Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

COVID-19: haine, sclérose et conseils.

Je vous prie de m'excuser de retirer momentanément mon texte le temps pour moi d'y mettre ce petit dessin humoristique emprunté au propriétaire du site "Chronique du grand jeu", Monsieur Greiling, qui me l'a aimablement prêté.

 

 

 

Une crise de l'ampleur (de tous les flançais) de celle sanitaire d'aujourd'hui est un révélateur des instabilités d'une époque, que ladite crise soit occulté, comme celle grippale de 1968, ou largement diffusée, telle que celle que nous subissons.

Cette dernière, peut-être égales, non pas tant en tant que traumatisme collectif mais plutôt dans le sens d'un signe d'une incompétence institutionnalisée du plus haut de la hiérarchie sociale, semblable aux défaites militaires françaises de la guerre de 1870 tout autant que lors du début de la seconde guerre mondiale en 1940.

De plus, nombre d'élément nous montre qu'un ensemble d'événements et de faits qui, si nous ne les observons qu'au niveau d'une certaine superficialité, pourraient nous sembler des plus invraisemblables.

Or, si nous considérons que cette pandémie en cours met en relief autant les fragilités économiques du néolibéralisme que de ses effets calamiteux sur les pays de l'union et de leurs relations, celles politiques de l'Union-européenne vide et absente, et, surtout, de la réelle situation plus que déplorable, catastrophique,  des États-Unis-d'Amérique, alors tout ce qu'il peut se passer en France devient ipso factoP1020975.JPG logique: nos eurolâtres américanolâtres psychiquement s'effondrent.

Ainsi, si le Docteur Roult et son équipe se retrouvent de la sorte vilipendés par la presse et les médiats officiels, les Pravda unionistes de langue française de 2020, c'est parce qu'il représente les effets économiques et sociaux calamiteux dus à une construction européenne en pleine déroute.

En en étant révélateur de la violente, absolue panique existentielle de tous ceux qui, qu'ils en soient conscients ou non, souffrent de mille morts de percevoir de quelle façon les infrastructures politiques et économiques, nationales, européennes et étasuniennes sont, en réalité, sinon détruites, du-moins gravement affaiblies et désorganisées.

Et à quel point l'incompétence guide le petit monde minoritaire politico-médiatico-économique et haute administration, l'oligarchie strato-financière dont fait mention Mr. Todd, à l'idéologie purement monétariste par laquelle elle détruit la France.

Réagissant avec volontarisme et efficacité le grand reste de la population, tous corps de métier confondus, dont industriels, en une absolue majorité.

( Leur réflexe pavlovien autodestructeur, ce réflexe de commerciaux médiocres peut se percevoir par la fermeture des marchés qui n'a de but, à mon sens, que de P1030226.JPGsoutenir et tenter de faire survivre les grands-magasins quand, de fait, il y a une même promiscuité dans l'un et l'autre, sauf que les marchés sont eux à l'air libre, donc moins dangereux. )

Ainsi, de régler de savoir si le traitement proposé par l'équipe de l'IHU de Marseille est bien fonctionnel est simple, comme je l'ai déjà expliqué part ailleurs: dans une ville de moyenne importance, on teste, on traite ceux qui sont atteint du virus, puis, 4 à 5 jours plus tard, on teste de nouveau.

Vu que c'est le seul traitement qui nous est proposé en ce moment, je considère que tous ceux qui critiquent vertement cette équipe, ne proposant pas une étude d'ampleur et rapide, ou qui propose ce traitement au-delà de son délais de prescription, soit quand cette maladie est pleinement installée, quand il faut, pour qu'il soit efficace, qu'il soit prescrit dès son début, souffrent grandement de misonéisme, soit de la peur et la détestation de la nouveauté.

( Et c'est moi, conducteur de bus à la retraite, qui le dis, dans les faits j'en rajoute une couche, s'ils me lisent  leur misonéisme explose, hi, hi, hi.

Quoi qu'il en soit de cette gaudriole de potache ayant passé l'âge, cela fait depuis des années que j'affirme, dans mes textes, qu'il y a un ralentissement des capacités créatrices occidentales, dont françaises, depuis plus d'un siècle et, aujourd'hui, il est patent que nous sommes parvenu au bout du  bout de ce processus.P1030199.JPG

C'est cette tendance au mimétisme intellectuel rendant improbable la découverte fondamentale, ou son refus par de censément professionnels, qui, seule, nous empêche un réel progressisme et, ce, pour tous ce qui concerne notre société, là se trouve le frein véritable à la réelle innovation.

