Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

union-européenne

  • De quoi nos angoisses se tiennent-elles?

    Bourdon Terrestre (Bombus Terrestris)

     

    Bonjour tout le monde,

     

    Avant-propos:

    Il est de fait que, quand bien même cela est tu, les pays européens à l'intérieur de l'union et donc au sujet de la France,  en tant que colonie étasunienne, se trouvent en un statut similaire à celui qui prévalait pour le Vietnam au sein de l'Indochine française.

    Le nier en insultant le porteur de cette affirmation basique c'est faire preuve de forfaiture, au mieux, d'une forme collective de névrose, au pire.P1060215.JPG

    Notre problème, en tant que citoyens français colonisé, est double:

    1)-Cela nous a conduit à un retard évolutif et de développement de notre patrie de près d'une trentaine d'année, tant scientifiquement, artistiquement, économiquement, technologiquement, intellectuellement..., voire même à ce que cela nous en ait fait gravement rétrograder sur tous les plans.

    C'est bien parce que notre position de colonisé est au minimum minimisé quand, majoritairement, il est dénié, que je me vois contraint, pour rendre cette affaire d'évidence, de me montrer peut-être quelque peu excessif à l'endroit de l'imperium thalassocratique US.

    Bien que puisque l'on ne prête qu'aux riches, quelle que soit le type de richesse, et au vu des multiples complots que cet empire complotiste a pu se révéler être coupable au fil de son histoire proche d'un petit peu plus de trois siècles, il est probable que de cet excès dont, sur mon blog, je me fais montre soit bien en deçà de la réalité;

    2)-L'aspect primitif de la société US, se pensant l'alpha et l'oméga anthropologique de la perfection en tant que peuple à la destiné funeste manifeste, ceci doublé de l'intrigue manipulatrice continuelle dont elle fait preuve à notre égard en voulant, de toutes forces, que nous devenions leur semblable-;

    Ceci, dis-je, nous conduit à une angoisse importante qui, au fil des sept décennies P1060029.JPGpendant lesquelles cet état de fait s'est développé, s'en est accrue aujourd'hui d'une manière telle, et en raison même de sa négation devenue quasiment catégorique, que cela conduit toutes les échelles hiérarchiques de la population à voir ladite angoisse se transmuter en une instabilité mentale plus grande encore, prenant différentes  formes, jusqu'à une violence de toutes sortes.

    C'est bien parce qu'il y a refoulement collectif de cette réalité première de notre domination par un empire malveillant, ce que nous savons (de Marseille) fort bien,  tout en le considérant comme absolument bienveillant, ceci en niant mordicus que nous puissions souffrir de cette bivalence sous la forme de cette auto-injonction paradoxale, l'ensemble étant non exprimé, nous conduit à voir s'augmenter les dites instabilités mentales à mesure que l'empire décline.

    Parce que du fait même que, justement, les causes véritables de l'origine de cette angoisse multidécennale n'est que peu ou  non consciente, que comme nous avons, au fond de nous-même, cette relation ambivalente d'avec les USA, alors, tout signe de son affaiblissement ne peut que nous mener à des réaction plus ou moins hystériformes, survenant parfois sans raison véritable.

    Il est vrai, moi aussi, il n'y a encore que peu de temps, je n'avais pas saisi cette réalité première.

    De la nature des USA et de notre vision à tortP1060206.JPG manifeste mais faussé de ce qu'elle serait:

    L'état profond étasunien est un petit malin: il laisse à croire que grâce à lui l'Allemagne peut assouvir son fantasme de recréer l'empire carolingien et, à la France, de ce que sa souveraineté est définitivement détruite et son pays transformé en länder.

    Ô les deux beaux mensonges que notre colonisateur laisse entendre à notre endroit sans jamais l'exprimer véritablement, tout en détournant notre regard du véritable coupable de nos difficultés; les Etats-Unis-d'Amérique.

    Déjà l'Allemagne, quand elle se retrouve à regimber pour telle ou telle raison face à l'empire, retourne directement à sa niche en couinant dès lors que notre bon maître lui fait les gros yeux.

    Ensuite, ledit empire carolingien était infiniment moins étendu que ce que peut être que l'Union-européenne, sans compter que si la Germanie en a les clefs ce n'est juste que pour les porter, et s'il se révèle qu'elle veuille en ouvrir les portes, ce qui me semble en être tout de même de sa velléité, alors la thalassocratie impériale détruira la maison unioniste jusqu'à ses fondations.

    De fait, notre domination par l'empire US est un tabou et, ce, depuis longtemps quand, dans le même temps, sa nature réelle, thalassocratique, ne put, de ce que j'en sais, être comprise que depuis quelques années seulement par Christian Greiling de son site: "Chronique du grand jeu" sous le pseudonyme d'Observatus Politicus P1060093.JPG(duquel je vous ai déjà fait cas).

    Les Etats-Unis-d'Amérique est un pays extrêmement jeune et, déjà, dès les années cinquante, il se disait de lui que: « Les États-Unis d’Amérique sont le seul pays passé de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation. » 

    De fait, celui-ci ne peut perdurer en tant que tel, tout simplement parce que, s'il est déclinant (contrairement à ce que j'ai pu en concevoir par le passé) c'est qu'il est entré, dès les années soixante, dans un processus civilisationnel où sa nation ne peut que traverser les mêmes tourments que toutes civilisations ont pu connaître par le passé (poils aux nez).

    C'est pourquoi il ne peut qu'être ardu de définir les étapes par lesquelles il passera mais que nous ne pouvons qu'être assuré que cette crise première qu'il traversera, qu'il traverse déjà le laissera, pendant des décennies au moins, hors de tout enjeu international, ou alors à la marge.

    C'est çà qui nous conduit, jusqu'à maintenant, à cette angoisse existentielle: nous pensions que les USA étaient le nec plus ultra de l'évolution sociétale, culturelle et anthropologique, que grâce à eux nous vivrions une paix éternelle, venant en écho à la lointaine pax romana, étasuniens se croyant eux-même résurgence de l'Empire Romain d'Occident, ce qui n'est que fariboles, billevesée et rêveries.

    Nous pensons cela inconsciemment, tout en ne voulant pas être sous leur domination, tout en désirant résolument être son 51ème état, tout en haïssant sa réalité sociale & culturelle, tout en voulant lui ressembler et en adopter les code, tout en  considérant leur caractère arriéré, etc, etc, etc, etc... !P1060130.JPG

    En des allers et retours angoissant entre amour et détestation, visible par le ridicule rejet de Monsieur Trump ainsi que de l'affection dérisoire pour Monsieur Bilden de la part de nos journalistes et chroniqueurs (qu'adore les alsaciennes) cornichons.

     

    L'UE comme ersatz d'USA offert par notre mentor, une sorte de réconfort carcéral:

    Hormis la Pologne qui n'a aucune confiance en ses voisins européens, sauf des pays nordique et encore, tous les autres de l'est ne sont rentrés dans l'Union-Européenne et l'OTAN que contraints et forcés par l'empire, mais aussi de par leurs intérêts bien compris: ils s'industrialisent sur notre dos!

    De fait, il n'en faut que de peu pour qu'il nous quittent avec armes et bagages en nous laissant ruinés.

    Pour ceux de l'ouest, dont nous sommes, les Etats-Unis représentaient, en plus d'une toute-puissance qu'ils n'ont désormais plus, l'Eldorado, la Terre Promise, là où couleraient le lait et le miel et où Wall Street représenterait la cité d'or d'où ruisselleraient toutes les richesses, le lieu où existerait la corne d'abondance ressuscitée.

    C'est en cela, en ce fantasme européen vain et dérisoire, et affin que la mainmise étasunienne puisse s'effectuer en plein sur l'Europe, qu'il leur a fallu, aux services manipulateurs US, en soudoyant depuis 70 longues années l'élite du et des pays, mettre progressivement, tout doucement en place une succédané d'Amérique qui, au fil du temps, pris différents noms: CE, CEE..., pour qu'aujourd'hui nous nous retrouvions, nous aussi, avec une union, l'Union-Européenne, et une monnaie, l'euro, avec une jolie même double barre "-" traversant l'E: €.

    C'est cela qui a à un tel point abâtardi notre société et, ce, de tous points de vues, P1060353.JPGnous conduisant aujourd'hui aux affres de l'iniquité, de la pauvreté, de la violence, de l'inculture et de la sottise: de vouloir ressembler aux américains.

     

    les pigeons de France:

    En France notamment, une coterie de quelques dizaines de milliers d'individus dont nous connaissons la plupart des visages dans les médiats officiels, sont totalement inféodés à l'état profond US et/ou à leurs oligarques, dont aux entreprises pharmaceutiques et aux société internet, entre tant d'autres.

    Ce ne sont pas seulement nos entreprises qu'ils achètent, ce sont aussi nos cerveaux, parfois bien fait, qu'ils corrompent, qu'ils endoctrinent depuis si longtemps, jusqu'à faire émerger, chez ces nôtres concitoyens, un état mental confusionnel de les mener part trop au mensonge.

