Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

appel à une nouvelle renaissance

  • COVID-19: haine, sclérose et conseils.

    Je vous prie de m'excuser de retirer momentanément mon texte le temps pour moi d'y mettre ce petit dessin humoristique emprunté au propriétaire du site "Chronique du grand jeu", Monsieur Greiling, qui me l'a aimablement prêté.

     

     

     

    Une crise de l'ampleur (de tous les flançais) de celle sanitaire d'aujourd'hui est un révélateur des instabilités d'une époque, que ladite crise soit occulté, comme celle grippale de 1968, ou largement diffusée, telle que celle que nous subissons.

    Cette dernière, peut-être égales, non pas tant en tant que traumatisme collectif mais plutôt dans le sens d'un signe d'une incompétence institutionnalisée du plus haut de la hiérarchie sociale, semblable aux défaites militaires françaises de la guerre de 1870 tout autant que lors du début de la seconde guerre mondiale en 1940.

    De plus, nombre d'élément nous montre qu'un ensemble d'événements et de faits qui, si nous ne les observons qu'au niveau d'une certaine superficialité, pourraient nous sembler des plus invraisemblables.

    Or, si nous considérons que cette pandémie en cours met en relief autant les fragilités économiques du néolibéralisme que de ses effets calamiteux sur les pays de l'union et de leurs relations, celles politiques de l'Union-européenne vide et absente, et, surtout, de la réelle situation plus que déplorable, catastrophique,  des États-Unis-d'Amérique, alors tout ce qu'il peut se passer en France devient ipso factoP1020975.JPG logique: nos eurolâtres américanolâtres psychiquement s'effondrent.

    Ainsi, si le Docteur Roult et son équipe se retrouvent de la sorte vilipendés par la presse et les médiats officiels, les Pravda unionistes de langue française de 2020, c'est parce qu'il représente les effets économiques et sociaux calamiteux dus à une construction européenne en pleine déroute.

    En en étant révélateur de la violente, absolue panique existentielle de tous ceux qui, qu'ils en soient conscients ou non, souffrent de mille morts de percevoir de quelle façon les infrastructures politiques et économiques, nationales, européennes et étasuniennes sont, en réalité, sinon détruites, du-moins gravement affaiblies et désorganisées.

    Et à quel point l'incompétence guide le petit monde minoritaire politico-médiatico-économique et haute administration, l'oligarchie strato-financière dont fait mention Mr. Todd, à l'idéologie purement monétariste par laquelle elle détruit la France.

    Réagissant avec volontarisme et efficacité le grand reste de la population, tous corps de métier confondus, dont industriels, en une absolue majorité.

    ( Leur réflexe pavlovien autodestructeur, ce réflexe de commerciaux médiocres peut se percevoir par la fermeture des marchés qui n'a de but, à mon sens, que de P1030226.JPGsoutenir et tenter de faire survivre les grands-magasins quand, de fait, il y a une même promiscuité dans l'un et l'autre, sauf que les marchés sont eux à l'air libre, donc moins dangereux. )

    Ainsi, de régler de savoir si le traitement proposé par l'équipe de l'IHU de Marseille est bien fonctionnel est simple, comme je l'ai déjà expliqué part ailleurs: dans une ville de moyenne importance, on teste, on traite ceux qui sont atteint du virus, puis, 4 à 5 jours plus tard, on teste de nouveau.

    Vu que c'est le seul traitement qui nous est proposé en ce moment, je considère que tous ceux qui critiquent vertement cette équipe, ne proposant pas une étude d'ampleur et rapide, ou qui propose ce traitement au-delà de son délais de prescription, soit quand cette maladie est pleinement installée, quand il faut, pour qu'il soit efficace, qu'il soit prescrit dès son début, souffrent grandement de misonéisme, soit de la peur et la détestation de la nouveauté.

    ( Et c'est moi, conducteur de bus à la retraite, qui le dis, dans les faits j'en rajoute une couche, s'ils me lisent  leur misonéisme explose, hi, hi, hi.

    Quoi qu'il en soit de cette gaudriole de potache ayant passé l'âge, cela fait depuis des années que j'affirme, dans mes textes, qu'il y a un ralentissement des capacités créatrices occidentales, dont françaises, depuis plus d'un siècle et, aujourd'hui, il est patent que nous sommes parvenu au bout du  bout de ce processus.P1030199.JPG

    C'est cette tendance au mimétisme intellectuel rendant improbable la découverte fondamentale, ou son refus par de censément professionnels, qui, seule, nous empêche un réel progressisme et, ce, pour tous ce qui concerne notre société, là se trouve le frein véritable à la réelle innovation.

    Notre véritable ennemi, pour l'instant, c'est nous-même, tant que nous resterons en ce conformisme béat!   )

    Les pauvres vieux médecins et autres professeurs qui, leur vie durant, n'ont cesser de penser depuis leur jeune âge de leur formation, qu'un virus ne connaissait aucun médicament hormis la vaccination, ne peuvent pas admettre qu'ils puissent avoir eu tort toute leur existence.

    N'oublions pas non plus les questions de jalousie provenant de leur blessure narcissique de se voir confisqué l’auréole de gloire d'être celui qui lutte avec efficacité contre le fléau.

    Il préféreront perdre la vie plutôt que de considérer la possibilité que le Docteur Raoult puisse avoir raison et eux tort, puisque, comme je l'ai dit, leur survie sociale et leur structure neuronale est, pour eux, en jeu.

    Ce processus largement inconscient, que nous retrouvons dans nombre de sciences (d'avoir discuté avec une étudiante en science sociale, je me suis aperçu qu'elle n'étudiait pas Emmanuel Todd, par exemple) est semblable à ce qu'il se passait au XIX° siècle, c'est ainsi que Pasteur, chimiste à l'origine, dû combattre la majorité des P1030193.JPGbiologistes qui croyaient en la génération spontanée, qui ne peut que faire rire aujourd'hui.

    Mais au- delà de ces considérations, l'autre substrat inconscient sous-jacent m'est également d'évidence: parce que l'Union-européenne est en plein délitement, que les eurocrates de toutes sortes et de tous bords sont dans la plus totale incapacité de considérer leur pleine et entière responsabilité de cette déroute politico-économique logique et historique, projetant dès lors cette "faute" hors d'eux-mêmes par survie psychique et sociale, il leur faut donc trouver un coupable de leurs propres irresponsable responsabilités, soit le peuple, tout le peuple qu'il faut punir de son incroyance, supposée ou réelle, pour l'union, l'euro, l'OTAN et l'économie monétariste.

    D'où la pénurie de masque et du reste.....: il faudrait que la population expie des fautes dont ils sont les réels coupables, c'est pourquoi aussi nous nous retrouvons confinés chez-nous plutôt que d'être testés puis soignés, le confinement ne devant être réservé qu'à ceux qui en seraient atteints en un lieu ad oc: ils nous haïssent, d'une haine farouche, totale, absolue et, ce, depuis l'avènement du mouvement des gilets-jaunes.

    Parce que jusque là ils pensaient sincèrement ne faire que le bien...

    Et que l'incompétent accusera toujours un autre, n'importe qui du moment qu'il soit plus faible que lui, de sa propre incompétence.

    ( Il y a deux raisons mécaniques pour lesquelles la population est confinée chez-elle.

    -pour ralentir la propagation du virus;P1030830.JPG

    -pour réduire autant que faire se peu l'arrivée de nouveau malade sous respirateur en soin d'urgence dans les hôpitaux puisque tant de lit hospitaliers furent détruit depuis au moins Sarkozy par obéissance aux GOPE d'une Union-Européenne sous l'égide, désormais, de l'Allemagne, qui est en vrai la première responsable de ce qui nous arrive.

    Une troisième, plausible, serait que le COVID-19 serait plus mortel que ce qu'il s'en dit et, atteignant majoritairement des plus vieux et souffreteux de nos concitoyens, au vu de l'âge moyen de ceux nous gouvernant, officiellement comme officieusement, ils ont peur d'être malade en en perdant la vie, tout en ne pouvant pas admettre qu'un traitement puisse être découvert par les chinois, pour eux des primitifs, proposé par un marseillais, un plouc pour les mêmes, en sus de ce que j'ai pu expliquer plus haut. )

    C'est ce même processus qui conduisit et conduira encore nombres de (ir)responsables administratifs et politiques à des paroles malheureuses mais devenue de fait d'une certaine cohérence psychologique, tel qu'il en fut pour le préfet de Paris, Monsieur Lallement, qui affirmais que"...les personnes hospitalisées en réanimation étaient celles qui n’avaient pas respecté le confinement." Pour ensuite, bien sûr, présenter des excuses plus ou moins informelles.

    Remarquez, chers amis lecteurs, ce processus de projection psychanalytique d'une  culpabilité non assumée ici grandement visible.

    P1030473.JPGLe même phénomène se retrouve dans les parole plus que vulgaire et outrageant du zigoto Cohn-Bendit (qui  formerait un très beau couple avec Marine Le-Pen en tant que macronien-lepenniste) qui enjoint Didier Raoult de "fermer sa gueule".

    Qu'il fasse silence, ce pauvre homme, ne nous serait que des plus plaisant, lui qui semble avoir été viré de la scène médiatique allemande qui en avait marre de ses jérémiades, mais surtout, il nous démontre cette monstrueuse panique ayant lieu dans toute cette mouvance unioniste et sa volonté de punir le peuple français de ses propres égarements multidécennaux.

    Lui qui n'a jamais su s'il est français ou allemand...

    La vérité sortant là de la bouche des plus simples d'esprit.

    Sa structure psychique étant en jeu, cette violence verbale lui permet de décharger un peu une douleur neuronale d'une brutalité inouïe, ce qu'il partage avec tous ses semblables.

    D'autres en deviennent suicidaires, à l'exemple de Monsieur Mélenchon qui, lui, reste sur les bancs de l'assemblée nationale pour, je le pense, mourir de ce virus et en devenir une gloire nationale, un héro, tout en évitant de voir de son vivant la disparition de l'UE.

     

    P1030298.JPG

    Mais allons plus loin encore.

    Le peu de réactivité gouvernementale et administratif (de la plus haute administration, cela va de soi) depuis le début de cette crise a, là encore, un soubassement névrotique compréhensible, ce qui ne retire en rien la responsabilité pénale de chacun de ces acteurs.

    Dès le moment où, en effet, l'union-européenne et son nouveau mentor, l'Allemagne, montrèrent qu'ils n'aideraient en rien l'Italie dans une situation déplorable, tous les acteurs politiques et médiatiques français officiels avaient compris que l'union ne pouvait qu'être désormais moribonde.

    Ce qui les a mis dans un état de stupéfaction fonctionnelle dû à cet effroi premier paralysant, les empêchant de prendre, dès avant l'arrivé de cette pandémie sur notre sol, de quelconque décision efficiente au plus tôt.

    Mécanisme toujours en cours actuellement.

    A ceci se rajoutant, bien sûr, le fait que, peut-être, la France a, hormis quelques rares dirigeants africains, le plus mauvais gouvernement au monde.

    Leur épouvante stupeur, cette sclérose mentale structurelle, ne pouvant que ralentir une réactivité qu'ils avaient déjà terriblement déficiente, ils tentent de cacher cette réalité par des promesses en matériel dont chacun d'entre-nous doute de la validité.

    P1030099.JPGLes faits futurs nous en montrant ou non de la véracité.

     

    Pour entamer la troisième partie de ce billet, je me dois de faire un bref détour vers l'économie mondialisée et, aussi, à l'endroit de la géopolitique européenne.

    Je me dois d'abord de présenter des excuses, de ma part tout comme il peut en être de très nombreux français, auprès des russes, chinois, italiens, espagnoles et d'autres.. pour l'ignominie des paroles et actions de nos dirigeants, de l'inconduite honteuse de certains de nos (si peu) responsable politique et autres chroniqueurs médiatiques.

    Vos colères sont compréhensibles et nous en avons tout autant que vous à offrir à leur service.

    Ceci dit et je vous revoie pour cette partie à ce texte du 22 Mars à la hauteur de la rose trémière et à ma réflexion quand à la véritable origine de la richesse des nations, les usines, fabriques, mines et agricultures.

    Toute l'Europe du nord comme de l'est ne peut qu'être heureuse de voir l'union se désunir, hormis les pays baltes qui doivent trembler de ce démembrement entrain de leurs craintes, plutôt fantasmatiques, de la Russie.

    Nations scandinaves, Allemagne et Hollande ne peuvent que considérer que le resteP1040134.JPG de l'union les plombe, à l'est en absorbant doucement leur industrie, au sud en faisant gonfler, pour les deux derniers, une dette d'échanges commerciaux entre les états sujets à l'euro par l'entremise des accords Target 2.

    Ce qui en fut des pays de l'Europe du pacte de Varsovie, ils peuvent, dorénavant, quitter l'UE  heureux et repus de tant d'usines installées sur leur sol leur permettant, désormais, de ne plus être contraint par une union désolante de fadaises tout en poursuivant, leur frontières baissées, cette industrialisation débutée.

    La Pologne, historiquement de nombreuses fois humiliée et fracturée par ses puissants voisins, Russie, Allemagne et Empire Austro-Hongrois, trahie par les français et les britanniques, ne jure plus que par les USA, jusqu'à ce que cet empire déclinant ne soit plus, elle se rapprochera dès lors de la Chine ou de l'Inde.

    Celles  des nations qui composaient ledit empire Austro-Hongrois est dès à présent en recomposition lente, ce qui ne pourra que s'accélérer au moment de la disparition de l'UE.

    L'Allemagne, quand à elle, devra refonder une industrie pérenne rapidement au risque, sinon, à ce que ses länder n'en viennent à prendre leur indépendance de leur état central, ce qui a déjà commencé, elle aussi ayant hâte de ne plus être corseté par P1030143.JPGl'union qui obéit encore à Tonton Sam, ceci parce qu'elle attend que les gazoducs provenant de Russie arrivent enfin tous chez-elle et que l'empire fait tout pour en ralentir l'avènement.

    Les vrais cocus de cette affaire ce sont les pays du sud européen et des îles britanniques, Irlande comprise, dont la France qui est celui qui, encore un peu, conserve un petit tissu industriel.

    Toutefois étant désormais dans l'incapacité de nourrir toute sa population.

    L'union-européenne est, en cela, en model réduit de l'économie mondialisée.

    Dans la recherche des oligarques mondialiste des plus hauts gains pour le plus petit terme temporel possible, les usines, fabriques, mines et sols cultivés furent fermés en Occident, ayant ouvert en grand ses frontières, pour que soit fabriqué les mêmes choses à moindre coût là où les salaires sont les plus faibles, pour le revendre là où l'économie réelle occidentale disparaissait, ne pouvant qu'appauvrir évidemment ces peuples et nations par la monté du chômage et baisses salariales.

    Ce qui a fait que les occidentaux ne pouvaient plus que de moins en moins acheter ce qui était produit.

    Ceci très faiblement compensé par de nombreux processus spéculatifs, boursiers notamment, et par une production de monnaie allant s'accroissant, ce qui est, logiquement et naturellement extrêmement instable par le gonflement de bullesP1020793.JPG spéculatives grandissantes tant en nombre qu'en taille que cela génère, ce qui est à l'origine des crises boursières qui commencèrent dès 1971 aux USA pour se voir augmenter en violence dès lors, jusqu'en 2008 où nous vîmes la crise des crédits US dite des subprimes mettre presque l'économie mondiale en berne (comme le dirait un suisse).

    Phénomène de désindustrialisation commencé dans les années 60 aux USA, vers la fin des années 70 dans ce qui était à l'époque la Communauté Européenne, il ne fit que s'accroître au fil des décennies jusqu'à aujourd'hui.

    Ce qui est perceptible grâce à la pandémie actuelle au coronavirus c'est que, bon an mal an, le système de santé sud européen, donc français, est à peu près égal à celui des pays nouvellement industrialisé, dont en Chine.

    La différence étant qu'en raison du tissu industriel de ces derniers, menant à une recherche scientifique désormais dynamique et à des capacités infrastructurelles que nous n'avons plus.

    C'est pourquoi c'est ce pays, plus le Venezuela, Cuba, la Russie et maintenant l’Égypte qui aide l'Italie, ceux de l'union en en étant matériellement incapable, administration unioniste qui, elle, est dans la plus entière incapacité structurelle, intellectuelle et institutionnelle de formaliser une entraide entre ses pays membres.

    ( Si j'ouvre cette blessure narcissique c'est pour que son pu en sorte enfin et que nous guérissions de notre perte d'identité. )

    P1030533.JPGC'est pour cette raison qu'elle implose, les populations la composant ne pouvant qu'observer cet élémentaire état de fait.

     

    Après ce bref exposé, venons en aux scénarios possibles en France aux vues d'une pandémie répandues dans des patries occidentales qui, depuis la deuxième moitié de l'année dernière, montraient, tout autant que dans le reste du monde, des signes grandissants d'une grave crise économique.

    Avec, de plus, la moitié de la population mondiale confinée chez elle, de dire que l'économie mondiale, réelle et spéculative, souffre, ne peut qu'être que d'une entière évidence.

    Pour ce qui nous occupe, soit les effet de cet claustration sur l'économie de notre pays et sur l'existence future de l'Union-Européenne, le tout dépendra du dollar: tiendra-t-il hors du flot de faillite en tous genres lors de cette tempête multifactorielle ou y sombra-t-il corps et bien?

    Parce que suivant ce qu'il se passera, ce sera la survie ou la mort de l'empire étasunien qui s'y jouera.

    Pour nous, français, suivant que l'un ou l'autre cas surviendrait, ce qui suivra sera dans un premier temps semblable, déjà parce que même si l'UE existerait encore,P1030268.JPG elle ne sera plus qu'une ombre, et nous vîmes que, depuis le début que cette pandémie est arrivée eu Europe, aucun état de l'union ne viendra en aide d'un autre.

    ( Si l'empire US sombre corps et bien dans cet Himalaya de monnaie produite et de désertification industrielle, cela aura pour nous trois incidences:

    -La crise sera infiniment plus dure;

    -Elle durera plus longtemps;

    -Il nous faudra plus de temps pour nous réindustrialiser.

    Sinon nous reculerons, à mon avis, cette échéance de quatre ans. )

    N'en ayant aucun moyen ou le faisant payer très cher.

    Ce qui veut dire que nous devrons nous débrouiller avec ce que nous avons sur notre sol et rien d'autre, ou si peu.

    Si le dollar flanche, voire disparaît, ce sera l'euro qui explosera d'un coup, les banques suivront ou le précéderont, ainsi que l'union, j'espère que nous n'auront plus la bande à croncron au gouvernement à ce moment là.

    Comme j'avais pu l'exprimer auparavant, que nous profitions pour, dès maintenant, commencer à conceptualiser et concevoir comment faire pour nous réindustrialiser P1030589.JPGne peut que nous être bénéfique.

    Mais, en attendant que des usines sortent autant de terre que le blé, les poireaux et les pommes-de-terre, il serait bien que nous nous avisions tous de nous préparer à ce que d'une calamité sanitaire, se suive une autre, économique celle-là.

    J'ai pour ma part fais des réserves de nourriture, plus du café et du thé, pour un peu plus des deux mois suivant cette catastrophe, mais, pour ceux ayant un jardin, commencer à préparer  le terrain pour faire un potager serait également profitable, le mois d'Avril étant en cela déjà un petit peu tardif.

    Une bêche, un râteau, une pelle, un sécateur, un plantoir, une griffe, une binette ou une serfouette, une  ficelle pour faire de belles lignes droites, une brouette si possible, des graines, haricot, tomate, petit-pois, salade, radis, chou, blette, la liste est longue de ce qu'il faut semer maintenant pour pouvoir récolter au plus tôt.

    Pour les tomates et poivrons par exemple, semez dans de petits pots remplis de terre quelques graines (des pots de yaourts percés au fond feront l'affaire), ne gardez qu'un plan, le plus robuste à  chaque pot, puis mettez les en place dès qu'il y a quelques feuilles qui se sont développés (sans compter les deux premiers qui sont les cotylédons, soit les réserves du germe de la graine) en ayant avant planté les tuteurs (ils se mettent toujours en place avant les semis ou les plantations).

    Pour éviter les escargots et autres limaces, saupoudrez le sol de marc de café, aprèsP1030609.JPG de vous êtes régalé de ce doux breuvage, autour de vos plans ou semis, ces petites bêtes sont voraces mais n'aiment pas la caféines, renouvelez-le après chaque pluie.

