Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

appel à une nouvelle renaissance

  • Pause prudentielle et son substrat

    Je suis surpris de lire, dans mon ouvrage traitant des hyménoptères (à l'époque de son achat puis de sa lecture je n'avais pas l'esprit bien en place), qu'existent des bourdons parasites et celui-ci, qui me semble être Psithyrus (encore les russes) Rupestris me paraît en être, colonisant les nid des bourdons des pierres qui en viendront à nourrir leurs larves.

    Je suis content de cette photo où l'animal fut pris en plein vol, juste en dessous de cette belle inflorescence bicolore.

     

    Pause prudentielle:

     

    Divers éléments me suggèrent que je me dois d'être prudent dans mon expression ici même et que je me devrais ensuite, pour un temps que je ne saurais définir, cesser toute écriture.

     

    Je vous proposerais la lecture de cette réflexion des interarmées françaises, restant elle aussi prudente.

     

    Ce que je puis rajouter à ce court message tient en quelques formules que j'ai, pour certaines d'entre-elles, mainte fois répété:

     

    - Tout système politique triplement verrouillé, telle l'Union-Européenne, institutionnellement, idéologiquement et politiquement, ne peut évoluer et, dès lors, ne peut que s'acheminer vers son démembrement dès que la nécessité de le réformer, quelles qu'en soient les raisons, s'y fait montre, ce que nous conte les tribulations de l'URSS de la nomination de Monsieur Gorbatchev jusqu'en 1991.

     

    - les dernières élections US démontrent que deux forces impériales, aux frontières floutées, s'y confrontent: l'état-profond d'essence politique (le trumpisme) contre l'oligarchie ploutocratique, dont les GAFAM (le bidenisme), d'essence économique monétariste, les fraudes électives qui y ont eu lieu de la part du second ne pouvant qu'y avoir fait perdre autant de sa crédibilité que de son sentiment de toute puissance, tant politique, monétaire que militaire.

     

    Aux vues de ces insanes malversations, l'état-profond n'a plus d'autre choix que de détruire l'oligarchie US pour tenter de rétablir, ne serait-ce qu'un peu, de sa légitimité impériale et de son crédit politique à l'international, ce pays n'en en ayant plus aucune économiquement.

     

    Quand bien même une guerre civile ne s'y produirait pas, celui-ci deviendra bientôt ingouvernable, si ce n'est pas déjà le cas.

     

    - Valeur d'une monnaie : la valeur nominale d'une monnaie est proportionnelle à la richesse industrielle, minière, agricole et marchande, présente, potentiellement future et des réserves d'état faites de métaux précieux, or, argent, platine, du pays émetteur, au regard de la quantité qui en est conçue sous quelle que forme que ce soit.

     

    Ce qui ne veut qu'expliciter que plus une monnaie est surproduite pour une richesse donnée d'un pays, plus elle perd de sa valeur intrinsèque, ce qui se nomme de l'inflation.

     

    Il ne s'agit plus aujourd'hui d'un risque systémique bancaire, boursier ou d'endettement et de non remboursement (des particuliers, des industries, des acteurs spéculatifs, des banques, des états...) pesant sur les économies mondiales, comme il se le fait dire, mais plus sûrement de celui d'un arrêt, pour une période non déterminé, de la valorisation des monnaies les unes par rapport aux autres, donc, suivant, celui de tous les échanges marchands internationaux.

     

    - Depuis 2008 au moins, voire en 1999, a commencé une désindustrialisation mondiale (le nombre de gens pouvant acheter se réduisant) conduisant à une déflation, soit la perte de valeur des marchandises (baisse des coûts de production et donc des salaires plus mises au chômage, pour pouvoir les vendre), quelles qu'elles soient, compensée par l'inflation sus-montrée, elle aussi d'échelle internationale.

     

    Ce double phénomène s'accélérant continuellement, accélération accrue lors de la survenue du SRAS-COV2, c'est pourquoi nous fonçons vers une banqueroute  généralisée.

     

    - Le " Grand Reset" ne peut que nous démontrer l'inanité peine et entière de l'oligarchie ploutocratique mondialiste, surtout étasunienne, puisque l'industrie, les mines et l'agriculture, contrairement à la monnaie, étant la réalité économique des pays, ce qui n'est pas pris en compte par ces olibrius transatlantiques la composant, celle européenne ne comprenant pas qu'elle se fait spolier par elle.

     

    - De mes aphorismes: Lors d'une crise économique quand l'homme politique ou le journaliste incompétent en parle peu c'est que la situation n'est pas trop grave, quand il dit que la crise est derrière nous c'est que la situation est grave, quand il n'en fait pas mention c'est que la situation est très grave, mais si l'homme politique confirme l'existence de la crise c'est que la situation est désespérée.

     

    Je vous ai proposé-là un certain nombre de mes bases réflexives, vous en trouverez d'autres tout au long de mes billets, éparpillées tel un puzzle.

     

    Je ne peux connaître le choix de chacun, souvenez-vous, du-moins, que prendre un risque inutile est imbécile.

     

    Cela ne veut pas dire qu'il ne faudrait pas agir mais que toute action et son but se doivent d'être au mieux pensés et conçus en amont, individuellement et collectivement (je sais ce qui me manque...).

     

    Soyez et restez conscient de la nature des passions et des pulsions qui vous animent, que vos résolutions soient comprises dans leur nature.

     

    Ceci pour n'être pas les pions de puissances et de ces passions, quelles qu'elles puissent être, mais surtout de celles collectives, soyons des acteurs conscients de leurs actions et de leurs raisons d'être.

     

    Nous sommes devenus, si je puis le dire ainsi, les sujets, à l'insu de notre plein gré, d'un moment historique majeur pour notre espèce, Homo Sapiens Sapiens, il nous faut en être conscients.

     

    Quelle que puisse en être ses freins actuels, notre développement anthropologique et notre réel allant vers le véritable progrès se fera quoi qu'il en soit, en une bifurcation sociétale de première importance.

     

    La vie n'est en rien un long fleuve tranquille, qu'il s'agisse de notre existence individuelle, de celle du groupe formé de nos proche, de notre pays, comme pour tout le genre humain: les tribulations nous suivent tout au long de notre existence.

     

    Ne soyons dupe de rien ni de personne, et surtout, non pas de soi-même, ce qui veut dire que, comme l'affirmais Socrate: "Connais-toi toi-même et tu connaîtra l'univers et les Dieux", j'y rajouterais en notre époque moderne, dans leur nature réelle.

     

    Nous avons tous nos bons et mauvais cotés, nos forces et nos faiblesses, il en est pour qui la balance se porte plus d'un coté que de l'autre...

     

    Soyez prudent et déterminés en votre nature...

     

     

     

     

    THEURIC

     

    PS.: Quand je reprendrai ici l'écriture, cela voudra sûrement dire que cette bifurcation anthropologique sera en ses tous débuts.

  • Je vous souhaite, amis lecteurs, une bonne année.

     

     

     

    Pour toute résolution, soyons conscient:

     

    Je suis revenu, naguère, sur la notion de détermination, en montrant qu'être déterminé en tant qu'Être Humain voulait dire de l'être autant en tant que conscient de ce que et qui nous sommes, de notre volonté, de notre compréhension au mieux de ce qui nous anime et anime le monde, déjà de celui qui nous entoure puis de celui bien au-delà.

     

    Mais, surtout, qui nous aide à bâtir une pensée puissante qui est ce qui conditionne notre raison, mot en son sens le plus noble et le plus ancien.

     

    Cela pour vous dire qu'il est temps maintenant de nous prendre en main, en attendant que se rétablisse une cohérence solide en notre beau pays, quelle que soit la façon avec laquelle cela surviendra.

     

    Que chacun, comme le colibri de la fable, fasse sa part.

     

    Mais pour cela il est nécessaire d'avoir un avis avisé de la situation, et non pas de rechercher n'importe quelle hypothèse alambiquée qui, bien que donnant du sens à ce qui advient, n'en reste pas moins hors de propos.

     

    Tout comme il peut en être de toute théorie scientifique réaliste, cette conception se doit d'obéir  à trois considérations simples et complexes à la fois:

     

    -1) La réfutabilité: c'est à dire qu'il est possible de la remettre en question, voire en cause;

     

    -2) La parcimonie: c'est à dire qu'il faut qu'elle soit celle la plus simple au regard de toutes les informations perçues;

     

    -3) La prédictibilité: c'est à dire qu'elle doit pouvoir amener une prédiction future des événements à la vue de la situation passée puis présente.

     

    Que ceux qui, des classes-moyennes intermédiaires, hautes à supérieures, furent fort bien formés aux sciences, ingénieries, techniciens et autres, puis se retrouvèrent à faire un métier absurde, dans la finance notamment, puis qui fuirent Paris ou les grandes agglomérations en se retrouvant en province;

     

    Qu'ils ôtent leur tristes accoutrement de cette boboïtude vulgaire et désuète leur faisant croire qu'ils appartiennent à une élite qui n'a que dédain pour eux (ce que vous savez très bien mais n'osez vous l'avouer);

     

    Commencez dès maintenant à enfin utiliser ce que vous aviez appris en son juste nécessaire, à concevoir et réaliser, de bric et de broc s'il le faut, le redémarrage de notre Pays qui, en réalité, n'attend que cela.

     

    N'oubliez pas que le peuple, dont vous êtes de manière intrinsèque, s'impatiente de cela: où se trouve donc nos véritables élites?

     

    L'heure est au réveil.

     

    N'oubliez-pas que de prendre un risque inutile est imbécile, tout se doit d'être pesé et mûrement réfléchi.

     

    Faites, pour ceux qui le peuvent, vos réserves, pour vous, vos proches et même vos voisins.

     

    Prenez soin de votre santé tant physique que mental.

     

    De l'indexe généralisé:

     

    D'une mienne astuce, verbe délicat,

    En Septembre vous en avais conté le cas:

    Sans être un sonnet, est de fait en quatrains,

    Vous est recommandé le dictionnaire en main:

     

    Voici que par trois fois mon  âme sensible

    Perçut, en bel instinct, le risque d'aléas

    D'algorithmes voyeurs m'en feraient-ils cible?

    De quelconque guêpier, peut-être lauréat.

     

    Ces triples recensions séant, ma foi, requiers: 

    D'opprobre de ceux-là dont je conte la course

    De leur saugrenuité au fiel ordinaire 

    Minant tous les péquins, flétrir leurs ressources.

     

    Le doigt de l'index, là, sur toutes proses posé

    Nous mène qu'à gauchir cette Anastasie,

    De tâcher bien faire net en traits déposés

    Pour pourvoir en plis ce risque d'aphasie.

     

    L'automate se perd en ces mots si retords,

    Le cuistre s'égare de son impéritie:

    Ce dédale ci façonne pléthore

    De termes abscons en très larges glacis.

     

    Du bon mot, contrepet et autres à-peu-près,

    Boutades, galéjades ainsi qu'évocations 

    Ne peuvent que vaquer, de trames aux apprêts,

    A clamer, manifeste, humeur, rescisions.

     

    Je rime en quatrain, une geste malicieuse,

    Ce verbe si désuet pour empaumer le fat,

    Sentir ce baragouin l'est action malgracieuse:

    D'entortiller ces buses en délicieux noubas!

     

     

     

    THEURIC

     

     

     

  • Non pas de l'espoir mais de la détermination!

    Je trouve la guêpe germanique, Vespula Germanica, plus élégante que celle commune plus ronde et ramassée, aux pattes plus courtes.

    Il y a de cela fort longtemps, dans le jardin de chez mon frère, un nid s'était constitué au fond, je m'en étais rapproché, non pas trop près, et avais vu cette myriade d'insectes s'agitant sur la brouette retournée, sans quelles ne me fassent le moindre mal.

     

    Avis:

     

    Je fus contraint de supprimer quelques-uns de mes anciens billets en raison de ma limitation de place sur ce site Hautetfort, en en ayant choisi ceux me semblant périmés.

     

    Peut-être est-ce aussi pourquoi il ne m'est plus possible d'y poster mes petites photos.

     

    Je reprendrai des textes passés, me semblant d'importance, ce qui me permettra de les compléter et de les corriger si cela s’avérerait (plutôt) nécessaire.

     

    J'avais toutefois, auparavant, quoi qu'il en soit, enregistré dans mon ordinateur la teneur de mon blog, suivant les événements US, il est à prévoir une panne possible du WEB via Windows.

     

    N'oublions pas la composante des possibilités événementielles futures: impossible, plausible, éventuel, possible, probable, d'évidence.

     

     

    Avant-propos:

     

    Je ne suis en rien contre avoir de l'espoir en toutes choses, toutefois l'époque se prête à ce que nous devrions être déterminés, ceci dans sa double acception, dans notre identité et dans notre résolution et volonté dans l'action, tel que j'avais pu le concevoir et vous le proposer en Mars 2018.

     

    j'y avais écrit ceci (m'apercevant qu'à l'époque j'étais encore très confus, c'est pourquoi ici je l'ai un peu corrigé):

     

    ".................................

     

    ... en soi, il ne peut que paraître singulier de considérer la notion d'indétermination comme étant majeur pour comprendre notre situation psychologique et sociologique d'en ce moment (ce texte faisant suite au libelle précédent).

     

    De fait, le mot détermination renvoie autant à ce qui dicte notre condition d'Être Humain, notre volonté dans l'action, celle de la compréhension du monde ainsi que de notre résolution à la précision de notre verbe (dans le sens ancien du terme, tant dans l'expression orale qu'écrite).

     

    Certes, pour Spinoza, "toute détermination est une négation", mais ne faut-il pas nier ce que nous ne sommes pas pour pouvoir affirmer notre identité?

     

    Parce que c'est bien cela qui fait le thème de ce billet: montrer comment l'indétermination de notre identité, autant individuelle que collective et, ce, sous toutes ses formes, mène inéluctablement à de l'anxiété, de l'acculturation, de la sauvagerie par la perte culturelle que cela induit, de l'indolence intellectuelle et de volonté, de la confusion mentale, aussi qu'à de nombreux biais cognitifs, de l'inconséquence décisionnelle..., d'où, entre-autre, la faiblesse actuelle de l'orthographie, du sens des mots et des idées.

     

    ................................

     

    ... celui d'indétermination montre bien ce à quoi nous nous confrontons aujourd'hui, soit autant les effets psychologiques que cela produit, de l'anxiété, de l'angoisse dû à notre sentiment plus ou moins flou et inconscient de non existence;

     

    Que de nos difficultés d'agir, de réagir réellement et sainement, de réfléchir par nous-mêmes, de considérer le vrai du faux, en un mot comme en cent, de pouvoir être en plein de notre détention de notre libre arbitre tant dans nos réflexions que lors de nos actions, mais aussi et surtout de l'ordonnancement et de la structure de notre pensée et dès lors de notre raison.

     

    C'est quand cette détermination se construit d'incohérences, de paradoxes et de non-sens, comme il en est de ces français se croyant américains sur le sol de France, d'une confrontation d'avec des transformations sociales soudaines, rapides et/ou violente comme il peut en être aujourd'hui.

     

    Lorsqu'il n'est plus possible, pour la personne, de pouvoir dire qui  elle est, tant individuellement que socialement, qu'il y a indétermination de l'Être en une grave perte d'identité, voire une identité quasiment inexistante, ce qui conduit à une instabilité du narcissisme (ce qui définit l'individualité de chacun dans le regard de l'autre et dans celui du sien propre), déstabilisant de fait l'égo (ce qui définit l'extension de nous-mêmes par nos créations et nos avoirs sous forme de biens, de savoirs et de compréhensions du monde...).

     

    Être déterminer en tant qu'Être Humain c'est, conjointement arrivé à l'âge adulte, être dans la volonté de se comprendre, comprendre son identité, que de ce qu'être Soi soit naturel dans le présent pour pouvoir se projeter dans le futur, de le concevoir, de pouvoir planifier, de percevoir les effets possibles de ses décisions et actions.

     

    Mais aussi saisir ce qu'est le temps, celui passé de l'histoire du pays, du sol, de la terre où l'on vit, elle qui forge notre manière de penser, de parler, d'écrire, d'aimer, de s'émouvoir, de réagir, d'agir ..., d'Être, donc, quelle que soit l'origine de ses aïeux proches ou lointains.

     

    Tout comme de la sienne, d'histoire, et celle de ses générations antérieures (si on le peut, bien sûr).

     

    Notre présent, bien entendu, se doit d'être apprécié et considéré pour ce qu'il est, ni en bien, ni en mal, mais dans la résolution d'aller vers ce que le progrès veut réellement dire, de ce que peut être une société dynamique et harmonieuse autant que respectueuse de chaque citoyen.

     

    Aussi que de ressentir ce clair-obscur qu'est le futur, du sien propre comme celui de nos descendants.

     

    C'est en tout cela que se situe notre détermination."

     

    La détermination, en tant que structure psychologique, renvoie nécessairement à la notion d'identité dans ses quatre fondements:

     

    -La sienne en propre dans sa particularité absolue consciente et inconsciente;

     

    -Sociale, autant de comment nous nous considérons que du comment nous sommes considérés, aussi que de comment nous considérons être considérés;

     

    -De celle collective en tant que citoyen d'une nation elle aussi particulière à toutes les autres;

     

    -Enfin d'espèce vivante distincte de toute autre en tant qu'Homo Sapiens Sapiens.

     

    Cette perte d'identité par son indétermination d'Être affaiblissant gravement la pensée dans sa nature et, par-là même, la conscience, du monde comme de Soi, l'inconscient prenant dès lors naturellement les commandes du sujet, le menant dès lors à de seules réactivités aux excitations dues à la dynamique du milieu et non pas à une réflexion préalable.

     

    La détermination renvoyant en toute cohérence à l'action par le truchement de la pensée et, dès lors par extension, à la raison, qui vient, là, la planifier par notre projection sur un temps plus ou moins long d'une réflexion qui en compose le socle.

     

    Savoir qui nous sommes est donc d'une importance capitale pour tout Être Humain en notre modernité complexe.

     

    Plus que cela, en raison même de l'affaiblissement continuel, devenu une décadence quasiment arrivé à son terme, des Etats-Unis-d'Amérique, à ce qu'une hystérisation réflexe d'une majorité des élites internationales les conduisent à agir à l'encontre de leurs propres convictions démocratiques et à toute efficience économique, détruisant par là toutes les monnaies et, dès lors, à celle de leur conception du monde.

     

     

    Introduction:

     

    Il se passe, en ce moment même, tant en Union-Européenne, aux Etats-Unis-d'Amérique qu'à l'international, des événements significatifs des bouleversements nationaux, unionistes, occidentaux et mondiaux en cours qui, je le présume, iront s'accélérant quand notre blocage anthropologique actuel aura pris fin.

     

    Dès lors, nous sommes à la veille d'intenses chamboulements quand la paralysie sociétale actuelle aura cessé, dont nous ne pouvons toutefois percevoir que les prémisses, lors, ceux-ci ne peuvent pas être déterminés dans leur nature exacte, du-moins est-il possible d'en saisir les contours dynamiques futurs pour s'en faire une idée.

     

    Ici je vais revenir sur deux points d'importances, intimement liés, que j'avais déjà abordés antérieurement: ce que cache les élections étasuniennes et les raisons les plus profondes pour lesquelles nous avons le sentiment d'une société bloquée.

     

    Pour cela je vais activer le principe de parcimonie, soit appliquer l'hypothèse la plus simple en regard des informations qu'il m'eût été donner de percevoir.

     

    Le second concept avivé sera celui de "misonéisme", de miso-, qui déteste, et -néisme, de nouveauté, dont la définition, suivant le site CNRTL, est: "Tendance d'esprit ou attitude systématique d'hostilité à l'innovation, au changement (dans les habitudes et les préjugés établis)".

     

    Mon seul et unique but étant de vous aider à rechercher la nature de la réalité au sein de cette  glauque et insensée période puis de vous en proposer le résultat.

     

     

    D'un lointain roi français à une élection présidentielle US:

    Comme il peut en être de naturel, souvent ce ne peut qu'être qu'en considérant les leçons portées par les événements passés que nous pouvons comprendre ceux présents.

     

    Ce que je nomme les modèles historiques.

     

    Ainsi, Monsieur Greiling, au pseudonyme Observatus Politicus, sur son site: "Chronique du grand jeu", nous montre-t-il que les Etats-Unis-d'Amérique sont un empire thalassocratique à l'exemple de ce que furent ceux de l’Athènes antique et de la Grande-Bretagne des XVIII° et XIX° siècle.

     

    Ce type de modèle ne pouvant qu'être, en toute évidence, qu'approximatif, du-moins propose-t-il une base de lecture structurelle de ce qui, sinon, ne pourrait que rester grandement flouté.

     

    Il en est ainsi des dernières élections US, dont les malversations du parti démocrate furent si grossières qu'elles ne purent que faire rire le monde entier, faisant perdre à ce pays tout son sérieux lui restant, en raison de ce ridicule.

     

    Le conduisant à subir un mépris généralisé duquel cela ne peut que mener, toute considération et crainte évanouie, qu'à la disparition de ce sur quoi son hégémonie reposait: sa puissance et son honorabilité, soit la crainte respectueuse qu'il représentait.

     

    Ce qui fut le thème premier du texte anté-précédent.

     

    Or, à  bien y regarder, une autre approche peut également éclairer de l'intérieur ce qu'il se passe outre-atlantique en faisant référence à la destruction de l'ordre des templiers par le Roi Philippe le bel (1268/1314) entre 1307 et 1314.

     

    Aujourd'hui il ne s'agit pas, cela va sans le dire, même si je le dis, de moines-soldats devenus état dans l'état dans cette France naissante, mais d'une oligarchie ploutocratique, dont des GAFAM, qui, au sein de cet empire vacillant, s'oppose à son état profond, allant même jusqu'à censurer le président de ce pays.

     

    Pour cela il faut comprendre que ce qui fut au centre de sa puissance, tant politique, économique que militaire, ce fut son industrie et, ce, véritablement, jusqu'aux débuts des années 80, période où son déclin devint marquant.

     

    Il est remarquable part ailleurs de constater que cela fut accompagné par une série de crises boursières, bancaires et monétaires mondiale qui, depuis lors, ne cessèrent tout en s'amplifiant.

     

    Nous assistons donc, en ce moment même, à une lutte à mort entre ladite oligarchie centralement ploutocratique représenté par les démocrates et l'état profond US sous celui, jusqu'à il y a peu, des républicains.

     

    Au-delà de cette perte de crédibilité des Etats-Unis, cinq phénomènes y sont à soulignés: la poursuite d'investigations au  sujet desdites élections, un appel à s'armer lancé par l'avocat de Monsieur Trump à la population républicaine, un appauvrissement dantesque du pays, un vaccin dont même le PDG de Pfitzer, Albert Bourla, se refuse de recevoir (devinez-en le pourquoi) et le début de mise aux pas des GAFAM par les républicains.

     

    Je mettrais la liste de ma documentation en fin de chapitre.

     

    Et je me contrefous royalement de savoir à qui nous obéirons l'année prochaine, à Trump ou à Biden, que je renvoie allègrement  dos-à-dos, si tant est qu'un conflit armé, là-bas, entre républicains et démocrates, ne vienne balayer, ici d'un coup, ladite mouvance.

     

    Ce qui, ma foi, ne serait pas vraiment pour me déplaire, bon débarra!

     

    Nos proches et véritables alliés géostratégiques directes futurs étant, à mon sens, la Russie, la Grande-Bretagne, la Norvège, la Grèce, la Serbie, l'Italie, l'Espagne, le Portugal, les pays d'Afrique de l'ouest et du nord, l'Iran, le Brésil, le Venezuela, l'Australie, le Japon et le Vietnam. )

     

    Ceci dit, pour en revenir à l'empire thalassocratique US, comprendre ce qu'il s'y passe est, en fin de compte, comme je l'ai montré plus haut, facile à comprendre, à ce, il se doit pour nous d'en simplifier le sens événementiel à l'aune de  nos connaissances.

     

    Donc, deux mouvements, deux visions de puissance, celle politique de l'état-profond, le parti républicain semblant s'en éloigner, et celle ploutocratique des oligarques, démocrate, toutes deux impériales et mondialistes, lesdits oligarques dominés par l'état-profond jusqu'à l'entrée des années 90, ont vu leur relation de puissance s'inverser à mesure de l'affaiblissement étasunien.

     

    ( J'émets l'idée que si les USA ne se sont pas effondrés à cette époque ce ne fut que grâce au dollar, de son aspect de monnaie de réserve, de son caractère d'échange international, de son extraterritorialité juridique et de pouvoir, par la FED, d'en produire tant et plus. )

     

    En allant vite, il est possible de considérer que pour les trumpiens et l'état-profond il s'agit de réindustrialiser le pays pour qu'il retrouve sa puissance hégémonique dedans et hors de son pays, donc politique et militaire au national et à l'international, d'antan, quand aux démocrates il leur faut acquérir la puissance monétaire mondiale la plus importante possible, ce qui se nomme "le grand reset" et, ce, à n'importe quel prix, même celui d'empoisonner potentiellement une myriade de gens avec un vaccin.

     

    Pour faire court, ledit grand reset consisterait, pour tenter de sauver les banques et sociétés spéculatives, d'unir toutes les économies, au minimum occidentales, sous une même bannière monétaire, bien entendu sous la gouvernance de Tonton Sam, ceci dans le but de tenter de sauver le dieu dollar.

     

    En une façon d'euro de plus grande échelle, avec dans l'esprit de construire un machin politique de même ampleur façon Union-Européenne.

     

    En une monnaie toute électronique, cela va de soi.

     

    Le truc est que ça ne peut pas marcher et, ce, pour une simple raison, la monnaie n'est pas et ne sera jamais l'alpha et oméga de l'économie mais juste l'ingrédient, il est vrai nécessaire et vital, permettant à ce qu'une économie efficace et dynamique puisse s'épanouir.

     

    Ce qui fait économie d'une nation ce sont les mines, usines, fabriques et productions agricole, sans cela il ne peut y avoir de valide.

     

    C'est pourquoi Trump ( quoi que nous en pensions part ailleurs ) a tout fait pour réindustrialiser son pays et de tenter de fermer économiquement les frontières de sa nation, parce que, quoi qu'il en soit, en raison la masse monétaire du dollar produite, cela ne générera rien d'autre que de l'hyperinflation boursière et rien d'autre, comme en France et ailleurs d'ailleurs..

     

    Certes et je le conçois, cette vision d'une lutte entre ces deux puissances ne pouvant qu'être que schématique, voire quelque peu caricaturale, toutefois c'est celle qui offre l'explication la plus juste, depuis l'élection de Donald Trump (dont la traduction du nom en français est "atout") de ce qu'il a pu se passer tant en Europe que dans le reste de l'Occident, outre-atlantique compris et, ce, pendant quatre ans, soit de l'élection de Monsieur Trump à la présidence des USA jusqu'à aujourd'hui.

     

    Il est à remarquer que la perception de ce qu'est la nature de l'économie est plus juste du coté républicain que démocrate, l'industrie leur en étant infiniment plus importante que le monétaire pour ces premiers, cependant ceux-ci tendent, quoi qu'il en soit, à privilégier également les spéculations boursières, entre-autre via des opérations vaccinale.

     

    A ce propos il est amusant de constater cette alliance des entreprises pharmaceutiques allemande, britannique et étasunienne à l'heure du brexit ( sans documentation, à l'intuition ).

     

    N'oublions pas qu'également les Etats-Unis-d'Amérique sont ruinés, l'apparente solidité du dollar, faisant se pâmer nos américanolâtres europhile, ne tenant qu'à son effarante production le détruisant de l'intérieur, comme toutes les autres monnaies ou presque, effet de cette hyper-production de laquelle la spéculation boursière ne tient aucun compte, du-moins jusqu'à maintenant.

     

    Tout autant que nous ne devons pas écarter de nos réflexions les multiples censures qui égrainèrent la magistrature de Monsieur Trump, censure par Face Book (qui, se prononçant fesse-bouc en français, qui, dans la représentation iconographique et symbolique médiévale, sont les fesses du diable qu'embrassaient les sorcières) qui, en outre, toucha également l'armée française.

     

    Ce qui marque, avec celle télévisuelle du encore président US, les tentatives oligarchiques de contrer son état-profond, de le dominer, voire de le faire disparaître en le remplaçant.

     

    Il est en cela à considérer, sans y prendre part, autant la meilleurs cohérence d'organisation et conceptuelle, ceci à tous les niveaux, des trumpiens plutôt que des bideniens, qui font montre, pour ces derniers, d'une inconséquence flagrante.

     

    Que du manque de logique des considérations politiques, ce que nous retrouvons par chez-nous, où l'oligarchie étasunienne qui a ruiné totalement leur pays, est, sous sa forme démocrate, considérée comme étant de gauche, elle qui représente le capitalisme monétariste dévoyé US.

     

    Un dernier mot sur ce sujet, ne prenez pas les discours de Monsieur Pompéo, le dernier grand de l'état profond US, au premier degrés, cet homme est, de beaucoup, plus subtile que cela.

     

    ( - https://fr.sputniknews.com/russie/202012031044874285-la-russie-a-recu-des-demandes-de-vaccin-spoutnik-v-de-plus-de-50-pays/

     

    - https://www.businessbourse.com/2020/12/21/les-investisseurs-nen-sont-pas-conscients-et-vivent-dans-un-monde-de-fantaisie-et-deuphorie/

     

    - https://fr.sputniknews.com/sante/202012171044946128-le-pdg-de-pfizer-refuse-de-se-faire-vacciner-contre-le-covid-19-pour-linstant-et-sexplique/

     

    - https://www.businessbourse.com/2020/12/18/report-du-rapport-du-dni-au-centre-de-toutes-les-tractations-ledito-de-charles-sannat/

     

    - https://www.businessbourse.com/2020/12/18/lavocat-de-trump-aux-americains-faites-des-provisions-preparez-vous-ledito-de-charles-sannat/

     

    - https://fr.sputniknews.com/international/202012161044938055-de-faux-comptes-de-desinformation-en-afrique-lies-a-larmee-francaise-fermes-par-facebook/

     

    - http://www.lecerclemedieval.be/histoire/sorciereFinMA.html

     

    - https://www.businessbourse.com/2020/12/18/un-hiver-glacial-arrive-62-des-proprietaires-de-petites-entreprises-us-craignent-que-le-pire-reste-a-venir-et-74-ont-absolument-besoin-dune-aide-gouvernementale/

     

    - https://frontpopulaire.fr/o/Content/co322782/presidentielle-americaine-vers-l-impasse-democratique 

     

    - https://www.businessbourse.com/2020/12/18/poursuite-contre-google-vers-un-demantelement/

     

    - https://fr.sputniknews.com/international/202012191044958670-mike-pompeo-qualifie-la-russie-dennemi-des-etats-unis/  )

     

     

    De la surfusion politique au misonéisme: le blocage des sociétés:

     

    N'avez-vous pas l'impression, amis lecteurs, qu'hormis de légères variations événementielles, nous ne faisons que tourner en rond et, ce, depuis longtemps?

     

    J'en ai eu ce sentiment il n'y a que peu de temps, en raison de légères douleurs aux lombaires ou, dit autrement, que j'en avais plein le dos.

     

    Oui mais, de quoi en aurais-je ainsi assez?

     

    De cette impression que nous restons, collectivement, immobilisés depuis des mois sur ces mêmes bases absurdes d'un COVID machin n'ayant plus sa virulence d'antan, mais bien plus, que cette paralysie semblerait dater depuis au moins une décennie.

     

    Il est à remarquer que de vouloir, par notre gouvernement, créer une milice privée, que c'est une décision qui   correspond à l'exact inverse des milices d'état de l'union-Soviétique et des pays du pacte de Varsovie, aussi que de nous imposer un couvre-feu à partir de 18 heure, sachant que celui qui avait lieu lorsque la France fut sous le joug de l'Allemagne hitlérienne et du pétainisme vichyssois de 1940 à 1944, ne débutait qu'à 21 heure.

     

    Ce premier point venant asseoir l'hypothèse que je posais en Juillet 2018 sous le titre: "URSS / USA, d'un empire à l'autre" (à la fleur de pissenlit), relatant que l'effondrement actuelle des Etats-Unis-d'Amérique et ses colonies se fait de manière similaire mais en miroir inversé droite/gauche de ce qui avait prévalu de ce qu'il s'était produit, dans les années 80, en Union-des-Républiques-Socialistes-Soviétiques et, auparavant, de ses possessions.

     

    Essai que je vais sûrement reprendre et republier amélioré.

     

    Le deuxième point correspondant à une compulsion de répétition dont j'avais fait cas également auparavant, que je situe entre la toute fin de la première guerre mondiale et celle de la seconde.

     

    La première étant de faire entrer un pouvoir régalien, la police, dans le giron de la fumeuse loi du marché ploutocratique dite néolibérale, l'histoire des photos flouté des policiers de la loi sécurité bidule étant le cache-sexe pour que la censément l'opposition s'égosille à ravir sur ordre pour dissimuler cette véritable raison d'existence de ladite loi.

     

    Vous remarquerez que, partout dans le monde, chaque pays, chaque gouvernement cherche aussi à soumettre leur peuple d'une manière ou d'une autre en profitant de cette maladie, chacun lorgnant sur ce que fait son voisin pour aussi s'en inspirer.

     

    Cela conduisant les sociétés à un effet de surfusion politique, à l'image de l'eau refroidie à grande vitesse en-dessous de zéro degré, restant, pour cela, liquide, et qui, lors d'un choc, même léger, gèle d'un coup.

     

    En effet, à l'exemple de l'Europe, il est loin de là qu'elle soit seule en cela, les décisions gouvernementales et législatives sont là, certes, pour placer un vaccin et nous forcer à obéir, comme l'avait affirmé une ministre, mais surtout pour tenter d'empêcher les sociétés d'évoluer.

     

    Conduisant la majorité de nos concitoyens à être frustrés et à voir leur colère monter au même rythme que leur pauvreté, ce qui amène le pouvoir législatif à prendre de nouvelle disposition plus coercitives, accroissant naturellement frustration et colère en raison de cette sclérose sociétal accrue.

     

    J'avais, par le passé, il y a sept ans de cela, émis l'idée que l'économie mondiale était, dès cette époque, dans une similaire situation de surfusion, où la désindustrialisation mondialisée était de ce fait stabilisée par les hyper-productions monétaires, qui, en ce moment même, s'accroissent grandement et même plus encore, mènent à une débâcle des monnaies.

     

    Nous nous retrouvons donc en une situation de double surfusion mondiale, en une colossale instable stabilité dynamique, politique et économique, qui, du fait de l'accélération des événements ayant lieu aux Etats-Unis, centre névralgique désormais de la situation mondiale, seul lieu, aussi, où la situation évolue à grande vitesse en un mécanisme chaotique (de chaos déterministe), se cristallisera rapidement en un brusque changement d'état dès lors où ladite situation deviendra linéaire.

     

    Ceci d'autant plus qu'à la suite de leurs élections si maladroitement truquées par le parti démocrate oligarchique, ils en ont perdu tout prestige.

     

    Situation linéaire parce que chacun de ces deux camps deviendront clairement établis et en ce que  ladite situation se retrouvera en une querelle sous quelle que forme qu'elle soit, sûrement de celle d'un conflit armé, mais d'autres scenarii peuvent en être envisagés.

     

    S'il y a surfusion, cela ne peut que vouloir dire qu'il se produira, à un moment ou à un autre, une transition de phase rapide qui verra se produire un prompt changement d'état des sociétés.

     

    Pour l'instant, pour le reste du monde, nous nous retrouvons donc au-devant de deux forces sociétales contraires:

     

    1-) La première étant celle misonéiste, refusant tout esprit progressiste, puisque cette simple idée génère chez ses acteurs une angoisse existentielle d'une très grande violence, et qu'ils feront tout pour  empêcher cet esprit progressiste de s'exprimer;

     

    2-) le second est donc ledit esprit progressiste qui, cela est à remarquer, fut graduellement entravé par les premiers depuis cinq décennies environ.

     

    ( Je me dois de rajouter qu'il ne s'agit en rien de ce qui se fait appeler, de manière trompeuse, la gauche, dite indigéniste et faussement progressiste (du progressisme comme çà j'en fais tous les matins, tout comme les mâtins au-dehors), qui, aux Etats-Unis, serais représentée par le parti démocrate en une façon de tartuferie, ce qui, à chaque fois, me fait hurler de rire: comment des oligarques pourraient-ils être d'une quelconque gauche? )

     

    Ce qui nous conduit à notre condition actuelle de coercition de la population, de la tentative de notre infantilisation, ce qui est logique de la part d'êtres infantiles et orgueilleux au plus haut des états, ceci en un réflexe de projection psychanalytique, ayant perdu tout ou partie de leur identité intrinsèque, ceci expliquant cela.

     

    Il est à prévoir, comme j'avais pu le suggérer par le passé, que quand l'expression de ce progressisme vrai ne sera plus paralysé par ce misonéisme déjà grandement affaibli, qui se sera à cet instant effondré, nous nous retrouverions dans une conjoncture similaire, surtout politiquement, bien moins économiquement, à celle qui avait prévalu lors de la disparition du second empire, suite à la guerre contre la Prusse/Allemagne entre 1870/1871.

     

    Il est ainsi plausible que nous fassions face, à ce moment là, à une révolte armée en banlieue parisienne, voire même à Paris, en une image troublée et, là encore, inversée, de ce que fut la Commune de Paris, bien qu'il soit aussi possible, voire au mieux probable, que le mouvement des gilettistes, y ressemblant en infiniment moins violent, nous évite ces combats parisiens qui, là, sinon, prendraient une forme islamisée.

     

     

    Épilogue:

     

    Alors, chers amis lecteurs, soyons donc de cette véritable modernité qui s'appelle à nous  et non pas d'un passé fantasmé qui n'a jamais existé et de ce présent si mortifère.

     

    Le rêve américain  ne fut juste que cela, un rêve, devenu depuis un cauchemar, c'est ça qui fit et fait souffrir nos infantiles dirigeants de leur  indétermination d'Être et de leur misonéisme, en supplément de leur grave manque éducatif qu'ils ne surent remettre en question.

     

    C'est à vous, les jeunes, de saisir ce flambeau puis de le porter bien haut avant de le léguer à la génération suivante.

     

    Certes, la période n'est pas simple et les temps difficiles, mais ils ne peuvent être que momentanés, alors, foin d'angoisse et de la déraison d'écouter des paroles absurdes et malfaisantes, pensez par vous-mêmes, instruisez-vous de tout, les anciens aussi ne racontaient pas que des sornettes, et quand en viendra l'heure, faites preuve d'inventivité, l'avenir s'ouvre pour vous,  profitez-en!

     

    Pour achever ce billet, je vous propose l'intervention à voir absolument de cet économiste, Gilles Raveaud, qui, quand bien même, soit par prudence, soit par eurolâtrie, ne parle pas des obligations aux béances frontalières dus aux traités de l'Union-Européenne ni de ce que les contraintes covidiennes ne sont que cynisme, n'en reste pas moins celui qui, de tous ceux que j'ai pu entendre, hormis Jacques Sapir, a la position économique la plus sensée et, dès lors, constructive.

     

    Ecoutez bien ce Monsieur et vous comprendrez tout.

     

    Donc, chers amis lecteurs, faites vos réserves et soyez prêts!

     

     

     

    THEURIC

  • Observer ses tensions.

    A se demander qui va s'envoler de l'abeille ou de la fleur...

     

    Nota béné:

    Je ne peux plus mettre de décoration florale autre que de la page de garde sur Hautetfort.

     

    La proprioception comme septième sens, sans promesse autre que de se connaître:

     

    Ce que je vous propose là n'est pas  vraiment de la relaxation, bien que j'en utilise le principe pour cela.

     

    Je ne suis ni médecin, ni masseur (je suis le frère de ma sœur, ouarf, est elle bonne, la blague bien sûr),  ni kiné (bien que je sois né il y a 62 ans de cela, hi, hi, hi), ni psy, ni guide de quoi que ce soit, ni aucun autre métier de cette sorte.

     

    Tout ce que je vais conter ici est le résultat d'une réflexion simple, évidente même, mais qui, vous le remarquerez, peut ne pas se révéler d'une si grande flagrance que cela : mon corps et mon esprit sont les miens propres et non pas de ceux de quiconque (ce qui ne m'avait en rien empêché d'être manipulé par un pervers narcissique).

     

    Ceci  dit, connaissez-vous ce septième sens appelé proprioception (et non pas d'autre chose,  coquin)?

     

    Je ne l'ai moi-même découverte, au travers de sa mal-fonction, qu'en visionnant la vidéo de cette demoiselle au pseudonyme de "Vue Autrement", traitant de ce sujet, pour qui cela conduisait à de la dyslexie, ma dysorthographie provenant de là.

     

    Je vais donc vous demander de sentir les articulations de votre corps en vous concentrant sur leurs tensions, juste là-dessus, non pas en les crispant, mais en observant, juste observer ces tensions sans vous contracter dessus, ni de créer des tensions.

     

    Il ne s'agit pas de rechercher quoi que ce soit d'autre qu'un petit peu de calme pour le corps et, dès lors, pour soi-même, le silence ou une musique douce est donc à préférer.

     

    Il s'agit autant possiblement d'imagination, sans chercher à inventer quoi que ce soit d'autre pour certains d'entre-vous, que de sensations corporelles.

     

    Je commencerai par les pieds et finirai par les doigts.

     

    Ne cherchez pas la perfection, faites ce que vous pouvez au moment où vous le faites, si cela vous est agréable, bénéfique, recommencez si vous le désirez.

     

    Si votre corps bouge, laissez-le faire, lui sais ce qui est le mieux.

     

    Si des douleurs surviennent, des idées, des images mentales, des émotions, observez-les sans plus, sans les retenir ni les repousser, puis passez aux articulations suivantes.

     

    Et puis, si vous vous endormez, c'est que vous en aviez besoin.

     

    Laissez-vous respirer tranquillement et ouvrez les mains, tranquille.

     

    A la fin, vous vous étirerez.

     

    Commençons:

     

     

    Les pieds et leur cinq doigts chacun...

     

     

    Les chevilles...

     

     

    Les genoux...

     

     

    Les hanches...

     

     

    Le sternum et les cotes...

     

     

    Les épaules...

     

     

    La gorge...

     

     

    Les coudes...

     

     

    Les poignées...

     

     

    Les mains...

     

     

    Les doigts, un à un:

     

     

    les pousses...

     

     

    Les indexes...

     

     

    Les majeurs...

     

     

    Les annulaires...

     

     

    Les auriculaires...

     

     

    Puis étirez-vous.

     

     

     

    THEURIC

  • Déchirons le voile de l'illusion: ils sont ridicules.

    Il s'agit là d'une abeille mellifique, Apis Mellifera, que j'avais prise en photo je ne sais plus où ni quand.

    Étrange et beau cliché où l'inflorescence semble être celle d'un Bergénia Cordifolia et le feuillage d'un Laurier Cerise, Prunus Laurocerasus.

    Je suis content de constater que quelques noms de plante des jardins me restent de mes trois ans d'études dans l'école horticole de l'EDHM, M pour Montreuil.

    Comme quoi choses bien apprises et comprises ne s'oublient jamais, cordifoliaP1060577.JPG voulant dire en forme de cœur, Prunus Laurocerasus parce que ce laurier est de la même famille que le prunier (ce qui m'avais surpris à l'époque), deux bons moyens pour se souvenir de ces appellations.

     

    Préambule:

    Je me suis aperçu dernièrement, en vous en faisant rapidement cas antérieurement, que ma démarche, tout comme celle d'autres intervenants sur le WEB, consistait à tenter de contrer la vulgate manipulatrice provenant des discours officiels et médiatiques, ceci en amenant une parole inverse, en en faisant tout pour être au plus proche de la réalité.

    Ce qui, je le souhaite, mène à un processus similaire de celui de rechercher d'éliminer un bruit désagréable et/ou puissant en en générant un autre contraire de même P1040120.JPGintensité.

    Ici, en préambule, je vais faire l'essai de décrire ces adultes qui sont de fait restés toute leur vie que de grands enfants, ceci pour corriger une erreur mienne faite par le passé.

    Il s'agit d'une névrose (qui, parmi nous-autres être humain, ne serait-il pas plus ou moins névrosé?) qui a de nom syndrome de Peter Pan, cet homme et cette femme vivant en leur monde au nom de Jamais-jamais, provenant d'une éducation défectueuse constituée de graves manques où les interdits du surmoi ne furent pas suffisamment élaborés et établis dès la plus petite enfance, si tant est qu'ils le fussent.

    ( Une éducation défectueuse composée pour partie d'interdits absurdes ne conduisant pas à un tel syndrome, pouvant aisément évoluer, ceci d'autant plus si l'instruction de la personne fut bien composée, ou, si c'est sous une forme légère, facilement guérissable. )

    Doublé de ce que les sujets ne se furent que peu ou non confronté, dès l'arrivé à l'âgeP1050134.JPG adulte, à la réalité de la dureté de la vie, les empêchant toute remise et question et en cause de leurs multiples faiblesses.

    Contrairement à ce que j'ai pu concevoir par le passé, ces être sont non pas, à de rares exceptions près, pervers-narcissiques, puisqu'ils ne souffrent ni d'un état psychotique latent, ni furent victimes de graves sévices psychologiques et/ou physiques lors de leur tendre âge, ni n'ont refoulé leurs émotions pour cette raison, ni ne sont pervers pour tenter de sauver leur narcissisme gravement malade, ni ne se nourrissent de leur culpabilité due à leur perversité...

    A mon sens, nous pourrions plutôt concevoir la dénomination de cet étrange mal comme étant du narcissisme pervers, puisque là il s'agit de mouflets ayant normalement largement dépassé l'âge des caprices, où, pour défendre leur monde imaginaire, seul point commun d'avec les précédents, dedans lequel ils se sentent en sécurité, ils vont agir et réagir de manière de continuer d'y vivre en évitant, s'ils le peuvent, leur confrontation d'avec la réalité,  ou alors en en ayant un déni absolu, en écartant tout ce qui pourrait pour eux constituer une menace à l'encontre dudit monde.

    P1060046.JPGAuquel cas une démarche pervers en en étant l'un de leur principal moyen pour se faire, leur culpabilité due à leur inconduite leur étant automatiquement refoulée, tout en conservant l'entièreté de leurs réactions émotionnelles et ne prenant de plaisir que ceux, naturellement, des plus infantiles.

    Et si ces enfants gâtés, dans tous les sens de ce terme, apprécient d'avoir du pouvoir, ce n'est qu'en raison de perpétuer leur existence puéril en leur univers constitué d'affabulations constantes faites de bêtes naïvetés déconcertantes, mais, à terme, dangereuses pour toute l'existence de leur vie d'adulte.

    N'étant pas structurés ni mentalement, ni moralement, devenus sots de fait, ne voulant jamais reconnaître leurs erreurs, ils feront tout pour en accuser l'un de ceux ou le groupe qui est sous leur gouverne, voire une population entière si ledit pouvoir est gouvernemental.

    Et si ceux se retrouvant en face d'eux leur résisteraient, leur réactions peut être de l'ordre du caprice et/ou de la maltraitance.P1060725.JPG

    Contrairement aux pervers-narcissiques, les narcissiques pervers peuvent, sans que cela ne leur pose le moindre problème, vivre, s'associer et partager la même sphère chimérique et fabuleuse avec leurs semblables, dans l'espoir de faire joujou jusqu'à la fin des temps, Peter Pan éternel dans le pays de Jamais-jamais.

    ( Je pense dès lors définitivement que le pervers-narcissique ne peut qu'être un solitaire ne supportant pas ses semblables, contrairement à ce que j'ai pu en concevoir par le passé. )

    L'un et l'autre se devant de ne pas être confondu avec l'homme ou la femme souffrant, quand à eux, d'un trauma profond, resurgissant par moment sous formes diverses, parfois violentes, à cause d'un événement pouvant être anodin pour tous, mais qui, pour leur inconscient, leur est grandement significatif. 

     

    Avant-propos:

    P1060463.JPGUn empire, au-delà de tous les outrages qu'il peut accomplir, n'a d'existence, à la suite de sa constitution, que tant que persiste quatre déterminants, quand bien même que de bonnes représentations impériales ne sont plus que de l'ordre d'un vestige dû à sa décadence, se sont souvent les dirigeants de ses possessions qui s'y raccroche le plus longuement.

    En étant de même, d'ailleurs, pour un gouvernement, voire d'un pouvoir de quelconque autre facture.

    Ces trois déterminant sont:

    1) La puissance sous toutes ses formes;

    2) La probité;

    3) Cette forme de sagesse qu'est la raison;

    4) La cohérence, quelle soit économique, politique, militaire..., toujours décisionnelle...

    Qui suscitent tous quatre la confiance nécessaire pour que perdure cette domination impériale envers desdites colonies, ad minima pour le pouvoir installé parP1060805.JPG l'imperium, mais aussi celle du peuple à l'endroit du gouvernement d'alors ou de l'ensemble du système politique en place.

    Dés lors qu'entre en déclin ledit pouvoir, quel qu'il soit,, il y a une désagrégation progressive de ces quatre caractéristiques centrales de l'autorité, apparaissant progressivement leur contraire:

    1) La faiblesse;

    2) La prévarication;

    3) Le ridicule;

    4) La confusion, l'inconséquence et le désordre.

    Le pire poison pour une légitimation impériale, d'une prépotence ou gouvernementale, c'est ce ridicule, dont le film éponyme, peut-être prédictif de ce qui  survient aujourd'hui (l'oeuvre est toujours plus, voire au-delà, que son créateur, là se place l'art, le reste n'ayant que l'importance du snobisme), a su en donner sa P1040403.JPGdimension tragique, histoire se passant à la veille de la révolution française.

    Ne pouvant que s'y rajouter une faiblesse grandissante et une tendance de ses acteurs au trafic d’influence tout autant potentiellement qu'à la violence.

    Ce à quoi nous ne pouvons que d'y adjoindre en notre époque une baisse gravissime de leur capacités intellectuelles.

     

    Le déclin de l'empire thalassocratique US:

    Les Etats-Unis-d'Amériques nous montrent désormais leurs os en faisant rire le monde entier.

    La lutte véritablement à mort que les deux partis de pouvoir, les démocrates et les républicains, représentant clairement deux forces dorénavant divergentes au sein des USA, l'oligarchie ploutocratique et les GAFAM pour les premiers, l'état-profond impériale et les industriels pour les seconds, même si le camp de chacun ne semble pas aussi bien établi.P1040526.JPG

    Cette lutte à mort lors de leurs élections nationales, conduisant les  dits démocrates à faire montre d'un amateurisme invraisemblable lors de leurs multiples triches (  ici, , ailleurs et autre-part ), ce qui déjà fait réagir certain de nos compatriotes stupéfaits, le site de businessbourse en venant à en traduire un autre, étasunien, ne devant pas être le seul en ce cas.

    Charles Sannat nous mettant en garde contre ce qu'il y nomme un signe noir, soit la survenue de moments difficiles dues à une période, au mieux d'une immenses tension dans le pays de Tonton Sam, au pire d'une guerre civile qu'il n'ose clairement signaler.

    Charles Gave nous en en relatant les péripéties sur Radio Sud. 

    C'est cette histoire de cornecul, ce ridicule ne pouvant que conduite à la raillerie et au mépris à l'endroit du, paraît-il, pays le plus démocratique au monde, qui, plus que toute autre chose, fait que l'imperium a définitivement perdu tout prestige, quand bien même en Europe le rêve américain reste grandement présent.

    P1030782.JPGC'est pourquoi les médiats n'en parlent plus que très succinctement.

    Tout autant que de cette perte de représentation du sérieux d'un imperium déclinant, celui de sa puissance ne peut dorénavant que faire débat, voire à ce que ledit débat en soit désormais dépassé, passant à celui de l'évidence pour tous, sauf si, évidemment, le fort déni de certains quant à sa situation réelle n'en fasse censure.

    Lors, quand bien même en France notre conjoncture se retrouve à être en tous points détestable, que la disette mène de plus en plus de familles à demander de l'aide aux associations caritatives, les Etats-Unis sont eux en une position de pauvreté bien pire.

    En cela une raison fort simple: en tant qu'étant notre maître impérial sa désindustrialisation avait débuté bien avant que ce qu'il en fut de la nôtre, alors même que la double création de l'union-européenne et de l'euro en accéléraP1060202.JPG grandement le processus, l'état déplorable de ce pays ne pouvait pas se rattraper.

    Il n'est que de lire quelques traductions d'auteurs US, d'y percevoir leur stupeur impuissante, leur consternation, leur accablement, pour comprendre à quel point l'état des choses y est gravissime ( ici les enfants ont faim, là Thanksgiving, leur fête national, est au désespoir  et ailleurs les villes en viennent à poursuivre des économies sur leur service de police, commencées depuis des décennies, menant les grandes métropoles à feu et à sang).

    Comment voulez-vous que les peuples acceptent d'être dominé par cette hégémonie qui montre aux yeux de tous ses faiblesse indicibles où même les bambins manquent de tout?

    Où le rêve américain s'évanouit sous nos yeux.

    Domination qui perdurera tant que le système politique et économique unioniste et otanesque évanescent, dont celui français, sera toujours présent.

    P1020973.JPGOu bien que cet empire ne devienne plus qu'une feuille morte emportée dans les tourments de l'hivers d'une décadence préparant enfin ce pays primitif à son entrée civilisationnelle.

    Il en est des signes pouvant se révéler symboliquement annonciateur, ainsi de l'effondrement du  radiotélescope géant d'Arecibo (par-ci, par-là)

     

    Par décret de la semaine dernière, le gouvernement vient de s’autoriser à ficher les personnes en fonction de leurs opinions politiques, leurs convictions philosophiques, religieuses ou leur appartenance syndicale:

    Là ↑ ou → ici.P1060350.JPG

    Ils voudraient nous ficher, à la bonne heure, il était de s'y attendre.

    Il est à songer que cela débutera d'un fichage par l'entremise d'une entreprise privée de la police, la gendarmerie, la justice et l'armée dont ils ne doivent plus avoir grande confiance.

    Quand au reste:

    Je ne suis affilié à un quelconque parti qui, à mon sens, sont tous dévoyés par l'idéologie ploutocratique américanolâtre dit néolibéral sous une forme ou une autre, ni même syndiqué pour les mêmes raisons.

    Quant à ma philosophie, je suis, comme penseur brut et solitaire, hors de toute école et, toute proportion gardée,  suis en cela ce qu'affirmait Victor Hugo tant en tant que poète que comme romancier : "Une vache ne boit pas de lait!"

    P1040731.JPGJe ne suis nullement affilié à une quelconque religion, je peux affirmer que je suis athée en son sens propre et ai une appétence à la métaphysique.

    Il est à concevoir, en raison de la teneur de mes discours, faire parti de leur déni: pour eux je n'existe pas ou si peu ni ne peut d'ailleurs exister puisque sortant entièrement de leur cadre de pensée.

    D'affirmer ainsi que nous vivons les derniers temps de notre triple domination impériale, eurolâtre ainsi que de ce credo leur étant indépassable qu'est l'économisme dogmatique, ne peut que me rendre à leurs yeux psychiquement invisible.

    A quoi s'ajoute un style d'écriture, dénué d'insulte et de juron véritable qui, pour la censure internet, me rend peu détectable.

    De fait, cette décision était prévisible, sûrement due à ce que même les sondages biaisés qu'ils reçoivent, plus précis sûrement que ceux déversés par les propagandistes journalistes en vu, les remplissent d'angoisse.

    De continuellement appauvrir la population tout en prenant des décisions inverses de l'intérêt générale, bien que peut-être pour le leur propre, de continuellement faireP1040908.JPG des erreurs politiques grossières, comme de se mettre la police et la gendarmerie à dos, elles qui furent jusqu'à présent les remparts à la vindicte populaire, ne peut que les conduire à tous les excès antidémocratiques (tac).

    Dorénavant ils ne peuvent pas faire autrement, étant déjà les  héritiers de la multitudes des gabegies précédentes, ils n'en poursuivirent et en poursuivent toujours une même politique menant le pays à une noire colère (j'ai une petite délectation de contrarier les indigénistes de tous poils, racistes ne voulant pas en dire le nom) et à une pauvreté mémorable.

    Éperdus qu'ils sont de leur fuite en avant autodestructrice, ils n'ont plus que d'autre choix que de continuer de nous enfermer chez-nous inutilement et de tenter de nous faire prendre un vaccin qui, se dit-il, serait de l'ordre de la thérapie génique (mais qu'en disent les écolos gnangnan) ( ici, , autre-part, en ce lieu, céans et ailleurs en P1050354.JPGBelgique).

    Même l'ONU se pose des questions quand à l'aspect démocratique de notre gouvernement.

    L'histoire jugera ces fats après que la justice ait passé.

     

    Du ridicule comme perdition politique, mais non pas seulement:

    Comme le dit le petit, vieux et chenu campagnol: "  S'il y a une chose qui prouve la folie du Régime ce sont les prétendus 49% de satisfaits. "

    En tout temps le ridicule fut le tombeau des pouvoirs et celui d'aujourd'hui ne perd pas une miette de cette perdition.

