Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De quoi nos angoisses se tiennent-elles?

Bourdon Terrestre (Bombus Terrestris)

 

Bonjour tout le monde,

 

Avant-propos:

Il est de fait que, quand bien même cela est tu, les pays européens à l'intérieur de l'union et donc au sujet de la France,  en tant que colonie étasunienne, se trouvent en un statut similaire à celui qui prévalait pour le Vietnam au sein de l'Indochine française.

Le nier en insultant le porteur de cette affirmation basique c'est faire preuve de forfaiture, au mieux, d'une forme collective de névrose, au pire.P1060215.JPG

Notre problème, en tant que citoyens français colonisé, est double:

1)-Cela nous a conduit à un retard évolutif et de développement de notre patrie de près d'une trentaine d'année, tant scientifiquement, artistiquement, économiquement, technologiquement, intellectuellement..., voire même à ce que cela nous en ait fait gravement rétrograder sur tous les plans.

C'est bien parce que notre position de colonisé est au minimum minimisé quand, majoritairement, il est dénié, que je me vois contraint, pour rendre cette affaire d'évidence, de me montrer peut-être quelque peu excessif à l'endroit de l'imperium thalassocratique US.

Bien que puisque l'on ne prête qu'aux riches, quelle que soit le type de richesse, et au vu des multiples complots que cet empire complotiste a pu se révéler être coupable au fil de son histoire proche d'un petit peu plus de trois siècles, il est probable que de cet excès dont, sur mon blog, je me fais montre soit bien en deçà de la réalité;

2)-L'aspect primitif de la société US, se pensant l'alpha et l'oméga anthropologique de la perfection en tant que peuple à la destiné funeste manifeste, ceci doublé de l'intrigue manipulatrice continuelle dont elle fait preuve à notre égard en voulant, de toutes forces, que nous devenions leur semblable-;

Ceci, dis-je, nous conduit à une angoisse importante qui, au fil des sept décennies P1060029.JPGpendant lesquelles cet état de fait s'est développé, s'en est accrue aujourd'hui d'une manière telle, et en raison même de sa négation devenue quasiment catégorique, que cela conduit toutes les échelles hiérarchiques de la population à voir ladite angoisse se transmuter en une instabilité mentale plus grande encore, prenant différentes  formes, jusqu'à une violence de toutes sortes.

C'est bien parce qu'il y a refoulement collectif de cette réalité première de notre domination par un empire malveillant, ce que nous savons (de Marseille) fort bien,  tout en le considérant comme absolument bienveillant, ceci en niant mordicus que nous puissions souffrir de cette bivalence sous la forme de cette auto-injonction paradoxale, l'ensemble étant non exprimé, nous conduit à voir s'augmenter les dites instabilités mentales à mesure que l'empire décline.

Parce que du fait même que, justement, les causes véritables de l'origine de cette angoisse multidécennale n'est que peu ou  non consciente, que comme nous avons, au fond de nous-même, cette relation ambivalente d'avec les USA, alors, tout signe de son affaiblissement ne peut que nous mener à des réaction plus ou moins hystériformes, survenant parfois sans raison véritable.

Il est vrai, moi aussi, il n'y a encore que peu de temps, je n'avais pas saisi cette réalité première.

De la nature des USA et de notre vision à tortP1060206.JPG manifeste mais faussé de ce qu'elle serait:

L'état profond étasunien est un petit malin: il laisse à croire que grâce à lui l'Allemagne peut assouvir son fantasme de recréer l'empire carolingien et, à la France, de ce que sa souveraineté est définitivement détruite et son pays transformé en länder.

Ô les deux beaux mensonges que notre colonisateur laisse entendre à notre endroit sans jamais l'exprimer véritablement, tout en détournant notre regard du véritable coupable de nos difficultés; les Etats-Unis-d'Amérique.

Déjà l'Allemagne, quand elle se retrouve à regimber pour telle ou telle raison face à l'empire, retourne directement à sa niche en couinant dès lors que notre bon maître lui fait les gros yeux.

