Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

florilège 8

Pour les clarinettistes et les pianistes:

Les seuls à avoir des bajoues sont les hamsters et les trompettistes (jaloux!).

 

Aux éloquents:

Il parle, en effet, du sujet duquel de ce quoi, s'en exprimant, il en discute en en énonçant les faits, tel qu'il expose les pendants des points et contrepoints qu'il détaille en en révélant les traits passés qu'il montre ainsi présentés présentement présents, tout en un signifiant signifié significativement de circonstances d'une condition qu'il rapporte, conté de manière circonstanciée, dans la volonté d'affirmation pleine et entière de cet ensemble événementiel, entre-autre, en son sens premier.

 

Avez-vous tout compris?

 

Et bien;

 

Moi non-plus!

 

Pour les linguiste distingués:

A ne pas confondre loi et l'oie: vous remarquerez que le premier mot ne se termine pas par un E.

 

Pour les astrophysiciens tennismans:

Le parsec: s'il est appelé ainsi c'est que, en l'espace, il n'y pleut pas, du-moins, peut-être, s'y joue-t-il au golf, comme au Morbihan.

 

Pour les amateurs de courses automobiles:

A ne pas confondre: le scooter et le scout erre (bof).

 

Aux amateurs de proverbe:

Ne mangeons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué!

Moi non-plus!

 

Pour les étudiants:

Quel est l'âge du capitaine?

 

Pour les promeneurs du dimanche:

Ne confondons pas il est en plein milieu du chemin, il est en plein milieu, Duchemin.

 

Aux belles de jour autant que de nuit:

Une belle plante: qui fait quoi?

 

A nos chers élus:

Ils s'avançaient, le front haut de leur noblesse élective, légers de la sentence  électorale, de cet auguste et si lent pas que seule leur grave distinction du cénacle sénatoriale leur conférait.

Tout bruissait, tout briait en eux de la majestueuse solennité de cette grande et infinie sagesse en leur mesure et raison ainsi manifeste que seul leur noble âge détient, quand, tout à coup, ils furent doublés par une vrombissante tortue!

 

(vroum, vroum!)

 

En science, une expérience qui échoue ne peut que vouloir dire que le résultat n'est pas celui escompté mais est autre.

 

Pour les gourmets:

Quand on a de l'appétit, est-ce le début de la faim?

 

Pour les pâtissiers:

Avec le curry on rigole (bon ben bof!)!

 

Pour les musiciens:

Un concert---,

 

Tout dépend comment on l'entend!

 

Pour les femmes:

Tout ce que je dis vient de Clairette (Cela vous éclaire-t-il?)!

 

A l'endroit de l'homme au chapeau mou, en l'honneur de son auteur:

Quand le pire n'est pas sûr, il n'est pas sûr que le sûr soit le pire!

 

Pour les restaurateurs:

Être chambrière, c'est très bien, mais qu'en sera-t-il demain?

 

A l'endroit des chimistes:

Le bismuth, c'est pourquoi il passe au ter!

 

De Socrate: Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement.

 

Pour les golfes au matin clair:

Le golf, si j'ai bien compris, ce n'est pas compliqué:

On a une cane avec laquelle on tape dans une balle pour la mettre dans un petit trou comme on  le fait quand on joue aux billes, sauf que là il n'y en a qu'une, non pas de bille (logique).

Au départ on part d'une part à part par un par et un tee, ou un thé, c'est au choix.

C'est la même chose qu'au foot, sauf que ce n'est pas, là, un trou vertical mais horizontal et que ledit trou est un petit plus petit et que le terrain est légèrement plus grand.

Il est à remarquer qu'à ce sujet on ne peut pas saisir mais surtout envoyer la balle ni par les mains, ni par les pieds, c'est pourquoi il faut bien faire la distinction entre ces deux sports!

Il me faut de préciser qu'au golf il y a beaucoup de trou, ne sachant si chacun peut choisir le trou de son cru (c'est à chacun de préciser cela).

 

Il est à remarquer également que le tennis est similaire au golf mais que, en plus qu'il n'y a pas de trou mais trois filets, le terrain de jeu se trouve être encore plus petit que le terrain de foot, avec, toutefois, quelques similarités, comme l'existence de filets, deux pour le foot, trois donc pour le tennis.

 

Comme j'ai pu l'exprimer plus haut, le tennis ressemble au golf, sauf, donc, qu'à la place de trous, un grand filet sépare le terrain de jeu en deux parts égales, comme, vous le remarquerez au foot où, là, les filets du footisme (autrement dit le jemen) se trouvent à chaque extrémité du terrain de jeu (poils aux yeux).