    Les pommes-de-terres peuvent être misent en terre du moment qu'elles ne sont pas traité contre la germination, vous pouvez même les couper en deux ou en quatre avant suivant leur taille, le principal étant qu'il y ai au moins un œil à chaque morceau.

    Pour le bêchage d'un terrain n'ayant pas été travaillé depuis longtemps, faite une tranchée bien droite de la taille d'un fer de bêche d'un coté de votre terrain, une jauge, ramenez cette terre de l'autre coté, puis bêchez en ligne suivant ladite tranchée en retournant par petites tranches (pour moins vous fatiguer) la terre à chaque fois et en conservant toujours une tranchée de même taille, plus elle reste droite, mieux c'est.

    Il est normal que la terre retournée prenne plus de volume, d'un tiers environ, c'est pourquoi ce qui importe c'est la taille de la jauge.

    Désherbez en même temps en ayant préparé un seau par avance où y mettre l'herbe.

    Puis, une fois terminé, rebouchez votre long trou par la terre que vous aviez ramené.

    Si vous êtes plusieurs et avez un nombre égale de bêche, vous pouvez travailler à la suite, c'est plus rapide.

    Si vous avez des feuilles mortes, de l'herbe coupée ou, mieux encore, du terreau, mettez-les dans votre jauge au fur et à mesure.

    P1030559.JPGUne fois votre terrain prêt, séparez des carrés, toujours rectangulaires, par de petits chemin que vous ferez par tassement, je les ai toujours fait par piétinement ( chez feue ma mère, habitant moi-même en appartement ).

    Ratissez chaque partie pour les égaliser, les dents de votre râteau ne devant pas s'enfoncer de plus du tiers, sauf pour aller chercher un gros caillou ou un truc du même genre, je vous préviens, les premiers temps il n'est pas facile de niveler le terrain convenablement.

    Ensuite semez et plantez à votre goût, mais, pour tout ça, cherchez le geste le plus juste pour économiser votre dos, qui veut aller loin ménage sa monture, disait-on d'antan.

    La griffe vous servira pour ne pas avoir à bêcher la fois suivante, vous la passerez plus en profondeur que pour le rateau.

    En ce moment, un peu d'exercice, de plus, ne fait pas de mal.

    Si vous pouvez avoir des poules, ce serait bien, les œufs, c'est bon.

    Aux réserves de nourriture, rajoutez-y de petits objets qui vous permettrons de faire du troc,  songez à ce quoi nous pouvons chacun avoir besoin, dont des œufs justement.

    Rapatriez tous vos papiers administratifs sur votre ordinateur, mieux encore,P1020775.JPG rangez-les sous forme papier dans des chemises que vous mettrez dans des boites, en notant soigneusement ce qui se trouve dans chaque chemise puis de même sur la boite  boite, personnellement je les numérote, songez qu'internet et certains services, tels que ceux bancaires, d'assurances ou de téléphone pourraient ne plus fonctionner.

    Faites le plein de votre voiture, d'autant plus si elle est à essence, si elle reste trop longtemps au garage le réservoir pourrait rouiller de l'intérieur.

    A ces réserves, rajoutez-y des produits d'entretien pour votre maison plus le soin du corps, et pourquoi ne pas mettre de coté du PQ.

    Allez aussi chercher de la monnaie, quelques centaines d'euros, et si vous avez la possibilité d'acquérir un chéquier, ce serait bien, bien qu'il soit possible de faire un chèque si tous les numéros bancaires nécessaires s'y trouvent, les cartes de paiement pourraient momentanément ne plus fonctionner.

    Il faut bien comprendre qu'il faudra du temps pour que le pays se refasse une santé industriel et agricole, alors préparez-vous en pensant à tout ce qu'il vous faudra, pour vous et vos proches, pour que, dès que nous ne serons plus ravitaillés qu'au minimum, vous puissiez tenir le temps que cela se rétablisse progressivement.

    Les choses sont ce quelles sont, le principal étant de nous y préparer au mieux, n'est-il pas?

    Je vous laisse cette adresse d'un de mes billets passé au 31 Décembre 2018, adressé à P1030511.JPGTatiana Ventôse, où vous y trouverez un complément de ces conseils en fin de texte.

    Tenez-vous prêts!

    PS: les français ne sont jamais meilleurs que quand ils sont dans la merde, d'où le symbole du coq grimpant sur le tas de fumier avant de pouvoir chanter aux aurores.

     

     

    THEURIC

    PS: je vous conseillerais de vous nettoyer le nez, les sinus donc, par du sérum physiologique, si nous perdons l'odorat aux débuts symptomatiques le COVID-19 c'est que le virus doit s'y cacher.

  • Petite pause.

    Mon intuition me prévenant d'un risque potentiel si je présente un billet dans la semaine, je vais donc faire une pause de sept jours à partir d'aujourd'hui.

    Restez conscient de chaque chose et gardez-vous bien, soyez patient et attentif.

    Que de bonnes choses pour tous.

    A bientôt,

     

     

    THEURIC

    P1030232.JPG

  • Là où les idées sont complexes il faut de la simplicité.

    Là où les idées sont complexes parce qu'il y a des avis divergents, il faut venir avec de la simplicité.

    Je me suis retrouvé à visionner deux vidéos ici et , faisant part des positions de chacun en ce qui concerne les propositions du docteur Raoult pour soigner les gens du COVID-19 à l'aide de l'hydroxychloroquine (coquine hi, hi, hi).

    Le problème en France et ailleurs en Europe, si j'ai bien saisi le hiatus, c'est le manque cruel de test.

    Vous remarquerez deux points capitaux en ce qui concerne ces deux vidéos:

    1) Tous deux ont une position extrême, tout en affirmant être à l'écoute de l'autre partie, ce qui se révèle contradictoire en soi;

    2) Aucun ne fait mention des tests nécessaires pour en connaître le vrai du faux.P1030218.JPG

    Le premier fait référence au manque de rigueur scientifique du docteur, ce qui est possible, et de ne pas attendre de héro sauvant le monde au-devant d'une crise, ce qui va de soi, mais sans proposer d'autres alternatives, ce que je pense très réducteur.

    Le second, mettant tout autant en garde d'héroïser un homme, ce toubib, parle de communauté des sceptiques au sujet de ceux trop prudent envers ce traitement, ce qui renvoie à la croyance contre une autre croyance, ceci d'un air dénigrant le formalisme scientifique, ce qui est, là encore, une approche que je conteste.

    Toutes ces paroles ne faisant en rien avancer la résolution du problème.

    Parce qu'il y a un phénomène d'accroissement exponentiel du nombre de malades et que les systèmes de santé français et belge ont été affaibli de manière dangereuse par les économies de bout de chandelle obligées par l'Union-européenne via les GOPE.

    A un moment donné il deviendra impossible de soigner tant de malade dans nos hôpitaux, nous n'avons pas des semaines devant nous, c'est en cela qu'il y a urgence!

    Qui va choisir qui va mourir?

    Il y a aussi le confinement qui tue, lui, l'économie mondiale.

    Du-moins l'un et l'autre font bien remarquer la précarité sanitaire dedans laquelle nous sommes, alors, comment peut-on départager ces deux positions semblant irréconciliable?

    Or, pour, justement, en séparer le vrai du faux, tout en gérant cette urgence, que faudrait-il qui pourrait entrer dans ce débat déjà houleux et le réduire, sinon d'accroître plus que fortement le nombre de tests et, ce, pour toute la population.

    Là se trouve l'idée simple.

    P1030245.JPGOn teste on traite, en double aveugle, pourquoi pas, et on voit, sans plus ni moins, avec des gens malades et d'autres infecté par ce virus (vit russe, ouaf, je l'aime bien celle-là, ne le prenez juste que comme un bon mot, une gaudriole) sans en souffrir.

    Et pourquoi ne pas faire cela dans une ville de quelques dizaines de milliers d'habitants avec hôpital, puis re-tester au bout de quelque jours pour voir ce qu'il en est, le tout avec un suivit médical.

    Puisque Mr. Raoult a affirmé que grâce à ce traitement, en peu de temps la masse virale disparaît des sujets.

    Mais pour que cela soit effectif, ben il faudrait un très grand nombre de tests, or notre équipe de  ribouldingues gouvernementaux a oublié ce tout petit détaille.

    Enfin, s'il n'y avait que ça qu'elle avait oublié...

    Dès lors que nous considérons que vu ce manque cruel et, oserais-je le dire, meurtrier, leur discours à l'un comme à l'autre ne vaut absolument rien, sauf à jeter la population les uns sur les autres, leur réflexions n'a plus dès lors aucune espèce d'importance.

    Ce qui est aussi, me semble-t-il, la preuve de leur propres angoisses.

    Ces deux messieurs feraient bien mieux de militer pour que leur gouvernement en acquière l'équipement nécessaire plutôt que de se pourfendre par vidéo interposée, puisqu'ils pérorent ainsi à l'aveugle.

    La qualité génère de la qualité, la médiocrité génère de la médiocrité.P1020168.JPG

    Nous pouvons percevoir ici que nos décennies de perte intellectuelle en Europe mène à des égarements pouvant se révéler grandement nocifs.

    Et là, la complexité ne provient pas d'un ensemble de réflexions personnelles ou collectives, mais de la confrontation de positions opposées sur un sujet important sans que ne soit pris en compte un élément clef et majeur: des tests!

    Et sans ces tests vous aurez beau vous engueuler, chers vidéophiles, cela ne fera en rien avancer la réduction de cette crise sanitaire.

    Tout simplement parce que nous le sommes tous aveugle de ce qu'il se passe vraiment.

    PS: dans un texte précédent j'avais expliqué que de tester tout le monde était ardu en raison du nombre d'habitant, voire impossible, or, c'était de ma part un grosse bêtise.

    Depuis lors, j'ai appris que c'était de cette façon que la Chine et la Corée, font pour lutter contre le COVID-19, ce qui leur a plutôt réussi ne trouvez-vous pas?

    Nous en connaissons le résultat.

    Alors, quelqu'un a-t-il des idées pour accroître le nombre de ces tests, pour en acquérir?

    P1030450.JPGCe billet venant en complément de celui précédent.

    IL NOUS FAUT DES TESTS, MERDE!

     

     

    THEURIC

  • Un virus, un médicament, un gouvernement et une union délirante.

    Il pourrait s'agir d'une histoire raconté le soir pour faire peur aux enfants commençant par: Il était une fois...

    Il pourrait s'agir d'un film catastrophe où le médecin et son équipe, appelons-le Mr. Raoult, seul contre tous, lutte, pour soigner une pandémie mortelle au coronavirus,  à ce que le gouvernement veuille bien condescendre à autoriser le seul traitement efficace nommé l'hydroxychloroquine.

    Il pourrait s'agir d'un film plus intimiste où un couple s'entre-déchire de rester trop longuement et inutilement confinés chez-eux, allant jusqu'au meurtre de l'un par l'autre.

    Il pourrait tout autant s'agir d'un récit, raconté dans un roman, d'un gouvernement composé de gens médiocres absolument incompétents, sous l'égide d'un président,  au nom de Macron pourquoi pas, placé à la tête d'un état, la France par exemple, et qui ne désirent qu'une seule chose: faire survivre une union, pourquoi pas une Union-P1030280.JPGeuropéenne, en un choix fait par hasard, celui-ci en plein délitement et, ce, quel que soit le nombre de personnes décédés en raison d'une pandémie, que nous nommerions le COVID-19, et, ce, pour quelques petits intérêts particuliers.

    Il pourrait s'agir d'une monographie d'un psychiatre détaillant un cas clinique collectif d'une psychopathie grave au sein d'un gouvernement semblable et pourquoi pas du même, prenant plaisir à voir les peuples souffrir.

    Voire s'agir d'une étude géopolitique montrant comment une union triplement verrouillée, institutionnellement, idéologiquement et politiquement, ainsi que la majorité des états la composant, se retrouvant en face d'une grave crise, ici pandémique, en vient à s'autodétruire par des choix contraires aux intérêts des populations, des nations, des patries, mais surtout de cette même union, en en laissant mourir une grande quantité des gens, ceci pour tenter de conserver le contrôle sur ses pays et pour aider certaines entreprise pharmaceutique à se faire de l'agent.

    Il n'y a que peu de temps encore, de tels histoires aurait été considérées que comme de la pure fiction, et de telles études comme n'étant que purement hypothétique, voire rhétorique.

    Or, je crains fort que c'est ce à quoi nous assistons aujourd'hui en France et en UE.

    Je me demande même si certains d'entre-eux officiant au sein de ce gouvernement, P1020259.JPGvoire tous, agiraient de la sorte affin d'être renversés puis condamnés et emprisonnés, si ce n'est fusillés, pour haute trahison.

    Les pervers narcissiques tendant, je ne l'ai compris que récemment, à décompenser en un processus d'autodestruction en une suite de conduites suicidaires.

     

    Je vous propose 5 lectures et de visionnages de vidéo les plus essentielles :

    Ici le silence de l'état macronien à la proposition d'industriels de fabriquer des respirateurs.

    Là, la France macroniène avait envoyé 17 tonnes de matériel médical à la Chine le 19 Février 2020 au moment où la pandémie ici prenait de l'ampleur.

    Et ensuite, montrant à mon sens l'aspect désaxé et morbide des personnes composant ce gouvernement, le fait que les hôpitaux et cliniques privés ordonnent quasiment à celui-ci qu'il les réquisitionnent.

    Enfin, pour la bonne bouche si je puis dire, l'interview de Monsieur Raoult par le journal Le Parisien, puis une vidéo du même journal où y est mis subtilement en doute ce qu'affirme ce professeur, ce qui ne peut qu'amener des doutes sur la probité de certains scientifiques du CNRS.

    Vilenie également récurante dans les médiats.P1030199.JPG

    De quoi ou de qui les journalistes et leurs patrons ont-ils peur?

    Je ne reviens pas sur les exactions policières, sur ordre du même, envers tous manifestants depuis la révolte des gilettistes fin 2018, mais cela entre dans un même système de pensée.

    Que je puisse considérer que le gouvernement français, tout autant que d'autres, tel que celui de l'Allemagne, mais aussi l'administration unioniste, ne soit composé, pour l'essentiel, que de gens à l'esprit gravement perturbé, peut-être bien sur une base psychotique, n'étant en rien un professionnel des maladies mentales, pourrait être considéré comme de la pure forfanterie, de l’affabulation et, pour le coup, la preuve que je pâtis d'un délire paranoïaque quelconque.

    Mais comment donc expliquer autrement ces plus qu'errements gouvernementaux qui, s'ils perdurent, ne peuvent que détruire, en raison de cette pandémie, et l'union, et l'économie monétariste mondialisée, ainsi que celle réelle, ce qui est leur raison d'être à tous.

    De ce qu'il en est des allemands, ils nous ont appris tout au long des siècle que la folie les traversent de temps en temps les menant à tous les désastres.

    Quand aux français, la même longue période nous montre que, de temps en temps, les plus médiocres, voire les plus insanes, prennent le pouvoir, ne pouvant plus, dès P1030193.JPGlors, être chassés que par la force, qu'elle provienne de dedans ou de hors du pays.

    N'oublions que les pervers narcissiques n'ont pas à aller en asile psychiatrique mais en prison. 

    Mr. Macron n'est pas un tel malade mais son entourage l'en a rendu semblable depuis des décennies.

    Je pense qu'au vu de son regard, il débute une importante décompensation psychologique.

    PS: je regrette que seuls des élus de Les Républicains réagissent et luttent contre toutes ces forfaitures gouvernementales, bien que triste de son départ, je suis heureux en revanche que le décès de ma mère, en tant que vieille communiste, soit advenu avant que deviennent évidents tous les errements de ce qui se fait appeler la gauche, de surtout ceux du PCF et de FI, au-moins ne verra-t-elle pas de son vivant quelle insigne et indigne bassesse de ce qui se fait dire gauche a atteint!

    En ayant de plus que le plus absolu dédain pour l'infinie lâcheté collective des journalistes officiels...

     

     

    THEURICP1020170.JPG

  • Ce n'est pas la fin de quelque chose mais son début!

    Veuillez me pardonner de mon erreur de manipulation menant à la publication intempestive de ce billet avant qu'il ne soit achevé.

     

    Il ne peut qu'y avoir nombre de sites qui montrent et démontrent l'inanité du gouvernement, de l'administration bruxelloise, voire des assemblées délibératives et des médiats, en relevant des faits et des paroles inutiles ou néfastes, des messages incongrus, des ordres contradictoires, des silences nuisibles ou odieux, des mensonges éhontés...

    Combien y aurait-il, combien resterait-il de gens sérieux à l'assemblée Nationale et au Sénat, un tiers à un quart pour le premier, une moitié pour le second?

    Combien se comptent-ils dans notre gouvernement?

    Il y en aurait-il?

    Mais quoi qu'il en soit de ce bien réel et malheureux état de fait, un danger nous guette et un travail nous attend, le second, de plus, résolvant le premier.P1030042.JPG

    Quel serait donc, avec le COVID-19, cet autre péril qui nous menacerait.

    C'est l'ennui, qui fut pour Charles Beaudelaire le thème d'une magnifique déclaration Au lecteur en en rendant la définition aussi belle que juste.

    N'allez pas croire, au-delà de ce trait, que je ne sois pas sérieux, l'ennui, en effet, peut être tout autant constructeur que destructeur pour l'esprit et plus nous avançons dans l'âge, plus sont grandissant les risques qu'il nous fait prendre.

    Jusqu'à souffrir d'angoisse, d'état dépressif, d'un stress post-traumatique ou mener à un usage immodéré de sucre, d'alcool ou de toutes autres substances psychogènes.

    Or, nous avons dès maintenant un travail urgent à effectuer: commencer à concevoir et conceptualiser la reconstruction industriel, agricole, minier aussi, tout autant que politique du pays.

    Mais pour cela il faut commencer par un début logique: ne pas se laisser aller, surtout si l'on vit seul.

    Bien manger, se laver, s'habiller, faire de l'exercice même sans sortir, faire son ménage (qui est pour moi une difficulté), téléphoner à la famille, aux amis, continuer de vivre, donc...

    N'attendons rien de ces ribouldingues qui censément gouvernent et font nos lois, ils nous montrèrent qu'ils sont dans la plus absolue incapacité de penser, prévoir et P1020964.JPGgérer une crise sanitaire qui, même si elle est grave, aurait pu se révéler infiniment pire.

    Alors il ne peut qu'être cohérent de considérer que les mêmes ne puissent pas officier avec ardeur et vivacité pour cette reconstitution, cette reconstruction, eux qui, jusqu'à présent, prirent du retard sur ladite crise que parce qu'ils ne prévoyaient et ne concevaient, par obéissance aux GOPE de l'UE, que de passer leur 49.3 à l'Assemblée Nationale au sujet du projet de loi dédié aux retraites, dans leur impossibilité première de pouvoir imaginer qu'ils puissent être atteint par Monsieur Coronavirus (le vit russe, hi, hi, hi).

    Tout le reste ne leur semblant que secondaire.

    Eux qui ne voit d'horizon que la ligne bleue étoilée d'or de la construction européenne, paniquent et plus encore, ébahis et transis, divaguent à l'idée que leur construction européenne chérie se délite au-devant de leurs yeux.

    Ils ne sont plus rien que de leurs rêves brisés!

    Lesquels peuvent-ils être considérer comme étant les plus sérieux?

    Ceux qui resteront à leur poste, quand bien même se confineront-ils chez-eux, n'en poursuivront pas moins leur métier d'élu.

    Il n'est plus que les imbéciles pour encore croire aux autres.

    ( Voici un tableau relevé dans le livre d'Emmanuel Todd: "Les luttes des classes en P1030242.JPGFrance au XXI° siècle" page 55, dont la source de l'auteur serait Eurostat :

    14 des pays de l'Union-Européenne en première colonne, en seconde, les emplois industriels en pourcentage % de la population active totale:

    République tchèque       /      30,6

    Slovénie                            /      27,4

    Slovaquie                         /      27,3

    Hongrie                            /      24,0

    Pologne                            /      23,8

    Allemagne                       /      20,7

    Italie                                 /      20,0

    Autriche                           /      17,3

    Finlande                          /      14,8

    Espagne                           /      13,8

    France                              /      13,6

    Danemark                       /      12,9

    Suède                               /      11,4

    Royaume-Uni                 /      11,1P1030049.JPG

    Il y a plusieurs observations à y faire:

    Nous comprenons pourquoi les britanniques ont voulu quitter l'union.