    Notre état profond, la haute administration et les PDG des banques, nos oligarques, les riches détenteurs de nos médiats payés par nos impôts, ne sont que les dindons d'une farce pire encore qu'il peut en être pour nous, simple quidam, ceci parce qu'eux, ainsi que leurs employés du monde politique, médiatique et pour partie économique, sont infiniment plus circonvenus que nous ne le sommes, agissent essentiellement pour les intérêts impériaux et non pas pour les leurs propres et, encore moins, pour ceux de la nation.

    Nous pourrions le dire de cette manière grossière et imagée que nous utilisons tous avec plaisir (ne nous le cachons pas) dans le langage commun: "Ils se font tous baiser la gueule par les ricains dans les grandes largeurs!"

    Et quand en viendra le moment, ils se devront de payer cette gabegie, la faillite du pays, leur collective traîtrise en France comme ailleurs: la colère populaire sera tropP1060197.JPG importante et il faudra bien la calmer.

    Nous faudra-t-il envisager d'achever une épuration du pays qui, en 1944, ne fut que partiellement effectuée en raison des ordres donnés, déjà à l'époque, par notre bon maître au gouvernement d'alors?

    Sommes-nous dans une situation analogue?

    Quand ceux, de l'état profond et de l'oligarchie US, se la couleront douce en regardant, rigolard, gesticuler comme de pauvres pantins leurs petits subalternes français faisant face à leurs juges et à la vindicte populaire.

     

    Etats-Unis-d'Amérique & Union-Européenne, leurs liens indéfectibles d'avec leur fin:

    Dès lors que l'imperium transatlantique commença à montrer de graves signes de faiblesses, dès un petit peu avant la magistrature de Sarkozy, cette angoisse déjà ancienne composée de ce malaise entre notre amour et haine pour les States, se mua en une douleur due à la compréhension viscérale de sa prochaine disparition.

    Qui ne put qu'accroître d'autant plus cette angoisse, conduisant à une grande P1060402.JPGanxiété, voire, pour certains, à de l'effroi (il en était de même pour les communistes d'il y a trente ans).

    Nous savons tous, en effet, quand bien même ce ne serait que largement majoritairement inconscient, que ce fantasme d'Amérique sous les traits de l'union disparaîtra soit juste avant, soit en même temps, soit tout de suite après la disparition de l'empire, quelles qu'en soient les raisons et la façon avec laquelle cela se fera.

    Cet ersatz d'une puissance impériale en déclin très avancée que sont les UE/€/OTAN, puissance à laquelle les européens s'imaginent de participer par réflexe pavlovien, les conduisent, la France et la Grande-Bretagne (sortie de l'UE, toujours dans l'OTAN) en tête, à suivre, voire parfois à surenchérir, en une toquade dérisoire, les tentatives toujours plus inefficaces de l'imperium à contenir les poussées des deux puissances terrestres que sont la Russie et la chine.

    De ce qui se nomme le grand jeu.

    Quitte, pour cela, à déstabiliser gravement certains pays, comme il en fut de la Syrie, de l'Irak, de la Libye...

    Maintenant que l'effilochage étasunienne tend à devenir tellement voyant que même l'ahurissante monté de son chômage n'arrive plus à être camouflée, cette angoisse muée en douleur en devient une plus que panique, une épouvante intérieure d'une telle violence qu'un certain nombre de personnalités, parfois collectivement, craquent, en commençant à montrer des signes de décompensation mentale.

     

    Des français de toutes origines:P1060306.JPG

    Quelle que soit notre couleur de peau tout comme de notre religion d'origine, la grande majorité d'entre-nous, les français, vit et souffre de ce qui est décrit plus haut.

    Comme j'ai pu l'expliquer par le passé, comprendre la cause, ou plutôt "le causal" (en toute fin de page) d'un événement permet d'en saisir les fondements de l'ensemble:

    ...........

    1) J'appelle un « causal » l'ensemble des relations entre les causes (antérieures) et leurs effets (postérieurs), c'est l'unité de causalité.

    2) Les causals sont simples.

    3) Leurs effets sont complexes.

    4) Les effets cachent, avec le temps, les causals et leurs causes.

    5) On ne peut véritablement comprendre un effet qu'en en comprenant son causal et ses causes.

    ..........

    Saisir, donc, autant les raisons pour lesquelles l'empire thalassocratique US a,  depuis tant de temps, suivit la même stratégie de domination (Le syndrome de l'ortolan), les mécanismes par lesquels il nous a mené là où nous en sommes aujourd'hui, ne peut que nous conduire à percevoir la réalité de notre situation tant politique, économique, sociale que mentale.

     

    Les français à la peau noir fraîchement immigrés P1060208.JPGde pays africains et d'une minorité de nos concitoyens des  DOM/TOM:

    Pour un certain nombre de ces français, leur pays d'adoption ne leur est qu'un pis-aller, ne s'agissant pas d'un jugement mais d'une réflexion quant à la nature humaine.

    Là-bas aussi, outre-saharien, le rêve américain y est tout aussi prégnant, et quand notre bon maître à tous vit de ses citoyens noirs se révolter contre les blancs, à tort ou à raison, le même sujet pour ceux qui vivent ici ne se trouvait pas en France.

    Alors il leur fallut qu'ils trouvassent un événement similaire pour tenter de se faire croire qu'eux-mêmes vivaient aux Etats-Unis-d'Amérique.

    Le seul cas qu'ils découvrirent ce fut celui d'un certain Traoré, mort il y a 4 ans, truand véritable et non pas d'une classe moyenne apaisé, violent et sans scrupule, peut-être bien pervers puisque ayant violé son voisin cellulaire.

    Ce qui, toujours dans ce fantasme de se croire américain, agita les médiats, le gouvernement et la classe des pseudos intellectuels, blancs et noirs au demeurant, frétillement bien entendu récupéré par l'oligarchie US qui remit à sa sœur un prix, dit BET, à prononcer bête.

    Il y a peu, un débat télévisuel fut établi entre ces façons d'intellectuels à la peau noire qui fut dirigé, cela est à remarquer, par un animateur à la peau blanche, formalisant ainsi ce qu'eux-mêmes considèrent comme étant une domination.

    Ce que moi-même perçois comme étant une forfaiture à l'encontre de tous ceux de nos concitoyens aux si petites différences ne pouvant qu'être mes égaux.

    En ce qui concerne les déboulonnages statuaires, il ne s'agit là que de l'ignorance historique doublé d'un anachronisme morbide de gens n'ayant qu'une approche culturelle très limité.

    Il est vrai qu'il y eut aussi de nos concitoyens des Antilles, de la réunion et d'ailleurs qui, eux aussi, jouèrent au noir  américain, ceux-là même qui poussèrent à ce que leP1060215.JPG livre "les trois petits nègres" changea de nom, toujours ce sempiternel anachronisme dérisoire.

    Le problème est que ces gémissements et pleurnicheries les accompagnant peuvent pousser d'autres français à retrouver de vieux réflexes racialistes qui, en ces temps difficiles, peuvent les mener à trouver là des boucs-émissaires faciles à désigner.

    Il est à noter que de l'autre coté de ce panorama peu ragoutant, il y a ceux qui désignent comme étant progressistes les personnes blanches et noires ainsi que les partis politiques qui soutiennent ce mouvement ridicule, toujours de la part de pseudo-intellectuels qui, continuellement, n'utilisent jamais les mots en leur sens véritable.

    Les indigénistes, les Mélenchonistes, les écolos de EELV, les macronistes, Lutte Ouvrière et tutti quanti seraient-ils progressistes?

    Non!

    Comme tous ceux qui sont unionistes eurolâtres, ils sont juste réactionnaires.

    ( Le progressisme consiste à considérer que l'Être Humain se doit de développer autant ses connaissances que ses capacités, tout en étant pourvu de cette humanité véritable qui façonne l'esprit de telle manière que l'on ne peut s'occuper des autres que si et seulement si l'on commence par s'occuper de soi-même, de ses proches et de ses concitoyens.

    Le reste n'étant que mensonge et forfaiture misérable! )

    P1060063.JPG

     

    Le véritable ennemi de l'Islam Sunnite c'est l'islamisme:

    L'islamisme est entrain de détruire l'Islam Sunnite.

    Cela peut sembler étrange d'écrire cela, en effet, ce rigorisme doctrinaire religieux se diffuse dans nos banlieues et fait craindre sa violence partout où il s'épanouit.

    Or, l'ensemble de ses porteurs sont pris dans un piège logique dont il leur est impossible de se sortir.

    En effet, le discours qui y est tenu et celui sous-jacent, certes appelle à retrouver la pureté originelle de l'Islam, mais aussi et surtout affirme vouloir lutter autant contre la toute puissance occidentale, contre celle présupposé des juifs, et dès lors d'Israël, mais aussi, grâce à ce retour à ladite pureté, contre les déviances de l'ordre économico-sociétal du néolibéralisme.