Notre véritable ennemi, pour l'instant, c'est nous-même, tant que nous resterons en ce conformisme béat!   )

Les pauvres vieux médecins et autres professeurs qui, leur vie durant, n'ont cesser de penser depuis leur jeune âge de leur formation, qu'un virus ne connaissait aucun médicament hormis la vaccination, ne peuvent pas admettre qu'ils puissent avoir eu tort toute leur existence.

N'oublions pas non plus les questions de jalousie provenant de leur blessure narcissique de se voir confisqué l’auréole de gloire d'être celui qui lutte avec efficacité contre le fléau.

Il préféreront perdre la vie plutôt que de considérer la possibilité que le Docteur Raoult puisse avoir raison et eux tort, puisque, comme je l'ai dit, leur survie sociale et leur structure neuronale est, pour eux, en jeu.

Ce processus largement inconscient, que nous retrouvons dans nombre de sciences (d'avoir discuté avec une étudiante en science sociale, je me suis aperçu qu'elle n'étudiait pas Emmanuel Todd, par exemple) est semblable à ce qu'il se passait au XIX° siècle, c'est ainsi que Pasteur, chimiste à l'origine, dû combattre la majorité des P1030193.JPGbiologistes qui croyaient en la génération spontanée, qui ne peut que faire rire aujourd'hui.

Mais au- delà de ces considérations, l'autre substrat inconscient sous-jacent m'est également d'évidence: parce que l'Union-européenne est en plein délitement, que les eurocrates de toutes sortes et de tous bords sont dans la plus totale incapacité de considérer leur pleine et entière responsabilité de cette déroute politico-économique logique et historique, projetant dès lors cette "faute" hors d'eux-mêmes par survie psychique et sociale, il leur faut donc trouver un coupable de leurs propres irresponsable responsabilités, soit le peuple, tout le peuple qu'il faut punir de son incroyance, supposée ou réelle, pour l'union, l'euro, l'OTAN et l'économie monétariste.

D'où la pénurie de masque et du reste.....: il faudrait que la population expie des fautes dont ils sont les réels coupables, c'est pourquoi aussi nous nous retrouvons confinés chez-nous plutôt que d'être testés puis soignés, le confinement ne devant être réservé qu'à ceux qui en seraient atteints en un lieu ad oc: ils nous haïssent, d'une haine farouche, totale, absolue et, ce, depuis l'avènement du mouvement des gilets-jaunes.

Parce que jusque là ils pensaient sincèrement ne faire que le bien...

Et que l'incompétent accusera toujours un autre, n'importe qui du moment qu'il soit plus faible que lui, de sa propre incompétence.

( Il y a deux raisons mécaniques pour lesquelles la population est confinée chez-elle.

-pour ralentir la propagation du virus;P1030830.JPG

-pour réduire autant que faire se peu l'arrivée de nouveau malade sous respirateur en soin d'urgence dans les hôpitaux puisque tant de lit hospitaliers furent détruit depuis au moins Sarkozy par obéissance aux GOPE d'une Union-Européenne sous l'égide, désormais, de l'Allemagne, qui est en vrai la première responsable de ce qui nous arrive.

Une troisième, plausible, serait que le COVID-19 serait plus mortel que ce qu'il s'en dit et, atteignant majoritairement des plus vieux et souffreteux de nos concitoyens, au vu de l'âge moyen de ceux nous gouvernant, officiellement comme officieusement, ils ont peur d'être malade en en perdant la vie, tout en ne pouvant pas admettre qu'un traitement puisse être découvert par les chinois, pour eux des primitifs, proposé par un marseillais, un plouc pour les mêmes, en sus de ce que j'ai pu expliquer plus haut. )

C'est ce même processus qui conduisit et conduira encore nombres de (ir)responsables administratifs et politiques à des paroles malheureuses mais devenue de fait d'une certaine cohérence psychologique, tel qu'il en fut pour le préfet de Paris, Monsieur Lallement, qui affirmais que"...les personnes hospitalisées en réanimation étaient celles qui n’avaient pas respecté le confinement." Pour ensuite, bien sûr, présenter des excuses plus ou moins informelles.