    A la vue des pourcentages des employés industriels et, dès lors, de la puissance en terme d'économie réelle, usines et fabriques, pour chacun des pays:

    Qui de l'Allemagne et la République Tchèque est le plus riche?

    Qui de la France ou de la Pologne est le plus riche?

    Qui de l'Italie ou de la Hongrie est le plus riche?

    l'Allemagne est-elle vraiment la première puissance économique de l'union?

    La France est-elle vraiment la seconde puissance économique de l'union?

    L'Italie est-elle vraiment la troisième puissance économique de l'union?

    Sachant de plus que l'Allemagne, la France et l'Italie verse des subsides, via l'UE, à la République Tchèque, à la Pologne et à la Hongrie.

    L'Union-européenne est-elle vraiment une construction sérieuse?

    Note à 19 h 30, ces mêmes tchèques ont détourné 680 000 masques et respirateurs aux italiens que la Chine leur destinait.

    Vous savez quoi, le premier qui me dit que l'UE  est une bonne chose, je le traite de débile, en son sens médical du terme!)

    Alors, quel est ce travail que je vous propose que nous effectuons tous, chacun muni P1020057.JPGde ses capacités, de ses talents et de ses connaissances?

    De commencer dès maintenant à concevoir comment rebâtir au mieux et au plus vite le tissu industriel, minier et agricole  de la France, économique donc, de l'économie réelle, mais aussi politique.

    Ceci en attendant d'agir au mieux suivant les dispositions de chacun.

    ( Quand à notre gouvernement, il risque fort de sauter comme sur une mine s'il continue de se conduire d'une manière aussi infantile, s'il poursuit son affligeante impéritie.

    D'avoir de plus conduit une violence policière dirigée envers tous manifestants, dont entre-autre les pompiers et le personnel médical qui aujourd'hui, hypocritement, sont encensés par ces mêmes donneurs d'ordre.

    Que les ministres comprennent, le sieur Macron m'en paraissant incapable, que,  suivant Monsieur Sapir, autant un coup de force, comme celui qui avait mené au pouvoir le général De Gaulle, mène à une continuité politique de l'état;

    Autant un coup d'état ou une révolution ne peut que conduire à une remise en cause de la constitution d'auparavant, ce qui veut dire qu'à ce moment là leur vie même pourrait se révéler être en jeu.

    Je leur conseillerais donc à vivement à se remuer le popotin, d'arrêter de se justifier en accusant Pierre, Paul, Jacques de leurs propres stupidités et manquement  et deP1020445.JPG cesser séant toutes leurs autres gamineries ridicules.

    N'est-ce pas messieurs-dames les faiseurs.

    En nous montrant et démontrant jusqu'à présent ainsi à tous une insigne faiblesse mentale, pour dire le moins, qui, si cette crise perdure, ne pourra qu'obliger quelques forces ou d'autres de vous renverser.

    Mais je ne pense pas que vous puissiez agir de la meilleurs des façons, vous qui craignez plus que tout la disparition de l'Union-européenne, vous qui n'êtes habités que de cette petite angoisse là!

    Et ne percevez le reste que comme grandement secondaire, sauf si cela génère des perturbations que vous ne savez gérer que par la force policière, les autres éléments d'action vous étant totalement abscons.

    D'où vos errements sans fin dans cette crise sanitaire.

    Si, l'autre chose dont vous êtes capable, profiter de votre situation pour vos petites agapes. )

    Mais quoi qu'il en soit de ce travail, la condition sine qua non  de son effectivité ne peut qu'être de n'être plus au sein de l'Union-européenne qui, de part les traités, son idéologie dont sont empreints la majorité du personnel politique, en empêche tout développement.

    C'est pourquoi, au minimum, votez pour l'UPR.

    P1020279.JPGNous ne pouvons plus nous permettre, en effet, de rester dedans cette union et de continuer éternellement de suivre les moindres désirs d'un empire US par l'entremise de l'OTAN qui, comme tous les empires,  dut-il être une thalassocratie comme celui-ci, ne peuvent que disparaître.

    Ce qui semble être à l'ordre du jour, vous le remarquerez, en raison des mêmes insuffisantes suffisances qui eurent lieux en France, mais en pire.

    Leur orgueil n'étant que de la taille de leur inaptitude.

    Alors, ce que je vous propose autant pour votre santé mentale que pour notre pays, amis lecteurs, c'est de mettre tout votre temps libre et vos connaissances professionnelles au service de la France, pour la rebâtir, chacun suivant ses capacités et elles sont nombreuses en notre belle nation.

    Et l'employé, l'ouvrier, le chômeur a de bonnes idées, l'imagination est de la nature humaine et nous sommes tous des Êtres Humains (eh, mine de rien, j'ai fait ma carrière à conduire un bus...).

    D'en conceptualiser dès maintenant la meilleurs des façons.

    Cela participera aussi à cette réappropriation de notre identité tant nationale qu'individuelle.

     

    PS: Je vous renvoie à ce billet de Jacqueshenry où s'y apprend qu'entre, je reprends en copier/coller : entre 2013 et 2017 il y eut en Italie 1 457 038 décès provoqués par le virus Influenza (celui de  la grippe). Dans le détail, pour chaque période hivernale de 2013-2014 jusqu’à 2016-2017 inclus il y a eu respectivement 345168 morts puisP1030120.JPG 366507, 340226 et enfin 366859 décès.

    Ceci venant en écho à celui que j'avais écrit le 17 Mars, duquel je vous renvoie au-dessus, montrant que de cette claustration que nous subissons ne peut s'agir, à mon sens, que de l'activation d'un archétype sociétal provenant de notre inconscient collectif nous demandant de recouvrer notre identité.

    Bien qu'il s'agirait toutefois d'une mortalité, pour patients malades, de 0,5% de décès pour l'influenza et jusqu'à 3% pour le COVID-19.

     

     

    THEURIC

  • Surmoi, narcissisme et sentiment de toute puissance.

    Nous ne sommes rien si nous nous pensons être tout.

    Tout autant à ce que la société dedans laquelle nous vivons aussi que ce que nous vivons ait du sens, ce sont les limites en toutes choses bien comprises qui peuvent nous permettre, en cherchant à les dépasser, de grandir, de nous épanouir.

    Et cela a un nom, le surmoi et ses deux instances sociales que sont la morale et l'éthique, le premier désignant ce qui est bien et mal dans l'action sociale du tout les jours, le second relevant de ce qui est, dans ses choix, collectivement constructeur ou destructeur, au sein d'un corps social quelconque de toutes dimensions, surtout professionnel.

    La question n'est pas dans le fait que l'individu soit aujourd'hui reconnu en tant que personne, cela est définitivement posé et fait parti, dorénavant, de nos évidences partagées.P1030727.JPG

    Bien qu'il subsiste de très larges part d'ombre là-dessus fortement hypocrite, à l'exemple du: "Il y a ceux qui ne sont rien et ceux qui sont tout..." d'un Emmanuel Macron souffrant d'un infantilisme forcené.

    Cette reconnaissance là est d'importance dans notre modernité, du-moins elle ne doit être en rien empreinte de ce même infantilisme.

    La question, dès lors, se trouve à se poser de nos responsabilités envers nos semblables, donc de ce que l'on peut faire et ne pas faire en société.

    Tout autant que de comprendre que ce n'est pas ce surmoi, la morale qu'il nous faudrait dissoudre, dont nous ne devrions plus en être astreint, de comprendre que cette amoralité ne peut être le fait que de personnalités psychiquement instables.

    De saisir en plein que pour pouvoir nous développer, tant individuellement que collectivement, il nous faut savoir mettre momentanément en veilleuse ces mêmes interdits, de devoir être ponctuellement un instant dans l'inconvenance, en en conservant toute conscience, le temps, pour nous, d'être dans un processus d'invention, de création et de découverte.

    P1030699.JPGEt puis, n'y a-t-il pas plaisir, par exemple, à être dans l'humour grivois au risque d'une lourdeur rigolarde entre gens de bonne compagnie, grisés d'un doux breuvage alcoolisé?

    Or et j'y reviens, c'est la pensée correctement développée qui, en aiguisant nos capacités d'observation par son effet de développer notre conscience et, par delà, notre intelligence qui, à la suite de l'éducation de notre enfance, verra morale et éthique complétés tout au long de notre vie;

    D'en trouver tout autant leurs limites pour éviter un carcan trop pesant nous empêchant toute création et découverte.

    Ainsi ne découvrirait-on pas que si, ce qui existe de fait et pourrait être observé et que nous ne voyions pas, aveuglé par cet interdit de ne pouvoir voir la nouveauté, nouveauté qui se révélerait en nous dès que nous remettrions en question les connaissances de l'époque en écartant pour un temps ces mêmes interdits?

    N'en serait-il pas de même pour toute réelle création et œuvre artistique?

    Plus encore, si ce surmoi se trouve trop affaibli, si nous nous retrouvons à n'avoir que trop peu de ce sens de la limite, nous nous serions mis de fait au-devant d'un vide de nous même nous empêchant plus encore de concevoir la possibilité desdites nouveautés et créations.P1030701.JPG

    De plus, comment pourrions-nous apprendre, comprendre et être curieux si notre surmoi ne nous imposait pas d'être attentif au monde pour recueillir tout cet entendement en notre cerveau comme une sorte de réceptacle mental, comment le verre pourrait-il être rempli si son fond est percé?

    Comment sinon notre cognition pourrait-elle être effective?

    Il ne s'agit pas là de gaver comme une oie sa mémoire de savoirs incompris mais bien plutôt de saisir au mieux ceux-ci pour ensuite le reformuler en soi pour développer une pensée éclairante, de se le rendre utile et utilisable à vie.

    De plus, comment pouvoir Être si nous ne mettons pas de barrière entre le Moi et le Nous, si nous ne savons pas faire preuve de ce tact posant le respect dû à autrui, de le reconnaître en tant que tel?

    Comment pouvoir être vraiment à l'écoute de notre vis-à-vis sinon?

    Ce qui n'empêche en rien une provocation douce, légère, si la nécessité s'en révèle, ni même la colère légitime.

    La pensée a un  absolu besoin de cette limite, c'est pourquoi, pour être déterminé tant dans le temps, dans notre être comme dans nos actions, il nous faut savoir ce P1030739.JPGqui est bien et ce qui est mal en comprenant les raisons d'être desdites limites, de ce que l'on doit, l'on peut faire ou ne pas faire.

    Tout comme la maison a besoin de murs et d'un toit pour exister, pour y loger et y vivre.

    Sinon nous nous annihilerions dans un angoissant bâillement d'ennui avec, pour seuls viatiques d'existence, en un narcissisme et un ego dévoyés remplissant ce vide béant, prenant forme d'une méchanceté multiforme et difforme doublé du partage d'un monde imaginaire avec tous ceux qui, similairement que nous, se trouveraient à ne pas avoir cet obstacle à surmonter qu'est cette clôture sociale: le surmoi.

    Si ce ne sont pas les anxiolytiques, les drogues, l'alcoolisme et toutes les autres pulsions autodestructrices qui ravagent tant les corps que les psychismes, prenant la place de notre Être pour oublier de ne savoir qui être.

    Parce que le suicide est l'acte social ultime de se sentir, à tort ou à raison, rejeté par la société, mais toujours d'être socialisé, est encore le signe d'existence d'être Soi en tant qu'Être sociale.

    Quand, à l'inverse, celui qui ne se sent plus, ne se sentit jamais avoir été Soi-même ne se suicide pas mais vivote dans son vide de vie puisque n'ayant pas en lui-mêmeP1030708.JPG cette enceinte mentale déterminant sa réelle socialité.

    De se sentir, même entouré de monde, même d'être en famille, mais seul, terriblement seul de ne pas savoir ce qu'est qu'être Soi, de ne savoir pas reconnaître en cet autre comme étant autant semblable que différent que Soi.

    Ô il est vrai, d'avoir l'impression, le sentiment de ne pas avoir de limite en rien peut donner la sensation d'être tout puissant, mais toujours, toujours la réalité rattrape le quidam ayant cette perception plaisante, fausse et infantile.

    Chacun en effet sait ou apprend que ce n'est pas de savoir agir et penser d'une sorte, sur un sujet, qui peut vouloir dire de pouvoir le faire d'une autre sorte, d'un tout autre sujet, c'est en cela aussi que de reconnaître ses forces et ses faiblesses, ses facilités et ses difficultés, ses facultés et ses impuissances, montre à chacun d'entre-nous ses propres limites: personne n'est tout puissant, personne ne sait tout faire, jamais.

    C'est en cela que nous sommes tous complémentaires.

    Du-moins faut-il pour cela réduire autant que faire se peut un quelconque complexe d'infériorité (j'en sais quelque chose) que d'un hubris plus néfaste encore.

    P1030699.JPGLe savoir-vivre, la bienséance, la délicatesse, la vertus, la finesse, l'élégance.., voici six de ces maîtres mots désignant la noblesse, autant celle du cœur que de l'esprit, qui ne doivent en rien faire oublier la rigueur de la réponse à toute forme d'agression.

    Cette noblesse ne désigne plus une aristocratie, ce gouvernement des meilleurs, depuis plus de deux siècles, mais celles et ceux qui sont d'envie de devenir au mieux Être Humain en parcourant le chemin sans fin de ce devenir.

    N'est pas obligatoirement noble celui et celle au plus haut de la hiérarchie sociale, ce serait presque une forfaiture que de le croire, une terrible erreur, cela ne dépend pas non plus d'un quotient quelconque, intellectuel, émotionnel ou autre.

    Il s'agit juste de savoir qui nous sommes, de l'identité de authenticité de notre entité, de se comprendre en Soi, du-moins de se vouloir être dans cette dynamique là, aussi que  de connaître les règles sociales qui nous animes, de les respecter autant que de savoir y déroger avec toute la raison nécessaire.

    ( Notre monde n'est pas fou, il a juste sa structure interne terne devenu incompréhensible par l'égarement de ce que peut vouloir dire en France d'être français, en Pologne d'être polonais, en Chine d'être chinois, en Espagne d'êtreP1030738.JPG espagnole, en Grande-Bretagne d'être britannique, en Californie d'être californien, en Allemagne d'être allemand..., en Europe d'être européen, ce dernier n'étant ni un pays, ni un état, ni une nation, mais juste une union décidée par la thalassocratie impériale étasunienne.

    Souvent, si nos gouvernements ne savent pas ce qu'ils font c'est parce qu'ils ne savent pas qui ils sont, plongés qu'ils sont dans leur sentiment de toute puissance et dans leur monde imaginaire, seuls, ensembles, parce que indéterminés par leur manque cruel de limite.

    Leur narcissisme et leur ego blessés d'une incommensurable boursouflure venu de ce vide du manque de démarcation, de frontière, psychique autant que physique, les rendant, de plus, totalement aveugles à eux-même et aux autres, dans la plus totale incapacité de pouvoir se projeter dans le temps, ne pouvant pas conceptualiser les effets de leurs actions passées autant que présentes.

    Et, comme des gamins capricieux, accusant les autres, n'importe qui, de leurs propres manquements et grandes insuffisances.

    S'insinuant, de plus, au sein de leurs groupes, quelques malfaisants pervers, au narcissique dévoyé et malade, les enfonçant toujours plus en leur croyance fausse en P1030688.JPGleur inégalable efficience.

    Je ne les excuse en rien mais juste pense tenter de donner du sens à ce qui semble ne pas en avoir. )

    Ainsi nous faut-il autant cultiver notre pensée que notre détermination en déterminant au mieux nos limites, notre façon d'y déroger, tout en définissant au mieux notre identité individuelle et collective.

    Ce n'est pas seulement notre monde qui attend que nous recouvrions notre intelligence, c'est l'univers qui, lui, attend de nous que nous le découvrions en son infinie aventure.

    Parce que que peut être l'Être Humain si l'aventure ne lui tend pas les bras, sinon qu'une ombre, l'ombre de lui-même.

    Et que peut-être la noblesse sans cette double aventure, celle de la découverte de l'infini de l'univers et l'infinité de ce que nous sommes nous-mêmes?

    La noblesse ne se trouve plus en l'aristocratie mais  peut émerger en chacun d'entre-nous, et de cette noblesse découverte, la sagesse nous guette.

     

     

    THEURICP1030739.JPG

  • La crise, une rupture comme révélatrice des instabilités.

    Peu importe que Monsieur Coronavirus ait été la créature d'officine US ou autre, qu'il provienne du goût pour certains chinois pour des viandes nous paraissant incongrues ou de ce que le premier contaminateur ait été un soldat étasunien.

    Le fait est là, cette pandémie nous montre les extraordinaires instabilités qui, en France, en Europe, aux États-Unis-d'Amérique et ailleurs, traversent nos sociétés.

    Ces instabilités proviennent pour l'essentiel, de choix aux origines datant d'une quarantaine d'années, voire plus, qui, jour après jour, ont rongé maintes sociétés, surtout occidentales.

    Le reste du monde en en ayant profité pour se développer industriellement, techniquement, scientifiquement, philosophiquement au fur et à mesure que la thalassocratie US perdait de son emprise sur eux.

    Les supplétifs impériaux, de l'OTAN et de l'UE notamment, suivant de quelquesP1020198.JPG décennies la déroute multiforme de leur mentor.

    Un signe en cela se trouve dans la musique appréciée par chacun des peuples.

    Au moment même où, en France par exemple, le rap comme le métal et la musique contemporaine séquentielle a l'approbation des classes-sociales basses pour la première, de celles plus élevées pour la seconde, celle classique, infiniment plus complexe et intelligente, est considérée comme le summum de la beauté autant que de la modernité ailleurs, en Asie entre-autre.

    Il en est de cela comme de l'économie, la politique, la science..., de nous vouloir être américains nous a châtré de notre nature anthropologique et c'est de cette virilité là, au sens du symbole phallique d'identité et, dès lors, de notre détermination autant de ladite nature nôtre que de nos actions, nous a fait perdre la raison, consubstantielle à la pensée et, dès lors, à l'intelligence, dans son acception la plus dynamique du progrès humain.

    C'est sur quoi que le COVID-19, telle une synchronicité collégiale, nous invite à méditer, cloîtrés que nous sommes chez-nous, à tort ou à raison.

    Parce que quant bien même serions-nous confiné par la décision prise du pouvoir P1030257.JPGexécutif, qu'en cela le gouvernement ne pouvait faire autrement que de suivre les mêmes actions que celui chinois puis italien, il est percevable qu'un archétype ici est en œuvre en un mouvement profond de notre inconscient collectif.

    C'est au redressement de cette sottise collective relevée au plus haut de notre société, comme le montre et le révèle Monsieur Todd, mais agissant aussi en toutes ses strates dont des plus basses, que notre esprit le plus profond aspire et se devrait de nous inspirer: elle nous est infiniment plus néfaste que cette épidémie et, ce, de tout points de vues.

    Sinon pourquoi la stratégie de ce traitement, proposé par le Docteur Didier Raoult et son équipe, peu cher (peuchère), qui a été testé par les chinois et les coréens avec efficacité et succès, n'est pas rapidement adopté quand nous savons à quel point l'arrêt de la machinerie économique mondiale met en péril quasiment toutes les monnaies et tout ce que cela entend en tant que banque, société spéculative, assurance et autre...

    Mais aussi que la fermeture des frontières au sein de l'Union-européenne la détruit bien plus avec, de plus, une rapidité accrue, que ce qu'il pourrait en être de l'après-brexit, ceci suivant l'inactivité grandement voyante de l'union pour aider les états la composant à gérer cette nouvelle maladie.

    Cela provenant de gouvernements occidentaux pour qui l'idéologie néolibérale et européiste est centrale, ceci en une contradiction majeur bien proche d'un magistral paradoxe.

    Nous pouvons nous demander, en effet, du pourquoi les médiats officiels ne font-ilsP1000768 - Copie.JPG que peu de cas de cette prophylaxie médicale marseillaise, ne serait-ce pour calmer les acteurs de l'économie monétariste de leur panique? 

    Certes, nos instances dirigeantes pourrait être, à bon doit, considérées comme racialistes en considérant les chinois comme des crétins, cet épidémiologiste être rejeté par ceux de ses confrères bien-pensants.

    Cela ne retire en rien du fait qu'ainsi c'est leur monde qu'ils détruisent en mettant l'économie nationale et européenne au ralenti forcé pour un temps indéterminé et, de part l'immobilisme des eurocrates, en laissant se déstructurer les conformités structurelles institutionnelles de l'UE par l'irrespect des traités par tous les pays.

    (Je me demande si nombre de ceux-ci ne profiteraient pas de cette crise pour s’affranchir de cette union qui tend à les conduire, d'une manière ou d'une autre, dans le mur.)