    Cependant, il est à remarquer que tous les états qui, de près ou de loin, soutiennent tous les mouvements d'un intégrisme sunnite, dont l'Etat-Islamique, sont alliés aux Etats-Unis-d'Amérique et, dès lors, à Israël, qui tous sont néolibéraux, Turquie comprise puisque participant à l'OTAN.

    C'est cette même contradiction majeure qui existait chez les communistes internationaux, liés, quand à eux, à l'Union-des-Républiques-Socialistes-Soviétiques et qui, dès les années 70/80, mena à une autodestruction du communisme international et de ceux nationaux.

    Mais autant ce dernier était un mouvement politique qui entraîna dans sa disparition la sociale-démocratie, sous forme du Parti Socialiste en France,, autant ledit intégrisme religieux ne peut que conduire à celle de l'Islam Sunnite.

    Quoi qu'ils puissent s'en entendre dire part ailleurs pour se justifier.

    A ceci s'y rajoutant le fait que les pays de la péninsule arabique, l'Arabie-Séoudite auP1060486.JPG premier chef, quand bien même ne soutiendrait-elle plus le Wahhabisme, s'affichant comme détenant la pureté musulmane, trahirent et trahissent par leur élites les obligations de leur foi.

    Il est d'ailleurs à remarquer qu'à quelques exceptions près, en causes ou en effets, tous les attentats qui eurent lieu en Occident furent très utiles pour les pouvoirs en place face à leur peuple récalcitrant.

    Il ne faut pas s’étonner, dès lors, qu'en France les écolos gnangnan et la France-Insoumise à l'insoumission si légère ont une telle appétence pour ledit islamisme intégriste qui n'est, tout comme ces deux partis politiques et ceux de leurs alliés, que le bras armé des oligarchies néolibérales, mais aussi de l'état profond US.

    Le Rassemblement-National et le macronisme se servant, eux aussi, de l'islamisme pour accroître leur notoriété, mais en son inverse en nous laissant à croire qu'ils luttent contre.

    Il est à remarquer que nos médiats télés, détenus par les oligarques nationaux et US, posent ces islamistes, certes comme des ennemies de l'occident, ce que, nous l'avons vu, est faux, mais aussi comme étant l'opposition au néolibéralisme, surtout dans sa dimension sociétale, comme étant les héros de la lutte de la vacuité du type de société que l'on nous impose.

    Ce qui ne peut que nous montrer, sinon une affinité, disons plutôt une convenance politique et médiatique voilée sous la forme d'un rejet feint, n'oublions pas que c'est la CIA  qui avait inventé Al-Qaïda.

    Il est à noter que l'instrumentation turque pour ces mouvements ne peut que mener, là encore, à accroître le dépérissement du sunnisme pour les raisons évoquées plus haut.

    P1060148.JPGTout cet ensemble étant largement tu, voire même refoulé par la majorité de tous ces acteurs.

    Alors demandez-vous, chers musulmans, où se trouve réellement le danger de votre religion.

    N'oublions pas que Islam veut dire soumission et l'oligarchie transnationale en adore l'idée, et les liens puissants entre le sunnisme et le néolibéralisme fera que quand les USA ne seront plus, cette religions risque, aussi, de disparaître.

    Ne soyons pas surpris si, par un simple effet du hasard, un attentat islamiste avait lieu peu de temps avant que la loi portant sur les urgences hospitalières payantes ne se mette en place en Janvier.

     

    L'effondrement des USA en miroir de ce qui avait prévalu en l'URSS:

    J'ai vous avais montré dans mon billet précédent les quelques ressemblances de faits US que j'avais remarqué, similaire à ceux qui y avait précédé la disparition de l'URSS.

    Il y en a une que j'ai relevée lors de l'écoute d'une vidéo québécoise où y était montré que les deux candidats aux élections présidentielles US sont d'un âge avancé.

    Cela a le nom d'une gérontocratie, soit le gouvernement par les anciens.

    Je me souviens de ce qu'avant que Monsieur Gorbatchev fut élu, nos médiats télévisuels, seuls ceux d'état existaient à l'époque, un petit peu moins phagocytés par l'empire, employaient cette expression en une manière ironique pour désigner le gouvernement de l'URSS de 1964 à 1985.

    Or, il est à remarquer, donc, que ce soit d'une bonne part du personnel politique desP1060185.JPG USA comme de ses oligarques, que celui-ci est devenu une gérontocratie, il n'est qu'à voir l'ancienneté des propriétaires des GAFAM.

    Ne sachant de ce qu'il en est de son état profond, qui risque d'être dans une situation similaire.

    Vous remarquerez qu'il en est de même du personnel politique et économique français et, cela est à prévoir, de l'administration bruxelloise, et quand bien même Monsieur Macron est plutôt jeune, lui-même fut formé, non pas seulement intellectuellement, pas sa femme et par des personnalités tels que Minc et Attali ayant longuement passé les ans.

    Le problème que pose une gérontocratie c'est que la vieillesse, à de rares exceptions près, est excessivement conservatrice par nature: arrivé à un âge avancé, remettre simplement en question ce qui a constitué sa vie peut être psychiquement déstructurant.

    Dès lors qu'un événement sortant des habitudes survient, il est prévoir qu'une telle gouvernance se retrouve totalement submergée par cette nouveauté, ne faisant qu'appliquer les recettes passées qui, bien entendu, se révéleront totalement inefficaces, voire contre-productrices, c'est-à-dire ne faisant qu'accentuer les mauvais effets de ladite nouveauté.

    C'est ce à quoi se confronte aujourd'hui la majorité des gouvernements occidentaux, d'où, justement, leurs tendances à tenter de contrôler leur population par ce port du masque obligatoire, en raison du SRAS-COV-2, dépassés qu'ils sont par une pandémie ne se montrant pas si dangereuse que cela, sauf en ce qui concerne les personnes âgées, ce qu'ils sont majoritairement (peut-être est-ce là la raison première de leurs actions déraisonnables, venant en complément du billet antérieurement écrit).

    Parce que plus on avance en âge, plus l'on connaît la valeur de la vie mais plus le risque est de ce que l'esprit se rétrécisse.

    Ils sont donc pris entre trois feux, les demandes ordres oligarques et US, la nécessité de faire repartir la machinerie économique et leur craintes compréhensibles d'une maladie, pour leur âge, mortelle.

    P1050817.JPGAinsi supposerais-je qu'eux aussi font face à plus du double, d'une triple injonction paradoxale qui vient en accroître d'autant le stress manifeste dont ils souffrent en raison de leur grande incompétence.

    Ce qui ne les exonère en rien de leurs actions néfastes mais en explique le contenu.

     

    En France:

    Nous nous retrouvons à la croisée des chemins.

    Les partis politiques montrent tous leur allégeance à l'empire thalassocratique US ainsi qu'à l'Union-Européenne, que cela soit formel ou dissimulé, sans que presque personne n'en relève le fait.

    Sans que, de plus, nous ne voyons poindre une réelle opposition organisée.

    ( Depuis le scandale ayant eu lieu à l'UPR, sa perte de ses forces vives, ce parti est trop affaibli pour compter réellement. ceci d'autant plus que cela touche son président, Monsieur Asselineau, pouvant, de fait, être dorénavant facilement manœuvré. )

    Ce rêve américain plus ou moins inconscient (regardez les pubs) s'effilochant, cela fait grandir une angoisse de la population dans son entier, venant, de plus, se fracasser sur les multiples errements gouvernementaux et de leurs conseillers, tant au sujet de la pandémie que du reste de leurs décisions.

    Je ne sais pas, amis lecteurs, quels ont été, sont et seront vos décisions en cela, mais, comme je vous l'ai montré plus haut, comprendre et être conscient de l'origine de nos difficultés se doit d'être au centre de vos réflexions.

    Un empire existe suivant quatre phases: son développement lié à sa dynamique interne, une stabilité plus ou moins longue, un déclin inéluctable et inexorable suivit de sa disparition.

    Il ne peut en être autrement puisque dès que ses capacités de croissance arrivent à leur terme, y débute une désorganisation causée par son affaiblissement dès que sontP1060163.JPG atteintes les limites territoriales de sa domination.

    Nous sommes parvenus à la phase quatre de notre domination sans que cela ne soit véritablement pensé et toute réalité qui ne l'est pas se retrouve refoulé, agissant sur nous d'une manière subliminale, nous nous retrouvons donc dans l'obligation de nous justifier de nos actes et de nos réflexions puisque nous ne voulons ou ne pouvons pas en comprendre le sens.

    A ceci, s'adjoint cette angoisse spontané et peu ou non éprouvée parce que inconsidérée (non considérée) qui, du fait de cet ensemble, ne peut, comme je l'ai montré plus haut, que s'accroître à mesure de la dissolution des forces impériales, montrant ainsi que les  USA sont entrain de disparaître en tant que notre mentor et prêt-à-penser, voire même, peut-être, en tant que pays.