    Charles Sannat parle d'absurdistan quand  j'y préfère plutôt l'autre néologisme, plus long et plus complexe mais plus marrant....... et navrant de branquignolesquistan.P1040829.JPG

    Je vous propose ici ce florilège trouvé çà et là où s'y escriment nombre d'intervenants, allant de l'absurde au cocasse jusqu'au grotesque, j'y rajouterai, à ma présentation, une annotation de mon cru:

    Maître De Castelnau s'est posé la question de la santé mental de notre tendre, cher et adoré président, j'ai-nommé Emmanuel Macron, et il m'est vrai d'avoir beaucoup ri en visionnant la vidéo où notre génie des alpages y a déblatéré son joli laïus.

    Voici donc ce que cet avocat y a entendu de notre trouvère national.

    Allant même jusqu'à critiquer le président turc sur ce même thème.

    Monsieur Macron n'est pas fou, ni même, comme certains le rapporte, pervers narcissique, mais je le vois, de sa peau à son regard, comme souffrant d'énormes tensions psychologiques, le tout étant d'en connaître les causes.

    Le suivant ne peut qu'être que le premier ministre, le bienheureux Jean Castex, qui, P1040739.JPGen une geste admirable de comique troupier, cherche, affolé, ses lunettes, cette manière de faire n'étant pas digne d'une personnalité ayant de telles responsabilités.

    Il eut pu s'en sortir en des manières solennelles plutôt que de montrer des signes de panique, suivit d'un bon mot qui, de ce trait d'humour, lui aurait évité d'être considéré comme un turlupin

    Voire même en aurait fait rire la salle et être applaudi.

    Mais bon, c'est tirer là sur l'ambulance à coup de bazooka.

    ( Je me dois de rajouter que l'approche agressive de notre président à l'endroit de la Turquie d'Erdogan ( pourquoi donc le fil d'Actu, qui fait ici un excellant travail, donne ce titre anglais, "fact checking" plutôt que "vérification des faits"? La langue française ne serait-elle que peu expressive? ) ainsi que de se rapprocher de l'Egypte a leur logique géostratégique et géopolitique, comme quoi il doit être bien conseillé par les militaires, ce qui est toutefois rassurant, non pas au sujet de Monsieur Macron mais desdits militaires: ils ont compris les faiblesses de l'empire US. )

    Que dire d'un pape qui ne fait que suivre les idées absurdes dans l'air du temps, cellesP1060399.JPG de ceux qui ne sont que de la pseudo-gauche à la xénophilie révérencieuse, oubliant les ouvriers-chômeurs, que lui avait soufflé la pseudo-droite, de les reprendre, lui qui se devrait plutôt de proposer de vraiment renouveler la parole religieuse.

    Alors, François 1er, panurgisme-t-il ou manque-t-il de fertilité intellectuelle féconde?

    Lui faudrait-il le savoir au risque du ridicule?

    Comme s'il n'avait plus rien à dire quand  il y en a tant, ses saints en attendent mieux, ses ouailles plus encore, quand aux musulmans, s'ils ne croient plus en la communauté des croyants, ce n'est le problème de personne d'autre.

    Allons, cher Monsieur, du nerf bon Dieu, sinon vos paroissiens deviendront orthodoxe, ce qui ne serait pas vraiment catholique.

    Alors, à qui le tour d'un autre rigolo de passer sous les fourches Caudines de l'ironie?

    P1050559.JPGSinon le journal Le monde qui se prend, ridicule, les pieds dans le tapis de vouloir mettre à l'index France Soir via son décodex, néologisme qui, si j'en ai bien compris le sens, provenant du préfixe dé-, suggérant la déconstruction, suivit du  substantif -codex, formulaire, analyse (âne à Lyse, ha, ha, ha), et qui voudrait, via ce site, rétablir la leur vérité.

    Il me semble que le descriptif historique que le premier conte du second donnerait à voir que cela ne fut fait que par de vagues amateurs, dans son acception la moins honorable.

    Il me semble aussi que leur décodex nécessiterait de prendre garde de ce qui y est écrit, d'en vérifier les sources: ça frise le manque de sérieux sinon le ridicule.

    A qui le prochain sinon le sieur Attali qui, de ce que me susurrait mon intuition, se pourrait bien de me lire.

    Ah ce faiseur de roi qui annonçait benoîtement que nous ne sortirions plus jamais de l'état d'urgence.

    Aurait-il oublié que l'éternité c'est long, surtout à la fin, comme le spécifiait WoodyP1060142.JPG Allen?

    Mais voyez comment ce bon Monsieur protège son Moi en croisant ses bras sur sa poitrine, c'est qu'il l'a compris, lui, des immenses implications tant politiques qu'économiques que cela génère.

    Ou alors serait-il pour un totalitarisme en France?

    Aurait-il été contraint de déblatérer ces sornettes?

    Aurait-il perdu son pouvoir?

    Serait-il misanthrope?

    Le suivant sera Bruno Le Maire qui en tant que ministre de l'économie avait avoué ne pas être bon en mathématique, que fait-il donc à se poste?

    Il nous affirmait, ce grand gaillard, que "les français ne travaillent pas suffisamment tout au long de leur vie".

    P1050567.JPGEncore faudrait-il qu'il y subsistât pour cela pléthore d'usine, de fabrique, de mine et d'exploitation agricole, évident évidement de ce que ce à quoi nous a conduit notre appartenance à l'Union-Européenne, à l'euro et de nos béances frontalières.

    Contemplez, chers lecteurs, vers quoi cela nous mène des gens comme ce ci-devant qui, dirigeant un pays, ne comprennent rien aux effets de leurs actions, pris qu'ils sont autant d'un dédain pour la plèbe, nous, que par un dogme indépassable et idiot!

    Certes nous n'en rions pas, mais il n'en est pas moins fortement ridicule.

    Allez, au suivant de ces messieurs, il me semble manquer d'égalité homme-femme ici, oups, pourtant il ne peut qu'y en avoir plein d'aussi saugrenues.

    Donc, il s'agit là de Bernard Arnault, le patron de LVMH qui n'a rien trouvé de mieux à dire que: "Cette crise a été beaucoup mieux gérée que celle de 2008", fermez les guillemets.P1050014.JPG

    Comment dire, je crois que là nous avons atteint un summum et autant je peux comprendre les difficultés du petit Macron, autant là ça frise la frivole fadaise.

    Déjà que nous n'en sommes pas sortis de la crise de 2008 , il nous faut en plus nous farcir une équipe de ribouldingues comme gouvernement, placé là grâce à lui et ses congénères qui, cerise sur ce gâteau amer, nous conduit, lui comme nous, dans la plus magnifique des débâcles économiques.

    Chapeau l'artiste!

    Et ça se dit chef d'entreprise et économiste...

    Nous voyons là ce genre de type qui raconte un tas de chose en y croyant dur comme fer ( il y a plus dur depuis ) sans se rendre compte que ce n'est que de l'abracadabrantesque dérisoire mais dangereux, parce qu'il y croit justement.

    P1040902.JPGArnault-Le Maire, les deux font la paire.

    Et que dire de Lilian Thuram, autrement qu'il n'y est pas allé de main morte dans le ridicule.

    Je site son verbiage élégant et non pas le moins du monde insultant, du-moins le pense-t-il: "Pour ne pas avoir conscience qu'il y a un privilège blanc, il faut être blanc!"

    C'est l'histoire d'un mec qui a gagné des fortunes à jouer de la baballe toute sa vie, pose son indexe à la commissure des lèvres parce que ça fait bien et qui oublie tous ceux qui se demandent comment nourrir leur famille à la fin de chaque mois de 15 jours au moins.

    Alors, demandons-nous qui est privilégié en réalité.

    Ne serait-il pas un petit peu et ridiculement raciste sur les bords ce gonze?

    Se rend-il compte que cette injure, parce que c'en est une, ne peut que mener à du racisme à l'encontre les noirs?P1050274.JPG

    Bof, il s'en fout, il est sur son petit nuage et lui ne craint rien...

    Enfin, pour la bonne bouche, l'armée française, celle qui, paraît-il, se doit de défendre la patrie.

    Elle a eu une très bonne idée, je la conçois fortement telle, demander à des auteurs de science fiction de concevoir ce que pourrait être les guerres de demain.

    Ce n'est pas de cela que mon fiel ironique critique, non pas, mais comment cela fut baptisé: "Red Team" (équipe rouge), parce que comme ça çà fait sérieux  ma brave dame, çà fait américain, en voilà des plus colonisés que les colonisés ces supplétifs des USA "Seigneurs et maîtres  américains nous voilà, nous nous prosternons devant vous, amen!"

    Alors, est-ce là notre armée, elle ayant compris que notre seigneur et maître n'est plus que l'ombre de son ombre et qui continue à le sanctifier?

    P1050280.JPGSerait-ce ainsi qu'elle se considère, une base arrière des Etats-Unis-d'Amérique, à la logorrhée anglo-américaine exhalant bon le film hollywoodien, transi, la larme à l’œil à la seule vue du drapeau aux cinquante étoiles d'or sur fond bleu?

    Euh, n’oublierait-elle pas que le bleu, le blanc, le rouge flottant au vent ce ne serait peut-être pas mal non plus ?

    Comme si la langue française n'existait plus, partie, envolée, disparue.

    Ah, cet américanolâtrie primaire et ridicule qui envahit autant les esprits que les cœurs de tant de gens...

     

    Conclusion:

    Ben voilà, je vous ai offert une toute petite liste de ces farfelus qui nous gouvernent et/ou nous amusent ou nous protègent ou font religion, économie ou banqueroute.P1050037.JPG

    Je conviens que certains, s'ils me lisent bien sûr, râleront, mais ces chabichous ne nous montreraient-ils pas  quelque peu ainsi leurs limites?

    Peuvent-ils comprendre que d'agir comme ils le font est sacrément dangereux, autant pour eux-mêmes, il est vrai, mais aussi pour les institutions, pour le pays, la nation, la religion, l'armée, la paix civile et pour tous les citoyens que nous sommes?

    Tous ces gens contemplant l'horizon lointain de la sainte Amérique qui n'est même pas foutu d'organiser une élection honnête, alléluia...

    Et qui nous entraîne dans la ruine pour nous caser un vaccin qui soit est en fort potentiel une saloperie, soit un placebo.

    Mais surtout parce que, inconsciemment, ils veulent que la France, au sein de l'union-Européenne, soit comme ce pays, en faillite, car ces bons messieurs et ces bonnes dames se croient américains.

    P1050082.JPGEt que les USA le sont, en faillite!

    N'ont-ils jamais, ô grand jamais, songé que cela est dû à ce qu'ils ont perdu leur identité et sont donc indéterminé psychiquement, plus même, en la profondeur de leur esprit?

    C'est pourquoi tous déclames ces fadaises sans même saisir combien ils sont ridicules.

    Cette liste est extrêmement loin d'être exhaustive et c'est à chacun d'en débusquer de nouvelles, de ces dérives.

    Mais surtout, surtout, déchirons ce voile d'illusion: ils sont ridicules!

     

     

    THEURIC

    PS: depuis Jeudi dernier, le 3, je suis sur ce billet, d'écrire me prend du temps, ce qui est normal, or j'ai du papier peint à poser, de la peinture à faire, plus un grandP1060571.JPG ménage, y'a mon appart qui me fait la gueule tellement il est sale.

    Alors bon, je vais faire une pose d quinze jours à trois semaines, sauf si il y a un gros rebondissement, dû sans doute aux élections US.

    Je connais ma procrastination mais il faut que cela se fasse, alors, comme le disait feue ma vieille mère: "Qui connais ses saints les honore", donc, me connaissant...

    Et puis j'en ai besoin, de cette pose.

    En attendant faites vos réserves parce que nous ne savons pas ce que l'avenir nous réserve, avec tous ces olibrius, soyons prêts à tout...    

  • Croyance et dépendance: un champ idéologique.

    Cette charmante guêpe, Cerceris des Sables, Cerceris Arenaria, famille Sphecidae, Sphégides, fait parti de celles dites fouisseuses, solitaire, elle creuse un nid pour ses larves dans un sol sablonneux et pond son œuf sur l'une des proies accumulées.

    Ici elle est posée sur une feuille de géranium vivace.

    Ce coup-ci, je suis allé chercher le nom des bestioles Hyménoptères dans le bouquin de 1991, plus précis qu'internet, que j'avais donc acheté il y a longtemps: "Guide des abeilles, guêpes et Fourmis, les hyménoptères d'Europe", de Jiri Zahradnik, collection Hatier, adaptation française Ludovic Laporte.

    Ce que je vais poursuivre, du-moins pour cette classe d'animaux.

    Autre temps, autre mœurs...

     

    Bonjour chers lecteurs,P1010040.JPG

     

    Introduction:

    Je suis allé, il y a peu, chercher je ne sais plus quoi sur mon blog et ai remonté ce petit bijou conceptuel personnel (ne serait-on, parfois, jamais mieux servi que par soi-même, n'est-ce pas?) qu'est celui de champ idéologique.

    J'avais exposé cette idée il y a 5 ans, ceci d'une manière indirecte sans en avoir creusé la matière théorique.

    ( Recherche et matière qui porte, ici, en réalité sur une réflexion à l'endroit d'une ou de plusieurs hypothèses d'un sujet donné puisque n'y est pas assis, lors de cette recherche, les trois bases de référence théoriques, sa réfutabilité, sa prédictibilité et son aspect parcimonieux, soit sa simplicité conceptuelle au regard de toutes les informations perçues et, mieux encore, connues.

    Il est à noter également qu'une approche philosophique ne peut être en rien scientifique et théorique, mais qu'en revanche elle pose, normalement, de tels socles conceptuels qui accompagnent et parfois précèdent les évolutions d'une ou de plusieurs sociétés,  étant entendu que ladite philosophie est aussi l'outil essentiel P1050125.JPGpour, au présent, chacun d'entre nous, en un processus évolutif, organiser la pensé. )

    Il faut dire qu'à l'époque je n'en étais pas capable, le stress qui était mien en était encore d'un niveau important, du-moins, l'ai-je remarqué, mon style commençait à s'asseoir.

    C'est donc ce travail théorique que je vais effectuer en ce billet, venant peut-être parfois contredire ce que j'avais pu en exprimer par le passé.

    Je me dois de souligner que je n'écarte en rien les difficultés que chacun d'entre-nous, sous une forme ou une autre, rencontre, toutefois il me paraît important d'effectuer cette tâche consistant à tenter de conceptualiser le pourquoi nous en sommes là,  tout comme de ce que vers quoi, in fine, cela nous conduit.

    Et je ne donne pas cinq ans pour que la France se rétablisse après que le système soit forclos.

    Les débuts seront durs, complexe sera la suite, mais les forces vives et intelligentes qui le permettront sont dores et déjà présentes.

    N'oubliez pas, Messieurs-Mesdames les anarchistes, que d'être de cette opinion là sans être profondément démocrate c'est d'être encore plus stupide que tous ceux que nous fustigeons jour après jour.P1060408.JPG

    Ceci dit et avant que vous n'abordiez le reste de ce texte, je vous invite à voir cette vidéo de Tatiana Ventôse qui, en 40 minutes, aborde avec cohérence et brio la notion de ce qu'est que la nature de la politique.

    Plus loin j'affirmerai connaître mes limites et, ce, sans prétention, ainsi je ne pourrais jamais accomplir le travail qu'elle a ainsi réalisé.

    Chapeau bas, mam'selle.

     

    Avant-propos:

    Il devient d'évidence, pour le plus grand nombre de gens, qu'aux défaillances gouvernementales s'y rajoutent de ses choix décisionnels autant contradictoires, parfois irrationnels, souvent contre-productifs, aussi qu'aux portes de la tentation totalitaire néolibérale, sans l'avoir véritablement recherché (ainsi un conseillé de Mr. Macron fait-il la comparaison de la France d'avec le régime passé de Pinochet au Chili, comme étant surpris de sa propre politique: Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes).

    P1060320.JPGIl est observable tout autant que les partis politiques qui, censément, seraient d'opposition, font montre soit que d'une très légère rigueur à l'encontre de l'exécutif, soit même de prises de position totalement déconnectées de la réalité de tous les citoyens souffrants  des difficultés actuelles dus auxdits choix, n'aidant, pour FI par exemple, que d'une infime minorité de ceux-là, soit les immigrés.

    il est de fait aussi que les autres pays de l'union et d'Europe souffrent, pour la plupart, de maux semblables, bien  que la France paraît en être la plus touchée.

    Lors de mes billets précédents, je vous avais montré une crainte partagée, au-delà de la mouvance purement eurolâtre & américanolâtre, de voir disparaître notre maître US, soit par guerre civile, soit par banqueroute, dès lors de ce que l'Union-Européenne et l'euro subissent  mécaniquement le même sort.

    Bien que l'inverse pourrait fort bien arriver, la faillite de la zone euro menant, à la suite, à celle du dollar.

    Ou alors que ce soit, non pas l'économie réelle en tant que telle qui, quoi qu'il en soit, en souffrira et en souffre déjà grandement, mais de ce que celle monétariste, spéculative internationale fasse faillite définitivement.

    Que cela mène donc ces personnes à souffrir dès maintenant de graves angoisses duP1050327.JPG fait de leur compréhension de ces éventualités, nonobstant de ce que l'une ou l'autre adviendra à un moment ou à un autre (faites vos réserves!).

    Que ce phénomène est, pour une large part, inconscient, ce qui conduit les pouvoir exécutifs, législatifs, mais aussi judiciaires et médiatiques, à projeter ladite angoisse à l'endroit de la majorité de la population, d'où, entre-autre, de notre enfermement confinement et port d'un masque, en tentant de nous culpabiliser de leurs propres errements et manques.

    Si, tout au long de ces pages je ne cesse de leur poser à tous d'importantes critiques sans que moi-même ne me décide à l'action, c'est que, connaissant mes limites, je me sais en ce cas totalement incompétent.

    Dès lors, le reproche le plus absolu que je leur porte est celui d'avoir bien voulu occuper le poste qui est le leur, sans ne s'être le moins du monde interrogés de savoir s'ils en avaient et en ont les compétences requises.

    Ce qui, de fait, est le cas pour le plus grand nombre d'entre-eux, sinon pour tous.

    Au-delà de ce très bref résumé de ce que j'ai pu écrire depuis six mois, le thème que j'aborde maintenant, celui du champ idéologique, ne peut que venir compléter cet ensemble.

    Je vais ne le poser que d'une manière purement démonstrative en juste appuyant P1050225.JPGmon propos de quelques exemples.

    Je parachèverai ce billet, avant sa conclusion, par une réflexion sur ce que je nomme une bifurcation historique, tel un virage pris de notre évolution transformant du tout au tout notre nature et, ce, depuis 20 000 ans environ.

     

    Le champ idéologique:

    Un champ idéologique est l'ensemble des conceptions qui en entoure son socle idéel, en une conception de base, pouvant être conscient et/ou inconscient, mais central dans la représentativité que chacun a de la société, ainsi que de son rôle dans celle-ci.

    Ce champ idéologique a deux composantes: sa "doctrine de fondement" , soit l'ensemble d'idée et de concepts composant le champ idéologique et son opposition qui est l'inverse de ce que représente ladite doctrine.

    Ainsi pour faire simple, le principe du capitalisme est celui de l'enrichissement du secteur privé et du pays par, normalement, l'industrialisation grâce au capitaux bancaire et boursiers, quand pour le communisme l'industrie se doit de se faire par l'état qui dispense ensuite cette valeur aux citoyens.P1050319.JPG

    ( La sociale-démocratie étant de faire la part entre ces deux tendances contraires sous le contrôle clair du politique, ce à quoi je pense être le meilleurs.

    Le néolibéralisme,  en une économie dévoyée, étant de retirer le plus de monnaie et de valeur possible par le biais des dettes contractées, des nations, des particuliers et des entreprises, d'où la ruine de tous à terme. )

    Ici il s'agit de l'économisme dogmatique, soit de percevoir la fonction économique comme étant central au regard de toutes les autres composantes sociale, du plus pur de l'institutionnel jusqu'à celui de l'interdit moral le plus formels (du-moins sa minorité agissante pour ce dernier).

    Si je la dis dogmatique, c'est que cette conception de la société, sous une approche centrée à de la seule économie, est dans le même temps d'une perception peu ou non lucide mais fondamentale pour tous les acteurs.

    Ceci au sein d'un champ psychologiquement attractif, indépassable et sous-jacent pour tout échange, non pas seulement marchand, ayant lieu et, ce, sous toutes ses formes (entre-autre l'individualisme).

    Ce fut le capitalisme industriel du XIX° siècle en Europe qui en fut le ferment, descendant de la bourgeoisie d'affaire passée, période pendant laquelle émergea, en l'accompagnant, ses contres-pouvoirs ( les socialismes révolutionnaire et libertarien, futurs communisme et anarchisme, ainsi que le républicanisme, la sociale P1040587.JPGdémocratie et le démocratisme ) qui se cristallisèrent à l'achèvement de ce siècle  et au début du suivant, le communisme se formalisant dès après la révolution bolchevique de 1917.

    En un exemple de champ idéologique: tout comme le communisme jusqu'à la fin des années 90, lui-même descendant du socialisme révolutionnaire du XIX° siècle, fut l'opposition au capitalisme sans frein, l'église catholique fut, en Europe, celle des princes et barons guerrier de la société féodale du moyen-âge.

    Vous remarquerez que ce fut relativement peu de temps après que des moines prirent l'épée lors des croisades, sous forme des templiers centrés en France et des chevaliers teutoniques en Germanie, que la Renaissance commençât à se développer, donnant corps au fil des siècles à la remise en question d'abord de la toute puissance du Pape et du catholicisme (le protestantisme), puis de l'existence même de l'aristocratie. (d'autres raisons, multiples, furent aussi en causes, telle que l'invention de l'imprimerie et du canon).

    Ceci parce que l'opposition passée de l'église face aux guerroyeurs que furent les seigneurs disparut de fait puis que tous deux devinrent progressivement alliés.

    La féodalité, sous cette optique, pouvant être considérée comme ayant été un champ idéologique qui disparu lors de l'apparition de la Renaissance.

    Cette hypothèse pose l'idée qu'au même titre que l'apparition des moines soldats annonçait l'achèvement de ladite féodalité, l'adoption du capitalisme par la ChineP1030102.JPG (dont il est ardu d'arriver à pied) tout comme la disparition de l'URSS, ces deux faits survenant à quelques années près, signaient la prochaine disparition dudit économisme dogmatique, ce à quoi nous assistons.

    Etant entendu que notre modernité conduit à une accélération événementielle et que des siècles s'écoulant à l'époque pour toute mutation sociale, des décennies peuvent ici être appliquées.

    J'émets donc l'hypothèse qu'un champ idéologique a de nécessité pour exister véritablement de voir se générer une opposition forte, puis que sa disparition progressive est liée au fait que ladite opposition se joint de manière de plus en plus formelle à ce qui a contribué à l'apparition dudit  champ idéologique, soit sa doctrine de fondement

    Pour en revenir à la Chine, vous remarquerez qu'en ayant un pouvoir qui se dit communiste, elle a de fait adopté un capitalisme privé sans avoir opté pour une démocratie représentative, tout comme aux USA les triches, lors de ses dernières élections, montrèrent que le libéralisme économique et la démocratie vraie sont deux notions sociales totalement différentes et parfois concurrentes.

    Mais qu'ils se développèrent tous deux en une même période, c'est pourquoi nombre de commentateurs considèrent que l'un et l'autre sont liés de manière formelle: il ne pourraient exister l'un sans l'autre.

    Ce qui est à mon sens d'une grande fausseté.

    P1050120.JPGAinsi l'Empire du Milieu put, en toute aisance, passer de son communisme maoïste au libéralisme industriel sans que cela ne pose que peu de question puisque tous deux composaient jusqu'alors cet économisme dogmatique.

    Il en est de même de la forte tentation totalitaire en France et en Europe où, là encore, que ce soit pour la majorité des gouvernements, de leur oligarques et de l'administration bureaucratique de l'Union-Européenne, démocratie représentative vrai et libéralisme économique nous montrent fondamentalement que cette double conception de la politique de ces états-nations sont de natures dissemblables.

    Oubliant par là même que le nazisme aussi était capitaliste.

    ( La démocratie représentative vraie est, au-delà des ébauches antiques grecque et romaines, une mutation sociétale et donc politique majeur, voire anthropologique, des sociétés humaines, parce que étant le système le plus harmonieux et dynamique  pour notre contemporanéité complexe, au regard de tous les autres.

    Ainsi le choix de Monsieur poutine de rester président jusqu'en 2035 risque d'avoir déséquilibré la société russe.

    L'économisme dogmatique étant, en tant que champ idéologique, une étapeP1040690.JPG transitoire achevant la disparition de l'aristocratie amorcée dès le XVIII° siècle, sous forme de la bourgeoisie puis de l'oligarchie, encore une fois en Europe, puis celles existantes dans le reste du monde sous une forme ou une autre. )

    Toutefois la sociale-démocratie put, pour un temps, concilier les contradictions grâce aux contres-pouvoirs de ce qui était, en Occident, la gauche communiste/socialiste et la droite sociale d'antan, ce qui en France était le gaullisme.

    Notons également que l'économisme dogmatique se décompose en prenant cette forme intellectuellement gravement appauvrie du capitalisme qu'est le monétarisme, c'est à dire de ne concevoir l'économie que sous sa forme des flux monétaires, entre-autre boursières, spéculatives, d’entêtement..., sans ne véritablement prendre en compte la réalité industrielle, minière et agricole des pays.

    Ce sont donc lesdits seuls flux monétaires qui font, pour ces détenteurs de fortune, soit les oligarques, aussi que les penseurs et acteurs de la chose économique, l'alpha et oméga du bon fonctionnement d'une société.

    Calculé sous la forme du PIB (produit intérieur brut), quand anciennement ladite réalité était décomptée par le PNB (produit national brut) où, à la production nationale et flux monétaires, s'y rajoutait, dans ces anciens décomptes, les équilibres P1030461.JPGentre importations et exportations au sein des frontières de chaque pays, dont aussi la puissance industrielle, minière, agricole et échanges commerciaux de chacun.

    Il est de fait que s'il est observé aujourd'hui les disparités de production et de vente entre les pays purement exportateurs aux petites payes, et ceux importateurs, anciennement au grosses payes, ceci avec leurs béances frontalières, destructeurs des économies des nation importatrices puis exportatrices, il fallait transformer le PNB en PIB, puis n'être qu'obnubilé que par le second sans même que lesdits économistes se souviennent de l'existence du premier.

    Là se trouve la puissance inconsciente d'un champ idéologique  en fin d'existence: tout le monde se retrouve à penser la même chose sans que chacun ne s'en rende compte, en faisant émerger des paradoxes indépassables pour tous.

    Les élucubrations, délirants désires et choix sociaux aberrants des écologistes entrant en contradiction directe avec leurs discours anti-néolibéraux, tout en maintenant des liens avec le néolibéralisme, mais en restant intègre, en étant, de plus, récupérés, non pas dans de seules paroles mais dans les actes, par le gouvernement et l'Union-européenne, tous deux  foncièrement monétariste d'essence transfrontalière, montrent une ahurissante dichotomie psychosociologique d'une partie de la population, preuve, à mon sens, du prochain écroulement de ce champ idéologique  (j'y reviendrai).

    P1030595.JPG

    Grand-jeu, économisme dogmatique et guerre froide:

    Les liens qui se sont établis entre l'économisme dogmatique et le grand jeu géopolitique dès le début de la guerre froide, entre l'URSS d'alors et les USA,  fit qu'un lien radical s'immisça puis  s'établit dés le début (aux alentours de la fin des années 40) entre communisme/capitalisme d'une part, puissance terrestre/puissance maritime d'autre part.

    L'affaiblissement dès les années 80 suivit de la disparition en 1991 de la première ne pouvant que conduire à une grave déstabilisation de la seconde (ce sont toutes deux des unions).

    Certes, le grand-jeu se poursuit, mais nous ne pouvons que relever que la ré-émergence de la Russie, devenue de fait capitaliste, n'a pu qu'ébranler en profondeur les Etats-Unis-d'Amérique et ses colonies, dont la France au sein de l'union, au travers de cet économisme dogmatique, sa doctrine de fondement voyant disparaître son pôle opposant.

    Ébranlement qui, en réalité, préexistait à la disparition de l'union-Soviétique mais qui restait, jusqu'à l'orée du XXI° siècle, relativement discret.

     

    Une bifurcation historique:

    P1030094.JPGL'humanité dans son ensemble vit une mutation première sous la forme d'une bifurcation historique qui, en réalité, est l'achèvement de celle qui s'était amorcé dès les tous débuts du néolithique.

    Elle est double:

    -La première est celle qui nous a fait entrer dans ce monde moderne, depuis un peu plus de deux cents ans, fait d'un usage d'une énergie tellement puissante qu'elle en a bouleversé les sociétés humaines et, ce, de tous les plans.

    -La seconde constitue ce long cheminement de notre sortie, en tant qu'espèce, du monde sauvage du  chasseur-cueilleur à celui de cultivateur-éleveur, pour ensuite nous permettre de parvenir à cette modernité d'aujourd'hui.

    Comme un long virage évolutif venant se resserrer de plus en plus de la toute fin du paléolithique jusqu'à maintenant, en une complexité croissant, du-moins est-ce l'image mental que j'en ai.

    Il ne peut qu'être que normal que cela génère des angoisses existentielles, ceci d'autant plus que du monde rural quasiment généralisé d'il n'y a encore que peu de temps, nous en sommes actuellement à vivre majoritairement en agglomération.

    Mais, de plus, il ne peut qu'être d'évidence, du-moins en ce qui me concerne, que ceP1050817.JPG que vers quoi nous allons ne peut qu'être que le voyage spatial au long cours dans l'immensité du cosmos.

    Comme il peut en être en ce cas et du fait que nous nous en rapprochons, les trois types de forces sociales naturelles, politiques entre-autre, apparaissent: progressistes, conservatrices et réactionnaires.

    -La première, de laquelle je suis, a le penchant de vouloir que lesdits voyages puissent se développer au mieux, étant en ce sens l'une des réponses à nos problèmes actuels par la dynamique qu'elle offre;

    -La seconde, majoritaire, considère soit qu'il nous faudrait commencer par résoudre nos difficultés avant toute chose, soit de ce qu'il est impossible de créer une propulsion plus puissante que le moteur fusée, ceci parce que l'Être Humain serait arrivé au bout du bout de ses découvertes des lois de la nature;

    -La dernière désirerait que nous retournions en arrière, à l'époque non pas si lointaine où nos aïeux vivaient de ce qu'ils cultivaient, voyageaient à pied ou en char à bœufs au rythme lent des saisons, en une sorte de béatitude écologique.

     

    Conclusion:

    P1040740.JPGJ'émets ainsi des idées affin de tenter de donner du sens à tout ce fatras informe d'événements, angoissant parce que incompréhensible.

    Il ne m'est que très peu d'aller au-delà de ces courtes démonstrations, n'en ayant ni la formation appropriée, ni même les capacités, du-moins suis-je pourvu de cette imagination me permettant de les concevoir et m'est-il possible de vous les présenter au mieux.

    Les contradictions formelles politiques autant qu'économique étant l'un des fils que je suis me permettant de conceptualiser certaines de mes approches.

    Le plus bel exemple en restant EELV des écologistes.

    Il s'affirment anticapitalistes tout en prônant, comme tout le reste se faisant appeler la gauche, notre appartenance à une Union-Européenne proprement néolibérale, qu'ils disent vouloir réformer sans vouloir voir que cela est impossible, s'affirmant opposition d'un gouvernement qui suit leur politique, sont pour des éoliennes plus polluantes et infiniment moins efficaces que toutes les autres productions énergétique, tout comme les voitures toute électricité...

    En un second nous y rencontrons les mêmes contradictions au sein de RN où, suivant l'intervenant de ce partis ainsi que de l'époque, les électeurs à qui ils s'adressent et les événements, y est exprimé une chose puis son inverse, pourP1000966.JPG ensuite y conter encore des idées différentes.

    Ce qui ne peut que vouloir dire que soit sa cheftaine ne tient pas ses cadres, soit que ledit parti n'a pas d'idéologie claire, soit qu'il n'est composé de personnalités qui n'ont d'intérêt que de leur porte-feuille en profitant, en cela, de l'Union-Européenne, mais en tous les cas ni patriote, ni voulant la souveraineté du peuple.

    Et il n'est pas la peine de faire la liste des incongruités de notre gouvernement et du REM des radioéléments, il ne peut qu'être ardu pour l'homme et la femme curieux de les décompter tellement elle peut être longue.

    Quoi qu'il en soit de ces trois extrêmes, il importe de comprendre que, bon an mal an, ce sont tous les mouvements politiques qui se confrontent, aujourd'hui, à cette perte doctrinale due à l'effondrement de ce champ idéologique qu'est l'économisme dogmatique.

    Seuls ceux qui resteront en place, sans fuir, dès lors que la situation en France leur sera devenue ingérable qui pourront montrer à nous tous leur sérieux et leur éloignement même limité de cette croyance sus-nommée.

    Etant à prévoir que cette fuite possible risquerait fort de se produire également dans P1040952.JPGd'autres pays de l'Union-Européenne.

    Nous vivons un basculement, non pas d'un monde à l'autre comme le supposeraient avec gourmandise les tenants du grand reset, attendons d'abord que les étasuniens gèrent leur crise autant économique, politique, sociale... signant plus un effondrement qu'autre chose, bien que mon intuition me susurre que le dollar tiendra jusqu'à l'année prochaine.

    Mais les sentiments du futur ne sont que les impressions d'avènements potentiels, qui ne peuvent être jamais être clairement établis tant qu'ils n'ont pas eu lieu.

    Alors, soyons prêt à tout, quoi qu'il se passe, et préparons la réparation d'un pays, la France, qui, ma foi, de toutes ces errances, en a bien besoin.

     

     

    THEURIC

  • De l'urgence de comprendre.

    Dans le vieux garage de la maison de feue ma mère,  où les fenêtres de la portes étaient cassées, une abeille charpentière " Xylocopa violacea " avait fait, d'un vieux tuyau en acier qui y traînait, son nid pour ses futures larves.

    Celle-ci butine un muflier gueule de loup (muflier ↦ mufle ↦ museau et, par extension, pour le second, grossier et rustre, intéressant non?) "Antirrhinum majus".

     

    Préambule:

    Si mes derniers billets vous semblent anxiogène c'est que j'émets de tels avis qui viennent contrecarrer ceux déversés par les médiats en les amoindrissant et les contredisant.

    P1050397.JPG

    Avant-propos:

    Pour pouvoir agir au mieux, il est d'urgence de comprendre ce à quoi nous nous confrontons, c'est à cela, avec plus ou moins d'efficacité, que je m'emploie: le rendre intelligible.

    Il ne s'agit pas seulement de concevoir cela sur de seule matière économique, politique ou sanitaire..., mais de percevoir, d'une manière multifactorielle, quels sont les éléments qui génèrent notre situation.

    Le principal, dès lors, étant de s'essayer d'en débusquer les bas-fonds, de percevoir le ou les éléments qui, plus que tout autre chose, déterminent les raisons déraisonnables qui, depuis longtemps, nous mènent là où nous en sommes, en somme.

    J'en ai, il est vrai, exploré plusieurs, l'effondrement des USA en reflet inversé d'avec l'URSS, la rétrogression historique nous faisant revivre une façon de second empire jusqu'à sa fin, la compulsion de répétition nous reconduisant autour de 1917 à 1950, tout cela sous des formes différentes de ce que nos aïeux ont pu vivre, mais sous un fond similaire.

    Il en est aussi de notre domination par un empire thalassocratique grandement P1060852.JPGdéclinant, au bord de la guerre civile, les Etats-Unis-d'Amérique, dont l'Union-européenne est la créature triplement verrouillée, institutionnellement, politiquement  et idéologiquement, l'empêchant à toute réelle évolution, ne pouvant dès lors être réformée, l'effondrement idéologique et politique qui y est lié, menant à une quasi unilatéralité décisionnelle des partis officiels et des discours similaires des médiats en place.

    Mais, d'une manière factuelle, un facteur important que je vous avais déjà présenté, me semble primordiale à développer ici pour que vous compreniez, amis lecteurs, quels sont les points faibles du pouvoir en place en France, ainsi que du pourquoi il tend à ce totalitarisme que les allemands disent avec raison être de l'absurdie (bien que leur gouvernement, comme bien d'autres européens, tendent, eux aussi, aux mêmes tentations absolutistes).

    J'avais, sur le bureau de mon ordinateur, accumulé toute un ensemble d'adresses traitant de sujets dont le but aurait été d'appuyer mon propos, mais, en fait, saisissant l'urgence de la situation, je préfère effectuer ici une démonstration sans prendre le temps de prouver ce que je vais avancer.

    Ceci, de plus, que je ne pense pas qu'il y en ai vraiment besoin, nous sentons tous quelque chose de l'ordre d'un mouvement de fond: les mensonges qui nous sont contés prennent de moins en moins.P1060323.JPG

    En effet, ce qui se fait appeler de l'ingénierie sociale, ce qui n'est que de la manipulation, dénomination existant pour nous faire croire que ceux qui en usent sont intelligents, or je puis vous affirmer de par mon expérience qu'un manipulateur est toujours un crétin, s'il ne l'est il le deviendra.

    Cette pseudo-ingénierie, donc, finit par ne plus fonctionner pour deux raisons, la première est que les populations finissent par générer une résistance psychique à ses mécanismes, puis par les rejeter.

    En second lieu parce que la réalité de ce qui est vécu au jour le jour étant inverse à ce qui est faussement dépeint fini, au fil du temps, par représenter des contradictions majeures et cette fausseté à être réfuté puis rejeté en tant que mensonge.

    Ce que nous vivons aujourd'hui est ce que nous pourrions nommer un despotisme médiocratique, soit un coup d'état par des médiocres, c'est cela que je vais tenter de démontrer, sachant que cette bande de guignolos sont très contents que l'on puisse les considérer comme ayant de la jugeote.

    P1050462.JPG

    La fatalité des médiocrates:

    Ont-ils voulu que nous en arrivions là où nous en sommes?

    Je ne le pense pas.

    Ne serait-ce pour une bonne raison: ils sont tous, ou le sont devenus, dans l'incapacité de pouvoir prévoir quoi que ce soit à long terme et ne font que réagir à leurs angoisses et aux pressions qu'il subissent.

    Ils, j'entends, par ce pronom, ceux du gouvernement, de la majorité des cadres des partis politiques officiels, d'une partie de la haute administration, les propriétaires et dirigeants des médiats en vu, ainsi que du reste de cette mouvance détenant le même dogme et intérêts que ceux-là.

    Ils, donc, se retrouvent dans une situation qu'ils n'avaient pas recherché, celle des pleins pouvoirs dits sanitaires que les députés du REM, les radioéléments, offrent à l'exécutif, ce à quoi l'opposition droite et gauche n'oppose qu'une opposition, à de rares exceptions près, autant inconsistante que fugace.

    Il faut dire que nous nous retrouvons maintenant dans une position dont la résultante est à rechercher des décennies en arrière, où nous vîmes une baisse de capacité intellectuelle régulière tant de nos élites que de nos élus.

    Ainsi, les freins des gouvernements antérieurs portés à l'encontre des obligations deP1060277.JPG l'Union-Européenne via les GOPE, qui obligent des économies toujours plus drastiques de l'état et à la privatisation de nos services publics, s'amenuisant au fil du temps, nous nous retrouvons aujourd'hui devant un gouvernement où ces obligations fondent toutes leurs décisions.

    L'existence même de l'euro conduisant à la désindustrialisation de la France, nos usines allant usiner dans les anciens pays de l'est aux payes misérables (dû aussi à la libre circulation des capitaux, des personnes et des biens, dont les impôts des GAFAM, les usines et les immigrés), cette monnaie amenant de plus une concurrence totalement déséquilibrée entre ceux du nord et du sud, en  un avantage absolu pour les premiers.

    Ces exigences, dis-je, sont les réels ferments de la paupérisation autant du pays que des français, générant la colère populaire, d'où l'érection du mouvement gilettiste.

    L'oligarchie française et européenne, les bons pigeons au grain dont raffolent celle étasunienne contrôlant le parti démocrate, celui républicain profitant tout autant de ces ramiers, ainsi que de son état-profond, mirent en place, à l'intérieur des partis politiques officiels, des personnalités de plus en plus falotes ou contrôlent celles qui ont quelques secrets inavouables, le REM, bricolé en toute hâte de bric et de broc, en en étant la consécration aboutie.

    P1060223.JPGN'oublions pas que Macron fait parti des "jeunes dirigeants" formés par les agences étasuniennes, qu'il fut déniché par le patron d'AXA de l'époque, désigné par Mr. Attali comme étant notre futur président et visité par un représentant desdites agences,  par celui de l'union ainsi que par Mme. Merkel.

    Totalement obéissants aux injonctions de l'UE et obnubilés par la vulgate idéologique néolibérale monétariste US absurde, ce président, son gouvernement, son parti, ainsi que la majorité des autres siégeant ou non dans les chambres délibératives, pris dans cette fièvre hallucinatoire, n'eurent que de cesse que de suivre les oukases unionistes et étasuniennes (d'où la vente, sans grande réaction passée et présente, de nos fleurons industriels nationaux aux potentats américains).

    ( Vous remarquerez toutefois l'extrême amateurisme des triches électorales des démocrates, qui se dirait provenant de la CIA, ce qui marque là encore la médiocrité grandissante de Tonton Sam. )

    Ceci sous la justification des journaliste cornichons de nos médiats détenus par nos pigeons gros, gras au grain et au gril recto-verso.

    Puis, et puis, juste après que le mouvement des gilets jaunes finit par se calmer à laP1060185.JPG suite des exactions policières et des mensonges et silences journalistiques, deux événements survinrent qui fracassèrent le tout: la pandémie et l'élection US, dont nos génies ne surent aucunement prévoir ni l'une, ni l'autre.

    Entre leur imprévoyance de la première, qui montra à la face du monde leur incompétence pleine et entière, et l'ubuesque réaction hystérique des masses médiats, de la classe politique et des chroniqueurs de tous poils, qui, suivant chacun, nous exhortèrent quasiment à voter pour l'un ou l'autre candidat de ces élections US, il nous est désormais loisir d'observer leur, à tous, situation lamentable.

    Et, en cela, si ça peut vous rassurer, amis lecteurs, n'allez pas croire que seule la France détiendrait de telles équipes éreintée, hormis certains pays de l'est telles que la Pologne et la Hongrie qui amassent le plus de richesse possible de ceux de l'ouest, en payant le moins possible, et qui, dès que la situation de l'UE deviendra intenable, la quittera sans préavis, tous les autres sont dotés du même type d’énergumènes.

    J'émettrais même l'idée que cela concerne, plus ou moins et de diverses façons, quasiment tous les gouvernements mondiaux.

     

    Dictateurs à l'insu de leur plein gré:

    P1060092.JPGOnt-ils voulu, ont-ils l'intention, veulent-ils mettre en place un régime totalitaire?

    Je ne pense pas qu'ils aient été de cette volonté là, ni il y a trois ans, ni même aujourd'hui, de fait ils pensent tous avoir raison et se conçoivent eux-même comme étant de la plus pure essence démocratique, ne voyant dans le peuple que du populisme fascisant puisque celui-ci récuse de plus en plus notre appartenance à l'union ainsi que tout ce que cela entend.

    Et même s'ils réduisent avec le temps les libertés publiques, ils ne le font, le conçoivent-ils ainsi, que pour le bien de la nation, de la république et, et, de la démocratie.

    Certes et de cela je me dois, maintenant, de le préciser:

    Tous ces acteurs que je désigne sous le vocable de ce pronom personnel sujet de la troisième personne du pluriel "ils" ne pensent pas tous la même chose, très loin de là, certain même doivent être ulcérés par ce qu'il se passe, à l'exemple de Jean Quatremer, l'eurolâtre fébrile, qui se révolte contre les mesures du dernier confinement.

    Il doit même s'y produire de nombreuses scissions à l'intérieurs, parfois virulentes, mais quel parti politique a-t-il appelé à une vigoureuse manifestation pour faire pression sur le gouvernement affin de l'empêcher d'activer ce coup d'état larvé?

    Hormis ceux qui sont écartés par cette mouvance et de suivants qui ne la suivent pas puisque s'en étant éloignés, l'ensemble restant partage, sans en douter, les mêmes approches idéologiques et de semblables perceptions des événement nationaux,P1050571.JPG européens et mondiaux, leurs différences de conceptions n'étant plus que de l'ordre du détail.

    Détails qui, par ailleurs, doivent créer les plus intenses disputes, voire même conduire à des haines farouches: il faut à chacun évacuer le stress qui est sien.

    Je désigne, donc, comme d'autres avant moi, m'en inspirant, cette mouvance comme étant une médiocratie.

    C'est dans l'idée de montrer que leurs décisions et manques de volonté, la demande électoraliste de certains partis à beaucoup plus de rigueur envers le peuple rétif, ou d'obéissance au gouvernement plus ou moins formelle pour d'autres, leur mensonges pléthoriques,  n'est pas la résultante d'un froid et supérieur calcul mais n'est juste que leurs réaction à leur pulsions personnelles.

    Ce qui les mène à des réactions toujours plus absurdes, à leur manque de réactivité, à leurs discours hors du champ de leurs principes affichés et/ou à leurs desseins déraisonnables déconnectés de la réalité.

    De fait, les lois liberticides qui, sans grand doute, seront bientôt votés, me démontrent une chose: ils paniques, tous!

    Oui, ils paniquent!

    Tout comme panique le parti démocrates étasunien, la CIA et l'oligarchie US, la preuve en étant que "face bouc" ainsi que youtube et les télévisions US censure P1060427.JPGjusqu'au président US et même, pour les deux premiers, les colonisés que nous sommes.

    Ce phénomène qui se nomme une fuite en avant, qui  consiste à  vouloir continuer dans une voie démontrant son inanité autant que de ses effets néfastes, touche plus que tout autre chose nos énergumènes.

    Cette fuite en avant débuta véritablement dès Mars dernier quand nous apprîmes que le pays ne disposait ni de masque, ni de respirateurs en grand nombre, ni de test suffisant, ceci en raison de leur paralysie décisionnelle.

    Dès le début, il leur aurait été très simple d'avouer ces trois manques, quitte même, au pire de leur couardise, de faire payer un lampiste pour cela, ce n'aurait été ni élégant, ni juste, mais ç'aurait calmé les gens.

    Se débrouiller au plus vite de faire fabriquer ces matériels par les entreprises, faire tester les malades par les vétérinaires et ouvrir en grand les cliniques privées, en ayant auparavant tapé le point sur la table pour que l'administration cessât de freiner toute solution rapide et efficace, leur aurait évité de ce que les citoyens commençassent à les méjuger.

    Mais il n'en firent rien et préférèrent mentir aux gens et, ce, à mon sens, pour une simple raison: aucun ministre tout comme le président ne se sent légitime, ils savent tous avoir volé leur poste, et les élections pour ce dernier, ce fut ce sentiment là qui les avait laissé interdit, en ses deux sens.P1060306.JPG

    ( De ne pas se sentir à leur place fit émerger en eux la conscience de leur traîtrise suivit de celle de leur culpabilité, puis, à contrario, vint le moment actuel où cette culpabilité, en s'exacerbant du fait de la monté de leur anxiété, les conduisent à cette rébellion contre le peuple qu'ils savent souverain. )

    C'est pourquoi ils furent de telle manière paralysés qu'ils ne prirent aucune décision véritable, ce ne fut qu'au dernier moment, dans la panique, qu'ils se décidèrent à enfermer la population chez-elle, la veille même ils tenaient un discours contraire.

    Vous remarquerez que rien ne fut accomplit pour préparer une seconde vague qu'ils annonçaient tous, là encore j'en perçois une raison de même ordre: ils n'ont jamais cru à ce que cela puisse advenir.

    Là encore cette panique fut visible, eux qui ne pensaient qu'à affoler les gens en été en annonçant des nombres de cas sans jamais parler de celui de malade, prouvant déjà leurs craintes de la population, se retrouvèrent, de fait, à devoir reconfiner (néologisme) tout le monde, se mettant en plus, entre-autre, les commerçants et les artistes à dos (peut-être même un nombre grandissant de journalistes et de la classe-moyenne supérieur qui étaient de leur bord, n'attendant plus que la réaction des policiers et gendarmes).

    Maintenant qu'ils se retrouvent dans la situation d'être détestés par de plus en plus de monde, ils n'ont plus d'autres choix que de limiter, autant que faire se peut, les P1060046.JPGlibertés publiques et ainsi de tenter de freiner l'irritabilité de la population, ou du-moins ses effets.

    S'il continuent encore ainsi, il y a de forte chance que, bientôt, nous puissions assister aux premières arrestations politiques qui, vous pourrez le voir, se retrouveront justifiées ou tues par nos médiats officiels et sans que l'Union-européenne n'en dise mot.

    Ce que nous avons déjà pu observer lors du mouvement des gilettistes.

     

    De la réalité comme fondement de la sérénité:

    La réalité est désobligeante de cette manière où de s'y confronter peut déstabiliser le sens de ce que nous comprenons de ce que nous percevons, notre composition de sens.

    Ce ne peut qu'être qu'en saisissant ce processus que nous pouvons nous rasséréner.

    Il est vrai que notre présent n'est pas rassurant et que cette plus que crise économique que nous sentons tous se rapprocher l'est moins encore.

    Du-moins d'en être conscient ne peut que nous permettre autant d'agir présentement au mieux ainsi que de nous préparer à ce futur dont il est réaliste de ne pas pouvoir dire de quelle manière cette faillite généralisée se passera.P1050800.JPG

    Du-moins pouvons-nous nous dire y être prêt.

    Je conçois qu'il puisse être angoissant de considérer le double effondrement idéologique et politique, toutefois d'en percevoir cette réalité, pour moi tangible, ne peut, là encore, que de nous permettre de ne pas être surpris dès lors que cela sera parvenu à sa pleine clarté pour tous.

    Certains de nos élus resteront en place quoi qu'il se passe, mais notre déconvenue ne pourrait être de la même dimension que du nombre de ceux qui nous deviendront invisible, surtout des chambres délibératives, mais aussi de ceux qui se trouve au sein du pouvoir exécutif.

    Il n'est plus temps de nous aveugler, de dénier les faits et la situation.

    La mouvance eurolâtre américanolâtre néolibérale monétariste (tu parles d'un titre) part, au moins en France, sinon en Europe, en Occident, voire à l'international, en lambeau intellectuel.

    Notre gouvernement et ceux qui les suivent tentent de sauver leur peau et leur pouvoir, n'ayant déjà plus de prestige à perdre, en s'essayant de contrôler la population.

    P1060344.JPGMais que font des sots sinon des sottises, alors ne nous affolons pas et percevons les choses telles qu'elles sont: à n'en pas douter ils feront la dernière erreur à ne pas commettre, la bourde de trop.

    Et pour l'instant, continuons de leur exercer une belle masse de pression indirecte avec calme et détermination.

     

     

    THEURIC

  • Réflexions sur notre gouvernement et ses affidés.

    Monsieur et Madame Lézard des Murailles, Podarcis muralis, nous donnent une séance porno dont sortirons ensuite des petits.

     

    Bonjour chers lecteurs,

     

    Avant-propos:

    Je tiens à rectifier une erreur faite par le passé, le néologisme complotiste renverrait à qui perçoit un complot, sinon celui qui en fomente un est un comploteur, cependant il est vrai que ce premier mot fut inventé pour dégrader le message de celui en désaccord avec le discours officiel et pour flétrir l'honorabilité de son porteur.P1000814.JPG

     

    Il est normal qu'au vu de la masse des mensonges qui peuvent nous être déversée par nos médiats aux ordres, autant que de celle qu'il nous est donnée d'entendre de part notre gouvernement, ainsi que de celle provenant de quelques médecins proche de celui de Molière, les seuls pouvant s'exprimer dorénavant à la télé.

    Il est normal, dis-je, que nous puissions les considérer comme ayant quelques problèmes mentaux collectifs.

    Or, il n'en est rien.

    Ou, si l'on peut le dire ainsi, s'ils souffrent d'un mal quelconque ce serait celui d'une idéologie bien trop prépotente, leur composition de sens leur étant verrouillé, en raison d'une stratification d'icelui, qui les rendent aveugles et sourds à tout ce qui n'entre pas dans l'ordre de leur dogme.

    Son nom, en un néologisme personnel, résume en lui seul sa nature: l'américanolâtrie.

    ( Américanolâtre est donc un néologisme basé sur idolâtre ⇒ fanatique, du nom ⇨ "Amérique" suivit du suffixe ⇨ -lâtre, montrant ici son acception péjoratif et dépréciatif, ainsi que de sa dimension quasiment religieuse.

    Un second, construit d'une base semblable, eurolâtre, entend désigner autant les amoureux transits et irréfléchis de P1000824.JPGl'Union-Européenne aussi que de l'euro, étant entendu que ces trois tendances sont intimement liées. )

    Percevant, plus ou moins confusément, que les Etats-Unis-d'Amérique tendent vers leur disparition, sinon en tant que pays, du-moins, d'évidence, en tant qu'empire, la mouvance pro-américaine européenne, en ce moindre exemple, projette par inversion ladite prochaine disparition de leur propre civilisation en une façon de fantasme, ceci en l'annonçant, soit que la civilisation européenne ne sera bientôt plus.

    Une civilisation ne disparaît pas, ou rarement, elle évolue, en revanche tous les empires se sont inéluctablement éteints pour les raisons que j'avais évoqué ici en Avril 2018 (billet, datant quelque peu, que, peut-être, je reprendrai pour le retravailler).

    N'oublions pas, comme je l'y avais écrit, que toute soumission tend à diminuer nos capacités mentales, or l'intelligence ne peut pas être soumise, sauf à se restreindre inéluctablement.

    Je vous propose ici que nous fassions l'essai de tenter de percevoir quels sont les soubassements qui entendent leurs comportements.

    Puis, en seconde partie, je déclinerais les dangers futurs potentiels desquels il est probable contre lesquels  ils se devront de se confronter, puis, en troisième, je vous exposerai quelques conseils d'actions de mon cru pour que vous, amis et invisibles lecteurs, vous ne vous laissiez en rien ni vous angoisser inutilement, sauf si, bien sûr, votre ruine advient, ni que vous soyez portés par les passions collectives futures qui, je le pressens, pourraient mener la population à quelques exactions extrêmes.P1010077.JPG

     

    Des soubassements psychologiques plausibles de nos élites nationaux et européens:

    Quand bien même fais-je état ici de la situation française, il ne m'est pas loin de considérer qu'il en est de même, voire parfois en une situation pire, dans les pays grandement assujettis à l'empire thalassocratique US.

    Leur doctrine de base c'est l'économisme dogmatique spéculateur, en un magma explicatif abscons en un exact inverse du capitalisme.

    Or, il est de fait que les événements actuels tendent vers la caricature de leur système de pensée: ledit capitalisme vrai est industriel et industrieux, l'économie proposé aujourd'hui par tous ces olibrius n'est plus que purement monétariste (j'y reviendrai).

    Notre second confinement, suivant notre désindustrialisation multidécennale, ne pouvant que mener à la faillite de l'Europe, des USA et du reste de l'Occident, voire tous les pays à l'échelle internationale.

    Leur politique monétaire détruisant les monnaies par leur hyper-production, et que, P1020088.JPGde plus, le rachat par les banques centrales des titres, actions et autres mène, à terme et de fait, les états à être les détenteurs publics des avoirs et entreprises privés.

    En une sorte d'étatisation contradictoire d'avec leur credo affiché.

    Là se trouve l'une des règles d'or de tous ceux qui décident pour la collectivité: si n'est pas pris en compte, lors de décisions, leurs effets potentiellement désastreux, les résultantes peuvent se révéler, à terme, inverses du but visé originellement.

    Si tant est qu'à l'époque, aux alentours des années 60 à 70, le moindre but n'ait été visé, déjà à ce moment-là les objectifs à atteindre ne devaient pas s'étendre à plus que de quelques petites années.

    Quoi qu'il en soit de ce passé, notre présent montre autant une accélération événementielle que de ce que cette mouvance eurolâtre et américanolâtre tend vers une grande instabilité économique, politique et, je le suggère, psychosociologique.

    Certains la dirait devenue autiste, voire folle, je parlerais plutôt d'aveuglement et de surdité dû à leur éloignement d'avec la réalité, ceci pour pouvoir rester en lien individuel et collectif d'avec leurs croyances qui, cela est visible, se délite dans les faits.

    Ainsi, il ne s'agit pas pour eux de tenter, comme le fait Monsieur Trump et sonP1030112.JPG équipe, de sauver leur nation en la réindustrialisant, mais plutôt de faire survivre leur dogme néolibéral et, intimement lié, leur adoration fanatique pour les USA, non pas dans leur réalité, mais à leurs propres yeux.

    Ceci parce qu'ils sont incapable d'agir autrement puisqu'ils sont pris entre plusieurs contraintes, celles dues à notre appartenance et à leur emprise psychologique par l'empire US démocrate, ainsi qu'à l'union en tant que la créature de ce dernier, également à leur obéissance formelle à l'un et à l'autre, à cette situation politique et économique déplorable des deux sus-cités et à l'exaspération grandissante de la population.