Ce sport se joue à 2 + 11.

Deux joueurs ont, comme au golf, une cane chacun au bout de laquelle se trouve un petit filet sur lequel rebondit la balle.

Le but dudit jeu consiste à ce que ces petits filets renvoient ladite balle en évitant que le grand filet n'attrape cette dernière pour la manger.

Il y a un joueur assis sur une très grande chaise en hauteur et non pas en largeur (sans qu'il n'y ai de table) et regarde la balle faire des allers-retours.

Huit joueurs, quand à eux, vérifient bien que les lignes qui font le tour du terrain ne bougent pas, on ne sait jamais.

Enfin, les deux derniers joueurs se trouvent de chaque coté du grand filets et attendent qu'elle tombe pour la ramasser avant que cette balle soit attrapée par celui-ci, ils la garde pour la mettre ensuite coupée en deux dans leur poche, tout en câlinant ledit filet sur ses cotés pour qu'il reste calme et ne court pas après la balle.

 

Il y a donc également le football, à ne pas confondre avec les petits trous du golf, ceux de ce sport se trouvent donc, comme dit plus-avant, en plus d'être plus grand et verticaux, aux extrémités d'un terrain un petit peu plus grand que celui du tennis, mais plus petit, si peu, que de celui dudit golf (qu'il soit clair ou non).

Ce jeu se joue à 22+5 joueurs.

Les vingt premiers courent après la balle qui s'appelle un ballon et tapent dedans avec les pieds, les genoux, le torse, les fesses la tête, alouette, alouette, haaaaaa.

Deux se trouvent de chaque coté du terrain et attrapent ledit ballon quand il arrive près d'eux pour le renvoyer aux autres joueurs.

Un des joueurs, le 23ème, n'a pas le droit de toucher au ballon et, dès lors frustré, suit celui-ci où qu'il aille, à remarquer qu'il est muni d'un sifflet avec lequel il s'amuse de temps en temps, ainsi que de petites cartes de couleur qu'il aime faire admirer de temps à autre.

Deux autre de ces participant courent le long des lignes blanches, sûrement en faisant un concourt de celui que fera le plus grand nombre d'allers-retours (eux-aussi,  ne sachant pas pourquoi eux-aussi).

Enfin, les deux derniers sont assis sur un banc de chaque coté du terrain et, de manière régulière, se lèvent, crient, se rassoient, se lèvent, crient, se rassoient, se lèvent, crient, se rassoient et, ce, d'un nombre incalculable de fois.

 

Pour ceux qui, de mes amis lecteurs, ne les connaissaient pas, j'espère que ces explications, toutes en cohérences logiques, vous permettront d'avoir en main l'ensemble de cette connaissance en ces sports que j'ai  pu accumuler avec le temps et, qu'en humble serviteur du savoir, j'ai pu vous offrir ici.

A remarquer que la différence entre un port et des sports se perçoit au nombre de S.

 

Pour les éclairagistes:

Combien doit-on avoir d'ampoules aux pieds pour avoir l'esprit clair?

 

Pour les cruciverbistes:

Avez-vous remarqué l'acronyme de papier-toilette?

 

Pour les militaires (et vive les mineurs de fond):

Le militaire qui grogne le plus c'est le caporal.

 

Pour les magasiniers:

C'est bien la forêt, il y a des toilettes partout!

La prochaine fois, c'est là que je ferai mes courses!

 

Pour les torréfacteurs:

Être une chocolatière, c'est très bien, mais qu'en sera-t-il à deux mains?

 

Pour les musiciens de jazzband (ce qui plait aux dames):

Le jazz fait jaser et jazzer (ici, j'ai choisi la plus nulle, ça me repose, mais bon, ouf et bof).

 

Pour les maghrébin:

Il ne faut pas confondre mon rock et Maroc (je continue de me reposer...).

 

Pour toute échelle graduée ascendante et descendante:

Il y a des autistes et des baptistes!

 

( Là, il n'y a quasiment plus rien à écrire, tout y est dit, ou presque, il n'y manquerait juste que de tous petits riens,  que du très sérieux, donc, comme je sais y faire et dont donc dondaine et dondon je vous propose cette délicieuse prose. )

 

Le meilleurs chemin est le sien, celui que l'on suit par et pour Soi-même!

 

Offert grâcieusement:

Quelle heure sera-t-il après cette heure?

Laquelle?

 

Pour les EINT :

Nous, terriens, ne sommes pas des extraterrestres mais des terrestres extras (je me repose encore un peu).

 

 

THEURIC

Écrire un commentaire

Optionnel