Ensuite, ledit empire carolingien était infiniment moins étendu que ce que peut être que l'Union-européenne, sans compter que si la Germanie en a les clefs ce n'est juste que pour les porter, et s'il se révèle qu'elle veuille en ouvrir les portes, ce qui me semble en être tout de même de sa velléité, alors la thalassocratie impériale détruira la maison unioniste jusqu'à ses fondations.

De fait, notre domination par l'empire US est un tabou et, ce, depuis longtemps quand, dans le même temps, sa nature réelle, thalassocratique, ne put, de ce que j'en sais, être comprise que depuis quelques années seulement par Christian Greiling de son site: "Chronique du grand jeu" sous le pseudonyme d'Observatus Politicus P1060093.JPG(duquel je vous ai déjà fait cas).

Les Etats-Unis-d'Amérique est un pays extrêmement jeune et, déjà, dès les années cinquante, il se disait de lui que: « Les États-Unis d’Amérique sont le seul pays passé de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation. » 

De fait, celui-ci ne peut perdurer en tant que tel, tout simplement parce que, s'il est déclinant (contrairement à ce que j'ai pu en concevoir par le passé) c'est qu'il est entré, dès les années soixante, dans un processus civilisationnel où sa nation ne peut que traverser les mêmes tourments que toutes civilisations ont pu connaître par le passé (poils aux nez).

C'est pourquoi il ne peut qu'être ardu de définir les étapes par lesquelles il passera mais que nous ne pouvons qu'être assuré que cette crise première qu'il traversera, qu'il traverse déjà le laissera, pendant des décennies au moins, hors de tout enjeu international, ou alors à la marge.

C'est çà qui nous conduit, jusqu'à maintenant, à cette angoisse existentielle: nous pensions que les USA étaient le nec plus ultra de l'évolution sociétale, culturelle et anthropologique, que grâce à eux nous vivrions une paix éternelle, venant en écho à la lointaine pax romana, étasuniens se croyant eux-même résurgence de l'Empire Romain d'Occident, ce qui n'est que fariboles, billevesée et rêveries.

Nous pensons cela inconsciemment, tout en ne voulant pas être sous leur domination, tout en désirant résolument être son 51ème état, tout en haïssant sa réalité sociale & culturelle, tout en voulant lui ressembler et en adopter les code, tout en  considérant leur caractère arriéré, etc, etc, etc, etc... !P1060130.JPG

En des allers et retours angoissant entre amour et détestation, visible par le ridicule rejet de Monsieur Trump ainsi que de l'affection dérisoire pour Monsieur Bilden de la part de nos journalistes et chroniqueurs (qu'adore les alsaciennes) cornichons.

 

L'UE comme ersatz d'USA offert par notre mentor, une sorte de réconfort carcéral:

Hormis la Pologne qui n'a aucune confiance en ses voisins européens, sauf des pays nordique et encore, tous les autres de l'est ne sont rentrés dans l'Union-Européenne et l'OTAN que contraints et forcés par l'empire, mais aussi de par leurs intérêts bien compris: ils s'industrialisent sur notre dos!

De fait, il n'en faut que de peu pour qu'il nous quittent avec armes et bagages en nous laissant ruinés.

Pour ceux de l'ouest, dont nous sommes, les Etats-Unis représentaient, en plus d'une toute-puissance qu'ils n'ont désormais plus, l'Eldorado, la Terre Promise, là où couleraient le lait et le miel et où Wall Street représenterait la cité d'or d'où ruisselleraient toutes les richesses, le lieu où existerait la corne d'abondance ressuscitée.

C'est en cela, en ce fantasme européen vain et dérisoire, et affin que la mainmise étasunienne puisse s'effectuer en plein sur l'Europe, qu'il leur a fallu, aux services manipulateurs US, en soudoyant depuis 70 longues années l'élite du et des pays, mettre progressivement, tout doucement en place une succédané d'Amérique qui, au fil du temps, pris différents noms: CE, CEE..., pour qu'aujourd'hui nous nous retrouvions, nous aussi, avec une union, l'Union-Européenne, et une monnaie, l'euro, avec une jolie même double barre "-" traversant l'E: €.