Remarquez, chers amis lecteurs, ce processus de projection psychanalytique d'une  culpabilité non assumée ici grandement visible.

P1030473.JPGLe même phénomène se retrouve dans les parole plus que vulgaire et outrageant du zigoto Cohn-Bendit (qui  formerait un très beau couple avec Marine Le-Pen en tant que macronien-lepenniste) qui enjoint Didier Raoult de "fermer sa gueule".

Qu'il fasse silence, ce pauvre homme, ne nous serait que des plus plaisant, lui qui semble avoir été viré de la scène médiatique allemande qui en avait marre de ses jérémiades, mais surtout, il nous démontre cette monstrueuse panique ayant lieu dans toute cette mouvance unioniste et sa volonté de punir le peuple français de ses propres égarements multidécennaux.

Lui qui n'a jamais su s'il est français ou allemand...

La vérité sortant là de la bouche des plus simples d'esprit.

Sa structure psychique étant en jeu, cette violence verbale lui permet de décharger un peu une douleur neuronale d'une brutalité inouïe, ce qu'il partage avec tous ses semblables.

D'autres en deviennent suicidaires, à l'exemple de Monsieur Mélenchon qui, lui, reste sur les bancs de l'assemblée nationale pour, je le pense, mourir de ce virus et en devenir une gloire nationale, un héro, tout en évitant de voir de son vivant la disparition de l'UE.

 

P1030298.JPG

Mais allons plus loin encore.

Le peu de réactivité gouvernementale et administratif (de la plus haute administration, cela va de soi) depuis le début de cette crise a, là encore, un soubassement névrotique compréhensible, ce qui ne retire en rien la responsabilité pénale de chacun de ces acteurs.

Dès le moment où, en effet, l'union-européenne et son nouveau mentor, l'Allemagne, montrèrent qu'ils n'aideraient en rien l'Italie dans une situation déplorable, tous les acteurs politiques et médiatiques français officiels avaient compris que l'union ne pouvait qu'être désormais moribonde.

Ce qui les a mis dans un état de stupéfaction fonctionnelle dû à cet effroi premier paralysant, les empêchant de prendre, dès avant l'arrivé de cette pandémie sur notre sol, de quelconque décision efficiente au plus tôt.

Mécanisme toujours en cours actuellement.

A ceci se rajoutant, bien sûr, le fait que, peut-être, la France a, hormis quelques rares dirigeants africains, le plus mauvais gouvernement au monde.

Leur épouvante stupeur, cette sclérose mentale structurelle, ne pouvant que ralentir une réactivité qu'ils avaient déjà terriblement déficiente, ils tentent de cacher cette réalité par des promesses en matériel dont chacun d'entre-nous doute de la validité.

P1030099.JPGLes faits futurs nous en montrant ou non de la véracité.

 

Pour entamer la troisième partie de ce billet, je me dois de faire un bref détour vers l'économie mondialisée et, aussi, à l'endroit de la géopolitique européenne.

Je me dois d'abord de présenter des excuses, de ma part tout comme il peut en être de très nombreux français, auprès des russes, chinois, italiens, espagnoles et d'autres.. pour l'ignominie des paroles et actions de nos dirigeants, de l'inconduite honteuse de certains de nos (si peu) responsable politique et autres chroniqueurs médiatiques.

Vos colères sont compréhensibles et nous en avons tout autant que vous à offrir à leur service.

Ceci dit et je vous revoie pour cette partie à ce texte du 22 Mars à la hauteur de la rose trémière et à ma réflexion quand à la véritable origine de la richesse des nations, les usines, fabriques, mines et agricultures.

Toute l'Europe du nord comme de l'est ne peut qu'être heureuse de voir l'union se désunir, hormis les pays baltes qui doivent trembler de ce démembrement entrain de leurs craintes, plutôt fantasmatiques, de la Russie.

Nations scandinaves, Allemagne et Hollande ne peuvent que considérer que le resteP1040134.JPG de l'union les plombe, à l'est en absorbant doucement leur industrie, au sud en faisant gonfler, pour les deux derniers, une dette d'échanges commerciaux entre les états sujets à l'euro par l'entremise des accords Target 2.