    Après plus de 70 ans de propagande nous faisant croire que nous sommes autres que ce que nous sommes réellement et notre réveil cauchemardesque de comprendre cela confusément;

    Ceci au moment même où la cause véritable de ce fait formel en vient à disparaître, accompagné du délabrement important de notre pays dont de plus en plus de gens souffrent (quand apprendrons-nous qu'un enfant est mort de faim en France?);

    Nous nous retrouvons de devoir, en plus de sa bientôt reconstruction, renouveler des élites qui furent, pour la plus grande part d'entre-elles, part trop endoctrinées pour pouvoir, en cela, être utiles à la nation.

    Il est de fait que la France, bien plus que la plupart des nations, se doit d'en changer pour pouvoir repartir sur de nouvelles bases et, ce, tous les 150 à 200 ans environ.

    La dernière fois que cela s'est produit véritablement ce fut lors de l'émergence de la IIIème République, les deux guerres mondiales qui s'en suivirent ne virent pas un tel renouveau, sauf à la marge.

    P1060268.JPGPour que tout cela se passe au mieux, comme j'ai pu déjà l'expliquer précédemment, c'est à cela que nous nous devons de méditer.

    Ce travail, digne en tous points de nos aïeux, se doit de débuter au plus tôt, sinon dans l'action, du-moins dans sa préparation.

     

     

    THEURIC

  • Les USA nous menèrent une guerre!

    Cétoine dorée ou Hanneton des roses- Cétonia  Aorata-, coléoptère de la famille des Scarabaeidae.

     

    Bonjour tout le monde,

     

    Avant propos:

    Une amie m'a conseillé de séparer chaque partie de mes textes d'un sous-titre.

    Considérant l'idée bonne parce que rendant mes textes plus lisibles et agréables, je me plie donc à sa proposition.

    Je ne vous propose pas le nom des fleurs mais juste celui des insectes, plus facile àP1060453.JPG dénicher sur le net ou dans mes bouquins.

     

    Préambule:

    Nonobstant cela, il serait vain de vouloir exhorter quelqu'un de ne pas angoisser.

    En revanche, il est, de mon approche, sain de montrer qu'il est nécessaire d'affirmer que, pour notre futur et quand bien même une période difficile plus ou moins longue nous attend, notre situation n'est pas si désespérée que cela.

    Non pas parce qu'il ne faudrait pas que la population se lamente dans le pessimisme et que, dès lors, il faudrait raconter une histoire purement optimiste pour lui remonter le moral.

    Mais bien parce que je pense résolument, que je considère en raison que rien n'est perdu et que tout est à gagner, le principal étant d'être conscient de ce qui nous contraint, mais aussi d'un début de réflexion de nos complications dès lors que cette contrainte, notre domination de l'imperium US, ne sera plus.

    Je vous ai exposé, amis lecteurs, par le passé, la théorie que propose Christian Greiling dans son livre " Le grand jeu" (je donne l'adresse de son blog plus bas) qui se joue à l'international entre la Russie et la Chine d'un coté, les Etats-Unis-d'Amérique de l'autre.

    P1060671.JPGIci il s'agit d'un complément nécessaire pour saisir le fin mot de cette affaire.

    Bonne   lecture.

     

    Une lecture, une révélation, un tournant:

    Ma foi, il est parfois des débuts de lecture qui se relèvent être une révélation et le livre "Le syndrome de l'ortolan" d'Arnaud-Aaron Upinsky, publié en 1997 m'est de ceux-là.

    Ce n'est pas parce qu'il démontre ce que j'ai déjà remarqué tant en politique, en économie qu'en mensonge médiatique et, ce, qu'il le fit bien avant tout le monde..., mais qu'en un court paragraphe il donne un sens cohérent à cet ensemble (page 19 en haut de page):

    ...la France est la cible n° 1 des Etats-Unis, le seul obstacle fondamental à leur domination mondiale sur les esprits.

    La France est le seul état-nation en Occident dont l'autorité historique puisse contester radicalement le droit moral des USA au "leadership" à la domination mondiale (correction personnelle radicale par la traduction du mot).P1060738.JPG

    La seule à pouvoir véritablement mettre en cause  la barbarie abstraite venue du nouveau monde, au nom de ses principes inverses.

    La seule à pouvoir démasquer l'essence totalitaire du modèle réductionniste américain.

    Voilà, le sens est donné de notre réalité multidécennale, nous avons été conquis par un empire lors d'une guerre de la représentation, soit ce qui concerne notre compréhension du monde, de comment anthropologiquement nous nous y considérons, le considérons, le comprenons, nous nous y mouvons, nous y avons notre existence collective et individuelle, soit notre composition de sens, explique l'auteur.

    Mais maintenant les USA se délitent et se fractionnent.

    Le procédé employé fut ce qui est nommé comme étant de la communication et de la pédagogie mais qui n'est toujours que propagande, tromperie perverse et endoctrinement.

    Aussi bien que de ce qui est pompeusement et trompeusement dénommée une réalité virtuelle, informatique, il est vrai, mais aussi publicitaire, propagandiste, par tous les sectateurs impériaux, dont ceux français, pro-unioniste.

    Ensemble qui, en vrai, n'est qu'un fatras de fictions que les médiats (synonyme: P1060409.JPGindirecte), le personnel politique, les puissances de l'état profond (la haute administration) et de l'oligarchie (les omnipotents monétaires) n'ont eu que de cesse de déverser à l'endroit de nous le peuple par lesdits médiats interposés.

    Ceci au propre dépend de tous ceux-là français qui en furent et sont les vecteurs, en cela ce sont des crétins!

    Quand bien même certains se révéleraient d'un bon niveau d'intelligence, intellectuel et/ou culturel: leur américanolâtrie eurolâtre conduit ces euronouilles à pervertir leur propre nature et à progressivement se ruiner tant mentalement qu'économiquement.

    A se jeter dans ce vil et nauséabond caniveau.

    Rien que le terme de réalité virtuelle est trompeur puisque la réalité est, par évidence, c'est pourquoi il ne peut qu'être que cohérent de considérer que ce qui est conçu par l'informatique et/ou est inventé pour toute propagande, est soit fictionnel, dans les jeux ou en géopolitique notamment, soit la représentation de cette réalité biaisée, soit la matérialité d'une publicité politique et/ou économique.

    Soit, et cela ne concerne que ladite informatique dans son aspect merveilleux, cette virtualité permet une perception supérieurement sensorielle du monde, en accroissant les capacités de nos sens, visuel, auditif, du touché, voire de proprioception, mais aussi de nos représentations, de nos échanges et commerces, informationnelles aussi...

    (N'oublions pas que les États-Unis  détiennent presque tous les médiats informatiques, de Windows (prononcez vindovese) à Google (prononcez gogol) jusqu'à  Youtube (tel quel) et Face Book (prononcez fesse bouc ou face boque, dans la mythologie moyenâgeuse, embrasser les fesse du diable, représenté, comme le dieu Pan des grecs anciens, d'un corps de bouc avec un visage humain surmonté de cornes, était le fait des sorciers...).)P1060760.JPG

    Ce que démontre fort bien le tableau de René Magritte sous le titre de "La trahison des images": "Ceci n'est pas une pipe":

    Or et comme il l'affirmait lui-même: « La fameuse pipe, me l’a-t-on assez reprochée ! Et pourtant, pouvez-vous la bourrer ma pipe ? Non, n’est-ce pas, elle n’est qu’une représentation. Donc si j’avais écrit sous mon tableau « ceci est une pipe », j’aurais menti ! »

    Il en est de même des fleurs et insectes dont je décore mon  blog qui, évidemment, ne sont pas réels mais en sont juste les images recueillies par mon appareil photo, transférées ensuite dans mon ordinateur (la machine qui ordonnance les informations grâce aux algorithmes dont elle est le support, ensemble créé par l'Homme) puis dans mon site.

    Certes, Monsieur Upinsky ne semble pas (je n'en suis qu'au début de lecture de cet ouvrage), tel que le fait Monsieur Greiling dans son blog, considérer l'aspect thalassocratique, maritime, de cet imperium, qui le conduit à vouloir corseter la Chine et la Russie, les deux puissances terrestres, pour pouvoir développer son P1060724.JPGpouvoir sur tous les peuples et pays du monde, de tenter de le conserver au moment où son déclin devient patent et irréversible.

     

    Le pourquoi:

    Toutefois, sa volonté de détruire la France par tous les mensonges possibles et imaginables, d'user de tous les mécanismes perfides pour cela, ses raisons profondes, qui sinon ne resterait une quasi énigme, devient, à la lecture de ce court texte, une évidence: la France est le pays qui lui est le plus dangereux!

    (Ce à quoi Monsieur Asselineau ne parle jamais, soit parce qu'il n'en a rien compris, soit parce que, lui aussi, est part trop doctrinalement structuré.)

    Remémorons-nous cette intervention de François Mitterrand peu de temps avant son décès:

    « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment.

    Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »

    Cette guerre, là encore, n'est pas seulement économique, j'oserais même affirmer que l'économie n'est que l'arbre rachitique qui cache cette immense forêt, le hochet pour amuser les foules.