C'est cela qui a à un tel point abâtardi notre société et, ce, de tous points de vues, P1060353.JPGnous conduisant aujourd'hui aux affres de l'iniquité, de la pauvreté, de la violence, de l'inculture et de la sottise: de vouloir ressembler aux américains.

 

les pigeons de France:

En France notamment, une coterie de quelques dizaines de milliers d'individus dont nous connaissons la plupart des visages dans les médiats officiels, sont totalement inféodés à l'état profond US et/ou à leurs oligarques, dont aux entreprises pharmaceutiques et aux société internet, entre tant d'autres.

Ce ne sont pas seulement nos entreprises qu'ils achètent, ce sont aussi nos cerveaux, parfois bien fait, qu'ils corrompent, qu'ils endoctrinent depuis si longtemps, jusqu'à faire émerger, chez ces nôtres concitoyens, un état mental confusionnel de les mener part trop au mensonge.

Notre état profond, la haute administration et les PDG des banques, nos oligarques, les riches détenteurs de nos médiats payés par nos impôts, ne sont que les dindons d'une farce pire encore qu'il peut en être pour nous, simple quidam, ceci parce qu'eux, ainsi que leurs employés du monde politique, médiatique et pour partie économique, sont infiniment plus circonvenus que nous ne le sommes, agissent essentiellement pour les intérêts impériaux et non pas pour les leurs propres et, encore moins, pour ceux de la nation.

Nous pourrions le dire de cette manière grossière et imagée que nous utilisons tous avec plaisir (ne nous le cachons pas) dans le langage commun: "Ils se font tous baiser la gueule par les ricains dans les grandes largeurs!"

Et quand en viendra le moment, ils se devront de payer cette gabegie, la faillite du pays, leur collective traîtrise en France comme ailleurs: la colère populaire sera tropP1060197.JPG importante et il faudra bien la calmer.

Nous faudra-t-il envisager d'achever une épuration du pays qui, en 1944, ne fut que partiellement effectuée en raison des ordres donnés, déjà à l'époque, par notre bon maître au gouvernement d'alors?

Sommes-nous dans une situation analogue?

Quand ceux, de l'état profond et de l'oligarchie US, se la couleront douce en regardant, rigolard, gesticuler comme de pauvres pantins leurs petits subalternes français faisant face à leurs juges et à la vindicte populaire.

 

Etats-Unis-d'Amérique & Union-Européenne, leurs liens indéfectibles d'avec leur fin:

Dès lors que l'imperium transatlantique commença à montrer de graves signes de faiblesses, dès un petit peu avant la magistrature de Sarkozy, cette angoisse déjà ancienne composée de ce malaise entre notre amour et haine pour les States, se mua en une douleur due à la compréhension viscérale de sa prochaine disparition.

Qui ne put qu'accroître d'autant plus cette angoisse, conduisant à une grande P1060402.JPGanxiété, voire, pour certains, à de l'effroi (il en était de même pour les communistes d'il y a trente ans).

Nous savons tous, en effet, quand bien même ce ne serait que largement majoritairement inconscient, que ce fantasme d'Amérique sous les traits de l'union disparaîtra soit juste avant, soit en même temps, soit tout de suite après la disparition de l'empire, quelles qu'en soient les raisons et la façon avec laquelle cela se fera.

Cet ersatz d'une puissance impériale en déclin très avancée que sont les UE/€/OTAN, puissance à laquelle les européens s'imaginent de participer par réflexe pavlovien, les conduisent, la France et la Grande-Bretagne (sortie de l'UE, toujours dans l'OTAN) en tête, à suivre, voire parfois à surenchérir, en une toquade dérisoire, les tentatives toujours plus inefficaces de l'imperium à contenir les poussées des deux puissances terrestres que sont la Russie et la chine.

De ce qui se nomme le grand jeu.

Quitte, pour cela, à déstabiliser gravement certains pays, comme il en fut de la Syrie, de l'Irak, de la Libye...