    ( Etant entendu  qu'aux USA, le parti démocrate exprime la mouvance similaire en son inverse, c'est lui qui incarne en effet, sous forme de leur donneur d'ordre, l'aspect oligarchique, ploutocratique, entre-autre des GAFAM,  en tant que représentant de l'angle monétariste de l'empire, celui républicain en prenant progressivement, dès l'élection de Donald Trump, une position industrielle.

    Ce sont ces deux facettes impériales, dont je ne suis ni pour l'un, ni pour l'autre, qui, en ce moment même, se disputent le pouvoir, l'état profond s'étant, quand à lui, sûrement scindé en cette double composante. )

    Les faiblesses de Tonton Sam, manifeste lors de ses élections actuelles, affolent plus que tout notre mouvance eurocratique américanolâtre, ce qui est largement perceptible de par le fait que nos médiats officiels ne nous en parlent pas, nous P1040547.JPGcachent même les fantastiques malversations desdits (pseudos)démocrates qui eurent lieux lors de ce suffrage non achevé aux Etats-Unis-d'Amérique.

    Ne nous contant que les frasques réels ou  supposés de Mr. Trump, tout en nous exhortant, d'une manière absurde, de voter pour le parti démocrate tout au long de leur campagne électorale, suivi d'une joie étrange dès lors que les médiats officiels US annoncèrent la (parait-il) victoire de Mr. Biden.

    Au-delà des journalistes qui, pour nombre d'entre-eux, doivent commencer à se poser de sérieuses questions mais n'en disent mot de peur du chômage, les propriétaires de nos médiats, tout comme notre gouvernement, ayant déjà prononcé son entière dépendance à Biden, ainsi que le firent tous les partis politiques et les chefs de gouvernement de l'union, montrent à la face du monde leur servitude pleine et entière à cette tricheuse faction.

    Mais quels sont les soubassements psychologiques de toutes leurs turpitudes aux uns comme aux autres?

    Comme je l'ai écrit plus haut, la notion d'aveuglement et de surdité y est au centre, lié à leur double contrainte de faire survivre le système monétariste et leur plate américanolâtrie, tout en niant résolument toutes les conséquences de leurs actes.

    Ceci en se pensant démocrate (non pas entièrement dans le sens parti US), bienfaisant, ne faisant qu'agir pour le bien de la société.P1050226.JPG

    Faire le bien, pour les élites françaises et européennes, consiste à acheter un vaccin US inutile (un traitement existe), nous obliger à le prendre, après nous avoir fait paniquer tout l'été, puis de nous avoir enfermé chez-nous en Septembre, en donnant plein pouvoir à l'exécutif, réduisant par là même le législatif devenu purement godillot, en détruisant d'évidence la démocratie.

    Dans leur esprit, mentir sans cesse à la population, la rendre folle de rester chez-elle, frapper et asphyxier les manifestants paisible, même les plus jeunes, causer des traumatismes aux enfants par des messages angoissants répétitif, risquer un traitement peut-être dangereux ou alors sans produit actif..., n'est en rien maléfique puisque le bien est de sauver l'empire Etats-Unis-d'Amérique, le reste ne leur étant d'aucune espèce d'importance: ils ne travaillent ni pour leur pays, ni pour l'Union-européenne.

    Ils considèrent même l'ensemble comme étant de l'ordre de la morale.

    En quelque sorte, il mentent en considérant que ce ne sont pas des mensonges puisque ce qui est bon pour l'Amérique est bon pour le monde.

    Écartent tout ce qui gêne leur fumeux évangile en ne visant, pour l'instant, que les personnalités les plus médiatiquement visibles, à l'exemple du professeur Perronne de par la fermeture de son hôpital.

    (A quand les premières arrestations politiques?)

    P1050125.JPGOnt-ils conscience d'agir comme ils le font?

    Oui, mais celle-ci est confuse, vaguement justifié par des arguties qu'ils s'échangent, peut-être même en une sorte de réitération, leur permettant de se convaincre mutuellement à leurs propres yeux de leurs biens fondés.

    Ainsi peuvent-ils trahir la démocratie en considérant que ce ne sont pas des trahisons, se justifiant en leur for intérieur et entre eux-mêmes de ce qu'ils disent et font, considérant que ce sont eux qui ont toujours raison, qu'ils savent ce qu'ils font, où ils vont, sans avoir penser au moindre plan préalable, sans avoir considérer les événements pouvant survenir, étant en réalité inaptes et ineptes à quoi que ce soit du fait de leurs certitudes pour eux indépassables.

    Quand, de fait, s'ils en arrivent là ce n'est juste que parce que leur incompétence structurellement induite, comme le dit Monsieur Todd, les y ont conduit sans même qu'ils ne s'en rendent compte, agissant au coup par coup, de coups fourrés en coups fourrés, de sottises en sottises, d'obéissance en obéissance à des injonctions de tel ou tel, du moment qu'il soit écologiste, riche, de l'administration de l'UE, allemand, américain et/ou démocrate.

    Ruinant de plus leur pays et union, déjà en ayant ruiné les classes-moyennes depuis Sarkozy, puis, maintenant, en laissant se dépérir les petites et moyennes entreprises puisque, pour eux, seules les sociétés cotées en bourse, celles du CAC40P1010825.JPG ou d'ailleurs, ayant de l'importance, le reste ne leur semblant qu'être que de l'ordre du peu d'utilité économique.

    Ce qui ne peut que nous démontrer le vertigineux abysse fait de crétinerie vers lequel les mène leur doctrine.

    Refusant de voir de plus l'idiotie de leurs décisions et la situation réelle dedans laquelle ils se mettent.

     

    L'erreur gravissime de nos ahuris:

    Je ne peux que revenir maintenant sur cette base économique d'évidence: la monnaie a et est une fonction économique mais ne sera jamais l'économie en tant que telle.

    Ce qui en fait sa réalité ce sont les productions agricoles, minières, manufacturières, des infrastructures étendues, efficaces et peu chères (les services publics et ceux de santé et d'instruction hors des processus concurrentiels), les échanges marchands d'abord sur le territoire national, suivit de la dualité importation/exportation, tout ceci au sein des frontières du pays semi-poreuses et d'un pouvoir politique légitime ayant de fortes capacité de planification.

    A contrario des décisions gouvernementales effectuées depuis 35 ans au moins, menant aujourd'hui à ceux macronistes ainsi que ceux provenant de toute la P1040952.JPGmouvance l'entourant, à l'intérieur d'une Union-Européenne de même essence, aussi ruineuse pour tous les autres états, aux injonctions, à notre endroit, similaires.

    En effet, la monnaie est, pour eux tous, l'alpha et l'oméga de l'économie, c'est pourquoi sans hésitation ils avaient mis en croix autant celle de l'union que du pays, en France au Printemps par notre emprisonnement, l'avaient ralenti à l’Été puis, l'Automne venu, nos énergumènes nous reconfinent en détruisant à petit feu les centres culturels et tous les commerces autres que ceux dédiés aux produits de bouches et du CAC40.

    Considérant alors qu'il suffira de simplement produire un monceau de monnaie pour, comme par magie, faire repartir la machinerie économique, ce qui est d'une ânerie profonde: ce déversement monétaire ne faisant qu'accroître l'inflation là où elle est déversée et où elle se déversera, soit les opération spéculatives, tout en détruisant ladite monnaie et sans aucunement faire repartir une quelconque telle machinerie.

    Puisque ceci, de plus, n'est et ne sera pas accompagné ni de volonté, ni de vision politique industrielle de long terme, que nos frontières resteront béantes, puisque tous ces acteurs sont dépourvus de toute jugeote.

    ( Je vous conseille en cela l'admirable et circonstanciée dernière vidéo de l'équipe du "le fil d'actu", à laquelle je ne ferais que le reproche, ici véniel, de ne pas prendre en compte les obligations incontournables des traités formatant l'Union-Européenne dedans lesquelles la France est contrainte.

    Véniel  parce que, comprenant cette équipe, qui, il est vrai, put voir de l'intérieur la nature véritable de cette union, ne peut que peu en faire mention, du moins pourP1040701.JPG l'instant, en raison du déni manifeste d'un très grand nombre de citoyens, tout comme il peut en être de la perception collective de l'empire thalassocratique US, notre vrai manipulateur.

    Ce phénomène, naturel, je l'avais exposé en Septembre en utilisant, pour cela, ma propre expérience, sous le titre de: "Les choses de l'esprit: du début à l'achèvement d'une manipulation".

    Mieux vaut, en cela, que les animateurs de ce site restent prudents: des 9 stades que j'avais pu déceler de ces mécanismes, nous en serions, à mon sens, au niveau 6, étant entendu qu'il s'agit là d'un processus  collectif et non pas individuel.

    Ce qui veut dire que lesdits stades, quand il s'agit d'un peuple, s'établissent progressivement sur une portion de plus en plus importante de la population, en des phases différentes pour chacun, en un mécanisme graduel de propagation.

    Ne restant plus, à la fin, que le noyau dur de ce précepte totalisant. )

    A ce sujet, notre situation est, à mon sens, la suivante:

    Nous avons un pouvoir exécutif faible et falot, qui a, de plus, écarté celui législatif et mis sous contrôle celui judiciaire (phénomène ayant débuté il y a longtemps, maintenant achevé), ce qui formalise une démocratie d'état de droit a, en France, P1020183.JPGainsi été détruit en en ayant affadi une 5ème république réduite à quasiment plus rien.

    ( Ce qui nous contraindra, dès cet ensemble disparu, de mettre en place une 6ème république par une nouvelle constitution qui, à la vue de cette accélération événementielle, se concoctera sûrement dans l'urgence, d'autres difficultés, comme celle de nourrir la population et de rétablir l'ordre républicain, entre-autre, feront parti de ces défis majeurs. )

    En ce cas les différentes composantes de l'administration ne peuvent qu'avoir pris leur indépendance de la puissance politique.

    Ceci d'autant plus qu'il se dit qu'une partie de ladite administration, ad minima celle dédiée à l'économie et aux affaires sanitaires, aux dogmes identiques, serait devenus les conseillers obligés dudit exécutif, ce qui ne serait pas pour me surprendre.

    Les médiats, quand à eux, sont assujettis à l'oligarchie nationale, européenne et/ou US toujours inféodés aux même optiques pour eux incontournables.

    Leur erreur à tous c'est de ne pas saisir l'extrême fragilité de cet ensemble, tant économiquement, il est vrai, mais aussi et, peut-être, surtout, politique.

    Que l'économie, accompagnant les monnaies, choit, soit, il n'y a plus que nos ribouldingues et ceux qui les suivent qui ne le comprennent pas, ces derniers ne pouvant que s'en voir diminuer en nombreP1050191.JPG.

    Mais le danger, pour eux, ne se trouve plus là, il devient, justement, politique.

     

    Leurs problèmes futurs:

    Maintenant le macronisme comme tous les eurolâtres américanolâtres de l'union, et nous pouvons considérer qu'hormis une minorité, la classe politique française l'est, ont, à mon avis, bien qu'il pourrait y en avoir plus, quatre problèmes:

    -1) la révolte de la population probable dès lors qu'elle ne sera plus emprisonnée chez-elle.

    De lui faire pression ainsi sans cesse mène une majorité à la soumission de ses dictas, or, la soumission c'est l'activation complexe de deux émotions primaires, la colère et la peur.

    Dès lors que cette pression exercé sur le peuple s'arrêtera, quand donc sera annoncé la fin de cette épidémie rétrécie, cette peur disparaîtra automatiquement, ne restant plus que la colère.

    Si, de plus, un grand nombre de gens apprennent autant l'existence d'un traitement efficace qui fut caché, de l'inefficacité d'un tel confinement, des ravages P1020025.JPGéconomiques causés par celui-ci et de tout le reste, risque de se développer, naturellement, une nouvelle émotion qui viendra remplacer cette peur, celle du dégoût, une autre émotions primaire qui, avec la colère, génère de la haine;

    -2) Désormais le nombre de gens qui croient à ce qu'affirment le gouvernement, les journalistes et la mouvance qui les entoure s'amenuisent au fil du temps, plus encore qu'internet, le bouche-à-oreille sape ces autorités, le décompte des décès en tant que COVID, décédés en vrai pour des causes autres, font des ravages en ce qui concerne leur crédibilité.

    Tout autant qu'en raison des choix gouvernementaux déraisonnables qui  mettent les petits commençant, dont les coiffeurs, en des difficultés dantesques.

    Ainsi, 60% de la population déclare tricher avec ce confinement, même si certains craignent toujours le vilain virus, quand dans le même temps la police doit avoir l'impression de pousser le rocher de Sisyphe de ne pouvoir remplir le rôle qui leur est ordonné, ce qui, en outre, doit supplémentairement aussi les troubler.

    Sans compter qu'au-delà de ce pourcentage, de nombreuse personnes ne doivent plus suivre les exigences gouvernementales que de leur seules craintes de recevoir une amende;

    -3 ) Si, après que nombre de chefs de gouvernement de l'union ait rendu allégeanceFullSizeRender.jpg à Monsieur Biden avant que les résultats officiels ne soit déclaré, que Monsieur Trump se retrouverait à être réélu, alors il ne pourrait que nous envisagions qu'auquel cas ce dernier serait à même, pour cette raison, de ne pas en être content, voire même d'en être furax.

    Je ne serais pas par conséquence surpris si, possiblement, le président US actuel étant reconduit à son poste, des opérations de déstabilisation s'effectueraient à leur encontre;

    -4) je ne reviens pas sur les risques immenses de voir l'économie-monde cesser de fonctionner et les monnaies se sublimer dans le néant du fait de leur vertigineuse production, il n'est qu'à prévoir que tous nos hurluberlus n'en puissent accuser ce coup.

    Eux qui, déjà, nous font montre de leur extrême fragilité mentale du fait de leur hystérisation des élections US, un tel avènement ou une guerre civile US pouvant fort bien les faire également craquer psychiquement.

    ( A ce sujet, je dois considérer avoir fait erreur quand je pensais antérieurement que leur décompensation psychologique serait plutôt un phénomène individuel, or, il est patent que cela se révèle en être un plutôt collectif. )

    ( Ai-je bien compris ce que Philippe Béchade sous-entendait dans cette vidéo? )

    P1040503.JPG( Autre signe d'incompétence provenant de leur impossibilité de planification: il manque des vaccins contre la grippe en région-parisienne. )

     

    Que faire?

    Quel en serait le but?

    Les déstabiliser plus encore.

    Le mieux consiste à générer une pression indirecte sur tout ce qui entoure la mouvance eurocrate américanolâtre.

    Ladite mouvance est, sur tous les plans, intrinsèquement faible et s'affole déjà de voir leur monde imaginaire se dissoudre devant eux. 

    Ils savent leur incompétence, même si cela peut ne pas leur être entièrement conscient, accroître donc leur inconfort psychologique ne peut que les déstabiliser d'autant.

    Quels sont nos moyens d'action?

    Quand bien même de grandes oreilles nous écouteraient, pourquoi ne pas en profiter, à chacun son langage et ses formules, il faut juste faire augmenter leurs statistiques.

    Tous les moyens à notre disposition peuvent être employés, personnellement c'est ce blog, à chacun sa ou ses modalités.

    Certes, il est fortement probable que les résultats desdites statistiques parviennentP1020049.JPG caviardés à ceux pour qui ils sont destinés, mais le principal étant de ce que la quantité de tels messages s'accroisse.

    Des manifestations pouvant être aussi dans l'ordre des choses, à chacun d'agir  suivant ses moyens et ses visions de la chose, même si les médiats n'en parlent pas, le principal étant de les perturber.

    La poésie, la chanson, le détournement d'une oeuvre peuvent, par exemple, aussi être utilisés.

    Ainsi de faire flèche de tous bois.

     

    Conclusion:

    Il n'est pas qu'en France où ce phénomène d'américanolâtrie génère des désordres psychologiques, Madame Merkel a aussi son plomb qui a sauté de voir son pays de Jamais-Jamais disparaître.

    Ainsi de comparer le SRAS-COV-2 au virus H1N1 de la grippe dite espagnole de 1917/1919, j'avais fait le calcul du pourcentage du premier  ( au niveau de: Rapide calcul du pourcentage de morbidité du vilain virus jusqu'en Septembre ) et, par rapport au second, cela n'a rien à voir.

    Ce sont ces paradoxes qui nous doivent être le fil rouge de nos réflexions.

    P1050019.JPGNos angoisses, quand nous ne souffrons pas ou peu du manque d'argent et du  chômage, viennent tout autant desdits paradoxes que de notre sentiment de ne pouvoir agir quand, comme je viens de le montrer, cela est possible de multiple façons.

    Ils se considèrent êtres ce qu'ils ne sont pas, quand bien même le savent-ils, et même une personnalité telle que Jacques Attali, le moins sots de ceux-là, en a-t-il pleinement conscience de souffrir de ces mêmes manques.

    Là se trouve leur plus grande faiblesse, c'est là qu'il faut appuyer: il faut leur montrer la réalité la plus crue.

    Pour être entendu, l'injure et la vulgarité est à proscrire, déjà parce que ce n'est pas bon pour l'esprit de ceux qui les émettent, mais aussi et surtout parce que là se trouve leur propre langage auquel ils savent répondre.

    La critique peut être acerbe tout en utilisant un verbe courtois et de véracité.

    Ce qu'il faut proposer, à mon sens, ce ne peut qu'être, dès lors, que de l'agitation intellectuelle, sachant que le moindre d'entre-nous, du-moins celui se pensant tel, en est capable.

     

    P1050166.JPG

    THEURIC

  • D'un COVID à une élection.

    Un pholque Phalangique installé tranquillement à l'encoignure entre mur et plafond,  chez-moi, dessus sa toile, attendant le casse-croûte.

     

    Bonjour tout le monde.

    Salut que j'avais oublié dans mon billet précédent.

     

    D'une double observation:

    Hier, dans l'après-midi, je me retrouvais à soliloquer en faisant les cents pas,P1000758.JPG tournant dans mon salon, imaginant, serait-ce de la parano amusée, que quelques micros cachés chez-moi permettraient à des curieux de comprendre comment je peux faire pour avoir de telles idées, me donnant au moins le sentiment que quelqu'un m'écoute?

    (Serait-ce de l'imaginaire digne d'un grave problème psy ou du véritable ressenti dû à une intuition exacerbée? Seul l'avenir le dira.)

    Dans l'après-midi, donc, je réfléchissais à haute voix ( ce qui me permet de mieux me concentrer, moi pour qui s'en fatigue rapidement  ), des raisons qui font que les médiats français s'acharnent ainsi, lors de ces élections US, à l'encontre de Monsieur Trump détenant, pour eux, tous les défauts de la terre, alors que, de fait, cela fait montre d'une grande incohérence.

    Sauf si nous sommes, de fait, une colonie étasunienne et que tous ceux qui détiennent un tant soit peu de pouvoir ici savent qu'ils le perdront dès lors que nous ne serons plus sous les Fourches Caudines ( y lire les dates "avant JC", dites également "avant l'ères commune" ) de notre cher oncle d'Amérique.

    Soyons en effet logique, si nous étions un pays indépendant de toute domination, alors les seules choses qui devraient nous intéresser ce sont les approche politiques et géopolitiques de chacun, de leur psychologie ainsi que, rapidement, des équilibres P1050137.JPGentre républicains et démocrates au sein de leurs chambres délibératives, de leurs différences s'il y en a.

    Du reste, des tricheries des démocrates ou de celles supposées républicaines, par exemple, ne devrait pas le moins du monde  nous toucher, cela ne devrait que de ne seulement les concerner.

    De plus, nous ne devrions pas, si notre patrie n'était pas dominée par l'empire thalassocratique US, être ainsi abreuvé du matin jusqu'au soir par ces élections, dont nos médiats nous parlent plus que de ceux nôtres nationaux passés.

    Cette contradiction manifeste peut se lier à celle dérisoire mais angoissante du tombereau de messages terrifiants que nos médiats officiels déversent sans discontinuer à notre endroit au sujet d'une pandémie au SRAS-COV-2 qui, pour les professionnels de la santé non achetés par les entreprise pharmaceutiques ou par l'état, est grandement passé.

    Nous laissant à croire qu'un cas, c'est à dire une personne qui a soit le virus sans être malade, soit en a juste quelques résidus épars dans son corps, est un malade, grâce à des tests imprécis, ne faut-il pas être un fichu pervers, ou le devenir, pour agir de la sorte?

    Ceci pour justifier notre second confinement.

    ( Il est à concevoir que tous les parisiens et habitants des grandes métropoles les ayant fuis vont se retrouver à se confronter à la réalité du pays, ce qui ne pourra que les mener à un choc important. )P1060064.JPG

    ( je laisse à votre soin ces quelques adresses explicatives de mon approche: Alexandra Henrion-Caude, généticienne, Youlia Zvantsova, journaliste, article de France-Soir, Zérohedge, Businessbourse, AFP, businessbourse.

    Pour ce dernier, je le rajoute avec toute la prudence requise. )

    Là encore, la logique doit être appelée pour en déduire les ressors.

    Ce qui ne restait pour moi, jusqu'à présent, qu''un simple ouï-dire, se montre dorénavant sous l'angle de la réalité, ainsi, cette vidéo du Docteur Fouché montre qu'en effet les hôpitaux ont reçu l'ordre de comptabiliser un grand nombre de décès, gens trépassés pour toutes autres raisons, comme étant la résultante du vilain virus ( non, je ne referais pas la même blague qu'au billet précédent ).

    Or, là encore, notre gouvernement et notre haute administration font montre d'une incroyable sottise puisque, dès lors que la France se retrouve avec le plus grand nombre de mort dû au COVID, au-devant de tout autre nation, alors ils seront tous considérés comme étant gravement incompétents ( ce qui est vrai part ailleurs ).

    Ils vont donc se retrouver, à un moment donné, à être considérés soit comme des menteurs de la pire espèce, soit comme des incompétents notoires.

    Soit même à ce que, pour effrayer au maximum les citoyens, ce mensonge organisé pour accroître ce nombre accru de défunt dû, supposément, à cette maladie et que nos médiats diffusent avec gourmandise, et pouvant être si facilement découvert, puisque ce choix est parfois demandé à la famille et que les médecins en parlent, à ce que nos évaporés du  bulbe soient dans le P1060260.JPGmême temps accusés de mensonge, de tricherie, mais aussi de profonde bêtise.

    Ce à quoi quelqu'un comme Charles Sannat se laisse avoir comme un gamin.

    Je ne m'étendrai pas sur notre confinement, ni sur son sens véritable que j'ai déjà traité, ni sur l'amateurisme et l'impréparation de nos paraît-il élites qui, en toute bonne déduction, ne peut que tous nous mener à une ruine de grande ampleur d'échelle internationale.

    Ces deux exemples, les plus représentatifs de cette saga de nos énergumènes, montrent qu'en effet quelque chose d'autre y est sous-jacent, c'est cela que j'avais découvert lors de ma promenade dans mon salon.

     

    Du sens donné de ces paradoxes:

    Cette idée, en fait, je la tiens depuis des années mais, m'en semble-t-il du-moins, je n'en avais pas, jusqu'à présent, vraiment fait cas ou de manière succincte.

    ( Il est évident que certains des mots que je renvoie vers leurs synonymes sont connus par nombre de mes lecteurs, toutefois je me suis aperçu que leur connaissance fut quelque peu égaré par nombre de concitoyen, d'où ledit renvoi, enP1050215.JPG en profitant pour en vérifier le sens puisque moi-même ne les emploie plus vraiment et n'en ai que des réminiscences passées. )

    Je pose ainsi l'hypothèse que, dans certaines situations, un système sociale, politique, économique, scientifique ou autre, une organisation donc, peut prendre, si je peux le dire ainsi, son indépendance de ses propres acteurs.

    Ceci parce que cette organisation se retrouve perturbée et instable de manière importante, se corrompe, se décompose, se mettant en situation de désagencement, tel le gouvernement et l'état profond français, ou est sur la voie de son délitement comme il peut en être de l'Union-Européenne et des Etats-Unis-d'Amérique.

    Lesdits acteurs se retrouvant de fait de ne plus agir de leur propre chef, avec réflexion et méthode ( même si c'est à l'encontre de la population ), mais de ne plus faire que de réagir pour tenter de faire survivre cette structure, en en faisant, de plus, qu'accentuer ses déséquilibres et en accroissant sa désagrégation.

    Ainsi cette hystérie collective au sujet d'une élection US qui ne devrait pas émouvoir à ce point la classe médiatique, aux ordres de l'oligarchie, de la haute administration et/ou des pouvoirs exécutifs et législatifs;

    Ainsi que de la façon avec laquelle les mêmes nous plongent dans les méandres mortifères des peurs épidémiques, des pestes antiques, me montre, plus que toute P1060062.JPGautre chose, l'extrême faiblesse de ce pouvoir français.

    Il serait de concevoir qu'il en est de même en ce qui concerne l'Union-Européenne.

    La cause principale en étant que les Etats-Unis-d'Amérique s'éloignent, certes à petits pas, de l'union, mais aussi de l'OTAN, les républicains l'ayant annoncé, d'où cette haine frénétique pour Monsieur Trump qui l'avait clamé et cet amour insensé pour Monsieur Biden dont la probité ne semble pas être la vertus cardinal ( il se dirait même qu'il serait souffrant d'une maladie neuro-dégénérative ).

    Peut-être se reconnaissent-ils tous simplement entre-eux?

    Ne se pensent-ils pas américains eux-mêmes en une altération de leur identité, en un phénomène morbide, leur faisant perdre toute détermination, j'avais, sur ce sujet, écrit ceci le 11 Mars 2018:

    De fait, le mot détermination renvoie autant à ce qui dicte notre condition d'Être Humain (ça c'est de moi), notre volonté dans l'action et celle de la compréhension du monde ainsi que la précision de notre verbe (dans le sens ancien du terme, celui de savoir s'exprimer à l'oral comme à l'écrit).

    Certes, pour Spinoza, "toute détermination est une négation", mais ne faut-il pas nier ce que nous ne sommes pas pour pouvoir affirmer notre identité?

    Parce que c'est bien cela qui fait le thème de ce billet: montrer commentP1060063.JPG l'indétermination de notre identité, autant individuelle que collective et, ce, sous toutes ses formes, mène inéluctablement à de l'anxiété, de l'acculturation, de la sauvagerie par la perte culturelle que cela induit, d'où, entre-autre, la faiblesse actuelle de l'orthographie, du sens des mots et des idées.

    Ainsi, les inverses du substantif détermination, ses antonymies, dont celui le plus évident d'indétermination, montre, s'il en était besoin, l'inquiétude angoissée que génère cette perte de repère moderne.

    J'aurais pu choisir les mots d'indéterminisme, d'incertitude, de confusion, d'indécision par exemple.

    Mais celui d'indétermination montre bien ce à quoi nous nous confrontons aujourd'hui, soit autant les effets psychologiques que cela induit, de l'anxiété, de l'angoisse dû à notre sentiment plus ou moins flou et inconscient de non existence.

    Que de nos difficultés d'agir, de réagir réellement et sainement, de réfléchir par nous-mêmes, de considérer le vrai du faux, en un mot comme en cent, de pouvoir être en plein de notre détention de notre libre arbitre tant dans nos P1050062.JPGréflexions que lors de nos actions, de notre esprit de responsabilité, mais aussi et surtout de l'ordonnancement et de la structure de notre pensée et dès lors de notre raison.

    C'est pourquoi tant de gens vivent de la seule représentation, faisant de l'apparence le nec-plus-ultra de la vie sociale, ne se souciant que de l'image qu'ils produisent, masque cachant ce vide de sens de l'existence en un simulacre de bonheur.

    Notre indétermination mène donc à un affaiblissement, une désorganisation, une déstructuration, voire à une destruction de la structure de notre psychisme, parce que nous ne savons plus qui nous sommes., nous n'avons pas ou plus d'identité ou, ad minima, nous n'avons plus qu'une identité incertaine et confuse.

    Pouvons-nous être déterminés dans nos pensées et nos actes si nous sommes indéterminés dans notre identité?

    Et, ce, de toutes ses acceptions.

     

    Conclusion:P1060273.JPG

    Ces élections ne sont pas nos affaires et, personnellement, je vous avoue m'en moquer résolument.

    Toutefois, elles signent de manière magistrale, lié à ce mensonge au sujet des décès dus au COVID, que ceux qui nous dirigent et leurs agents ne se trouvent plus dans un état normal, leur rendant impossible de percevoir les incohérences de leurs paroles et décisions pouvant les mettre eux-même en grandes difficultés futures.

    Et qui, quoi qu'il se passe, ne se révéleront que des échecs cuisants, accélérant de plus la destruction de leur monde, inextricablement lié aux UE€/OTAN/USA.

     

     

    THEURIC

  • Confinement: nous y revoilà!

    Une mouche, Diptère comme toutes ses copines, Muscidae, de ce que j'ai pu le comparer sur ce site, ce serait Madame Phaonia cf. Palpata.

     

    Préambule:

    Notre époque me fait me souvenir de ce qu'il se disait d'antan au sujet des régimes totalitaires de type Chilien sous Pinochet de 1973 à 1990, remarque que nous faisions dire par la bouche des dirigeants de ces régimes fascistes néolibéral mis en place par les USA:

    "Quand j'entends le mot culture, je sort mon pistolet!"

    Certes, nous n'en sommes pas tout à fait là, il est vrai, mais cette détestation du fait culturel, visible autant par les fermetures des opéras, des  salles dédiés au  rock queP1050337.JPG les librairies... me fait remonter ces réminiscences.

    Il est perceptible pour l'homme et la femme de bien, curieux de notre temps, que les décisions de nos évanescences intellectuelles manque singulièrement de cohérence.

    En fait, la raison en est que nos comiques troupiers prennent des décisions sans en avoir soupesé les effets par avance, ce qui met en colère certaines portion de la population, là, par exemple, les libraires, qu'ils essaient de remédier en se mettant à dos les directeurs et propriétaires des grands magasins.

    Cela me fait souvenir d'un gag de Laurel et Hardy (attention, rigolade obligatoire, de regarder ces films, vous risquez d'en oublier de lire ce billet)  où, l'un d'eux plante un clou dans le mur, ce qui génère une fuite d'eau qui, bien sûr, arrose l'autre, le premier met un doigt sur la fuite, l'eau coule à coté, il bouche l'autre trou et ça gicle ailleurs et ainsi de suite...

    Je soumets à vos zygomatiques celui-ci où vous pourrez assister à la plus grande bataille de tarte à la crème de tous les temps, si vous ne riez pas c'est que vous n'êtes pas sérieux.

    Fêtons ainsi dignement les élections étasuniennes par leurs véritables héros!

    Au sujet des comiques troupiers, en voici un qui n'est pas piqué des hannetons, pour qui l'élégance naturelle ne peut être qu'égal à sa sagacité ainsi qu'à sa sagesse (étant entendu que ce ne peut qu'être là qu'un geste irréfléchi, ce qui ne peut qu'en montrer le sens profond, une façon de lapsus gestuel).

                                   

    Petite photo chipée chez Charles Sannat, quand bien même je peux ne pas être d'accord avec lui sur certaines de ses approches, il reste de ces personnes inintéressantes à entendre, parce qu'il semble être sincère.

     

    Avant-propos:

    Après que nous ayons subi une incroyable masse propagandiste, médiatiques, tout l'été au sujet de la pandémie, à l'automne venu nos falots gouvernementaux nous claquemurent chez-nous une fois encore pour, censément, nous protéger contre un coronavirus infiniment moins dangereux que leurs propres et stupides oukases: ainsi détruisent-ils l'économie mondiale.

    ( Il se dit que, dans des hôpitaux, aux familles des défunts, quelles que soient les raisons de ce décès, est demandé si elles veulent bien que leur trépassé soit déclaré P1040459.JPGmort du vilain virus, l'hôpital recevant dès lors des subsides et pour les proches une aide pour l'enterrement.

    Il y a quelque chose de pourri au royaume de France. )

    Comme par magie, comme par hasard, un ou plusieurs attentats islamistes ensanglantent nos rues, églises ou écoles, lorsque survient une décision gouvernementale qui appauvrit et révolte les français (en serait-il de même pour ce qui est arrivé en Autriche?).

    Le ou les prochains surviendront-ils à l'orée de l'une des prochaines décisions de nos héros ubuesques du totalitarisme médiocratique, se faisant croire à eux-même démocrates?

    Qui, de ses commanditaires, ont du sang sur les mains?

    Serait-il possible que ce serait pour cela que tous les journaux appartenant à nos oligarques auraient publié ces fameuses caricatures et qu'ordre aurait été donné aux professeurs de faire cours sur la liberté d'expression en se basant dessus?

    Donc, pour la seconde fois en un an, nous nous retrouvons emprisonnés chez-nous et, pour une énième occurrence, ces agent étasuniens, ( ne se sachant pas comme tel) qui se pensent messagers du sunnisme, tuent au nom d'Allah, sans qu'ils neP1030268.JPG puissent comprendre combien ils sont manœuvrés par des agents qui se moquent de leur religion comme d'une guigne.

    Nos olibrius français, quant à eux, unionistes et américanolâtres, tout comme leurs donneurs d'ordre, ne peuvent pas percevoir les effets de leurs actions au-delà du jour suivant, continuant invariablement leurs plans ourdis depuis quelques temps déjà, quoi qu'il puisse se passer, qui, à bien y regarder, ne peuvent que se révéler économiquement funestes à terme pour tous, même pour eux.

    Ou bien pire encore, signant de fait une mienne réflexion passée sur mon blog d'une tendance suicidaire, d'une fuite en avant allant bien au-delà, cela est remarquable, de la seule France.

    Jusqu'à ce que cela même ne les conduise au-devant de juge et fassent face à la vindicte populaire.

    Ainsi se dirait-il que la date et le jour de notre enfermement se susurrait déjà dès Septembre.

    Quoi qu'il en soit, que nous nous retrouvions, une fois encore, à devoir rester chez-P1030512.JPGnous parce que notre système de santé public est grandement affaibli, soit, mais que ce soit quasiment la même chose pour l'Allemagne pour qui le sien en est bien moins affecté ne peut que nous laisser suspecter que d'autres causes sont en oeuvre.

    Gardez à l'esprit, amis lecteurs, que nous ne devons pas restreindre notre approche de tous ces événements qu'à la seule dimension de notre nation, cela nous empêchant de percevoir le jeu dedans lequel nous ne sommes que des pions.

    Sauf à ce que lesdits pions, en en étant devenus conscient, en soient acteurs.

     

    L'erreur de ces assassins et leurs manipulateurs:

    Ce thème ayant de valeur en raison de ce que j'ai pu écrire en Avant-Propos.

    Il n'est pas que l'économie mondiale qui ne peut qu'être touché par notre emprisonnement, la profonde spécificité de l'âme française est elle également chamboulée par ce quadruple crime commis au nom d'une religion dévoyée.

    De l'effondrement idéologique qui est devenu dorénavant manifeste par le regard porté sur l'acquiescement quasiment absolu des chambres délibératives (assembléeP1030177.JPG nationale et sénat) des pleins pouvoirs donnés à l'exécutif (en un écho de celui donné au maréchal Pétain en 1940), ne peut que répondre par un retour, comme j'ai pu déjà le raconter, de la religion séculaire du pays, le catholicisme.

    Ceci accompagné des mouvements politiques anciens: l'anarchisme, la sociale-démocratie vrai, le républicanisme musclé, le libéralisme économique national, voire nationaliste.

    Or, nos idiots utiles et meurtriers de l'imperium US, via nos alliés turques et qatariens, ont réveillés ce qui, au plus profond dudit catholicisme premier, ce que peut être que la sainteté  de ses martyres, ce sur quoi s'est bâti l'église de Rome.

    Ces saints anciens, hommes et femmes, décapités, dits céphalophores (je ne connais ce mot qu'à l'instant d'écrire ces lignes), ne peuvent que venir en écho de ce Professeur qui, à Conflans-Sainte-Honorine, fut lui-même occis de la sorte, suivit du triple meurtre à Nice où, pour l'une de ces personnes assassinées, l'un de ceux-là, une dame, l'a été quasiment de la même manière.

    Réveillant de fait un inconscient social qui est indéfectiblement lié à celui collectif tel que ce dernier fut formulé par Carl-Gustave Jung

    Ceci englobant autant la connaissance dans son sens le plus large, prodigué par le professorat, humaniste et dynamique, que de l'ensemble de la symbolique P1020964.JPGstructurant l'église catholique de son socle le plus obscure et puissant, les liant de manière définitive, ne pouvant que venir se confronter aux inepties d'une stupidité affligeante de nos dirigeants.

    Il est à remarquer que ces meurtriers et leurs sponsors font montre tout autant d'une haine pour le savoir et, dès lors, pour l'intelligence, tout autant que pour le catholicisme.

    Ces premiers faisant montre d'une détestation profonde pour les femmes plus âgées qu'eux, détesteraient-ils leur mère, cela serait-il le secret inconscient de ces petits soldats étasuniens?

    Voyez de plus ce qu'en déduit un cinglé.

    Je me dois de rajouter que les parole de Monsieur Poutine déplorant ce qu'il s'est passé en France ne furent pas relayés par nos médiats ou si peu.

    Tout comme ceux-ci, naguère, n'eurent pas un mot au sujet de hommage rendu par la Russie aux 155  soldats français tombés lors de la guerre de Crimée (1853/1856) retrouvé depuis peu, notre gouvernement n'y ayant pas envoyé le moindre plénipotentiaire, nos édiles ne se pensant plus français.

    Voilà ce que c'est qu'être inféodé aux dictas de notre Tonton Sam et de haïr son pays en en ignorant son histoire.

     

    Retour vers le confinement:P1030991.JPG

    Nous voici une fois encore emprisonnés chez-nous.

    Il en est beaucoup à en dire.

    Un vaccin:

    Déjà, les pays européens qui ont fait montre du plus de décès dû au coronavirus (avis, elle vit en envie le vit russe, hi, hi, hi) sont ceux, à quelques exceptions près, qui enfermèrent et enferment leur population.

    Mais aussi, déjà, comme de ne pas y toucher, nos évaporé du ciboulot de la commission européenne commence à parler d'un vaccin salvateur par la bouche d'Ursula Von Der Leyen.

    De qui se moque-t-on?

    Ah ces évanescents de la jugeote, nous les voyions (imparfait de l'indicatif) venir à des kilomètres de là!

    Le tout s'agissant de savoir s'il sera d'essence anglo-saxonne, germanique, chinois ou russe, pourquoi ne nourririons-nous (présent du conditionnel) pas en monnaies sonnantes et trébuchantes de nos impôts les entreprises pharmaceutiques de ces quatre pays en même temps, sans qu'une once de jalousie ne mènent à leur dispute?

    Un médicament:

    P1030277.JPGMaître Di Visio défend le professeur Raoult dans sa plainte que ce dernier dépose à l'encontre de l'ANSM, l'agence nationale de sécurité du médicament qui, des mots de l'avocat, interdit l'hydroxychloroquine montrant son efficacité pour lutter contre le SRAS-COV-2 et son innocuité s'il est bien dosé et avec la prudence requise.

    Pour proposer, à sa place, le remdesevir qui, en plus, explique l'avocat, serait de poser de graves problèmes rénaux aux patients l'utilisant est, lui, totalement inefficace pour lutter contre le coronavirus.

    Ce dernier médicament ayant été acheté en grande quantité par l'Union-Européenne et distribué gratuitement (grâce à nos impôts) à tous les pays de l'union en faisant la demande.

    Le haut conseil de santé publique ayant, quand à elle, conclu lors de ses débats, suivant toujours ce qu'en dit Maître Di Visio: "Qu'il est cher et qu'aucune preuve n'avait été apporté quant à celle, d'efficacité, de ce dernier."

    Il est cohérent de penser que ce défenseur du directeur de l'IHU de Marseille n'est pas de ce jeune âge né de la dernière pluie qui se ruerait, sans réfléchir et sans avoir, auparavant, pris le soin d'étudier ce dossier, tout comme Monsieur Raoult n'est pas homme à prendre la décision d'une plainte porté  sans avoir, par avance, consolidé le sien.

    ( Quand aux va-t-en guerre contre la population en la culpabilisant, considérant,P1040532.JPG comme Monsieur Naulleau, qui laisseraient entendre que ce serait de la faute de personnalités comme Monsieur Raoult si cette pandémie tend à revenir, lui qui a les mêmes tendances à oublier autant que le professeur posait des hypothèses (ce compère à Zemmour comme lui-même paraissant avoir oublié la notion et la définition même du mot hypothèse) qu'il proposait un traitement efficace;

    Quand à ces va-t-en-guerre, dis-je, qu'ils attendent de voir qui sera condamné de cette plainte déposée, mais si, entre temps, le remdesevir s'avère tel que décrit, si de plus il génère des morts, qu'ils se taisent lui et l'autre clown, leurs palabres débilitants en berne nous fera des vacances. )

    Là, il nous est loisir d'observer notre double assujettissement, à l'UE et aux USA, via le laboratoire étasunien Gilead, et pouvons, comme il est est de ce putatif vaccin, concevoir que la masse grandement stressante de propagande médiatique nous menant, aujourd'hui, à notre nouvelle claustration, pourrait avoir de but de nous faire avaler ce truc.

    Truc qui, si l'approche du professeur se révèle exact, pourrait se conclure par un scandale sanitaire redoublé par un nombre de malades rénaux accrus.

    De probables troubles mentaux:

    P1030674.JPGIl n'est que de fait que, pour de nombreuses personnes,  se retrouver une fois encore emprisonnés chez-elles peut générer, à leur endroit, de graves troubles mentaux, comme le rappelle la psychiatre Sophia Kantin.

    Ceci après des mois de messages médiatiques angoissants.

    Nous autres, Êtres humains, d'un naturel grégaire, avons absolument besoin du contact des autres au risque de nous déshumaniser, de devenir fou, comme elle le dit si bien.

    Et tout autant de se retrouver entre quatre murs avec son conjoint et ses enfants, entre ennui, disputes et gamins turbulents, sans compter l'usage de psychotropes, alcools et autres drogues divers.

    Je laisse toutefois aux professionnels le soin (c'est le cas de le dire) de vous expliquer ça, à n'en pas douter, le WEB doit fourmiller de textes et de vidéo traitant de ce sujet.

    De la résurgence des effets du sentiment de survivance:

    Comme j'ai pu le raconter dans mon billet daté du 25 Octobre, au titre de: "Retour à la politique", sous le sous-titre de: "De l'angoisse face à la mort", j'y avais émis l'idée que, en raison du fait qu'il n'y a pas si longtemps que cela nombre de nouveaux-nésP1040561.JPG et d'enfants en bas âge ne survivaient pas, toutes les personnes passant ce cap dangereux de la tendre enfance se considéraient inconsciemment comme étant des survivants.

    Que, de plus, ce trauma, parce que ayant suivit l'évolution de notre espèce depuis des temps immémoriaux, fut jusqu'à présent nécessaire pour la structuration de notre psyché.

    Poursuivant donc cette hypothèse dans sa logique, il est possible de considérer qu'en ce cas les messages et décisions mortifères de notre gouvernement aux ordres, du stress intense que vit tant de gens pour ces raisons, tendent à, si je puis le dire ainsi, réinitialiser le cerveau d'une part non négligeable de nos concitoyens, mais aussi de celle de ces pays suivant la même voie néfaste que la nôtre.

    Mais il ne peut qu'être cohérent de considérer que les plus fragiles d'entre-nous puissent souffrir d'une grave décompensation psychologique, sous une forme ou une autre, suivant l'état d'esprit et de la stabilité psychologique de chacun au cours de notre enfermement dans notre logement.

    Respect et transgression:

    Autant devons-nous respecter les décisions d'un pouvoir exécutif fort, efficace, respectueux des principes démocratiques, de ses propres engagements, de la voix des citoyens, de l'état de droit, de la séparation des pouvoirs, de la constitution de son pays  et des lois formulées, formalisées et votées par les chambres P1040928.JPGdélibératives...

    Autant la transgression devient de mise dès lors que celui-ci, d'une faiblesse indicible, ne se montre pas à la hauteur de ses engagements naturels et à ce que cela se fasse de manière délibérée, ceci en en ayant trompé le peuple de multiple façon en le mettant, de plus, en danger.

    Il en est aussi de toute puissance politique qui, quelles qu'en soient les raisons, aide à mettre en  place ledit pouvoir, à l'image du Rassemblement-National lors des dernières élections nationales aidant à faire élire Emmanuel Macron à la magistrature suprême, ou l'aide, par d'autres, de manière directe ou voilée à la poursuite de ses iniques objectifs.

    Tout autant que de ceux qui, de leurs décisions et discours passés et présents, n'eurent que de cesse de suivre une même voie que celle de l'exécutif du moment, parfois en se faisant passer pour une opposition qui, d'y regarder de près, n'est que de façade.

    Il est d'évidence que ladite transgression ne pouvant qu'être différente suivant le tempérament de chacun.

    Il n'est pas seulement qu'en France que la population se révolte, la Pologne, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Espagne, l'Irlande, la République Tchèque (sans provision) voient, eux aussi, leur peuple réagir, pareillement ailleurs de tels phénomènes ne peuvent que se produire.

    Les 400...milles:P1030560.JPG

    Notre cher et bienheureux président nous a annoncé 400 000 morts dus au vilain virus (à se demander qui est qui) si nous ne nous claquemurons pas chez-nous transis d'anxiété et je suis loin d'être le seul à me demander par quel géniale réflexion il eut pu sortir ce nombre, notre génie des alpages, notre héro des gays prides élyséennes, l'homme qui fait de la vulgarité vertus (agir ainsi au saint du saint de la république française, plutôt que de faire ça chez-soi, ne put que me conduire à considérer, dès alors, ce Monsieur comme un pauvre type).

    Ceci d'autant plus que nulle preuve ne peuvent nous en être fournie.

    Paraît-il que cela proviendrait de calculs informatiques venus d'Angleterre qui, ce serait d'évidence si cela se révélait vrai, ne pourraient que se conclure par de faux résultats si ne sont pas pris en compte l'ensemble des occurrences de cette pandémie qui, rappelons-le, est le fait d'un rétrovirus qui était inconnu jusqu'à il n'y a que peu  de temps.

    N'en serait-il pas une nouvelle manipulation gouvernementale, n'en serions-nous plus à çà près, n'est-il pas?

    P1040742.JPGDu rêve américain:

    Le 31 Octobre 2020 vers 21h 10, je me retrouve, à zapper pour trouver un programme digeste, sur la chaîne LCP/PS à l'heure de Public-Sénat où y est présenté un documentaire dont le titre est: Sauver l'Amérique (pour ceux en ayant le courage).

    Je ne l'ai pas regardé, son simple titre m'avais suffi.

    J'en ai ri de bon cœur, me confortant dans l'idée que mes hypothèses ont une certaine valeur.

    Ainsi cela me confirme ce que je conte depuis longtemps, l'immense majorité de nos problèmes cauchemardesques viennent de là: de ce rêve américain ayant envahi le cœur et l'esprit de nos élites en déraison tout autant qu'en confusion (en con-fusion, du préfixe -con, avec, ainsi qu'en ses deux autre sens, celui de l'injure ainsi que du terme vulgaire désignant le sexe de la femme, comme pourrait l'écrire un psy).

    Que n'auraient-ils pas fait un reportage au titre similaire: sauver la France?

    Ainsi pouvons-nous considérer là où se situe la priorité de nos élus, mais aussi de leur effarante angoisse collective qu'il est possible d'imaginer, qu'ils projettent sur la population affin de tenter de s'en décharger sur nous, les messages dramatiques de la glose médiatique en en ayant ce rôle.

    Auquel cas, vaccin, traitement n'étant que leur justification consciente de leurs actions provenant de leur terrible effarement de percevoir les intenses instabilités US menant même à ce que le pouvoir installe une fortification autour de la MaisonP1050522.JPG Blanche (maison qui est la copie conforme à celle se trouvant à Paris).

     

    Une question intéressante: allons-nous vers une nouvelle révolution à l'image de celle de 1789?

    J'avoue que cette idée, présenté par vidéo par Guillaume Bigot sur le site Front Populaire, mettant quelque peu à mal mon hypothèse d'une rétrogression  historique centrée sur la fin du second empire, m'a effleuré l'esprit.

    Mais quand bien même fait-il une analyse convaincante de la restructuration d'une aristocratie française, ici non plus basée sur l'église catholique et la puissance guerrière, mais sur celle de l'argent, de l’arriération de la fausse écologie et de l'indigénisme larmoyant et misérabiliste;

    Du-moins ne prend-il pas en compte notre triple asservissement unioniste, otanesque et étasunien.

    Si n'est pas pris en considération certains facteurs les plus importants guidant notre P1030225.JPGprésent, à l'exemple de notre domination impériale et l'invention du communisme (essence idéologique et non pas raison profonde du déclenchement de la guerre froide) à la sortie de la Commune de paris de par les écrits de Karl Marx, témoin des faits, il est à craindre que cela ne réduise la pertinence de la démonstration.

    En revanche et en raison du fait que l'histoire de France soit, depuis assez longtemps, mal enseignée à l'école, il est bien possible que nous en revivions, sinon dans la forme, du-moins dans l'esprit, certaines de ses étapes les plus éminentes.

    Winston Churchill n'avait-il pas dit: «Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre!»?

    (Pour le plaisir de ses bons mots en un petit florilège, saisis sur ce site, même le mauvais peu cacher du bon:

    “En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis.”

    “L’Angleterre s’écroule dans l’ordre, et la France se relève dans le désordre.”

    Clin d’œil et taquinerie dédiés à  ma nièce: “Le cheval est dangereux devant,P1020169.JPG dangereux derrière et inconfortable au milieu.”

    “La démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes.”

    “Un bon politicien est celui qui est capable de prédire l'avenir et qui, par la suite, est également capable d'expliquer pourquoi les choses ne se sont pas passées comme il l'avait prédit.”

    “Il n'y a pas de meilleur placement pour un pays que de mettre du lait dans ses enfants.”

    “Quand survient un malheur, il est tout à fait possible qu'il vous évite un malheur plus terrible encore. Et, quand vous commettez une erreur grave, elle peut vous être plus utile que la décision la mieux pesée.”

    “Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté.”

    “Construire peut être le fruit d’un travail long et acharné. Détruire peut être l’oeuvre d’une seule journée.”

    “Une pomme par jour éloigne le médecin, pourvu que l'on vise bien.”

    “On ne devrait jamais tourner le dos à un danger pour tenter de le fuir. Si vous le faites, vous le multiplierez par deux. Mais si vous l'affrontez rapidement et sans vous dérober, vous le réduirez de moitié.” )

    P1030124.JPG

    De nos difficultés économiques à venir:

    Il ne peut qu'être d'évidence que d'empêcher les gens de sortir de chez-eux en fermant des boutiques (qui se font dire) non-essentielles qui, en réalité, le sont grandement, ne peut que conduire l'économie, certes nationale et européenne, mais aussi mondiale, dans les pires des tourmentes.

    En cela, ce ne sont pas seulement les pays purement consommateurs, ce à quoi nous sommes réduits, qui ne peuvent qu'en souffrir dès maintenant, mais aussi tous ceux qui sont purement producteurs, telle que la Chine et la Pologne en ces moindres exemples.

    Déjà l'année dernière, il est vrai, j'avais, à mes lecteurs, conseillé de faire leurs réserves, tant en nourriture, en produit de nettoyage et soin pour le corps, mais, comme le disait Robert Lamoureux dans: "La chasse au canard": "Le canard était toujours vivant...".

    Deux ans avant que la crise des subprimes ne mène à la quasi banqueroute des banques, je pensais déjà que l'économie-monde serait à sa fin prochaine, or, 12 longues années après nous en sommes là à nous demander si, cette fois enfin, l'autodestruction de ce capitalisme dévoyé qu'est le néolibéralisme, de résilience enP1030262.JPG résilience, se décidera à décéder.

    De Sarkozy à Hollande, de Hollande à Macron, longue est la litanie des manquements à la démocratie et à la cohérence économique qui, aujourd'hui, conduit à cet étrange coup d'état ploutocratique où, de fait, tout ceci ne profite qu'à quelques oligarques US et à personne d'autre, si tant est qu'ils en profitent réellement puisque conduisant à la faillite de tous.

    Hormis quelques picaillons distribués çà et là, comme ces quelques centaines de milliers d'euros que Monsieur Sarkozy reçu comme pourboire de nous avoir laminé le porte-monnaies, lors de conférences sans grand intérêt qu'il donna devant de beaux parterres, ne pouvant pas ne pas nous empêcher de considérer qu'ils le furent pour service rendu.

    (Je viens de me dire que les ordinateurs des censeurs pourraient bien ne pas savoir lire les doubles négations.)

    Hormis cela, dis-je, la majorité des bénéfices de l'ensemble des décisions prises tant au niveau national qu'unioniste ne vont qu'à l’endroit de l'oligarchie US.

    Mais, de bien entendu, tout système social humain, de type politique, économique, religieux ou autres, tendant à des instabilités croissantes ne peut, à un moment donné, que de s'effondrer.

    Le fait même que cela fasse depuis tant de temps que c'est annoncé ne peut que P1040520.JPGmener à ce que son éventualité soit contesté par une partie de ceux-là même qui, antérieurement, le concevait.

    Bien qu'il puisse être remarqué qu'un nombre croissant ( chaud) de personne de toutes classes sociales pressent cela.

    Je vais renouveler en copier/coller une série d'éléments de réflexion et de conseils que j'avais formulé il y a deux ans, traitant de ce à quoi nous aurons probablement à nous confronter lorsque ledit système de l'économie-monde sera forclos.

    Etant entendu, cela va de soi, que ce ne peut qu'être qu'à chacun de déterminer ce qui serait au mieux de ces préparatifs pour lui, ses proches et la société.

    Je le réécrirai partiellement puisque depuis, autant j'ai évolué dans ma perception de la chose ainsi que de mon style, que de ce que la nôtre situation s'est développée non pas pour le mieux, ainsi la France ne fabrique-t-elle plus de papier-monnaie ni d'acier...

    Je réitère donc mes mises en gardes, en revanche je ne fais que poser des hypothèses en ne me basant que sur de pures approches logique mais sans connaître l'exacte situation du pays.

    P1030511.JPG

    Réflexions, politique et conseils:

    Réflexions:

    De nos problèmes survenant, cinq me semblent les plus centraux en raison des privations dangereuses pour la population qu'ils produiront ainsi que des forts risques de déstabilisations sociales que cela pourrait générer.

    Ce seront les carburants, les médicaments,  la monnaie, les communications: internet et le commerce national & international, aérien, routier et maritime, et enfin en ce qui concerne la nourriture, du reste nous pouvons tous nous en passer momentanément.

    -La monnaie: quelle soit papier, métal et électronique, nous risquons de n'en être plus pourvu et cela pour deux raison:

             -du premier par le manque des matériaux nécessaires pour leur production, comme l'encre, le papier, les métaux..., puis par les difficultés d'approvisionnement des particuliers, les banques ayant sûrement fait faillite, les distributeurs et les virements automatiques ne fonctionnant plus si le WEB tombe en  panne, il faudra les acheminer par transporteurs, à l'ancienne, jusqu'aux plus petites communes, tout dépendant ensuite si sévit un manque de carburant;

             -du second par l'arrêt possible d'internet si une réelle guerre civile US survient (c'est ce pays qui en détient toutes les manettes),  c'est pourquoi, en ce cas, les P1030555.JPGvirements automatiques ne se feront plus et les machines distributrices de billets, donc, ne fonctionneront plus (à la faillite des banques, leur nationalisation y répondra logiquement, tout dépendra ensuite du temps de réponse des autorités pour que celle-ci se produise).

    Cela engendrera autant une désorganisation sociale par le retour au troc, une déstabilisation politique puisque la majorité de nos élus sont d'une idéologique monétariste, sous une forme ou une autre, la difficulté, pour les chefs d'entreprise, de payer leurs employés, sans compter que l'euro ne pourra que disparaître rapidement, mettant fin à l'existence de l'Union-Européenne ou inversement.

    -Les communications et les transports:

    La faillite généralisée mènera logiquement à l'arrêt des transports nationaux et internationaux, maritimes, routiers et aériens (ce qui est déjà quasiment le cas pour ce dernier).

    Mais plus encore, vu que ce sera aux États-Unis-d'Amérique que les effets de cette faillite risquerait fort d'être les plus violents (se surajoutant probablement à un conflit armé interne) et que ce pays est, de fait, celui qui accueille la majorité des outils permettant le bon fonctionnement d'internet, la toile pourrait bien, au mieux être très fortement ralentie, au pire ne plus fonctionner du tout.P1060129.JPG

    Si je les ai regroupé sous la même rubrique, c'est que ce sont les deux noyaux durs de la mondialisation, ceux sans qui les échanges internationaux ne peuvent se faire.

    Ainsi, en ce qui concerne les monnaies et leur flux, dont celle circulant en France aujourd'hui, l'euro, les communications et les transports sont les vecteurs premier du bon fonctionnement de la globalisation.