    Quand il nous faudrait au plus vite sortir de cet état s'ils ne veulent pas que cela arrive.

    D'où mon hypothèse que nous soyons animé par des puissances inconscientes désirant que nous retrouvions de ces capacités mentales que nous avons égarées d'avoir voulu devenir ce que  nous serons jamais, des étasuniens.

     

    P1020243.JPGIl est vrai que cet abêtissement ne se trouve pas seulement à l'intérieur des cénacles politiques et de certaines pontes médicales qui y sont liés.

    Plus encore, d'autres strates sociales en sont tout autant atteintes dont celles des sciences.

    Je passe rapidement sur la question de ce fameux réchauffement climatique anthropogénique et vous trouverez dans ce billet de Dmitri Orlov au doux titre évocateur de "culte apocalyptique du réchauffement climatique", où son approche  de son origine psychologique est proche de la mienne, lui qui est ingénieur de formation, toute les informations nécessaire pour en saisir l'absolue inanité scientifique.

     

    Nous pouvons percevoir que les astronomes paraissent tout autant touchés par ce même mal.

    Un certain Jean-Pierre Petit, dont je vous ai déjà parlé, a formulé une théorie scientifique astronomique qu'il nomme: "L'univers Janus", Janus étant le dieu romain autant du passé que du présent.

    ( Du fait de mon approche quand à la nature de la pensée, de ce que ce soit elle quiP1030024.JPG nous permet, entre-autre, de nous repérer temporellement, tout comme de son origine, soit juste suivant l'avènement du néolithique, ne peut que me laisser supposer que Janus puisse être sa représentation divine. )

    Je n'ai aucune compétence pour juger de son travaille mathématiquement théorique, je ne peux juste que reconnaître qu'il avait prévu, suivant ses études, que certaines expériences menées ne devaient donner aucun résultat, ce qui fut vérifié.

    Il est remarquable de constater l'interdit dont il est sujet dans son milieu, non pas parce que les autres théories se révéleraient valables, toutes se montrent, de ce fait, plus hypothétique que la sienne puisqu'il a su prévoir la non efficience de certaines des expériences menées pour en prouver la validité.

    Tout du moins la sienne, purement mathématique, n'a pas encore porté la preuve de sa validité par l'expérimentation, bien qu'elle semble apporter une explication plus précise sur la nature de la structure de l'univers, ce manque ne pouvant que conduire à ce que scelle-ci reste tout de même une hypothèse toutefois bien plus aboutie que toutes les autres.

    Mais alors pourquoi ne sont-il pas admis, lui et ses travaux, dans son milieu?

    Pour deux raisons à mon sens intimement liées:

    P1020881.JPG1) Il propose la possibilité de pouvoir voyager au-delà de la vitesse de la lumière, soit à plus de 300 000 km/s, en se déplaçant dans cet univers jumeau, or le dogme scientifique affirme que cela est impossible, dès lors accepter ce Monsieur au sein de ce milieu astronomique reviendrait à en admettre au moins la plausibilité, ce qui remettrait en cause ce dogme collectif;

    2) Il affirme avoir été en contact épistolaire avec des extraterrestres, des Êtres Intelligents Non terrestres, qui se nomment les Ummos.

    En ce cas soyons logiques, soit en effet il est possible de circuler dans l'espace en cette très grande vitesse et dès lors que nous soyons visité par de tels Êtres n'a rien de rédhibitoire et serait même logique.

    Soit cela est impossible, auquel cas il serait bien qu'une théorie ad oc voit le jour qui arriverait enfin à être expérimentalement vérifiée, ce qui ne me semble pas encore du fait.

    En revanche, que les militaires se demandent si, par hasard, Mr. Petit avait raison, et s'il ne serait pas possible de pouvoir émettre et recevoir des ondes radios par le truchement de cet univers jumeau, ce qui rendrait leur messages totalement indétectables.

     

    Ce monde scientifique dédié à l'astronomie n'est pas le seul à souffrir de ce mal sus-P1030298.JPGcité, nous retrouvons ça  aussi auprès des physiciens.

    Connaissez-vous un certain Jean-Paul Bibérian?

    Celui-ci, retraité, fait des recherches en fusion-froide, soit de pouvoir dégager plus d'énergie dans une fiole remplie d'un liquide que celle de l'électricité qui y est injectée, vous trouverez un certain nombre de vidéo là-dessus, celle-ci me semblant la moins ancienne.

    Là encore je ne suis pas entrain d'en affirmer la pleine et entière réalité, n'ayant aucune des qualités pour cela, en revanche il est patent que de faire des recherches sur ce sujet coûterait moins cher que la pose de moulins-à-vent et de panneaux photo-voltaïque polluants et inefficaces au moment où le charbon risquerait, dans peu de temps, de devenir le seul combustible restants.

    Mais pourquoi donc autant de ses confrères ne viennent pas voir de ce qu'il en est?

    Eux pourraient en juger autant de la probité scientifique de ce Monsieur tout comme de l'exactitude, sur sa paillasse même, de ce qu'il avance comme résultat de ses expériences.

    Mais dès le début certains de ceux-ci déclarèrent que cela ne pouvait qu'être impossible, dès lors le débat était clos, quant bien même en verraient-ils la véracité P1030192.JPGqu'ils en nieraient le fait jusqu'au bout.

    Cela ne ferait, sinon, que de générer, dans la structure psychique de toute cette haute hiérarchie, une violente angoisse due à la déstabilisation autant de leur composition de sens que de leur structure de socialité, d'où ce conformisme devenu délétère pour tous.

     

    C'est de cela que nous devons méditer en profitant de ce silence de l'entre-soi, là se trouve cet appel de notre inconscient collectif.

    De cette activation d'un processus mental venu des profondeurs de notre esprit qui nous demande de nous questionner sur nous-même.

    Les gouvernements occidentaux, mais aussi chinois et coréens entre-autre, celui français au premier chef, n'en étant que les outils, bien que celui étasunien pouvant en être hors de ce mécanisme.

    Il s'agit donc  d'un conformisme provenant de l'impossibilité d'être dans une pleine capacité d'allant vers le progrès, paralysant les sociétés de l'ouest-eurasiatique pour l'essentiel.

    Cette idée, originale, je l'entends, répondant ainsi à nombre de question que l'homme et la femme de bien ne peuvent que se poser.P1030290.JPG

    Pourquoi donc aucun député ne parle de ce traitement probable provenant de Marseille?

    Pourquoi sont-ils réélus, eux nous montrant, jour après jour, leur inefficacité foncière et leur veule obéissance à l'union?

    Pourquoi le pouvoir exécutif envoie-t-il des policiers avec ordre de violence, parfois face à des femmes, des enfants, des vieillards, en se mettant à dos une bonne part de leurs soutiens?

    Pourquoi certains ne mangent-ils pas de viande, au risque de mettre leur santé et celle de leurs proches, dont leurs enfants, en péril?

    Pourquoi des sommités scientifiques s'égarent dans des considérations sans résultat sans vouloir se pencher sur des propositions prometteuses?

    Pourquoi les économistes français abusent du terme pricer (prononcez praillecer, écoutez-les, quand ils le prononcent, ils en ont plein la bouche de contentement) plutôt que de "recherche d'une fourchette de prix", à l'image de moi enfant qui disais mon carton plutôt que mon cartable, serait-ce de l’infantilisme?

    Pourquoi donc les mêmes parlent d'économie réelle en faisant allusion aux productions industrielles, minières et agronomiques d'un air, pour nombre d'entre-eux, dédaigneux, montrant, par là, que l'économie monétariste serait, au mieux P1030547.JPGgrandement facultative, au pire irréelle et, donc, qu'eux-mêmes ne serviraient à rien?

    Pourquoi vouloir soutenir à tous prix, même aux pires, une Union-européenne qui montre, crise après crise, la plus totale de son inanité et donc de son inutilité, voire de son caractère pervers, même Jean Quatremer le reconnaissant?

    Ceci en prenant aujourd'hui des décisions tendant de plus à la détruire.

    Pourquoi notre gouvernement et les précédents ont-ils vendu tout et n'importe quoi ayant la moindre valeur en France, en menant à un risque grandissant de faillite les banques, les assurances, les sociétés spéculatives et de ces grands argentiers composant  0,1% de la population?

    J'apporte ici quelques réponses en expliquant que vient l'heure à ce que nous corrigions en nous ces aberrations sociétales.

    Et comme il put en être d'antan dans les cloîtres monastiques méditant sur dieu, nous nous retrouvons confinés au-dedans de nos demeures pour que chacun d'entre-nous puisse recouvrer une raison que nous avions égarée par ce désir infantile d'un paradis terrestre guidé par un demi-dieu impérial, les USA, en en suivant tous ses préceptes ineptes qui ne peuvent être nous.P1030287.JPG

    C'est pourquoi plutôt que de soigner les gens malade de Monsieur coronavirus les citoyens s'enferment chez-eux sur ordre gouvernemental, tout comme les pays s'enferment en leurs frontières, c'est pourquoi aussi cela détruit ces deux dogmes de l’imperium, l'Union-européenne et le néolibéralisme, dont l'euro est la matrice européenne.

    C'est pourquoi aussi nous n'entendons que peu parler de la Russie qui, elle, a déjà vécu sa propre révolution intérieur.

     

     

    THEURIC

  • D'où la peur vient-elle au sujet du COVID-19 ?

    Il s'agit là autant de la peur naturelle des simples citoyens que nous sommes d'attraper une maladie mortelle, aussi que de celle, plus complexe, en raison de leurs décisions, des gouvernants ou, du-moins, de ceux qui sont censés l'être. 

    Cette peur, autant de la nôtre que des gouvernements provient du fait qu'il n'est pas possible de dire quelle est l'exacte proportion de gens infectés par ce virus au vu du nombre de malade et, dès lors, de décès, ce dernier pourcentage étant le seul clairement visible.

    Combien en effet sont ceux ayant attrapé ce virus et combien sont ceux qui, les ayant croisé, en sont eux-mêmes impactés.

    Une personne en contamine-t-elle 2, 3, 4, 5, voire plus ou moins et en combien de temps?

    Ceux des malades représentent-ils 2%, 5% 10%, 20%, 30%, ou plus ou moins, des quidams qui seraient atteints de ce COVID-19?P1020071.JPG

    Quelle proportion de gens n'en seront-ils jamais infecté, leur système immunitaire le rejetant automatiquement?

    Combien de ces porteurs sains sont-ils qui contaminent autour d'eux sans même être malade, ou d'un rhume vite passé?

    Pour le savoir vraiment, il faudrait tester un très grand nombre d'individus d'une agglomération assez populeuse et cela demanderait autant de temps, d'argent, de matériel et du personnel qui est déjà, quoi qu'il en soit, nécessaire ailleurs, soit dans les hôpitaux.

    Imaginez, par exemple, qu'une personne contagieuse offre monsieur Coronavirus à 2 voisins, puis qu'eux même le refile à 2 autres chaque jours et ainsi de suite, ceci en une simple expérience de pensée, cela ferait: 2, 4, 8, 16, 36, 64, 128, 256, 512, 1 024, 2 048, 4 096, 8 192, 16 384 personnes infectées en deux semaines.

    Ceci sans compter les transports bondés, les marchés surpeuplés, les villes touristiques grandement visitées, les magasins encombrés...

    C'est pourquoi la Chine, puis l'Italie ont pu décider d'endiguer cette propagation exponentielle en confinant leur population chez elle et le gouvernement français, P1030314.JPGmême après ses atermoiements actuels, sera bientôt contraint d'agir de la même façon que notre voisin outre-alpin, comme tous les autres pays de l'Union-européenne d'ailleurs à un moment ou à un autre.

    Ceci parce qu'il est impossible de prévoir ni le nombre de malade, ni le nombre de décès dû à ce virus qui, si rien n'est fait, ne pourra que se révéler pire encore.

     

    Cette situation montre, part ailleurs, que l'Union-Européenne est dans l'incapacité pleine et entière d'être un acteur valable dans cette crise sanitaire, la preuve en est en ce qui concerne l'Italie ou il a fallu que cette dernière fasse appel à la Chine pour qu'enfin l'union se bouge un peu le cul.

    Le gigote légèrement.

    La raison en étant qu'en plus de l'incompétence de ses dirigeants, choisis pour cette raison, son triple verrouillage, institutionnel, politique et idéologique, fait qu'en cas de crise elle ne sert à rien, ou plutôt à des effets néfastes en tentant de la faire perdurer, en essayant de contrecarrer les décisions gouvernementales qui se révéleraient contraire à son dogme constitutif.

    En effet, dès lors que le barrage à tout changement qu'est ledit triple verrouillage commence à se fissurer de manière importante, c'est toute son architecture politique qui ne peut que s'effondrer, emporté par le flot tempétueux de la réalité.P1020170.JPG

    Je crains qu'en France le confinement de la population ne se produise qu'après les élections municipales, or, nous l'avons vu,  le nombre de malade ne pourra, à ce moment là, que s'être grandement accru.

    Ce qui est une erreur politique majeur, bon ou mauvais résultat électoral, le REM des radioéléments et le gouvernement seront grandement affectés de leur manque de réactivité au vu du nombre de malades et de morts futurs dû à cette virose et, dès lors, atteindrait par là même l'UE si des mesures drastiques ne sont pas prises au plus tôt.

    Or, ce n'est pas seulement notre petit président de la république qui, s'il est en faute, ce n'est que de manquer grandement d'autorité autant que de caractère, ce sont, d'après le site Les Crises, Laurent Fabius et Gérard Larcher qui en sont les co-responsables.

    Voilà, tous ont choisi Emmanuel Macron comme président, nous l'ont vanté et vendu comme un paquet de lessive dans tous les médiats pour qu'il soit élu, aidé en cela par le RN et Marine Le Pen, aucun ne remettant en cause l'Union-européenne, et ils ne pensent ces abrutis, à de rares exceptions près, qu'aux élections municipales...

    P1030280.JPGCes gens sont franchement inconséquents.

    Car tout dépend désormais de la France et de ce tout petit bonhomme à la tête de son état.

    Voici la situation de cette infection dans les pays les plus atteints le 13 Mars 2020, l'Allemagne étant encore plus touchée que la France.

     

    L'économie mondialisée aussi est gravement mal-en-point, les déséquilibres entre pays producteurs et consommateurs ne peuvent qu'être que trop importants pour pouvoir supporter sans encombre une si violente pandémie.

    Que ce soit tant sur le plan économique, politique, géopolitique et géostratégique, il ne peut qu'y avoir, dès maintenant, l'avant et après COVID-19.

    Déjà l'union se délite, chaque pays refermant ses frontières pour éviter que plus de malades n'y entrent.

    Je ne sais pas si les États-Unis-d'Amérique survivront tel quel à cela, toutefois ils en sortiront très affaibli s'ils ne disparaissent pas.

    Devenus les héros de lutte contre ce virus, les chinois, après l'appel de l'Italie, ont obtenu une place européenne et internationale centrale, ce qui éloigne, de fait, leP1030550.JPG risque d'une troisième guerre mondiale: c'est, pour elle aujourd'hui, l'Occident qui a perdu la face.

    La Russie restant discrète.

    De plus, à la vue de l'impéritie, tant   économique, politique que sanitaire de l'union et des pays la composant, je pense que, désormais, c'est bien toutes les nations du monde qui la veut voir disparaître, même celles qui en font parti.

    Toutes ont et auront eu trop peur à cause d'elle, elle qui deviendra, sous peu, le bouc-émissaire idéal et historique sur lequel se déversera, avec raison, toutes les rancœurs.

    Malheur par qui le scandale arrive, dut-elle être institution.

     

     

    THEURIC

  • Je vous présente mes excuses.

    Je vous présente mes excuses, amis lecteurs, pour ne pas avoir compris la dangerosité de cette pandémie et d'avoir ri, avec d'autres, des décisions prisent par des gouvernements tels que celui de Chine et maintenant d'Italie.

    Ainsi que des craintes exprimés par certains de nos concitoyens.

    N'ayant fait que de considérer la chose que comme quelques ruses géostratégiques, ce qui, je le reconnais, étais faux.

    Je l'ai cru aussi n'être qu'un fantasme quand c'était une réalité, ce qui était de mon fait un fantasme.

    Donc maintenant il nous faut nous pencher sur les nécessités qui viennent.

    Pour commencer il ne faut pas paniquer mais rester serein, la panique, par le stress qu'elle génère, peut affecter, parfois gravement, le système immunitaire.

    Prendre les décisions qui s'imposent, soit, quand bien même le gouvernement n'en fait pas encore cas, de se confiner soi-même, si cela est possible, en ayant, auparavant, fait ses propres réserves de nourriture.

    Au plus tôt serait le mieux, de préférence comptez en pour deux mois.

    De grandes conserves de plats préparés que vous mélangerez à des pâtes, du riz, des pommes-de-terre ou des légumes secs vous permettront de multiplier le nombre deP1020483.JPG vos repas.

    Du beurre, de la farine et du sucre pour faire des pâtisseries, des fruits secs et, si cela est possible, séchés.

    Pensez aux soin du corps et à la propreté de la maison, faites le plein de carburant de votre voiture si son niveau est bas, allez chercher vos papier administratifs sur le web si cela n'est pas encore fait, enfin, préparez tout ce à quoi vous penserez devoir avoir besoin si la nécessité se fait montre....

    Vous pouvez utiliser de l'alcool à 70° à la place de produit hydroalcoolique, auquel je rajoute deux à trois gouttes d'huiles essentielles de romarin, de niaouli et de lavande qui sont légèrement antiseptiques, elles ne sont pas essentielles (hi, hi, hi...) mais sentent bon.

    Avec vos enfants évitez le plus possible les écrans, pendant les cours qu'ils suivront à la maison soyez avec eux, et s'il y a des choses que vous ne connaissez pas et/ou ne comprenez pas, demandez leur de vous les expliquer en leur disant que c'est ainsi qu'eux-même le comprendront le mieux.

    Un parent ne peut pas tout savoir, en revanche il connaît la vie et l'éducation consiste à montrer au bambin de qu'est la vie en société, lui demander des explications lui permettant en même temps de faire l'effort de saisir son cours et de le verbaliser de la meilleurs des façons, donc de le structurer dans son esprit.

    P1030088.JPGVous trouverez ici la vidéo du docteur Didier Raoult de l'IHU de Marseille, interrogé par une journaliste de Mandarin TV, celui-ci proposant un traitement efficace si sa posologie est bien respectée et sans effet secondaire hormis sous le soleil.

    Ne paniquons pas et agissons dans l'ordre des priorités.

    Ce qui est à retenir, toutefois, c'est que, comme pour chaque crise, l'Union-Européenne est grandement absente en se révélant inutile.

    Après avoir lu quelques sites, il me semble que le gouvernement n'est pas suffisamment réactif, ce qui est logique vu la conformité de leur idéologie.

    Pour le reste, les événements vont sûrement s'accélérer et, de cette pandémie menant à une crise monétaire et boursière en cours, nous pourrions nous retrouver à ce que le système économique cesse de fonctionner.

    Vous trouverez , un très beau travail de l'équipe du Fil-d'Actu qui, en peu de temps, va droit à l'essentiel.

    Il faut donc mettre de l'ordre dans les priorités et penser en amont les risques que nous encourrons, agir en conséquence, penser aux voisins et amis proches.

    Sortez tout de même de chez-vous pour faire un peu d'exercice.P1030143.JPG

    Mais surtout, surtout, ne paniquez pas, et ne pas paniquer veut dire de penser à l'avance à toutes les éventualités et de faire de manière qu'à la suite vous puissiez vous dire: je suis prêt.

     

     

    THEURIC

  • Ce que Mr. Coronavirus montre mais ne dit pas.

    Comme j'ai pu l'exprimer auparavant, je n'avais que peu envisagé une pandémie, telle que celle qui sévit aujourd'hui, comme cause d'un possible effondrement de l'économie-monde monétariste.

    Sauf de mettre en garde, sur mon blog, notre oligarchie et notre personnel politique officiel du fait que d'affaiblir le service de santé français continuellement les conduit à un risque physique important si nous avions affaire à ce type de mésaventure.

    Ce qui est le cas actuellement, grâce au ci-devant Covid-19 et de l'âge avancé de nos olibrius sus-nommés.