Maintenant que l'effilochage étasunienne tend à devenir tellement voyant que même l'ahurissante monté de son chômage n'arrive plus à être camouflée, cette angoisse muée en douleur en devient une plus que panique, une épouvante intérieure d'une telle violence qu'un certain nombre de personnalités, parfois collectivement, craquent, en commençant à montrer des signes de décompensation mentale.

 

Des français de toutes origines:P1060306.JPG

Quelle que soit notre couleur de peau tout comme de notre religion d'origine, la grande majorité d'entre-nous, les français, vit et souffre de ce qui est décrit plus haut.

Comme j'ai pu l'expliquer par le passé, comprendre la cause, ou plutôt "le causal" (en toute fin de page) d'un événement permet d'en saisir les fondements de l'ensemble:

...........

1) J'appelle un « causal » l'ensemble des relations entre les causes (antérieures) et leurs effets (postérieurs), c'est l'unité de causalité.

2) Les causals sont simples.

3) Leurs effets sont complexes.

4) Les effets cachent, avec le temps, les causals et leurs causes.

5) On ne peut véritablement comprendre un effet qu'en en comprenant son causal et ses causes.

..........

Saisir, donc, autant les raisons pour lesquelles l'empire thalassocratique US a,  depuis tant de temps, suivit la même stratégie de domination (Le syndrome de l'ortolan), les mécanismes par lesquels il nous a mené là où nous en sommes aujourd'hui, ne peut que nous conduire à percevoir la réalité de notre situation tant politique, économique, sociale que mentale.

 

Les français à la peau noir fraîchement immigrés P1060208.JPGde pays africains et d'une minorité de nos concitoyens des  DOM/TOM:

Pour un certain nombre de ces français, leur pays d'adoption ne leur est qu'un pis-aller, ne s'agissant pas d'un jugement mais d'une réflexion quant à la nature humaine.

Là-bas aussi, outre-saharien, le rêve américain y est tout aussi prégnant, et quand notre bon maître à tous vit de ses citoyens noirs se révolter contre les blancs, à tort ou à raison, le même sujet pour ceux qui vivent ici ne se trouvait pas en France.

Alors il leur fallut qu'ils trouvassent un événement similaire pour tenter de se faire croire qu'eux-mêmes vivaient aux Etats-Unis-d'Amérique.

Le seul cas qu'ils découvrirent ce fut celui d'un certain Traoré, mort il y a 4 ans, truand véritable et non pas d'une classe moyenne apaisé, violent et sans scrupule, peut-être bien pervers puisque ayant violé son voisin cellulaire.

Ce qui, toujours dans ce fantasme de se croire américain, agita les médiats, le gouvernement et la classe des pseudos intellectuels, blancs et noirs au demeurant, frétillement bien entendu récupéré par l'oligarchie US qui remit à sa sœur un prix, dit BET, à prononcer bête.

Il y a peu, un débat télévisuel fut établi entre ces façons d'intellectuels à la peau noire qui fut dirigé, cela est à remarquer, par un animateur à la peau blanche, formalisant ainsi ce qu'eux-mêmes considèrent comme étant une domination.

Ce que moi-même perçois comme étant une forfaiture à l'encontre de tous ceux de nos concitoyens aux si petites différences ne pouvant qu'être mes égaux.

En ce qui concerne les déboulonnages statuaires, il ne s'agit là que de l'ignorance historique doublé d'un anachronisme morbide de gens n'ayant qu'une approche culturelle très limité.

Il est vrai qu'il y eut aussi de nos concitoyens des Antilles, de la réunion et d'ailleurs qui, eux aussi, jouèrent au noir  américain, ceux-là même qui poussèrent à ce que leP1060215.JPG livre "les trois petits nègres" changea de nom, toujours ce sempiternel anachronisme dérisoire.

Le problème est que ces gémissements et pleurnicheries les accompagnant peuvent pousser d'autres français à retrouver de vieux réflexes racialistes qui, en ces temps difficiles, peuvent les mener à trouver là des boucs-émissaires faciles à désigner.