    Il s'agit plutôt pour les étasuniens, qui se considèrent comme étant le peuple élu, celui ayant une destinée manifeste, dotés du sentiment d'exceptionnalisme sur toute autre nation, de transformer toutes les populations du monde en américain, ou P1060732.JPGalors, le conçoivent-ils ainsi, s'ils luttent contre la puissance US, qu'ils  soient détruits et disparaissent, les exemples en sont nombreux, au Proche-Orient notamment.

     

    Tout ce dont nous devrons réparer en France, un énorme et magnifique travail nous attend:

    Il est vrai qu'en France aucune maison, ni ville, ni village n'a été bombardée, aucune troupe US ne parade dans notre pays, nul n'est fusillé sur place publique, d'aucun n'est emprisonné pour des motifs politiques par une puissance étrangère, mais:

    -notre industrie, nos mines, notre agriculture sont détruites et/ou évaporés;

    -notre science est devenue affligeante, voire évanescente, sinon même fantomatique;

    -des scientifiques, le personnel politique, une partie de la haute administration et de la puissance d'argent, les agents des médiats, voire peut-être bien nombre de militaires et de policiers, de leurs gradés, sont tous puissamment, absolument endoctrinés et, parfois, achetés, qu'il nous faudra remplacer;

    -la population est poussée à l'angoisse, au stress post traumatique, à la violence de l'un contre l'autre et à la paranoïa par tous les moyens, dont celui du masque, j'y reviendrai plus bas qui éloigne les gens les uns des autres-;

    De l'indigénisme par l'intermédiaire, entre tant d'autres, de Mesdames Obono et Traoré, de Monsieur Mélenchon et des adhérents et cadres de FI, du RN, du REM, de EELV, de LR, ainsi que des journalistes officiels que des activistes islamistes et de bien d'autres-;

    Ceci sans compter la théorie du genre et de tout ce qui l'entoure perturbant gravement  l'identité sexué des gens et, dès lors, de leur détermination en tant qu'Être Humain, en tant qu'être actif, pensant et conscient de lui-même...;

    P1060658.JPGQuant en politique:

    -les écolos EELV ne sont pas écologistes;

    -FI, PS, PCF, leurs alliés, ne sont plus de gauche, ni anti-capitalistes, ni sociaux-démocrates, en fait ils ne sont plus rien hormis néolibéraux, adorateurs des UE€/OTAN/USA, sauf, c'est à se le demander, à ce qu'ils ne souhaiteraient pas que Marine Le Pen devienne le prochain président de la république;

    -ceux de LR ne sont pas gaullistes parce que ne sont pas patriotes mais eurolâtres;

    -ceux de RN ne sont pas nationalistes parce que ne sont nullement, eux aussi, patriotes car eux aussi eurolâtres;

    -j'oserais dire que quels que soient les mensonges qu'ils déblatèrent et la destruction du pays qu'ils mènent comme politique économique, les mêmes que pour tous les précédents, ceux du REM et du MODEM sont les moins hypocrites puisque ne cachant pas leur idéologie néolibérale américanolâtre et eurolâtre;

    -mais quoi qu'il en soit, de ce qu'affirme le professeur Toubiana sur RT France, n'en étant pas le seul en cela d'une manière ou d'une autre, 97% des personnes testées n'étant pas positifs au SRARS-VOV2 (sans compter les faux positifs), la pandémie disparaissant, sauf à ce qu'elle ait un retour de virulence cet hiver, n'entendant aucun des représentant de ces partis officiels relever ce scandale, nous pouvons sans crainte considérer qu'ils sont tous, sauf ceux qui sont censurés, complices de cette tentative de mise en place d'une dictature financière et sanitaire, ceci étant gravement ostentatoire aux droits de l'Homme et du citoyen, donc anticonstitutionnel;

    -cette nôtre population, dont nous sommes tous, ne connaissant même plus sonP1060718.JPG histoire,  son patrimoine tant intellectuel, patrimonial que monumental, sa langue, son langage même lui étant devenu pour partie abscons, ne se vivant plus en tant que français (çà, ça se retrouvera naturellement);

    -les programmes télévisuels, la télévision étant toujours le médiat de masse central, sont majoritairement soit grandement insipides, soit seulement provenant d'outre-atlantique, ce qui revient au même, montrant une probité de personnages censément doté d'une efficacité, d'une intelligence, d'une humanité et d'une honnêteté dont la réalité des faits ne fait que démontrer continuellement en son inverse;

    -notre art est misérable ou, quand il est de qualité, trop peu connu;

    -nos médiats télés, radios ainsi que papiers font l'unanimité informationnelle et idéologique, régentés par une minorité qui, bien que richissime, n'en est pas moins suffisamment stupide pour ne pas comprendre que leur béatitude dogmatique pour l'UE€/OTAN/USA détruit leur richesse patrimonial, absorbé petit à petit par leur adoré Tonton Sam, aidé en cela par leur petit godelureau de président (les plus beaux pigeons de France);

    P1060215.JPG-la France est ruinée*.

    *A nous de la reconstruire!

     

    La réalité de la mortalité de la pandémie en France:

    Le début de billet que j'avais malencontreusement publié il y a peu et traitant du pourcentage de décès dû au SRAS-COV2 en France, en Europe et dans le monde, montrant son peu de mortalité, fut pour moi l'un des fils de réflexion.

    Ceci d'autant plus connaissant l'existence d'un traitement efficace proposé à Marseille par l'équipe du professeur Raoult de l'IHU de Marseille, que le gouvernement et les médiats n'eurent que de cesse de le mettre à l'indexe, violant ainsi, une fois encore, les lois démocratiques de la république.

    Il est à remarquer qu'il est aisé de remarquer quels sont les pays, hormis la Chine, les plus assujettis aux Etats-unis par le niveau d'obligation de port d'un masque et par le risque exposé par les classes politique et médiatiques d'un nouveau confinement.

    En Europe nous pouvons considérer de la Suède et la Suisse y sont les moins inféodés.

    Certains affirment que cette pandémie n'est là soit pour que nous puissions pas percevoir que la crise économique dantesque qui vient soit cachée, soit pour placer je ne sais quel traitement pas les sociétés pharmaceutiques.

    Certes, le Monsieur Covid19, le vilain virus, est survenue juste au moment où l'économie mondiale s'essoufflait, mais ce ne fut qu'un hasard concomitant.

    Quand aux vaccins et traitements chers et inutiles, de traitement il en existe un peu onéreux, ils ne sont recherchés (jusqu'à la saint Glinglin) que pour que lesdites entreprises pharmaceutiques fassent de juteux profits sans que rien n'ai été préparéP1060536.JPG par avance, sinon l'un ou l'autre nous aurait été déjà proposé il y a longtemps.

    Ceci dit, voici ce que j'avais donc écrit:

    Sachez, amis lecteurs, que si nous prenons en compte le nombre totale de morts mondiaux officiels dus au vilain virus à ce jour où j'écris ces lignes, le 7 Septembre 2020, 880 955 décès, au regard du nombre d'habitants sur terre à cette date, environ 7, 637 milliards, 7 637 000 000, puis que nous en recherchions le pourcentage (je fus contrains de le faire manuellement puisque les calculette de mon ordinateur ne peuvent pas l'effectuer):

    880 955 / 7 637 000 000 x 100 = 0, 0 011 535 % décès.

    Vous remarquerez qu'aucun médiat ne nous transmet ledit pourcentage, comme il peut en être de celui du taux de CO2 dans l'atmosphère qui est, celui-là, si mes souvenirs sont exacts, de 0,04 16 21%, j'avais fait ce dernier calcul le 1er Juillet 2020.

    Ensuite, voulant savoir de ce qu'il en était en France j'ai commencé par chercher le nombre totale de morts à ce jour, ici était noté 30 739 décès.

    Voulant savoir à combien se révèle la population française, tapant sur gogol : "nombre d'habitants en france le 7 septembre 2020", je tombais là-dessus, ceci en première page, puis en réduisant ma recherche ainsi: "nombre d'habitants en france 2020" j'obtenais enfin ce nombre : 66, 524 millions,  soit 66 524 000.

    P1060338.JPGJe me remis à ma feuille de papier et à mon stylo pour en trouver, là encore, le pourcentage de gens occis par cet agent pathogène:

    30 739 / 66 524 000 x 100 = 0, 0 046 207 %.

    Tout ceci est écrit pour que vous vous rendiez compte, que vous soyez conscient de ces étranges phénomènes qui animent le monde: il n'est pas que la France et l'Europe qui angoisse à l'idée de ce que l'empire thalassocratique US est entrain de dépérir à petit feu, d'où cette furieuse hystérie des masques, pour que personne n'en parle et contrôler le peuple, le reste n'étant que l'auto-justification des forcenés qui nous gouvernent.

    Pour un gouvernement normalement constitué, ce qui n'a pas l'air d'être le cas dans la plupart des pays mondiaux, ce pourcentage ne devrait pas mener à affoler comme ça les gens, ni même à mettre l'économie mondiale en banqueroute, ne trouvez-vous pas (bien que ladite banqueroute débuta en Juillet/Août 2019)?