    Cette petite bêbête s'attrape, si j'ai bien compris la chose, plus facilement que la plupart des grippes, tout en rendant beaucoup moins souvent malade avec une mortalité, pour ceux qui en souffrent, touchant P1030094.JPGsurtout les plus de 60 ans, avec un accroissement de ce phénomène morbide pour ceux les plus vieux, ce qui est grandissant avec la monté en âge (et non pas en nage, hi, hi, hi), auquel il faut rajouter, en tant que facteur aggravant, la fragilité médicale des personnes.

    Ce qui est le cas de nombre de nos oligarques, de ce personnel politique des partis officiel et/ou de leurs ascendants.

    Voyez la vieillesse de gens comme Attali, Cohn-Bendit, BHL et Minc, et aussi de la majorité des élus des chambres délibératives, en ces seuls reflets de cette situation.

    La question dès lors judicieuse à se poser c'est : pourquoi donc se sont-ils tous conduits de telle sorte qu'ils en arrivent aujourd'hui à se mettre physiquement en danger de mort et, de plus, aux portes de leur faillite?

    Seraient-ils suicidaires?

    Non pas, ils sont tous, ou quasiment, dans l'incapacité foncière de pouvoir prévoir les effets futurs des décisions prises par l'Union-européenne dans le cadre des GOPE et qu'ils appliquent résolument, sans état d'âme, certes, mais surtout sans réelle capacité d'en prévoir les résultats.

    P1020235.JPG(Que ce soit en Chine, en Italie, en Corée du sud, entre-autre, et, je le suppute (bonjour madame) bientôt ailleurs, il est observable que nombre de gouvernement surjouent des effets de cette maladie puisque les professionnels, eux, sont plutôt rassurants, regardez cette vidéo jusqu'au bout, la leçon donnée est magistrale.

    J'en vois trois raisons, la première est due à la sénescence de nos dirigeants, ce qui génère chez-eux de la panique.

    La seconde  en étant leur grande fragilité politique les menant à de la manipulation,  en instrumentalisant ladite épidémie, de redorer leur blason en affirmant, à tort ou à raison (?), d'avoir correctement géré cette pas encore pandémie.

    Vous remarquerez que même si Monsieur Macron n'a pas à se soucier vraiment de cette épidémie, sa femme, elle, le peut...

    La troisième étant que ces pouvoirs fragiles n'aimeraient pas trop se retrouver à gérer une surmortalité de personnes âgées ne pouvant qu'être socialement déstabilisante.

    Sinon nous pouvons sans hésitation affirmer que cette crise peut, comme j'ai pu l'expliquer précédemment, mener à une autre, économique celle-là, pouvant conduire à une morbidité infiniment plus importante.)P1020504.JPG

    On ne peut penser lorsqu'on obéit, on suit les ordres, on s'y soumet, voire on les devance, le seul souci de tout ce joli monde ne consiste qu'à faire de manière à ce que la population accepte les termes des GOPE, ou du-moins ne réagisse que peu lors de leur mise en place, c'est tout.

    L'incompétence formelle de notre gouvernement actuel ne tient que du fait qu'il n'a même pas cette capacité pour nous faire passer ces pilules amères, cancres qu'ils sont.

    Ce qui est à noter c'est que tous les représentants des partis politiques siégeant à l'Assemblée-Nationale et au sénat sont responsables de cet affaiblissement tragique de nos services de santé, dont l'origine se trouve en leur servilité pleine et entière à l'administration bruxelloise.

    Et encore, il est loisir d'observer sa relative bénignité, du-moins en cela soyons prudent pour l'instant, mais que serait-il advenu si nous avions eu affaire à une pandémie infiniment plus violente, à une véritable catastrophe sanitaire, avec une moitié de la population, voire plus, de touchée, d'un grand nombre de gens fortement malade et, lié, touchés par une très grande mortalité?

    Comment, avec un service de santé tant fragilisé aurions-nous pu faire face?

    P1030532.JPGComment voudriez-vous, de fait, que je ne les considère pas comme des imbéciles, je sais que je ne saurais être à leur place, je ne me présenterais dès lors jamais à une élection, alors, s'ils sont incompétents, si tant est qu'ils le comprennent, ils ne peuvent qu'avoir une saine action à accomplir et qui les grandirait: démissionner!

    La même responsabilité se trouve également chez cette oligarchie française détenant  la quasi majorité de nos médiats.

    Ceux dont l'origine proviendrait majoritairement, suivant les explications qui en sont données par Emmanuel Todd dans son dernier ouvrage : "les luttes de classes en France au XXI° siècle", de cette porosité malsaine entre la haute fonction publique et les milieux affairistes, bancaires et spéculatifs.

    De toutes ces personnalités faisant le va-et-vient entre leur administration et ce secteur privé, ceci ne fait que de pervertir ces deux institutions, l'administration et les banques/assurances par cette collusion d'intérêts de courte vue consistant à n'avoir de volonté que de vouloir remplir leur compte en banque.

    Profitant en fait au mieux des folies dogmatiques d'une union dont les acteurs sont totalement déconnectés de toute réalité.

    C'est pourquoi la France se retrouve en une situation de désindustrialisationP1030034.JPG gravissime telle que le montre fort bien Jacques Sapir : ils vident le pays de tout ce qui a la moindre valeur en les vendant à l’encan à n'importe qui, parfois même à des escrocs, comme j'ai pu le prévoir il y a longtemps sur ce blog je ne sais plus où.

    Ainsi ces olibrius qui nous dirigent n'eurent que de cesse que de désindustrialiser le pays parce que n'ayant pas compris ce qu'est le libéralisme économique, le tout pour la seule raison, à mon sens, que de vouloir ressembler aux anglo-saxons, de vouloir les singer.

    Pensant, comme aux USA d'avant Trump et la Grande-Bretagne d'avant le brexit, que la société de service pourrait remplacer les mines, industries, fabriques et entreprises agricoles pour mener à la richesse de leur nation.

    Ce tout industriel ayant été repris par les pays de l'UE anciennement de l'est et, pour les vingt pour-cent mondiaux, par la Chine.

    (Elle et l'Inde étant devenu les plus grands producteurs des matières de base de la fabrication de médicament, mais aussi de celles dédiés à la majorité des objets manufacturés, telles que les puces informatiques en ce petit exemple.)

    Et c'est pourquoi, la France s'appauvrissant, l'UE exigea que nous fassions ces économies menant à la destruction de nos services de santé, en les mettant, de plus, tout comme il en est de nos services publics, en une concurrence imbécile et, là encore, destructrice.

    P1030749.JPG(Encore un train qui déraille, un TGV cette fois, comme j'avais pu en expliquer les mécanismes il y a deux ans de cela, ce qui, à mon sens, valide mon hypothèse de travail au sujet des services publics en réseau.)

    Administration de l'UE remplie en gens aux facultés mentales toutes autant réduites que dans la haute hiérarchie politique et économique de chez-nous, part ailleurs.

    Que je vous explique cela:

    Là encore vous pourrez observer que mes réflexions sur la nature de la pensée montrant que c'est celle-ci qui nous permet, entre-autre, de projeter notre réflexion sur les effets de nos actions dans le futur, peut se percevoir également.

    Car si nos élus, personnels de la haute administration et autres richissimes avaient été pourvu d'un système de penser performant ils auraient, depuis longtemps, conceptualisé cet ensemble destructeur, compris le danger vital que représente dorénavant l'union, pour le peuple comme pour eux, tant pour leur santé que pour leur fortune, et en aurait déjà pris la décision nécessaire: faire tout pour que la France quitte ce machin morbide.

    Souvenez-vous aussi de ce que j'y expliquais au sujet de ladite pensée, son P1020249.JPGémergence est, de nature, directement liée au développement cognitif de nos anciens et donc, en amont, de leur intelligence.

    Dès lors, en toute logique, l'impossibilité pour les mêmes de pouvoir concevoir par avance les effets de leurs actions, quelles qu'en soient leurs origines, démontre donc une baisse dramatique de leurs capacités mentales.

    Si de plus des pervers narcissiques se sont immiscés en ce groupe plus ou moins formel, alors cela ne peut qu'avoir accru de manière gravissime leur impéritie collective, ceci d'autant plus si ce même phénomène a lieu au sein de l'administration de l'Union-Européenne, ce qui ne peut que facilement se concevoir.

    Il est tout autant légitime d'admettre qu'il puisse en être de même, de cet ensemble de réflexion, dans la majorité des autre pays de l'union, Allemagne comprise.

    Tout autant dans ceux anglo-saxon, Royaume-Uni et États-Unis-d'Amérique en un ad minima, jusqu'à ce que Messieurs Johnson et Trump prennent le pouvoir dans leur nation respective.

    Je me demande même si, dans certaines organisations internationale, un processus similaire ne se serait pas produit.....

    P1010825.JPGCette imprévoyance absolue tant dans la sphère économique, administrative que politique de notre patrie me mène donc à considérer la majorité de ceux qui sont au sommet de leur hiérarchie souffrent, pour des raisons et d'autres, de graves troubles d'intelligence ne pouvant que les mener à être dans une capacité très réduite, voire inexistante pour certains, de prévoir par avance les effets des décisions prises, quoi qu'il soit de quelles sources elles proviennent.

    Cela a débuté il y a de cela au moins deux à trois décennies, voire quatre.

    Vous remarquerez que, comme à chaque crise, de quelle que nature qu'elle soit, l'Union-européenne, ce néant mortifère, en est le grand absent.

    Nulle capacité organisationnelle, rien ne s'y dit, rien ne s'y fait, hormis ceux qui y travaille devant serrer des fesses dans la crainte d'y perdre leur petits avantages pécuniaires, leur travail de fainéant.

    Alors, France-quitte ou non pas France-quitte?

    Songez qu'il nous serait plus aisé de nous défaire de cette union avant qu'une autre crise ne la détruise définitivement, si tant est que celle-ci ne le fasse avant, et qu'il nous faudrait, en ce cas, de gérer cette débandade en catastrophe.

    Il n'est d'autre urgence, pour chacun d'entre nous, pour le pays, notre patrie, la P1020188.JPGFrance, que d'en sortir, ensuite et ensuite seulement nous pourrons songer à recomposer un tissu industriel, minier et agricole, le rebâtir, qui, seul, fait la puissance et la richesse d'une nation.

    Alors, si vous pensez que j'ai raison, amis lecteurs, au sujet de l'union, votez aux prochaines élections et aux suivantes pour l'UPR, allez donc y voir ce que le site de ce parti conçoit, ainsi que ce que dit François Asselineau et ses cadres.

    Bien que je puisse m'exprimer différemment sur nombre de thèmes, dans l'ensemble je suis en accord avec eux là-dessus: rien ne se fera si nous restons dans ce bidule débile qu'est l'UE qui détruit tout sur son passage, avec l'aide de nos idiots utiles susnommés.

     

    Brève de dernière minute: le gouvernement a livré 17 tonnes de matériel médical à la Chine le 20 Février, il fut des gouvernements et des présidences qui ont sauté pour moins que ça.

    J'en ri encore et maintiens tout ce que j'ai écrit dans ce billet, cela même me le confirme, il en est ainsi que l'on reconnait à ce qu'ils osent etc, etc...

     

    PS: Je le répète, faites vos réserves.

     

     

     

    THEURIC

  • Un chien, une jeune femme et un virus.

    P1030109.JPGHier je suis allé à Paris en voiture et m'étais garé au parking souterrain de la gare de Lyon (heureusement que je ne fais pas ça tous les jours, ça coûte un fric de dingue, comme le dirait notre godelureau national, devinez qui).

    Après que j'aie effectué mes courses, je prenais l'ascenseur où s'y trouvait une demi-douzaine de personnes, entre-autre une dame avec son toutou, puis une jeune femme qui montrait des réticences en y entrant, en voyant l'animal.

    Ce que l'un des hommes présents remarqua et lui demanda si elle n'aurait pas peur des chiens, ce qu'elle répondit par l'affirmative, ajoutant ensuite qu'avec celui-ci, de petite taille, cette phobie était moins puissante.

    A ce moment là de la conversation je m'en mêlais en lui expliquant que le chien est le descendant du loup humanisé, puis que la peur activait toujours nos structures symboliques (bien entendu, je ne m'y exprimais pas ainsi en allant au plus court de mon expression), que si elle était ancienne et/ou inconsciente cette peur pouvait se déplacer vers un objet représentatif, ici le chien (ce qui est à l'origine des phobies), symbole qui est notre pré-câblage neuronal de notre psyché profonde.

    Enfin, je lui dit que dès qu'elle aura compris l'origine de cette peur cette phobie s'évanouira.

    La porte s'ouvrit et, sur ces mots, je sortis de l'ascenseur.

    P1020431.JPG

    Plus tard, dans ma voiture, en roulant, je fus surpris de cette idée que j'avais émise: la peur activait toujours nos structures symboliques.

    Or, ai-je soliloqué, nous pouvons percevoir une peur actuellement, collective, que les médiats n'ont que de cesse d'amplifier, celle au sujet de ce coronavirus qui agite autant le lanterneau médiatique que de celui politique.

    Ceci quand les épidémiologistes, professionnels de la chose, ne paraissent pas s'en affoler outre mesure.

    Dès lors, la question logique me venant à l'esprit ne pouvait qu'être: quelle peut être que cette peur qui, déplacée à l'endroit de cette maladie qui, sommes toutes, n'a, jusqu'à présent, fait que quelques centaines de morts et généré que quelques milliers à dizaines de milliers de malades dans le monde, ceci au regard des 7, 7 milliards d'habitants sur terre?

    Les épidémies et autres pandémies faisant parti de ces craintes universelles qui, tout au long de l'histoire, ont ravagé les peuples et les pays, et dont nous pouvons, tout à loisir, retrouver les représentations imagées, symbolique, sous une forme ou une autre, à l'exemple du quatrième cavalier de l'apocalypse dans la bible.

    Puis la réponse me vint: il s'agit de l'adanthropisme, ce néologisme, composé du P1030087.JPGpréfixe ad-, qui va vers, et Anthropos, l'Homme, que j'avais inventer pour rendre compte du plus que désir, de cette envie profonde, archétypal, des enfants de devenir adulte mais qui, je l'ai compris à ce moment là, se retrouve à être déstabilisé chez l'adulte quand surgit une perte d'identité par la perte de la détermination de Soi.

    Ceci chez tous ceux qui, européens, occidentaux, se disent européistes et internationalistes, ce qui génère une peur angoissée de ne pas ou plus savoir qui ils sont, menant à une culpabilité importante, l'un de ses autres effet en étant les violences policière à l'endroit des gilettistes, des grévistes et des manifestants contre le projet de loi sur les retraites, des juges par exemple.

    Qui eux ont, aussi, d'autres causes que j'ai pu étudier avec vous précédemment.

    Mais en quoi donc de ne savoir qui être peut-elle mener à cette peur irraisonnée en une pandémie qui, pour l'instant, n'en reste qu'un minuscule épiphénomène?

    Quelle pourrait en être la mécanique?

    Il faut, à mon sens, la rechercher dans l'activation d'un autre symbole, autre archétype puissant (le symbole étant l'image archétypale), celui de la punition divine, ce qui se met en écho d'un autre fantasme phobique, celui d'un réchauffement climatique anthropogénique qui, quand bien même surviendrait-il, serait en tous points infiniment plus bénéfique pour l'Être Humain qu'un P1030150.JPGrefroidissement.

    Sachant de plus que le CO², composant 0,04 % de l'atmosphère suivant ce site (les commentaires et non pas le texte originaire), ou 0,05 % suivant le livre "L'émancipation de la vie"  de Josef Reichholf, permet aux plantes de se développer et plus il y en a, mieux les plantes poussent et mieux l'agriculture s'épanouit.

    Sans CO², là, ce serait une réelle catastrophe, mais bon, revenons à nos moutons, bêêêê.

    D'où provient donc cette activation?

    De ne pas pouvoir se définir en tant que personne, tant en tant qu'individu que collectivement, ceci en raison de l'intense propagande idéologique médiatique, dont les tenant souffrent du même mal, remettant en cause autant la sexualisation biologique des gens que de leur appartenance à un peuple, une nation et dès lors à un pays, mène à une grande instabilité psychique et donc à une peur angoissée inconsciente des sujets puisque ils ne savent plus quelle est leur identité.

    Perdu dans ce vide, dans ce néant, ces gens, puisque ils ont le sentiment, en réalité faux, de ne rien être, par inversion, pour surmonter cette peur angoissante de ne pas pouvoir se dire Être Humain, en raison de leur tentative de compensation de cet état mental déplorable, peuvent se vouloir sentir d'être tout, de se considérer être tout, donc être Dieu lui-même.P1030360.JPG

    Mais puisque ils se savent ne pas être dieu, ils projettent sur les autres leurs propres tourments en les accusant inconsciemment d'être la cause de ce mal-être, mais pour des raisons fallacieuses, puisque ils ne sont pas dieu, en invertissant la réalité.

    D'où cette idée idiote de ce réchauffement climatique anthropogénique qui n'existe pas mais qui, s'il est pris au sérieux, ne peut que mener à une baisse de l'usage d'énergie conduisant ipso facto à la mort par famine d'une grande majorité de la population mondiale.

    Tout comme d'interdire à la population de sortir de chez-elle pour cause d'épidémie ne peut que conduire à cette faillite généralisée qui, quoi qu'il en soit, arrivera à un moment ou à un autre, et qui sera, elle aussi, meurtrière par la cessation de fonctionnement du commerce international et de l'effondrement de la grande majorité des monnaies.

    Se prenant donc pour dieu tout en sachant que c'est faux, les tenant de ces absurdités punissent donc les populations par des considérations fictives mais pour eux bien réelles qu'ils font tout pour les leurs faire croire, ceci en les plongeant dans leur monde imaginaire.

    P1030467.JPGCe processus provenant, me semble-t-il, d'une minorité agissante souffrant d'une grave perversion narcissique conduisant les peuples occidentaux, surtout, dans ledit monde imaginaire que j'appelle un brouillard conceptuel.

    Comprenez bien que dans le même temps ils croient à leurs fantasmes mais les utilisent aussi pour conduire et manipuler leurs sujets.

    Il est à relever que ce genre de malade mental, toujours foncièrement incompétent, ont le réflexe de vouloir punir ceux dont ils perdent le contrôle, et que leur violence est égal à cette perte, ce qui est une manière, pour eux, de garder un contacte et un moyen de pression sur leurs proies.

    Desquels nous ne devons surtout pas confondre  avec ceux constituant l'état profond étasunien qui eux manipulent les peuples pour tenter de perpétuer leur puissance maritime mondiale, en profitant de ces histoires à dormir debout.

    Ce sont eux qui les ont mis en place à la tête des gouvernements européens, de l'Union-Européenne et à la direction de l'OTAN, entre-autre, pour qu'ils puissent contrer la puissance russe, iranienne et chinoise montante (ceci dit sans porter de vrai jugement de valeur sur l'un ou l'autre camp).

    Ils peuvent facilement choisir de telles personnalités dérangées qui, si elles considèrent que les États-Unis-d'Amérique sont, de fait, au-dedans de leur brouillard conceptuel, feront tout pour perpétuer leur présence, quand bien même cela serait-il à leur propre désavantage.P1020515.JPG

    Il faut tout autant faire la part entre ceux, majoritaires, qui, sains d'esprits, sont encore contraints par ces multiples calembredaines mortifères auxquelles ils croient, de ceux qui, au mental dérangé, vivent celles-ci comme n'étant que d'une pure réalité.

    Si ces seconds, heureusement largement minoritaires, tendent à se contredire les uns les autres c'est que, comme j'ai pu l'expliquer auparavant, il faut absolument, pour chacun d'entre-eux, de se retrouver au centre de leur monde imaginaire, de ce fait, quand bien même peuvent-ils s'allier, ils sont toujours et restent ennemis de leurs semblables en souffrance, c'est en cela qu'il est possible de les jouer les uns contre les autres.

     

    De cette jeune femme phobique des chiens, j'en ai conclu qu'en raison de la masse propagandiste anti-masculinité, sans que jamais ne soit fait mention, dans les médiats, des hommes de bien respectueux de toutes choses, dont surtout des femmes et des enfants, ceci en écho de cette débile et grotesque théorie des genres, elle en est venue à craindre les hommes.

    Mais elle ne peut pas avoir les mêmes craintes envers son papa et de son amoureux, P1030240.JPGelle reporte dès lors cette peur sur les chiens puisque le loup est un symbole fort de virilité et que le chien en est son descendant humanisé, comme il peut en être pour l'ours au demeurant.

    Nous pouvons dès lors percevoir les implications directes de cette propagande sexuelle obtuse remettant en cause nos savoirs sur nos déterminations biologiques, mise à part, bien entendu, quelques cas rares mutagènes largement minoritaires.