Il est à noter que de l'autre coté de ce panorama peu ragoutant, il y a ceux qui désignent comme étant progressistes les personnes blanches et noires ainsi que les partis politiques qui soutiennent ce mouvement ridicule, toujours de la part de pseudo-intellectuels qui, continuellement, n'utilisent jamais les mots en leur sens véritable.

Les indigénistes, les Mélenchonistes, les écolos de EELV, les macronistes, Lutte Ouvrière et tutti quanti seraient-ils progressistes?

Non!

Comme tous ceux qui sont unionistes eurolâtres, ils sont juste réactionnaires.

( Le progressisme consiste à considérer que l'Être Humain se doit de développer autant ses connaissances que ses capacités, tout en étant pourvu de cette humanité véritable qui façonne l'esprit de telle manière que l'on ne peut s'occuper des autres que si et seulement si l'on commence par s'occuper de soi-même, de ses proches et de ses concitoyens.

Le reste n'étant que mensonge et forfaiture misérable! )

P1060063.JPG

 

Le véritable ennemi de l'Islam Sunnite c'est l'islamisme:

L'islamisme est entrain de détruire l'Islam Sunnite.

Cela peut sembler étrange d'écrire cela, en effet, ce rigorisme doctrinaire religieux se diffuse dans nos banlieues et fait craindre sa violence partout où il s'épanouit.

Or, l'ensemble de ses porteurs sont pris dans un piège logique dont il leur est impossible de se sortir.

En effet, le discours qui y est tenu et celui sous-jacent, certes appelle à retrouver la pureté originelle de l'Islam, mais aussi et surtout affirme vouloir lutter autant contre la toute puissance occidentale, contre celle présupposé des juifs, et dès lors d'Israël, mais aussi, grâce à ce retour à ladite pureté, contre les déviances de l'ordre économico-sociétal du néolibéralisme.

Cependant, il est à remarquer que tous les états qui, de près ou de loin, soutiennent tous les mouvements d'un intégrisme sunnite, dont l'Etat-Islamique, sont alliés aux Etats-Unis-d'Amérique et, dès lors, à Israël, qui tous sont néolibéraux, Turquie comprise puisque participant à l'OTAN.

C'est cette même contradiction majeure qui existait chez les communistes internationaux, liés, quand à eux, à l'Union-des-Républiques-Socialistes-Soviétiques et qui, dès les années 70/80, mena à une autodestruction du communisme international et de ceux nationaux.

Mais autant ce dernier était un mouvement politique qui entraîna dans sa disparition la sociale-démocratie, sous forme du Parti Socialiste en France,, autant ledit intégrisme religieux ne peut que conduire à celle de l'Islam Sunnite.

Quoi qu'ils puissent s'en entendre dire part ailleurs pour se justifier.

A ceci s'y rajoutant le fait que les pays de la péninsule arabique, l'Arabie-Séoudite auP1060486.JPG premier chef, quand bien même ne soutiendrait-elle plus le Wahhabisme, s'affichant comme détenant la pureté musulmane, trahirent et trahissent par leur élites les obligations de leur foi.

Il est d'ailleurs à remarquer qu'à quelques exceptions près, en causes ou en effets, tous les attentats qui eurent lieu en Occident furent très utiles pour les pouvoirs en place face à leur peuple récalcitrant.

Il ne faut pas s’étonner, dès lors, qu'en France les écolos gnangnan et la France-Insoumise à l'insoumission si légère ont une telle appétence pour ledit islamisme intégriste qui n'est, tout comme ces deux partis politiques et ceux de leurs alliés, que le bras armé des oligarchies néolibérales, mais aussi de l'état profond US.

Le Rassemblement-National et le macronisme se servant, eux aussi, de l'islamisme pour accroître leur notoriété, mais en son inverse en nous laissant à croire qu'ils luttent contre.

Il est à remarquer que nos médiats télés, détenus par les oligarques nationaux et US, posent ces islamistes, certes comme des ennemies de l'occident, ce que, nous l'avons vu, est faux, mais aussi comme étant l'opposition au néolibéralisme, surtout dans sa dimension sociétale, comme étant les héros de la lutte de la vacuité du type de société que l'on nous impose.