    Or, l'effondrement des monnaies, dû à l'explosion de la multitude des bulles spéculatives des plus énormes aux plus insignifiantes, de la prise de conscience de ce que celles-ci furent infiniment trop produite et la désorganisation d'échelle mondiale qui s'en suivra rapidement, conduira vitement à la cessation de fonctionnement du commerce et des voyages internationaux (ce qui est déjà le cas aujourd'hui avec la pandémie mais ne fera qu'accentuer le processus).

    Pour le net, son ralentissement ou son arrêt pourrait bien être plus lent, bien qu'en ces choses je n'ai pas les connaissances nécessaires pour prévoir  quels seront les dégâts qu'occasionneraient, aux USA, la disparition de la globalisation économique et/ou d'une guerre civile importante.

    Toutefois et au vu du peu que je sais de la situation politique et économique des États-unis, sachant, de plus, que se trouvent là-bas la majorité des machines P1050117.JPGpermettant le bon fonctionnement du web, internet devrait considérablement souffrir de son délitement.

    Autant les effets de la cessation d'activité des transports sont faciles à imaginer, ce sont ceux des plus nuisible que j'examinerai avec vous, amis lecteurs, ci-dessous, ceux dus au ralentissement, voire à l'arrêt d'internet, qui se perçoivent comme bien moins lisibles.

    La raison en est l'intrication entre l'informatique et des autres outils de communication, du téléphone à la télévision, du courrier/courriel à la radio, de la police à l'administration, des commerces à l'agriculture...etc...etc..., les exemples sont très nombreux où il y a des liens plus ou moins lâches, plus où moins forts entre les flux du web et le reste de la société, en fait, où donc n'y en a-t-il pas?

    Qui peut dire ce qu'il se passera dans les administrations, dans les entreprises, chez le particulier, dans les banques, enfin celles nationalisées, si le téléphone, portable et fixe, la radio, la télévision fonctionneront toujours, si les assurances conservent tous leurs contrats sous forme papier...etc...?

    Enfin bref, qui peut dire à présent que serait la résultante d'un arrêt, même partiel, d'internet? 

    Non pas grand monde, je le crains.

    Un point toutefois est que les échanges spéculatifs tendant à ne se faire qu'au travers de la toile, par un flux monétaire, contractuel et informatif d'essence purement électronique, tout ce qui ressemble à de la dette, à de la bourse et aux autresP1020064.JPG échanges monétaire pourraient fort bien disparaître corps et bien.

    D'une certaine façon et en cela, ce sera le monde, les pays, les états et les peuples qui devront repartir de zéro ou non loin de là.

    Ce sera la seule chose positive que cet effondrement générera, du-moins dans un premier temps.

    Les thèmes abordé ensuite dans ce libellé sont, justement, les effets les plus néfastes vers lesquels ces trois arrêts mèneront, ceux de la transaction monétaire, des transports et d'internet.

    -Les carburantsCe thème n'a plus son importance aujourd'hui du fait de son très bas prix dû à notre enfermement chez-nous et à la désindustrialisation ad oc, je le laisse toutefois, au vu de l'incompétence généralisée, nos réserves stratégiques pourraient bien ne pas être pleines.

    L'arrêt du commerce international signerait possiblement celui de notre fourniture de gaz, d'essence et de gasoil.

    Et si les, comment le dire poliment, les olibrius qui nous gouvernent mettent en vente, au début de cette banqueroute, une partie des réserves stratégiques de l'état, pour tenter de réduire la colère populaire qui ne pourrait, sinon, se déplacer, ce sera ça de moins pour que fonctionne au mieux les services de sécurité, pompier, police, P1030151.JPGarmée, de santé, ambulance, médecine, pharmacie, de transport national fluvial et routier, de nourriture, de monnaie, de médicament (s'il y en a) et aussi pour l'agriculture...

    (Étant entendu que le chemin de fer, dont le T.G.V., électrifié, permettra d'acheminer rapidement, d'un lieu à un autre, les produits de première nécessité, mais bien des voies furent supprimées au profit des routes, c'est pourquoi le transport routier restera obligatoire pour atteindre le moindre des hameaux.)

    Pour le gaz, également, le problème se posera, là il s'agira du chauffage et de la cuisson des aliments, tout dépendra pour le premier, comme pour la nourriture, de l'époque où cette faillite de l'économie-monde se produira, bien que, quoi qu'il en soit, il faudra du temps pour qu'un minimum du commerce international se rétablisse.

    Si l'hiver est très froid et les printemps, automne sont très humides, alors nous devrons compter avec un taux de décès accentué en raison du nombre accru de malades dû au manque de chauffage, d'aliment et de médicaments (voir les sujets suivant).

    -La nourriture: plus encore de ce qu'il en sera pour le chauffage au gaz, tout dépendra à quelle période de l'année, en quelle saison cette banqueroute généraliséeP1040555.JPG surviendra.

    Le pire serait au printemps, époque où les cultures commenceront leur croissance et où les réserves seront au plus bas (songez, là encore, que le commerce international sera à l'arrêt, donc nous n'en serons plus fournis des antipodes) (il se dit également que notre génial commandant suprême et les petits roitelets qui l'entourent, dit par moi le génie des alpages, cherche, toujours de leurs tendances aux moindres des sottises, à vendre nos réserves de céréales).

    Le mieux qu'il pourrait nous arriver, sous nos latitudes, s'entend, c'est que cela survienne vers la fin de l'été, lorsque les moissons et les cueillettes sont prêtes à se faire.

    De ce fait, que cela arrive en automne, d'autant plus en son début, ne serait pas une si mauvaise chose.

    En revanche, en hiver la situation, pour ne pas être pire qu'en fin de printemps, serait toutefois problématique.

    Ce sera le manque de nourriture qui provoquera les pires des désordres et ce sera dans les grandes agglomérations que le niveau de violence, en ces raisons, sera le plus grand.

    La faim, en effet, se fera sentir là où l'acheminement, mais surtout la production de P1040938.JPGdenrées sera la plus faible.

    Or, les grandes villes et grandes métropoles, hors des champs pavillonnaires de certaines banlieues et de leur jardin, seront, de fait, là où sévira le plus la disette alimentaire (tautologie).

    Au premier chef la région parisienne, bien sûr, mais aussi les quatre à cinq plus grandes métropoles de France: l'Ile-de-France, évidemment, mais aussi Marseille, Lyon, Toulouse et Nice et leur proche voisinage auront à craindre des émeutes de la faim.

    La production et la distribution de nourriture seront les deux défis primordiaux auxquels sera confronté le gouvernement d'alors, là se situera sa légitimité.

    ... Et s'il n'agit pas avec célérité et efficacité dès le début de cet totale banqueroute, il devra faire face à des débordements importants.

    (Deux remarques:

    -la première est que ce sera à l'équipe communale d'agir au tout début de cette crise puisque ce sera au niveau des petites et moyennes agglomérations qu'il sera le plus aisé de bâtir un réseau d'organisations efficientes, le second niveau étant celui départemental.

    -la seconde est que le rétablissement rapide de la monnaie devrait être la deuxièmeP1040443.JPG priorité du gouvernement d'alors.).

    -Les médicaments:

    Le fait que nombre de molécules médicamenteuses, voire bon nombre de médicaments, ne sont plus fabriqués sur notre sol ou sur celui de nos proches voisins, fera porté de graves risques sanitaires sur la population lorsque la fourniture des-dits médicaments ne sera plus convoyés jusqu'à nous.

    Nous risquons en effet une monté rapide de la mortalité chez les gens les plus fragiles, les personnes âgées, les greffés, les malades chroniques...etc...

    Nous pourrions nous retrouver, en effet, à faire face à une situation semblable à une pandémie de grande échelle telle que fut celle de la grippe dite espagnole qui avait sévi entre 1917 et 1919, qui fut infiniment plus mortelle que le COVID19.

    Ce qui entraînera une morbidité de la nation explosive et, là encore, les mairies se retrouveront en premières lignes pour gérer la situation.

    Des mesures rapides et contingentes d'échelle nationale devront aussi être prises pour que cela se passe sans trop de difficultés, mais je doute, encore une fois, en la capacité de notre équipe gouvernemental pour gérer ces crises polymorphes.

    D'un à-propos d'une réflexion politique:

    Je me dois également d'aborder les questions politiques puisque une telle catastrophe ne pourra que générer, en cela, un bouleversement d'une ampleur P1040493.JPGincommensurable.

    Comme j'ai pu l'écrire plus haut, ce sera les capacités de réactions de l'équipe gouvernementale de la France d'alors qui déterminera autant le degré d'organisation ou de désorganisation du pays que de la paix sociale.

    Contrairement jusqu'à présent à la France et à la Grande-Bretagne, l'Allemagne ainsi que la majorité des pays de l'Union-Européenne vivent, depuis des décennies, une baisse importante de leur natalité.

    Or, lorsque les médicaments ne nous parviendront plus, ils verront une diminution bien plus importante  que chez-nous de leur population par l'augmentation de la morbidité des anciens et des malades chronique.

    Ce phénomène mènera à une déstabilisation importante de l'ensemble des pays de l'Union-Européenne par une véritable implosion démographique due à la disparition d'une bonne proportion des générations les plus anciennes, des plus riches comme des plus pauvres, en Europe, certes, mais aussi partout dans le monde où ce déséquilibre générationnel est patent, en Chine et au Japon notamment.

    Devant ce cataclysme, tous les pays de l'union, de gré ou de force, se retrouveront donc dans l'obligation d'un recentrage national, soit par décision gouvernemental,P1030293.JPG soit parce que la population, n'en pouvant plus, renversera le gouvernement d'alors.

    De plus, ce seront toutes les nations du monde, productrices ou consommatrices, qui devront faire face aux mêmes défis de carence et de pénurie, ainsi, dans l'ensemble, les même problèmes se poseront pour tous.

    Toutefois là où l'agriculture vivrière est toujours pérenne, ce choc sera bien moindre, la famine sera moins rude qu'ailleurs, voire y sera évité.

    En France et au Royaume-Uni, avec leur petit babyboum datant du début du XXI° siècle, soit avec une jeunesse atteignant les 17 à 18 ans d'âge pour les plus anciens, cette situation sera difficile mais non pas aussi catastrophique que partout ailleurs.

    Ce qui fera perdre un temps appréciable aux français, ce sera que ce gouvernement, dit macronnien, peuplé d'olibrius sans grande jugeote, ceux pour qui aucune idée ne peut leur parvenir hors de celles des oligarques ploutocratiques de type Minc et Attali (voyez leur âge), leurs maîtres à penser UE ou US, qui ne seront plus là pour leur dicter leur conduite

    En administration européenne, le gouvernement allemand, russe et étasunien P1030586.JPGauront tous d'autres chats à fouetter que de leur donner leurs ordres de marche (il y a fort à parier que cette administration bruxelloise ne vienne à se dissoudre par elle-même, se retrouvant sans possibilité de communication efficace, sans argent, sans nourriture également et, pour certains des plus vieux, sans médicament bien sûr).

    Habitués qu'ils sont à la seule obéissance, ceux qui nous dirigent, politiquement et économiquement, s'affoleront et agiront de manière incohérente et désordonnée, ce qui, vous le remarquerez, est déjà le cas.

    Pour résumer et à de rares exceptions près, les milliardaires auront disparu, ruinés et mort pour les plus anciens, l'Allemagne sera dans une situation véritablement catastrophique, ainsi que pour les États-Unis.

    Le Japon, la Chine, la Russie seront au plus mal mais ce dernier pays sera celui qui s'en sortira le mieux et le plus vite, l'U.E. se délitera rapidement et les banques ainsi que les société internationalisées seront en plein dans leur faillite.

    En un mot comme en cent, ce sera la faillite et l'affolement général.

    Ceci proviendra de la rapidité avec laquelle l'économie-monde aura cessé de fonctionner ou, plutôt, de la sensation de sa rapidité, du fait qu'a force de cacher, aux population, par moult mensonges et tromperies, la situation économiqueP1050360.JPG internationale réelle, ceux-ci en sont venu à croire en leurs propres inventions.

    Or, préparer par avance un événement de cet ordre, ad minima intellectuellement, se devrait d'être la moindre des choses de personnes ayant de telles responsabilités, au moins pour en amoindrir les effets.

    Ce qui, vous en conviendrez, est loin d'être le cas.

    En fait, si le gouvernement reste, après cette faillite généralisée, plus de trois mois au pouvoir, là ce sera, pour nous, une réelle catastrophe, mais je ne pense pas qu'il puisse tenir au-delà de ce trimestre.

    Je me dois, sur ce sujet, d'y rajouter un point important.

    Il se dit qu'existe un plan, dit du grand reset, qu'auraient concocté les nounouilles oligarques US et que ce serait pour cela que nous nous retrouverions corseté ainsi chez-nous et au travaille, masqué ridiculement, abreuvé de messages médiatiques angoissants, voire terrifiants.

    Ma foi, je ne nie pas qu'il puisse exister un tel complot, car il en est dont on reconnaît la nature du fait qu'ils osent tout.

    Ce que j'affirme au contraire c'est que ledit plan est foireux en diable et que, P1060044.JPGintuitivement, les moins sots de ceux-là l'ont compris, s'ils le continuent c'est qu'il n'ont pas l'imagination nécessaire pour inventer autre chose.

    Déjà que ces abrutis ont détruit économiquement leur pays en en faisant sortir leurs usines, puis vidé les nappes phréatiques californienne de son eau, ce qui le transforme doucement en désert, fermé leurs mines, réduit leurs surfaces agricoles et, cerise sur le gâteau, gravement pollué des hectares de sols où se trouvaient les extractions pétrolières et gazières par fracturation.

    Ensuite, leur problème est qu'ils considèrent que les Etats-Unis-d'Amérique c'est le monde, ne concevant les autres peuples que comme similaires au leur, fonctionnant comme eux-mêmes.

    Ce qui fait qu'un pays comme la France, la Pologne ou la Hongrie, en ces trois exemples, ne peuvent pas succomber majoritairement et entièrement à leurs manipulations multiples, pour des raisons d'ordre anthropologiques, certes, mais aussi de leurs expériences historiques, différentes pour chacun.

    Mais je comprends qu'il soit plus rassurant que de penser que puisse exister de tels complotistes fomentant de tels machinations, même grandement meurtrières, que cela fasse concevoir qu'au moins ce serait la résultante d'une organisation dotée d'un but clairement défini, plutôt que ce ne soit que le fait de personnalités abruties nousP1060192.JPG menant à un effondrement de l'économie internationale.

    Et oui, il va nous falloir nous débrouiller sans que Tonton Sam nous dise quoi faire et penser.

    Mes conseilles, qui ne valent que de mes propres conceptions:

    Pour le reste, nous souffrirons, quoi qu'il en soit, de cette banqueroute généralisée, c'est pourquoi, une fois encore, je vous conseillerais, autant que faire se peut, de faire vos réserves et, pour ceux qui le peuvent, votre potager, avec quelques poules, pourquoi pas.

    Individuellement ou collectivement.

    Trois mois de vivres, un an de produits d'entretien et soin pour le corps, trois ans pour le troc et les petites ventes sont le minimum vital.

    Faites donc des réserves, ayant moi-même compté au minimum:

    1)-quelques jours, voire deux semaines de menues monnaies, remplissez vos tirelires, ne serait-ce que pour quelques courses, le pain, notamment, ceci étant dû au fait que les banques ayant fait faillite, il faudra du temps pour que le gouvernement réagisse ou ne soit renversé, pour qu'enfin celles-ci soient nationalisées;

    P1050225.JPG2)-si vous achetez de l'or, de l'argent et/ou du platine, plutôt en petites pièces et lingots de taille réduite, conservez-les chez-vous, bien cachés, dans un trou au fond du jardin par exemple, mais sachez que cette monnaie ne vous servira que dès que le système économique du pays repartira nettement et non pas avant;

    3)-si vous avez beaucoup d'argent, même hors des frontières, transformez-le en matières premières et entreposez-les discrètement près de chez-vous, ou achetez des terres agricoles, des concessions minières dans votre propre pays, de petites fabriques en fonctionnement, de petits objets d'art que vous mettrez dans votre maison, enfin, tout ce qui peut permettre à un pays de se refaire une industrie et à vous de ne pas trop perdre d'argent (de toute façon, vous en perdrez à terme et beaucoup);

    4)-deux mois minimum de nourritures pouvant se conserver, pâtes, riz, plutôt complet, légumes voire fruits secs, farine, sucre, huile, beurre, ...,plus des conserves si vous en avez la place, du thé et café aussi, le temps que les acheminements de vivres reprennent, l'agriculture française se réduisant comme peau de chagrin;

    5)-faites un potager, vous pouvez dès maintenant acheter les outils, des graines au plus tôt, faites le bêchage d'automne, vous sèmerez tomates, courgettes et autre en intérieur tôt sur le printemps, devant la fenêtre coté sud, pour les mettre en placeP1060358.JPG dès la fin  des frimas, pour commencer vos récoltes au plus tôt;

    6)-si c'est possible, ayez des poules pour les œufs puis la viande, pour vous et aussi pour du troc;

    7)-comptez un an de produit d'hygiène, pour le corps (savon, shampoing...) comme pour la maison (javel ou vinaigre blanc, lessive, P.Q....), songez à ce que quasiment plus rien n'est produit en France;

    8)-ayez de quoi faire du troc pour un an minimum de ce qui n'est plus produit sur notre sol, soit presque tout, tout pourra faire l'affaire, des cigarettes pour les non fumeurs (les autres les fumeront), du chocolat, du café (là encore il sera dur de ne pas résister), mais aussi du papier, du cirage, du savon en rab, de la peinture, du bois de chauffe, des piles, des lampes..., etc..., enfin,  de tout ce dont nous avons tous besoin au jour le jour et dont nous ne faisons que des réserves limités;

    9)-le vélo et/ou le vélomoteur (le plus économe en essence), surtout si vous habitez loin des gares, le train continuant sûrement de rouler, seront une valeur sûre, songez que l'arrêt des transports internationaux signera celui des produits pétroliers, votre voiture risquerait de rester au garage et les bus et cars au dépôt, l'essence et le gasoil sera réservé aux véhicules prioritaires et aux armées;

    10)-commandez un, voire deux chéquiers, les paiements électroniques pouvant cesser à un moment ou à un autre, rapidement (?) le chèque pourrait devenir le seul P1050817.JPGmoyen de paiement pour un temps indéterminé, jusqu'à ce que le gouvernement d'alors aura produit une nouvelle monnaie puis rouvert les banques;

    11)-conservez convenablement tous vos papiers, attendez-vous au moins à un ralentissement d'internet, les administrations, les banques et les assurances pouvant également les égarer lors de cette catastrophe, voire perdre leurs informations informatiques;

    12)-dès que les signes les plus évidents et marquants, pour ne pas dire angoissants, seront là, allez voir votre maire ou laissez-lui un courrier pour lui expliquer ce qu'il se passe, parce qu'il y a de fortes chance qu'il n'y comprenne rien, ceci pour qu'il commence à organiser autant les pénuries que les risques de désordres et débordements.

     

    Conclusion:

    C'est, en effet, dans les débuts de cet effondrement, au local, que la mise en place d'une organisation sera, dans un premier temps, autant la plus nécessaire que complexe.

    Il n'y a ni à angoisser, ni à nier ces faits futurs, du moment où nous serons prêt, et,P1050314.JPG dès lors, il n'y aura pas non plus de raison de paniquer quand cela surviendra.

    Songez que cette hyper-production monétaire la détruit, nous continuons tous à lui donner de la valeur que parce que quasiment toutes subissent le même sort, ceci tant que le dollar tient.

    Dès que le doute sur ladite valeur se sera insinué dans l'esprit de la spéculation, tout explosera.

    Quand aux monnaies électroniques, elles ne peuvent exister que grâce à l'énergie dont use grandement le WEB, son moindre manque, ce qui est déjà le cas, rendra impossible une créée à l'international par le mauvais fonctionnement du net, voire même sa panne.

    C'est l'autre raison pour laquelle les oligarques US les moins sots ont compris que leur plan ne fonctionnera pas.

    Les premières années seront évidemment les plus dures, surtout dans les plus grandes agglomérations, ensuite chacun retrouvera progressivement du travail et de quoi subvenir à ses besoins.

    Il nous faudra aussi renouveler nos approches intellectuelles, ce choc futur y sera salvateur.

    P1050295.JPGJ'ai confiance dans l'âme du français pour se dégoter la nouvelle équipe gouvernementale et de nouveaux partis politiques qui redresseront le pays, le coq ne chante jamais mieux que les deux pieds dans la merde.

    Puis nos dernières décennies ne seront plus que des souvenirs que les papys et mamies conteront aux gamins et qui régaleront les historiens qui se demanderont comment il fut possible de s'être mis dans une mouise pareille.

    Parce que çà, c'est notre aventure à nous, nos aïeux ont eu les leurs, nos descendants auront aussi leurs destinées.

    Il y aura même des films qui en feront leur thème.

     

     

    THIERRY

  • Du tunnel cognitif à son double déni.

    Guêpe germanique (Vespula Germanica)

     

    Bonjour chers lecteurs,

     

    Avant-propos:

    Comme j'ai pu l'exprimer à mon billet précédent, j'émets, en tant que penseur brut, une série d'hypothèse, j'effectue, de la sorte, un travail philosophique en explorant la réalité.

    S'il s'agit d'hypothèses et non pas de théories, c'est parce que je ne détiens pas les outils nécessaires pour en prouver la pleine et entière véracité, pour les développerP1050232.JPG par une activité scientifique, ce ne sont donc que les résultats des processus purement réflexifs sans que, comme tous purs philosophes, je ne puis en apporter les preuves concrètes.

    Il ne peux que s'agir, dès lors, que de démonstrations, sans en y apporter un étayage chiffré et clairement précédé d'études approfondies et détaillées.

    Le but premier de ladite philosophie est, comme je l'avais précédemment conté,  de structurer la pensée en tant que constitution devenue première de nos mécanismes mentaux, puisque permettant de scinder inconscient et conscient en faisant émerger la conscience en tant que telle, là encore, composante essentielle et elle aussi devenue dorénavant incontournable de nos dispositifs de cognition.

    Cette double émergence ayant contribué, pour nos lointains aïeux, à percevoir avec une pertinence accrue cette réalité et, dès lors, de faire progresser leurs puis nos démarches mentaux, donc de notre compréhension du monde tant sur le plan temporel que de ce qui est constitutif à la véracité des faits de ce qui est perçu et vécu.

    Or, la pensée mais aussi la conscience qui en est est la résultante, en tant que nouvelles fonctions psychiques, sont extrêmement jeunes, dont je situerais l'émergence aux alentours des 20 000 ans antérieurs à notre modernité.

    De ce fait, elles sont toutes deux d'une très grande fragilité et peuvent, pour diverses raisons, être gravement affectées sous formes différentes.

    P1050182.JPGAinsi, une grave angoisse due à ce que se produise une rupture dans ce que je nomme notre "composition de sens" ne peut que mener à ce que la pensée en soit sérieusement perturbée en en atteignant notre perception et compréhension de la matérialité du réel.

    ( Ceci accentué par la structure de socialité, soit les concepts, considérations, opinions, notions, us et habitus du et/ou des groupes constitués, où chacun contribue, dedans lesquels nous vivons: milieu social, professionnel, amical, associatif qui, par un effet d'entrainement, tend à rendre difficile, voire parfois impossible, la prise de conscience de la fausseté potentielle de ces acceptions partagés. )

    J'émets ainsi l'idée qu'un nombre important de personnes, tant au gouvernement, dans la classe politique et syndicale, dans la haute administration, dans les médiats officiels, au sein de l'oligarchie ainsi que d'une proportion de la population, dont les islamistes de tous bords, souffrent d'un tel mal.

    Ce qui ne retire en rien de ce que j'ai pu expliquer auparavant des causes autres de nos difficultés présentes.

    Etant entendu que la seule manière de se guérir de cette altération psychique, pouvant se montrer importante, ne peut qu'être que d'en prendre conscience en saisissant toute la fausseté des suggestions antérieurement mises en place.

    Cette conscience nous permettant ensuite de nous adapter au mieux aux évolutions sociétales en cours, ce qui nous était antérieurement ardu, voire ici impossible.

     

    Du déni lié à l'achèvement de notre dominationP1060206.JPG impériale et de l'idéologie néolibérale:

    Il est vrai que j'ai, de multiple fois, traité de ces deux sujets, ceci parce qu'ils me sembles centraux pour comprendre les événements telles que nous les vivons, les observant, à chaque fois, sous un angle différent.

    Capital, pour moi, en en étant d'en concevoir, d'en conceptualiser au mieux les faits puis de vous en proposer les résultats, ceci affin d'éviter de ce que, aux difficultés matériels auxquelles chacun se doit et se devra bientôt de se confronter, ne s'en rajoutent pas celles psychologiques rendant l'ensemble ingérable.

    Mais aussi, peut-être plus encore, pour que ceux pour qui l'action devient d'évidence, pouvant même provenir de la police, de savoir à quoi ils s'affrontent, soit à un déni manifeste de ceux notés plus haut, de ce que leur monde dedans lequel ils se concevaient exister s'effondre.

    Cette série d’acronyme: UE€/OTAN/USA, que j'utilise pour désigner leur univers, montrant le lien indéfectible qui existe entre-eux.

    Qu'ils conçoivent plus ou moins inconsciemment, là se trouve l'hypothèse que je dépose ici, que cette mouvance impériale organisationnelle puisse disparaître en un court laps de temps génère en eux une très douloureuse crise d'identité les conduisant à une angoisse de même intensité qui, de ce fait même, leur fait se P1060536.JPGrompre leur composition de sens.

    Pour, eux, tenter de surmonter cette détresse psychique, ne leur laisse pas d'autre choix que de nier ces faits et de continuer d'agir comme si cela ne se passait pas ainsi, de la même manière que par le passé.

    Ce déni, mécaniquement, amenant des décisions collectives dont le but sera de ce que cette perception qui leur est effrayante et déliquescente de leur réalité puisse leur être dissimulée, voilée à leur conscience, en une scission névrotique entre ce qui est perçu et en est saisi.

    Ce but illusoire étant de poursuivre et d'achever la construction européenne, d'obéir à ses injonctions, et, dans le même temps, parce que leur dogme est celui du néolibéralisme, de se faire de l'argent, c'est pourquoi il se dit, sûrement avec raison, que l'un de leur dessein est de conduire, en la terrorisant, la population à accepter un vaccin contre ce coronavirus provenant des Etats-Unis-d'Amérique, puisqu'ils imaginent la France, et/ou l'Union-européenne, suivant chacun, être le 51ème état de ce pays.

    ( L'une des preuves la plus manifeste de ce que j'avance est le fait que, à la télévision française, nous est parlé des élections étasuniennes comme si l'on nous demandait, à nous, la population de France, de devoir choisir et voter pour Biden plutôt que pour Trump, pour les démocrates plutôt que pour les républicains, ce qui est, vous le reconnaîtrez, absurde. )P1050933.JPG

    Ainsi voyons-nous les syndicats discuter avec le gouvernement, comme si de rien n'était, de la disparition des indemnités chômages au moment même où ce nouveau confinement s'annonce, ceci à l'orée de l'effondrement de l'économie-monde et du début d'une guerre civile aux USA dont personne ne peut prévoir ni les enchaînements, ni les conséquences, en ce seul exemple parmi tant d'autres.

     

    Le tunnel cognitif:

    A mon sens, il s'agit là d'un phénomène similaire à ce qu'il se produit, en aéronautique, lorsque le pilote de l'avion  perd ses reperds, pour une raison quelconque, lors du pilotage de son avion: il s'agit d'un tunnel cognitif.

    Ici nous discutons de quelque chose de collectif où il nous est loisir de percevoir que, quoi qu'il puisse se passer, les sujets agissent à l'encontre du contexte véritable en une forme d'accord informel, où, de plus, leurs discordes sont, eux aussi, tout autant déconnecté de la réalité, ce que nous pourrions appeler, en reprenant une vieille formule: le syndrome de la dispute du sexe des anges.

    L'image, qui pour nous pourrait être dérangeante, que j'en ai conçu, en tant qu'un tel tunnel, est celle d'une perception, pour ces acteurs, d'être plongés dans les ténèbres d'un très longs souterrains, d'une lumière lointaine, fantomatique, qui ne leur serait qu'à peine perceptible au loin,  qui leur serait donc P1060130.JPGleur but chimérique, fantasmatique vers lequel ils se dirigeraient.

    Sans pouvoir percevoir que, de fait, ils se trouvent en pleine lumière, hors de toute troué, n'entendant ni ne voyant aucunement la claire réalité.

     

    L'effondrement de la composition de sens:

    L'effondrement de sa propre composition de sens est gravissime pour celui qui le vit, ceci d'autant plus l'âge avançant.

    C'est pourquoi, dans l'un de mes billets précédents, j'avais raconté l'histoire de cet ami de mes parents, militaire officier à la retraite de l'Allemagne-de-l'est, que je connaissais, et qui, peu d'années après la disparition de la RDA, mourut d'une crise d'asthme.

    Nos énergumène qui, pour l'instant encore, nous dirigent, croient véritablement autant à la dangerosité apocalyptique du SRAS-COV-2, de l'inefficacité de l'hydroxychloroquine, que de ce qu'il est plus difficile d'éviter les effets de cette maladie en confinant les gens chez-eux que de rebâtir, avec aisance rêvassent-ils, un système économique ainsi détruite.P1060103.JPG

    Ces explications n'excluant d'aucune façon leurs responsabilités multiples des effets de leurs décisions et de leurs trahisons nombreuses.

    S'ils se retrouvent au-devant de juges, si, auparavant, ils sont conspué par la population, si celle-ci se révolte, il n'y aurait là que de la simple cohérence populaire.

    Du-moins est-il bon que chacun comprenne de quoi, mentalement, il s'en retourne pour eux, ne serait-ce que pour qu'ils évitent une angoisse inutile, qu'ils comprennent, si ce n'est déjà fait, pourquoi nos économies vont vers la faillite, de s'y préparer, et comment agir au mieux pour ceux qui se décideraient à l'action.

    Chaque décision, chaque action, chaque pensée et chaque parole de l'Être Humain a sa logique propre et sa raison d'être, même si cela se révèle être délirant, même la pire des déraisons à ses raisons et ses causes.

    Le tout en étant d'en comprendre le fond.

     

     

    THEURIC

    Pour le plaisir des yeux.

    P1000191.JPG

  • Du retour à la politique.

    Peut-être de la famille Colletidae, Colletes serait son nom, quand à son prénom...?

     

    Bonjour chers lecteurs,

     

    Préambule:

    Il est une question qui, de plus en plus, anime chacun d'entre-nous: que faire?

    Celle-ci se posant sous la forme d'une affirmation: que pouvons-nous y faire à l'aune de notre situation...P1050245.JPG

    J'avoue qu'en cela je n'ai pas de réponse directe, de ne pas pouvoir dire qu'il serait possible d'agir de telle ou telle façon en ces temps où le nombre de gens se rendant compte de notre manipulation augmente.

    En quelque sorte, nous nous retrouvons dans une situation analogue à celle qui existait pour la population républicaine, avant que Louis-Napoléon Bonaparte n'en vienne à déclarer la guerre à la Prusse en 1870, s'achevant par la défaite de l'empereur à Sedan, de son abdication, suivit de celle française.

    Il est d'ailleurs de constater combien la vulgate officielle encense cette période, elle qui, de la sorte, voit en Monsieur Macron la renaissance du second empire.

    Il y a un ensemble d'événements rendant mon hypothèse de notre rétrogression historique centrée sur cette période valide, assertion, toutefois, que j'effectue toujours avec prudence.

     

    Avant-propos:

    Tout au long de mon blog, je n'ai eu que de cesse d'émettre un certain nombre d'hypothèses sur toutes sortes de sujets, de faire un travail philosophique (par nature hypothétique dans le dessein de faire évoluer nos composantes intellectuelles) en tant que penseur brut.

    Dernier terme que je revendique assurément, montrant que nous sommes tous en droit et, oserais-je l'affirmer ainsi, en devoir de penser en toute indépendance P1060125.JPGd'esprit.

    Bien que ladite indépendance soit directement relative aux structures sociales de chacun d'entre-nous, le français ne pensant pas de la même manière que l'allemand, le vietnamien, le congolais, le syrien ou le britannique..., et inversement (poils aux dents).

    J'avais, par exemple ici, proposé la notion "d'économisme dogmatique" qui stipulerait que la vision, décisions et actions du politique, conduite partout, au national comme à l'international, auraient comme seule horizon, seule viatique les notions d'économie, prévalant sur toutes les autres dimensions sociales et, ce, jusqu'à actuellement, en un processus perverti dès le début des années 80 par le monétarisme spéculateur.

    En une manière inversée étatique/privée dans ce qui se faisait appeler le bloc de l'est, dit communiste, ainsi que du bloc de l'ouest, dit capitaliste, lors de la guerre froide (1945/1991).

    Ce phénomène ayant débuté en Europe dès le XIX° siècle (au XVIII° ans les pays anglo-saxon puis en France) sous la forme de la libéralité économique bourgeois générant progressivement son exact contraire, l'étatisme social.

    La particularité de notre époque présente est que ledit économisme dogmatique, s'exprimant sous forme d'un capitalisme devenu corrompu dans tous les sens duP1050386.JPG terme, s'est, non pas seulement en Occident, exprimé sous la forme de l'oligarchie financière.

    Soit de considérer que seul la politique monétaire fait économie, ce qui marque, à mon sens, l'effondrement intellectuel de sa classe sociale occidentale la plus riche, oligarchique.

    Preuve en étant que le plus grand nombre de décès dû au SRAS-COV-2 s'y trouve chez-nous, à contrario des pays dits "en voie de développement", ainsi que le montre le professeur Raoult (s'il n'y avait que de cette preuve là).

    Il va donc nous falloir réinvestir la notion même de politique, ceci dans son sens le plus large, celle d'économie revenant à la place qui lui est due, celle de mener au mieux à la richesse des nations ainsi que de conduire à la meilleurs des politiques pour le pays (poil au zizi, hi, hi, hi).

    Il nous faut donc passer de l'économie-politique à la politique-économique du pays.

     

    Nous éprouver par avance de notre indépendance nationale, penser déjà de nos empêchements:

    Pour cela il nous faut commencer par concevoir, par comprendre que nous devons P1050759.JPGreprendre notre totale et absolue indépendance nationale, sans ça rien ne pourra se réaliser.

    Laissons de coté l'aboiement des porteurs de la vulgate médiatique, politique et économique qui, si facilement, insultent de toutes sortes de façons tous ceux qui oseraient présenter, porter et défendre de telles mesures.

    Et même montrons la dimension totalitaire, fascisante de cette faction, renvoyons leur leurs propres turpitudes abjectes dont ils souffrent, le pire en est que cela provienne de tous partis et de tous médiats officiels confondus.

    Notre dépendance étant constituée comme une poupée gigogne, chaque composant étant emboîté dans une autre jusqu'à celui englobant l'ensemble, soit les États-Unis-d'Amérique.

    En un exemple simplifié à l'extrême, je le reconnais, la France est sous la servitude de l'Union-Européenne, elle-même sous celle de la Germanie, placé sous la suggestion de l'OTAN sous direction de l'empire thalassocratique US.

    A tout le voir, je pensais antérieurement que les décisions absurdes gouvernementales, tant au sujet du SRAS-COV-2, des services publics que de l'énergie, de notre économie en général, ne touchaient que les pays anciennement dits occidentaux.P1050828.JPG

    Quand de fait, hormis pour une part, en ce qui concerne ceux d'Afrique, d'Asie et d'Amérique-du-Sud, ainsi la Russie (bien que...), sont de fait empreint de cette même mouvance idéologie absurde.

    Donnant lieu à des décisions contradictoires, comme, en France, de vouloir, par la volonté de l'administration de l'Union-Européenne, supprimer à terme les centrales nucléaires et au charbon pour les remplacer par des moulins à vent, ne fonctionnant que quand il y en a, du vent, mais non pas de trop sinon elles se retrouveraient détruites et sont donc, par prudence, mises en arrêt automatique (mais utilisant de l'énergie pour son entretien, même stoppées, énergie parfois ou souvent supérieur à ce qu'elle peut produire).

    Ainsi que des cellules photovoltaïques qui ne peuvent que générer du courant électrique que quand il fait jour, ce qui est amusant en hivers lors des froidures de plus nuageuses, de voir de plus ses jours s'écourter.

    Ceci au moment même de l'advenu de la 5G téléphonique et de l'automobile électrique  qui ne peuvent que demander un surcroît important d'électricité.

    Sans compter qu'il nous faudra bien nous réindustrialiser lorsque nous aurons retrouvé notre indépendance nationale.

    P1060301.JPGJ'émets l'idée que cela est dû à une façon de dysfonctionnement mental collectif de ladite hiérarchie sociale la plus haute de nombre de sociétés, celles sous le joug de la domination étasunienne.

     

    Le pays de Jamais-Jamais:

    Pour comprendre de quoi il en retourne, je vous conseille de lire ces deux articles, le premier traitant du roman 'Peter Pan", le second celui dédié au syndrome du même nom.

    Je suis tout de même resté deux jours alité à la suite de la lecture de l'essai éponyme de Dan Kiley.

    Le pays de Jamais-jamais, donc, est celui de Peter Pan, ce vieil enfant, parfois de 90 ans, ne voulant à jamais grandir, d'où le nom de l'île qui l'abrite.

    Les psychologues étasuniens (à l'époque où ils n'étaient pas encore stupide) de l'école de Palo Alto (années 60 à 80) ("on ne peut pas ne pas communiquer" était leur credo, ce qui est génial et pour moi une révélation) en ont fait un syndrome désignant toutes personnes de tous âges dont l'évolution psychologique reste suspendue à son enfance, vivant de ce fait dans un monde imaginaire, celui susnommé.

    Ce qui, étrangement, me fais penser à celui au milieu duquel vit chaque perversP1050884.JPG narcissique.

    Bien qu'il s'agisse de deux mondes distincts, le premier ne pouvant qu'être individuel, le second étant susceptible d'être collectif, l'un et l'autre tendraient, quoi qu'il en soit, à y entraîner les personnes saines d'esprit dans le leur propre.

    C'est dans ce pays chimérique que les français, les européens, unioniste ou non, ainsi que toutes les nations assujettis à Tonton Sam, mais aussi en pire les étasuniens, sont amenés, d'où le nombre d'obèses qui se trouve aux USA dans ce désir irréfléchi et malsain de vouloir rester un poupon, quand bien même l'usage d'une nourriture de mauvaise qualité et une vie stressante y serait grandement pour quelque chose.

     

    Rapide calcul du pourcentage de morbidité du vilain virus jusqu'en Septembre:

    Si nous prenons en compte le nombre totale de morts mondiaux officiels dus au vilain virus à ce jour où j'avais effectué ces calculs, le 7 Septembre 2020, 880 955 décès, au regard du nombre d'habitants sur terre à cette date, environ 7, 637 milliards, 7 637 000 000, puis que nous en recherchions le pourcentage (je fus contrains de le faire manuellement puisque les calculette de mon ordinateur ne P1050954.JPGpeuvent pas l'effectuer):

    880 955 / 7 637 000 000 x 100 = 0, 0 011 535 % décès.

    Vous remarquerez qu'aucun médiat ne nous transmet ledit pourcentage, comme il peut en être de celui du taux de CO2 dans l'atmosphère qui est, celui-là, si mes souvenirs sont exacts, de 0,04 16 21%, j'avais fait ce dernier le 1er Juillet 2020.

    Ensuite, voulant savoir de ce qu'il en était en France j'ai commencé par chercher le nombre totale de morts à ce jour, ici était noté 30 739 décès.

    Voulant savoir à combien se révèle la population française, le le 7 septembre 2020 j'effectuais ma recherche ainsi: "nombre d'habitants en France 2020" j'obtenais ce nombre : 66, 524 millions,  soit 66 524 000.

    Je me remis à ma feuille de papier et à mon stylo pour y trouver, là encore, le pourcentage de gens occis par cet agent pathogène:

    30 739 / 66 524 000 x 100 = 0, 0 046 207 %.

    Tout ceci est écrit pour que vous vous rendiez compte, que vous soyez conscient de ces étranges phénomènes qui animent le monde:

    Il n'est pas que la France et l'Europe qui angoisse à l'idée de ce que l'empireP1060283.JPG thalassocratique US est entrain de dépérir à petit feu, la raison pour laquelle ils vivent dans le pays de Jamais-Jamais.

    Pour un gouvernement normalement constitué, ce qui n'a pas l'air d'être le cas dans la plupart des pays où il y a sévices sur les populations, ce pourcentage ne devrait pas mener à affoler comme ça le peuple, ni même à mettre l'économie mondiale en banqueroute, ne trouvez-vous pas?

    Mais amusons-nous encore une fois à calculer ce pourcentage en Union-Européenne qui dénombre un peu moins de 447, 7 millions d'habitant, que nous amènerons donc à 447, 699 millions au pif, 447 699 000, ces neuf ne me facilitant pas la tâche.

    Y sont comptabilisés à 213 940 décès au 31 Août.

    213 940 / 447 699 000 x 100 = 0, 0 047 739 %.

    Où nous pouvons percevoir que la France a eu, en moyenne, un tout petit peu pluss de décès dans l'union, sans  que nous sachions, au juste pays par pays, le nombre de trépas dû au COVID 19 qui ne furent pas comptabilisés officiellement et ceux qui le furent en surnuméraires.

    Comme vous le voyez, calculer les pourcentages n'est pas bien compliqué, il suffit juste d'activer multiplications et divisions.

    P1050295.JPGDe plus, pour qui connaît les fractions: {frac {a}{b}} , de passer à la règle de trois relève du jeu d'enfant:d={dfrac {btimes c}{a}}.

     

     

    Réflexions sur la réalité d'une crise sanitaire:

    La grippe dite espagnole (1917-18/1919) fut, et de loin, infiniment plus mortelle puisqu'il en fut décompté de 20 à 50 millions de décès sur une population mondiale de 1, 850 milliards (près de 7,7 milliard d'habitants aujourd'hui), surtout de jeunes hommes et femmes (20 millions par la guerre 14/18), ce qui représente de 2 à 5% de la population de l'époque.

    Nous pouvons parler d'évidence d'une crise d'hystérie généralisée à ce sujet de laquelle je me suis également laissé entraîné à mon grand tort, appelant même à ce que chacun se confine de lui-même dès Mars.

    Sachant maintenant que ce confinement à de synonyme réclusion, lui-même synonyme de détention, conduisant naturellement à celui d’emprisonnement.

    Ce serait comme si notre gouvernement, comme il en fut de beaucoup d'autre, avait voulu nous enfermer dans notre chambre comme des enfants punis de risquer d'être malades, voire à ce que nous enfants nous devions rester au lit, malades ou non comme sous l'avis médical d'une multitude de docteurs Knock.

    Autrement dit, les entreprises pharmaceutiques véreuses!P1060031.JPG

    Ce qui, de plus, entraîna plus de décès que s'il n'avait pas eu lieu.

    Quand à l'inutile futilité obligation du port du masque et du couvre-feu actuelle, menant, au travers des médiats de masse, à un stress important, à une angoisse, une paranoïa et à une âpre colère des gens (d'où cette violence extrême sans cause véritable d'une jeunesse fragile dont lesdits médiats sont directement responsables) dû à la propagande autant absurde qu'éhontée qui nous est déversée, qu'en dire d'autre sinon qu'elle est ignoble.

    ( Nos médiats menteurs, je ne sais plus où je l'avais entendu, qui m'ont, une fois encore, eu, avaient annoncé que la Suède avait confiné sa population, ce qui n'est absolument pas vrai, en voici la preuve.

    Que croient-ils, nos énergumènes médiatiques, que leurs dérisoires tromperies ne seraient jamais démasquées?

    Pauvres malveillances, pauvres malveillants, pauvres tartuferies, pauvres pantins. )

    ( Je viens de voir la réaction d'Olivier Besancenot à ce fameux couvre-feu.

    Lui qui se dit d'extrême gauche, le défenseur de la veuve et de l’orphelin, de l'ouvrier et du chômeur, ma foi, soit celui-ci est un crétin, ce à quoi je ne crois guère, soit il est lui-même atteint de ces maux que je décris ici, soit c'est le pire des faux-culs.

    P1050321.JPGAlors, cher Monsieur Besancenot, qu'êtes-vous: un petit profiteur comme Marine Le Pen, un gourou de secte, une grosse baudruche semblable à celles que vous fustigez ou l'un de ces représentant de la classe-politique, comme celle sus-nommée, qui n'a jamais rien compris au monde réel, tel qu'il tourne? )

     

    De l'angoisse face à la mort:

    Le professeur Raoult avait, lors d'une interview sur je ne sais quelle chaîne télé, parlé d'une bouffée délirante au sujet des gouvernements qui, à la suite du faux article publié par le journal de référence médical The Lancet, avaient interdit l'usage de l'hydroxychloroquine, augmentant  ainsi le nombre de décès lors de la pandémie du printemps.

    Je pose le postulat qu'en effet et en raison des choix délibérés des USA  de mettre à la tête de ces gouvernements des gens incompétents et insipides, que tous ceux-là, donc, souffrent de manière plus ou moins grave de ce symptôme en raison de ce qu'ils savent fort bien que dès la disparition de l'empire US, ce qu'il craignent en raison des nouvelles élections US se passant très mal, ils les accompagneront dans l'oublie.

    De leur incompétence quasi généralisée lors de la crise pandémique, venant de ce que les hôpitaux ne sont plus pourvu correctement, de leurs incapacité organisationnelle qui s'en suivit, de leur crise hystérique en été, puis de laP1050262.JPG publication du Lancet, nous en sommes maintenant là, au-dedans de leur monde devenu imaginaire.

    Mais, à mon sens, leur propension à cette défaillance est plus profonde que cela et, infiniment plus que pour ceux dont la situation sociale ne cesse de se détériorer depuis de longues décennies, ceux-là souffrent d'un mal obscure, intense, insidieux, discret.

    Ainsi, le soir même  de ce calcul présenté plus haut par curiosité, j'avais pressenti qu'au-delà de tout ce que je vous avais exposé ici par le passé donnant sens à ce qui survient socialement depuis des décennies, non pas seulement en terme politique et économique, un phénomène important, voire essentiel devait être déterminé que je n'avais pas, jusqu'alors, abordé, ni même songé.

    Je vous avoue avoir fait les cent pas dans mon salon en quête d'une réponse, écartant les une après les autres toutes les idées que je vous avais déjà présentées sur ce blog.

    Ce fut le nom de Françoise Dolto et de la pensée de ce que sa psychanalyse des enfants ne fut pas comprise en ce qui concerne leur éducation, qui m'en fut le tout début de réponse.

    Puis, de fil en aiguille, je me suis souvenu de ce que la mortalité infantile fut, jusqu'à il n'y a que relativement peu de temps, importante partout dans le monde, tant que la médecine pédiatrique n'avait pas atteint le niveau d'efficacité de notre époque.

    Ce phénomène datant des temps immémoriaux de l'émergence d'Homo Sapiens: le P1060273.JPGbébé de l'Homme est, dans ses premières années, très fragile et, ce, dès sa naissance, ce qui pouvait même mener à la mort de la maman.

    En fait, chaque personne du passé, mais aussi celle qui naît en notre période dans des pays les plus pauvres (ce vers quoi va la France), peut se considérer inconsciemment comme étant un survivant, je posais donc l'hypothèse que cet esprit de survivance a à voir avec le fait de pouvoir devenir adulte, que c'est un trauma existentiel nécessaire pour notre développement psychique puisque cela existe depuis le tout début  d'Homo Sapiens Sapiens.

    Et que, en ce cas, naître dans une famille dont les trois à quatre générations antérieures n'ont pas connues ce sentiment, peut aisément conduite cette personne à ce qu'elle ne puisse se développer convenablement mentalement, ceci d'autant plus si son enfance et sa vie de jeune adulte ne fut que douceurs et facilités, environné de beaucoup plus que du nécessaire.

    Ainsi, de vouloir rester pour l'éternité dans le pays de Jamais-jamais, parce que l'enfant qu'elle reste, n'écoutant que son pur plaisir, n'ayant nullement vécu la moindre difficulté, n'ayant jamais fait preuve du moindre effort la dépassant, n'ayant pas souffert de manque et de privation, se pense non mortelle, ne peut concevoir le temps qui passe, ne se sentant pas survivante.

    N'ayant pas traversé les étapes difficiles de vie et parfois de survie de la majorité deP1060110.JPG la population en raison de la disparition des classes-moyennes, grandement accélérée depuis le début de la pandémie.

    Cela dépendant, il est vrai, de la personnalité de chacun, de son cheminement de vie, des expériences qu'il a su en tirer, pouvant mener à ce que ce phénomène soit amoindri voire nul.

     

    De l'angoisse existentielle de penser à la disparition des USA, ne serait-ce en tant qu'empire:

    Penser la disparition de l'empire étasunien est, pour nombre d'entre-nous, très angoissant pour les raisons que j'ai pu aborder par le passé.

    Or, tout empire s'évanouit un jour ou l'autre, même les plus puissants, dans la nuit qu'ils ont eux-même créée.

    Les civilisations évoluent mais rarement disparaissent entièrement, les empires, si.

    Or, les événements actuels ne peuvent que laisser à concevoir que celui, le nôtre si je puis dire, qui, devenu universel dès l'achèvement des années 80, est en proie aujourd'hui à une monté en puissance d'une grande tragédie  où, de leurs élections P1060308.JPGnationales, le combat armé ne nous semblent plus tant éloigné que cela.

    Les derniers affaires (ici l'URL hurle, houououou) ayant trait au fils du candidat démocrate et à lui-même, Monsieur Biden, pouvant facilement y mener.

    Mais, au-delà, la faim et de se retrouver sans gite gâte, plus que tout, y compris les affaires politiques, ce pays en le désagrégeant à petits feux.

    Même les russes s'en émeuvent, eux qui, aux temps finissants de l'URSS, contemplaient, extasiés, les exploits de leur ennemi.

    Et cet ennemi est aussi le nôtre, il va bien falloir que les français le reconnaissent, il nous pourrit, humilie, ruine, affadit, détruit à petit feu.

    Nous met, dans les pattes, une équipe gouvernemental inepte et incompétente: il n'est qu'à voir le résultat écologiquement effarant en terme de production de souffre de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim , purement politique, pour y saisir en plein le vide abyssal de ces gens.

    Faut-il que ce soit un député anciennement du REM, Martine Wonner, médecin psychiatre (qu'avait-elle été faire dans cette galère REM?), qui se révolte des oukases gouvernementaux, de ce coup d'état (il)égal sous les flonflons du SRAS-COV-2, semblable à celui qui mis en place Napoléon III en 1852 puis Pétain en 1940.P1040690.JPG

    Mais que fait, que dit le Parti communiste, n'y aurait-il plus, de la classe politique, que cette dame et (un peu) Les Républicains pour réagir?

     

    Honte à vous, communistes du PCF!:

    Honte à vous, communistes dévoyés!

    Vous étiez, vous parliez pour le peuple, aujourd'hui vous ne faites que le trahir jour après jour.

    Vous étiez patriote, aujourd'hui vous ne faites qu'obéir aux dictas gouvernementaux, bruxellois et de DC la folle en oubliant votre pays.

    Vous aviez l'esprit du progrès comme message, celui du devoir de s'instruire, de développer l'industrie éclairante, l'agriculture puissante...

    Aujourd'hui vous ne faites que suivre des élucubrations dénués de tout sens:

    -de ces écolos gnangnans et ignares si prompt à toutes les fadaises polluantes;

    -des islamistes primitifs et meurtriers auxquels votre allié France-(si peu)Insoumise se joint;

    -des noirs dits indigénistes qui montrent leur ignorances historiques en s'affirmant P1060199.JPGnon français tout en restant en France;

    -du Parti Socialiste n'ayant plus de social que de son seul nom...

    Vous vous disiez communistes luttant contre le capitalisme quand aujourd'hui vous n'êtes devenus que de pauvre néolibéraux obséquieux des plus riches.

    Vous étiez l'opposition radicale à toute oppression, vous n'êtes plus aujourd'hui que les soumis transis de peur, aux ordres.

    Vous aviez des buts grandioses mais ne naviguez plus aujourd'hui que dans la fange.

    Et oui, une fois l'URSS disparue vous n'êtes plus que de ce vaisseau fantôme sans destin, sans dessein et sans gloire, ayant choisi comme maîtres les USA et la Germanie en remplacement de vos guides d'antan.

    Alors, s'il en est qui écrivirent "collabo" sur la rotonde de votre siège, songez que moi-même suis heureux que mes parents ne puissent contempler votre forfaiture, décédés qu'ils sont bien avant que cela ne fut devenu si manifeste.

    Vous êtes la honte de tous ces communards puis résistants qui ont risqué leur vie et parfois l'ont perdu!

    Certes, je ne suis pas de cette idéologie, mais vous-même ne l'êtes plus non plus, du-moins le suis-je, patriote, quand vous, vous ne représentez plus rien que de ces vents que nos entrailles relâchent.

    Alors, s'il vous plait, n'en appelez plus au révolu de vos anciens, ni même à celui deP1060427.JPG la Commune de Paris, ne vous dites plus communistes, vous n'êtes plus que de ce néant dont le funeste d'aujourd'hui perverti ce glorieux passé.

    Ad minima pour le respect du repos de vos dignes aïeux et des miens.

     

    Du retour à la politique en quelques débuts de réflexions:

    Ce retour à la politique se devrait de devenir notre credo premier, de celui de le concevoir comme étant de notre nécessité vitale.

    D'être de notre devoir.

    La politique ne doit d'être que celle du pays, donc de la patrie, le sol, de la nation, le peuple, tout le peuple, et de l'état, du monde politique aux administrations.

    Elle s'établie sur deux dimension, dedans et hors de ses frontières:

    Pour la première, le but poursuivi se doit d'être d'agir au plus juste pour que le pays fonctionne au mieux avec tout le dynamisme possible, sans qu'une quelconque puissance, étrangère, religieuse, économique ou autre ne vienne en entraver la marche.

    Les responsables de la nation se devant d'être extrêmement rigoureux en  cela.

    P1060481.JPGEn revanche, ce dynamisme ne peut être présent que si la population est correctement instruite, informée et de ce que la liberté de penser, donc celle de s'exprimer, soit une valeur cardinale pour tout le monde.

    Chaque médiat se devant donc d'être indépendant de toute puissance, sauf à ce que celle-ci soit clairement établie et, surtout, limité en nombre et affiché, quelle qu'elle soit, quel que soit son vecteur, tout manquement se doit de mener à la confiscation dudit médiat par l'état puis de sa revente, sauf ceux gérés sous forme d'une régie autonome.

    L'instruction national (rétablissement des écoles normales) et les recherches scientifiques fondamentales et pour partie technique, l'armée, la police, les prisons, la création monétaire et, donc, la banque centrale, ne peuvent qu'être que du domaine régalien, les deux premiers se devant de sortir de toute empreinte idéologique (ce qui ne sera pas une mince affaire).

    Le système de santé et certains domaines des arts et des musées, quand à eux, sont bicéphale privé/public.

    Tous les services publics (eau, fourniture, évacuation et traitement, communication sous toutes formes, énergie, production et fourniture, sauf celle détaillée, gaz en bouteille et carburants au sens large) se doivent d'être régis par des sociétés autonomes de toute emprise privée, quelle qu'en soit la forme.

    Les prêts bancaires ne peuvent se faire que grâce aux fonds propres des banques deP1060389.JPG dépôts, séparées de celles d'affaires, les premières ne pouvant prêter à des taux usuriers formellement interdits.

    Toutes banques faillies sont automatiquement nationalisées à l'unité monétaire symbolique et les cadres supérieurs sont envoyés en prison, chassés de leur poste ou rétrogradés suivant leur responsabilité de la situation.

    L'armée de conscription homme et femme est établie en tant que devoir du citoyen (ce qui permet, de plus, le suivi de la santé, de l'instruction, des problèmes sociaux et psychosociaux de la population et de lui permettre les échanges entre régions et classes sociales).

    Pour la nouvelle constitution (la VIème république n'est pas loin et comme on y va, se fera sûrement en pleine crise au pire, perturbation au mieux) je ne me prononce pas quand à son élaboration, mais il va de soi que tout les changements de ses textes se doit de passer par référendum.

    Le Président de la République perd la majorité de ses prérogatives actuelles qui ont montré leurs effets pervers, en revanche il faudra trouver la meilleurs mesure pour sa nomination.

    Limiter à deux législatures les élus des chambres délibératives me paraît une bonne chose, je ne me prononce pas pour le type d'élection sénatoriale, ni à la députation d'ailleurs.

    Je serais pour l'existence d'une troisième chambre englobant l'ensemble des professions, mais je ne sais pas si c'est réalisable.

    P1060142.JPGQuoi qu'il en soit, rétablir la séparation des pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire, est d'évidence, de ce fait seule les assemblées délibératives peuvent proposer les lois à la votation, les désaccords formels entre les deux chambres menant à un référendum.

    Référendum pouvant être proposé par les citoyens, similaire à ce que font les suisses.