     

    Enfin, en ce qui concerne la Chine la situation est différente.

    Pour le gouvernement de ce pays il lui fallait, en ces débuts, absolument interdire à sa population de se nourrir d'animaux sauvages en lui faisant peur de cette épidémie.

    Puis, quand l'OMS avait émis un avis de grave risque pandémique, ce qui peut nous faire supposer quels types de personnalités dirigent cette organisation aujourd'hui, puisque l'état chinois  n'avait pas réagi avec efficacité lors de l'apparition du SRAS, il se retrouvait dès lors contraint d'en surajouter en terme de prévention pour ne pas perdre la face à l'international.

    L'autre phénomène étant une fragilité de son système de santé, ce que les russes ont dû aussi comprendre, c'est pourquoi ils refermèrent si rapidement leurs frontières avec leur voisin de l'est.P1020639.JPG

    Il est à noter qu'en raison de notre appartenance à l'union, la France se retrouve aussi en une situation analogue, il est probable qu'il en soit de même aux USA et dans la très grande majorité des pays.

    Quasiment personne ne peut, en effet, gérer avec une réelle efficacité une pandémie majeur et mortelle.

     

    Là encore, j'ai voulu analyser notre situation sous un angle différent.

    Je peux faire erreur au sujet de cette épidémie au coronavirus, mais, du-moins, pour l'instant, nous n'avons pas vraiment beaucoup à en craindre.

    Notre gouvernement semble suivre les avis d'épidémiologistes, pour combien de temps, attendons donc d'y voir plus clair au vu des personnalités qui nous dirigent.

    Tout du-moins, si tous les effets de cette épidémie perdure, ça pourrait nous conduire à cet effondrement économique mondialisé dont je vous mets en garde depuis longtemps en vous conseillant de faire vos réserves de nourriture, de produits d'entretiens pour la maison, de soin pour le corps, de menue-monnaie pour de dernières couses et d'avoir de quoi faire du troc.

    P1030653.JPGSurtout qu'il est possible que nous puissions aussi nous retrouver bloqués chez-nous comme cela se passe en ce moment en Italie.

    Il va dès lors nous falloir suivre les événements pour nous y adapter au mieux.

    Il est probable que si le gouvernement chinois se rend compte que cette épidémie s'atténue, il rende sa liberté à sa population et fasse repartir sa machinerie économique, ceci parce que, quand bien même saurait-il, ce que je pense, que ce système économique globalisé est à bout de souffle et ne va pas tarder à flancher, du-moins son pays n'est pas prêt à en affronter les dégâts qui, pour nous tous, ne pourront qu'être majeur, ad minima en ses premières années.

     

     

    THEURIC

  • Cher Jacques Julliard.

    Cher Jacques Julliard,

    De vous écrire ici n'a de but que de montrer à mes lecteurs l'inanité de vos réflexes langagiers, ne venant qu'en réponse ainsi que de votre éditorial du journal Marianne du 4 Février 2020, dont Madame Polony, directrice en chef d'icelui, croit ouvrir, de part votre plumitive présence, de fait à tous les courants de pensée, en vous laissant tristement noircir ainsi sa quatrième page.

    Qu'en est-il donc d'un adhérant-militant à l'UPR, parti politique majoritaire de ceux prônant le France-quitte, qui, s'y exprimant, pourrait équilibrer de ce fait ce débat si déséquilibré dedans cette gazette?

    (Considérer la France-Insoumise souverainiste dont l'un des cadres, Monsieur Ruffin, à fait jeu avec Mr. Macron comme deux vieux potes, pour être élu aux dernières élections nationales, mais aussi le Rassemblement-National en quasiP1030325.JPG faillite et qui risque de devoir rembourser une somme colossale à l'UE si les juges continuent leurs recherches, ne peut qu'être que de la fadaise, ces deux partis ont une vision très étriquée de la souveraineté, si elle existe vraiment.

    Si vous voulez honnir un parti politique pour son esprit souverainiste, alors détestez l'Union-Populaire-Républicaine, là, cela aurait du sens.

    Mais il est vrai que ce parti est tabou par les pseudo-démocrates de façade.

    Il y en a qui disent fascistes ces derniers, personnellement  je les dit crétins.)

    Ne seriez-vous donc ou non qu'un alibi bien pensant ou votre patronne serait-elle autant eurolâtre que vous-même?

    Mais si elle voulait vraiment laisser s'exprimer toutes les opinions sur la chose, qu'elle ose donc laisser parler les anti-unionistes ou bien qu'elle affirme haut et fort ses tendances politiques.

    Nous en avons assez de toutes ces hypocrisies!

    Serait-il possible aussi que, tout comme Monsieur Zemmour, son amour pour la lucarne télévisuelle serait la plus forte?

    P1030479.JPGIl est vrai que la censure télé, radio et papier y est tout autant puissante et que de simplement laisser à croire que cette dame puisse rêver de haute voix que notre pays quitte ce gouffre ruineux qu'est l'UE serait une bénédiction, elle se retrouverait dès lors de facto interdite d'antenne.

    Me voyez-vous donc vous saluer, messieurs-dames les censeurs, tout comme cela fut fait par je ne sais plus quel philosophe il y a déjà si longtemps, au temps défunt de l'ORTF.

    Serait-ce donc pour la seule raison de pouvoir obtenir quelques contrats publicitaires et de se contempler sur ce petit écran qu'elle agirait ainsi ou tout simplement parce que, elle aussi, ne veut pas, ne peut pas concevoir que l'Union-européenne n'est qu'une pure et absolue foutaise en fin de vie, dont la seule existence ne tient, ne tenait que de ce que, dans sa lutte impériale contre la Chine et la Russie, les États-Unis-d'Amérique avait autant besoin de créer l'union que de l'OTAN?

    Souffrez donc, Monsieur, que, de vous observer de ne pas pouvoir saisir une telle évidence historique, à ne faire que de rabâcher les mêmes antiennes vieillottes, je puisse considérer que vous n'êtes qu'un doctrinaire sans jugeote, un idéologue obtus qui, tel que Monsieur Marchais au sujet de l'URSS, pourrait affirmer que le bilant global de l'UE ne peut qu'être que grandement positif!P1030637.JPG

    Mais je vous comprends, d'aller chercher les informations au sujet de sa création sous égide de la CIA, de sa raison géostratégique d'être, aveugle que vous êtes, cette lumière portée ne pourrait, je le comprends, que de vous détruire.

    Mentalement si tant et tellement corseté  par vos fantasmatiques billevesées.

    Or, il est de fait que votre Union-Européenne chérie se délite à grands pas, et ne peut être de sauveur celui que vous voudriez considérer comme un génie politique, Monsieur Macron, notre ci-devant président de la République, tout juste peut-il l'être tel que des Carpates ou des alpages, lui qui ne peut que se révéler ne pouvant y faire quoi que ce soit, ceci en n'en ayant aucune de ces capacités que vous lui accordez si obligeamment.

    Le pauvre homme ayant adossé un habit si vaste qu'il s'en révèle tout étriqué.

    Vos rêvasseries sont grandioses mais se montre à nous si dérisoires, la réalité est cruelle n'est-ce pas?

    Certes, il n'en a aucune, de ses capacités, de celles que vous lui imaginez avoir, mais quand bien même  une telle personnalité pouvait exister et aurait les possibilités d'agir de la sorte, soit de réformer l'union (et non pas l'Europe, ce verbiage d'imbécile), cela ne pourrait qu’immanquablement la détruire de l'intérieur.

    Tout juste peut-il avoir assez d'intelligence pour percevoir son état déplorable, de sa décrépitude avancée, mais, hormis vous et vos semblables, la majorité de la population française le sait depuis longue date, depuis que l'UE et l'Allemagne ont P1030621.JPGruinées la Grèce, ad minima en une formulation inconsciente puisque empêchée d'y penser par  les angoisses et peurs que vos acolytes et vous-même ne cessez de déblatérer sur ce sujet en une façon que je suspecterais perverse.

    Cette ire que vous exprimez envers la population révoltée, ce déversement de dégoût envers cette populace que nous sommes, ne peut que nous montrer vos angoisses de comprendre que l'UE ne sera bientôt plus, vous nous haïssez Monsieur, grand bien vous fait, moi je vous plains.

    Comme je ne cesse de le répéter, on ne peut pas réformer un système politique triplement verrouillé, institutionnellement, politiquement et idéologiquement, la Russie-soviétique en faisant foi, si vous me le demandez poliment je peux vous en expliquer le mécanisme.

    Mais pourriez-vous l'entendre?

    De fait et en raison même de l'origine de son existence, l'Union-Européenne est dores et déjà en voie de délitement, ce qui est de la plus absolue logique, les USA n'ayant plus les capacités de sa politique impériale, ils se replient sur leurs positions antérieures, leur pré carré composé des pays pays sud-américains et centraux.

    Bien qu'il ne soit pas sûr qu'ils puissent les conserver, leurs faiblesses devenant insignes, il leur devient impossible d'imposer leur dessein à quiconque, hormis aux euromaniaques dont vous êtes ainsi aussi, vous, leur marionnette.P1030505.JPG

    C'est pourquoi il fut si simple pour l’imperium de vendre ce fameux F35, que les professionnels de l'armement aérien désignent du doux sobriquet de dinde-volante, aux polonais et aux belges, certes, mais également aux britanniques, preuve s'il en est que les liens anglo-saxons ne sont en rien déliés, il faut dire que les anglais se se portent pas plus mal de leur brexit, tout au contraire, merci pour eux.

    Contrairement à ce que vous radotez, mais cela vous soulage de l'imaginer, diminue votre frousse de ce que notre pays suive cet exemple.

    Mais je vous conseillerais de faire attention à vous, une telle anxiété pouvant facilement mener à des problèmes cardio-vasculaires.

    Voyez-vous, mon petit Monsieur, l'Union-européenne fut créée par l'empire pour, justement, que les pays la composant deviennent totalement impuissants, alors ne venez pas pleurer que votre hochet le soit aussi, sauf à ce que vous ne vouliez pas voir la nature de sa conformité, ce qui me paraît être le cas.

    Votre candeur là-dessus est d'ailleurs abyssale et n'est pas digne de l'intellectuel au fait de la marche du monde que vous vous affirmez êtres, mais bien plutôt du commun répétant à l'envie ce qu'il peut entendre autour de soi, mais il me semble qu'en ce cas vous êtes loin d'être le seul au sein de la masse médiatique qui vous environne.

    P1030195.JPGJ'ai le chagrin de vous annoncer que vous ne réfléchissez pas, Monsieur, mais ne faites que rapporter ce que d'autres colportent, ceci en un quant-à-soi confortable, certes, mais d'un aspect débilitant qui, rien que d'y songer, me met grand froid dans le dos.

    Ainsi vous croyez-vous original quand, de fait, cela fait bien quarante années au moins que j'entends et lis la même chose, il est vrai d'une manière infiniment plus policé et nuancée, ce qui est compréhensible puisque à l'époque tout le monde, ou presque, supposait que cela reflétait la réalité, or, mon pauvre Monsieur, tout cela se révèle aujourd'hui complètement faux!

    Quand, moi-même, homme du peuple, petit employé de pauvre fortune, depuis plus de vingt ans, comprenais que d'appauvrir les pays riche en les vidant de leurs entreprises sans pour cela enrichir les nations pauvres où elles s'installaient ne pouvait que nous conduire à la catastrophe économique généralisée dedans laquelle nous sommes à présent.

    Alors, où se trouvent donc les vrai philosophes, les réels contemplateurs du monde tel qu'il est, dans la sphère médiatique ou dans celle des classes-moyennes de tous niveaux?P1030193.JPG

    Combien de vrais journalistes déversant leurs vidéos sur internet, sans avoir subit de formation d'ailleurs pour beaucoup, ont-ils risqué leur vie et leur intégrité physique en allant chercher l'information lors des manifestations des gilettistes pendant que vous-même déblatériez à foison dans quelques salons médiatiques?

    Certains même envoyé au casse-pipe par les mêmes où vous dégoisiez, entouré de beaux linges, l'air emphatique, sans danger quelconque.

    Allez, Monsieur, foin d'hypocrisie, tout cela et bien d'autres choses le savez mais ne vous l'osez penser.

    Mais songez toutefois que la fragilité grandissante de l'Union-européenne ne pouvant que continuer à s'accroître ne pourra que conduire qu'à ce qu'elle disparaisse dans un laps de temps se réduisant jour après jour.

    Et à se moment là, de vos illusions perdues, vous vous retrouverez vidé de ce qui a construit votre vie, et quand bien même, ici, de mon ton pamphlétaire, je vous préviens à l'instant de ce que vous risquez: de vous retrouver perdu dans un monde inconnu et honni dedans lequel vous errerez sans plus de but, de sens ni de reconnaissance, dans le sentiment de ne plus rien être.

    Il n'est plus que temps, pour vous, pour Madame Polony comme pour bien d'autres, P1030238.JPGque vous y reconnaissiez le fait en le prenant enfin en compte, votre survie sociale est dès maintenant en jeu et je puis vous l'affirmer, ce n'est en rien ni une boutade, ni une mise en garde quelconque mais juste le résultat de l'observation des faits et des déductions que j'en pose.

    Il n'est plus que temps que vous retourniez votre veste, ce n'est pas un vent fort qui fera  tourner la girouette mais une tempête.

    Il n'est plus temps de rêver mais de poser le constat de la réalité, calmement, clairement, puis d'agir au mieux avec discernement, et non pas de se laisser enfermer dans ces bulles onctueuses, délicieuses, du pays de Jamais-Jamais où tout est interprété à l'aune de ses croyances fallacieuses.

    Un pays est comme un navire, plus il est petit, plus rapide se prend un virage.

    Remarquez que la Russie et la Chine sont devenus capitalistes, la seconde dans sa forme si violente du XIX° siècle européen, ce qui est normal puisqu'ils sont si grands.

    Seules les nations d'Europe, si petites et à l'histoire si longue, peuvent faire émerger cette nouveauté dont le monde a un besoin urgent, dès à présent, prendre ce virage là, mais pour cela  il faut que chacun des peuples puissent respirer à l'aise sans les carcans obtus et stupides de l'union, au totalitarisme ploutocratique ruineux et mou.

    Alors je vous en prie, cessez de jouer au décérébré, vous valez bien mieux que cela, même si cela vous coûte, le prix en sera toujours bien moins élevé que si vous restez P1030257.JPGconfiné en ces idées toutes faites en vérité  dépassées depuis 2008 au moins.

    Parce que, voyez-vous, de défendre ces gens que critique avec raison Charles Gave ici ne peut que vous mettre aussi bas qu'eux, si tant est que je suis en désaccord économique avec les présupposés de ce Monsieur, sur ces questions d'honneur je le suis résolument.

    C'est pour toutes ces causes que je vous comprends: vous ne pouvez pas mordre la main qui vous nourrit, quant bien même est-elle irresponsable, alors vous déplacez votre haine sur une population que vous savez for bien avoir raison sur tout.

     

     

    THEURIC

  • Des choses de l'esprit: le paradoxe.

    Dans l'une de mes quatre séries d'aphorismes j'y racontait qu'un paradoxe est une vérité en devenir.

    Dans l'un de mes textes j'y montrais que le mental en a horreur, que ce soit l'injonction paradoxale ou la double contrainte, par exemple, c'est le type même de situation qui peut rendre quelqu'un de complètement fou.

    Le premier c'est, entre-autre du plus classique, le: "sois naturel!" Où la personne se trouverait dès lors à ne pas pouvoir s'exprimer pleinement de soi-même puisqu'elle aurait toujours cette injonction à l'esprit, comment pourrait-elle le faire entre énonçant sa pensée en toute liberté ou obéir?

    En effet, dès qu'elle s'exprime par elle-même elle ne pourra qu'être tenue par cette injonction en lui donnant le sentiment d'obéir en pervertissant ainsi ses propres élans.

    Le second c'est la situation collective devant laquelle le gouvernement français seP1020008.JPG retrouve où, à son obéissance aux ordres donnés par l'administration unioniste par l'entremise des GOPE, il doit faire face à la broncas et révolte de la population, à l'exemple de la retraite à point.

    S'étant placé de lui-même dans ce piège où, désormais, d'avancer, de reculer ou de rester sur place au sujet de ce projet de loi ne peut que le mener au désastre en emportant avec lui le macronisme puis l'Union-européenne.

    C'est donc la double contrainte dedans laquelle il se trouve entre les ordres données par l'UE et le refus des français de ces nouvelles formes de retraite qui ne peut que mettre ministres, président et élus du REM dans une situation psychologique épouvantable avec tout ce que cela entend, ceci sans compter les fragilités psychologiques précédemment présentes pour certains d'entre-eux, ceci expliquant autant leurs violences que leurs dénis de leur rejet du peuple.

    En fait, nous pouvons dire qu'un paradoxe se doit d'être réduit à l'image d'un os cassé en ce sens où il nous faut faire la synthèse de cette conjoncture ayant pris cette forme duale.

    Mais là où cela devient intéressant c'est que l'inconscient lui-même manie ce paradoxe avec une grande facilité tant que nous n'avons pas compris la complexité de son message.

    P1020914.JPGEn allant plus loin de notre réflexion et en reprenant le début de ce billet, il est quelque chose à remarquer, un paradoxe n'en est jamais un véritablement parce que nous le percevons comme tel en raison même de notre subjectivité perceptive et de compréhension.

    Ceci parce qu'un paradoxe révèle toujours une complexité non encore perçue et dès lors résolue.

    Ainsi me suis-je aperçu que bien que m’apaisant doucement d'un stress qui, à bien y regarder, dura une très grande part de ma vie (depuis l'âge de dix à douze ans environ), je n'en ressens pas moins des tensions intérieures importantes recouvrant ce bien-être, ce qui est en soi un paradoxe.

    Or, j'ai comprit que lesdites tensions provenaient de ce que ni mon métabolisme, ni mon cerveau n'étaient habitués à cet état de bienêtre, ce qui fait que cela les force tous deux à faire un important travail d'adaptation ne pouvant que mener à ces troubles corporels qui peuvent parfois être quelque peu douloureux.

    Là nous pouvons observer que ce paradoxe fut réduit en en comprenant les fondements: l'adaptation lente de mon corps et mon cerveau à une situation à laquelle ils n'étaient absolument pas familiarisé et qui me génère des raideurs, des douleurs et, parfois, de légers malaises.

    Un paradoxe peut aussi s'inscrire en ce que quelque chose peut, dans le mêmeP1030162.JPG temps, exister et ne pas exister.

    Qui est le fait de nos capacités créatives permettant, le plus souvent, de rendre compte d'une réalité discrète ou d'un sentiment.

    Le narcissisme et l'ego sont de ceux-là.

    Ces deux composantes de la psyché dont j'ai pu faire mention dans des textes passés, existent-elles réellement ou ne sont-elles désignées, les a-t-on nommés pour simplement rendre compte de notre manière de nous considérer dans le monde et de ce qui nous appartient en propre, de notre complexe façon de porter notre identité, différente pour chacun d'entre-nous, et de percevoir la relation de lien et d'appartenance que nous entretenons entre les choses, les gens, nos créations et nous même?

    De fait nous pouvons affirmer que le narcissisme et l'égo, dans le même temps, existent et n'existent pas, nous les avons nommés essentiellement pour rendre compte de processus mentaux  sans que, pour cela, nous puissions véritablement en déterminer leur matérialité, quelle soit ondulatoire, matérielle, tout juste pouvons-nous les définir comme informationnels, mais par ailleurs ils nous permettent de comprendre nombre de processus psychiques qui, sinon, resteraient incompréhensibles.

    P1030189.JPGMais plus complexe encore à déterminer ce sont les paradoxes que nous propose notre inconscient, lors de rêve ou de sensations notamment, où il est possible de percevoir que le sens à y donner y est contradictoirement double, en un sens et son contraire.

    En ce cas, que j'ai pu rencontrer il y a de cela fort longtemps et dont je ne me souvient plus du sujet, il faut comprendre qu'en effet il peut s'agir d'un état ou d'un fait qui peut, de sa définition, être non pas de l'un ou de l'autre, mais dans un entredeux précis, qu'il faut définir tel qu'un curseur gradué mentalement.

    Puis de ces réflexions, inachevées, sur ce paradoxe que nous cessons de rencontrer et qui ne peut que nous perturber, je ne peux également que d'évoquer notre relation au monde qui, parce que nous ne le comprenons que peu, fait que, face à des événements, traumatiques ou non, nous fait en donner un sens qui, à la suite de son développement, se révèle à nous paradoxal.