Ce qui ne peut que nous montrer, sinon une affinité, disons plutôt une convenance politique et médiatique voilée sous la forme d'un rejet feint, n'oublions pas que c'est la CIA  qui avait inventé Al-Qaïda.

Il est à noter que l'instrumentation turque pour ces mouvements ne peut que mener, là encore, à accroître le dépérissement du sunnisme pour les raisons évoquées plus haut.

P1060148.JPGTout cet ensemble étant largement tu, voire même refoulé par la majorité de tous ces acteurs.

Alors demandez-vous, chers musulmans, où se trouve réellement le danger de votre religion.

N'oublions pas que Islam veut dire soumission et l'oligarchie transnationale en adore l'idée, et les liens puissants entre le sunnisme et le néolibéralisme fera que quand les USA ne seront plus, cette religions risque, aussi, de disparaître.

Ne soyons pas surpris si, par un simple effet du hasard, un attentat islamiste avait lieu peu de temps avant que la loi portant sur les urgences hospitalières payantes ne se mette en place en Janvier.

 

L'effondrement des USA en miroir de ce qui avait prévalu en l'URSS:

J'ai vous avais montré dans mon billet précédent les quelques ressemblances de faits US que j'avais remarqué, similaire à ceux qui y avait précédé la disparition de l'URSS.

Il y en a une que j'ai relevée lors de l'écoute d'une vidéo québécoise où y était montré que les deux candidats aux élections présidentielles US sont d'un âge avancé.

Cela a le nom d'une gérontocratie, soit le gouvernement par les anciens.

Je me souviens de ce qu'avant que Monsieur Gorbatchev fut élu, nos médiats télévisuels, seuls ceux d'état existaient à l'époque, un petit peu moins phagocytés par l'empire, employaient cette expression en une manière ironique pour désigner le gouvernement de l'URSS de 1964 à 1985.

Or, il est à remarquer, donc, que ce soit d'une bonne part du personnel politique desP1060185.JPG USA comme de ses oligarques, que celui-ci est devenu une gérontocratie, il n'est qu'à voir l'ancienneté des propriétaires des GAFAM.

Ne sachant de ce qu'il en est de son état profond, qui risque d'être dans une situation similaire.

Vous remarquerez qu'il en est de même du personnel politique et économique français et, cela est à prévoir, de l'administration bruxelloise, et quand bien même Monsieur Macron est plutôt jeune, lui-même fut formé, non pas seulement intellectuellement, pas sa femme et par des personnalités tels que Minc et Attali ayant longuement passé les ans.

Le problème que pose une gérontocratie c'est que la vieillesse, à de rares exceptions près, est excessivement conservatrice par nature: arrivé à un âge avancé, remettre simplement en question ce qui a constitué sa vie peut être psychiquement déstructurant.

Dès lors qu'un événement sortant des habitudes survient, il est prévoir qu'une telle gouvernance se retrouve totalement submergée par cette nouveauté, ne faisant qu'appliquer les recettes passées qui, bien entendu, se révéleront totalement inefficaces, voire contre-productrices, c'est-à-dire ne faisant qu'accentuer les mauvais effets de ladite nouveauté.

C'est ce à quoi se confronte aujourd'hui la majorité des gouvernements occidentaux, d'où, justement, leurs tendances à tenter de contrôler leur population par ce port du masque obligatoire, en raison du SRAS-COV-2, dépassés qu'ils sont par une pandémie ne se montrant pas si dangereuse que cela, sauf en ce qui concerne les personnes âgées, ce qu'ils sont majoritairement (peut-être est-ce là la raison première de leurs actions déraisonnables, venant en complément du billet antérieurement écrit).

Parce que plus on avance en âge, plus l'on connaît la valeur de la vie mais plus le risque est de ce que l'esprit se rétrécisse.

Ils sont donc pris entre trois feux, les demandes ordres oligarques et US, la nécessité de faire repartir la machinerie économique et leur craintes compréhensibles d'une maladie, pour leur âge, mortelle.