    Mais amusons-nous encore une fois à calculer ce pourcentage en Union-Européenne qui dénombre un peu moins de 447, 7 millions d'habitant, que nous amènerons donc à 447, 699 millions au pif, 447 699 000, ces neuf ne me facilitant pas la tâche.

    Y sont comptabilisés à 213 940 décès au 31 Août.

    213 940 / 447 699 000 x 100 = 0, 0 047 739 %.

    Où nous pouvons percevoir que la France a eu, en moyenne, un tout petit peu moins de décès dans l'union, sans  que nous sachions, au juste, le nombre de trépas dû au COVID 19 qui ne furent pas comptabilisés officiellement et ceux qui le furent en surnuméraires.

    Comme vous le voyez, calculer les pourcentages n'est pas bien compliqué, ilP1060411.JPG suffit juste d'activer multiplications et divisions.

    De plus, pour qui connaît les fractions, de passer à la règle de trois relève du jeu d'enfant.

    La grippe dite espagnole (1917-18/1919) fut, et de loin, infiniment plus mortelle puisqu'il en fut décompté de 20 à 50 millions de décès sur une population mondiale de 1, 850 milliards (près de 7,7 milliard d'habitants aujourd'hui), surtout de jeunes hommes et femmes (20 millions par la guerre 14/18), ce qui représente de 2 à 5% de la population de l'époque.

    Nous pouvons parler d'évidence d'une crise de frénésie généralisée au sujet de laquelle je me suis également laissé entraîné à mon grand tort, appelant même à ce que chacun se confine de lui-même en Mars dernier.

    Sachant maintenant que ce confinement à de synonyme réclusion, lui-même synonyme de détention, conduisant naturellement à celui d’emprisonnement.

    Ce serait comme si notre gouvernement, comme il en fut de beaucoup d'autre, avait voulu nous enfermer dans notre chambre comme des enfants punis de risquer d'être malades, voire à ce que nous enfants nous devions rester au lit, malades ou non.

    Ce qui, de plus, entraîna plus de décès que s'il n'avait pas eu lieu.

    Quand à l'inutile futilité obligation du port du masque actuelle, menant, au travers des médiats de masse, à un stress important, à une angoisse, une paranoïa et à une âpre colère des gens (d'où cette violence extrême sans cause véritable d'une jeunesse fragile dont lesdits médiats sont directement responsables) dû à la propagande P1060433.JPGautant absurde qu'éhontée qui nous est déversée, qu'en dire d'autre sinon qu'elle est ignoble (colère + peur = soumission).

     

     

    Le pourquoi que j'en viens à écrire en réalité ce billet:

    Si j'écris ces lignes, ici pessimistes, si vous les lisez, amis lecteurs, si ce livre, "Le syndrome de l'ortolan", publié une première fois en 1997, attire aujourd'hui les lecteurs, si, quelle que soient les raisons de son émergence, un nouveau parti politique, l'UPR, gravement malade de son créateur et président Mr. Asselineau, obtient encore tant d'écoute, si l'existence même de notre nation au sein de l'Union-européenne est aujourd'hui discutée, disputée et parfois conspuée...

    Si tout cela et bien d'autres choses font débat, cela montrent, aujourd'hui, que beaucoup de concepts que l'on définissait il y a peu comme allant de soi sont redisposées sur la place publique, en agora, remises en question et, de plus en plus, en cause.

    Et si cela survient maintenant c'est bien parce que l'union et les Etats-Unis-d'Amérique  montrent tous deux les vertiges de leur plus de décadence, de leur déchéance.

    Que cette déchéance des seconds mène à celle de la première.

    Ce qui est visible aux quatre coins de l'hexagone (celle-là, elle me plait, hi, hi, hi) par les agitations incohérentes, suivant ceux des étasuniens, des censément gauche, droite, extrême gauche, extrême droite au sujet, entre-autre, de cet indigesteP1060632.JPG indigénisme en écho de ce qu'il se passe outre-atlantique (un exemple de ce que cela donne au State, nous avons les mêmes débiles à la maison), de pseudos gaullistes qui acclament le sieur Sarkozy dit l'américain, d'un gouvernement qui ne sait que brader nos bijoux de familles, nos derniers restes d'entreprise, de notre espèce d'extrême droite qui se fait croire hyper-nationaliste tout en faisant des œillades énamourées à l'administration bruxelloise...

    Tout cela au moment même où les personnalités intelligentes des USA mettent en garde leur population, ici d'une probable guerre civile, là en prévenant d'une forte possibilité victoire électorale de Trump, les démocrates ne pouvant, en suivant, que mettre le feu à leur nation, Trump qui, mécaniquement, ne pourra pas ne pas refermer ensuite les frontière de son pays s'il veut poursuivre sa politique de réindustrialisation,  s'il le peut.

    Quand à l'union, elle montra aux yeux de tous qu'elle n'en a rien à faire des pays comme des peuples la composant, de part cet exemple italien cinglant où nous vîmes que notre voisin  du sud-est fut contraint, pendant la pandémie, de faire appel aux chinois, au russes et aux égyptiens pour soigner leur population.

    La seule chose qui l'intéresse c'est de formater nos obligation par les GOPE, le reste, sauf de sa survie qui nourrit tant de monde, elle s'en fout comme de l'an quarante.

     

    La fin impériale, la douleur des neveux de Tonton Sam: nous-mêmes:

    P1060659.JPGCertes, cela fait longtemps que je pronostique la disparition de l'empire thalassocratique US et, suivant, celle de l'UE€, qui est, justement, une créature impériale.

    J'avais même affirmé, il y a de cela quelques bonnes années sur ce site, que les amoureux de l'Amérique et de son lié rêve transi devenu cauchemardesque, décompenseraient de manière importante, délireraient et, pour certains, bien que nous n'en sommes pas encore là, nous nous en rapprocherions, nous n'en serions pas loin, vivraient une période de crise de type psychotique et hallucinatoire, dès lors que les Amériques seront aux abonnés absents.

    Nous nous en rapprochons, d'où ces réactions aussi folles que dérisoires de la simili gauche (eux qui ont trahi mes parents), bien que dangereuses pour la population noire et musulmane, une  copine d'origine africaine m'en ayant affirmé de ses craintes.

    Il en est de même de la violence policière dont fit preuve et feront preuve sous peu la police aux ordres du gouvernement envers les gilets jaunes, les gilettistes, violence qui trouve, entre-autre, une origine similaire puisque nos ministres et autres élus nationaux craignent pardessus tout que ce mouvement en vienne à rejeter l'union et, par ce fait, la détruire.

    Et dans le même temps les mensonges médiatiques qui, imperturbablement, se poursuivent à leur sujet.

    Il faut comprendre que le formatage US des esprits français dure depuis plus de sept P1060763.JPGdécennies, commençant entre la fin de la seconde guerre mondiale et le début de la guerre froide.

    Même si ce qui nous est raconté n'est que rarement vrai et même parfois totalement déconnecté de la réalité et des faits historiques, le principal pour les impériaux c'est que nous y croyons.

    Tout comme vous, amis lecteurs, je fus pris dans les rets imaginaires impériales, rets desquels dorénavant  nos imaginatif manipulateurs se sont mis à croire, surtout dans la sphère démocrates et de l'état profond, que voulez-vous, ils vieillissent tous, ou sont remplacés par des personnages sans relief: quelqu'un qui a eu tant de pouvoir sur le monde aimerait-il voir un jeune blanc-bec le remplacer?

     

    Soyons près au pire: qui peut le plus, peut le moins:

    Le problème principal auquel nous devons songer dès maintenant c'est qu'il est possible que l'Union-européenne disparaisse en même temps que notre gouvernement, du dollar, de l'empire thalassocratique que sont les Etats-Unis-d'Amérique, mais aussi de l'économie spéculative monétariste mondialisée.

    (Songez tout autant à ce qu'internet n'en vienne au mieux à grandement ralentir, au pire à cesser de fonctionner que, de plus, nous risquons de ne plus être fournis en pièces détachées pour tous les matériels électroniques et mécaniques tombés en panne.)

    Que donc nous nous retrouvions contraints de devoir recomposer un nouveau système politique dans l'urgence, comme il en fut lors de la guerre de 1870/1871, P1060385.JPGaprès la défaite de Sedan qui vit Napoléon III se rendre aux prussiens.

    Thème que j'avais déjà abordé sous un autre angle le 4 de ce mois par des conseils portés pour chacun d'entre-nous.

    Cette urgence sera, si cela se passe ainsi, il est vrai politique, mais aussi en terme d'organisation, de devoir approvisionner la population, surtout dans les grandes villes et leurs banlieues, ne serait-ce en nourriture.

    Puis viendra le moment où il faudra réparer toutes les crétineries des gouvernements précédents et celui actuel depuis près de cinquante ans qui mène à notre désindustrialisation, à la fermeture de nos mines et de nos terrains agricoles laissé, depuis parfois longtemps, en jachère.

    Et de çà, plus tôt nous nous y préparerons intellectuellement et que cela soit pour partie planifié, plus rapide et efficace ce sera.