    Certains serviteurs de l'état, juges, personnel de la haute administration, policiers... doivent impérativement passer par des tests psychotechniques et psychologiques affin d'écarter les personnalités incompétentes et psychiquement instable, ceux passant ces tests devant faire de même.

     

    Épilogue:

    Il y aurait comme quelque chose de l'ordre de la quatrième république et du début de la cinquième dans ce que je viens d'exposer, je le conçois.

    Ce n'est là qu'un tout début de commencement de réflexion quand à cette sixième à venir et, entre-autre, c'est à cela qu'il nous faut d'ores et déjà songer.

    Un député de la troisième, me semble-t-il, disait de la politique que c'est commeP1060353.JPG l'andouillette, il faut que ça sente la merde mais non de trop.

    Qu'il en est pour le pouvoir exécutif comme celui législatif, celui des grandes villes comme celui de la nation, le problème est que s'il y a un remplacement trop rapide des élus, l'administration prendra inéluctablement le pas sur eux.

    En revanche, que cela mène à une carrière politique desdits élus conduira également à des effets pervers, celui de la flemme décisionnelle, des petits tripotages en amis d'intérêts convergents et autres prévarications.

    Trouver la meilleurs solution n'est pas, en cela, chose aisée.

    Une cours constitutionnelle française à l'image de celle allemande de Karlsruhe ne serait pas non plus une mauvaise chose.

    Là encore, il faudrait trouver le juste milieu entre suivre les évolutions de la société à tous les niveaux et, en même temps, ne plus se laisser prendre par le même type de piège manifeste que sont l'Union-européenne, l'OTAN et le rêve américain.

    Le système politique actuel est moribond, suivant en cela la déchéance l'UE et les USA.

    A remarquer que le terme Etats-Unis-d'Amérique a d’acronyme UEA, ce qui, si nous P1060065.JPGfaisons la traduction de cet autre, US, cela donne, je vous le donne en mille, roulement de tambour, et oui, UE (je ne viens de le découvrir qu'il n'y a que quelques jours).

    Alors, quand je dis et affirme que ledit rêve américain nous est descendu comme Dieu parmi nous (comme le dirait un chat) en nous le présentant comme le futur paradis sur terre, à l'image inversé de ce que fut le communisme, en voici une preuve de plus.

    Les crétins parleront de hasard, mon œil, tout juste pouvons-nous en supposer un attrait inconscient.

    Possiblement, l'union disparaîtra, comme pour les States (qui se tâtent) face à l'Union-Soviétique, en miroir inversé de ce qui en fut pour le traité de Varsovie.

    Ceux qui sauront déterminer de ce qu'il en est des haut/bas et droite/gauche, de ces quatre entités, sauront comment cela se passera pour le bloc UE€/OTAN/USA.

    J'émets toutefois l'idée que comme ce furent les populations qui voulaient sortir du bloc de l'est, ce sera, en son inverse, par décision politique que les pays de l'union se désuniront, mais, une fois encore, par la volonté du mentor de notre propre, de bloc, l'union (un coup d'état en ce cas serait-il plausible dans l'un ou plusieurs pays de l'UE?)..

    Mais cela ne reste qu'une hypothèse, n'est-ce pas?P1060151.JPG

    Pourquoi cela ne passerait-il pas plutôt par la volonté des populations après la chute de l'empire américain, en son inverse?

     

     

    THEURIC

  • Réponse à une vidéo de Charles Sannat en un petit agacement.

    Bon ben, pour l'instant, mes photos d'entrée de billet ne semblent pas être publiées, ici il s'agit d'un criquet, pour le reste, je chercherai son petit nom plus tard, si j'y pense.

    Avant-propos:

    Voici le commentaire que j'ai fait sur la site de Charles Sannat après avoir visionné sa dernière (?) vidéo, ce que je vous conseillerais d'aller voir avant la lecture de ce billet

    Je vous le présente telle quelle (sauf corrigé de ses fautes et de ses imprécisions s'il y en a avec les rajouts nécessaires), étant donné qu'il ne laisse jamais de réponse de ses visiteurs à ses interventions.

    Il est des gens qu'il ne faut pas hésiter à secouer pour les réveiller et son grenier, maP1060350.JPG foi, lui laisse une large place pour ses songes de monnaies éternelles, dont du dollar.

    Que lui reprocherais-je?

    De ne vouloir pas prendre parti.

     

    Voici le texte que je lui ai laissé:

     

    Cher Monsieur Sannat,

    Il y a deux mouvements contraires qu'il est aisé d'extrapoler:

    -Un mouvement vers la mise en place d'une telle monnaie électronique que vous venez de nous montrer;

    -Ses impossibilités foncières à son installation, très nombreuses:

    1) il y a une dimension noire de toute économie pérenne, le prêt de cinquante euros pour que son pote fasse le plein de sa voiture ou la garde de son bambin par la petite voisine contre un peu de sou, sauf à ce que les enfant aient leur tirelire dans une banque;

    2) la monnaie électronique n'est pas adaptée à la psychologie humaine, son fonctionnement psychique fait qu'il ne peut pas, majoritairement, la décompter, lui qui, quoi qu'il en soit, reste un chasseur-cueilleur dans l'âme, 15 000 ans de néolithique et les quarante ans d'informatique n'est rien au regard de l'évolution de P1050260.JPGnotre cerveau;

    3) quoi qu'il en soit, cette monnaie ne peut qu'user et abuser de l'énergie, il n'est qu'à penser au nombre de transactions nécessaires en billets et piécettes en quelques secondes en France, ceci au moment même où la crise pétrolière, dissimulée plus ou moins, fait surface, quand bien même les problèmes économiques mondiaux se posent très gravement qui en réduit l'usage;

    4) si vous allez voir le site "Chronique du grand jeu", vous comprendrez que la guerre froide entre les USA et ses possessions, dont nous sommes, d'un coté, la Russie, la Chine, l'Iran et d'autres, de l'autre, or, cette cryptomonnaie est d'essence US par l'intermédiaire de ses instances internationales, croyez-vous vraiment que leur ennemis seraient d'accord pour sa mise en place?

    5) Enfin, il ne peut y avoir de gouvernance mondiale que si et seulement si une partie de la population humaine s'installait hors de la Terre ou si nous rencontrions des peuples intelligents non humain, ce qui est loin d'être le cas, nous avons besoin d'un dehors et d'un dedans des frontières pour évoluer, d'où l'échec du néolibéralisme.

    Les masques inutiles et le couvre-feu dignes d'un coup d'état montre qu'il y a une tentative de corseter les pays occidentaux, même la suède suis les ordres de l'oligarchie US, elle qui n'avait pas confiné sa population jusqu'à présent.

    Penseriez-vous que ce serait pour son installation, le souhaiteriez-vous (rajout de dernière minute)?P1050354.JPG

    Voyez-vous, cher Monsieur, je vous pense sincère et intelligent mais vous êtes comme ce cycliste qui regarde son guidon en oubliant la route.

    En effet, si les présupposés au départ d'une démonstration sont faux, alors ladite démonstration le sera tout autant, il en est de la pandémie comme de l'économie.

    Et la monnaie n'a jamais été, n'est pas et ne sera jamais l'économie, de celle réelle comme nombre de vos collègues la nomme et qui est à contrario de celle monétaire, financière et spéculative.

    Si vous avez l'effondrement de cette économie réelle, ce qui est le cas, vous aurez beau créer toutes les sortes de monnaies que vous voudrez, cela ne changera rien à l'affaire: votre monnaie, à un moment donné, ne vaudra plus rien.

    Si, de plus, vous ne prenez pas en compte les réalités politiques, géopolitiques et géostratégiques du moment, ainsi que des forces et fragilités des puissances de l'époque, vous ne pourrez pas avoir une idée suffisamment claire de la dynamique historique en cours.

    Vous m'avez égaré lors du début de cette pandémie, j'aurais dû en être plus vigilant, là se trouve ma part de responsabilité, mais vous, de par l'écoute de votre site, vous en avez tout autant la vôtre.

    P1040742.JPGPlutôt que de suivre ainsi les élucubration d'imbéciles qui nous ont et se sont mis dans cette mouise économique, commencez-donc à réfléchir à comment faire pour rebâtir l'économie d'un pays, la France, qui se retrouve en une telle décrépitude par nos mamamouchis français et unionistes!

    Le reste n'étant plus que de l'inutile à l'heure ou notre bon maître, les Etats-Uns-d'Amérique, agonisent.

     

    THEURIC
    PS: Ce commentaire sera mis sur mon blog avec l'adresse de cette vidéo.

  • Le couvre-feu: une autre possibilité.

    Une hirondelle de fenêtre (Bélichon Urdicum)

    L'image semble, pour l'instant, à la parution, ne pas vouloir venir.

    Avant-propos:

    Cette histoire de couvre-feu est d'importance, autant en ce qui concerne chacun de ceux qui le vivent, de ce qu'elle veut en dire en tant qu'événement que de ses effets sur les populations.

    Je reviens sur ce sujet en raison de deux commentaires, relevés il y a deux jours et plus anciens que cela me semble-t-il (de trois à quatre jours antérieurs), que j'ai lu après avoir visionné la dernière vidéo de l'équipe du "Le fil d'actu" (poil au.......dessus, ouaf, ne vous ai-pas eu, hein? Petits coquins).

    Je les avais conservés sur mon traitement de texte, sauf le pseudo de chacun, vous allez comprendre pourquoi ceux-ci sont le fil rouge de ce billet, soit la tentative deP1050223.JPG notre consentement obéissant par manipulation, entre-autre, sous forme de ce couvre-feu.

    Je me dois de préciser que, plus encore que la liste que je vous avais proposée antérieurement comme raison de cette tentative de domination que nous vivons, liste que je vais vous redonner, celle de vouloir nous rendre obéissant est de celle me semblant première, sans en exclure les autres à mon sens complémentaires.

    Ce premier rajout est ce copier-coller d'une partie d'un mien billet publié le 2 Octobre qui sera déterminé en mauve, le second, en marron:

    1) De croire que c'est la même politique néolibérale, menée pendant des décennies, qui nous a conduit à ce fiasco funeste, qui pourrait résoudre nos problèmes;

    2) De ne pas vouloir voir, en un déni pathétique, que ladite politique mène l'économie mondialisée vers son arrêt totale, à la faillite US ainsi qu'à l'effondrement monétaire généralisé, de nous empêcher de le leur dire, de le clamer (c'est pourquoi je parle d'actions inconscientes);

    3) De ne pas vouloir assumer leurs fautes multi-décennales en une P1040123.JPGfuite en avant névrotique;

    4) De vouloir résolument placer un vaccin ou un traitement cher à la place de celui de l'équipe du professeur Raoult ayant fait ses preuves et peu onéreux;

    5) D'empêcher la population de se révolter en la traumatisant;

    6) D'obéir aux puissances économique mondialisées en nous menant à la crise économique dans ce fantasme montré plus haut;

    7) Enfin, pour la bonne bouche, en montrant au peuple que, ce coup-ci, nos baltringues agissent maintenant de manière concrète pour le protéger d'une pandémie qui, au fil du temps qui passe en ce début d'Automne plutôt frais, ne se révèle qu'encore moins dangereux qu'auparavant.

                                      ------------------------

    "La ministre des sports a révélé mardi 27 sept sur Europe 1 à 8h18 :" les décisions que prend le gouvernement ne sont plus dictées par la circulation du virus mais dans le but d'habituer les français à une obéissance" Vous pouvez vérifier mes dire. Après ça si vous n'avez pas compris la forte dérive dictatoriale ! ils ne s'en cachent même plus."

                                                     -----------------------------

    "Salut A Léonard! Alors après recherche, je pense avoir trouvé l'extrait deP1050407.JPG l'émission dont tu parles.

    Celle-ci date du lundi 28 septembre, mais l'heure est exacte. Roxana Maracineanu dit : " Si il y a un cas avéré dans une salle de sport, tous ceux qui sont en salle de sport seront considérés comme cas contact, et cela les pénalisera aussi dans leur vie personnelle et professionnelle " [...réaction de la journaliste étonnée de la démesure de cette mesure :) ].

    Puis : " Les décisions aujourd'hui ne sont pas prises en fonction d'une réalité qui serait celle de la circulation du virus, PUISQU'ON NE SAIT PAS COMMENT LE VIRUS SE TRANSMET (!!!), clairement aujourd'hui, les décisions qui ont été prises, c'est pour dire, dans votre vie personnelle et de loisirs, il faut continuer à être disciplinés comme vous l'êtes ..." etc.

    Je tenais juste à être exact, pour la forme ; ) Je met le lien de l'émission à suivre et l'intervention se fait à partir de 59:40 environ. https://www.europe1.fr/emissions/le-6-9/matthieu-belliard-avec-roxana-maracineanu-et-novak-djokovic-3994803."

     

    De qui cela provient-il? :

    Je ne pense pas le gouvernement capable d'un plan pareil, ni même d'avoir l'idée d'aller chercher l'entreprise, l'équipe capable d'une telle manipulation, c'est P1050919.JPGpourquoi je me suis demandé qui a ainsi ordonné aux autorités françaises d'agir tel, qui serait, de plus, dans la capacité technique de le mettre en place.

    Cette puissance ne peut provenir que de deux pays, l'Allemagne ou les Etats-Unis-d'Amérique, j'élimine la première puisque celle-ci détruit également son économie par des décisions analogues.

    Il est vrai que l'Union-européenne puisse également en être l'agent, mais quand bien même montrerait-elle une volonté de prendre son indépendance des états la composant, elle est constituée de personnalités trop timorées pour que cela devienne réaliste, je l'écarte donc tout autant (poils aux dents, ce qui arrive d'avoir fait minouchette à la dame de votre cœur).

    Ne reste donc plus que l'empire thalassocratique US.

    En sont sein deux forces s'affrontent (un petit peu similaires à une France dont les élites voudraient ressembler aux étasuniens): l'oligarchie bancaire et des GAFAM représentée par les démocrates, l'état-profond des services secrets et de l'armée représenté par les républicains.

    Si nous y rajoutons le fait que la BCE, la banque centrale unioniste, annonce l'arrivé de la monnaie purement électronique, soit la disparition de la monnaie papier, alors je pense que tout ce mic-mac est le fait des premiers, soit l'Amérique démocrate (et non pas démocratique).

    Si ce que je montre ici se révèle être exact, alors ceux-ci ont, tout naturellement faitP1050327.JPG appel aux services d'une entreprise de leur pays, sûrement spécialisée dans le psychosocial.

     

    De l'échec prévisible: l'histoire:

    Or, il est de fait que les structures anthropologiques des USA ne peut pas être les mêmes que celles, infiniment plus complexes, peut-être les plus complexes au monde, des européens et, plus encore, des français.

    Notre mémoire historique, alors même qu'elle n'est plus correctement instruite en France, n'en restant pas moins puissante parce que, justement, enfouie dans l'inconscient de part ce manque, est fortement présente en chacun de nous.

    Du-fait que les américains ne peuvent pas concevoir que les autres peuples puissent fonctionner autrement que ce qu'il peut en être pour eux, psychosociologues compris, les conseils que ces derniers donnent à nos pantins gouvernementaux ne peuvent que se révéler plus que contre-productifs.

    La raison en est simple à comprendre: le terme même de couvre-feu renvoie automatiquement à la seconde guerre mondiale, des français sous les bottes des nazis, et, pour les plus savants ou âgés, à la toute fin de la guerre d'Algérie lors de la monté en force de l'OAS.

    Or, qui dit guerre de 39/45, dit résistance, même si, surtout si, comme je viens de l'écrire, cela est devenu peu ou non conscient.

    P1050653.JPGTous ces crétins venant de réveiller brutalement ce qui, lors du début de cette pandémie, y avait été endormi, l'esprit de révolte des français sous forme, à l'époque, des gilettistes.

    Ce couvre-feu, de plus, touche désormais l'élite intellectuelle des grandes villes, même celle qui n'est pas astreinte à cette contrainte mais qui craint de s'y confronter, celle-là même qui fut le soutient du macronisme, ce qui génère en elle de la frustration la menant à rechercher les raisons pour lesquelles cela survient.

    Ne pouvant que la conduire à saisir, de proche en proche, l'origine de notre domination par l'imperium.

    Cela ne pouvant que la réveiller, c'est-à-dire de faire en sorte que la réalité commence à y être appréhendée, puis, le comprenant, de s'en indigner puis, pour certains, d'en faire naître un esprit de faction.

    Ceci au moment où la gendarmerie commence à en saisir la nature.

    Il est à noter que:

    -Tous les pays européens où sévis une situation analogue et qui, lors de la même période de la seconde guerre mondiale, voire de la guerre froide, souffrirent et souffrent de pareils maux, ne peuvent qu'avoir une réaction semblable à celle des français et, ce, pour les mêmes raisons;P1050026.JPG

    -De tous temps, même les pires régimes politiques ont toujours reçu le soutien d'une partie plus ou moins importante de la population.

     

    Deuxième échec: penser que ce serait la monnaie qui ferait l'économie:

    Si, comme je le conçois, le but recherché par les instigateurs de cette cruelle manipulation des peuples est de mettre en place une monnaie purement électronique, cela ne pourra qu'y conduire ses promoteurs vers leur ruine.

    Certes, ils éviteront, ces chers banquiers, une panique bancaire qu'ils craignent dès lors que le système économique mondialisé explosera, ceci par la grâce de ladite monnaie électronique, bien qu'il soit visible que nous ne pouvons plus que nous munir de billets de banque provenant des seuls distributeurs.

    Et il est possible d'en diminuer informatiquement la portion disponible pour chacun, ce qui est déjà le cas aujourd'hui.

    Qu'ils veuillent, nos chers olibrius, concocter une monnaie mondiale, elle aussi électronique, est tout autant fantasmatique et, ce, pour une raison fort simple que je ne cesse d'écrire ici: la monnaie n'est pas et ne sera jamais l'économie (je fus moins catégorique juste avant, à tort) mais juste le moyen avec lequel celle-ci se construit et se développe.

    P1040694.JPGC'est ce que nombre d'économistes nomment l'économie réelle, l'industrie, les fabriques, l'agriculture et les exploitation minières, liée à l'usage d'énergie et aux échanges marchands, ceci au sein d'état-nation aux frontières semi-poreuses, qui  forme et forge une économie, la monnaie, quelle que soit sa constitution, papier, métal, coquillage, graine de cacaotier, électronique ou n'importe quoi d'autre, sinon, ne représenterait que du rien.

    Ces plans, mis en place en Occident par ces chers grands argentiers de tonton Sam, ne faisant que creuser la plus que crise que nous vivons, ne peut que conduire à notre appauvrissement en tant que peuples consommateurs, ne pouvant qu'amener à ce que les pays producteurs voient leurs créations de richesse ne plus se vendre et dès lors être aussi ruinés, eux dont les travailleurs ont des payes si basses qu'ils ne peuvent acheter qu'une masse réduite de ce qu'ils produisent.

    Et ils auront beau, nos chers débiteurs d'âneries, vouloir à toute fin contrôler une bonne part de l'économie mondiale par l'électronisation de la monnaie que cela ne changera rien à l'affaire: si l'économie réelle s'effondre, ce qui arrive vers nous au grand galop et est déjà présent outre-atlantique, eux aussi seront ruinés.

    Ceci d'autant plus que le fait même qu'il songent mettre ça en place, cela veut dire qu'ils ne comprennent rien à ces mécanismes pourtant évidents.

    ( Vouloir remplacer ladite économie réelle par celle dédiée au tourisme dans un pays est tout autant stupide, ceci pour une simple raison, les usines, fabriques, terrains agricoles et mines restent en place tant qu'ils ne sont pas fermé et apportent à la population ce dont elle a besoin.

    En revanche, à la moindre anicroche quelconque, attentat, crise économique,P1050345.JPG catastrophe naturelle, grave problème politique..., la première chose qui saute c'est, justement, le tourisme.

    Ne faut-il pas être pourvu d'une connerie sans borne pour penser le contraire? )

    Quand à l'or, lui, ne se mange pas!

     

    Conclusion et compulsion de répétition:

    Il est étonnant de constater que mon hypothèse d'une compulsion de répétition tournant autour de l'achèvement de la guerre de 14/18 jusque vers la fin des années 40, soit le tout début de la guerre froide, semble tenir la route. 

    Ladite hypothèse suppose que, depuis dix à vingt ans, nous nous retrouvions à revivre, sous des formes différentes et sans ordre chronologique, ce que nos anciens ont eux-mêmes traversé en cette quarantaine d'années passée.

    Ceci pour réparer nombre d'erreurs que nos aïeux puis nous-mêmes avions (à réaction) commises.

    Ce phénomène répond à une sorte de demande collective inconsciente.

    Sa raison d'être, à mon sens, vient de ce que nous nous retrouvons bloqués sur tous les plans dans notre évolution et que ce processus avait débuté dès cette période.

    Rien qu'en science, il est à remarquer que la croyance c'est, pour une multitude de sujets, substituée à l'analyse et à la confrontation des idées (poils au nez).

    P1050282.JPGUne théorie, de plus en plus souvent confondue avec une hypothèse, n'étant plus si souvent que cela considérée comme pouvant être réfutable, donc pouvant être relise en question, suivre le principe de parcimonie, c'est-à-dire être la plus simple possible en prenant en compte le plus grand nombre, voire plutôt toutes les observations faites sur le sujet étudié, et de prouver sa valeur par son caractère prédictif (poil au pif).

    Si, en économie, je me permet de remettre en cause la vulgate habituellement discuté et mise en pratique, c'est que, tout simplement, j'en vois les effets délétères autour de moi et dans ma vie propre en en ayant cherché les raisons déjà expliquées, mais aussi que je me souvient du peu de ce que j'en avais appris des théories appliquées lors des trente glorieuses, qui était, en tout point, inverse de ce qui peut en être proféré aujourd'hui.

    Ces deux petits et rapides exemples montrant combien cette régression est importante.

    Certes et je n'en disconviens pas, la pollution pose problème, mais le discourt qui en est tenu est pour le moins mal-à-propos, le gaz carbonique n'est pas un poison ni la cause d'un réchauffement climatique qui est un phénomène plus complexe que les abrutis d'écolos gnangnan peuvent en dire.

    Croire qu'un réchauffement de la surface des océans puissent descendre à plus de 2P1020509.JPG 000 mètres de profondeur ce n'est plus de l'ignorance ni de la bêtise (rien que dans nos demeures l'air chaud monte et froid descend, il en est de même de l'eau) mais bien plus d'une croyance primitive.

    Quant à la politique, nous pouvons observer ces apprentis sorciers gesticuler en criant démocratie, démocratie, tout en nous montrant, jour après jour, leurs lourdes tendances totalitaires, ceci en terrorisant les gens.

    Et je plains les journalistes qui, lucides de tout cela, se retrouvent contraints par la nécessité de raconter les fariboles obligées au risque, sinon, du chômage.

     

    Donc:

    Je fais le travail que je me suis assigné et que je suis capable d'effectuer: j'explique ce qu'il me semble être la réalité telle que je la perçois, je fais ma part.

    A vous la vôtre, quelle qu'elle soit.

     

     

    THEURIC

    P1050842.JPGPS.: Vous qui, au nom de l'Islam, veulent agir de manière violente en écoutant ceux qui vous exhortent à le faire sans jamais qu'ils ne fassent la moindre action, en restant discrets tout en se cachant derrière l'écran de leur ordinateur et en n'assumant jamais leurs discours, leurs actes et prises de positions, croyez-vous vraiment que ce soient de véritables croyant ou ne seraient-ils pas plutôt des agents turcs, qataris ou US vous manipulant?

    Pour quelques petits profits, peut-être...

    Et puis, si de vivre dans la France laïc vous dérange, pourquoi ne déménageriez-vous pas, en Turquie, au Qatar, aux USA ou ailleurs?

  • Billet d'une heure: un couvre feu...

    Une abeille au turbin.

     

    Bonjour amis et inconnus lecteurs,

     

    Avant-propos:

    Nous allons de surprise en surprise et l'imagination cocasse et insensé de notre gouvernement, en en accompagnant bien d'autres, ne peut que nous laisser pantois.

    Mais au-delà de cette chiche ironie me permettant d'évacuer mon agacement, ceci en raison de la vaporeuse extravagance de nos ribouldingues s'étant attribués cette vêture ministérielle qui leur est si tant et tellement grande qu'ils en viennent à se prendre les deux pieds et deux mains dans leurs pans.

    A s'en choir continuellement.

    Mais en sont-ils les seuls?P1060385.JPG

    Que nenni, chers lecteurs, l'Occident, de toutes ses forces d'avoir voulu suivre ce jeune vieillard cacochyme que sont devenus les Etats-Unis-d'Amérique, a, dans son ensemble, accouché de ses même vides têtes pensantes qui, tout comme les nôtres, nous démontre ardemment leur vide sidéral d'intellectualisation.

    Et il en est de même de leurs chambres délibératives d'où il est à penser qu'hormis ceux qui, s'apercevant de la geste légère de ces dirigeants dirigés par leurs dirigeants autant vaporeux que sirupeux, les fuient et se cachent en comprenant la vacuité dérisoire d'une gouvernance aux abois ne gouvernant plus que par oukases sans grand sens;

    Et il en est de même, dis-je, de ceux-là qui, s’asseyant séant toujours présent en leur poste électif, droite/centre/gauche en une unanimité catatonique, et nous font montre de disputes d'importances futiles, comme d'antan se discutaient les religieux byzantins au sujet du sexe des anges quand les turcs étaient déjà au pied des murailles de la ville.

     

     

    Couvre-feu:

    Ainsi a-t-il jailli dans je ne sais quel cerveau brumeux l'idée de mettre les grandes P1040944.JPGvilles française sous l'ordre d'un couvre-feu qui, cela est à noter, ne parait qu'à la suite d'une défaite militaire suivit de l'occupation par les troupes étrangères victorieuses, tel le Paris de 1940 à 1944, quand un coup d'état militaire se produit, comme il en fut dans la capitale du Chili, Santiago, en 1973, lorsque ledit coup d'état échoue ou à la suite d'émeutes incontrôlable et armées, aux Etats-Unis notamment, récurant.

    Nos olibrius français se sont donc permis d'installer un couvre-feu dans la capitale ainsi que dans les plus grandes villes et, ce, à l'occasion d'une pandémie aisément guérissable à peu de frais et n'ayant pas un caractère si dangereux que cela, à la morbidité moindre encore aujourd'hui qu'hier.

    A croire qu'ils voudraient, mais veulent-ils vraiment quelque chose, à ce que la ville lumière s'éteigne comme à l'époque où elle se trouvait sous les bottes de l'Allemagne hitlérienne.

    Ceci au moment même où ils s'aperçoivent, ces pauvres bichoumoumous, que leurs gesticulations ne menaient qu'à la ruine du pays, appelant, invitant, encourageant, convaincant, exhortant les gens à prendre des vacances pour que l'hôtellerie survive.

    Nous plongeant de fait dans une double contrainte, à laquelle nos ribouldouilles sont incapables autant de la concocter que d'y songer, en une façon d'injonction paradoxale:P1050314.JPG

    "Si la pandémie revient bien et que je pars en vacance en en étant atteint je risque de contaminer d'autres personnes, sauf si cette pandémie n'était pas si grave que cela et que je peux partir, quiet, mais alors pourquoi me signifier ces deux messages si contradictoires?

    Cela ne cacherait-il pas quelques plans nauséeux, quelques complots machiavéliques cachés?"

    Voilà ce que se dit chacun en lui-même inconsciemment.

    En fin de compte non, il n'y a pas de Machiavel chez nos nounouilles, tout juste il n'y a plus de commandant à bord, Castex est un premier ministre qui ne ministre plus rien, si tant est qu'il ait un jour ministré quelque chose, quand notre président cire ses propres pompes en se contemplant dans son miroir magique:

    "Médiat, mon beau médiat, suis-je le plus beau et le plus apprécié de tous les présidents?

    -Non," répondit celui-ci, "Trump et Poutine, eux, sont adoré par les foules!

    -Comment," s'insurgea notre démiurge tout puissant, notre génie des alpages, "que l'on fasse appelle à tous les journalistes aux ordres, qu'ils déversent sur eux mon courroux olympien en leur crachant dessus tous mes défauts que je ne veut voir...!"

    Et pendant ce temps là, le navire vogue dans les flots tempétueux d'une économie s'effilochant au gré des élucubrations pandémistes qui se font dire génies géniaux.

    Tout juste il y a-t-il, de temps en temps, une petite voix ministérielle moins sotte que P1050567.JPGles autres qui dit, qui implore: "Euh, je crois que le bateau coule, partez en vacance, peuple adoré, je vous en supplie, je vous en conjure."

     

    Le monde entier rétréci:

    L'un de nos pauvres saltimbanques télévisuels du verbe journalistique empli de fausseté, ouï naguère en une soirée tranquille par votre serviteur, faisait état de ce que le monde entier, lui aussi, luttait contre ce vilain virus aux forces amoindries et, de ce que j'ai pu en saisir, en faisait une liste exhaustive que voici: l'Allemagne, la Belgique, la Hollande, l'Italie, l'Espagne, la Grande-Bretagne, l'Australie, la Suisse, le Canada, le Brésil (en oublierais-je un ou deux?).

    Triste monde rétréci à si peu de pays et à ces moindres continents où même les Etats-Unis-d'Amérique en furent oubliés.

    Puis d'énumérer, presque par gourmandise, comme étant de pure normalité, quelques interdits malfaisants antidémocratiques auxquels les peuples se doivent de se plier, interdiction, chez-soi, de réunion familiale ou amicale de tant de personne, nouvelles réclusions, regroupement dans les rues tout aussi prohibé, fermetures de débit de boisson et de restaurant, obligation du masque sous peine de prison, et j'en omets...P1050230.JPG

    A croire que tous veulent assurément cacher à leur population le fait que, dorénavant et en raison des coupes budgétaires drastiques dans leur système de santé, il n'y a encore que moins de place de réanimation dans leurs et nos centres hospitaliers qu'au printemps dernier.

     

    Zeus commence par rendre fou ceux qu'il veut perdre:

    La folie, c'en est mon hypothèse de travail, s'est emparé de tout ce clergé américanolâtre néolibéral monétariste en diable.

    Dieu Amérique en dollar en en ayant choisi les plus insensés pour leur sacerdoce, se retrouve dorénavant à se coltiner une bande d'énergumènes dont personne ne peut dire la nouvelle bonne et ruineuse idée que chacun prendra.

    Là-bas, outre-Atlantique déclinant, les ânes démocrates et les éléphants républicains s'y disputent, bientôt peut-être bien les armes à la main, de savoir qui gouvernera le pays.

    Chacun mettant toutes ses forces dans la balance, il n'y reste plus personne pour se pencher sur les décisions malséantes des gouvernements de leurs colonies les plus proches d'eux, ceux sus-nommés.

    P1060040.JPGNe jetant qu'un œil rapide sur ce qu'il peut se passer dans ses possessions sans prendre le temps de leur donner quelle qu'ordre que ce soit.

    Sans plus de gouvernail, ces dernières partent à vau-l'eau, se laissant bercer par ces forces mystérieuses de la fadaise la plus crue les menant vers tous les outrages.

    Ailleurs, partout, l'on regarde mi goguenard, mi consterné, cette fuite éperdue de ces gouvernement semblant devenir fou.

    Il n'est que la France, quand nous aurons enfin retrouvé notre destin, quand nous serons enfin sevrés des étouffantes embrassades constrictors de Tonton Sam, quand enfin nous seront libérés du carcan manifeste d'une Union-Européenne sous les fourches Claudine d'une Germanie cachant la même ruine que nous-autres, quand enfin nous en seront à notre indépendance nationale;

    Oui, alors, il ne sera que la France pour calmer ces jeux absurdes et sans sens dedans lequel nous sommes tous, parce qu'une fois encore, ce sont nous, les français, que les peuples attendent pour qu'enfin la réelle modernité puisse émerger.

    Pour qu'enfin le réel progressisme vienne à nous.

     

     

    THEURICP1060185.JPG

  • De quoi nos angoisses se tiennent-elles?

    Bourdon Terrestre (Bombus Terrestris)

     

    Bonjour tout le monde,

     

    Avant-propos:

    Il est de fait que, quand bien même cela est tu, les pays européens à l'intérieur de l'union et donc au sujet de la France,  en tant que colonie étasunienne, se trouvent en un statut similaire à celui qui prévalait pour le Vietnam au sein de l'Indochine française.

    Le nier en insultant le porteur de cette affirmation basique c'est faire preuve de forfaiture, au mieux, d'une forme collective de névrose, au pire.P1060215.JPG

    Notre problème, en tant que citoyens français colonisé, est double:

    1)-Cela nous a conduit à un retard évolutif et de développement de notre patrie de près d'une trentaine d'année, tant scientifiquement, artistiquement, économiquement, technologiquement, intellectuellement..., voire même à ce que cela nous en ait fait gravement rétrograder sur tous les plans.

    C'est bien parce que notre position de colonisé est au minimum minimisé quand, majoritairement, il est dénié, que je me vois contraint, pour rendre cette affaire d'évidence, de me montrer peut-être quelque peu excessif à l'endroit de l'imperium thalassocratique US.

    Bien que puisque l'on ne prête qu'aux riches, quelle que soit le type de richesse, et au vu des multiples complots que cet empire complotiste a pu se révéler être coupable au fil de son histoire proche d'un petit peu plus de trois siècles, il est probable que de cet excès dont, sur mon blog, je me fais montre soit bien en deçà de la réalité;

    2)-L'aspect primitif de la société US, se pensant l'alpha et l'oméga anthropologique de la perfection en tant que peuple à la destiné funeste manifeste, ceci doublé de l'intrigue manipulatrice continuelle dont elle fait preuve à notre égard en voulant, de toutes forces, que nous devenions leur semblable-;

    Ceci, dis-je, nous conduit à une angoisse importante qui, au fil des sept décennies P1060029.JPGpendant lesquelles cet état de fait s'est développé, s'en est accrue aujourd'hui d'une manière telle, et en raison même de sa négation devenue quasiment catégorique, que cela conduit toutes les échelles hiérarchiques de la population à voir ladite angoisse se transmuter en une instabilité mentale plus grande encore, prenant différentes  formes, jusqu'à une violence de toutes sortes.

    C'est bien parce qu'il y a refoulement collectif de cette réalité première de notre domination par un empire malveillant, ce que nous savons (de Marseille) fort bien,  tout en le considérant comme absolument bienveillant, ceci en niant mordicus que nous puissions souffrir de cette bivalence sous la forme de cette auto-injonction paradoxale, l'ensemble étant non exprimé, nous conduit à voir s'augmenter les dites instabilités mentales à mesure que l'empire décline.

    Parce que du fait même que, justement, les causes véritables de l'origine de cette angoisse multidécennale n'est que peu ou  non consciente, que comme nous avons, au fond de nous-même, cette relation ambivalente d'avec les USA, alors, tout signe de son affaiblissement ne peut que nous mener à des réaction plus ou moins hystériformes, survenant parfois sans raison véritable.

    Il est vrai, moi aussi, il n'y a encore que peu de temps, je n'avais pas saisi cette réalité première.

    De la nature des USA et de notre vision à tortP1060206.JPG manifeste mais faussé de ce qu'elle serait:

    L'état profond étasunien est un petit malin: il laisse à croire que grâce à lui l'Allemagne peut assouvir son fantasme de recréer l'empire carolingien et, à la France, de ce que sa souveraineté est définitivement détruite et son pays transformé en länder.

    Ô les deux beaux mensonges que notre colonisateur laisse entendre à notre endroit sans jamais l'exprimer véritablement, tout en détournant notre regard du véritable coupable de nos difficultés; les Etats-Unis-d'Amérique.

    Déjà l'Allemagne, quand elle se retrouve à regimber pour telle ou telle raison face à l'empire, retourne directement à sa niche en couinant dès lors que notre bon maître lui fait les gros yeux.

    Ensuite, ledit empire carolingien était infiniment moins étendu que ce que peut être que l'Union-européenne, sans compter que si la Germanie en a les clefs ce n'est juste que pour les porter, et s'il se révèle qu'elle veuille en ouvrir les portes, ce qui me semble en être tout de même de sa velléité, alors la thalassocratie impériale détruira la maison unioniste jusqu'à ses fondations.

    De fait, notre domination par l'empire US est un tabou et, ce, depuis longtemps quand, dans le même temps, sa nature réelle, thalassocratique, ne put, de ce que j'en sais, être comprise que depuis quelques années seulement par Christian Greiling de son site: "Chronique du grand jeu" sous le pseudonyme d'Observatus Politicus P1060093.JPG(duquel je vous ai déjà fait cas).

    Les Etats-Unis-d'Amérique est un pays extrêmement jeune et, déjà, dès les années cinquante, il se disait de lui que: « Les États-Unis d’Amérique sont le seul pays passé de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation. » 

    De fait, celui-ci ne peut perdurer en tant que tel, tout simplement parce que, s'il est déclinant (contrairement à ce que j'ai pu en concevoir par le passé) c'est qu'il est entré, dès les années soixante, dans un processus civilisationnel où sa nation ne peut que traverser les mêmes tourments que toutes civilisations ont pu connaître par le passé (poils aux nez).

    C'est pourquoi il ne peut qu'être ardu de définir les étapes par lesquelles il passera mais que nous ne pouvons qu'être assuré que cette crise première qu'il traversera, qu'il traverse déjà le laissera, pendant des décennies au moins, hors de tout enjeu international, ou alors à la marge.

    C'est çà qui nous conduit, jusqu'à maintenant, à cette angoisse existentielle: nous pensions que les USA étaient le nec plus ultra de l'évolution sociétale, culturelle et anthropologique, que grâce à eux nous vivrions une paix éternelle, venant en écho à la lointaine pax romana, étasuniens se croyant eux-même résurgence de l'Empire Romain d'Occident, ce qui n'est que fariboles, billevesée et rêveries.

    Nous pensons cela inconsciemment, tout en ne voulant pas être sous leur domination, tout en désirant résolument être son 51ème état, tout en haïssant sa réalité sociale & culturelle, tout en voulant lui ressembler et en adopter les code, tout en  considérant leur caractère arriéré, etc, etc, etc, etc... !P1060130.JPG

    En des allers et retours angoissant entre amour et détestation, visible par le ridicule rejet de Monsieur Trump ainsi que de l'affection dérisoire pour Monsieur Bilden de la part de nos journalistes et chroniqueurs (qu'adore les alsaciennes) cornichons.

     

    L'UE comme ersatz d'USA offert par notre mentor, une sorte de réconfort carcéral:

    Hormis la Pologne qui n'a aucune confiance en ses voisins européens, sauf des pays nordique et encore, tous les autres de l'est ne sont rentrés dans l'Union-Européenne et l'OTAN que contraints et forcés par l'empire, mais aussi de par leurs intérêts bien compris: ils s'industrialisent sur notre dos!

    De fait, il n'en faut que de peu pour qu'il nous quittent avec armes et bagages en nous laissant ruinés.

    Pour ceux de l'ouest, dont nous sommes, les Etats-Unis représentaient, en plus d'une toute-puissance qu'ils n'ont désormais plus, l'Eldorado, la Terre Promise, là où couleraient le lait et le miel et où Wall Street représenterait la cité d'or d'où ruisselleraient toutes les richesses, le lieu où existerait la corne d'abondance ressuscitée.

    C'est en cela, en ce fantasme européen vain et dérisoire, et affin que la mainmise étasunienne puisse s'effectuer en plein sur l'Europe, qu'il leur a fallu, aux services manipulateurs US, en soudoyant depuis 70 longues années l'élite du et des pays, mettre progressivement, tout doucement en place une succédané d'Amérique qui, au fil du temps, pris différents noms: CE, CEE..., pour qu'aujourd'hui nous nous retrouvions, nous aussi, avec une union, l'Union-Européenne, et une monnaie, l'euro, avec une jolie même double barre "-" traversant l'E: €.

    C'est cela qui a à un tel point abâtardi notre société et, ce, de tous points de vues, P1060353.JPGnous conduisant aujourd'hui aux affres de l'iniquité, de la pauvreté, de la violence, de l'inculture et de la sottise: de vouloir ressembler aux américains.

     

    les pigeons de France:

    En France notamment, une coterie de quelques dizaines de milliers d'individus dont nous connaissons la plupart des visages dans les médiats officiels, sont totalement inféodés à l'état profond US et/ou à leurs oligarques, dont aux entreprises pharmaceutiques et aux société internet, entre tant d'autres.

    Ce ne sont pas seulement nos entreprises qu'ils achètent, ce sont aussi nos cerveaux, parfois bien fait, qu'ils corrompent, qu'ils endoctrinent depuis si longtemps, jusqu'à faire émerger, chez ces nôtres concitoyens, un état mental confusionnel de les mener part trop au mensonge.

    Notre état profond, la haute administration et les PDG des banques, nos oligarques, les riches détenteurs de nos médiats payés par nos impôts, ne sont que les dindons d'une farce pire encore qu'il peut en être pour nous, simple quidam, ceci parce qu'eux, ainsi que leurs employés du monde politique, médiatique et pour partie économique, sont infiniment plus circonvenus que nous ne le sommes, agissent essentiellement pour les intérêts impériaux et non pas pour les leurs propres et, encore moins, pour ceux de la nation.

    Nous pourrions le dire de cette manière grossière et imagée que nous utilisons tous avec plaisir (ne nous le cachons pas) dans le langage commun: "Ils se font tous baiser la gueule par les ricains dans les grandes largeurs!"

    Et quand en viendra le moment, ils se devront de payer cette gabegie, la faillite du pays, leur collective traîtrise en France comme ailleurs: la colère populaire sera tropP1060197.JPG importante et il faudra bien la calmer.

    Nous faudra-t-il envisager d'achever une épuration du pays qui, en 1944, ne fut que partiellement effectuée en raison des ordres donnés, déjà à l'époque, par notre bon maître au gouvernement d'alors?

    Sommes-nous dans une situation analogue?

    Quand ceux, de l'état profond et de l'oligarchie US, se la couleront douce en regardant, rigolard, gesticuler comme de pauvres pantins leurs petits subalternes français faisant face à leurs juges et à la vindicte populaire.

     

    Etats-Unis-d'Amérique & Union-Européenne, leurs liens indéfectibles d'avec leur fin:

    Dès lors que l'imperium transatlantique commença à montrer de graves signes de faiblesses, dès un petit peu avant la magistrature de Sarkozy, cette angoisse déjà ancienne composée de ce malaise entre notre amour et haine pour les States, se mua en une douleur due à la compréhension viscérale de sa prochaine disparition.

    Qui ne put qu'accroître d'autant plus cette angoisse, conduisant à une grande P1060402.JPGanxiété, voire, pour certains, à de l'effroi (il en était de même pour les communistes d'il y a trente ans).

    Nous savons tous, en effet, quand bien même ce ne serait que largement majoritairement inconscient, que ce fantasme d'Amérique sous les traits de l'union disparaîtra soit juste avant, soit en même temps, soit tout de suite après la disparition de l'empire, quelles qu'en soient les raisons et la façon avec laquelle cela se fera.

    Cet ersatz d'une puissance impériale en déclin très avancée que sont les UE/€/OTAN, puissance à laquelle les européens s'imaginent de participer par réflexe pavlovien, les conduisent, la France et la Grande-Bretagne (sortie de l'UE, toujours dans l'OTAN) en tête, à suivre, voire parfois à surenchérir, en une toquade dérisoire, les tentatives toujours plus inefficaces de l'imperium à contenir les poussées des deux puissances terrestres que sont la Russie et la chine.

    De ce qui se nomme le grand jeu.

    Quitte, pour cela, à déstabiliser gravement certains pays, comme il en fut de la Syrie, de l'Irak, de la Libye...

    Maintenant que l'effilochage étasunienne tend à devenir tellement voyant que même l'ahurissante monté de son chômage n'arrive plus à être camouflée, cette angoisse muée en douleur en devient une plus que panique, une épouvante intérieure d'une telle violence qu'un certain nombre de personnalités, parfois collectivement, craquent, en commençant à montrer des signes de décompensation mentale.

     

    Des français de toutes origines:P1060306.JPG

    Quelle que soit notre couleur de peau tout comme de notre religion d'origine, la grande majorité d'entre-nous, les français, vit et souffre de ce qui est décrit plus haut.

    Comme j'ai pu l'expliquer par le passé, comprendre la cause, ou plutôt "le causal" (en toute fin de page) d'un événement permet d'en saisir les fondements de l'ensemble:

    ...........

    1) J'appelle un « causal » l'ensemble des relations entre les causes (antérieures) et leurs effets (postérieurs), c'est l'unité de causalité.

    2) Les causals sont simples.

    3) Leurs effets sont complexes.

    4) Les effets cachent, avec le temps, les causals et leurs causes.

    5) On ne peut véritablement comprendre un effet qu'en en comprenant son causal et ses causes.

    ..........

    Saisir, donc, autant les raisons pour lesquelles l'empire thalassocratique US a,  depuis tant de temps, suivit la même stratégie de domination (Le syndrome de l'ortolan), les mécanismes par lesquels il nous a mené là où nous en sommes aujourd'hui, ne peut que nous conduire à percevoir la réalité de notre situation tant politique, économique, sociale que mentale.

     

    Les français à la peau noir fraîchement immigrés P1060208.JPGde pays africains et d'une minorité de nos concitoyens des  DOM/TOM:

    Pour un certain nombre de ces français, leur pays d'adoption ne leur est qu'un pis-aller, ne s'agissant pas d'un jugement mais d'une réflexion quant à la nature humaine.

    Là-bas aussi, outre-saharien, le rêve américain y est tout aussi prégnant, et quand notre bon maître à tous vit de ses citoyens noirs se révolter contre les blancs, à tort ou à raison, le même sujet pour ceux qui vivent ici ne se trouvait pas en France.

    Alors il leur fallut qu'ils trouvassent un événement similaire pour tenter de se faire croire qu'eux-mêmes vivaient aux Etats-Unis-d'Amérique.

    Le seul cas qu'ils découvrirent ce fut celui d'un certain Traoré, mort il y a 4 ans, truand véritable et non pas d'une classe moyenne apaisé, violent et sans scrupule, peut-être bien pervers puisque ayant violé son voisin cellulaire.

    Ce qui, toujours dans ce fantasme de se croire américain, agita les médiats, le gouvernement et la classe des pseudos intellectuels, blancs et noirs au demeurant, frétillement bien entendu récupéré par l'oligarchie US qui remit à sa sœur un prix, dit BET, à prononcer bête.

    Il y a peu, un débat télévisuel fut établi entre ces façons d'intellectuels à la peau noire qui fut dirigé, cela est à remarquer, par un animateur à la peau blanche, formalisant ainsi ce qu'eux-mêmes considèrent comme étant une domination.

    Ce que moi-même perçois comme étant une forfaiture à l'encontre de tous ceux de nos concitoyens aux si petites différences ne pouvant qu'être mes égaux.

    En ce qui concerne les déboulonnages statuaires, il ne s'agit là que de l'ignorance historique doublé d'un anachronisme morbide de gens n'ayant qu'une approche culturelle très limité.

    Il est vrai qu'il y eut aussi de nos concitoyens des Antilles, de la réunion et d'ailleurs qui, eux aussi, jouèrent au noir  américain, ceux-là même qui poussèrent à ce que leP1060215.JPG livre "les trois petits nègres" changea de nom, toujours ce sempiternel anachronisme dérisoire.

    Le problème est que ces gémissements et pleurnicheries les accompagnant peuvent pousser d'autres français à retrouver de vieux réflexes racialistes qui, en ces temps difficiles, peuvent les mener à trouver là des boucs-émissaires faciles à désigner.

    Il est à noter que de l'autre coté de ce panorama peu ragoutant, il y a ceux qui désignent comme étant progressistes les personnes blanches et noires ainsi que les partis politiques qui soutiennent ce mouvement ridicule, toujours de la part de pseudo-intellectuels qui, continuellement, n'utilisent jamais les mots en leur sens véritable.

    Les indigénistes, les Mélenchonistes, les écolos de EELV, les macronistes, Lutte Ouvrière et tutti quanti seraient-ils progressistes?

    Non!

    Comme tous ceux qui sont unionistes eurolâtres, ils sont juste réactionnaires.

    ( Le progressisme consiste à considérer que l'Être Humain se doit de développer autant ses connaissances que ses capacités, tout en étant pourvu de cette humanité véritable qui façonne l'esprit de telle manière que l'on ne peut s'occuper des autres que si et seulement si l'on commence par s'occuper de soi-même, de ses proches et de ses concitoyens.

    Le reste n'étant que mensonge et forfaiture misérable! )

    P1060063.JPG

     

    Le véritable ennemi de l'Islam Sunnite c'est l'islamisme:

    L'islamisme est entrain de détruire l'Islam Sunnite.

    Cela peut sembler étrange d'écrire cela, en effet, ce rigorisme doctrinaire religieux se diffuse dans nos banlieues et fait craindre sa violence partout où il s'épanouit.

    Or, l'ensemble de ses porteurs sont pris dans un piège logique dont il leur est impossible de se sortir.

    En effet, le discours qui y est tenu et celui sous-jacent, certes appelle à retrouver la pureté originelle de l'Islam, mais aussi et surtout affirme vouloir lutter autant contre la toute puissance occidentale, contre celle présupposé des juifs, et dès lors d'Israël, mais aussi, grâce à ce retour à ladite pureté, contre les déviances de l'ordre économico-sociétal du néolibéralisme.

    Cependant, il est à remarquer que tous les états qui, de près ou de loin, soutiennent tous les mouvements d'un intégrisme sunnite, dont l'Etat-Islamique, sont alliés aux Etats-Unis-d'Amérique et, dès lors, à Israël, qui tous sont néolibéraux, Turquie comprise puisque participant à l'OTAN.

    C'est cette même contradiction majeure qui existait chez les communistes internationaux, liés, quand à eux, à l'Union-des-Républiques-Socialistes-Soviétiques et qui, dès les années 70/80, mena à une autodestruction du communisme international et de ceux nationaux.

    Mais autant ce dernier était un mouvement politique qui entraîna dans sa disparition la sociale-démocratie, sous forme du Parti Socialiste en France,, autant ledit intégrisme religieux ne peut que conduire à celle de l'Islam Sunnite.

    Quoi qu'ils puissent s'en entendre dire part ailleurs pour se justifier.

    A ceci s'y rajoutant le fait que les pays de la péninsule arabique, l'Arabie-Séoudite auP1060486.JPG premier chef, quand bien même ne soutiendrait-elle plus le Wahhabisme, s'affichant comme détenant la pureté musulmane, trahirent et trahissent par leur élites les obligations de leur foi.

    Il est d'ailleurs à remarquer qu'à quelques exceptions près, en causes ou en effets, tous les attentats qui eurent lieu en Occident furent très utiles pour les pouvoirs en place face à leur peuple récalcitrant.

    Il ne faut pas s’étonner, dès lors, qu'en France les écolos gnangnan et la France-Insoumise à l'insoumission si légère ont une telle appétence pour ledit islamisme intégriste qui n'est, tout comme ces deux partis politiques et ceux de leurs alliés, que le bras armé des oligarchies néolibérales, mais aussi de l'état profond US.

    Le Rassemblement-National et le macronisme se servant, eux aussi, de l'islamisme pour accroître leur notoriété, mais en son inverse en nous laissant à croire qu'ils luttent contre.

    Il est à remarquer que nos médiats télés, détenus par les oligarques nationaux et US, posent ces islamistes, certes comme des ennemies de l'occident, ce que, nous l'avons vu, est faux, mais aussi comme étant l'opposition au néolibéralisme, surtout dans sa dimension sociétale, comme étant les héros de la lutte de la vacuité du type de société que l'on nous impose.

    Ce qui ne peut que nous montrer, sinon une affinité, disons plutôt une convenance politique et médiatique voilée sous la forme d'un rejet feint, n'oublions pas que c'est la CIA  qui avait inventé Al-Qaïda.

    Il est à noter que l'instrumentation turque pour ces mouvements ne peut que mener, là encore, à accroître le dépérissement du sunnisme pour les raisons évoquées plus haut.

    P1060148.JPGTout cet ensemble étant largement tu, voire même refoulé par la majorité de tous ces acteurs.

    Alors demandez-vous, chers musulmans, où se trouve réellement le danger de votre religion.

    N'oublions pas que Islam veut dire soumission et l'oligarchie transnationale en adore l'idée, et les liens puissants entre le sunnisme et le néolibéralisme fera que quand les USA ne seront plus, cette religions risque, aussi, de disparaître.

    Ne soyons pas surpris si, par un simple effet du hasard, un attentat islamiste avait lieu peu de temps avant que la loi portant sur les urgences hospitalières payantes ne se mette en place en Janvier.

     

    L'effondrement des USA en miroir de ce qui avait prévalu en l'URSS:

    J'ai vous avais montré dans mon billet précédent les quelques ressemblances de faits US que j'avais remarqué, similaire à ceux qui y avait précédé la disparition de l'URSS.

    Il y en a une que j'ai relevée lors de l'écoute d'une vidéo québécoise où y était montré que les deux candidats aux élections présidentielles US sont d'un âge avancé.

    Cela a le nom d'une gérontocratie, soit le gouvernement par les anciens.

    Je me souviens de ce qu'avant que Monsieur Gorbatchev fut élu, nos médiats télévisuels, seuls ceux d'état existaient à l'époque, un petit peu moins phagocytés par l'empire, employaient cette expression en une manière ironique pour désigner le gouvernement de l'URSS de 1964 à 1985.

    Or, il est à remarquer, donc, que ce soit d'une bonne part du personnel politique desP1060185.JPG USA comme de ses oligarques, que celui-ci est devenu une gérontocratie, il n'est qu'à voir l'ancienneté des propriétaires des GAFAM.

    Ne sachant de ce qu'il en est de son état profond, qui risque d'être dans une situation similaire.

    Vous remarquerez qu'il en est de même du personnel politique et économique français et, cela est à prévoir, de l'administration bruxelloise, et quand bien même Monsieur Macron est plutôt jeune, lui-même fut formé, non pas seulement intellectuellement, pas sa femme et par des personnalités tels que Minc et Attali ayant longuement passé les ans.

    Le problème que pose une gérontocratie c'est que la vieillesse, à de rares exceptions près, est excessivement conservatrice par nature: arrivé à un âge avancé, remettre simplement en question ce qui a constitué sa vie peut être psychiquement déstructurant.

    Dès lors qu'un événement sortant des habitudes survient, il est prévoir qu'une telle gouvernance se retrouve totalement submergée par cette nouveauté, ne faisant qu'appliquer les recettes passées qui, bien entendu, se révéleront totalement inefficaces, voire contre-productrices, c'est-à-dire ne faisant qu'accentuer les mauvais effets de ladite nouveauté.

    C'est ce à quoi se confronte aujourd'hui la majorité des gouvernements occidentaux, d'où, justement, leurs tendances à tenter de contrôler leur population par ce port du masque obligatoire, en raison du SRAS-COV-2, dépassés qu'ils sont par une pandémie ne se montrant pas si dangereuse que cela, sauf en ce qui concerne les personnes âgées, ce qu'ils sont majoritairement (peut-être est-ce là la raison première de leurs actions déraisonnables, venant en complément du billet antérieurement écrit).

    Parce que plus on avance en âge, plus l'on connaît la valeur de la vie mais plus le risque est de ce que l'esprit se rétrécisse.

    Ils sont donc pris entre trois feux, les demandes ordres oligarques et US, la nécessité de faire repartir la machinerie économique et leur craintes compréhensibles d'une maladie, pour leur âge, mortelle.

    P1050817.JPGAinsi supposerais-je qu'eux aussi font face à plus du double, d'une triple injonction paradoxale qui vient en accroître d'autant le stress manifeste dont ils souffrent en raison de leur grande incompétence.

    Ce qui ne les exonère en rien de leurs actions néfastes mais en explique le contenu.

     

    En France:

    Nous nous retrouvons à la croisée des chemins.

    Les partis politiques montrent tous leur allégeance à l'empire thalassocratique US ainsi qu'à l'Union-Européenne, que cela soit formel ou dissimulé, sans que presque personne n'en relève le fait.

    Sans que, de plus, nous ne voyons poindre une réelle opposition organisée.

    ( Depuis le scandale ayant eu lieu à l'UPR, sa perte de ses forces vives, ce parti est trop affaibli pour compter réellement. ceci d'autant plus que cela touche son président, Monsieur Asselineau, pouvant, de fait, être dorénavant facilement manœuvré. )

    Ce rêve américain plus ou moins inconscient (regardez les pubs) s'effilochant, cela fait grandir une angoisse de la population dans son entier, venant, de plus, se fracasser sur les multiples errements gouvernementaux et de leurs conseillers, tant au sujet de la pandémie que du reste de leurs décisions.

    Je ne sais pas, amis lecteurs, quels ont été, sont et seront vos décisions en cela, mais, comme je vous l'ai montré plus haut, comprendre et être conscient de l'origine de nos difficultés se doit d'être au centre de vos réflexions.

    Un empire existe suivant quatre phases: son développement lié à sa dynamique interne, une stabilité plus ou moins longue, un déclin inéluctable et inexorable suivit de sa disparition.

    Il ne peut en être autrement puisque dès que ses capacités de croissance arrivent à leur terme, y débute une désorganisation causée par son affaiblissement dès que sontP1060163.JPG atteintes les limites territoriales de sa domination.

