Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Retour sur l'effondrement économique qui vient.

Une catastrophe, ici économique, génèrent des effets qu’il est possible de prévoir en partant de l’instant présent, encore faut-il que cette perception ne soit pas entachée de présupposés faussés.

Ici il est facile de considérer que nos problèmes recouvriront l’ensemble de la sphère de la société, politique, économique, sociale, technologique et symbolique, pour ce dernier cela concernera autant les sciences, la philosophie, la religion que les arts.

Certes, il est possible que, comme en 2012, moyen soit trouvé pour que le système perdure, à l'époque il s'agissait, de ce que j'en sais, de faire peur aux épargnants en leur serinant que leurs économies leurs seraient confisquées au profit des banques (ce qui sera vrai part ailleurs), ce qui fait qu'ils avaient dépensé une bonne part de leur épargne, ceci doublé d'une baisse importante des taux directeurs des banques centrales et de QE officieux sous forme d'une avalanche de monnaie.

P1030165.JPGCe qui permet aujourd'hui aux états d'emprunter à des taux négatifs (j'explique ce que j'ai compris de ce truc dans le texte d'avant le précédent).

Tout ceci ayant, en effet, retardé son terme, mais sommes-nous sûr que ce soit reproductible, il n'en est rien de moins que d'évidence.

Ceci d'autant plus que cela n'a pu qu'accroitre les instabilités structurelles du système économique mondialisé et les actions gouvernementales faites pour tenter de rembourser des dettes qui, pour partie, n'ont aucune raison d'être, l'ébranle d'autant.

Disons-nous bien qu'un nouveau retard d'avènement de cette faillite généralisée ne fera que nous rendre la tâche de reconstruction plus ardue encore et accroitront d'autant nos difficultés.

A cette banqueroute économique, ai-je dit, ne pourra qu'être qu'accompagné d'une perturbation politique, technologique, sociale et symbolique en raison des certitudes fausses et absurdes qui nous sont déversées via les médiats officiels.

Les plus importantes autour desquelles tournent toutes les autres, concernent la croyance en l’indépassabilité de la construction européenne et en la toute puissance US, ceux pour qui cette crise économique ultime leur sera fatal (tout comme il en sera de ce présupposé réchauffement climatique anthropogénique, que les P1030012.JPGpersifleurs professionnels de la pensée unique vaguement écologistes nomme changement climatique).

Ce qui affaiblira gravement une partie non négligeable des classes-moyennes supérieur, les 2/3 (parfois j'écris 3/4 par erreur), et déstabilisera grandement, voire totalement le gouvernement français et celui de l'Union-Européenne, ce qui veut dire que les-dits gouvernements ont de très fort risques de se disloquer, à mon sens cette probabilité étant du niveau de la quasi certitude.

La grave désindustrialisation et réduction de production agricole du pays nous mèneront à une première année extrêmement difficile doublée d’une nécessité absolu de se réindustrialiser et recultiver les sols laissés en jachère, à ceci s’accompagnera d’un manque de monnaie et de carburant qu’il nous faudra bien gérer et distribuer au mieux et à l’ancienne.

De plus, les banques et assurances seront, pour une grande majorité, soit disparues, soit nationalisées.

Même internet pourrait en être impacté par un ralentissement de son flux, voire par son arrêt.

P1010825.JPGTout cela se pense par avance, ce qui nous permettrait de réagir au mieux lorsque cette échéance difficile sera à nos portes, ainsi il ne s’agit pas de rêvasser mais de conceptualiser la chose autant dans sa réalité que dans sa globalité!

Songez simplement que le manque de médicament, phénomène déjà commencé et qui ne pourra qu’aller qu’en s’accroissant, mènera à une mortalité importante des personnes les plus fragiles, ce qui désorientera d’autant plus la population et posera des problèmes d'organisation importants.

Notre futur chantier est immense et il n’est plus que temps d’y songer, certes il nous est possible d’avoir des informations, bien qu’elles restent parcellaires, mais un brin d’imagination peut nous permettre d’en combler les manques.