     

    Soyons conscient de ce qui nous anime et préparons-nous au proche futur:

    Notre colonie France s'éloigne donc, à petit pas, de l'empire et de sa perle impériale, l'Union-Européenne.

    Les USA n'ont plus la puissance d'antan, leurs griffes et dents sont rognées jusqu'à la racine, mais ils n'en restent pas moins dangereux.

    Les enjeux de toutes sortes qui les traversent ne devraient pas vraiment nous importer, qu'a-t-on à faire des primaires démocrates puis de la désignation électorale de l'un ou l'autre?P1060235.JPG

    Or, le fait est là, si l'imperium remue de la queue et grogne, nous, nous aboyons et nous nous grattons derrière l'oreille, signe de l'affolement d'une part non négligeable de notre nation lors de ses agitations traumatiques.

    L'autre fait est aussi présent: de qui sera élu à la présidence de ce pays déterminera la politique de la France, de l'Union-européenne, des états la composant ainsi que de toutes les nations du monde

    Ainsi, cette guerre s'achève parce que cette puissance dominante s'effondre mais personne ne peut dire quand elle sera terminée.

    Ce n'est que maintenant que nous prenons conscience autant de notre domination, depuis combien de temps ça dure, que de la nature de ceux qui nous dominent, les dirigeants impériaux US qui, plus encore que ceux français et européens, divaguent à n'en plus pouvoir.

    Ils ont rendu leur peuple complètement fou et, pour nous, nous n'étions pas loin d'une semblable folie, mais le mouvement des gilettistes montra que notre intégrité mentale persiste.

    Nous vivons des forces inconscientes historiques que j'avais envisagées dans le passé proche, causées par (si mes hypothèses se révèle exactes):

    -Une rétrogression historique nous menant au début de la IIIème. république, où nos trois derniers présidents peuvent être considérés pires que Napoléon III, le P1060064.JPGdernier, Monsieur Macron, terminera sa législature comme il en fut de l'empereur du second empire;

    -Une compulsion  de répétition centrée entre: la toute fin de la première guerre mondiale et la révolution bolchevique russe, 1917, puis de l'achèvement de la seconde ainsi que du début de la guerre froide 1944/1950, c'est pourquoi je suppose que L'empire US voudrait mettre Marine Le Pen au poste de président de la république;

    -L'effondrement de l'empire US en un phénomène semblable mais inversé en miroir droite/gauche, que de celui qui prévalue lors de la disparition de l'URSS, ainsi que des processus qui le précéda et le suivit.

    Quoi qu'il en soit, il nous faut nous préparer à toutes les possibilités, du bon comme du mauvais, du mieux au mal en pis.

    Notre nature d'Être Humain nous permet de nous projeter intellectuellement pour concevoir au mieux ce qu'il pourrait survenir, puis d'en formaliser autant une conduite possible suivant les cas, accompagné d'un état d'esprit réfléchi, d'en prévoir dès maintenant autant un minimum d'intendance que des actions possibles à mener.

    Alors, il est vrai que la disparition de l'empire tonton samiesque sera une épreuve pour beaucoup d'entre-nous et nous causeront d'immenses difficultés de toutes sortes, mais cela n'empêche en rien que nous méditions à quoi mènera ladite disparition, du meilleurs au pire.P1060517.JPG

    Il ne sert à rien d'angoisser d'un événement n'ayant pas encore eu lieu mais que l'on sait inexorable, toutefois s'y préparer ne peut qu'être que la plus bonne des approches, mais surtout n'être que la plus logique.

     

     

    THEURIC

    PS: Que celui ou celle qui, valais vendu au plus offrant et au totalitarisme financier, vous qui n'être que mensonge de corps et d'esprit;

    Tous ceux-là qui, dis-je, me désignerait comme étant d'un extrême gauche ou droite ou de n'importe quelle autre injure de la sorte, parce que je remettrais en cause toute la vulgate de ces abrutis néolibéraux, sache que je suis de la gauche radicale parce que je veux que la France, mon pays, sorte de l'Union-Européenne et de l'OTAN.

    A bon entendeur..., vos aboiements m’indiffèrent mais il est bon que je provoque en vous un petit peu de cette sagesse dont vous manquez tant.

    PS2: Tout se sait, il ne suffit que d'attendre: si 90% des tests ne sont pas fiables et que 97% des gens testés y sont négatifs, calculez le pourcentage de personne véritablement atteinte du SRAS-COV2.

     

    PS3: Petite précision sur la mortalité en France en 2020.

     

    Un beau bourdon, c'est plus sûrement un Bombus hypnorum (bourdon des arbres) ou un Bombus sylvarum (des forêts), hyménoptère de la famille des Apidaes.

    P1060162.JPG

  • Le masque!

    Bonjour tout le monde,

     

    La nature du masque est complexe pour Homo Sapiens Sapiens.

    Il représente autant ce qui est caché, ce que l'on démasque dès lors que l'on le retire, la représentation symbolique de forces surhumaines et pour nous archaïque de celui qui le porte, dieu, démon, animal, héro mythique ou imaginaire..., lors de fêtes religieuses ou carnavalesques notamment, moquerie de personnages influant, ridicules et/ou détestés, déguisement pour agir à sa guise lors d'une orgiaque débauche, d'un vol ou d'un cambriolage, d'une action policière, lors d'un bal masqué de s'amuser à se représenter autre que ce que nous sommes, ou bien d'un jouet pour enfant le faisant remonter aux ères passés préhistorique...

    Ces masques, que nous sommes contraints de porter pour tenter de lutter inefficacement contre un rétrovirus pour l'instant en repos d'été, ne sachant de ceP1050817.JPG qu'il en sera en hiver, bien qu'il semble ne plus représenter de danger collectif véritable,  sont de deux couleurs, blanc ou bleu (oui, je le sais, le blanc n'est pas une couleur au sens strict) qui, toutes deux, détiennent également de puissantes valeurs symboliques (soit de l'activation de nos processus mentaux profonds) grandement positives que l'on retrouve dans l'expression: "être blanc-bleu", être innocent, "n'être pas blanc-bleu", blâmable, fautif, canaille, voire criminel, ad minima potentiellement: "il n'est pas blanc-bleu celui-là...", voire à ce qu'une situation ne soit pas conçue de bonne clarté, comme n'étant pas compréhensive, cohérente, logique, sincère, n'être pas blanc-bleu.

    Le blanc est autant représentatif de la froideur de la neige, des temps hivernaux, que de celui de la pureté, de la propreté et, dès lors, de la probité, celui de l'innocence, de la virginité, mais aussi du devenir de ce qui n'est pas encore écrit, celui de la page blanche.

    Le bleu est lui la couleur de l'eau et du ciel, bien que pouvant donner un sentiment de fraîcheur, il est la représentation de la sérénité, des rêves bleus des nuits reposantes, de la méditation, de l'émanation de la réalité qui nourrit l'esprit de par son saisissement, aussi que de la puissante sagesse.

    ( Je déconseillerais fortement, à leur porteurs, les masques noirs  aux valeurs P1050908.JPGsymboliques inverses. )

    Penser le masque obligatoire c'est donc être dans la dynamique de vouloir saisir les complexes relations qui se sont établies entre l'infime minorité de ceux qui dirigent la France, qu'ils soient français ou non, et la population, d'en démasquer la multitude des enjeux conscients et inconscients qui s'y jouent.

    Sachant que l'activation d'un archétype puissant tel que celui-ci, provenant d'un soubassement préexistant de désirs sociaux subconscients croisés élite/peuple, ne peut qu'amorcer un processus complexe ne pouvant que conduire à une transformation radicale de notre situation politique présente.

    A ceci  rajoutons le fait de la position particulière de la France à l'internationale qui, quoi qu'il se passe dans le monde, est et reste, je le pense pour longtemps, une façon de ligne directrice pour les autres nations, est une fois encore attendue par les peuples, comme il en fut avant l'advenu des gilettistes, ce qui ne peut qu'accroître les tensions soujacentes que cette obligation des masques démontre.

     

    Ce masque que l'on nous force de porter sinon de recevoir une contravention importante est, à mon sens, signe d'une complexité mentale de ceux qui nous gouvernent.P1050708.JPG

    En effet, si nous nous penchons au-dessus de ses significations, il ne peut que nous être loisir de découvrir que ceux-ci sont nombreux tant en termes politiques, économiques, symboliques que psychologiques.

    C'est pourquoi je vous invite à ce voyage fait d'en débusquer les divers sens, mais non pas tous je le crains, qui, j'en pose le postulat, en viennent à se compléter d'une manière sommes toutes assez simple si nous considérons les forces contradictoires qui traversent autant la plus haute de notre hiérarchie sociale qu'une partie, relativement faible, de la population.

    Ces forces, au nombre de deux, se compose de l'attrait pour l'empire thalassocratique US, toujours par eux autant adulée, que de la survie de leur utopie en une Union-européenne éternellement indépassable, ainsi que de l'euro qui en est devenu inséparable (survie qui concerne avant toute chose celle de leur structure mentale, définitivement liée  à celle de l'UE€), qui ne peut que se poser que si et seulement si une force extérieure à celle-ci en a les commandes, comme De Gaulle, à son époque, l'avait expliqué.