    Nous sommes parvenus à la phase quatre de notre domination sans que cela ne soit véritablement pensé et toute réalité qui ne l'est pas se retrouve refoulé, agissant sur nous d'une manière subliminale, nous nous retrouvons donc dans l'obligation de nous justifier de nos actes et de nos réflexions puisque nous ne voulons ou ne pouvons pas en comprendre le sens.

    A ceci, s'adjoint cette angoisse spontané et peu ou non éprouvée parce que inconsidérée (non considérée) qui, du fait de cet ensemble, ne peut, comme je l'ai montré plus haut, que s'accroître à mesure de la dissolution des forces impériales, montrant ainsi que les  USA sont entrain de disparaître en tant que notre mentor et prêt-à-penser, voire même, peut-être, en tant que pays.

    Après plus de 70 ans de propagande nous faisant croire que nous sommes autres que ce que nous sommes réellement et notre réveil cauchemardesque de comprendre cela confusément;

    Ceci au moment même où la cause véritable de ce fait formel en vient à disparaître, accompagné du délabrement important de notre pays dont de plus en plus de gens souffrent (quand apprendrons-nous qu'un enfant est mort de faim en France?);

    Nous nous retrouvons de devoir, en plus de sa bientôt reconstruction, renouveler des élites qui furent, pour la plus grande part d'entre-elles, part trop endoctrinées pour pouvoir, en cela, être utiles à la nation.

    Il est de fait que la France, bien plus que la plupart des nations, se doit d'en changer pour pouvoir repartir sur de nouvelles bases et, ce, tous les 150 à 200 ans environ.

    La dernière fois que cela s'est produit véritablement ce fut lors de l'émergence de la IIIème République, les deux guerres mondiales qui s'en suivirent ne virent pas un tel renouveau, sauf à la marge.

    P1060268.JPGPour que tout cela se passe au mieux, comme j'ai pu déjà l'expliquer précédemment, c'est à cela que nous nous devons de méditer.

    Ce travail, digne en tous points de nos aïeux, se doit de débuter au plus tôt, sinon dans l'action, du-moins dans sa préparation.

     

     

    THEURIC

  • Billet d'une heure: la logique en lutte contre l'angoisse.

    Guêpe commune, que je vous avais déjà présenté sur une autre photo.

    Je suis particulièrement fière de l'avoir prise en plein vol, quand bien même cela ne fut dû qu'au seul hasard ou au plaisir de l'animal de poser pour moi, sans que je ne le lui aie demandé, au demeurant.

    Bonjour tout le monde,

    En fait d'une heure, ce billet m'en a pris trois à écrire...

    De la rétrogression historique:

    Je les apprécie ces jeunes qui, utilisant un outil, l'informatique, qui me reste pour parti abscons, ceci via internet, retrouvent les allants politiques de cette époque lointaine des débuts de la troisième république.

    Ainsi, sur ce qui se fait appeler la toile, le royalisme recommence à s'y faire un débat ayant sa cohérence.

    Mais aussi les libéraux économiques nous y montrant qu'ils redécouvrent la valeur des frontières, bien que ceux-là ne soient pas tous  de la toute première jeunesseP1050989.JPG, loin de là, à l'exemple de Charles Gave.

    Le site de ce Monsieur, jeunot (je le taquine) au pseudonyme d'Akina, du A entouré d'un cercle, symbole de l'anarchie, à la vision censée au sujet de la gestion gouvernementale passée comme présente de la pandémie au SRAS-COV2, expose ce retour d'un anarchisme autant militant qu'intelligent qui avait disparu de la scène en même temps que Georges Brassens, quand il s'en alla en son long repos sur les hauteurs de la plage de Sète.

    Et nous avons tout autant l'émergence de ce mouvement républicain rude, voire pouvant être dure, d'une probité absolue, de ce républicanisme patriote dont George Clemenceau fut la figure de proue et que, quand bien même en pousseraient-ils de hauts cris, Tatiana Ventôse et ses confrères du Fil d'Actu retrouvent progressivement toutes les marques, jusqu'à ces nécessités frontalières auxquelles ils ne pourrons, un jour ou l'autre, que concevoir.

    Ne nous reste plus qu'à percevoir qui, dans cette recomposition politique rétrogressive, représentera la mouvance d'un socialisme vrai et humaniste dont les détenteurs du nom sont, aujourd'hui, les traîtres déclaré de ce que fut un Jaurès qu'ils honorent, de cette hypocrisie que le vice rend à la vertus, à l'exemple caricatural d'un François Hollande bouffi de sa suffisance.

    P1060261.JPGAinsi cette rétrogression historique, en France, poursuit sa route.

     

    Covid, angoisses et violences:

    Ce que j'ai pu le plus apprécier chez Akina (bien que peu s'en faut qu'à la suite il puisse m'agacer) fut d'observer que les messages gouvernementaux au sujet du vilain virus, qui n'en fini pas de s'affaiblir, nous en verrons plus tard la suite.

    Ce que j'ai pu le plus apprécier, dis-je, chez-lui, ce fut de montrer que lesdits messages gouvernementaux là-dessus sont continuellement contradictoires,ce qui mène la population à subir des doubles contraintes continuelles.

    Or, il s'agit là d'une torture ( je pèse mes mots) psychologique d'une violence première: le cerveau humain ayant les plus grandes difficultés à gérer de telles injonctions paradoxales, cela ne peut que rendre psychiquement malade un nombre très important de français.

    D'où l'angoisse des franciliens lorsqu'un avion, dépassant le mur du son, avait émis ce bang caractéristique, pensant qu'il s'agissait d'un attentat ou d'un grave accident industriel (moi-même, en région parisienne Mercredi, entendant ce bruit, ne pensait pas qu'il pût y être ainsi question du son émis par un aéroplane volant à grande vitesse).

    Les violences gratuites en accroissement, ayant surtout lieu dans les grandes métropoles, dont nous entendons parler de manière récurrente, ne peuvent que venir de là, ceci suivant nos trois longs mois de confinement qui, déjà, fut grandement perturbateur.P1060033.JPG

    Ce fait est l'une des perfidies de notre gouvernement, il est à noter que les pervers narcissique usent et abusent, eux aussi, de tels expédiant.

     

    Une débilité de plus: le grand reset.

    Nous entendons nombre d'économistes parler de ce fameux grand reset, soit la remise à zéro de l'économie mondiale.

    Si vous écoutez ce Monsieur parlant (de chez lui) depuis le site Planète 360, vous comprendrez que le sujet consiste, pour nos grands financiers internationaux, de prendre le contrôle des monnaies mondiales pour tenter de sauver leur fortune.

    Ce truc de ces bons messieurs et bonnes femmes de l'oligarchie mondialisée est d'une absurdité sans borne, ceci pour une simple raison: la monnaie n'est pas l'économie à elle seule, mais permet, par son existence, à ce qu'une économie pérenne se développe, soit la croissance des usines, fabriques, cultures agricoles et exploitation  minières en des frontières semi-poreuses pays par pays.

    Ce fantasme des gens de Davos, s'ils le mettaient en place, ne faisant qu'accélérer la désindustrialisation en cours, ne les mèneraient qu'à une ruine plus rapide.

    A croire qu'à son époque Monsieur Brassens, au-delà des décennies, leur avait dès l'abord adressé cette chanson.

     

    P1050505.JPGLes USA ruinés, notre état voudrait que nous leur ressemblions:

    Il est de fait que les Etats-Unis-d'Amérique sont dans une situation économiquement catastrophique.

    Ceci est compréhensible, ils ont commencé leur désindustrialisation dix à quinze ans avant nous, soit dans les années cinquante à soixante.

    Que ce soit, en France, non pas toutes, il est vrai et heureusement, des sommités économiques du pays, de sa haute administration et de sa classe politique siégeant au gouvernement, dans les chambres délibératives et à certains postes électifs des grandes villes, départements et régions, il est loisir d'observer que, sûrement inconsciemment, ils agissent de manière à ce que notre nation puisse rattraper l'empire US dans son délabrement.

    Ainsi voyons-nous le macronisme niaiseux vendre, presque aux moins offrants, nos dernières entreprises, nos derniers fleurons, tout en menant une politique sanitaire telle qu'un nombre important de PME/PMI ne peuvent que fermer, mises, par leur gesticulations et inactions gouvernementales, en faillite.

    Conduisant inéluctablement à ce que la pauvreté y augmente de manière spectaculaire.

    Différentes raisons, cela est à concevoir, ne peuvent qu'être également soulevées pour comprendre la nature du résonnement conscient et inconscient en jeu chez tous ces ribouldingues, en plus de celui montré plus haut, ceci en une liste à la Prévert:

    1) De croire que c'est la même politique néolibérale, menée pendant des décennies, qui nous a conduit à ce fiasco funeste, qui pourrait résoudre nos problèmes;

    2) De ne pas vouloir voir, en un déni pathétique, que ladite politique mène l'économie mondialisée vers son arrêt totale, à la faillite US ainsi qu'à l'effondrement monétaire généralisé, de nous empêcher de le leur dire, de le clamer (c'estP1060186.JPG pourquoi je parle d'actions inconscientes);

    3) De ne pas vouloir assumer leurs fautes multi-décennales en une fuite en avant névrotique;

    4) De vouloir résolument placer un vaccin ou un traitement cher à la place de celui de l'équipe du professeur Raoult ayant fait ses preuves et peu onéreux;

    5) D'empêcher la population de se révolter en la traumatisant;

    6) D'obéir aux puissances économique mondialisées en nous menant à la crise économique dans ce fantasme montré plus haut;

    7) Enfin, pour la bonne bouche, en montrant au peuple que, ce coup-ci, nos baltringues agissent maintenant de manière concrète pour le protéger d'une pandémie qui, au fil du temps qui passe en ce début d'Automne plutôt frais, ne se révèle qu'encore moins dangereux qu'auparavant.

    Danger, encore potentiel, définitivement écarté si ce fameux traitement à l'hydroxychloroquine était généralisé.

     

    Ni angoisse, ni panique mais être prêt à tout:

    Il est de fait que nous nous devons de nous préparer, dès l'avant, de tout ce qu'il va se passer dans le futur, quoi qu'il puisse advenir.

    Il y a des événements évidents que nous pouvons prévoir, tel que cet effondrement fortement probable des monnaies, avec tout ce que cela entend.

    D'autres sont imprévisibles par nature, soit parce que nous n'y songeons pas, soit parce que leur survenue ne peut pas être conjecturée.

    Il nous faut donc nous sentir suffisamment adaptatif, quoi qu'il surviendra, et, surtout, d'être dans la démarche d'en saisir l'essence pour agir au mieux.

    Imaginez, par exemple, que comme la majorité de ce qui compose le WEB et le NET P1040871.JPGse trouve aux USA, si ce pays se retrouve à devoir faire face à une catastrophe de type d'une guerre civile, il est imaginable de considérer qu'internet cesserait tout fonctionnement, pour un temps plus ou moins long.

    Ceci avec tous les désordres que cela pourrait représenter.

    Et n'allez pas croire que nous nous retrouverions juste au-devant d'une sorte de totalitarisme internationale des oligarques monétaristes mondiaux, ce qui est, pour nous tous, une manière de considérer comme possible un semblant d'organisation.

    On s'en fout de ces crétins, ils n'en sont pas capable ou sinon pour un temps bref.

    Il va nous falloir reconstruire le pays et cela se doit d'être pensé dès maintenant et sur tous les plans, ça c'est mon travail de vous l'affirmer!

    Il n'est plus le temps des rêveries mais il faut regarder les choses en face, même si cela fait peur, même si c'est angoissant.

    Parce que sinon ce sera la panique qui envahira les esprits, et la panique conduit toujours au pire plutôt qu'au meilleurs.

    Alors, commencez par le commencement, amis lecteurs, pour ceux qui ne l'on encore pas fait: faites vos réserves, et si de vos connaissances sont de même avis, discutez entre-vous de nos risques potentiels et de comment les résoudre.

    Soyons logique, que diable, restons logique, faisons preuve de raison!

    Ah, j'oubliais de préciser: certes une guerre civile en France pourrait avoir quelques toutes petites plausibilité, à laquelle je ne crois guère, mais, surtout, c'est cette crainte, réaliste celle-la, qu'elle advienne dans l'empire US qui nous fait croire qu'elle puisse survenir ici, par notre projection de ce qu'il se passe là-bas, nous croyant nous-même énième état des Etats-Unis-d'Amérique.

    Une guerre civile, non, sauf possiblement en Allemagne, de la violence accrue, çàP1050196.JPG c'est possible!

    Et oui, toute la complexité de l'âme humaine se trouve là, entre-autre.

     

     

    THEURIC

  • Les choses de l'esprit: du début à l'achèvement d'une manipulation

    Abeille solitaire Adrena Fulva.

    Bonjour chers lecteurs,

     

    Une fois encore j'ai écrit en oubliant de mettre ce texte dans le brouillon, ce qui l'a momentanément publié,  je vous prie de bien vouloir m'en excuser.

    La pose de mes photos merdouille quelque peu, il y a donc un petit loupé que je n'ose corriger.

     

    Préambule:

    J'ai remarqué que, depuis peu de temps, la perception populaire de la politique évolue.

    Mais, pour le moins, il est observable que la période n'est pas d'une grande clarté, que même notre situation se montre plutôt flouté, obscure, peu compréhensible.P1050887.JPG

    La raison en étant de ce que nous entrons dans une période d'évolution rapide tant des événements que de la lenteur de notre perception et compréhension de la situation, de son origine et de son dynamisme, tant individuellement que collectivement (non, en effet, je n'ai pas la science infuse).

    Mais aussi et surtout que, tout doucement, nous quittons notre domination impériale US, ce qui ne peut que perturber les esprits.

    De fait, les événements tendent à s'accélérer et, tel un monolithe s'effondrant, lentement pour commencer, puis de plus en plus rapidement, le système politico-économique dit néolibéral, porté et sous égide de l'empire thalassocratique US, vacillant dès le tout début des années 90, en viennent tous deux dorénavant à montrer que, de leur verticalité passée, ils en arrivent à leur point funeste de leur horizontalité dévastatrice.

    Ils s'effondrent, entraînant avec eux tout ce qui leur est lié.

    ( Vous devez tout faire pour vous empêcher de paniquer.

    Si j'écris cela c'est pour que vous ne paniquiez pas! )

    Cette situation est naturellement angoissante pour tous parce que le plus grand nombre ne comprend pas ce qu'il se passe, ce qui est normal puisque nous avons été effondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civilemanipulé par ledit empire depuis très longtemps tout en en niant les faits, ce qui est aussi mon cas il n'y a pas si longtemps que cela.

    Il est à noter que de tous ceux qui traversèrent l'histoire, celui qu'est les Etats-Unis-d'Amérique est le plus hypocrite ou, disons en nous le nom, faux-cul, de tous, puisqu'il n'en a jamais reconnu directement le fait en agissant toujours dans une semi-obscurité, à l'image des rets tissés par un pervers narcissique.

    ( Je ne critique aucunement le peuple US, lui aussi en souffrant, mais toute la mouvance étasunienne et internationale qui nous a conduits dans cette situation devenant absurde et ruineuse. )

    Comme il en est de nombre de chose de la vie, s'en défaire nécessite différents  stades que nous nous devrons tous de traverser.

    Je me propose donc ici de mettre à profit ma malheureuse expérience d'une trentaine d'année pour vous proposer d'expliquer, à mon sens, ce qu'il se passe en nous.

    Avant-propos:

    J'ai regardé la dernière vidéo de la chère équipe du Fil d'Actu, commentée pareffondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civile Tatiana Ventôse, ces p'tits jeunes si intelligents (je les admire même si je peux être parfois en désaccord avec eux), et parcouru un certain nombre des commentaires les concernant qui, parfois, j'y reviendrai, ne leur sont pas toujours amènes.

    Cela m'a fait pensé à ma dernière réflexion, celle-ci concernant les étapes de la manipulation tant interindividuelle que collective, de son début jusqu'à sa fin, les victimes de manipulateur tout comme les relations de soumission de colonies sous le joug d'un empire.

    Dont nous y sommes tous, français comme européens, suisses compris, Occidentaux aussi, jusqu'à bien au-delà, soumis, par le fait de l'empire thalassocratique US depuis plus de sept décennies.

    Je me suis basé, donc, pour ladite réflexion, sur mon expérience propre d'avoir été manipulé à un pervers narcissique, portant le postulat que ce processus manipulatoire reste le même, quel que soit le nombre d'humain qui se trouve ainsi manœuvré, mais aussi de ce que le ou les manipulateurs soient ou non atteint de manipulation pathologique.

    Etant donné la domination mondiale des peuples de tous niveaux et depuis si longtemps par les Etats-Unis-d'Amérique, tant politiquement, économiquement, culturellement, symboliquement, scientifiquement..., même le langage en étant atteint, en étudier la trame mais, surtout, montrer les étapes menant à son achèvement me semble important.

    effondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civileCe qui nous importe maintenant ce ne sont non pas les mécanismes qui, progressivement, suggestionnent la ou les victimes, mais bien plutôt de ceux qui se produisent lors de l'achèvement de cette emprise.

    Mais, bien entendu, je ne vais pas ne pas débuter mon propos sans commencer par conter de ce que je pense du commencement de la prise de contrôle de personnes sur d'autres personnes, de pays sur d'autres pays, en un même phénomène individuel et/ou collectif.

    Je fais la part entre deux sortes de manipulations:

    -Celle de court terme qui, ici, ne nous concerne pas, celle de l'escroc voulant voler des naïfs, ou de la ruse militaire, telle que l'opération britannique Fortitude faisant croire aux allemands que le débarquement du 6 Juin 1944 aurait lieu aux environ de Calais plutôt qu'en Normandie;

    -Celle de long terme, de la prise de contrôle, par exemple, d'individu(s) par un malade mentale tel que mentionné ci-dessus, ou de celui d'un empire voulant assujettir une ou de nombreuses nations.

    C'est cette dernière qui nous intéresse.effondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civile

     

    Les mécanismes:

    J'ai relevé en cela neuf étapes qui, je le propose, conduisent les gens à devenir le jouet de leur(s) bourreau(x) puis qui les mènent à s'en libérer, parfois après de nombreuses générations s'il s'agit de peuples et d'états, ceci suivant les cas, ce que je vous expose:

    1) Le(s) désir(s) de(s) la future(s) proie(s): c'est à dire la recherche, consciente ou inconsciente de ce qui lui semble lui manquer, pour l'essentiel psychologiquement mais non pas seulement*, il s'agit toujours de combler un manque, comme de la recherche d'une identité sociale, de donner sens à son existence ( ce que le gourou, le nazisme, le djihadisme proposent...), mais aussi souvent de simplement vouloir être écouté, de solliciter une amitié, de l'amour, une protection, d'avoir un maître à penser...-;

    (Pour moi ce fut d'acquérir une meilleurs éducation et de ne plus être angoissé, ce qui est un comble, ou, collectivement, de ce qui s'appelait le rêve américain en ce qui concerne les européens, soit la paix et la prospérité éternelle, ce fantasme du paradis sur terre...).

    2) L'accroche par la séduction: consiste pour le ou les manipulateurs (institutionnels parfois, comme en ce qui nous concerne) de proposer, le plus souvent de manière subtile, ce à quoi son ou ses pantins fantasment en disant toujours oui, en ses tout débuts, à tout ce que le sujet ou le peuple désir, tout en commençant à placer les bases du verrouillage psychologique et/ou institutionnel sur lui-;

    A cette séduction, tous les empires ont débuté leur domination par la conquête militaire, USA comprises en ce qui concerne l'ouest européen et le Japon pendant la seconde guerre mondiale, pour les autres pays ce fut d'abord leurs crainte de ceux de effondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civilel'est et, surtout, de l'URSS et de la Chine qui en fut le moteur, ensuite, à la disparition de l'Union-Soviétique, ladite séduction US fut, pour l'essentiel, utilisé pour soumettre les anciens pays de l'est, doublée progressivement par des pressions culturelles, politiques, militaires et/ou monétaires via le dollar.

    3) Le développement de l'intoxication mentale et la mise en place de la soumission: s'effectue en quatre mécanismes:

    I) Le manipulateur donne l'illusion de la surpuissance, de son intelligence géniale et/ou de sa grande humanité..., suivant les désirs de sa ou ses victimes (oui, nous sommes victimes des USA, sans victimisation imbécile);

    II) Il fait alterner d'une manière ou d'une autre colère et peur chez sa victime qui, je l'ai déjà expliqué, mène à de la soumission;

    III) De la même manière et de façon concomitante, fait se succéder de la méchanceté parfois violente et/ou perverse à une gentillesse sous forme d'une fausse complaisance et amabilité, ce qui fait vibrer émotionnellement continuellement ladite ou lesdites victimes, ce qui la ou les empêchent de toute réflexion en déstabilisant leur mécanismes de penser;

    IV) En faisant monter une manière ou une autre de sensation de culpabilité.

    V) Le ou les manipulateurs font tout pour que sa ou ses proies se séparent de ses proches, parentelles et amitiés, mais aussi aient le moins de contacteeffondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civile possible entre-eux, à l'exemple des masques (vous remarquerez que les français, au sein de l'Union-européenne, n'ont que très peu de nouvelle des autres pays de l'union).

    4) Le profit de la manipulation: de tout le temps qu'elle dure, cette domination profite à son ou ses promoteurs mais jamais aux victimes ou de manière marginale, tant sur le plan:

    I) Psychologique, en donnant le sentiment de toute puissance aux manipulateurs en compensant un complexe d'infériorité important et, pour le pervers narcissique, de se nourrir de sa propre culpabilité due à sa perversité-;

    Il est à remarquer qu'en ce cas les USA tout comme les pays européens de l'ouest souffrent d'un tel complexe (bien que la monté en puissance des empires européens ait été due, d'abord, à la concurrence féroce et importante que tous ces pays se livraient les uns contre les autres), venant pour le premier de son sentiment réaliste d'être un peuple de structure anthropologique archaïque-;

    C'est ce fort complexe d'infériorité qui conduit les élites étasuniennes de tenter de transformer toutes les populations à l'internationales similaires à eux-mêmes par la manipulation culturelle, ce qui est l'un de leur fantasme principal, d'ailleurs dans certains de leurs films cela est explicitement exprimé;

    II) Pécuniaire et de richesse (les pervers narcissique adorent voler les richesses de ses proies), ce qui est largement visible en France où, d'une manière tellement manifeste, notre gouvernement, aux ordres de l'empire lui vend nos derniers fleurons industriels, sans compter un dollar qui, à l'échelle de la effondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civileplanète, tend à faire dériver tous les capitaux vers Wall Street via la FED, ou inversement;

    III) Utiliser des auxiliaires militaires, sous la bannière de l'OTAN pour ce qu'il en est de l'Europe qui, de manière allant à l'encontre des traités constitutifs à cette organisation, sont intervenus non pas pour défendre un pays tiers, mais pour aider les troupes de Tonton Sam, pour envahir l'Irak et l'Afghanistan notamment;

    IV) Le besoin de cerveau étranger pour compenser les faiblesses intellectuelles impériales, ce qui est surtout saillant et vrai pour ce qu'il en est de notre mentor si cruel.

    5) La ou les tentatives d'échappement: provenant des douleurs insupportable que ressent la ou les proies, ou le ou les peuples ainsi manipulés, se révélant inefficace parce que soit, en ce qu'il en est des victimes de manipulateurs pathologiques, les raisons de cette douleur ne sont pas comprises, soit, si elles sont explicitées par un tiers, elle sont réfutés consciemment ou rejetées inconsciemment, cette douleur étant devenue une sorte d'habitude, presque un plaisir.

    Quand aux populations sous le joug d'un imperium, soit ils firent face à sa violence, parfois extrême (dont firent preuve la Grande-Bretagne et la France après la seconde guerre mondiale dans certaines de leurs colonies), soit parce que, là encore, les causes de cette domination, cette domination elle-même est niée, occultées.

    Le mouvement des gilets jaune est, à mon sens, de cet esprit là: une tentative de fuite l'imperium US, naturellement inaboutie puisque les causes réelles, double de nos problèmes, UE et USA, ne sont pas le moins du monde explicitées;effondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civile

    6) Le doute quand la nature réelle du manipulateur: travaille l'individu piégé par le pervers narcissique après sa ou ses tentatives de fuite, parce qu'il se rend confusément compte que quelque chose ne va pas, ne colle pas.

    Il est à remarquer que cette ou ces tentatives de fuite génèrent, chez le manipulateur, la peur de perdre sa proie, ce qui le conduit à accentuer ses menées manipulatrices qui, de ce fait, vont devenir de plus en plus grossières et violentes jusqu'à en être caricaturales et, de ce fait, clairement visibles,

    Cette accentuation provenant de ce que cet éloignement momentané de sa ou ses proies déstabilise le prédateur en le menant d'abord à l'affolement puis à la panique, accroissant de fait cette violence envers elles à mesure du temps.

    Collectivement, ledit doute prend la forme de ce que la réalité des faits d'une domination impériale commence à être envisagé par quelques personnalités puis, progressivement, à la suite, ladite réalité s'insinue dans l'entendement des gens, jusqu'à ce qu'il devienne majoritaire.

    Ce qui conduit les gouvernements mis en place par l'empire et leur oligarchies et médiats à ses ordres, à l'exemple de ceux français, choisi pour leur bêtise structurellement induite par leur idéologie, à s'alarmer, les menant à de la censure, au sujet d'un traitement contre vilain virus ou de l'affaire Navalny étant de ceux-là (pour ce second il s'agit d'empêcher les russes d'amener un gazoduc jusqu'en Allemagne).

    Ces personnalités politiques (pour nous ceux au gouvernement, aux chambres délibératives, dans toute l'administration bruxelloise et à Berlin), économiques, médiatiques donc et, d'une façon moindre, culturelles et intellectuelles, étant, pour celles au-devant de la scène, sinon choisies, adoubées par les dirigeants impériaux, suivant au mieux leurs dictas.effondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civile

    Au fil du temps sont sélectionnés les moins intelligents et les plus obéissants de ces personnalités, le macronisme suivant le hollandisme et le sarkosisme, soit les plus sots et incompétents d'entre-eux, ce qui fragilise d'autant leur emprise sur la nation, puisque l'intelligence tend à s'intégrer à elle et que ces élites décatie ne peut que prendre des décisions sottes  et absurdes et, ce, de manière devenant ostensible.

    Dès lors, au moindre problème, la panique s'installe dans ce milieu fermé et tous en viendront à demander à leurs donneurs d'ordre quoi faire, ces derniers, eux-mêmes ayant vu baisser leurs capacités, ne leur donnant que de mauvais conseils.

    Si ce ne sont pas des luttes au sein même des instances impériales y générant des ordres contradictoires.

    Ce qui est visible aux USA  par cette confrontation entre républicains et démocrates que d'aucun, étasuniens, craignent de voir se transformer en véritable guerre civile.

    7) La fuite ou l'évasion: survient dès lors que la ou les victimes de la manipulation a atteint un niveau suffisant de compréhension de la situation pour réagir en se séparant, d'une manière ou d'une autre, du ou des manipulateurs:

    Individuellement : Une fois que la personne manipulée se retrouve à n'être plus soumis que de manière moindre ou de ne plus l'être, de manière consciente ou inconsciente, le moindre événement un tant soit peu stressant venant de son bourreau va générer un réflexe de fuite, sauf si, entre temps, le manipulateur se trouve écarté, en prison, malade à l'hôpital, voire décédé, ce qui revient, la plupart du temps, à la même chose;

    D'un pays, d'une nation : Si je me base de ce que je sais de ce qu'il a pu se passer par le passé, c'est quand une nouvelle approche politique des pays soumis (le retour du patriotisme en France visible par les gilettistes chantant le Marseillaise), doublé d'un affaiblissement impérial, accompagné ou non d'une volonté de ce dernier de se débarrasser de ses colonies, qui mène, progressivement, à l'idée d'indépendance effondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civilenationale, conduisant ensuite la colonie à sa libération, de gré (après accord formel ou informel) ou de force.

    Sauf si ledit empire en vient à disparaître d'une manière ou d'une autre.

    Quelle que soit la situation, il y a toujours une partie plus ou moins importante de la population qui souffre de cette disparition ou de cet éloignement de son pays de cet empire.

    Cela se passe psychologiquement, là encore, par plusieurs étapes:

    I) Au tout début six tendances se font jour, de considérer, avec raison, le gourou ou l'empire comme étant la cause de tous les problèmes, dans le même temps de l'en dédouaner, de le porter toujours aux nues, sans comprendre véritablement les raisons qui agite le-dit manipulateur, individuel ou institutionnelle, ceci en conservant un certain nombre de ses considérations et/ou organisations qu'il avait mis en place auparavant, tout ceci dans la crainte de retourner sous le joug impérial ou de son bourreau;

    II) S'effectue ensuite un travail de leur remise en question, puis en cause, de toute la période de soumission, en une réflexion plus ou moins approfondie suivant le personnalité de chacun ou du peuple;

    III) Suivit d'un double sentiment de honte de s'être ainsi fait avoir par un crétin ou par un peuple à la structure anthropologique primitive (un empire est toujours d'une manière d'essence archaïque), accompagné de colère puis d'une haine pour icelui, ceci d'autant plus forte qu'aucune remise en question ne s'est effectué sur soi ou dans l'historique de la société, ceci accompagné d'un désir de vengeance;

    IV) Enfin, en un temps plus ou moins long, se produit un détachement d'avec cette période passé, ce qui annonce la guérison véritable: la victime, personneeffondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civile ou peuple manipulé, ayant traversé une période pathologique plus ou moins grave qu'il doit comprendre, ce qui est la définition même d'une manipulation sur le long terme toujours d'essence perverse.

    8) Le besoin de vengeance possible du manipulateur: ce qui est plutôt le fait des pervers narcissiques, thème que j'ai déjà traité sur ce sujet auparavant.

    Toutefois, un empire désirant conserver ses conquêtes, même s'il n'est plus en capacité pour cela, peut faire preuve d'une grande cruauté, de mener de dures guerres, inutile de plus, envers ses colonies, ceci d'autant si son gouvernement est composé de personnalités incompétentes, sottes ou trop empreinte idéologiquement.

    9) La Guérison des victimes: correspond au moment où, reparties sur de nouvelles bases, elles ne considèrent cette période passée que comme étant un fait de son existence et en en faisant une expérience, en en ayant exploré au mieux les raisons en soi.

     

    Épilogue:

    Je n'affirme en rien que je suis dans l'exactitude de cet ensemble de processus complexes menant à la domination d'une nation sur une ou plusieurs autres, à la domination d'une personne sur une ou plusieurs autres, puis de ce que cette dépendance disparaisse, mais que, d'après mon expérience passée et présente, ce phénomène empreinte un cheminement similaire à celui que je viens de décrire.

    Plusieurs signes me montrant que le peuple français se trouve au stade 6, celui 5 ayant été franchi bien avant que s'amorça le mouvement des gilets jaunes, soit en 2008 et à la création de l'UPR, quelle que soit les raisons pour lesquelles Mr. Asselineau mit en place celui-ci, voire en 1997 et la publication du "Syndrome de l'ortolan".

    Vous remarquerez, du dernier billet de Monsieur Greiling (Observatus Politicus ou Greilingus Politicus) sur son site "Chronique du grand jeu" ces extraits d'un rapport de l'Assemblée nationale ainsi que de ses propres commentaires que, bien que la effondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civileposition géostratégique de l'empire thalassocratique US soit vivement critiqué, que la disparition de cet empire n'y est pas envisagé dans l'immédiat.

    Mais aussi que l'existence de l'Union-Européenne n'est même pas remise en cause, que l'OTAN n'y est que remise en question, elles qui, pourtant, sont les créations et créatures des Etats-Unis-d'Amérique et, dont la matérialité est la condition sine qua non de sa volonté de domination sur le monde et de confinement de la Russie.

    Si cette chambre délibérative se permet ainsi un tel rapport, c'est bien parce que, désormais, l'empire US fait montre d'une faiblesse telle que les pouvoirs politiques, français, certes, mais aussi européens, osent se rebeller.

    Tout en, vous le remarquerez également que, lors de la crise du mouvement des indigénistes Obono/Traoré, thème que j'avait rapidement abordé la semaine dernière, entre-autre dans ce qui se fait appeler la gauche, de cette partie de la population, majoritairement de la classe-moyenne intermédiaire à haute dite bobo, qu'il y a de leur part un suivisme pathologique, une tentative de copie conforme à ce qu'il se passe aux USA.

    Ce double mouvement, critique de l'empire et son suivisme concomitant, montre ce stade 6.

    Ceci d'autant plus que, de cette situation française, il est de fait que l'Allemagne, dont nos élites françaises sont tout autant soumises, tend à vouloir prendre le contrôle de l'Union-Européenne.

    De percevoir ce début de prise d'indépendance des unionistes européens, les étasuniens ne peuvent pas ne pas tout faire pour détruire l'UE, voire d'agir de même pour l'OTAN.

    En effet, contrairement à ce qu'il peut en être des manipulations interindividuelle d'un pervers narcissique, celles ayant lieu pour des raisons géostratégiques peuventeffondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civile mener à des transformations de leurs natures, en écartant des pays d'une union, en la dissolvant ou en la détruisant, par exemple, pour ne conserver que les états qui lui sont le plus inféodés.

    Que ce soit la France qui quitte l'union, les USA qui la dissout (c'est pas cher) ou l'empire qui disparaît, le processus que je vous ai exposé et qui aura lieu pour nous me semble être le même.

    La cause en étant le déclin des Amériques qui, années après années, s'accroît.

    Ce même processus montré plus haut étant en oeuvre chez l'équipe du Fil d'Actu qui détourne le regard des manigances passées et présentes US, en faisant porter toute la responsabilité de la situation sur la réelle incompétence du gouvernement français et des malfaisances unionistes évidentes. 

    Gouvernement agissant en angoissant les gens, par médiats interposés, par une propagande importante et mensongère au sujet du SRAS-COV2 et de notre obligation du port du masque sauf amende considérable, ceci dans leur tentative de placer un vaccin et/ou un traitement cher au bénéfice de l'oligarchie financière des USA représentée par les GAFAM et les démocrates US.

    Ceux-ci en lutte, je le pense, contre l'état profond, soit ses agences de renseignement et d'action ainsi que d'une part non négligeable de son armée, l'ensemble voulant réformer et réindustrialiser leur pays, cette force étant représentée par les républicain et Monsieur Trump.

    S'il existe le risque d'une guerre civile, elle se trouve là, étant entendu que, comme j'ai pu émettre l'idée de son effondrement impériale en image inversée de celui de l'URSS,  une troisième force, encore souterraine, y jouera un rôle, prochainement, non négligeable.

    effondrement,empire thalassocratique us,manipulation,fil d'actu,français,france,occidentaux,géopolitique,géostratégie,assemblée nationale,pervers narcissiques,soumis,désir,séduction,intoxication mentale,profit,fuite,le doute,dérobade,vengeance,guérison,chronique du grand jeu,otan,déclin des amériques,gafam,état profond,guerre civileMais bon, la raison d'être de ce billet ci ne se trouve pas là.

    Il est possible que j'aie pu oublier un certain nombre d'observations, mais, dans l'ensemble, il me semble avoir fait le tour de ce sujet.

    Tout comme il le fut de celui précédent, celui-ci a de but de ce que au moins vous-autres, amis lecteurs, soyez prêts de ce qu'il surviendra à un moment ou à un autre.

    Alors, si cela n'est fait, faites vos réserves...

     

     

    THEURIC

  • Les USA nous menèrent une guerre!

    Cétoine dorée ou Hanneton des roses- Cétonia  Aorata-, coléoptère de la famille des Scarabaeidae.

     

    Bonjour tout le monde,

     

    Avant propos:

    Une amie m'a conseillé de séparer chaque partie de mes textes d'un sous-titre.

    Considérant l'idée bonne parce que rendant mes textes plus lisibles et agréables, je me plie donc à sa proposition.

    Je ne vous propose pas le nom des fleurs mais juste celui des insectes, plus facile àP1060453.JPG dénicher sur le net ou dans mes bouquins.

     

    Préambule:

    Nonobstant cela, il serait vain de vouloir exhorter quelqu'un de ne pas angoisser.

    En revanche, il est, de mon approche, sain de montrer qu'il est nécessaire d'affirmer que, pour notre futur et quand bien même une période difficile plus ou moins longue nous attend, notre situation n'est pas si désespérée que cela.

    Non pas parce qu'il ne faudrait pas que la population se lamente dans le pessimisme et que, dès lors, il faudrait raconter une histoire purement optimiste pour lui remonter le moral.

    Mais bien parce que je pense résolument, que je considère en raison que rien n'est perdu et que tout est à gagner, le principal étant d'être conscient de ce qui nous contraint, mais aussi d'un début de réflexion de nos complications dès lors que cette contrainte, notre domination de l'imperium US, ne sera plus.

    Je vous ai exposé, amis lecteurs, par le passé, la théorie que propose Christian Greiling dans son livre " Le grand jeu" (je donne l'adresse de son blog plus bas) qui se joue à l'international entre la Russie et la Chine d'un coté, les Etats-Unis-d'Amérique de l'autre.

    P1060671.JPGIci il s'agit d'un complément nécessaire pour saisir le fin mot de cette affaire.

    Bonne   lecture.

     

    Une lecture, une révélation, un tournant:

    Ma foi, il est parfois des débuts de lecture qui se relèvent être une révélation et le livre "Le syndrome de l'ortolan" d'Arnaud-Aaron Upinsky, publié en 1997 m'est de ceux-là.

    Ce n'est pas parce qu'il démontre ce que j'ai déjà remarqué tant en politique, en économie qu'en mensonge médiatique et, ce, qu'il le fit bien avant tout le monde..., mais qu'en un court paragraphe il donne un sens cohérent à cet ensemble (page 19 en haut de page):

    ...la France est la cible n° 1 des Etats-Unis, le seul obstacle fondamental à leur domination mondiale sur les esprits.

    La France est le seul état-nation en Occident dont l'autorité historique puisse contester radicalement le droit moral des USA au "leadership" à la domination mondiale (correction personnelle radicale par la traduction du mot).P1060738.JPG

    La seule à pouvoir véritablement mettre en cause  la barbarie abstraite venue du nouveau monde, au nom de ses principes inverses.

    La seule à pouvoir démasquer l'essence totalitaire du modèle réductionniste américain.

    Voilà, le sens est donné de notre réalité multidécennale, nous avons été conquis par un empire lors d'une guerre de la représentation, soit ce qui concerne notre compréhension du monde, de comment anthropologiquement nous nous y considérons, le considérons, le comprenons, nous nous y mouvons, nous y avons notre existence collective et individuelle, soit notre composition de sens, explique l'auteur.

    Mais maintenant les USA se délitent et se fractionnent.

    Le procédé employé fut ce qui est nommé comme étant de la communication et de la pédagogie mais qui n'est toujours que propagande, tromperie perverse et endoctrinement.

    Aussi bien que de ce qui est pompeusement et trompeusement dénommée une réalité virtuelle, informatique, il est vrai, mais aussi publicitaire, propagandiste, par tous les sectateurs impériaux, dont ceux français, pro-unioniste.

    Ensemble qui, en vrai, n'est qu'un fatras de fictions que les médiats (synonyme: P1060409.JPGindirecte), le personnel politique, les puissances de l'état profond (la haute administration) et de l'oligarchie (les omnipotents monétaires) n'ont eu que de cesse de déverser à l'endroit de nous le peuple par lesdits médiats interposés.

    Ceci au propre dépend de tous ceux-là français qui en furent et sont les vecteurs, en cela ce sont des crétins!

    Quand bien même certains se révéleraient d'un bon niveau d'intelligence, intellectuel et/ou culturel: leur américanolâtrie eurolâtre conduit ces euronouilles à pervertir leur propre nature et à progressivement se ruiner tant mentalement qu'économiquement.

    A se jeter dans ce vil et nauséabond caniveau.

    Rien que le terme de réalité virtuelle est trompeur puisque la réalité est, par évidence, c'est pourquoi il ne peut qu'être que cohérent de considérer que ce qui est conçu par l'informatique et/ou est inventé pour toute propagande, est soit fictionnel, dans les jeux ou en géopolitique notamment, soit la représentation de cette réalité biaisée, soit la matérialité d'une publicité politique et/ou économique.

    Soit, et cela ne concerne que ladite informatique dans son aspect merveilleux, cette virtualité permet une perception supérieurement sensorielle du monde, en accroissant les capacités de nos sens, visuel, auditif, du touché, voire de proprioception, mais aussi de nos représentations, de nos échanges et commerces, informationnelles aussi...

    (N'oublions pas que les États-Unis  détiennent presque tous les médiats informatiques, de Windows (prononcez vindovese) à Google (prononcez gogol) jusqu'à  Youtube (tel quel) et Face Book (prononcez fesse bouc ou face boque, dans la mythologie moyenâgeuse, embrasser les fesse du diable, représenté, comme le dieu Pan des grecs anciens, d'un corps de bouc avec un visage humain surmonté de cornes, était le fait des sorciers...).)P1060760.JPG

    Ce que démontre fort bien le tableau de René Magritte sous le titre de "La trahison des images": "Ceci n'est pas une pipe":

    Or et comme il l'affirmait lui-même: « La fameuse pipe, me l’a-t-on assez reprochée ! Et pourtant, pouvez-vous la bourrer ma pipe ? Non, n’est-ce pas, elle n’est qu’une représentation. Donc si j’avais écrit sous mon tableau « ceci est une pipe », j’aurais menti ! »

    Il en est de même des fleurs et insectes dont je décore mon  blog qui, évidemment, ne sont pas réels mais en sont juste les images recueillies par mon appareil photo, transférées ensuite dans mon ordinateur (la machine qui ordonnance les informations grâce aux algorithmes dont elle est le support, ensemble créé par l'Homme) puis dans mon site.

    Certes, Monsieur Upinsky ne semble pas (je n'en suis qu'au début de lecture de cet ouvrage), tel que le fait Monsieur Greiling dans son blog, considérer l'aspect thalassocratique, maritime, de cet imperium, qui le conduit à vouloir corseter la Chine et la Russie, les deux puissances terrestres, pour pouvoir développer son P1060724.JPGpouvoir sur tous les peuples et pays du monde, de tenter de le conserver au moment où son déclin devient patent et irréversible.

     

    Le pourquoi:

    Toutefois, sa volonté de détruire la France par tous les mensonges possibles et imaginables, d'user de tous les mécanismes perfides pour cela, ses raisons profondes, qui sinon ne resterait une quasi énigme, devient, à la lecture de ce court texte, une évidence: la France est le pays qui lui est le plus dangereux!

    (Ce à quoi Monsieur Asselineau ne parle jamais, soit parce qu'il n'en a rien compris, soit parce que, lui aussi, est part trop doctrinalement structuré.)

    Remémorons-nous cette intervention de François Mitterrand peu de temps avant son décès:

    « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment.

    Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »

    Cette guerre, là encore, n'est pas seulement économique, j'oserais même affirmer que l'économie n'est que l'arbre rachitique qui cache cette immense forêt, le hochet pour amuser les foules.

    Il s'agit plutôt pour les étasuniens, qui se considèrent comme étant le peuple élu, celui ayant une destinée manifeste, dotés du sentiment d'exceptionnalisme sur toute autre nation, de transformer toutes les populations du monde en américain, ou P1060732.JPGalors, le conçoivent-ils ainsi, s'ils luttent contre la puissance US, qu'ils  soient détruits et disparaissent, les exemples en sont nombreux, au Proche-Orient notamment.

     

    Tout ce dont nous devrons réparer en France, un énorme et magnifique travail nous attend:

    Il est vrai qu'en France aucune maison, ni ville, ni village n'a été bombardée, aucune troupe US ne parade dans notre pays, nul n'est fusillé sur place publique, d'aucun n'est emprisonné pour des motifs politiques par une puissance étrangère, mais:

    -notre industrie, nos mines, notre agriculture sont détruites et/ou évaporés;

    -notre science est devenue affligeante, voire évanescente, sinon même fantomatique;

    -des scientifiques, le personnel politique, une partie de la haute administration et de la puissance d'argent, les agents des médiats, voire peut-être bien nombre de militaires et de policiers, de leurs gradés, sont tous puissamment, absolument endoctrinés et, parfois, achetés, qu'il nous faudra remplacer;

    -la population est poussée à l'angoisse, au stress post traumatique, à la violence de l'un contre l'autre et à la paranoïa par tous les moyens, dont celui du masque, j'y reviendrai plus bas qui éloigne les gens les uns des autres-;

    De l'indigénisme par l'intermédiaire, entre tant d'autres, de Mesdames Obono et Traoré, de Monsieur Mélenchon et des adhérents et cadres de FI, du RN, du REM, de EELV, de LR, ainsi que des journalistes officiels que des activistes islamistes et de bien d'autres-;

    Ceci sans compter la théorie du genre et de tout ce qui l'entoure perturbant gravement  l'identité sexué des gens et, dès lors, de leur détermination en tant qu'Être Humain, en tant qu'être actif, pensant et conscient de lui-même...;

    P1060658.JPGQuant en politique:

    -les écolos EELV ne sont pas écologistes;

    -FI, PS, PCF, leurs alliés, ne sont plus de gauche, ni anti-capitalistes, ni sociaux-démocrates, en fait ils ne sont plus rien hormis néolibéraux, adorateurs des UE€/OTAN/USA, sauf, c'est à se le demander, à ce qu'ils ne souhaiteraient pas que Marine Le Pen devienne le prochain président de la république;

    -ceux de LR ne sont pas gaullistes parce que ne sont pas patriotes mais eurolâtres;

    -ceux de RN ne sont pas nationalistes parce que ne sont nullement, eux aussi, patriotes car eux aussi eurolâtres;

    -j'oserais dire que quels que soient les mensonges qu'ils déblatèrent et la destruction du pays qu'ils mènent comme politique économique, les mêmes que pour tous les précédents, ceux du REM et du MODEM sont les moins hypocrites puisque ne cachant pas leur idéologie néolibérale américanolâtre et eurolâtre;

    -mais quoi qu'il en soit, de ce qu'affirme le professeur Toubiana sur RT France, n'en étant pas le seul en cela d'une manière ou d'une autre, 97% des personnes testées n'étant pas positifs au SRARS-VOV2 (sans compter les faux positifs), la pandémie disparaissant, sauf à ce qu'elle ait un retour de virulence cet hiver, n'entendant aucun des représentant de ces partis officiels relever ce scandale, nous pouvons sans crainte considérer qu'ils sont tous, sauf ceux qui sont censurés, complices de cette tentative de mise en place d'une dictature financière et sanitaire, ceci étant gravement ostentatoire aux droits de l'Homme et du citoyen, donc anticonstitutionnel;

    -cette nôtre population, dont nous sommes tous, ne connaissant même plus sonP1060718.JPG histoire,  son patrimoine tant intellectuel, patrimonial que monumental, sa langue, son langage même lui étant devenu pour partie abscons, ne se vivant plus en tant que français (çà, ça se retrouvera naturellement);

    -les programmes télévisuels, la télévision étant toujours le médiat de masse central, sont majoritairement soit grandement insipides, soit seulement provenant d'outre-atlantique, ce qui revient au même, montrant une probité de personnages censément doté d'une efficacité, d'une intelligence, d'une humanité et d'une honnêteté dont la réalité des faits ne fait que démontrer continuellement en son inverse;

    -notre art est misérable ou, quand il est de qualité, trop peu connu;

    -nos médiats télés, radios ainsi que papiers font l'unanimité informationnelle et idéologique, régentés par une minorité qui, bien que richissime, n'en est pas moins suffisamment stupide pour ne pas comprendre que leur béatitude dogmatique pour l'UE€/OTAN/USA détruit leur richesse patrimonial, absorbé petit à petit par leur adoré Tonton Sam, aidé en cela par leur petit godelureau de président (les plus beaux pigeons de France);

    P1060215.JPG-la France est ruinée*.

    *A nous de la reconstruire!

     

    La réalité de la mortalité de la pandémie en France:

    Le début de billet que j'avais malencontreusement publié il y a peu et traitant du pourcentage de décès dû au SRAS-COV2 en France, en Europe et dans le monde, montrant son peu de mortalité, fut pour moi l'un des fils de réflexion.

    Ceci d'autant plus connaissant l'existence d'un traitement efficace proposé à Marseille par l'équipe du professeur Raoult de l'IHU de Marseille, que le gouvernement et les médiats n'eurent que de cesse de le mettre à l'indexe, violant ainsi, une fois encore, les lois démocratiques de la république.

    Il est à remarquer qu'il est aisé de remarquer quels sont les pays, hormis la Chine, les plus assujettis aux Etats-unis par le niveau d'obligation de port d'un masque et par le risque exposé par les classes politique et médiatiques d'un nouveau confinement.

    En Europe nous pouvons considérer de la Suède et la Suisse y sont les moins inféodés.

    Certains affirment que cette pandémie n'est là soit pour que nous puissions pas percevoir que la crise économique dantesque qui vient soit cachée, soit pour placer je ne sais quel traitement pas les sociétés pharmaceutiques.

    Certes, le Monsieur Covid19, le vilain virus, est survenue juste au moment où l'économie mondiale s'essoufflait, mais ce ne fut qu'un hasard concomitant.

    Quand aux vaccins et traitements chers et inutiles, de traitement il en existe un peu onéreux, ils ne sont recherchés (jusqu'à la saint Glinglin) que pour que lesdites entreprises pharmaceutiques fassent de juteux profits sans que rien n'ai été préparéP1060536.JPG par avance, sinon l'un ou l'autre nous aurait été déjà proposé il y a longtemps.

    Ceci dit, voici ce que j'avais donc écrit:

    Sachez, amis lecteurs, que si nous prenons en compte le nombre totale de morts mondiaux officiels dus au vilain virus à ce jour où j'écris ces lignes, le 7 Septembre 2020, 880 955 décès, au regard du nombre d'habitants sur terre à cette date, environ 7, 637 milliards, 7 637 000 000, puis que nous en recherchions le pourcentage (je fus contrains de le faire manuellement puisque les calculette de mon ordinateur ne peuvent pas l'effectuer):

    880 955 / 7 637 000 000 x 100 = 0, 0 011 535 % décès.

    Vous remarquerez qu'aucun médiat ne nous transmet ledit pourcentage, comme il peut en être de celui du taux de CO2 dans l'atmosphère qui est, celui-là, si mes souvenirs sont exacts, de 0,04 16 21%, j'avais fait ce dernier calcul le 1er Juillet 2020.

    Ensuite, voulant savoir de ce qu'il en était en France j'ai commencé par chercher le nombre totale de morts à ce jour, ici était noté 30 739 décès.

    Voulant savoir à combien se révèle la population française, tapant sur gogol : "nombre d'habitants en france le 7 septembre 2020", je tombais là-dessus, ceci en première page, puis en réduisant ma recherche ainsi: "nombre d'habitants en france 2020" j'obtenais enfin ce nombre : 66, 524 millions,  soit 66 524 000.

    P1060338.JPGJe me remis à ma feuille de papier et à mon stylo pour en trouver, là encore, le pourcentage de gens occis par cet agent pathogène:

    30 739 / 66 524 000 x 100 = 0, 0 046 207 %.

    Tout ceci est écrit pour que vous vous rendiez compte, que vous soyez conscient de ces étranges phénomènes qui animent le monde: il n'est pas que la France et l'Europe qui angoisse à l'idée de ce que l'empire thalassocratique US est entrain de dépérir à petit feu, d'où cette furieuse hystérie des masques, pour que personne n'en parle et contrôler le peuple, le reste n'étant que l'auto-justification des forcenés qui nous gouvernent.

    Pour un gouvernement normalement constitué, ce qui n'a pas l'air d'être le cas dans la plupart des pays mondiaux, ce pourcentage ne devrait pas mener à affoler comme ça les gens, ni même à mettre l'économie mondiale en banqueroute, ne trouvez-vous pas (bien que ladite banqueroute débuta en Juillet/Août 2019)?

    Mais amusons-nous encore une fois à calculer ce pourcentage en Union-Européenne qui dénombre un peu moins de 447, 7 millions d'habitant, que nous amènerons donc à 447, 699 millions au pif, 447 699 000, ces neuf ne me facilitant pas la tâche.

    Y sont comptabilisés à 213 940 décès au 31 Août.

    213 940 / 447 699 000 x 100 = 0, 0 047 739 %.

    Où nous pouvons percevoir que la France a eu, en moyenne, un tout petit peu moins de décès dans l'union, sans  que nous sachions, au juste, le nombre de trépas dû au COVID 19 qui ne furent pas comptabilisés officiellement et ceux qui le furent en surnuméraires.

    Comme vous le voyez, calculer les pourcentages n'est pas bien compliqué, ilP1060411.JPG suffit juste d'activer multiplications et divisions.

    De plus, pour qui connaît les fractions, de passer à la règle de trois relève du jeu d'enfant.

    La grippe dite espagnole (1917-18/1919) fut, et de loin, infiniment plus mortelle puisqu'il en fut décompté de 20 à 50 millions de décès sur une population mondiale de 1, 850 milliards (près de 7,7 milliard d'habitants aujourd'hui), surtout de jeunes hommes et femmes (20 millions par la guerre 14/18), ce qui représente de 2 à 5% de la population de l'époque.

    Nous pouvons parler d'évidence d'une crise de frénésie généralisée au sujet de laquelle je me suis également laissé entraîné à mon grand tort, appelant même à ce que chacun se confine de lui-même en Mars dernier.

    Sachant maintenant que ce confinement à de synonyme réclusion, lui-même synonyme de détention, conduisant naturellement à celui d’emprisonnement.

    Ce serait comme si notre gouvernement, comme il en fut de beaucoup d'autre, avait voulu nous enfermer dans notre chambre comme des enfants punis de risquer d'être malades, voire à ce que nous enfants nous devions rester au lit, malades ou non.

    Ce qui, de plus, entraîna plus de décès que s'il n'avait pas eu lieu.

    Quand à l'inutile futilité obligation du port du masque actuelle, menant, au travers des médiats de masse, à un stress important, à une angoisse, une paranoïa et à une âpre colère des gens (d'où cette violence extrême sans cause véritable d'une jeunesse fragile dont lesdits médiats sont directement responsables) dû à la propagande P1060433.JPGautant absurde qu'éhontée qui nous est déversée, qu'en dire d'autre sinon qu'elle est ignoble (colère + peur = soumission).

     

     

    Le pourquoi que j'en viens à écrire en réalité ce billet:

    Si j'écris ces lignes, ici pessimistes, si vous les lisez, amis lecteurs, si ce livre, "Le syndrome de l'ortolan", publié une première fois en 1997, attire aujourd'hui les lecteurs, si, quelle que soient les raisons de son émergence, un nouveau parti politique, l'UPR, gravement malade de son créateur et président Mr. Asselineau, obtient encore tant d'écoute, si l'existence même de notre nation au sein de l'Union-européenne est aujourd'hui discutée, disputée et parfois conspuée...

    Si tout cela et bien d'autres choses font débat, cela montrent, aujourd'hui, que beaucoup de concepts que l'on définissait il y a peu comme allant de soi sont redisposées sur la place publique, en agora, remises en question et, de plus en plus, en cause.

    Et si cela survient maintenant c'est bien parce que l'union et les Etats-Unis-d'Amérique  montrent tous deux les vertiges de leur plus de décadence, de leur déchéance.

    Que cette déchéance des seconds mène à celle de la première.

    Ce qui est visible aux quatre coins de l'hexagone (celle-là, elle me plait, hi, hi, hi) par les agitations incohérentes, suivant ceux des étasuniens, des censément gauche, droite, extrême gauche, extrême droite au sujet, entre-autre, de cet indigesteP1060632.JPG indigénisme en écho de ce qu'il se passe outre-atlantique (un exemple de ce que cela donne au State, nous avons les mêmes débiles à la maison), de pseudos gaullistes qui acclament le sieur Sarkozy dit l'américain, d'un gouvernement qui ne sait que brader nos bijoux de familles, nos derniers restes d'entreprise, de notre espèce d'extrême droite qui se fait croire hyper-nationaliste tout en faisant des œillades énamourées à l'administration bruxelloise...

    Tout cela au moment même où les personnalités intelligentes des USA mettent en garde leur population, ici d'une probable guerre civile, là en prévenant d'une forte possibilité victoire électorale de Trump, les démocrates ne pouvant, en suivant, que mettre le feu à leur nation, Trump qui, mécaniquement, ne pourra pas ne pas refermer ensuite les frontière de son pays s'il veut poursuivre sa politique de réindustrialisation,  s'il le peut.

    Quand à l'union, elle montra aux yeux de tous qu'elle n'en a rien à faire des pays comme des peuples la composant, de part cet exemple italien cinglant où nous vîmes que notre voisin  du sud-est fut contraint, pendant la pandémie, de faire appel aux chinois, au russes et aux égyptiens pour soigner leur population.

    La seule chose qui l'intéresse c'est de formater nos obligation par les GOPE, le reste, sauf de sa survie qui nourrit tant de monde, elle s'en fout comme de l'an quarante.