L'une des multiples simples questions de se demander, dans un exemple n’en étant que l’une parmi tant d’autres: comment et en combien de temps des aciéries peuvent-elles être bâties, les ouvriers qualifiés formés et à quelle date en débutera la production?

Parce que sinon cela se fera dans la panique et l’impréparation, ce qui n’est jamais une bonne chose.

Pour ceux qui le découvre, vous trouverez dans ce blog une série de réflexion sur ce P1030103.JPGsujet où j'y explore, entre-autre, les conséquences des âneries économiques et politiques des dernières décennies.

 

La société n'est ni un paradis, ni un enfer, l'être Humain n'est ni un ange, ni un démon, la vie n'est, le plus souvent, ni une  horreur, ni une aisance, mais il est des moments où l'histoire fracasse les êtres bouleversés par des passions allant bien au-delà de ce qu'ils auraient souhaité vivre.

Adultes nous ne sommes plus enfants, bien que le jeu s'y poursuive jusqu'à notre dernier souffle, notre quête naturelle de bonheur se trouble souvent d'exaltations bouillonnantes nous entrainant facilement, individuellement et/ou collectivement, à des actes, parfois affreux, dont chacun ne se serait jamais cru capable.

Il n'est pas bon, de plus, d'adopter une nature infantile quand l'âge vient de nous offrir la sagesse de l'expérience et d'une maturité que nous ne pouvons, en ce cas, accepter.

A l'inverse d'un Monsieur Macron se laissant entraîner par la main par un Trump hilare, amusé de traîner ainsi ce bambin de quarante années passés, nous nous devons de ne pas nous laisser promener et berner par ces vulgaires divulgateurs de mensonges et de vulgarités qui, de médiats en médiats, promènent ainsi l'homme et la femme de P1020004.JPGbien dans les méandres nauséeux de leurs propres futiles peurs infantiles et leur obéissance vaine à des manipulateurs névrosés.

Seule la conscience posée sur ces  forfaitures et autres absurdités peut nous permettre de nous retirer de cette propagande tendant au totalitarisme.

Il faut en effet saisir que ce complexe système de croyance veut à tout prix survivre et que ses porteurs ne sont plus que des marionnettes, déchirant leurs pensées en tordant la réalité en un transport démentiel leur faisant confondre tout avec tout, sans qu'aucun sens réel ne puisse s'en détacher.

Ainsi, oubliant la façon abjecte avec laquelle la police aux ordres d'un gouvernement français aux abois a pu se conduire à l'encontre des gilettistes, nos journalistes cornichons en viennent-ils à critiquer la manière, moindre ou aussi brutale, avec laquelle les gouvernements  russe et chinois ont eux-mêmes géré les manifestations se passant dans leur propre pays.

Aidés parfois par des professeurs en science sociale souffrant tout  autant de la même infertilité intellectuelle.

Les mêmes se plaignant des véritables tragédies que sont les meurtres de femmes perpétués par leur compagnons, en oubliant que les mécanismes unionistes et P1020930.JPGnéolibéraux, dont ils n'ont de cesse de vanter les mérites, conduisent infiniment plus encore d'hommes et de femmes au désespoir du chômage et de la pauvreté, de l'alcoolisme, de la drogue et au suicide.

Et qui parle des hommes martyrisés ou tués par leur compagne?

Oserais-je parler ici d'hypocrisie?

Et que dire de cette amnésie grandissante des populations leur faisant carence de leur histoire, faisant perdre des savoirs qui, depuis des lustres et des générations, s'offraient en mémoire des parents aux enfants en première succession?

De cette mémoires du savoir que l'école enseignait et qui maintenant s'effiloche sous les coups de butoirs de cette bêtises dont s’enorgueillissent sans le dire cette nouvelle élite qui se devrait d'être à la pointe des connaissances et du savoir en prenant plaisir de les partager.

Dont pour eux cela devrait d'être la plus noble des obligations.

Même la règle de trois, qui a bercé l'enfance des plus de cinquantenaires, si utile dans la vie du tout les jours, chez soi, au travail et partout ailleurs, le B.A. BA des mathématiques, en est devenue à telle point absconse qu'une ministre en est venue à en nous en montrer son ignorance.