Ce qui en fut des pays de l'Europe du pacte de Varsovie, ils peuvent, dorénavant, quitter l'UE  heureux et repus de tant d'usines installées sur leur sol leur permettant, désormais, de ne plus être contraint par une union désolante de fadaises tout en poursuivant, leur frontières baissées, cette industrialisation débutée.

La Pologne, historiquement de nombreuses fois humiliée et fracturée par ses puissants voisins, Russie, Allemagne et Empire Austro-Hongrois, trahie par les français et les britanniques, ne jure plus que par les USA, jusqu'à ce que cet empire déclinant ne soit plus, elle se rapprochera dès lors de la Chine ou de l'Inde.

Celles  des nations qui composaient ledit empire Austro-Hongrois est dès à présent en recomposition lente, ce qui ne pourra que s'accélérer au moment de la disparition de l'UE.

L'Allemagne, quand à elle, devra refonder une industrie pérenne rapidement au risque, sinon, à ce que ses länder n'en viennent à prendre leur indépendance de leur état central, ce qui a déjà commencé, elle aussi ayant hâte de ne plus être corseté par P1030143.JPGl'union qui obéit encore à Tonton Sam, ceci parce qu'elle attend que les gazoducs provenant de Russie arrivent enfin tous chez-elle et que l'empire fait tout pour en ralentir l'avènement.

Les vrais cocus de cette affaire ce sont les pays du sud européen et des îles britanniques, Irlande comprise, dont la France qui est celui qui, encore un peu, conserve un petit tissu industriel.

Toutefois étant désormais dans l'incapacité de nourrir toute sa population.

L'union-européenne est, en cela, en model réduit de l'économie mondialisée.

Dans la recherche des oligarques mondialiste des plus hauts gains pour le plus petit terme temporel possible, les usines, fabriques, mines et sols cultivés furent fermés en Occident, ayant ouvert en grand ses frontières, pour que soit fabriqué les mêmes choses à moindre coût là où les salaires sont les plus faibles, pour le revendre là où l'économie réelle occidentale disparaissait, ne pouvant qu'appauvrir évidemment ces peuples et nations par la monté du chômage et baisses salariales.

Ce qui a fait que les occidentaux ne pouvaient plus que de moins en moins acheter ce qui était produit.

Ceci très faiblement compensé par de nombreux processus spéculatifs, boursiers notamment, et par une production de monnaie allant s'accroissant, ce qui est, logiquement et naturellement extrêmement instable par le gonflement de bullesP1020793.JPG spéculatives grandissantes tant en nombre qu'en taille que cela génère, ce qui est à l'origine des crises boursières qui commencèrent dès 1971 aux USA pour se voir augmenter en violence dès lors, jusqu'en 2008 où nous vîmes la crise des crédits US dite des subprimes mettre presque l'économie mondiale en berne (comme le dirait un suisse).

Phénomène de désindustrialisation commencé dans les années 60 aux USA, vers la fin des années 70 dans ce qui était à l'époque la Communauté Européenne, il ne fit que s'accroître au fil des décennies jusqu'à aujourd'hui.

Ce qui est perceptible grâce à la pandémie actuelle au coronavirus c'est que, bon an mal an, le système de santé sud européen, donc français, est à peu près égal à celui des pays nouvellement industrialisé, dont en Chine.

La différence étant qu'en raison du tissu industriel de ces derniers, menant à une recherche scientifique désormais dynamique et à des capacités infrastructurelles que nous n'avons plus.

C'est pourquoi c'est ce pays, plus le Venezuela, Cuba, la Russie et maintenant l’Égypte qui aide l'Italie, ceux de l'union en en étant matériellement incapable, administration unioniste qui, elle, est dans la plus entière incapacité structurelle, intellectuelle et institutionnelle de formaliser une entraide entre ses pays membres.

( Si j'ouvre cette blessure narcissique c'est pour que son pu en sorte enfin et que nous guérissions de notre perte d'identité. )

P1030533.JPGC'est pour cette raison qu'elle implose, les populations la composant ne pouvant qu'observer cet élémentaire état de fait.