     

    La fin impériale, la douleur des neveux de Tonton Sam: nous-mêmes:

    P1060659.JPGCertes, cela fait longtemps que je pronostique la disparition de l'empire thalassocratique US et, suivant, celle de l'UE€, qui est, justement, une créature impériale.

    J'avais même affirmé, il y a de cela quelques bonnes années sur ce site, que les amoureux de l'Amérique et de son lié rêve transi devenu cauchemardesque, décompenseraient de manière importante, délireraient et, pour certains, bien que nous n'en sommes pas encore là, nous nous en rapprocherions, nous n'en serions pas loin, vivraient une période de crise de type psychotique et hallucinatoire, dès lors que les Amériques seront aux abonnés absents.

    Nous nous en rapprochons, d'où ces réactions aussi folles que dérisoires de la simili gauche (eux qui ont trahi mes parents), bien que dangereuses pour la population noire et musulmane, une  copine d'origine africaine m'en ayant affirmé de ses craintes.

    Il en est de même de la violence policière dont fit preuve et feront preuve sous peu la police aux ordres du gouvernement envers les gilets jaunes, les gilettistes, violence qui trouve, entre-autre, une origine similaire puisque nos ministres et autres élus nationaux craignent pardessus tout que ce mouvement en vienne à rejeter l'union et, par ce fait, la détruire.

    Et dans le même temps les mensonges médiatiques qui, imperturbablement, se poursuivent à leur sujet.

    Il faut comprendre que le formatage US des esprits français dure depuis plus de sept P1060763.JPGdécennies, commençant entre la fin de la seconde guerre mondiale et le début de la guerre froide.

    Même si ce qui nous est raconté n'est que rarement vrai et même parfois totalement déconnecté de la réalité et des faits historiques, le principal pour les impériaux c'est que nous y croyons.

    Tout comme vous, amis lecteurs, je fus pris dans les rets imaginaires impériales, rets desquels dorénavant  nos imaginatif manipulateurs se sont mis à croire, surtout dans la sphère démocrates et de l'état profond, que voulez-vous, ils vieillissent tous, ou sont remplacés par des personnages sans relief: quelqu'un qui a eu tant de pouvoir sur le monde aimerait-il voir un jeune blanc-bec le remplacer?

     

    Soyons près au pire: qui peut le plus, peut le moins:

    Le problème principal auquel nous devons songer dès maintenant c'est qu'il est possible que l'Union-européenne disparaisse en même temps que notre gouvernement, du dollar, de l'empire thalassocratique que sont les Etats-Unis-d'Amérique, mais aussi de l'économie spéculative monétariste mondialisée.

    (Songez tout autant à ce qu'internet n'en vienne au mieux à grandement ralentir, au pire à cesser de fonctionner que, de plus, nous risquons de ne plus être fournis en pièces détachées pour tous les matériels électroniques et mécaniques tombés en panne.)

    Que donc nous nous retrouvions contraints de devoir recomposer un nouveau système politique dans l'urgence, comme il en fut lors de la guerre de 1870/1871, P1060385.JPGaprès la défaite de Sedan qui vit Napoléon III se rendre aux prussiens.

    Thème que j'avais déjà abordé sous un autre angle le 4 de ce mois par des conseils portés pour chacun d'entre-nous.

    Cette urgence sera, si cela se passe ainsi, il est vrai politique, mais aussi en terme d'organisation, de devoir approvisionner la population, surtout dans les grandes villes et leurs banlieues, ne serait-ce en nourriture.

    Puis viendra le moment où il faudra réparer toutes les crétineries des gouvernements précédents et celui actuel depuis près de cinquante ans qui mène à notre désindustrialisation, à la fermeture de nos mines et de nos terrains agricoles laissé, depuis parfois longtemps, en jachère.

    Et de çà, plus tôt nous nous y préparerons intellectuellement et que cela soit pour partie planifié, plus rapide et efficace ce sera.

     

    Soyons conscient de ce qui nous anime et préparons-nous au proche futur:

    Notre colonie France s'éloigne donc, à petit pas, de l'empire et de sa perle impériale, l'Union-Européenne.

    Les USA n'ont plus la puissance d'antan, leurs griffes et dents sont rognées jusqu'à la racine, mais ils n'en restent pas moins dangereux.

    Les enjeux de toutes sortes qui les traversent ne devraient pas vraiment nous importer, qu'a-t-on à faire des primaires démocrates puis de la désignation électorale de l'un ou l'autre?P1060235.JPG

    Or, le fait est là, si l'imperium remue de la queue et grogne, nous, nous aboyons et nous nous grattons derrière l'oreille, signe de l'affolement d'une part non négligeable de notre nation lors de ses agitations traumatiques.

    L'autre fait est aussi présent: de qui sera élu à la présidence de ce pays déterminera la politique de la France, de l'Union-européenne, des états la composant ainsi que de toutes les nations du monde

    Ainsi, cette guerre s'achève parce que cette puissance dominante s'effondre mais personne ne peut dire quand elle sera terminée.

    Ce n'est que maintenant que nous prenons conscience autant de notre domination, depuis combien de temps ça dure, que de la nature de ceux qui nous dominent, les dirigeants impériaux US qui, plus encore que ceux français et européens, divaguent à n'en plus pouvoir.

    Ils ont rendu leur peuple complètement fou et, pour nous, nous n'étions pas loin d'une semblable folie, mais le mouvement des gilettistes montra que notre intégrité mentale persiste.

    Nous vivons des forces inconscientes historiques que j'avais envisagées dans le passé proche, causées par (si mes hypothèses se révèle exactes):

    -Une rétrogression historique nous menant au début de la IIIème. république, où nos trois derniers présidents peuvent être considérés pires que Napoléon III, le P1060064.JPGdernier, Monsieur Macron, terminera sa législature comme il en fut de l'empereur du second empire;

    -Une compulsion  de répétition centrée entre: la toute fin de la première guerre mondiale et la révolution bolchevique russe, 1917, puis de l'achèvement de la seconde ainsi que du début de la guerre froide 1944/1950, c'est pourquoi je suppose que L'empire US voudrait mettre Marine Le Pen au poste de président de la république;

    -L'effondrement de l'empire US en un phénomène semblable mais inversé en miroir droite/gauche, que de celui qui prévalue lors de la disparition de l'URSS, ainsi que des processus qui le précéda et le suivit.

    Quoi qu'il en soit, il nous faut nous préparer à toutes les possibilités, du bon comme du mauvais, du mieux au mal en pis.

    Notre nature d'Être Humain nous permet de nous projeter intellectuellement pour concevoir au mieux ce qu'il pourrait survenir, puis d'en formaliser autant une conduite possible suivant les cas, accompagné d'un état d'esprit réfléchi, d'en prévoir dès maintenant autant un minimum d'intendance que des actions possibles à mener.

    Alors, il est vrai que la disparition de l'empire tonton samiesque sera une épreuve pour beaucoup d'entre-nous et nous causeront d'immenses difficultés de toutes sortes, mais cela n'empêche en rien que nous méditions à quoi mènera ladite disparition, du meilleurs au pire.P1060517.JPG

    Il ne sert à rien d'angoisser d'un événement n'ayant pas encore eu lieu mais que l'on sait inexorable, toutefois s'y préparer ne peut qu'être que la plus bonne des approches, mais surtout n'être que la plus logique.

     

     

    THEURIC

    PS: Que celui ou celle qui, valais vendu au plus offrant et au totalitarisme financier, vous qui n'être que mensonge de corps et d'esprit;

    Tous ceux-là qui, dis-je, me désignerait comme étant d'un extrême gauche ou droite ou de n'importe quelle autre injure de la sorte, parce que je remettrais en cause toute la vulgate de ces abrutis néolibéraux, sache que je suis de la gauche radicale parce que je veux que la France, mon pays, sorte de l'Union-Européenne et de l'OTAN.

    A bon entendeur..., vos aboiements m’indiffèrent mais il est bon que je provoque en vous un petit peu de cette sagesse dont vous manquez tant.

    PS2: Tout se sait, il ne suffit que d'attendre: si 90% des tests ne sont pas fiables et que 97% des gens testés y sont négatifs, calculez le pourcentage de personne véritablement atteinte du SRAS-COV2.

     

    PS3: Petite précision sur la mortalité en France en 2020.

     

    Un beau bourdon, c'est plus sûrement un Bombus hypnorum (bourdon des arbres) ou un Bombus sylvarum (des forêts), hyménoptère de la famille des Apidaes.

    P1060162.JPG

  • De l'index généralisé.

    Il me semble, chers lecteurs, que ce poème vous nécessitera un travail de décryptage, le sujet traitant du mur qu'il est toujours possible de contourner ou gravir d'une manière ou d'une autre.

    Ecrit il y a de cela quelques semaines, je le publie maintenant sentant le vent tourner.

     

    Voici que par trois fois mon  âme sensibleP1060137.JPG

    Perçut, en bel instinct, le risque d'aléas

    D'algorithmes voyeurs m'en faisant la cible,

    De quelconque guêpier, peut-être lauréat.

     

    Ces triples recensions séant, ma foi, le requiers: 

    D'opprobre de ceux-là dont je conte la course

    De leur saugrenuité au fiel ordinaire 

    Minant tous les péquins, flétrir leurs ressources.

     

    Le doigt de l'index, là, sur toutes proses posé

    Nous mène qu'à gauchir cette Anastasie,

    De tâcher bien faire net en traits déposés

    Pour pourvoir en plis ce risque d'aphasie.

     

    P1060045.JPG

    L'automate se perd en ces mots si retords,

    Le cuistre s'égare de son impéritie:

    Ce dédale ci façonne pléthore

    De termes abscons en très larges glacis.

     

    Du bon mot, contrepet et autres à-peu-près,

    Boutades, galéjades ainsi qu'évocations 

    Ne peuvent que vaquer, de trames aux apprêts,

    A clamer, manifeste, humeur, rescisions.

     

    Je rime en quatrain, une geste malicieuse,

    Ce verbe si désuet pour empaumer le fat,

    Sentir ce baragouin est action malgracieuse, 

    D'entortiller ces buses, mais quelle nouba!P1060029.JPG

     

     

     

    THEURIC

    PS: Sans être un sonnet en est alexandrins.

           Vous est recommandé le dictionnaire en main.

     

  • Il va nous falloir gérer l'urgence portée par l'époque.

    Guêpe jaune ou commune: Dolichovespula arenaria

    Je vous salue, chers lecteurs,

    Avant que vous ne lisiez ce  billet, je vous convie à parcourir celui-ci provenant du journal en ligne: "France-Soir".

    Si feus mon père et ma mère, vieux communistes, avaient lu ma référence à ce journal, plutôt que j'aille chercher celle de l'Humanité, ils en auraient fait une jaunisse, autre temps, autre mœurs, le communisme n'est plus ce qu'il était...

    Il va donc falloir que chacun d'entre-nous se prenne par la main, mais aussi que débute une entraide collective puisque, pour l'instant, nous ne pouvons décemment pas avoir confiance dans cette équipe gouvernementale pour gérer les immenses difficultés qui foncent sur nous à grand galop.

    Mais aussi de celles qui surviennent en ce moment même.P1060195.JPG

    C'est en cela qu'il nous faut commencer: à gérer les urgences tant économiques que psychologiques en concevant les priorités que nous nous devons et devrons affronter.

    Cela signifie, pour commencer, à concevoir l'ordre desdites priorités pour chacun d'entre-nous, tant individuellement que collectivement, sur le plan matériel comme mental.

    Notre long confinement, grandement angoissant, tant en terme d'ennui, de confrontation, parfois, d'avec son époux ou épouse, d'avec ses enfants, d'un sentiment plus ou moins conscient d'une rupture brusque, peut-être violente d'avec la vie passée..., menant, de plus, pour nombre d'entre-nous au chômage;

    Puis, cet été, le port de ce masque incohérent, hier interdit, devenu aujourd'hui obligatoire, accompagné de mesures policières absurdes conduisant les agents à des actes insensés.

    L'ensemble ne peut que conduire nombre de personnes à un état d'angoisse important, voire même celui dépressif, ou, pire, à un stress post-traumatique.

    Je vais donc commencer par là, c'est à dire, pour ceux qui en souffrent, ce qui n'empêche en rien les traitements médicaux, de vous donner quelques conseils simples.

    P1050306.JPGIl y a ceux qui sont vraiment seuls, ceux en famille et ceux qui ont une vie de groupe enrichissante, pour chacun la situation est différente.

    Ceux vivant seuls ne doivent pas rester chez eux mais il leur faut en sortir tous les jours, ne serait-ce pour aller marcher, quand bien même de se traîner à  chaque pas (j'ai connu ça).

    Engager la conversation avec des personnes croisées en cours de promenade, de manière aimable et affable, de parler de la pluie et du beau temps, ne serait-ce pour avoir un contact humain, même fugace.

    De ne pas parler aux autre de manière larmoyantes de ce qui trouble mais, si cela est possible, de manière apaisée (ce n'est pas bon de continuellement ressasser les mêmes choses sans les comprendre, ce n'est qu'une fois qu'elles sont vraiment comprises qu'en diminuent leurs aspects nocifs),  ou alors, de préférence, de ce qui intéresse chacun en soi, de quoi que cela soit.

    Chez-soi il est bon d'écouter de la musique douce, il faut en éviter l'écoute d'une trop tonique et dynamique, choisir Mozart plutôt que Beethoven par exemple, ceci sur le canapé ou dans le fauteuil, en se relaxant en se concentrant sur chaque partie du corps, et si une pensée vient à l'esprit, il ne faut ni la repousser, ni la retenir mais la laisser venir puis passer en l'observant.

    Il faut comprendre, là je parle de mon vécu, qu'un état dépressif c'est le cerveau quiP1050262.JPG bogue en faisant tourner en rond le même ensemble d'idées, une douce musique accompagnée de cette relaxation ne peut qu'aider à ce que les pensées génératrices de cet état dépressif, plus ou moins grave, prennent leur place réelle dans ledit cerveau, ce qui apaise la personne, en laissant progressivement la place à la créativité retrouvée.

    Le soir il faut privilégier, devant la télé ou l'écran de l'ordinateur, tout ce qui est comique: il ne faut surtout pas hésiter aux bonnes pintes de rires, même si au début il n'y a pas même d'une ride de sourire.

    Construire dans le temps ce triple programme du tous les jours et aussi de la semaine, qui doit pouvoir s'adapter aux nécessités du moment, permet à chacun de se retrouver en soi-même, mais il ne faut pas s'en vouloir si cela est difficile à tenir, ça peut ne pas pouvoir se mettre en place aussitôt, seule la détermination dans le temps compte vraiment, mais il faut être content des évolutions de chaque jour.

    Bien que, naturellement, chaque étape d'avancée ne peut qu'être que suivit d'une de recule, toujours plus légère, il faut de cela rester conscient.

    Toutefois, s'asseoir à écouter de la musique en laissant son esprit se concentrer sur son corps, se nourrir au mieux, sortir, marcher, discuter avec des gens croisés sur le chemin, écouter et observer les oiseaux, les fleurs et les couchés du soleil..., puis regarder les émissions comique, ceci en ayant le but de retrouver son dynamisme et ses envies, ceci pour permettre à son cerveau de se réinitialiser, tout cela est simple,  ne demande pas de grands efforts de mise en place, c'est pourquoi je vous le P1050333.JPGpropose.

    Il est impératif de se passer d'alcool ou de drogue qui, bien qu'ils soulageraient légèrement sur le moment en mettant le cerveau en croix, ne feront qu'accroître plus tard cette détresse, et quand bien même une larme se mettrait à couler, et bien, qu'elle coule si cela lui chante.

    Pour ceux dont les efforts physiques sont important, il ne faut surtout pas les cesser, cela peut aussi faire parti du remède.

    Il ne sert à rien de vouloir secouer celui ou celle se trouvant dans cette situation, il faut plutôt les accompagner dans cette triple mise en place, ceci en évitant qu'il ou elle se trouve dans une sorte de confort dépressif.

    Dans un couple, il faut sentir, ce qui n'est pas évident, quand il faut être présent ou absent de son conjoint, mais aussi de savoir s'éloigner quand cela devient insupportable, il n'est pas la peine de se retrouver épuisé.

    Les ami(e)s sont là pour soutenir l'ami(e), à le pousser à participer, à s'animer mais avec souplesse.

    Surtout il faut éviter la critique inutile du style scatologique du: "Mais bouge toi le cul, tu fais chier, merde!", qui est totalement improductif.

    Il s'agit d'une maladie comme il peut en être de tout-autre.P1050064.JPG

    Pour les enfants, il faut absolument calmer leurs angoisses, déjà en se sentant en confiance à la maison pour qu'ils le soient auprès de leurs parents, y être rassuré.

    Le sentiment donné  par ce foutu gouvernement que le masque et la pandémie va duré ad vitam aeternam leur est alarmant, ce qui est normal, vous pouvez dire entre-vous, en leur présence, que c'est un mensonge insupportable, sans s'adresser à eux directement, est, ce me semble, le plus efficace.

    En revanche il est possible d'en rigoler avec eux, voire de fabriquer des masques de carnaval, de dessiner sur les leurs ou le vôtre, de toutes façons il n'ont pas à en porter.

    Vous trouverez ici un complément de ces conseilles de quand les causes de ce  stress s'éloigne.

    ( Il est à noter que cette angoisse génère, chez la jeunesse la plus fragile, la moins structurée mentalement, une tendance à la violence autant gratuite qu'absurde, seule façon, pour elle, d'extérioriser, d'évacuer autant leur stress que leur état dépressif.

    Etant entendu que je ne relativise, ni n'absous, ni n'excuse leurs actes, je ne fais que remarquer que cette augmentation de la violence sociale est à relier à notre P1040789.JPGclaustration, aux tentatives gouvernementales de nous museler et aux discours effrayants, voire paniquants de nos journalistes officiels qui les mènent aux portes de la folie.

    La prison, face auxdits actes, ne pouvant que devenir leur lieu de rédemption. )

     

    Maintenant voyons l'intendance qu'il faut mettre en place pour gérer la masse de problèmes que nous allons rencontrer, ceci en un premier jet, c'est à chacun d'entre-vous de concevoir ce qui serait le meilleurs pour vous dans le temps.

    Si cela est possible, en raison des difficultés économiques qui viennent, mettre de coté de la nourriture, pour deux mois au moins, pour la famille et les proches, voire les voisins,, des produits d'entretien de la maison, des du soin pour le corps ainsi que de la monnaie, ne pas accumuler de billet au-delà de vingt euros, plus de quoi faire du troc.

    Ceux se retrouvant au chômage, le travail au noir n'est certes pas une sinécure mais, faute de moyen, cela permet tout de même d'avoir de quoi manger.

    Pour ceux qui ont un jardin, il serait bien de commencer dès maintenant à le préparer pour un potager, plus quelques poules ne serait-ce pour les œufs.

    Garder ses pots de yaourt pour y faire les semis tôt sur le printemps, les graines sont moins chers que les plans, de tomate et de courgette par exemple, les salades,P1040690.JPG carottes et autres se semant sur place, ces pots seront percés de 3/4 petits trous, remplis de terre, trois graines qui y sont semées, les pots placés de préférence au sud devant la fenêtre,  arroser tous les jours, ne conserver que le plan le plus robuste puis compter 4 à 5 feuilles pour les mettre en terre, ou d'attendre la fin des gelées.

    Un potager collectif peut aussi être bien, pouvant même nourrir un quartier ou un village.

    N'oubliez pas que l'entraide est, dans une situation comme la nôtre, primordiale.

     

    Il y a longtemps, je ne sais pas si j'ai conservé les textes où je l'avais écrit, j'avais annoncé que toutes les bêtises qu'il ne fallait pas faire seront faites, puis que nos entreprises seront vendues aux plus offrants, vendus à l’encan, voilà, nous y sommes. 

    Il est vrai que nous allons traverser une période difficile, que notre pays est autant désorganisé que désindustrialisé, sans compter nos désormais faiblesses agricoles.

    Le politique officiel, surtout celui au national et unioniste, est composé de personnalités intellectuellement affligeant ne voyant, comme ligne d'horizon, que l'Union-Européenne, l'euro/dollar et les Etats-Unis-d'Amérique, ne pouvant, P1050366.JPGsurtout, de concevoir l'existence d'un futur, ils ne vivent tous que dans le présent ou le lendemain, sans plus, le passé et l'avenir leur étant absent.

    Même Monsieur Mélenchon, anciennement professeur d'histoire, ne s'en montre plus capable.

    C'est pourquoi tout ce petit monde sautera lorsque le système économique international se retrouvera forclos, ce qui redoublera nos problèmes d'alors.

    Ce ne sont pas les décisions économiques gouvernementales qui changeront grand chose à la super-crise économique qui vient, puisque tant que nos frontières seront béantes, toute injection de monnaie dans le pays ne servira qu'aux pays exportateurs de l'UE, soit les anciens pays de l'est, nous-mêmes n'étant devenus que quasiment purement importateurs puisque désindustrialisés.

    C'est ce problème là qui nous est économiquement central de comprendre, au niveau de l'union comme de celui mondial, le reste n'est qu'essentiellement secondaire.

    Va suivre, ensuite, la logique du processus, c'est à dire qu'il y aura une accélération de la production monétaire générant une inflation égale à cette production, là où celle-ci sera déversée, dans la population et/ou les sociétés spéculatives et/ou bancaires, venant contrecarrer la déflation due à la désindustrialisation continuelle des pays importateurs, suivie de ce que ladite désindustrialisation  touchera aussi plus tard les pays exportateurs, puisque, à un moment ou à un autre, ceux quiP1060044.JPG fabriquent et vendent ne trouveront plus preneur parce que ceux qui achetaient ne le pourront plus.

    Ceci d'autant plus que, comme, suivant les traités de l'union, les pays ne doivent pas aider directement leurs entreprises mais passer par les banques, que celles-ci sont gravement mal en point, elle ne prêteront que peut aux petits fabricants et autres artisans, comme cela s'était déjà passé pendant l'hiver.

    Accélérant encore plus ce délitement économique généralisé.

    C'est ce déséquilibre entre exportateurs pauvres et importateurs appauvris qui fera exploser l'Union-Européenne en paupérisant toutes les nations la composant, détruit, de plus, de l'intérieur, les USA, le Canada, la Chine, l'Inde, les pays d'Amérique-du-Sud et tutti quanti...

    ( Il est à remarquer par l'exemple que de faire économie d'une nation surtout le tourisme est grandement dangereux puisque au moindre problème de quelle que sorte qu'il soit, les touristes en viendront à se raréfier, voire à disparaître.

    Ne faut-il pas être profondément stupide, d'être de la sottise la plus épanouie, pour croire que ce choix, dont les gouvernements français successifs n'eurent que cette similis solution pour remplacer nos industries partie par leur faute de toutes les signatures des traités de l'union, pour croire, dis-je, que cela pourrait rester ainsi  jusqu'à la nuit des temps: la crise économique du COVID étant passé par là, les P1060226.JPGtouristes sont évidemment partis! )

    ( Fait chier, ça fait une vingtaine d'années que j'avais compris ces trucs basiques de désindustrialisation et  de la dangerosité du tout touristique, ce qui n'a pas eu l'air d'avoir frôlé l'esprit de presque tous nos économistes de tous poils, jusqu'à il n'y qu'à peine trois à quatre ans, soit infiniment trop tard!

    Quand à nos politiques..., que leur demander de penser (j'avoue faire preuve d'exagération, mais que voulez-vous, ils m'agacent)? )

     

    Nous allons devoir, comme j'ai pu l'expliquer déjà par le passé, réindustrialiser, réorganiser et ré-instruire le pays, cela peut se faire rapidement, en quelques années, du-moins faut-il que le plus grand nombre de gens y soit prêt, ait les idées claires.

    Nous avons un besoin urgent à ce que ingénieurs, architectes, techniciens de tous niveaux, scientifiques et toutes personnes s'en sentant capable travaillent, dès maintenant, à concevoir comment rebâtir des usines rapidement, rouvrir des mines les plus vertueuses possibles, réparer nos infrastructures, recomposer une agriculture dynamique, remplacer une haute administration déficiente, quand elle l'est...

    Bref, de réparer rapidement notre pays détruit pas sept décennies de notre domination par l'empire thalassocratique US!

    La période est angoissante, je le reconnais, du-moins dites-vous que cela nousP1050686.JPG permettra de nous débarrasser des baltringues qui nous gouvernent, de France, de Bruxelles et de Washington, alors bon débarra.

    Un immense défit nous attend, mieux même, il est déjà présent, et en cela je suis optimiste: l'intelligence est là, les savoirs-faire aussi, même s'ils se raréfient.

    Certes, la majorité de nos élites ne comprennent rien à l'affaire, nous, le peuple, si!

    Et les classes-moyennes hautes à supérieurs, bien que je vous aie vilipendés par le passé, vous aussi vous êtes le peuple!

    Il va nous falloir, il nous faut déjà gérer l'urgence, aider ceux qui souffrent pour qu'ils se rétablissent au mieux de leurs tourments, trouver de quoi vivre, s'entraider, cultiver son jardin pour ceux qui en ont un, trouver moyen pour sa subsistance, même si, momentanément, c'est hors de l'officiel, se nommant travail au noir...

     

    Et aussi de prévoir ce qu'il se passera dans un proche futur et de s'y préparer.

     

     

    THEURIC

    PS:, Voici un petit billet signé de Jacqueshenry qui, à mon sens, est un bon résumé synthétique de notre situation.

    Rajout fait ce même jour à 20h 20mn.

    Photo d'un papillon prise dans le sud, sûrement, de ce que j'ai pu trouver sur ce site (non je ne suis pas un entomologiste distingué mais un amoureux de la photographie macro) un:

    La Mélitée du Mélampyre, le Damier Athalie ; Melitaea athalia Rott

    P1050989.JPG

     

  • Le début des scandales.

    Au- dessus: guèpe sphécidé (?), guèpe noire Isodontia mexicana, immigrée peut-être bien, sa piqûre étant plus violente que celle que nous inflige celles de nos contrées, hormis en ce qui concerne le frelon sans doute.

     

    Salut les aminches,

    J'ose le dire, je fus un jeune con, non pas par malveillance mais par naïveté, il me fallu du temps pour comprendre comment fonctionnait la machinerie sociale.

    Maintenant, du haut de mon expérience de mes six décennies d'existence, il m'est loisir d'observer que, par nature, un sot fait des sottises, sans se rendre le moins du monde compte que cela ne peut que lui être préjudiciable.

    Or, il est de se qu'il se dit que notre improbable équipe gouvernementale, avec l'aide d'une grande majorité des élus composant nos chambres d'enregistrement délibératives, Assemblée Nationale et Sénat, des censément experts conseillés, de nos oligarques ainsi de ce qu'il en est d'une large part de la haute administration et des journalistes en vu: la bêtise et la manipulation en seraient-elles devenue, me hasarderais-je à le concevoir, imaginerais-je cela possible, de ces valeurs à l'aune desquelles les choix se font et se fondent?

    Puis, de fait, la pandémie au SRAS-COV2 fut le révélateur de ce que nous puissions considérés plausible que la prévarication puisse possiblement être à rajouter à ces deux défauts majeurs noté ci-dessus.P1050841.JPG

    Vous remarquerez ici que le professeur Perronne, ici aussi, se montre mesuré, comme l'est tout autant le professeur Raoult, ceci avec raison, sinon leurs discours ne porteraient pas, là se trouve l'intelligence.

    Je pose ainsi l'hypothèse, triste époque où nous nous retrouvons à considérer cela comme soupçonnable, que le véritable scandale que fut l'interdiction de l'hydroxychloroquine et de l'azithromycine,  porté par l'équipe gouvernemental, n'est que la petite pointe d'un immense iceberg et que, par la suite, d'autres viendront, plus terribles encore.

    Ce qui, si cela se révélerait réaliste, serait logique: tous les pays de l'Union-européenne qui, à la tête de l'état, n'ont que de petits commerciaux pour qui vendre et, je n'ose le croire, se vendre, ce qui pourrait être, en ce cas, de l'ordre de la normalité pour eux, la question dès lors se pose: auraient-ils été instrumentalisés par les entreprises pharmaceutiques pour je ne sais quel traitement ou autre vaccin en cours de mise au point?

    D'agir comme ils l'ont fait, sans qu'il y ai pu avoir la moindre discrétion, sans tenir compte du fait que, dorénavant avec l'existence du WEB et dès lors d'internet, les informations pour le peuple passent quoi qu'il se passe, que les décideurs n'ont plus en main de renseignement fiable sur laquelle reposer leurs décisions*, ne pouvant pas, de plus, comprendre leurs faiblesses intellectuelles conjecturées, ils se trouvent tous dorénavant au-P1050647.JPGdevant de grands dangers.

    *( Quand des responsables sont dans l'incapacité, quelles qu'en  soient les raisons, de se confronter à la réalité, ils écarteront au mieux la mauvaise nouvelle, au pire celui, celle ou ceux qui la leur avait transmise.

    S'il s'agit d'une chaîne hiérarchique, en ce cas et pour conserver leur poste, à chaque échelon lesdites mauvaises nouvelles seront amoindries jusqu'à ce que, au niveau de celui décisionnel, les informations en deviennes au mieux faussées, au pire totalement fausses.

    La première décision, à mon sens, que devra prendre le gouvernement sérieux qui remplacera cette équipe de comiques troupiers interchangeable, ce sera de considérer comme faute lourde nécessitant une rétrogradation, voire un renvoi, de tous ceux qui, ainsi, tronquera la réalité des faits dans leurs rapports, et cela en en faisant une publicité exemplaire. )

    Il y eut des morts, certes, mais combien de souffrances  ont d'origine notre long confinement?

    Combien de ressentiments croissent-ils à leur endroit, combien de haines même?

    Combien de gens considèrent-ils, à  tort peut-être et souvent à raison, que leursP1060077.JPG problèmes, difficultés, malheurs parfois, proviennent des décisions absurdes que prirent nos dirigeants?

    Bientôt les scandales s'égrèneront comme perles d'un long collier.

    Hors le net, tous les autres médiats sont certes verrouillés, alors comme cela fut montré dans l'histoire, cela se susurrera de bouches à oreille et, vu que l'on ne prête qu'aux riches, d'autres, imaginaires, leurs seront accordés, ceci parce que tout le monde s'attend désormais à tout à leur sujet, même au pire.

    Mais tous ceux-là n'ayant pas le discernement nécessaire pour le comprendre et agir en amont, alors quand la colère populaire s'exprimera je ne saurait dire jusqu'où pourrait en venir l'expression.

    Leur naïveté est trop importante, leur insouciance si absolue, leur vanité tant immense que, désormais, je ne pense pas que nous puissions éviter des troubles civiles, et je ne pense pas non plus que les policiers suivront les mêmes ordres que ceux qui leurs furent donnés l'années dernière.

    Alors, sous peu, nous verrons retourner leur veste de ceux de nos élites les plus sensées qui eux  en auront saisi les périls, qui donc en sera-il le premier?

    P1060183.JPGPS: Je ne souhaite en rien cela, je ne fais qu'exposer ici ce qu'il me semble du sentiment, parfois inconscient, d'une majorité des gens, ainsi que du processus actuel qui se pourrait bien de se poursuivre, soit la révélation de nouveaux scandales ainsi que de la résurgence de plus anciens.

    Mais il est vrai aussi qu'il y a des actes et des paroles impardonnables, n'est-ce pas?

    PS2: Voici la vidéo de Madame Henrion-Claude, généticienne de son état, qui donne des informations sur l'affaiblissement du vilain virus bien assagi.

     

     

    THEURIC

    Sûrement une mouche Phaonia cf. palpata, je ne sais juste de la fleur que c'est une ombellifère.

    P1050854.JPG

  • je recommence cette pause.

    Pour l'anonyme que je suis la période est plus que dangereuse.

    Les temps font que je préfère m'arrêter pour l'instant d'écrire, je reprendrai la plume du clavier dès lors que cette période sera passé.

    Faites très attention à vous.

    A bientôt,

     

    THEURIC

    P1050989.JPG

     

  • Le masque!

    Bonjour tout le monde,

     

    La nature du masque est complexe pour Homo Sapiens Sapiens.

    Il représente autant ce qui est caché, ce que l'on démasque dès lors que l'on le retire, la représentation symbolique de forces surhumaines et pour nous archaïque de celui qui le porte, dieu, démon, animal, héro mythique ou imaginaire..., lors de fêtes religieuses ou carnavalesques notamment, moquerie de personnages influant, ridicules et/ou détestés, déguisement pour agir à sa guise lors d'une orgiaque débauche, d'un vol ou d'un cambriolage, d'une action policière, lors d'un bal masqué de s'amuser à se représenter autre que ce que nous sommes, ou bien d'un jouet pour enfant le faisant remonter aux ères passés préhistorique...

    Ces masques, que nous sommes contraints de porter pour tenter de lutter inefficacement contre un rétrovirus pour l'instant en repos d'été, ne sachant de ceP1050817.JPG qu'il en sera en hiver, bien qu'il semble ne plus représenter de danger collectif véritable,  sont de deux couleurs, blanc ou bleu (oui, je le sais, le blanc n'est pas une couleur au sens strict) qui, toutes deux, détiennent également de puissantes valeurs symboliques (soit de l'activation de nos processus mentaux profonds) grandement positives que l'on retrouve dans l'expression: "être blanc-bleu", être innocent, "n'être pas blanc-bleu", blâmable, fautif, canaille, voire criminel, ad minima potentiellement: "il n'est pas blanc-bleu celui-là...", voire à ce qu'une situation ne soit pas conçue de bonne clarté, comme n'étant pas compréhensive, cohérente, logique, sincère, n'être pas blanc-bleu.

    Le blanc est autant représentatif de la froideur de la neige, des temps hivernaux, que de celui de la pureté, de la propreté et, dès lors, de la probité, celui de l'innocence, de la virginité, mais aussi du devenir de ce qui n'est pas encore écrit, celui de la page blanche.

    Le bleu est lui la couleur de l'eau et du ciel, bien que pouvant donner un sentiment de fraîcheur, il est la représentation de la sérénité, des rêves bleus des nuits reposantes, de la méditation, de l'émanation de la réalité qui nourrit l'esprit de par son saisissement, aussi que de la puissante sagesse.

    ( Je déconseillerais fortement, à leur porteurs, les masques noirs  aux valeurs P1050908.JPGsymboliques inverses. )

    Penser le masque obligatoire c'est donc être dans la dynamique de vouloir saisir les complexes relations qui se sont établies entre l'infime minorité de ceux qui dirigent la France, qu'ils soient français ou non, et la population, d'en démasquer la multitude des enjeux conscients et inconscients qui s'y jouent.

    Sachant que l'activation d'un archétype puissant tel que celui-ci, provenant d'un soubassement préexistant de désirs sociaux subconscients croisés élite/peuple, ne peut qu'amorcer un processus complexe ne pouvant que conduire à une transformation radicale de notre situation politique présente.

    A ceci  rajoutons le fait de la position particulière de la France à l'internationale qui, quoi qu'il se passe dans le monde, est et reste, je le pense pour longtemps, une façon de ligne directrice pour les autres nations, est une fois encore attendue par les peuples, comme il en fut avant l'advenu des gilettistes, ce qui ne peut qu'accroître les tensions soujacentes que cette obligation des masques démontre.

     

    Ce masque que l'on nous force de porter sinon de recevoir une contravention importante est, à mon sens, signe d'une complexité mentale de ceux qui nous gouvernent.P1050708.JPG

    En effet, si nous nous penchons au-dessus de ses significations, il ne peut que nous être loisir de découvrir que ceux-ci sont nombreux tant en termes politiques, économiques, symboliques que psychologiques.

    C'est pourquoi je vous invite à ce voyage fait d'en débusquer les divers sens, mais non pas tous je le crains, qui, j'en pose le postulat, en viennent à se compléter d'une manière sommes toutes assez simple si nous considérons les forces contradictoires qui traversent autant la plus haute de notre hiérarchie sociale qu'une partie, relativement faible, de la population.

    Ces forces, au nombre de deux, se compose de l'attrait pour l'empire thalassocratique US, toujours par eux autant adulée, que de la survie de leur utopie en une Union-européenne éternellement indépassable, ainsi que de l'euro qui en est devenu inséparable (survie qui concerne avant toute chose celle de leur structure mentale, définitivement liée  à celle de l'UE€), qui ne peut que se poser que si et seulement si une force extérieure à celle-ci en a les commandes, comme De Gaulle, à son époque, l'avait expliqué.

    Or, depuis 2008 et la crise dite des subprimes, il est devenu évident, même pour les plus sots, que les États-Unis-d'Amériques, en voie de déclin avancé, ne sont plus en capacité de leur politique, tant politiquement, militairement, économiquement, P1050739.JPGculturellement, scientifiquement et, dorénavant, monétairement.

    Quand l'Allemagne, au centre du dispositif de l'union et au-dedans de celle-ci, ne peut donc remplir ce rôle, quand bien même elle en a pris les commandes.

    C'est pourquoi ceux que, d'une manière ironique, nous pouvons nommer les euronouilles, poursuivent de leur tendre inclination la Russie, fantasmant qu'elle remplacerait l'empire thalassocratique (mettant en colère la Pologne), tout en portant toujours les mêmes yeux de Chimène pour les États-Unis que par le passé et en lui obéissant, ces deux puissances, ennemies, étant en froides luttes aussi impitoyables qu'implacables.

    Ce conflit intérieur de nos eurolâtres, suivant celui ayant lieu entre ces deux grands, les menant à une double contrainte insoluble et angoissante, à ceci s'y rajoutant quelques secrets plus ou moins inavouables, plus ou moins illégales, dont nous aurons, je le suppose, bientôt la fraîcheur.

    Peut-être même subodorent-ils le désir étasunien de démembrer l'UE puisque celle-ci tend visiblement à se rapprocher dangereusement des russes.

    C'est ainsi que les états européens, surtout de l'ouest, masquent leur souffrance due à cette angoisse en la projetant inconsciemment sur les peuples qu'ils punissent ainsi, de plus, de vouloir que leur pays sortent de l'union.P1050884.JPG

    Masque qui, en fait, fait forme de ce bâillon qui empêche les gens de parler entre-eux dans leur crainte réaliste que le mouvement des gilets jaunes reprenne de plus belle.

    Ce qui doit être la raison qu'ils se donnent pour ainsi nous contraindre à porter cette muselière.

    Certes, s'y rajoute, à cette déjà peu ragoutante tambouille impensée, la pression propagandiste qui nous est exercé par médiats interposées de nous faire croire que le vilain virus serait toujours et encore proliférant pendant tout l'été, ceci pour nous placer un vaccin ou un traitement nouveau onéreux, puisque rien d'autre ne peut remplacer en terme d'efficacité d'hydroxychloroquine et l'azithromycine, ces médications si peu cher (peuchère) qui, peut-être, pourraient même nous guérir des autres grippes saisonnières futures.

    Là les masques sont présents pour tenter de trouver un substitut à un nouvel enfermement du peuple, ce qui ruinerait définitivement l'économie-monde, en attendant que les industries pharmaceutiques découvrent une molécule ou une technique vaccinale à vendre aux états à un prix prohibitif.

    Ce qui montre encore une fois l'aspect petit commis voyageur de nos élus des chambres délibératives, ministres, haut responsables de nos administrations et P1050908.JPGautres oligarques.

    D'autres processus mentaux sont  en oeuvre également chez nos gribouilles menant à ce résultat.

    Ces gilettistes qui, naguère, chantèrent la Marseillaise, affirmant de la sorte d'avoir recouvré leur identité collective, ne put qu'accroître les tourments de nos ribouldingues puisque l'idéologie européiste a, de socle, la disparition des pays, des nations et des peuples, ne devant plus rester que celui européen.

    Les français ne sont pas les seuls à entonner leur hymne national, loin de là, les italiens en étant le plus bel exemple.

    Et puis il leur faut tenter, bien maladroitement, de cacher leur incompétence alliée à de l'inconséquence lors de notre claustration qu'ils nommèrent confinement dont le synonyme est réclusion, ce mot voulant tout dire et heureusement qu'elle ne fut pas à perpétuité.

    Elle qui généra plus de décès que toutes autres décisions, tel que tester les personnes et traiter convenablement les malades, d'après ce que disent les médecins, infectiologues, généticiens, épidémiologistes... sérieux, soit ceux qui n'ont d'intérêt que celui de leurs patients, de la science et/ou n'écoutèrent pas les sirènes médiatiques, économiques ainsi que politiques, n'écoutèrent pas les promesses de comptes en banques remplis à raz-bord.P1000659.JPG

    Enfin et cela devrait concerner toute la population, elle qui se devrait d'en avoir pleinement conscience, toute cette calamiteuse situation a généré, ceci à l'échelle mondiale, une situation économique désastreuse que même les pays européens les mieux disposés en entreprise, avant tout exportateurs, se trouvent dans une semblable panade déplorable que nous qui sommes part trop désindustrialisés.

    Cela est logique puisqu'ils sont exportateurs à vil salaire et que nous, les importateurs, somment ruinés: il n'y a plus personne pour acheter ce qui est produit, hors nourriture et encore...

    De ça non plus nos esthètes du vide quantique de la raison ne peuvent ni ne veulent  le voir, de ça aussi ils font projection sur nous autres et nous masquent (nous le masquent) pour qu'eux-même ne puissent  le percevoir, peuvent-ils seulement comprendre, nos pauvres godillots de la pensée, que de vouloir à toute fin nous refiler un vaccin dispendieux de je ne sais quelle entreprise pharmaceutique, quelle soit russe, étasunienne, européenne ou de n'importe où ou de n'importe qui d'autre, ne fera qu'accélérer la déliquescence de l'économie internationale?

    Enfin, il leur faut impérativement écouler l'immense stock de matériel qui fut produit et/ou acheté, tant en test, en aérateur qu'en masque, au risque, sinon, de se mettre les industriels à dos, eux qui étaient si en colère lors de notre réclusion à P1050892.JPGdomicile d'avoir fabriqué sans pouvoir en vendre l'ensemble, l'administration y mettant des freins d'une crétinerie affligeante.

    Masques qui (je sais que je répète de nombreuses fois le mot masque, cette réitération étant délibérée pour asseoir l'aspect superfétatoire de son usage actuel), en raison de son usage même en milieu ouvert, mais surtout fermé, ne peut que se révéler un magnifique nid à bactéries, virus et autre champignons, ne pouvant que se développer de part l'humidité due à nos expirations se déposant sur le tissu, nous permettant soit d'attraper telle ou telle maladie parfois improbable, soit de fortifier notre système immunitaire en raison de notre confrontation à tous ces pathogènes.

     

    Il faut bien comprendre que ceux qui dirigent le pays, pour faire simple et au-delà de notre seul gouvernement, l'Allemagne, l'Union-européenne, les Etats-Unis-d'Amérique, sauf l'équipe trumpienne, et l'oligarchie française, sont dans l'incapacité de gérer plusieurs situation en même temps.

    Leur système de penser étant extrêmement étriqué et, de manière quasi caricaturale, ce fait est d'autant plus prononcé pour notre équipe gouvernementale (bien que d'autres semblent vouloir se montrer pire encore, à l'exemple de celui australien ou belge), ils ne peuvent pas gérer plusieurs conjonctures de dimensions diverses dans l'urgence.P1050432.JPG

    C'est pourquoi, dès le début de la pandémie au vilain virus qui, aujourd'hui, ne se révèle plus d'une grande dangerosité, nos ministres n'avaient en tête que la réforme des retraites, quand aujourd'hui ils ne sont qu'arc-boutés que de leur craintes des révoltes sociales et de servir de commissionnaires aux entreprises pharmaceutiques.

    Sans pouvoir percevoir que d'agir ainsi ne peut que mener l'économie-monde à la plus fantastique banqueroute que l'espèce humaine n'a, de toutes époques, jamais connu, pouvant nous conduire, nous Homo Sapiens (pour certains non pas vraiment) Sapiens, à une morbidité généralisée infiniment plus importante.

    Chacun s'en remettant à chacun, personne ne peut décider donc, attendant qu'un autre, n'importe qui, décide à sa place, sauf ceux qui remettraient en question les juteux bénéfices desdites entreprises, tel qu'il en est d'un certain professeur Raoult et du traitement qu'il propose.

    Il y a une dimension suicidaire collective inconsciente en cela, provenant autant de ceux qui décident que de ceux qui les suivent, et il serait bon que nous commencions à en analyser les causes dès maintenant par un travail multifactoriel, ce que les penseurs tels qu'Emmanuel Todd, Michel Onfray et d'autres ont commencé.

     

    P1000813.JPGLa bêtise fit plus pour la fin des empire que toute autre chose!

    Et une fois que nous aurons récupéré notre indépendance nationale, une fois que nous n'aurons plus ces croques-mitaines débilitants pour nous gouverner, une fois que nous ne serons plus embourbés dans cette lourde masse d'incompétence, une fois que nous serons passé à autre chose, alors nous pourrons enfin agir au mieux pour le bien de tous, enfin surtout nous pourrons entrer dans une réelle modernité, de celle qui, en nous, d'une encore petite voix, se réclame.

     

     

    THEURIC

  • Je fais une pause.

    Comme il m'arrive de le faire et parce que mon intuition me le conseille fortement, je fais une pause.

    Celle-ci durera un mois environ, il s'en passera des événements d'ici là, mais la prudence m'enjoint d'agir ainsi.

    Comme le dirait un chat, à la miaou, te.

     

     

    THEURIC

    P1040967.JPG

  • 14 juillet 2020, la fin des cycles.

    Bonjour chers  lecteurs,

    Certes, ce que je vais développer ici ce ne sont pas de bonnes nouvelles, de celles qui remplissent le cœur de joie.

    Mais ne vaut-il pas mieux que nous soyons conscient des multiples difficultés que nous risquerions fort de rencontrer, plutôt que de nous laisser aller à écouter des sirènes médiatiques qui, pour le moins, n'en racontent pas de plus bonnes n'en restant pas moins fausses?

    Je peux, comme je l'écris souvent, faire erreur, mais ma quête est et reste mordicus celle de percevoir et comprendre la réalité, puis de vous présenter les résultats de ces réflexions.

    Là se trouve la besogne que je me suis fixé.

    A vous ensuite d'en faire ce à quoi bon vous semble.

     

    J'écrirai, en toute fin de texte, pourquoi.P1050166.JPG

     

    Un cycle historique est un ensemble d'événements plus ou moins longs, intrinsèquement liés par une même teneur de volonté de tous les acteurs au cours du temps.

    Dès que ledit cycle s'achève, la dynamique historique prend, dès lors, une nouvelle direction.

    Celui-ci se définissant en tant que cycle parce que s'y montre toujours un début, suivit d'une monté en puissance, puis d'un déclin progressif et enfin de son achèvement, déterminé en sa forme similaire à son début.

    Au fil des époques il est possible de les percevoir, guerre de cent ans, guerre de religion, révolution française & premier empire, pour ces quelques menus exemples.

    Ceux qui vont disparaître (nous sommes riches de plusieurs s'étant activés à des moments différents, a la richesse qui peut, n'est-ce pas?) sont subordonnés par celui qui nous mène vers une rétrogression historique, la période de la guerre franco-prussienne de 1870, je vous en avais fait état ainsi que de vous entretenir des effets que je suppute (bonjour madame) de leur achèvement, le 7 Juin (A la recherche du sens perdu)  puis le 16 du même mois (L'américanolâtrie(ne) dans tous ses états).

    P1050011.JPGBien que j'aie traité ces thèmes ici depuis longtemps.

     

    Comme cela était à prévoir et j'ai pu le pressentir, telles des fourmis affolées, les thuriféraires de ce bloc idéologique composé autant de l'adoration des Etats-Unis-d'Amérique, de l'Allemagne (ce qui ne peut que les mener à des conflits), de l'Union-Européenne, de l'euro et du néolibéralisme monétariste, paniquent, ne comprenant plus du tout ce qu'il se passe.

    Mais qui le comprend-il?

    La pandémie au SRAS-COV-2 n'ayant été que l'accélérateur, l'enzyme précipitant ce phénomène d'effondrement autant de l'empire thalassocratique US en miroir inversé de celui de l'URSS, de l'idéologie de l'économisme dogmatique, économie d'état/économie privée, soit de ne mettre au centre des réflexions politiques que l'économie et de sa scission communisme/capitalisme, dont l'origine se trouve en la France du XIX° siècle, la Commune de Paris de 1871 (commune, communisme), d'où ladite nôtre rétrogression;

    Et enfin une compulsion de répétition d'avec une période s'étendant environ entre 1920 jusqu'en 1948, provenant de ce que les pays européens n'ont pas pu se remettre anthropologiquement par eux-mêmes des effets des deux guerres mondiales, enP1040621.JPG raison de la monté de celle froide ayant débuté dès la fin des années 40 entre l'URSS et les USA et la séparation de l'Europe en deux bloc imperméables est et ouest.

    En effet, c'est cette Commune de Paris qui détermina d'advenue du communisme, nommé auparavant socialisme révolutionnaire, du fait que Karl Marx, témoin de ces événements, qui l'analysa pour, ensuite, en formaliser ses propres théories politiques, donnant naissance audit communisme.

    Ainsi, au risque de surprendre, je pense que la ridicule kermesse du 14 Juillet, à la place d'un défilé qui, au fil des années, se réduisait comme peau de chagrin, où nous vîmes que, bon an mal an, les membres du gouvernement n'en avaient rien à faire, signe, justement, en raison de ce simulacre de défilé, de l'achèvement de ces cycles et de la bientôt reconstruction de notre pays qui ne pourra qu'être précédé d'une  phase de chaos que je considère intuitivement relativement limité;

    De par cette caricature de la représentation de la nation par ledit simili défilé.

    Et les questions posées par la façon avec laquelle cette pandémie fut gérée n'étant, à mon sens, qu'une preuve de l'absurdité du dogmatisme néolibéral voulant, d'après ceux qui en soutiennent l'idéologie, que ni les pays, ni les peuples n'existent, seuls, comme l'affirmait Madame Thatcher en un dogme fantasmatique débilitant, les individus et leur famille consommateurs subsisteraient, affirmation contraire qui se renouvelait à chaque 14 Juillet en France par son affirmation de l'existence de la Nation en un  rite d'appartenance d'une religiosité certaine (de ce qui relie).

    Quand bien même suffisamment de tests, de masque avaient dès le début été présent et le traitement proposé par le Professeur Roult utilisé à foison par les P1050137.JPGmédecins, si même, mieux encore, cela avait été mis en place dès notre déconfinement, cette fête nationale aurait-elle pu se faire normalement?

    ( Pour cela il aurait fallu que nous ayons, à la place d'un gouvernement et de propriétaires des médiats pleutres, sots, incompétents et obéissants, des personnalités intelligentes et courageuses qui, en plus d'avoir su pourvoir à la fourniture de matériel avant l'advenue de la pandémie, de ne pas mentir au sujet du traitement, d'avoir un minimum de capacité d'organisation et de ne pas suivre les injonctions d'entreprise pharmaceutique quelconque.

    Et oui, nos oligarque ne sont que les petits sous-fifres de ceux étasuniens. )

    Nous pourrions même imaginer que ledit défilé se fasse et que les rangs des troupes soient juste un peu plus espacés.

    Mais, à l'inverse, il est plus juste de remarquer que le COVID-19 ne fut qu'un  ridicule prétexte pour cette mascarade, ceci parce qu'aucun ne comprend et, surtout, ne veut comprendre son sens symbolique et historique,  ils en sont tous incapables, n'en prenant en compte que le coût, se mettant par eux-mêmes en grands dangers, la colère des peuples prend son temps pour se déclarer, mais ensuite peut devenir inextinguible.

    Vous ferais-je remarquer que les militaires ont défilé, vers la fin, les rangs bien serrés les uns contre les autres...FullSizeRender.jpg

    ( Quand à l’hommage de la nation pour les soignants, cela participe à cette hypocrite vulgarité de la nature de notre personnel politique, ce ne sont que des commerciaux pour qui tout est bon à dire et à faire pour se vendre et se bien faire voir, eux qui les ont fait tabasser par la police avant la pandémie. )

    Combien de français ont dû, d'une certaine façon, envier celui de défilé russe, fêtant la fin de la grande guerre patriotique (39/45) à Moscou?

    Cette indécente vulgarité gouvernementale et oligarchique, que l'on retrouve similaire, voire en pire, dans les salons feutrés de l'Union-Européenne, faite autant d'irresponsabilités, d'approximations intellectuelles, d'incapacités multiples, de mensonges, dont d'état, de préceptes absurdes et de fadaises infantiles, voire même de probables prévarications, accrue par cette autre carence signalée plus haut, désormais proprement visible, ne peut que conduire la bande à croncron ainsi que sa pseudo opposition, aussi que les agences bruxelloises non élues, menée par notre godelureau national et les chambres d'enregistrement délibératives et par la très germanique Madame Von Der Leyen, à leur évanouissement.

    En effet, leurs faiblesses à tous ne peut que les faire disparaître de la scène publique dès lors qu'une nouvelle crise, de quelle que nature qu'elle soit, surviendra.

    De plus, on ne joue pas impunément avec la frustration d'un peuple, ceci d'autant plus si celle-ci est largement inconsciente.

    abeille.jpg

    Nous aboutissons donc au lent achèvement de ces trois cycles intimement liés,  débuté en France, cet ensemble de processus s'achèvera sûrement au même lieux, à Paris.

    C'est en cela que notre pays est devenu, à mon sens, mondialement central.

     

    Alors, ne serait-il pas temps de remettre en cause l'ensemble de ces absurdités, de celles-ci comme de tant d'autres desquelles je vous entretiens, qui, de toutes forces de nous les avoir enfoncé dans le crâne depuis tant de temps, en sont devenus des croyances crues d'en devenir, pour tant de gens, de fausses réalités contraires à tout bon sens?

    Il en serait temps parce que dès lors que la réalité pleine et entière surgira de sa boite, le choc en sera violent et l'incrédulité immense.

    C'est pourquoi, amis lecteurs, je n'ai que de cesse de tenter de la percevoir puis de vous la démontrer affin que ce choc, survenant maintenant, avant que l'histoire ne nous conduise vers de nouveaux horizons, vous ne souffriez que peu de cette nouvelle bifurcation.

     

    Contrairement à ce que des imbéciles peuvent dire, la France n'est pas en déclin, elle est désorganisée, ce qui est tout à fait différent et plutôt rassurant.

    Cette désorganisation provenant de ce que ceux dont ce serait le rôle de mener laP1020930.JPG nation, économiquement, politiquement, médiatiquement, intellectuellement n'ont eu, pour la plupart, que de cesse de croire en toutes les fadaises dogmatiques qui nous conduit là où nous en sommes ainsi que de nous entraîner dedans leurs égarements.

    C'est pourquoi furent nommés au nouveau gouvernement les fossoyeurs de l'hôpital publique, Madame Bachelot, si fière de sa vulgarité d'en devenir ministre de la culture, et, en tant que premier ministre, Monsieur Castex, maire d'une petite ville, n'étant pas capable de faire plus, que je soupçonne, en sus, d'être atteint d'un début de maladie neurodégénérative (mon père en fut décédé et j'y ai perçu ce même regard hagard).

    Comment voulez-vous que l'incompétent désigne plus compétent que lui pour le seconder, ne lui préférera-il pas plutôt le plus sot?

    Ils n'ont qu'une idée: faire de l'hôpital, faire du pays une société anonyme, une entreprise, une société privé (de tout à terme), tout comme en URSS et les pays de l'est se devait d'être, en son inverse, entreprise d'état, même le moindre artisanat.

    Ceci avec un ministre de l'économie reconduit, Monsieur Lemaire, qui, il y a peu, avouait être mauvais en mathématique, lui s'occupant des comptes publics.

    Et avant même d'avoir à gérer cette gabegie qu'ont donc mis en place pour que cette gestion hospitalière en devienne ainsi calamiteuse, ceci depuis ces décennies, nos P1050105.JPGévaporés du  bulbe et leurs même prédécesseurs?

    Une administration hopitalière pléthorique, inepte et onéreuse (il ne peut que subsister quelques exceptions éparses à ce type de règle), et il serait logique de considérer que celle-ci ne soit composée que d'incompétence plus importante encore, la médiocrité ne cessant de croître à mesure que l'on descend l'échelle hiérarchique, ne restant plus que la base qui, travaillant vraiment, fait montre de  capacités intellectuelles et d'un sérieux qui leurs sont incomparables, mais mise sous la contrainte de ces petits chefs bornés, dans sont sens originel.

    Et  nous pouvons sans crainte considérer qu'il en soit de même dans tous les services publics, voire même, en cet exemple, de la gendarmerie.

    Alors, comme des enfants à la figure maculée de confiture niant d'en avoir chiper un pot, nos énergumènes mentent, parce que seule cette solution leur est possible, comme ils détruisent tout ce dont ils s'occupent, mais ils mentent mal, la réalité des faits restant présents à l'esprit de tous.

     

    Le climat qui vient me préoccupe, non pas dû à la foutaise d'un réchauffement climatique anthropogénique en raison de notre production de gaz carbonique, à 0,041912% dans l’atmosphère, il va falloir m'en expliquer le mécanisme, ceciP1050202.JPG d'autant plus sachant que l'air chaud monte et que celui froid descend.