    Si nous en sommes conscient nous pouvons nous y pencher et, après réflexion, comprendre qu'en fin de compte ledit sens que nous y donnions se révèle à nous partiel ou tout simplement faux.

    En revanche, si, par déni ou bien parce que nous n'y avions pas porté une attentionP1030502.JPG suffisante pour l'avoir mémorisé consciemment, voire à ce que ce sens que nous en donnions préalablement n'était pas en adéquation d'avec la réalité, alors nous pouvons nous égarer au- dedans de considération oiseuses.

    Ce qui peut mener à un stress, à prendre des décisions contreproductives et inadaptées à la situation, voire à nous retrouver à souffrir de maux, d'angoisses, de difficultés parce que nous nous serions en ce cas en totale inadaptation.

    La politique telle que nous pouvons l'observer aujourd'hui nous en offrant une multitude d'exemples.

    Nos médiats, en cela, en étant la porte ouverte en béance.

    J'en veux pour preuve le moment de cette émission: "Balance ton poste" que je ne regarde jamais, la trouvant d'une beaufitude exemplaire, mais dont cet extrait, publié sur le site de Sputnik, ne peut que nous en montrer un magistral exemplaire.

    Vous remarquerez le paradoxe qu'exprimais Monsieur Messiha où à la question, plutôt bateau, de Monsieur Hanouna, de savoir s'il est ou non l'alibi du Rassemblement National, il aurait pu répondre tout simplement que ce parti n'était pas le moins du monde raciste, plutôt que de réagit avec une telle véhémence en affirmant que le premier tenait des propos de ce genre.

    P1030021.JPGPuis à Madame Myriam s'exprimant sur l'antisémitisme, le même lui a enjoint de "...retourner dans son pays d'origine", reprenant là des termes que nombre de français de souche ont pu tenir envers les arabes.

    Nous pouvons percevoir là, de part ses contradictions, un double phénomène collectif inconscient en jeu chez nombre de gens d'origine arabo-musulmane en un paradoxe que je vais tenter de réduire:

    -Une identification en tant que français, ce qui est normal puisqu'il l'est, mais excessive, montrant ainsi sa peu d'assurance de son identité, d'où son adhérence à RN;

    -De ce qu'il a pu dire tant à l'animateur qu'à l'autre intervenante, tous deux d'origine juive, montre, là, quelque chose de beaucoup plus subtil.

    Cela est à mettre en parallèle avec le fait que des musulmans radicaux aient mis, lors d'une manifestation, sur le vêtement des enfant présents, une étoile jaune, comme celle portée par les juifs lors de la seconde guerre mondiale en France.

    A mon sens donc, il y a le désir inconscient, pour ces français d'origine arabo-musulmane, de vouloir prendre la place historique des juifs, non pas pour les remplacer mais pour vivre les mêmes instants de terreur passé en de même sorte de héro.P1030466.JPG

    Là aussi nous pouvons considérer que cela devient franchement intéressant, c'est de constater que la position victimaire des uns et des autres ressemble à s'y méprendre à une tentation, toujours inconsciente, de ressembler aux saints chrétiens, martyres des premiers temps.

    Ceux-ci oubliant, part ailleurs, le rejet raciste que subissent les français d'origine asiatique, preuve s'il en est que chacun de ces deux groupes ne veulent en rien lutter contre le racisme mais veulent juste passer pour des victimes, tout en affirmant de cette façon tonitruante une identité communautaire à l'américaine, ne sachant plus dès lors qui ils peuvent être.

    (Pssst, entre vous et moi, voyez-vous, je vais vous dire un secret: vous êtes français.)

    Ce sur-jeu victimaire étant aussi perceptible par l'affaire Mila où une gamine de 16 ans reçu des messages haineux pour avoir fortement critiqué l'Islam.

    (Nombre d'officiels, imbéciles bienpensants, considérant, dans les médiats, que le crime de blasphème envers l'Islam, et non pas envers le catholicisme qu'ils ne défendent pas, est naturel, rejetant donc de fait le principe de laïcité, sûrement parce qu'ils ont reçu l'ordre d'aider RN à prendre le pouvoir lors des prochaines élections nationales.)

    Il est loisir d'imaginer que nombre de français de souche et des non musulmans, ainsi que des musulmans tout autant, ne peuvent que considérer, à tort sûrement je l'espère, les mahométans comme étant des lâches pour s'en prendre ainsi à une si jeune femme.

    P1030116.JPGOubliant par ailleurs l'oumma, la communauté des croyants, sachant le nombre de gens de leur religion qui sont contraints de vivre dans des bidons-villes aux abords du périphérique parisien, et c'est un chrétien, catholique, qui s'en offusque, Monsieur Asselineau, c'est comme ça que se détruit une religion.

    La raison que j'en donne, donc, ce serait leur volonté inconsciente de prendre la place des juifs, qu'ils jalousent, en tant que victimes de notre patrie.

    Enfin, je ne peux pas ne pas aborder le paradoxe que peut représenter les exactions de la police à l'encontre les manifestants, mais aussi de l'homme et de la femme de la rue.

    Vous remarquerez, dans cette vidéo, la façon avec laquelle les choses se passent, ressemblant à s'y méprendre à quelques événements d'un état tyrannique ou dans d'autres républiques bananières d'Afrique ou d'Amérique-du-Sud, voire à ce que fut notre pays sous... Napoléon III.

    Ce paradoxe étant de se demander pourquoi les policiers de la BRAV... (demandez-vous, chers policiers, comment vous considèrent vraiment les membres de notre gouvernement: seriez-vous de braves quoi?) agissent ainsi sans se rendre compte qu'ils risquent, un jour ou l'autre, de se retrouver au-devant de juge pour leursP1030126.JPG brutalités, ceci d'autant plus qu'ils ne doivent pas en recueillir quelques avantages pécuniers réellement gratifiants.

    Certes, nous pouvons estimer que ceux qui furent choisis pour ce poste le soit pour avoir un esprit plus ou moins évanescent, mais tout de même, pourquoi ne semblent-ils pas comprendre les risques importants qu'ils prennent pour le futur?

    Pour comprendre ce paradoxe je me sois de faire appel à l'une de mes hypothèses voulant que toute soumission s'établit par les relations complexes et inconscientes de deux émotions primaires, la colère et la peur.

    Cette peur peut être facile à définir, c'est celle de se retrouver au chômage, en modèle, en requérant le juge contre l'agent des forces publique rebelle aux ordres donnés, en l'accusant, justement de ces exactions, même si c'est l'un des agents qui ne firent pas preuve d'une telle brutalité.

    Ensuite la colère devient aisée à considérer, il s'agit tout simplement de celle due aux actions plus qu'indélicates qu'ils entreprennent et qu'ils savent tous antidémocratiques.

    Colère qu'ils retournent dès lors contre les manifestant par un processus de déplacement psychologique puisqu'ils ne peuvent pas atteindre leurs manipulateurs, redoublée en raison de la culpabilité induite par un mécanisme d'inversement du sens: "C'est de leur faute à eux, sans eux, les manifestants, je ne serais pas là à faire P1020189.JPGce que je fais et que je déteste!".

    Et de ce processus d'obéissance dû à cette soumission menant à un syndrome de Stockholm, syndrome que nous devons impérativement élargir à tout phénomène de cette sorte.

     

    Ma manière politique d'action, écrire c'est une façon d'agir, s'établit sur un temps vraiment long puisqu'elle demande à ce que chacun comprenne ce qu'il se passe, en eux et hors d'eux, d'en devenir conscient.

    Sur le dernier sujet, elle a deux buts complémentaires:

    1) que les policiers deviennent lucide de ce qui fait qu'ils puissent agir ainsi à l'encontre de leurs propres intérêts futurs, de la simple moral et de leur éthique professionnelle, il suffit en effet que leur peur ou leur colère se réduise pour que, dès le moment où un nombre suffisamment représentatif d'agents le comprenne, pour que de tels bavures n'aient plus lieu.

    Quel que soit, part ailleurs, les ordres qu'ils reçoivent, leurs chefs ne feront que nier, lorsque ce système de la macronie sera forclos, être les responsables de leurs agissements, pouvant très bien s'en sortir blanc comme neige;

    2) de la même manière, de montrer à la population que nous tous pouvons très bienP1020490.JPG aussi être pris sous les rets de manipulateurs pouvant nous conduire à des actes que, sinon, nous n'aurions jamais commis, ce que mon expérience m'a démontré.

    Tout autant à ce que le peuple n'en vienne pas à avoir un rejet et une détestation pour une police dont, quoi qu'il en soit actuellement, la société a un absolu besoin.

    Étant entendu aussi que la formation d'une telle profession se devrait de s'étendre sur des années et non des dix pauvres mois actuels et que pour cette fonction, comme pour d'autres telles que juge ou instituteur, des tests psychologiques soient employés pour éviter que des pervers ne s'y immiscent.

     

    Je le répète, ne soyons dupe de rien ni de personne et surtout, surtout, ne pas l'être de nous-mêmes, soyons conscient de ce qui nous anime en travaillant notre pensée, c'est cela la raison.

     

     

     

    P1030067 - Copie.JPGTHEURIC

    PS: Je fais une pose de quinze à vingt jours, à bientôt et joyeux Noël.

    Si je n'ai pas fais cas de l'UPR  dans ce papier c'est que le sujet ne s'y prêtait pas vraiment, sinon ce serait un paradoxe, n'est-ce pas?

  • Quelques petites phrases rigolotes.

    Répétez ça à voie haute, vous verrez, c'est marrant, même si ça ne veut rien dire, enfin, presque:

    Ton tonton tond ton thon.

    T'es-tu tu toi tant têtu?

    La mûre mûre sûre susurre murmures au mur.

    Tues-tu tata Titi tonton?

    Le saut du sot verseau du sceau au seau.

    Ah! dis dont du don du dindon dodu.

    Le ver vert en verve va vers l’avers du verre.P1030112.JPG

    Dupont, pompons du pont.

    Il alla là où les lacets d'allées d'aléas lasse.

    Le pont peint pend papa.

    J'avoue, vas, je vous voue vos vues.

    Samson est sans son et tonton a ton ton.

    Baba a le bas bas, ba (c'est son rhum).

    A toi le toit, la fête du faîte est faite.

    Il abat et bas le bât là-bas en bas.

    Le cas du duc caduc en ducat du cap cale.

    Anne à Lyse: "Analyse l'élise à l'âne!"

    Ce lent latent d'entente tend tant, l'attends-tu?

    Après cet apprêt, près du pré le prêt est prêt.

    Le ferment du serment sans sens fermant le serrement des sens.

    Le vain levain du vin advint le vingt.P1020941.JPG

    L'autruche ment par hauts truchements.

    La nue nue mu m'émut.

    L'est lu l'élu Lulu.

    Vante qu'il vente.

    Sa vente savante se vante.

    Le guépard à part hagard part du gué gai.

    La lutte du luth en ut et la est là en hutte (sans pâte chocolatée).

    Clovis, à l'avarice se visse le clos vice.

    Le rat ras se mut nu.

    Momo, des mots maux suit le mal mâle.

    A la maladresse suit la mâle adresse.

     

     

    THEURICP1030190.JPG

  • De l'angoisse des temps obscures.

    Le problème que pose notre époque pour un grand nombre de gens c'est que ceux-ci ne comprennent pas se qu'il se passe.

    Je ne dis pas qu'il n'existe pas d'autres raisons de s'angoisser, loin de là, mais que le tourment existentiel, premier et collectif de notre époque est de ne pas saisir les raisons pour lesquelles chacun s'appauvrit.

    Pourquoi donc notre gouvernement se mettrait-il ainsi physiquement en danger en promulguant de tels décrets, de tels ordonnances, en déposant de tels projets de loi que les assemblées délibératives votent sans vrai état d'âme?

    Voire même à ce qu'il en vienne à installer un pouvoir non plus policier mais militaro-policier, n'y en a-t-il pas un en Lettonie, pays faisant parti de l'union?

    A se demander d'ailleurs de sa véritable nature, l'empire semblant tellement apprécier autant les salafistes que les nazis.P1020967.JPG

    Pourquoi, aussi, tant de journalistes se foutent-ils de nous en racontant l'inverse de la réalité des événements.

    Pourquoi les policiers agissent-ils ainsi qu'ils le font à l'endroit des manifestants?

    Pourquoi les petits-enfants en savent-ils moins que leurs grands-parents au même âge?

    Pourquoi le monde est-il ainsi devenu fou ou, du-moins, semble l'être devenu?

    Pourquoi sommes-nous rendus en des temps si obscures?

    De mes maigres moyens j'ai noirci les écrans pour donner du sens à ce qui ne paraissait pas en avoir, parce que de comprendre au mieux ces folies ne peut que permettre de retrouver l'apaisement nécessaire face à un pouvoir déjà insensé, devenu suicidaire, face à des événements incompréhensibles, flous, stupides, déraisonnables.

    Mais que de tels olibrius, à quelques exceptions près, aient pu ainsi, depuis trois législatures au moins, être élus tant aux élections présidentielles, législatives que sénatoriale via une propagande égale à celle qui existait aux temps de l'Union-soviétique;

    Bien qu'en ce qui concerne les sénateurs des gens sérieux puissent encore y être présent puisque le sénat n'a qu'une importance délibérative réduite;

    P1030094.JPGQue donc dis-je que de tels insuffisants puissent être à la tête de l'état depuis plus de 15 à 20 ans ne peut qu'exaspérer et désespérer le citoyen.

    Ceci au regard de cet effondrement idéologique et politique puisque nos élus nationaux ne font qu'avoir une approche doctrinale similaire et, ce, quel que soit le parti concerné.

    Que des lois, de plus, tant au sujet des retraites, des libertés publiques, des relations salariales entre employés et employeurs, économiques et sociétaux au sens large du terme, puissent être déployées ne pouvaient que faire monter une colère d'autant plus importante que la finalité de tout ce fatras en est totalement abscons.

    Or, il a une raison d'être, une origine dont ensuite découle le reste.

    Cette origine a un nom: le grand jeu.

    De celui du XIX° siècle qui vit la confrontation entre l'empire britannique et la Russie en Asie et en Mer Noire, à la seconde moitié du XX° siècle jusqu'à aujourd'hui entre l'empire US contre l'URSS d'abord, puis la Russie et la Chine ensuite, c'est la confrontation d'un empire maritime contre toute puissance terrestre pouvant diminuer sa domination impériale.

    Avec la lutte entre Athènes et Sparte, il s'agit donc de trois thalassocraties passées et P1030469.JPGprésentes en un fonctionnement similaire.

    Le livre de Christian Greiling, que j'ai commencé à lire, vers lequel je vous renvoie plus haut ("feuilletez" les premières pages déjà éclairantes, pour les faire tourner cliquez la flèche de droite puis de gauche), que je vous conseille vivement de découvrir, ainsi que son site: Chronique du grand jeu, en expliquent autant les raisons que les enjeux (vous pouvez aussi aller voir cette vidéo comme premier jet réflexif).

    Mais, me demanderiez-vous avec logique, en quoi cela nous concernerait-il?

    En quoi les décisions absurdes de Monsieur Macron en obéissance des obligations des GOPE et des oligarques français, européens, étasuniens et de l'Union-européenne, toutes aussi contre-productives, pourraient-il faire le lien d'avec cette lutte, que nous pouvons dire à mort, entre la Russie et la Chine d'une part, les États-Unis-d'Amérique d'autre part?

    Tout simplement pour la double raison de rendre les pays européens politiquement inopérants grâce à l'union et ses institutions totalement verrouillées, mais aussi de piéger ses différents gouvernements en maintenant leurs plus grosses banques en survie grâce à l'injection de dollars, ceci suite à leur quasi faillite lors de la crise de 2008 dite des subprimes.

    P1030246.JPGLa menace, implicite, est dès lors clairement entendue: si vous souhaitez quitter l'union, vos banques ne seront plus alimentées en monnaie et vous vous retrouverez en faillite.

    Il est à remarquer toutefois que les banques US se retrouvent, elles aussi, en situation de cessassions de paiement.

    Donc, pour l'empire, garder sa mainmise sur les nations de l'UE lui est vitale pour pouvoir contenir la Russie à son ouest, russes qui, part ailleurs, contiennent également les étasuniens au Proche-Orient.

    Et nous, français, nous nous retrouvons au milieu de cette guerre larvée sans que nous n'ayons  jamais demandé quoi que ce soit à quiconque: nous ne sommes qu'un pion dans ce grand jeu.

    N'oublions pas non plus que le coup d'état qui eut lieu en Ukraine fut le fait d'une alliance d'américanolâtres néolibéraux et de, là encore, néonazis, sous les hospices attentives du gouvernement des USA de l'époque, et que, de ce fait, puisque les gouvernements européens et les journalistes avaient tous accepté cet acte, nous pouvons en subodorer légitimement l'orientation dogmatique.

    En réalité, de ces seules orientations, elles ne se font que sur deux bases, leur obéissance absolue à leur maître US et d'avoir le plaisir de leur faire plaisir et, ce,P1030226.JPG contre espèce sonnantes et trébuchantes.

    Il y a toutefois des exceptions, telles que François Hollande qui avait tenté de manipuler le manipulateur en poussant Obama  à bombarder la Syrie, ce qui se révéla un raté manifeste, sinon magistral, tant US que français.

    La Russie ayant fait montre de capacités de brouillage informatique supérieur.

    Mais surtout l'Allemagne qui, elle, ne veut qu'une seule chose: le gaz russe par l'arrivée de leurs gazoducs, elle qui avait délaissée ses centrales nucléaires après l'accident de Fukushima, suite au tsunami de 2011, et qui maintenant s'aperçoit que les éoliennes et les panneaux photo-voltaïques ne peuvent produire suffisamment d'énergie pour une société moderne.

    Mieux même, accroissent fortement la mortalité allemande en raison de la forte augmentation du coût de l'énergie, mais aussi japonaise qui prirent les mêmes décisions que nos voisins pour les mêmes résultats, tout en produisant une pollution supérieur.

     

    P1030155.JPGMais revenons à la France et aux origines des angoisses des français voulez-vous.

    Il s'agit là de protéger sa personnalité, puisque ce mécanisme, dont je vais rapidement vous narrer la trame, se réduit à un ensemble de processus inconscient menant à cette angoisse collective, angoisse elle-même masquée par un ensemble d'histoires extravagantes qui, si le niveau d'étude n'avait fait que de se développé, n'aurait jamais pu être accepté par la population puisque remettant en cause les notions scientifiques acquises à notre époque.

    Quelles sont donc ces anxiétés qui, parfois, comme pour tous processus inconscients, peuvent se révéler contradictoires?

    Leurs sujets, pour l'essentiel, tournent autour de notre appartenance à l'Union-européenne et à notre domination par l'empire US.

    Mais avant tout je vais vous révéler ce que sont ces masques qui, pour certains, ne sont que le fruit de notre imaginaire collectif, quand les autres, eux, sont bel et bien la résultante de manipulations impériales.

    Il s'agit donc autant de mécanismes endogènes qu'exogènes, je commencerais par les seconds:

     

    -De ces derniers, il en est ici de ce réchauffement climatique anthropogénique qui P1020490.JPGremettent gravement en question les fondements de la physique classique.

    Je vous invite à visiter mon blog sur ce point, mais aussi et surtout d'un certain Jacqueshenry.

     

    -Il en est de même, en ce qui concerne la simple biologie de base, de la "théorie du genre", expression qui fleure si bon la vulgate publicitaire, voulant que ce serait la société qui déterminerait la sexualisation des gens.

    Son but étant de châtrer psychologiquement autant l'intelligence que la volonté des français en rendant indéterminé la sexualité de chacun d'entre-nous et, dès lors, de notre identité tant individuelle que collective, ceci en atteignant surtout les classes-moyennes les plus hautes, l'élite réelle de la nation.

    Ayez toujours en mémoire de la nécessité de l'empire de pouvoir contrôler l’Europe pour ceinturer la Russie sur son ouest, c'est pourquoi il fait tout pour nous faire perdre la boule.

     

    -Nous  faire croire que c'est uniquement grâce aux Amériques que l'Allemagne hitlérienne fut vaincu, sachant que l'empire est maintenant en voie de décomposition avancée.

    P1030036.JPGCe qui est, là encore, historiquement faux, bien qu'il soit vrai que ce pays y a grandement contribué, l'Angleterre et la Russie furent tout de même les deux principaux acteurs de cette défaite.