 

Après ce bref exposé, venons en aux scénarios possibles en France aux vues d'une pandémie répandues dans des patries occidentales qui, depuis la deuxième moitié de l'année dernière, montraient, tout autant que dans le reste du monde, des signes grandissants d'une grave crise économique.

Avec, de plus, la moitié de la population mondiale confinée chez elle, de dire que l'économie mondiale, réelle et spéculative, souffre, ne peut qu'être que d'une entière évidence.

Pour ce qui nous occupe, soit les effet de cet claustration sur l'économie de notre pays et sur l'existence future de l'Union-Européenne, le tout dépendra du dollar: tiendra-t-il hors du flot de faillite en tous genres lors de cette tempête multifactorielle ou y sombra-t-il corps et bien?

Parce que suivant ce qu'il se passera, ce sera la survie ou la mort de l'empire étasunien qui s'y jouera.

Pour nous, français, suivant que l'un ou l'autre cas surviendrait, ce qui suivra sera dans un premier temps semblable, déjà parce que même si l'UE existerait encore,P1030268.JPG elle ne sera plus qu'une ombre, et nous vîmes que, depuis le début que cette pandémie est arrivée eu Europe, aucun état de l'union ne viendra en aide d'un autre.

( Si l'empire US sombre corps et bien dans cet Himalaya de monnaie produite et de désertification industrielle, cela aura pour nous trois incidences:

-La crise sera infiniment plus dure;

-Elle durera plus longtemps;

-Il nous faudra plus de temps pour nous réindustrialiser.

Sinon nous reculerons, à mon avis, cette échéance de quatre ans. )

N'en ayant aucun moyen ou le faisant payer très cher.

Ce qui veut dire que nous devrons nous débrouiller avec ce que nous avons sur notre sol et rien d'autre, ou si peu.

Si le dollar flanche, voire disparaît, ce sera l'euro qui explosera d'un coup, les banques suivront ou le précéderont, ainsi que l'union, j'espère que nous n'auront plus la bande à croncron au gouvernement à ce moment là.

Comme j'avais pu l'exprimer auparavant, que nous profitions pour, dès maintenant, commencer à conceptualiser et concevoir comment faire pour nous réindustrialiser P1030589.JPGne peut que nous être bénéfique.

Mais, en attendant que des usines sortent autant de terre que le blé, les poireaux et les pommes-de-terre, il serait bien que nous nous avisions tous de nous préparer à ce que d'une calamité sanitaire, se suive une autre, économique celle-là.

J'ai pour ma part fais des réserves de nourriture, plus du café et du thé, pour un peu plus des deux mois suivant cette catastrophe, mais, pour ceux ayant un jardin, commencer à préparer  le terrain pour faire un potager serait également profitable, le mois d'Avril étant en cela déjà un petit peu tardif.

Une bêche, un râteau, une pelle, un sécateur, un plantoir, une griffe, une binette ou une serfouette, une  ficelle pour faire de belles lignes droites, une brouette si possible, des graines, haricot, tomate, petit-pois, salade, radis, chou, blette, la liste est longue de ce qu'il faut semer maintenant pour pouvoir récolter au plus tôt.

Pour les tomates et poivrons par exemple, semez dans de petits pots remplis de terre quelques graines (des pots de yaourts percés au fond feront l'affaire), ne gardez qu'un plan, le plus robuste à  chaque pot, puis mettez les en place dès qu'il y a quelques feuilles qui se sont développés (sans compter les deux premiers qui sont les cotylédons, soit les réserves du germe de la graine) en ayant avant planté les tuteurs (ils se mettent toujours en place avant les semis ou les plantations).

Pour éviter les escargots et autres limaces, saupoudrez le sol de marc de café, aprèsP1030609.JPG de vous êtes régalé de ce doux breuvage, autour de vos plans ou semis, ces petites bêtes sont voraces mais n'aiment pas la caféines, renouvelez-le après chaque pluie.

Les pommes-de-terres peuvent être misent en terre du moment qu'elles ne sont pas traité contre la germination, vous pouvez même les couper en deux ou en quatre avant suivant leur taille, le principal étant qu'il y ai au moins un œil à chaque morceau.