    Mais bien plutôt à trois phénomènes que je vais tenter de détailler:

    I)- Le réchauffement du noyau de la planète, ce qui mène inéluctablement à celui des terres, ceci sensible dans les océans, débutant bien sûr en ses plus grandes profondeurs, là ou la croûte terrestre est la plus mince, mais réchauffant aussi le pergélisol,  soit le sol gelé en profondeur en Sibérie.

    Ce qui expliquerait, entre-autre, le pourquoi de mammouths jeunes et adultes retrouvés en très bon état, morts dans de la boue qui regela aussitôt il y a longtemps, sinon, quand ils furent découverts par les scientifiques, ils ne seraient pas encore recouverts de leur peau, poils et chair: cela ne pouvant que vouloir dire que, par le lointain passé, il y eut déjà un ou plus sûrement plusieurs phénomènes similaires, soit un réchauffement rapide du centre planétaire, remontant à la surface, suivit d'un refroidissement tout aussi prompt.

    Ce qui, également, donnerait du sens aux espèces de crevasses visible dans le grand nord et provenant de la fonte du sol profond et dès lors du méthane qui y était piégé, le dessus encore gelé le bloquant jusqu'à ce que la pression devenue trop forte, il y ai cette sorte de mini-éruption sous forme de marmite.

    P1040879.JPGEn effet, soyons logique et il n'est nul besoin d'être physicien pour le comprendre (je ne le suis pas):

    Si ce serait à cause d'un réchauffement atmosphérique que le permafrost dégèlerait, de haut en bas, auquel cas la terre gelée se transformerait en boue de plus en plus profondément, dès lors le méthane ainsi libérée y ferait des bulles puisque rien n'y empêcherait sa remonté.

    Mais cet échauffement de la surface terrestre ne peut, aussi, que mener à une évaporation océanique accrue ainsi qu'à une réduction de l'épaisseur de glace de la banquise arctique en hivers et, dès lors, sa fonte plus rapide en été.

    Il est de fait qu'en cela surveiller de manière accrue volcans et régions sismiques ne peut être qu'une bonne chose, ceci d'autant plus que nous avons eu une série de crises sismiques il y a de cela quelques années, peut-être bien liée à cela.

    II)- Un refroidissement climatique dû à la baisse de l'irradiance solaire, ce qui amène à ce que des cristaux de glace s'accumulent dans la très haute atmosphère, réfléchissant les rayons du soleil vers l'espace, ce qui réduit d'autant ceux provenant d'icelui jusqu'à nous, ce qui se produit à chaque période de petit âge glacière, amenant gelées, neiges, extension de la banquise et mauvaises récoltes, mais aussi des étés secs et réduits dans le temps.

    III)- L'arrêt de la circulation aérienne dû à la crise pandémique, reprenant trèsP1040632.JPG doucement, qui fit que les fumées générées par leurs réacteurs ne sont plus présents pour réduire la proportion de rayon solaire arrivant jusqu'à nous, surtout infrarouge, ce qui diminuait l'évaporation océanique, menant à ce que ladite évaporation s'est développée d'un coup dès le début de la pandémie au COVID-19 (je le préfère en masculin, c'est plus sympa, ferait-il le beau si je lui donne un su-sucre?), de plus réchauffant de fait le sol et ladite banquise, d'où le recule plus rapide cette année de cette dernière.

    Ce qui m'inquiète c'est d'abord qu'en raison de cette bouffonnerie croyance et non pas théorie scientifique, bien que symbolique, en une cause humaine d'une monté de la température de l'air qu'il reste à nous prouver, au-delà des réitérations propagandistes continuelle des médiats, par un débat télévisé entre ceux qui sont pour et ceux qui le contestent, nous ne prenons pas en compte des faits qui, potentiellement, peuvent cacher des effets futurs dangereux.

    Les climatologues sérieux ne devant pas vraiment pouvoir étudier notre réelle évolution climatique au risque du chômage, ou alors en cachette.

    Ensuite, ces trois mécanismes physiques ne peuvent que créer des processus complexes qui ne peuvent que perturber les prévisions météorologiques, ceci sans compter que la réalité, quand elle se révélera, pourrai causer un trauma important pour nombre de personnes.

     

    P1040738.JPGCe qui me tracasse tout autant ce fut cette information comme quoi des troupes US ont débarqué il y a peu en Europe de l'ouest, censément pour des exercices se passant en Pologne, mais dont le dernier s'est effectué très au sud, soit au nord de la France, à la Rochelle.

    C'est la première fois, à ma connaissance, que cela se produit depuis les années 60.

    Ceci au moment même où nous apprenons que des scandales de pédophilie traversent l'Union-Européenne, enfin débutent en Allemagne avec près de 30 000 personnes arrêtées (qui donc les en aurait-il averti?), faisant suite à l'arrestation d'une femme accusée de la même perversité aux USA et qui, se dit-il, raconte tout ce qu'elle sait.

    Du journal Le Monde: " Affaire Jeffrey Epstein: l'ex-compagne et collaboratrice Ghislaine Maxwell arrêtée au Etats-Unis. "

    Et que, dans le même temps, le même pays écarte des néonazis de son armée, la même chose se passant dans l'armée française.

    Ce genre de concomitance pourrait très bien ne se révéler que du seul hasard, mais, pour le moins et aux vus des tentions existant au sein du pays de notre cher Tonton Sam entre la présidence Trump ainsi que l'armée contre l'oligarchie US, n'étant pas surpris de savoir plus tard que son état profond se serait scindé en deux, pro et anti Trump (ce serait sur ces premiers qu'il faudrait s'appuyer pour sortir de l'UE), songeons qu'il est possible qu'il se prépare en Europe en union des événementsP1030791.JPG potentiellement problématiques.

    Verrions-nous venir ce que je suppose, soit une compulsion de répétition centrée entre la fin de la première guerre mondiale et  l'achèvement de la deuxième, le retour des sammies...?

    Sujet à suivre...

     

    La partie de cet état profond US lié à son oligarchie ne comprendra jamais rien à rien, ne connaissant qu'une seule chose avec ses coups fourrés, la propagande.

    Si les censément antiracistes racialistes agissent tels qu'ils le font en ce moment avec l'affaire Traoré, c'est juste parce que les étasuniens crétins, ceux susnommés, pensent que la France est le 51ème état des Etats-Unis-d'Amérique.

    Ainsi une officine étasunienne a-t-elle dressé formé de leur petits toutous à cet antiracisme en une version et vision nord-américaine. en ne prenant pas en compte les spécificités anthropologique françaises.

    ( Je me demande si, par hasard, Monsieur Zemmour qui, bien qu'en son inverse, à les mêmes approches que nos racialistes censément antiracistes tout en ne voulant pas que notre pays sorte de l'union, n'aurait pas été formé antérieurement par les mêmes officines US. )

    P1000770 - Copie.JPGPouvant conduire une partie de la population française à se confronter, entre-autre, blancs contre noir, et certains pourraient bien pleurer d'avoir écouté les sirènes anglo-saxonnes si des ratonnades se produisent.

    Ce que fait là le gouvernement US en France est aussi stupide que perverse, ainsi que potentiellement criminel!

    Or, cette nouvelle mode mettant les Être Humains à la peau noir, voire ceux de religion musulmane, dans une position de victime ad vital aeternam, les conduit automatiquement dans une position de fragilité extrême puisque, du fait de ce discours, ils se sont placés de fait et par eux-mêmes en tant qu'inférieur.

    Rendant de ce fait la domination passé des peuples noirs par les européens blancs justifiée et, de plus, les remettant dans une position d'infantilisation que l'approche anthropologique française, d'une égalité stricte, rendait jusqu'à présent dépassée.

    Ce qui est marqué par les mariages mixes, tel que l'explique Emmanuel Todd.

    De fait, s'il existe une société naturellement raciste c'est bien la société US (combien s'y produis, aux USA, desdits mariages mixes?), c'est pourquoi leur officines viennent manipuler des français naïfs de toutes couleurs, même les verts martiens, pour les rendre tels qu'eux-mêmes, puisque, pour les américains, seule leur manière d'être est normale et que le monde entier est américain ou anormal.P1040479.JPG

    Heureusement que des voix sensées s'élèves contre ces dérives absurdes, telle que cette dame, Stella Kamnga, Stella, l'étoile, son prénom lui sied à ravir.

    Il est vrai aussi que chez eux, aux USA, la situation commence à devenir plus qu'incertaine.

     

    Le vilain virus referait-il des siennes?

    Il serait temps que nos journalistes cornichons fassent la distinction entre les personnes infectés, les personnes malades et celles qui le sont gravement, ne serait-ce que pour une seule raison:

    Que le gouvernement Castex nous demande de mettre un masque en milieu clos, je ne suis pas contre, en revanche si la population s'aperçoit que quand bien même le nombre d'infecté serait important, si celui en souffrant n'est que très réduit, alors ces exhortations gouvernementales ne serviront qu'à le discréditer supplémentairement.

    Ce virus laisse parfois, pour ceux qui en furent atteints, des effets néfastes, non pas seulement pour les poumons.

    Toutefois, serions-nous encore une fois en face d'une manipulation d'état et médiatique au sujet de la nécessité des masques en milieu clos?

    La pandémie reprendrait-elle de vigueur?

    P1030523.JPGOu bien serions-nous au-devant d'une équipe gouvernementale qui, parce que ayant gravement failli cet hiver, sur-jouerait aujourd'hui pour tenter de nous faire croire qu'elle aurait compris la leçon?

    Nous retrouverions-nous à devoir essuyer encore une fois leur plâtre, hier de leur inaction, aujourd'hui de leur gesticulation, toujours de leur  bête incompétence?

    Ceci d'autant plus d'observer que Monsieur Castex fait montre de la même sublime impéritie que son prédécesseur, racontant, par exemple, que ceux qui font usage d'un pseudo sur le NET, à l'image de votre serviteur, seraient les descendants du régime de Vichy sous la houlette du nazi Pétain, auquel Monsieur Macron avait rendu hommage d'ailleurs, tout comme il le fit du général De Gaulle.

    L'homme qui bouffe à tous les râteliers.

    Ce qui montre l'indigence, que dis-je, la déficience intellectuelle de ces beaux messieurs et belles dames, dont le chef fut choisi par notre oligarchie, ainsi que celle de l'union, des USA et de l'Allemagne qui, toutes, ne doivent pas avoir également un niveau si folichon que cela.

    L'incompétent choisi autant sinon plus incompétent que lui comme subordonné.

    Doit-on croire ces crétins?IMGP0107.JPG

    Mettons les masques s'ils le demandent, qu'importe, le principal étant ce que nous en concevons, ceci d'autant plus que nombre de gens seraient effrayés de voir notre bouche nue: il n'est nul besoin de conflit inutile.

    Ce qui explique ainsi l'inefficacité de tous lors de la première vague pandémique, sauf de l'Allemagne qui fit un petit peu mieux que les autres, Madame Merkel serait-elle la moins sotte de la bande?

    J'en ai l'impression.

     

    L'économie est un autre sujet épineux, tous ceux un tant soit peu sérieux le comprennent, peut-être même que nos olibrius doivent s'en affoler s'il ne rêvassent pas.

    Là encore ils ne peuvent que se montrer inefficaces.

    C'est pourquoi nous devons nous préparer à ce que nous ne puissions que nous approvisionner avec difficulté de notre nécessaire.

    Tout comme aux USA où la population commence à manquer de ravitaillement, c'est P1000646.JPGle renvoi plus haut où s'y montre sa situation incertaine.

    En ce qui nous concerne, comme j'ai pu déjà vous l'expliquer, tout dépend si le dollar tient l'année ou s'il disparaît corps et biens, suivant, soit nous pourrons toujours commercer et donc pourvoir à nos besoins, soit nous devrons faire face à des manques de toutes sortes.

    En attendant  que l'Union-Européenne disparaisse ou que nous la quittions, que notre pouvoir central soit remplacé, ainsi que de ceux de notre personnel politique décati des régions, départements et grandes métropoles, nous n'avons pas d'autre choix que de nous prendre en main tant individuellement que collectivement.

    Plus petite est la commune, mieux cela peut se faire, plus grande est l’agglomération, plus difficile la situation sera, cela est d'évidence.

    Et, en cela, il n'en est pas seulement de notre subsistance, nos savoirs et connaissances sont en jeu, ce taux si faramineux de réussite au bac (91,5%) est l'une de ces tricheries infantiles de nos gouverneux (néologisme sarcastique).

    Les masses monétaires proposées par l'union (ou plutôt par la France et l'Allemagne) pour réindustrialiser le sud européen, surtout l'Italie, l'Espagne et la France, ne peuvent qu'être un tonneau des Danaïdes puisque cet argent, qu'il soit utilisé par ces états, les entreprises, les banques et/ou les particuliers, ne servira qu'à acheter ce qui est produit par les autres pays de l'UE et par les exportateurs horsP1000637.JPG communauté européenne.

    Pour faire passer un tel accord, ces trois pays en faiblesse pourraient faire des réformes sous une forme et/ou une autre de baisses salariales, mais cela ne conduira ces pays à une révolte populaire et aussi qu'à un ralentissement accru de l'économie mondiale.

    Leur seule solution viable serait de dissoudre l'union et que chaque patrie referme ses frontières, mais cela remettrait en cause la structure neuronale de nombre des acteurs et, de ce fait, de simplement l'imaginer la moindre des secondes ne pourrait que faire monter en eux une très violente angoisse existentielle, toutefois:

    Les allemands le voudraient bien mais ne souhaitent pas que cela soit de leur fait.

    Les hollandais s'en moquent, mieux même, leur petit coté britannique les mèneraient à en apprécier l'idée, pour eux être les fossoyeurs de l'union ne leur poserait pas de problème quelconque.

    Pour les polonais, le principal est que les Etats-Unis-d'Amérique les protègent, le reste leur étant secondaire.

    Les pays nordiques, peut-être sauf la Norvège proche de la Grande-Bretagne, et ceux ayant composé l'empire Austro-Hongrois, voudraient bien concocter leur propre union hors UE.

    P1000920.JPGQuand aux trois nations fragilisées par leur appartenance à l'UE, sinon qu'une grande partie de leur peuple n'en veuillent plus, ce qui est le fait majoritairement des français et des italiens, du-moins en sont-ils grandement exaspérés...

    Là se trouve la réalité géopolitique de l'union à laquelle nous nous devons d'y rajouter le fait que les USA voient en sa domination par la Germanie une cause de confrontation, voire d'une dissolution de l'UE, et il est possible de considérer que ces refus net hollandais pour ces accords comme étant une demande de notre mentor outre-atlantique.

     

    Le second facteur c'est le pourquoi de ces troupes US ayant débarqué en Europe de l'ouest, il est possible que ce ne soit que pour des manœuvres ayant lieu en Pologne ou pour réduire les nazis européens, unionistes, en ce cas cela veut dire que ces derniers avaient prévu un coup d'état à Bruxelles.

    En cela il faut tout penser, ceci d'autant plus de mon hypothèse de la compulsion de répétition qui s'en viendrait donc confirmée.

    Le scandale de la pédophilie qui a mené l'Allemagne à arrêter 30 000 personnes va-t-il éclabousser la France, et si oui, jusqu'où?

    P1000813.JPG

    Mais la plus grande de nos difficultés vient du fait que notre société est bloquée.

    La majorité des français ne perçoivent que vaguement ce vers quoi nous allons, bien que faire ses réserves devient un besoin pour quasiment chacun.

    De fait, au-delà de ce réflexe bienvenu, politiquement et médiatiquement tout est verrouillé, en même temps de l'impéritie absolue de nos élites, là se trouve notre difficulté véritable.

    Et les errements de François Asselineau, provenant, je l'ai dit, de son effroi parce qu'il a compris que l'union n'en a plus pour longtemps d'existence, venant accroître d'autant ledit verrouillage de part l'affaiblissement de l'UPR, rendant un France-quitte décidé par la population désormais improbable (j'y reviendrai).

    Ceci au moment où la colère populaire se développe grandement.

    Dès lors se sera l'union qui se délitera pour disparaître ensuite, ceci en raison de sa fermeture institutionnelle, politique et idéologique la rendant dans l'impossibilité d'évoluer.

    C'est pourquoi, bien que je continuerai de publier des billets politiques et économiques, je ne m'en mettrai pas moins en un retrait momentané, moi qui ne suis déjà pas très actif il est vrai, à mon sens il est momentanément temps d'être un P1000897.JPGobservateur plutôt que d'un acteur.

    Bien que de se préparer de l'être dès lors que, à la suite du déverrouillage sociétal et des instabilités qui s'en suivrons que je ne pense pas trop graves, la nation sera en demande d'une stabilisation de la situation, ne peut qu'être qu'une bonne chose.

    Il y a trop d'informations parcellaires sans que celles-ci soient pleinement explicités, incohérentes, sans que nous ne puissions en discerner clairement  les contours et les liens, les paramètres n'étant que peu pénétrables et, de plus,  nombreux.

    Ce qui fait qu'il est ardu de définir clairement la suite logique des événements, phénomène qui, par la suite, ne peut que s'intensifier.

    Ce que je raconte n'est certes pas très folichon, j'en conviens, nous allons traverser une période plus ou moins importante de chaos, et rien que d'y songer peut facilement angoisser.

    Ceci d'autant plus quand les croyances auxquelles nous fûmes abreuvés depuis tant de temps montreront leurs absurdités à tous, tant de la dimension indépassable de l'UE€ et de leur construction, de la toute puissance étasunienne, du réchauffement climatique anthropogénique, de la théorie du genre, ainsi que de toutes les fadaises qui n'ont d'existence que parce que ceux détenant le pouvoir veulent de toute force soit que l'union devienne les Etats-Unis, soit que la France devienne son 51ème état,P1040434.JPG voire qu'elle devienne allemande.

    Ce qui n'arrivera jamais.

    Alors, pour l'instant, restons prudents et observateurs avertis sans participer à ce chaos ambiant, déjà s'amplifiant, c'est, je le pense, la meilleurs des choses à faire, ensuite il sera toujours temps de se mouvoir pour réorganiser notre pays qui n'inspire qu'à cela.

    En vrai!

     

    Pourquoi.

     

     

    THEURIC

  • Ma philosophie et la chute finale.

    Chers lecteurs, bonjour.

    Je n'arrive pas à placer la grande photo d'entrée de page, excusez-m'en, Hautetfort me faisant une petite taquinerie, peut-être est-ce parce que cela lui fait trop de mémoire ou qu'un bug ferait des siennes...

    Ça y est, cela fonctionne.

    Question avec réponse en fin de page: quel est le plus petit nombre?

     

    Je suis, comme je l'ai déjà écrit, un penseur brut dans le sens où je ne me suis jamais véritablement instruit de la philosophie, piochant, par ci par là, autant des réflexions des anciens, de celles des modernes, des scientifiques, des psychologues, des psychanalystes, des essayistes..., ainsi que de tout ce que j'ai pu rencontré tout au long de mon existence.

    Ainsi le principe de parcimonie demandant à ce qu'une théorie scientifique doit être aussi simple que possible en prenant en compte l'ensemble des observations faite sur le sujet donné peut, également, être employée pour étudier bien d'autres matières, telles que la psychologie et la politique notamment...

    Ma philosophie est simple à définir, plus nous sommes conscient tant de nous-même que du monde qui nous entoure, mieux nous nous acceptons tel qu'en nous-même, mieux nous ressentons notre physique et le comprenons, le mieux nous nous adaptons aux situations et, dès lors, mieux nous sommes et y sommes apaisés et savons réagir face aux vicissitudes de la vie.P1040895.JPG

    A cela s'ajoutant le fait que notre pensée, en tant que fonction psychique, ne peut que se développer au meilleurs possible et, ainsi, conscient et inconscient remplissent leur  rôle d'échange continuel sans interférer de l'un sur l'autre en tous sens, ce qui est toujours dommageable.

    D'où l'un des sens de mon aphorisme: "Qui observe transforme!"

    En son centre j'y place des notions telles que l'identité individuelle comme collective, d'une grande modernité et bien plus centrale aujourd'hui qu'hier.

    Puis celle de frustration qui y est liée dans le sens où, si  l'on nie la nature de chacun, si  on ne la reconnaît pas dans ses dispositions, si elle marque son manque (bien que ne pouvant qu'être toujours présente mais en ce cas refoulée ), qu'elle soit sexuée, nationale, professionnelle, de discernement et d'intelligence ou de toute autre constitution, la personne ne pourra que s'égarer et se morfondre dans la sottise, le vice infantile,  un désaccouplement d'avec la réalité, une temporalité réduite à un présent restreint et à des angoisses terrifiantes non reconnues.

    La complexité de notre esprit venant de ce que tout ce que nous sommes dans le monde commence d'abord par soi, mais que tout ce qui nous détermine en premier lieu se fait par le regard des autres et, au premier chef, de celui de notre mère et de notre famille.

    Être déterminé relève donc autant de la dynamique de nos décisions et actions que de P1040902.JPGnotre assurance en notre identité: naissance, qui nous sommes, connaissance, ce que nous savons en expérience et en apprentissage, provenant de nos faits et d’autrui, des écoutes, lectures, gestes..., ainsi que reconnaissance, ce que nous sommes en tant qu'individu individuel qui fait société, cela étant pour nous un tout en un lien indéfectible de nos actions et de notre état d'être.

    N'oublions pas non plus notre corps que nous nous devons d'apprendre à ressentir au mieux.

    Notre psyché profonde est, à mon sens, triple, l'inconscient collectif qui est la nature de notre espèce depuis l'origine de la vie, voire de l'univers, la présence de notre instinct enfoui profondément, l'inconscient social qui est notre héritage multi-millénaire de ce qui nous fait société, tout autant notre personnalité originelle, celle dont nous sommes doté au moment de notre mise au monde, tempérée par nos obligations et interdits du surmoi.

    Pour Homo Sapiens Sapiens le verbe est de la première importance, rien ne peut s'établir sans lui, c'est pourquoi le mot juste et précis de sa langue maternelle employé avec justesse est central.

    C'est pourquoi l'empire thalassocratique (océanique) US, dans sa nécessité de dominer les pays européens pour contenir et contraindre la Russie, en tant que puissance terrestre, sur son ouest, nous a manipulé pour pervertir la langueP1050100.JPG française par le biais de sa domination culturelle multi-décennale, seule façon pour elle de nous tenir au sein de l'Union-européenne et de l'OTAN.

    ( Nous nous devons donc de récupérer la qualité de notre langage pour nous retrouver nous-même. )

    Ce phénomène, débuté dès la sortie de la seconde guerre mondiale (1939/1945), a atteint un tel niveau  en France que l'affaiblissement continuel des USA mène, dès qu'y a lieu une crise sociale d'une certaine importance, comme il en fut de l'affaire George Floyd, à ce qu'une crise d'hystérie collective s'y déclare chez-nous à la suite pour singer nos colonisateurs, prenant une forme semblable mais sans qu'aucun contexte similaire n'ait paru.

    Ainsi celle d'affaire Adama Traoré avait eu lieu il y a 4 ans, cet homme n'était pas une personne de la classe-moyenne apaisée mais faisait parti de la petite délinquance multirécidiviste plus ou moins violente (ce qui n'excuse en rien son décès mais montre les différences flagrantes entre ces deux cas).

    D'ailleurs l'oligarchie US (en lutte contre l'état profond, je le suppute) ne s'y est pas trompé qui,  pour verrouiller encore plus notre domination économique par l'empire, a offert le prix BET (interdit de rire) à sa sœur, Assa Traoré, qui, se dit-il, ne serait pas non-plus elle-même blanc-bleu, sans jeu de mot.

    Cet exemple caricatural montre bien que ledit phénomène transcende aussi bien les P1040978.JPGcouleurs de peau, les origines ethniques et religieuses des français, touchant de plus nombre de personnes qui, d'une manière ou d'une autre, voudraient que notre pays ne soit plus sous contrainte de l'Union-Européenne et de l'OTAN, tout en désirant secrètement que ces deux entités persistent dans le temps.

    Ainsi va notre vie psychique dans sa complexité individuelle et/ou collective, nous ne voudrions plus vivre dans un système social ou une situation quelconque malfaisant, dépassé ou simplement rejeté, tout en se refusant qu'il disparaisse.

    Telles certaines obédiences et formes de protestantismes chrétien ainsi que d'athéismes qui rejettent, voire haïssent le catholicisme mais, d'une façon de la faire perdurer mentalement, d'en conserver un lien, penchent vers et louent l'un de ses interdits centraux, symbolique, celui du vau d'or, qui mène au précepte de ne devoir pas faire d'argent avec de l'argent, conduisant en cette caricature absolument inverse qu'est l'économie monétariste spéculative néolibérale.

    ( "Le taureau de Wall Street" aujourd'hui faisant face "à la fillette sans peur" est, symboliquement d'importance.

    Cet animal est représentatif de ce "vau d'or", quoi que puisse en dire l'artiste, une oeuvre étant toujours plus que son créateur et de son commentaire envers icelui.

    La figure féminine, la femme, Marianne pour la République Française, ou ici une demoiselle, cette jeune fille au-devant de cet animal sauvage, est la représentation de l'anima dans la psychanalyse de C.G. Jung, soit la figure féminine guidant l'homme, pour la femme se sera l'animus (il est dommage, à mon sens, que peu de littératureP1040939.JPG ne se soit développé au sujet du dernier, ceci provenant de femmes, Jung étant un personnage de son époque avec toute sa subjectivité, je pense son approche n'être pas suffisamment mesuré et ses études, comme toutes autres anciennes, ne pas être assez approfondies aujourd'hui, l'animus ne peut que guider les femmes, alors mesdames, à vos méninges et votre plume, sans extrémisme féministe ).

    Quoi qu'il en soit, la pose de ce dernier bronze annonçant, à mon sens, une transformation radicale tant politique qu'économique des USA. )

    L'autre exemple en est de vouloir, en réaction à l'économie capitalistique d'essence entièrement privée, ceci en raison de sa perversion néolibérale terriblement destructrice des peuples et des pays, de désirer que celle-ci devienne entièrement publique quand, de tout manifeste, ce qui serait à rechercher en serait une juste harmonie régulatrice entre ces deux perceptions politiques, leur juste milieu.

    Cela concernant ma recherche des équilibres des contraires, soit la compréhension du pourquoi ces variations d'un extrême à un autre par réaction non réfléchie, plutôt que de se pencher sur une harmonisation desdits contraires.

    D'avoir fait depuis des années erreur quand à une faillite généralisée de l'économie-monde, du dollar, des autres monnaies et de la disparition de l'Union-Européenne, P1040895.JPGtant en leur date comme de leur processus, je me suis vu contraint de réévaluer mon approche de la dynamique historique en cours.

    Ceci d'autant plus quand j'ai découvert les écrits de Christian Greiling qui, sur le site: "Chronique du grand jeu", montrant cette guerre souterraine entre l'empire thalassocratique US et les deux puissances terrestres, la Russie et la Chine.

    J'ai donc dû en faire évoluer mon approche et, dès lors, ma philosophie, ceci parce qu'une philosophie, pour être valide, se doit d'avoir la capacité d'être évolutive.

    Je reste sur une assurance: l'économie-monde ne peut pas ne pas disparaître en une échéance relativement courte, il en est de même des trois créatures US, les UE/€/OTAN, ceci à cause des déséquilibres extraordinairement importants en leur sein ne cessant de croître.

    En France, la situation politique semble être devenue inextricable pour trois raisons: sa désorganisation s'accroissant, un verrouillage électoral et idéologique médiatique mettant en scène des personnalités de plus en plus incompétentes, un appauvrissement tant économique qu'intellectuel du pays.

    L'euro étant indéfectiblement lié à l'Union-Européenne, vouloir déconnecter le premier d'avec le second me paraît aléatoire, peut-être même impossible, à cause du contrôle politique que l'administration bruxelloise exerce sur les pays y étant liés, ainsi que des pressions économiques qu'elle peut leur pratiquer.P1040998.JPG

    De ce fait, il n'est d'autre solution que de quitter l'union pour se débarrasser de cette monnaie et, en cela, je rejoins Emmanuel Todd quand il affirme que seule une alliance d'avec l'état profond US, ennemi, je le pense, des oligarques, qui est vent debout contre l'Allemagne à cause sa domination quasi  définitive de l'UE, peut nous permettre de nous en débarrasser.

    ( C'est pourquoi les USA retirent ses troupes de la Germanie pour les installer en Pologne. )

    L'OTAN, quant à elle, est l'un des outils impériaux, avec l'union elle permet d'éviter, paradoxalement, que le sud européen ne vienne en conflit avec la Turquie.

    De prendre en compte l'extrême affaiblissement des Etats-Unis-d'Amérique, nous pouvons facilement en conclure que son existence, ad minima en tant qu'imperium, va sous peu, de l'ordre de quelques années, disparaître, cela dépendant entièrement de la pérennité du dollar.

    Y rester en toute vigilance, comme le font les britanniques, ne serait pas, dans un premier temps, une mauvaise idée, il serait idiot de se mettre tout le monde à dos: la Russie et la Chine sont loin.

    Mais à contrario et au vu de la situation de verrouillage du paysage politique français et des instabilités de toutes sortes que cela génère et aussi existantes dans le reste de l'union, en y rajoutant mon hypothèse d'une rétrogression historique et la P1040683.JPGdisparition impériale en miroir des USA sous une forme similaire mais inversée de celle de l'URSS entre 1989, la disparition du Pacte de Varsovie, et 1991 celle de l'Union-Soviétique.

    J'en suis dès lors venu intuitivement à la conclusion qu'un changement de régime gouvernemental et l'effacement de l'union se feront sans même que la population l'ai décidé et acté, par le délitement de notre gouvernement précédant ou suivant celle de l'UE€.

    Bien que tous les scénarios puissent être explorés, celui-ci me semble être celui le plus simple qui réuni tous les composants informationnels à ma disposition,  suivant le principe de parcimonie.

    Mais sont-ils suffisamment nombreux et complets pour que je puisse être certain de ce que j'avance, ceci ne peut en aucun cas être assuré, c'est pourquoi nous devons être prêts à tous et de nous y préparer autant que, à la suite, de nous y adapter.

     

    16, parce que 13 et 3, ouarf, elle est bonne!

     

     

    THEURIC

  • Considérations diverses.

    Bonjour chers lecteurs,

    C'est vrai, je ne vous avais jamais présenté mes salutations auparavant en entête des billets, je vais m'essayer de perpétuer cela, ce sera plus accueillant.

    Ici j'ai réuni 14 23 textes et vidéos que je commenterai, certains me paraissant appuyer certaines idées que je développe depuis, pour certaines, longtemps.

                                                         ______________________

    Il ne peut qu'être plaisant pour chacun d'entre-nous d'avoir confirmation d'une hypothèse.

    Ainsi  je n'ai eu que de cesse d'affirmer que, comme l'URSS, l'UE ne peut pas être réformée et, ce, pour des raisons semblables.

    Bien que cela soit d'évidence en ce qui concerne l'union puisqu'il faut l'accord deP1040862.JPG tous les gouvernements et des parlements des pays la composant pour faire évoluer la moindre virgule des traités, qu'elle est dès lors triplement verrouillée, institutionnellement, idéologiquement et politiquement, je n'avais pas de preuve en ce qu'il en fut de l'Union-Soviétique, n'en ayant qu'une approche intuitive.

    Or, le journal internet Sputnik, le 5/7/2020, sous le titre: "Poutine explique quelle bombe à retardement contenait la constitution de l'URSS", venait me confirmer ce que je pressentais, l'URSS était, elle aussi, pareillement triplement verrouillée.

    Vous y remarquerez cette phrase du président russe: " Lorsque il [le parti communiste, ndlr] a commencé à se disloquer de l’intérieur, sans aucun impact extérieur, le pays a commencé à lui emboîter le pas. "

    Ceci venant en écho au paragraphe suivant.

                                                          _____________________

    La différence entre l'Union-européenne et l'Union-Soviétique se trouve en ce que la première fut créé à sortie de la seconde guerre mondiale par un empire thassocratique en expansion, les USA, quand la seconde fut la résultante, en 1921, d'une révolution, dite d'Octobre ou bolchevique, ayant eu lieu en 1917 par son propre peuple, suite aux dégâts due à la guerre 14/18 en Russie et des pénuries qui les accompagnèrent.

    Notre union est donc une créature US et la France en son sein est à l'image de ce que fut le Vietnam au-dedans de l'Indochine de l'empire français d'alors.

    ( Suivant toujours les ordres donnés par nos bons maîtres, la preuve du suivisme grandement naïf de nos censément dirigeants, en belle obéissance aux étasuniens voulant renverser le gouvernement du Venezuela. )

    Or, dès son début, vers 1948 ce me semble, ce fut ce qui était alors l'Allemagne-de-l'Ouest qui, choisie par les USA, en devint son nœud géopolitique stabilisant.

    P1050025.JPGDès lors que ledit empire thalassocratique US montra de grandes faiblesses dès le début du XXI° siècle, la Germanie prit progressivement l'ascendant sur l'union à mesure de cet affaiblissement.

    Le fait dès lors que Madame Merkel déclare que: "L'Europe doit considérer une nouvelle réalité sans leadership US...", puis que Gerhard Schröder, ancien chancelier allemand (premier ministre), en vienne à défendre le projet Nord Stream 2, soit la pose d'un gazoduc de Russie jusqu'en l'Allemagne, réactions allant à l'encontre d'un projet de loi étasunien pour de nouvelles sanctions portés pour contrer son installation (vous en trouverez l'explication dans le site d'Observatus Politicus: Chronique du grand jeu);

    Alors cela ne peut que vouloir dire que, désormais, un conflit ouvert, bien que discret, ne peut que s'être désormais mis en place entre les USA et la Germanie.

    D'ailleurs même certains de nos voisins d'outre-Rhin envisagent la disparition de l'union.

    Quand, dans le même temps, l'Italie commence à sérieusement regimber face aux velléités de dominations germaniques.

    La fragilité tant politique qu'économique de la France nous mettant, alors, au centreP1040599.JPG dudit conflit sous forme de processus de déstabilisation, puisque sans notre pays l'union ne peut survivre, au même titre que sans la Pologne le pacte de Varsovie ne pouvait perdurer.

    Il est en effet possible d'imaginer que quelques pays de l'union, telle que ladite Pologne, demeurent en lieu et place sous la domination US, l'UE ayant disparu.

    Cela présageant aussi la possible tentative d'éclatement de l'Allemagne par l'imperium.

    Cette fragilité française étant le thème prochain de ce billet.

                                                            ___________________

    De ceux qui se devraient être les élites de la nation semble perdre toute raison.

    Il en est quelques exemples croquignolets.

    Messieurs Aphatie à "Valeur Actuelle" & Ayrault au "Monde", ainsi que Madame Traoré paraîtraient  facilement être manipulés par l'état profond US dont le but serait, en ce cas, de faire monter le terrorisme d'extrême droite, auxquels les étasuniens se sont déjà allié, en Ukraine et dans certains pays baltes par exemple.

    Les deux premiers font à l'évidence de l'anachronisme autant sentencieux  que consciencieux et sous ordre, grâce à deux journaux qui, cela est à signaler, appartiennent à des oligarques français, de mêmes naïfs tout aussi obéissants

    Si en effet nos hommes d'état d'antan faisaient preuve de racisme, alors savent-ils, tous ces braves gens, ce que leurs ancêtres pensaient des personnes différentes d'eux, africains, asiatiques, voire allemands ou polonais?

    P1040584.JPGSûrement était-ce la même chose que ce qu'il en fut de nos figures tutélaires, alors, ne se devraient-ils pas de se couvrir la tête de cendre et de se mettre à genou, les mains jointes, en signe de repentance?

    La troisième a reçu un prix oligarchique de notre bon maître.

    Je fus surpris de la remarque de Roselyne Bachelot, elle qui, au début de la crise pandémique avait raconté qu'elle avait de la rage au sujet du manque de masque et qui, aujourd'hui, dit que le pays, visant essentiellement les équipes soignantes hospitalières, était infantilisé, ne sachant se débrouiller pour remplacer le matériel médical manquant.

    Mais quelle est donc cette mouche qui l'aurait ainsi piquée?

    Répétant à l'envie qu'au grand jamais elle ne referait de politique et, ce, depuis 2012, la revoici aujourd'hui, allant rechercher son petit coin ministérielle, de la culture, autre temps, autre mœurs.

    Qu'il y aurait-il de mieux pour elle que de fustiger ainsi médecins, infirmières et aides-médicales pour montrer toute sa soumission au président et au premier ministre?

    Ce même gouvernement ou, du-moins, le précédent, cela risque de ne pas changer pas grand chose, offre nos données médicales à Microsoft, ce qui démonte encore  une fois cette faiblesse à tous.P1040671.JPG

    Mieux encore de ces égarements, ne voila t'y pas que la marque Loréal a décidé de retirer les mots tels que blanc, blanchissant et clair de ses cosmétiques, sûrement provenant de communicants dont on se demande ce qu'ils font à leur poste, qui croyaient ainsi naviguer sur la mode des français tous racistes.

    Vulgarité de cette médiocre intelligentsia française publicitaire, ces gens ne se sont pas rendu compte que cela mettait beaucoup de personnes en colère.

    Un certain Vikash Dhorasoo, footballeur de son état, dénonce la colonisation, ce qui serait certes heureux s'il s'agissait de celle moderne de l'Europe par les Etats-Unis-d'Amérique qu'il doit adoré, sait-il, notre sportif, que les indiens vinrent dans les département et territoires d'outre-mer librement, pour y suppléer au manque de main-d'oeuvre?

    Ses parents et grands-parent n'ayant jamais été colonisés, ou si, ces derniers par les britanniques, lui veut remplacer les statues des colonisateurs par celles de Zidane et Mbappé, où l'on peut percevoir son niveau de jugeote.

    Au fait, à  combien remonte sa fortune d'avoir joué toute sa vie à la balle et combien gagne une infirmière?

    Et son peuple originel ont-il ou non été des envahisseurs d'autres peuples par le passé, des colonisateurs?

    A ces faillites suivent d'autres, les fils et filles de  classes-moyennes supérieures, écolos gnangnans, faisant manifestation interdite pour le climat, sans être tabassés contrairement aux gilettistes, même s'ils bloquent la rue, au moment où ce qui chauffe le plus et est le plus pollué ce sont les esprits?

                                                                _________________

    Voici une autre confirmation, celle de mon hypothèse d'une compulsion de répétition collective centrée sur la seconde guerre mondiale: "Les américains vont débarquer à la Rochelle..." titre Sputnik.

    Quelle qu'en soit les raisons et quand bien même serait-ce pour se rendre en Pologne, toujours est-il que les USA débarquent en France plutôt qu'en tout autre port plus au nord qui aurait pu très bien les accueillir.

    Cela ne faisant qu'accroître le coût de ce débarquement, n'est-il pas?

    P1040551.JPG                                                             _________________

    Il n'y a pas que la situation monétaire, politique, industriel et commercial qui se détériore chez notre cher et culturellement oppressif Tonton Sam, il fait aussi face à des problèmes de violence dans sa population, centré, d'après cet article, dans les grandes villes.

    Après le déboulonnage de statues (je vous laisse la liste) et de retirer son drapeau inspiré de celui des confédérés (guerre de sécession 1861/1865) par l'état du Mississippi, ce qui ne peut qu'accroître la colère d'une bonne part de la population blanche, cette violence ne promet rien de bon pour ce pays.

    Je pose l'hypothèse qu'il est plausible que Monsieur Trump laisserait faire pour l'instant affin que, quand son pays deviendra franchement instable, ce vers quoi il semble aller, il y instaurerait un état d'urgence qui se révélerait dès lors un coup d'état plus ou moins larvé.

    Ceci pouvant y mener à une guerre civile.

    Monsieur Trump ne serait-il pas allié à l'état profond US contre l'oligarchie financière pour réindustrialiser son pays affin qu'il retrouve sa puissance d'antan?

    A suivre...

                                                                ________________

    Enfin ce libelle, s'achevant sur cette note pleine d'optimisme: j'ai décidé de rester à l'UPR, ceci parce que quand je perçois l'intelligence qui'il se dégage de ce débat à trois, je ne peux qu'avoir confiance en ses adhérents.

     

     

    THEURICP1040539.JPG

  • De l'ébranlement qui vient.

    Être conscient de ce qui nous anime individuellement comme collectivement, sans nous laisser subjuguer par quoi que ce soit, en les comprenant, en portant également nos réflexions sur nos instabilité mentales, sur nos faiblesses et nos forces, est, ce me semble, ce qui ne peut que nous permettre autant de nous réaliser pleinement que de nous adapter aux péripéties de la vie.

    Cette vie ne peut être un long fleuve tranquille mais est traversée autant par des étapes, des difficultés et, parfois, par de dures tribulations, voire à ce que des horreurs en viennent à se fracasser à l'encontre de notre existence.

    Conserver cette conscience pleine et entière, d'évidence autant que faire ce peu, tant de notre état physique, mental, nerveux, de comprendre au mieux les passions collectives qui peuvent nous traverser, de saisir, au meilleurs possible, la dynamique historique de l'époque, que nous y participions ou non, bien que la non-action reste en lui-même un choix et, dès lors et de ce fait une action;P1040802.JPG

    De tout faire pour garder cet esprit  clair et, mieux encore, clairvoyant, de ce qui nous anime, nous, nos proches, notre société et l'humanité est, je le concède, une gageure, mais du-moins d'être et de rester dans cette disposition ne peut qu'être profitable pour tous.

    Quand bien même certains resteront aveugles, quoi qu'il se passe, à ce qui deviendra ainsi pour les autres une réalité, ou à se qu'ils souffrent mentalement et/ou physiquement à de tels changements.

    Ceci parce que les temps qui viennent ne peuvent que se révéler une étape ardue à traverser.

    De fait, il devient de plus en plus évident pour tous que le régime néolibéral sous l'égide impérial US et de son dollar, tendent à se déliter au même rythme que leur déclin.

    ( Voici le copier/collé d'une toute petite partie d'un texte du site or.fr, traduit de l'étasunien provenant de cet autre, où s'y trouve le meilleurs résumé de ce que j'affirme, bien que j'y adjoins deux réflexions:

    1) l'hyperinflation y a bien lieu, centré dans les opérations spéculatives et boursières, mais puisque les USA importent quasiment tout et dès que la population recevra de l'argent gratuitement, cela ne pourra que s'étendre à son ensemble;

    P1040886.JPG2) s'il y a guerres, elles ont lieux: celles du Proche- Orient étendue à l'Afghanistan sont de celles-là, sans compter les guerres politiques et économiques que l’imperium conduit envers la Syrie, l'Iran, le Venezuela, la Russie, entre-autres...:

    "Les États-Unis réunissent tous les ingrédients pouvant entraîner la destruction d'un empire : déficits, dettes, dépenses militaires excessives, dépréciation de la monnaie, effondrement du commerce, épidémie, ébranlement de l'ordre public et émeutes.

    Deux choses manquent pour compléter le tableau : les guerres et l'hyperinflation. Malheureusement, ces deux facteurs sont susceptibles de se produire dans les années à venir." )

    Ce fait majeur, central, grandement accéléré en raison de la crise sanitaire due au SRAS-COV-2, nous mène, nous, français, déjà, à de grandes difficultés qui ne pourrons que gravement s'accentuer au fil du temps.

    Or, le fait qu'une part, heureusement se restreignant mais lentement, du plus haut de notre hiérarchie sociale est dans l'incapacité de le reconnaître, ou, sinon, de façon fragmentaire, mène à ce que, dans un futur plus ou moins proche, nous nous devrons, dans l'urgence, de suppléer à son incapacité et inaptitude, entre-autre du gouvernement, dès lors que les Etats-Unis-d'Amérique ne pourront plus cacher, même aux esprits les plus obtus, leur situation pitoyable.P1040617.JPG

    Comme j'ai pu déjà vous en entretenir, nous nous retrouverons dès lors face à deux éventualités:

    I)-soit le dollar tient et, auquel cas, seule l'Union-européenne subira un ébranlement de grande ampleur la faisant disparaître, ce qui serait pour nous la meilleurs des choses, ou plutôt la moins mauvaise, nous pourrons continuer de commercer d'avec le monde;

    II)-soit cette monnaie périclite et en ce cas ce sera ledit monde qui se retrouvera aussi au-dedans d'une telle situation.

    Ces questions économiques déjà présentes sont au premier chef politiques dans le sens où ce rêve d'Amérique formalise idéologiquement, même l'Allemagne, les décisions des acteurs gouvernementaux, administratifs, industrielles, bancaires et autres...

    Puisque s'établissent trois approches face à notre soumission à l'union: conservatrice, réformatrice et d’indépendance, et que les réflexions des deux premiers ne se posent que sur la continuité de son existence, que la seule crainte en sa disparition et à celle US mène dès son abord à diverse crises d'hystéries, angoisses morbides et autres agitations extravagantes et insensées;

    P1040918.JPGAlors nous pouvons considérer probable qu'un grand nombre de ceux qui  font décision en France ne seront plus en capacité de la moindre décision et action dès lors que l'UE et/ou les USA se seront plus.

    Comme j'avais déjà pu l'expliquer, il y a de forte probabilité que notre indépendance nationale nous ne l'obtiendrions pas par une haute lutte décennale mais bien plutôt ne l'aurons que par une manière ou une autre d'absence de ceux tenant la laisse qui nous enchaîne à ces unions, ceci de par la chute de l'une, de l'autre ou des deux.

    Certes, en ce moment les choses sont plus complexes que cela.

    De ces forces conservatrices, voulant que l'UE perdure telle quelle, et réformatrice, désirant réformer cette union irréformable, deux camps s'y affrontent en leur sein, celui américanolâtre et celui germanolâtre, certains passant de l'un à l'autre suivant les événements.

    Scission qu'il est possible de percevoir à l'intérieur du gouvernement jusqu'à la présidence, président y navigant d'aller en retour de Merkel à Trump.

    L'Allemagne, tergiversant depuis quelque temps entre ses intérêts propres, se sortir de l'union, et sa jouissance de dominer l'Europe, y rester, a choisi le second sur le premier de ces choix.

    Cela ne pouvant que conduire les USA, la Grande-Bretagne ainsi que d'autres pays à chercher à déstabiliser l'Union-européenne en accentuant les désaccords déjàP1040903.JPG présents entre les pays la composant ainsi qu'à l'intérieur de ceux-ci.

    Or, de  toutes, la France est, de fait, la nation la plus instable.

    Nous auront donc à gérer quatre, voire cinq difficultés majeures, des défis que nous devrons relever et pouvant s'étendre pendant un certain et indéterminé temps, soient:

    I)- une crise économie importante au mieux centrée sur l'UE, ou un effondrement économique mondial si le dollar disparaissait entant que monnaie d'échange internationale, provenant de la survenue de la pandémie, toutefois déjà entrain depuis Juillet à Août 2019;

    II)- une partie importante de la haute hiérarchie sociale devenant progressivement inopérante, elle qui est déjà totalement inefficace mais détient toutes les manettes du pouvoir;

    III)- des actions de déstabilisation du pays aux origines anglo-saxonnes dont nous devons avoir une absolue conscience,  quoi que nous pensions, et de ne pas confondre d'avec les réactions populaires normales face aux décisions absurdes, mortifères et contre-productives de notre gouvernement pour tenter de sauver ses union et euro chéris;

    IV)- la fuite, l'inhibition, les divagations et discours absurdes, le déni et scotomisation, les accusations imbéciles ou des réactions parfois violentes de la part de ceux qui nous gouvernent et d'une partie de notre intelligentsia;

    P1040919.JPGV)- le risque d'un retour de la pandémie au milieu de ce capharnaüm comme l'explique Charles Sannat.

    Notre nôtre autre gageure, amis lecteurs, est dores et déjà double, de ne pas nous laisser entraîner par des passions dangereuses et inutiles ainsi que de nous préparer à ce qu'il faut bien appeler un ébranlement, soit ce qui est plus qu'une crise et moins qu'une catastrophe.

    De ne pas se retrouver excités par des exactions d'extrêmes droites blanches, noires (surtout africaine) ou musulmanes.

    Tout autant que de mouvements anarchistes qui se montrent toujours absurdes et allant à l'encontre de nos intérêts.

    De nous y préparer tant en intendance (faire ses réserves), physiquement qu'intellectuellement, aussi que de prendre soin de nos proches qui risquent de péter un câble lorsque tout cela surviendra.

    Bien entendu, il est impossible de prévoir avec précision le futur et l'ensemble de ces événements pourraient, sait-on jamais, ne pas avoir lieu, ou, du-moins, de ne pas survenir aussi violemment, certains même se passer en douceur ou de ne pas advenir.

    Toutefois, de se préparer au pire ou, suivant le vieille adage : "qui peut le plus, peut le moins", ne peut que nous permettre d'agir avec la meilleurs efficacité possible.

    Mais pour cela il nous faut et faudra avoir la vision la plus concrète possible du sensP1040583.JPG des circonstances.

     

     

    THEURIC

  • Auriez-vous dit élections?

    Avant-Propos:

    je peux donner l'impression de me répéter sur différents sujets quand, en réalité, je les explore sous des angles divers.

    Ici il s'agit de la fausse écologie qui a remporté une victoire à la Pyrrhus lors de ces élections municipales.

    Posant mes réflexions sur sa nature, je ne peux que me répéter autant en ce qui concerne l'union que du réchauffement climatique anthropogénique, entre-autre.

    Je peux, lors de cet avant-propos, donner le sentiment de me justifier quand je ne fais que d'anticiper un possible compréhensible agacement de votre part, amis lecteurs.

     

    Le problème d'une période telle que la nôtre, pour les dirigeants quand ils sontP1040752.JPG stupides, c'est que les porteurs de nouvelle mentent pour éviter de perdre leur emploi et, ce, avec raison (il y a quelques bons siècles ils auraient été tués, c'est ça la modernité, auparavant c'était la mort physique, aujourd'hui elle est sociale).

    Ainsi, si les équipes de Messieurs Macron, notre godelureau national, & Philippe, qui recherche son Havre de paix, une ville c'est plus simple qu'un pays, ont annoncé l'organisation d'un "forum de l'écologie" qui rendra sa copie dès la fin des élections municipales, c'est parce que les instituts de sondage avaient bien relevé que les écologistes gnangnans et leurs petits toutous de ce qui fut la gauche y remporteraient dès lors un joli score.

    Mais les-dits instituts avaient-ils également relevé la très faible future participation à ce deuxième tour?

    Je ne le pense pas.

    Son taux ne fut que de 41,6% quand cette votation fut de tous temps, au regard de toutes les autres, celle où l'abstention fut la plus faible

    Or, désormais, c'est cela qui importe.

    Que 58,4% des électeurs, soit une écrasante majorité, ne se soient pas déplacés pour ce devoir civique ne pouvant que démontrer combien la population ne croit plus guère au magistère des partis politiques officiels, voire même les rejettent.

    P1040811.JPGCeci sans compter les personnes qui, comme moi, vivant dans une ville moyenne, préférèrent voter soit pour quelqu'un de sérieux qu'elles connaissent, soit pour le maire précédent, soit, comme je l'ai fait, en jaugeant la personnalité de chacun suivant la photo des prétendants sans grand faire cas du parti politique de celui ou celle choisi.

    Tout ceci signant, à mon sens, une bientôt recomposition politique du pays.

    Alors, pourquoi donc les écolo gnangnans ont-ils remporté un tel succès?

    Simplement parce que les plus crétins des électeurs ce sont, justement, les écologistes et, en raison d'un même manque cruel de jugeote de l'équipe gouvernemental ne prenant pas en compte là où se trouve la réelle majorité, elle croit collectivement que la France entière suit aveuglement les préceptes stupides, ruineux, polluants et potentiellement meurtriers d'EELV et de ses bons toutous.

    (Pauvres communistes et faux insoumis, traîtres de leur cause!)

    -Parce que de croire ou faire croire qu'il est possible de réformer une Union-européenne triplement verrouillée, institutionnellement, idéologiquement et politiquement ne peut qu'être que le fait de menteurs, de naïfs ignares ou d'imbéciles;

    -Parce que de croire ou de faire croire qu'il est possible de mener une quelconqueP1040902.JPG politique nationale et souveraine au sein de l'union, quand celle-ci, dans lesdits traités irréformables, prône une concurrence libre et non faussée, ainsi qu'une libre circulation des biens, des capitaux et des personnes, ne peut qu'être que le fait de menteurs, de naïfs ignares ou d'imbéciles;

    -Parce que de croire ou de faire croire cette fausseté qui est que les éoliennes, les panneaux photovoltaïques et les batteries sont non polluants tant en fabrication qu'en démantèlement, sans vouloir savoir que ces moulins-à-vent tuent oiseaux, insectes et chauves-souries (eux qui se disent préoccupés par la baisse de la bio-diversité, cherchez l'erreur), ne peut qu'être que le fait de menteurs, de naïfs ignares ou d'imbéciles;

    -Parce que de croire ou de faire croire que ces énergies intermittentes peuvent largement remplacer les centrales nucléaires sans hausse du prix de l'énergie importantes, ce qui est factuellement faux (l'Allemagne et le Japon en étant les deux exemples) forçant de fait les gens à se chauffer moins, voire de ne plus se chauffer (ce qui est déjà le cas par ailleurs mais ce qui accroîtra grandement ce phénomène) en remettant en cause la salubrité des habitations en hivers et donc augmentera la mortalité de tous, même des enfants, et menant à des crises épidémiques, ne peut qu'être que le fait de menteurs, de naïfs ignares ou d'imbéciles;

    -Parce que de croire ou de faire croire que le gaz carbonique produit par l'Homme P1040740.JPGserait polluant et réchaufferait l'atmosphère nous conduisant à une catastrophe est, là encore, factuellement faux, autant parce que:

    I)-Nous nous dirigeons vers un refroidissement climatique dû à la diminution de l'irradiance solaire;

    II)-Nous avons un réchauffement du noyau de notre planète, augmentant de un degrés la température globale des océans, ce qui est énorme, même à grande profondeur (ce que l'atmosphère ne peut faire), produisant un dégazage de ce CO2 et ne pouvant qu'accroître leur évaporation, les séismes et les éruptions volcanique à terme;

    III)-La végétation n'a pas suffisamment de ce CO2 pour croître convenablement, plus de ce gaz ne pouvant que conduire à une production agricole supérieure, permettant de fait de mieux nourrir les populations (il serait sain de doubler son taux, vive l'essence, à-bas le sac plastique);

    IV)-Un réchauffement climatique, un optimum climatique, a toujours conduit historiquement à un meilleurs niveau de vie des peuples et à son dynamisme, son refroidissement, un mini âge glacière, à une diminution du nombre de ses habitants par les guerres, famines et pandémies, que les écolos gnangnans soient conscient qu'ils peuvent mener au massacre des populations;

    V)-Les océans et les mers froids absorbent le CO2, les périodes glaciaires, pour relâcher ce gaz lors de leur réchauffement, les périodes interglaciaires dont nousP1040863.JPG sommes depuis environ 15 000 ans, étant entendu qu'ils ont une inertie calorique très importante se comptant en millénaires;

    VI)-Le taux de CO2 actuel est de 416,21 PPM, soit parti par million (416,21 sur 1 000 000), de molécules atmosphériques, cela va de soit, ce qui donne en pourcentage, en en retirant quatre zéro et donc en divisant par dix mille, 10 000: 0, 041621%, ce qui est ridiculement bas (hier j'avais dit à des dames que c'était 0,4...%, leur donnant mon pseudo pour qu'elles trouvent mon site, d'où cette correction).

    Vous remarquerez que sur ce site officiel le pourcentage n'y est pas donné, demandez-vous donc pourquoi cela.

    Sur celui-ci est indiqué que ce taux d'aujourd'hui est le plus haut depuis le pliocène, il y a environ 3 millions d'années, sans que ne soit donné le chiffre de l'époque, soit juste avant le début des grandes glaciations à l'échelle géologique, à la limite pliocène/quaternaire il y a environ, là encore, 2,59 millions d'années.

    Remarquons également que, en toute bonne cohérence, pour les raisons expliquées plus haut, la première glaciation du début du quaternaire ne pu se faire que lors d'une période chaude, dès lors que la hausse et la baisse dudit taux suivent toujours et ne précède jamais les réchauffements et les refroidissements.

    P1040783.JPGC'est pourquoi j'affirme que de croire ou de faire croire à ces élucubrations ne peut qu'être que le fait de menteurs, de naïfs ignares ou d'imbéciles;

    VII)-comment voulez-vous avoir confiance en ce qu'il se dit à la télévision où les invités sont choisi pour leur suivisme aux dogmes obligés, où ceux qui les remettent en question sont injuriés, ceux qui les remettent en cause, invisibles des médiats, ne sont pas invités et où, quand ne se fait pas silence des informations importantes, celles-ci sont caviardées en y contant l'inverse de la réalité?

    Notre problème étant que la science, tout comme il peut en être de toutes les autres institutions sociales, dont celles, entre-autre, dédiées à la politique, au journalisme et aux arts, sont phagocytés par un cancer sociétal: le monétarisme néolibéral, ceci accompagné de divers productions inconscientes telles que celles que déversent ces écologistes de pacotille: le réchauffement représentant l'enfer du diable, devinez qui il est, et la chaleur no