P1050817.JPGAinsi supposerais-je qu'eux aussi font face à plus du double, d'une triple injonction paradoxale qui vient en accroître d'autant le stress manifeste dont ils souffrent en raison de leur grande incompétence.

Ce qui ne les exonère en rien de leurs actions néfastes mais en explique le contenu.

 

En France:

Nous nous retrouvons à la croisée des chemins.

Les partis politiques montrent tous leur allégeance à l'empire thalassocratique US ainsi qu'à l'Union-Européenne, que cela soit formel ou dissimulé, sans que presque personne n'en relève le fait.

Sans que, de plus, nous ne voyons poindre une réelle opposition organisée.

( Depuis le scandale ayant eu lieu à l'UPR, sa perte de ses forces vives, ce parti est trop affaibli pour compter réellement. ceci d'autant plus que cela touche son président, Monsieur Asselineau, pouvant, de fait, être dorénavant facilement manœuvré. )

Ce rêve américain plus ou moins inconscient (regardez les pubs) s'effilochant, cela fait grandir une angoisse de la population dans son entier, venant, de plus, se fracasser sur les multiples errements gouvernementaux et de leurs conseillers, tant au sujet de la pandémie que du reste de leurs décisions.

Je ne sais pas, amis lecteurs, quels ont été, sont et seront vos décisions en cela, mais, comme je vous l'ai montré plus haut, comprendre et être conscient de l'origine de nos difficultés se doit d'être au centre de vos réflexions.

Un empire existe suivant quatre phases: son développement lié à sa dynamique interne, une stabilité plus ou moins longue, un déclin inéluctable et inexorable suivit de sa disparition.

Il ne peut en être autrement puisque dès que ses capacités de croissance arrivent à leur terme, y débute une désorganisation causée par son affaiblissement dès que sontP1060163.JPG atteintes les limites territoriales de sa domination.

Nous sommes parvenus à la phase quatre de notre domination sans que cela ne soit véritablement pensé et toute réalité qui ne l'est pas se retrouve refoulé, agissant sur nous d'une manière subliminale, nous nous retrouvons donc dans l'obligation de nous justifier de nos actes et de nos réflexions puisque nous ne voulons ou ne pouvons pas en comprendre le sens.

A ceci, s'adjoint cette angoisse spontané et peu ou non éprouvée parce que inconsidérée (non considérée) qui, du fait de cet ensemble, ne peut, comme je l'ai montré plus haut, que s'accroître à mesure de la dissolution des forces impériales, montrant ainsi que les  USA sont entrain de disparaître en tant que notre mentor et prêt-à-penser, voire même, peut-être, en tant que pays.

Après plus de 70 ans de propagande nous faisant croire que nous sommes autres que ce que nous sommes réellement et notre réveil cauchemardesque de comprendre cela confusément;

Ceci au moment même où la cause véritable de ce fait formel en vient à disparaître, accompagné du délabrement important de notre pays dont de plus en plus de gens souffrent (quand apprendrons-nous qu'un enfant est mort de faim en France?);

Nous nous retrouvons de devoir, en plus de sa bientôt reconstruction, renouveler des élites qui furent, pour la plus grande part d'entre-elles, part trop endoctrinées pour pouvoir, en cela, être utiles à la nation.

Il est de fait que la France, bien plus que la plupart des nations, se doit d'en changer pour pouvoir repartir sur de nouvelles bases et, ce, tous les 150 à 200 ans environ.

La dernière fois que cela s'est produit véritablement ce fut lors de l'émergence de la IIIème République, les deux guerres mondiales qui s'en suivirent ne virent pas un tel renouveau, sauf à la marge.

P1060268.JPGPour que tout cela se passe au mieux, comme j'ai pu déjà l'expliquer précédemment, c'est à cela que nous nous devons de méditer.

Ce travail, digne en tous points de nos aïeux, se doit de débuter au plus tôt, sinon dans l'action, du-moins dans sa préparation.

 

 

THEURIC

Écrire un commentaire

Optionnel