Pour le bêchage d'un terrain n'ayant pas été travaillé depuis longtemps, faite une tranchée bien droite de la taille d'un fer de bêche d'un coté de votre terrain, une jauge, ramenez cette terre de l'autre coté, puis bêchez en ligne suivant ladite tranchée en retournant par petites tranches (pour moins vous fatiguer) la terre à chaque fois et en conservant toujours une tranchée de même taille, plus elle reste droite, mieux c'est.

Il est normal que la terre retournée prenne plus de volume, d'un tiers environ, c'est pourquoi ce qui importe c'est la taille de la jauge.

Désherbez en même temps en ayant préparé un seau par avance où y mettre l'herbe.

Puis, une fois terminé, rebouchez votre long trou par la terre que vous aviez ramené.

Si vous êtes plusieurs et avez un nombre égale de bêche, vous pouvez travailler à la suite, c'est plus rapide.

Si vous avez des feuilles mortes, de l'herbe coupée ou, mieux encore, du terreau, mettez-les dans votre jauge au fur et à mesure.

P1030559.JPGUne fois votre terrain prêt, séparez des carrés, toujours rectangulaires, par de petits chemin que vous ferez par tassement, je les ai toujours fait par piétinement ( chez feue ma mère, habitant moi-même en appartement ).

Ratissez chaque partie pour les égaliser, les dents de votre râteau ne devant pas s'enfoncer de plus du tiers, sauf pour aller chercher un gros caillou ou un truc du même genre, je vous préviens, les premiers temps il n'est pas facile de niveler le terrain convenablement.

Ensuite semez et plantez à votre goût, mais, pour tout ça, cherchez le geste le plus juste pour économiser votre dos, qui veut aller loin ménage sa monture, disait-on d'antan.

La griffe vous servira pour ne pas avoir à bêcher la fois suivante, vous la passerez plus en profondeur que pour le rateau.

En ce moment, un peu d'exercice, de plus, ne fait pas de mal.

Si vous pouvez avoir des poules, ce serait bien, les œufs, c'est bon.

Aux réserves de nourriture, rajoutez-y de petits objets qui vous permettrons de faire du troc,  songez à ce quoi nous pouvons chacun avoir besoin, dont des œufs justement.

Rapatriez tous vos papiers administratifs sur votre ordinateur, mieux encore,P1020775.JPG rangez-les sous forme papier dans des chemises que vous mettrez dans des boites, en notant soigneusement ce qui se trouve dans chaque chemise puis de même sur la boite  boite, personnellement je les numérote, songez qu'internet et certains services, tels que ceux bancaires, d'assurances ou de téléphone pourraient ne plus fonctionner.

Faites le plein de votre voiture, d'autant plus si elle est à essence, si elle reste trop longtemps au garage le réservoir pourrait rouiller de l'intérieur.

A ces réserves, rajoutez-y des produits d'entretien pour votre maison plus le soin du corps, et pourquoi ne pas mettre de coté du PQ.

Allez aussi chercher de la monnaie, quelques centaines d'euros, et si vous avez la possibilité d'acquérir un chéquier, ce serait bien, bien qu'il soit possible de faire un chèque si tous les numéros bancaires nécessaires s'y trouvent, les cartes de paiement pourraient momentanément ne plus fonctionner.

Il faut bien comprendre qu'il faudra du temps pour que le pays se refasse une santé industriel et agricole, alors préparez-vous en pensant à tout ce qu'il vous faudra, pour vous et vos proches, pour que, dès que nous ne serons plus ravitaillés qu'au minimum, vous puissiez tenir le temps que cela se rétablisse progressivement.

Les choses sont ce quelles sont, le principal étant de nous y préparer au mieux, n'est-il pas?

Je vous laisse cette adresse d'un de mes billets passé au 31 Décembre 2018, adressé à P1030511.JPGTatiana Ventôse, où vous y trouverez un complément de ces conseils en fin de texte.

Tenez-vous prêts!

PS: les français ne sont jamais meilleurs que quand ils sont dans la merde, d'où le symbole du coq grimpant sur le tas de fumier avant de pouvoir chanter aux aurores.

 

 

THEURIC

PS: je vous conseillerais de vous nettoyer le nez, les sinus donc, par du sérum physiologique, si nous perdons l'odorat aux débuts symptomatiques le COVID-19 c'est que le virus doit s'y cacher.

Écrire un commentaire

Optionnel