus petit au plus grand, la taille ne fera pas grand chose à l'affaire.

Hormis du fait  que les plus petits auront plus de facilité pour s'adapter à ces nouvelles contraintes, ceux pouvant pourvoir à la nourriture de ses habitants seront ceux qui, dans l'immédiateté des premiers instants, s'en tireront le mieux.

Ce sera le degré d'autosuffisance de chaque pays qui déterminera la stabilité politique de chacun d'entre-eux.

La question restant de savoir quel serait l'événement qui plongerait le système de l'économie-monde monétarisé au chaos  et à sa chute.

Plusieurs scenarii peuvent en effet être évoqués:

-Pour le premier d'entre-eux, comme pour le second, je reprends l'hypothèse que j'avais émis en Juillet de cette année sous le titre de: "U.R.S.S./U.S.A., d'un empire à l'autre." où j'y exposais l'idée que chacune de ces deux unions étaient l'image inversée de l'autre et que, à la suite de l'effondrement du premier en 1991 sous l'égide de Mr. Gorbatchev, le second disparaîtra aussi sous celui de Mr. Trump P1010723.JPG(texte que vous trouverez après la fleur de pissenlit).

En cela il y a, à mon sens, deux possibilités, si nous reprenons à notre compte la suite des événement qui eurent lieu il y a 28 ans.

Ainsi est-il envisageable de considérer possible que ce soit, à l'image de la disparition du pacte de Varsovie par la destruction du mur qui séparait les Allemagne est et ouest qui précédèrent l'effondrement de l'U.R.S.S., que ce soit, donc, l'éclatement de l'Union-européenne et de l'O.T.A.N. qui annoncera l'effondrement de l'empire U.S..

Il est en effet notable d'observer qu'à l'image de la France des gilettistes et du gouvernement italien actuel, ce fut la population polonaise et le gouvernement hongrois qui, dans les années 80, donnèrent les coups de butoir les plus violents à l'encontre de leur empire dominateur qu'était l'Union-Soviétique.

Au même  titre qu'aujourd'hui c'est le peuple français et la  coalition dirigeant l'Italie qui tirent les salves les plus nourries à l'égard d'une U.E. débilitante et d'un impérium étasunien au bord d'une même banqueroute que l'était l'U.R.S.S. d'alors.

Si nous poursuivions ce fil conducteur, nous pouvons sérieusement concevoir que ce serait l'Allemagne qui, comme en 1989 par la disparition du mur de Berlin, signerait demain la double disparition de l'U.E. et de l'O.T.A.N., ce qui préluderait celle des États-Unis-d'Amérique.

Ce qui mènerait inéluctablement à une faillite d'échelle internationale.

-Il est aussi imaginable, en raison de cette image inversée, que ce soit l'effondrement des U.S.A., sous une forme ou une autre, faillite des plus grandes banques, guerre civile, coup d'état... ou mixe de ces possibilités..., qui conduiraient P1010655.JPGautant à la disparition des U.E.€.O.T.A.N. qu'à la catastrophe monétaire future.

-Les tensions économiques s'accroissant et la désindustrialisation mondiale s'accélérant, nous pourrions aussi, il est vrai, considérer comme possible que ce soit cette faillite généralisée qui conduirait autant à l'anéantissement des E.U.€.O.T.A.N. que des U.S.A..

-D'autres scenarios sont tout autant concevables:

-L'instabilité grandissante du gouvernement français peut mener à son renversement suivit d'un France-quitte, ce qui détruirait logiquement les U.E.€.O.T.A.N.;

-Le gouvernement italien, par un jeu monétaire complexe, pourrait reprendre l'indépendance économique de son pays, ce qui, là encore, détruirait de fil en aiguille l'euro, l'union et l'organisation;

-Et pourquoi pas un pays non dominé par l'empire, telle que la Chine, qui plongerait dans une terrible crise économique  qui entrainerait, à sa suite, l'économie-monde, les deux unions et tout le reste...

Quoi qu'il en sera, ce dont je suis sûr c'est autant de la disparition des U.E.€.O.T.A.N., des U.S.A., ad minima en tant qu'empire et d'une catastrophe économique d'une ampleur inconnue jusqu'à présent qui, comparativement, laisserait à penser que la crise de 1929 et tout ce qui en avait suivit ne fut qu'une P1010805.JPGgentille et petite promenade de santé.

 

 

THEURIC

Commentaires

  • Bonsoir.

    Seulement deux-trois fautes mineures, bravo.

    Ça fait deux mois que je suis le cassage de gueule des indices, même NVIDIA qui a vu ses profits encore augmenter s'en ai prit plein la tronche en bourse, je vais me payer une plate-forme AM4 (AMD Ryzen 5 2400G) avant que ça se n'effondre car au rythme actuel, j'ai des doutes quand à ses chances de tenir jusqu'au troisième trimestre.

    Ça y est, j'ai des réserves d'un peu de tout... sauf trois mois de bouffe minimum et un jardin (achat d'un petit terrain ou location dans une association). Et toujours tout seul pour faire tout le boulot.

    J'ai constaté depuis Novembre 2018, que le personnel de la banque est encore plus gêné que d'habitude, autant éviter de balancer un verre des infos croustillantes qu'on voit sur les sites d'économie, ça contribue à rallonger encore un peu plus la durée de vie de l'économie-monde et par extensions ceux qui y travaillent.

    J'ai pas encore de vélo ni les sous pour en acheter, mais si l'effondrement donne lieu au redémarrage de la planche à billet en mode puissance 1000, là je fonce à Décathlon et je l'achète + plein de pièces détachées.

    Devenez commerçant, webmaster, référenceur web, publicitaire, banquier et autres boulots du genre; ce sont des métiers d'avenir, le futur. LOL

    La petite ville où j'habite est encore assez rurale avec des communes et exploitations partout, va falloir rapidement organiser une chaîne de logistique en nourriture et huile avec beaucoup de personnel et de chevaux (bah ouais, la charrette va servir) et la Police devra engager du monde pour palier à son sous-effectif et assurer un minimum de sécurité jour et nuit, heureusement que mon lieu de villégiature possède une bonne industrie + une position géographique avantageuse niveau logistique + des stations d'épuration rénovées et neuves.

    Le machin présidentiel est en piteux état (ses députés aussi d'ailleurs), je le soupçonne de prendre des produits pas très clean (voire pas du tout), ils sont stressés à donf. Pour l'instant, je n'ai aucune idée de l'état de la femme/tutrice/mère-poule du machin divin, je vais regarder un peu de ce coté pour voir si elle la joue discrète.

    Au journal télévisé de TeuFel1 der koten, j'ai été surpris de voir au bas mot... deux fois moins de propagande, un peu de réalité et de la gêne sur l'affaire Benalla et le méchant Médiapart.

  • La diminution de pouvoir des macronniaiseux mène à ce que certains journalistes commencent à prendre leur indépendance.
    Nous ne sommes qu'au début du processus qui ne peut qu'aller en s'amplifiant.
    Et les oligarques ne vont pas tarder à commencer à délirer.
    Bien à vous.

Écrire un commentaire

Optionnel