P1030034.JPG"Il faut vivre l'instant présent!" Sermonnent ces faux prophètes de la psychologie en égarant les foules dans une justification oiseuse de ce narcissisme débilitant sans passé, sans futur, et même en réalité sans présent, autre débilité profonde des égarements sans fin enveloppant dans un voile noir des contes que l'on nomme publicité.

Ne faisant que des sujets prompts à l'achat sans véritable réflexion en suivant le sens dicté par les injonctions de ces réclames.

Jusqu'à des scientifiques qui en oublient des lois qui se devraient leur être constitutives, comme celle de Dollo ou le principe majeur de réfutabilité.

Jusqu'à la prêtrise catholique qui semble parfois en avoir oublié la nature de sa religion, de ses saints, de sa foi.

Parce que dès que la faillite de l'économie mondialisée sera consommée, tous ces gens qui, je le répète, sont ceux qui, normalement, se devraient de remplacer une élite grande bourgeoise, oligarchique, déjà tellement en déclin, les classes-moyennes supérieurs, se retrouveront, pour ses 2/3 environ, à souffrir d'un choc traumatique important.

De ça aussi il faudra que nous le gérions et cela risque de n'être pas aussi facile que ce pourrait sembler l'être.

De ces faits, il me semble que Monsieur Villani l'ait enfin compris, au moinsP1020249.JPG partiellement, je trouve sa manière de faire politiquement très élégante, aurait-il lu Machiavel?

 

De tout cela que je vous dise ce qui me rassure: l'incompétence à tous les niveaux.

Cela peut sembler étrange à première vue mais quand on y réfléchit bien, quand toute la chaîne hiérarchique n'est faite que de maillons d'impérities, chacun fera de telles sottises qu'ils en viendront à en détruire eux-mêmes le pouvoir sur lequel ils sont assis.

Le seul écueil, mais de taille, étant bien sûr qu'une fois que son plus haut ne sera plus là, ce sera chaque maillon qu'il nous faudra remplacer, ce qui, en situation de crise ne sera pas simple à mettre en place.

Parce que, en fait, si les compétents étaient restés à leur poste les instabilités du pays et de l'union se seraient accrues, certes plus lentement, mais surtout plus longuement et  auraient généré des défectuosité administratives, des confusions sociales, une destructions de ce qui fait société bien au-delà de ce que que nous auront à nous confronter sinon.

En fait, tous ceux qui y sont, ou presque, ne devraient pas y être, et la grande majorité de ceux-là le savent, c'est pourquoi chacun d'entre-eux écartent toute P1030085.JPGpersonne capable et expérimentée pour y mettre à la place des personnalités sans grande capacité, voire en en ayant quasiment aucune.

Ce qui explique pourquoi nous avons le gouvernement tel qu'il est aujourd'hui: remarquez combien d'anciens ministres en sont sorti, des gens qui, il est à noter, ont quelques compétences, tous ceux qui étaient efficients sont partis.

Il est aussi, il est vrai, nombre d'entre-eux qui, sentant que la situation devenait dangereuse, préférèrent quitter ce navire bringuebalant avant toute tempête.

C'est pourquoi je dis que nos oligarques, descendant, pour la plupart, de la haute bourgeoisie d'antan, sont certes des personnes riches et pleine de pouvoir, mais qui, en réalité, ne détiennent leur fortune que parce qu'elles sont  nées d'un héritage potentiel confortable, de cet argent nécessaire pour acheter qui ils veulent, mais aussi et surtout, je l'ai déjà dit, n'ont de pouvoir que parce que l'empire U.S. avait besoin d'eux pour imposer aux français et aux européens leur domination, c'est pourquoi il l'a bien voulu.

Parce que, de ça, les personnalité intelligentes et compétentes ne l'auraient jamais voulu.

C'est pourquoi j'affirme que Macron n'est qu'à leur image.P1030014.JPG

 

 

 

THEURIC

 

Commentaires

  • Désolé pour les multiples messages dans le précédent article, le blog semble avoir bien bugué.

Écrire un commentaire

Optionnel