    Or, depuis 2008 et la crise dite des subprimes, il est devenu évident, même pour les plus sots, que les États-Unis-d'Amériques, en voie de déclin avancé, ne sont plus en capacité de leur politique, tant politiquement, militairement, économiquement, P1050739.JPGculturellement, scientifiquement et, dorénavant, monétairement.

    Quand l'Allemagne, au centre du dispositif de l'union et au-dedans de celle-ci, ne peut donc remplir ce rôle, quand bien même elle en a pris les commandes.

    C'est pourquoi ceux que, d'une manière ironique, nous pouvons nommer les euronouilles, poursuivent de leur tendre inclination la Russie, fantasmant qu'elle remplacerait l'empire thalassocratique (mettant en colère la Pologne), tout en portant toujours les mêmes yeux de Chimène pour les États-Unis que par le passé et en lui obéissant, ces deux puissances, ennemies, étant en froides luttes aussi impitoyables qu'implacables.

    Ce conflit intérieur de nos eurolâtres, suivant celui ayant lieu entre ces deux grands, les menant à une double contrainte insoluble et angoissante, à ceci s'y rajoutant quelques secrets plus ou moins inavouables, plus ou moins illégales, dont nous aurons, je le suppose, bientôt la fraîcheur.

    Peut-être même subodorent-ils le désir étasunien de démembrer l'UE puisque celle-ci tend visiblement à se rapprocher dangereusement des russes.

    C'est ainsi que les états européens, surtout de l'ouest, masquent leur souffrance due à cette angoisse en la projetant inconsciemment sur les peuples qu'ils punissent ainsi, de plus, de vouloir que leur pays sortent de l'union.P1050884.JPG

    Masque qui, en fait, fait forme de ce bâillon qui empêche les gens de parler entre-eux dans leur crainte réaliste que le mouvement des gilets jaunes reprenne de plus belle.

    Ce qui doit être la raison qu'ils se donnent pour ainsi nous contraindre à porter cette muselière.

    Certes, s'y rajoute, à cette déjà peu ragoutante tambouille impensée, la pression propagandiste qui nous est exercé par médiats interposées de nous faire croire que le vilain virus serait toujours et encore proliférant pendant tout l'été, ceci pour nous placer un vaccin ou un traitement nouveau onéreux, puisque rien d'autre ne peut remplacer en terme d'efficacité d'hydroxychloroquine et l'azithromycine, ces médications si peu cher (peuchère) qui, peut-être, pourraient même nous guérir des autres grippes saisonnières futures.

    Là les masques sont présents pour tenter de trouver un substitut à un nouvel enfermement du peuple, ce qui ruinerait définitivement l'économie-monde, en attendant que les industries pharmaceutiques découvrent une molécule ou une technique vaccinale à vendre aux états à un prix prohibitif.

    Ce qui montre encore une fois l'aspect petit commis voyageur de nos élus des chambres délibératives, ministres, haut responsables de nos administrations et P1050908.JPGautres oligarques.

    D'autres processus mentaux sont  en oeuvre également chez nos gribouilles menant à ce résultat.

    Ces gilettistes qui, naguère, chantèrent la Marseillaise, affirmant de la sorte d'avoir recouvré leur identité collective, ne put qu'accroître les tourments de nos ribouldingues puisque l'idéologie européiste a, de socle, la disparition des pays, des nations et des peuples, ne devant plus rester que celui européen.

    Les français ne sont pas les seuls à entonner leur hymne national, loin de là, les italiens en étant le plus bel exemple.

    Et puis il leur faut tenter, bien maladroitement, de cacher leur incompétence alliée à de l'inconséquence lors de notre claustration qu'ils nommèrent confinement dont le synonyme est réclusion, ce mot voulant tout dire et heureusement qu'elle ne fut pas à perpétuité.

    Elle qui généra plus de décès que toutes autres décisions, tel que tester les personnes et traiter convenablement les malades, d'après ce que disent les médecins, infectiologues, généticiens, épidémiologistes... sérieux, soit ceux qui n'ont d'intérêt que celui de leurs patients, de la science et/ou n'écoutèrent pas les sirènes médiatiques, économiques ainsi que politiques, n'écoutèrent pas les promesses de comptes en banques remplis à raz-bord.P1000659.JPG

    Enfin et cela devrait concerner toute la population, elle qui se devrait d'en avoir pleinement conscience, toute cette calamiteuse situation a généré, ceci à l'échelle mondiale, une situation économique désastreuse que même les pays européens les mieux disposés en entreprise, avant tout exportateurs, se trouvent dans une semblable panade déplorable que nous qui sommes part trop désindustrialisés.

    Cela est logique puisqu'ils sont exportateurs à vil salaire et que nous, les importateurs, somment ruinés: il n'y a plus personne pour acheter ce qui est produit, hors nourriture et encore...

    De ça non plus nos esthètes du vide quantique de la raison ne peuvent ni ne veulent  le voir, de ça aussi ils font projection sur nous autres et nous masquent (nous le masquent) pour qu'eux-même ne puissent  le percevoir, peuvent-ils seulement comprendre, nos pauvres godillots de la pensée, que de vouloir à toute fin nous refiler un vaccin dispendieux de je ne sais quelle entreprise pharmaceutique, quelle soit russe, étasunienne, européenne ou de n'importe où ou de n'importe qui d'autre, ne fera qu'accélérer la déliquescence de l'économie internationale?

    Enfin, il leur faut impérativement écouler l'immense stock de matériel qui fut produit et/ou acheté, tant en test, en aérateur qu'en masque, au risque, sinon, de se mettre les industriels à dos, eux qui étaient si en colère lors de notre réclusion à P1050892.JPGdomicile d'avoir fabriqué sans pouvoir en vendre l'ensemble, l'administration y mettant des freins d'une crétinerie affligeante.

    Masques qui (je sais que je répète de nombreuses fois le mot masque, cette réitération étant délibérée pour asseoir l'aspect superfétatoire de son usage actuel), en raison de son usage même en milieu ouvert, mais surtout fermé, ne peut que se révéler un magnifique nid à bactéries, virus et autre champignons, ne pouvant que se développer de part l'humidité due à nos expirations se déposant sur le tissu, nous permettant soit d'attraper telle ou telle maladie parfois improbable, soit de fortifier notre système immunitaire en raison de notre confrontation à tous ces pathogènes.

     

    Il faut bien comprendre que ceux qui dirigent le pays, pour faire simple et au-delà de notre seul gouvernement, l'Allemagne, l'Union-européenne, les Etats-Unis-d'Amérique, sauf l'équipe trumpienne, et l'oligarchie française, sont dans l'incapacité de gérer plusieurs situation en même temps.

    Leur système de penser étant extrêmement étriqué et, de manière quasi caricaturale, ce fait est d'autant plus prononcé pour notre équipe gouvernementale (bien que d'autres semblent vouloir se montrer pire encore, à l'exemple de celui australien ou belge), ils ne peuvent pas gérer plusieurs conjonctures de dimensions diverses dans l'urgence.P1050432.JPG

    C'est pourquoi, dès le début de la pandémie au vilain virus qui, aujourd'hui, ne se révèle plus d'une grande dangerosité, nos ministres n'avaient en tête que la réforme des retraites, quand aujourd'hui ils ne sont qu'arc-boutés que de leur craintes des révoltes sociales et de servir de commissionnaires aux entreprises pharmaceutiques.

    Sans pouvoir percevoir que d'agir ainsi ne peut que mener l'économie-monde à la plus fantastique banqueroute que l'espèce humaine n'a, de toutes époques, jamais connu, pouvant nous conduire, nous Homo Sapiens (pour certains non pas vraiment) Sapiens, à une morbidité généralisée infiniment plus importante.

    Chacun s'en remettant à chacun, personne ne peut décider donc, attendant qu'un autre, n'importe qui, décide à sa place, sauf ceux qui remettraient en question les juteux bénéfices desdites entreprises, tel qu'il en est d'un certain professeur Raoult et du traitement qu'il propose.

    Il y a une dimension suicidaire collective inconsciente en cela, provenant autant de ceux qui décident que de ceux qui les suivent, et il serait bon que nous commencions à en analyser les causes dès maintenant par un travail multifactoriel, ce que les penseurs tels qu'Emmanuel Todd, Michel Onfray et d'autres ont commencé.

     

    P1000813.JPGLa bêtise fit plus pour la fin des empire que toute autre chose!

    Et une fois que nous aurons récupéré notre indépendance nationale, une fois que nous n'aurons plus ces croques-mitaines débilitants pour nous gouverner, une fois que nous ne serons plus embourbés dans cette lourde masse d'incompétence, une fois que nous serons passé à autre chose, alors nous pourrons enfin agir au mieux pour le bien de tous, enfin surtout nous pourrons entrer dans une réelle modernité, de celle qui, en nous, d'une encore petite voix, se réclame.

     

     

    THEURIC