    Là y est recherché de faire perdurer le sentiment que les États-Unis-d'Amériques sont toujours l'hyper-puissance d'antan, certes pour nous, mais aussi à leurs propres yeux, mais tout le monde sait ou sent que ce n'est pas vrai.

    Ses deux seules réelles sources de puissance restante c'est le dollar, il est vrai avec des capacités militaires encore présentes mais désormais dépassées et non pas seulement par celles des russes.

    Et aussi ce qui représente son véritable danger, pour ses adversaires, voire pour nous, sa force de frappe nucléaire, qui est toutefois pour une part en obsolescence.

    Quand à son économie, elle n'est plus qu'en peau de chagrin.

    Il est à noter que ses supplétifs européens se retrouvent tous à voir leurs armées immensément diminués, à l'exemple de l'Allemagne qui, de ses centaines d'hélicoptères de combat, n'en a que quelques dizaines en état de fonctionner.

    Là se trouve la source véritable de nos angoisses existentielles inconscientes, l'empire US n'est plus que l'ombre de lui-même, ce à quoi je reviendrai plus loin.P1030213.JPG

    Mais je digresse, je digresse...

     

    -De l'économie justement, parlons-en.

    Il y a, sur ce sujet, un ensemble de croyances qui ne peuvent que se révéler illogiques et je vous propose d'en explorer quelques-unes.

    Il faut trouver là leur origine autant, pour l'oligarchie et l'administration unioniste, de prouver le bienfondé de leurs décisions et de leur fortune, de s'en justifier même à leurs propres yeux, que d'hypothèses économico-politiques simplistes, extravagantes mais faciles à comprendre, ne rendant pas compte de la réalité des faits et dont je vous présente quatre de ceux me paraissant les plus importants et/ou centraux:

     

    1) Le ruissellement qui affirme que de donner de l'argent, sous une forme ou une autre, aux plus fortunés permettra, grâce au ruissellement jusqu'aux plus pauvres, de faire repartir la machinerie économique atone, cela fait des décennies que les USA s'y sont essayés sans aucun résulta;

     

    2) La retraite serait intimement liée à la différence entre le nombre de jeune et de vieux, plus il y aurait de jeunes, meilleurs les retraites seraient.

    Au premier abord ça paraîtrait être un résonnement cohérent, mais en fait non, il est P1030234.JPGabsurde pour la simple et bonne raison que ce ne sont pas les jeunes qui fondent les retraites mais une part de la plus-value industrielle, minière et agricole dégagée par le pays de par son usage d'une énergie abondante et peu chère.

    Vous ferais-je remarquer, là-dessus, que ces retraites apparurent en même temps que la fin de l'esclavage dès lors que l'Occident utilisait avec efficacité le charbon, puis le pétrole et le nucléaire.

    Sinon cela ferait des millénaires que la retraite des vieux existerait et les grecs anciens ainsi que l'empire romain n'auraient pas eu besoin d'esclave.

    C'est l'appauvrissement de la France de par sa désindustrialisation, la fermeture de ses mines et de la diminution de ses productions agricoles qui affaiblit lesdites retraites, ceci en raison même de notre appartenance à l'UE, à nos béances frontalière ad oc et à l'utopie néolibérale.

    Il est à relever que quand Monsieur Jospin fut premier ministre, sous la présidence de Jacques Chirac, fut décidé par le gouvernement d'alors de mettre en place une cagnotte qui permettrait de subvenir aux besoins pécuniaires des retraités, ce qui rend en plein caduc toutes les justifications oiseuses sur ce sujet.

    Monsieur Delamarche, au risque de vous désobliger, souffrez toutefois que je vous l'affirme ainsi: ce que vous dites à ce propos ne sont que des conneries;P1030464.JPG

     

    3) Les dettes des états, des particuliers et des entreprises ne sont désormais plus stricto sensu des dettes puisque les monnaies, bien trop produites, ne valent plus rien, d'ailleurs si elles étaient remboursées à la valeur réelle de l'or (il y a l'usage d'artifices pour éviter que ce métal précieux ne se retrouve à valoir son prix réel, exorbitant, soit jusqu'aux plus hautes des sphères), nous nous apercevrions que celles-ci ne sont que d'une dimension égale à celle de la légèreté de l'être.

    La raison, que j'ai déjà exploré avec vous, amis lecteurs, vient de ce qu'une monnaie hyper-produite perd une valeur égale à cette production, ceci au regard de la réalité de la richesse du pays émetteur, ce phénomène s'étendant à quasiment tous les pays, hormis peut-être en ce qui concerne la Russie et l'Island;

     

    4) Nos emplois seront progressivement remplacés par des machines.

    Cette jolie affirmation, qui ne cesse d'angoisser nombre de personnes, est grandement à relativiser.

    Une machine a besoin d'énergie et, hormis celles fossiles, charbon, pétrole et gaz, le reste, moulin-à-vent et photovoltaïque, sont grandement suffisant insuffisant (j'ai beau me relire dix  fois je laisse passer des coquilles...) pour couvrir P1020538.JPGl'ensemble des besoins d'une nation, rendez-vous compte que rien qu'avec l'informatique, l'éclairage, le chauffage et la climatisation, l'Europe n'est pas loin de la rupture, sachant que l'ouest eurasiatique se désindustrialise à grande vitesse.

    Il faut certes nourrir ceux qui travaillent, mais il reviendra toujours moins cher de payer  correctement l'ouvrier et l'ingénieur que de faire fonctionner les usines sans personne aux commandes, ceci parce que le prix de l'énergie s'amplifiera d'autant.

    Sachant de plus que la très grande complexité des programmes informatiques mène à un accroissement du nombre de bogs...

    Je peux donc affirmer que tant que nous ne trouverons pas une énergie plus abondante et moins chère que celle que nous utilisons aujourd'hui, il sera très loin de la coupe aux lèvres de la généralité d'une industrie ne fonctionnant que par de seules machines.

     

    Voyons maintenant quelles sont ces causes endogènes à nos angoisses recouverts par ce fatras de croyances dont je vous ai montré quelques exemple.

    Tout tourne autour des États-Unis-d'Amérique, de notre domination par cet empire, de son affaiblissement continuel et de comprendre sa disparition prochaine, ad minima impériale.P1030136.JPG

    Il s'agit ici d'un phénomène grandement inconscient et contradictoire, comme il peut en être souvent en ce qui concerne ce type de processus, où à l'angoisse d'être ainsi dominé, s'y rajoute celle d'en percevoir ladite disparition prochaine.

    L'Union-européenne ne représentant qu'une sorte de succédané à ce rêve américain que tout le monde sait s'achevant, tout en sachant que cette union est autodestructrice et grandement défectueuse, de plus impossible à réformer et ne pouvant exister que parce que dominée par une puissance extérieure.

    Tel que j'ai pu le démontrer part ailleurs, ceci parce qu'elle est triplement verrouillée, institutionnellement, politiquement et idéologiquement et est liée indéfectiblement à l'OTAN.

    En France, ne sachant pas en vrai de ce qu'il en est des autres états la composant, pour maintenir notre pays en son sein, les agences étasuniennes n'ont eu que de cesse d'écarter progressivement toutes les personnes de valeurs du jeu politique du pays.

    L'équipe Macron et ceux du REM, les radioéléments, n'étant que l'aboutissement de cet affadissement du pouvoir et des élites de la nation.

    P1020977.JPGNotre oligarchie, composée pour l'essentiel de cadres de la haute administration faisant des aller-retours du public au privé, montrent à tout le moins une grande incompétence.

    Ce qui est normal puisque quand il n'y a que des incompétents à un sommet hiérarchique, ils ne pourront que nommer, pour les seconder, qu'autant sinon moins compétents qu'eux-mêmes, ainsi quand Sarkozy avait compris que François Asselineau était plus intelligent que lui suite à un rapport sur l'euro, il fit de manière de le mettre en un beau placard.

    Mais à ce phénomène d'une défaillance flagrante de l'administration française et des mouvements politiques officiels déjà bouleversant, qui est l'une des causes majeurs de notre déroute économique et social, s'y rajoute un autre infiniment plus subtile.

    Comme nous l'avons vu, les USA ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes, mais quand ils ont commencé à nous asservir à la toute fin de la seconde guerre mondiale, une part des français ont confondu l'empire américain avec l'empire romain, se croyant revenu au temps des gallo-romains (là se trouve le secret des histoires d'Astérix le gaulois et les raisons qui font qu'ils ont pu être considéré comme fascisants).

    A notre perte d'identité due à notre appartenance à l'union et à ses eurorégions destructrices des nations.P1020964.JPG

    A notre perte de savoir et de connaissance multifactorielle.

    A notre domination par un empire par le truchement de l'UE€ et de l'OTAN nous faisant perdre la face au-devant du monde entier puisque ne décidant plus de rien.

    A la ruine grandissante du pays.

    A la honte internationale que génère en nous Monseigneur Macron à cause de ses gesticulations ridicules et, parfois, injurieuse vis-à-vis de ses pairs.

    A la façon autant violente que grotesque avec laquelle les manifestants, depuis plus d'un an, sont traités.

    Tout cela et bien d'autres choses menant à une angoisse folle...

    S'y rajoute une donnée fondamentale et jamais exprimée: nous voudrions être des franco-américains tout comme nos aïeux furent des gallo-romains, or tout le monde comprend dorénavant que cela se révèle impossible, les étasuniens n'ont plus les capacité de leur politique impériale, ils refluent du monde, certes lentement, mais surtout inexorablement.

    L'UE/€/OTAN, ces succédanés d'empire, impériaux même, ne pouvant que disparaître en même temps que leur maître.

    Là se trouve l'essentiel de nos tourments, nos douleurs, nos chagrins, ce fantasme inconscient disparaît, ce qui est d'autant plus douloureux que, justement, cela est et reste absolument, totalement inconscient.

    P1030113.JPGCe qui explique ce  jusque-boutisme de nos gouvernants n'ayant de suffisance que de leurs insuffisances, si tant et tellement décriés, mais aussi de tous ces gens qui s’arque-boutent sur une félicité unioniste utopique qui n'existe pas, qui ne peut pas exister, ceci en voulant réformer ce qui est irréformable, l'union-Européenne.

    C'est pourquoi aussi tant de gens ne comprennent rien au monde tel qu'il est, parfois, au demeurant, en étant fort bien avertis des événements, mais dans l'incapacité d'en comprendre les fondements: leur inconscient le leur empêche parce que, sinon, leur anxiété, leur douleur mentale serait trop importante.

    Et en cela comme pour bien d'autres choses, le cerveau se protège, préférant amener chaque personnes à falsifier la réalité plutôt que de s'y confronter, leur survie psychique étant à ce prix.

    Il s'agit d'une croyance collective, il est vrai, mais la psyché de chacun étant en jeu, ce ne peut qu'être qu'en en faisant remonter à la surface de la pensée que la conscience pourra s'en faire état, le sujet ne pourra que s’apaiser progressivement de par cette prise de conscience et, ce, pour chacun de ces croyants.

    Car pour beaucoup de ceux qui n'auront pas accomplit ce travail, douloureux je vous l'accorde, quand l'empire, l'euro, l'union et l'OTAN ne seront plus, ce qui peut advenir maintenant à n'importe quel instant, cette détresse qui est la leur deviendra un infini désespoir d'une dimension, parfois, d'un stress post-traumatique, d'une dépression.P1010839.JPG

    Ne saisissant pas que la véritable liberté c'est d'abord et avant tout de comprendre ses propres contraintes, ce n'est qu'ensuite que l'intendance de la vie suit.

    En ces temps, en nos temps obscures, c'est ainsi que s'évaporent les angoisses, commençons par le commencement, devenons conscients de ce qui nous anime.

     

     

    THEURIC

     

  • De l'accélération des processus historiques.

    Je viens de retrouver cette vidéo de Monsieur, ou plutôt maître François Boulo, n'oublions pas qu'il est avocat, et de Charles-Henry Galois, débat animé par Zamane Ziouane, ceci sur UPRTV.

    Du 24 Octobre 2019 à aujourd'hui, le 24 Janvier 2020, soit juste un trimestre, dès la présentation du projet de loi sur les retraites par le gouvernement, la situation a radicalement changé, et il est loisir d'observer, surtout, l'accélération des processus historiques.

    Qui n'a pas l'impression qu'entre le dernier trimestre de l'année 2019 et ce début 2020 nous ne sommes déjà plus dans la même situation qui prévalait alors?

    Comme très souvent je vais vous proposer une série d'hypothèses qui, quand bien même en aurais-je aucune preuve, parce que juste déduite, n'en resteront du-moins logique dans la dynamique en cours.

    Ce projet des GOPE sur les retraites touche toutes les strates sociales, hormis bien sûr les oligarques, leurP1020478.JPG employés du gouvernement, de la majorité des chambres délibératives et leur bouclier, la presse de toutes sortes et la police, pour ces derniers j'y reviendrai.

    En revanche nul n'est fait mention des militaires et de leur statut si particulier puisque ces professionnels ne sont engagés, pour le simple troufion, que pour un temps donné de quelques années et je ne pense pas que ledit projet soit de leur intérêt, loin de là...

    Donc, nous pouvons percevoir facilement que celui-ci touche également à la catégorie sociale intellectuelle et économique que j'appelle la classe-moyenne haute à supérieure, dont celles dédiée aux lois, celle des avocats étant la plus visible pour l'instant.

    De cette classe sociale, que monsieur Boulo disaient ne pas pouvoir saisir les implications de notre domination par une oligarchie avaricieuse euro-atlantiste via l'Union-européenne, ne peut qu'en émerger l'entendement, eux aussi ont à y perdre.

    Il ne peut qu'être que d'évidence qu'une grande part de ceux-ci n'en viennent à agir, certains n'en étant encore qu'en pleine réflexion,  mais dès que cette actions deviendra tangible, ceci en reviendra à redoubler et aider les grèves portées par les agents et ouvriers des transports, des dockers, des raffineries...

    Il est possible dès alors de postuler que cette accélération de la dynamique P1020251.JPGhistorique française, commencée par le mouvement des gilettistes en Décembre 2018, ne commence à accroître encore plus sa vitesse de développement dans peu de temps.

    Par exemple, s'il en est qui savent lire et comprendre le droit, national, certes, mais aussi international, et là, plus spécifiquement, du traité de Lisbonne de 2007 faisant suite et éliminant de fait le référendum de la prétendu constitution européenne de 2005 rejeté par les français et les hollandais, ayant voté non, ce sont tous ceux-là qui ont de métier celui de la législation dans son sens le plus large.

    Je ne serais dès lors pas surpris d'apprendre qu'une guérilla judiciaire et juridique débute en un temps court puisqu'il doit  y avoir un ensemble de contradiction entre la constitution française, même si elle fut largement amendée, et ce fameux traité.

    Voire même à ce qu'il y ait quelques paradoxes entre les GOPE et celui-ci.

    Des sciences humaines, de la vie ou de celles dédiées à l'étude de la matière, il n'est pas possible que chacun ait, dans sa besace, en raison de ses connaissances, quelque moyen pour faire pression sur l'état.

    Pour en revenir aux policiers, ceux-ci commencent aussi à appréhender qu'ils ne furent que des pions utiles pour faire rentrer chez-eux les gilets jaunes mais que, comme le gouvernement s'est fait taper sur les doigts par l'union et l'ONU, rendreP1020206.JPG borgne des manifestants ça fait mauvais genre pour un pouvoir bruxellois qui se dit censément démocrate, alors les juges vont envoyer quelques-uns de ces représentant de la loi au gnouf, de ceux les plus violents et répressifs, voire même à ce que ne soient choisis que de naïfs boucs-émissaires.

    Non pas pour l'exemple mais parce que nos ministres en notre président sont dans la plus totale incapacité d'assumer leurs décisions.

    De plus, le retrait de la retraite à point pour la maréchaussée par le gouvernement, annoncé avec grand fracas par nos journalistes cornichons, n'est que partielle et fragmentaire, ce qui nous montre encore l'inconséquence foncière de ceux qui nous dirigent, ne comprenant pas que les forces de l'ordre ne sont plus loin de ne plus défendre celui oligarchique euro-atlantiste eurobéas.

    J'écoute en ce moment même France-musique et qu'entends-je?

    Une reprise de la Carmagnole réarrangée d'une manière plus classique, ce que je ne retrouve pas dans les vidéos du net, écoutez les paroles et pensez au sentiment de trahison que ressentent les classes sociales qui avaient voté Macron.

     

    Ceux pour qui comprendre des textes de loi parfois alambiqués leur est d'une grande P1030530.JPGfacilité, ce qui n'est pas mon cas, il ne peut que leur être visible que l'Union-européenne  est verrouillé institutionnellement.

    Changer la moindre de ses virgules nécessiterait un accord de tous les états et de leurs chambres délibératives.

    Ce qui conduit mécaniquement à un autre verrouillage, politique et idéologique (thème que j'ai déjà traité part ailleurs).

    Ne restant plus, en effet, ce suivant les pays, ceux de ces partis qui veulent y rester, ceux qui veulent en sortir, avec ou sans l'activation de l'article 50, ceux qui veulent la réformer et ceux, comme en Hongrie, qui tentent de plus ou moins tricher avec lesdits traités.

    L'état hongrois semblant rentrer dans les rangs puisqu'il risque de prendre une amende importante de plusieurs points du PIB, provenant de l'UE.

    A la vue de cette accélération croissante de la dynamique historique en cours en France, il serait prévisible de concevoir que la lucidité en ce triple verrouillage se fasse jour ici pour un nombre de gens accru.

    Cela ne se reflète pas encore vraiment politiquement, à l'UPR notamment, pour cela il faut tout de même encore du temps, mais je suis grandement optimiste.P1010577.JPG

     

    Le Liban amorce un virage à 180 degrés: les libanais quittent désormais leurs luttes confessionnelles et, tel qu'en Syrie et en Irak, deviennent patriotes, disons plutôt que les difficultés politico-économiques de ce pays mènent à ce qui n'était encore qu'en jachère il y a peu de temps s'exprime maintenant.

    Là aussi les événements y accélère le temps.

    Vous trouverez deux vidéos complémentaires, ici et , si vous ne les avez pas vu pour l'instant, qui vous en expliqueront les raisons.

    Ce qui il y a à y remarquer c'est qu’Arte n'y parle pas des verrouillages bancaires, empêchant la population de pouvoir utiliser, dépenser leur argent, ce qu'explique très bien Mr. Jovanovic, et que ce dernier paraît avoir enfin saisi que marine Lepen, avec son entreprise, RN, n'est en rien l'alpha et l'oméga d'une quelconque rébellion mais, tout à l'inverse,  l'un des acteurs obéissant à la volonté unioniste contre intérêts forts bien compris.

    Je pense que ce qu'il se passe tant en France, en Irak, en Syrie, au Liban, mais aussi en Grande-Bretagne avec son brexit, ceci entre-autre, n'est que le reflet d'un mouvement de fond, général à l'échelle mondial, d'une émergence ou d'une P1030120.JPGréémergence des états-nations accompagnant très exactement l'effondrement de l'idéologie néolibérale.

    Deux processus, me semble-t-il, sont en ce cas en jeu:

    -les politiques suivies en raison de cette doctrine tendent vers leur inefficacité absolue, tant parce qu'elle mènent à des incohérences économiques formelles en privilégiant la virtualité monétariste au-devant d'une économie réelle s'effondrant doucement;

    Que de ce qu'elle entraine avec elle une bonne part de l'élite économique et politique mondiale à la prévarication et à la concussion, ce quoi observent les français chez-nous.

    -le retour croissant à l'identité de Soi à cause même de cet affaiblissement, le système ne parvenant plus à subordonner les peuples à leurs désidératas.

    Ce dernier mécanisme, à mon avis le plus important, redonnant aux populations l'intégrité de leur détermination, dans tous les sens du terme, conduit à ce rejet des classes dominantes, les divers chocs sociaux dus à des décisions gouvernementales, suivant les nations, n'étant que les détonateurs de ce processus.

    S'il y a donc une accélération des dynamismes historiques c'est parce que, dorénavant, le bloc néolibéral multifonctionnel se délite tant dans les esprits que par les choix politico-économiques faits par leur détenteurs directes, ceux qui en tirent toutes leurs prébendes, choix qu'ils ne pouvaient qu'effectuer pour tenter de sauver la structure même tant de leur doctrine, de leur narcissisme que de leur richesse.

    C'est bien parce que maintenant, en France, les classes-moyennes hautes àP1020603.JPG supérieures recouvrent leur identité propre en tant qu'élites réelles du pays, ce qu'elles pressentaient déjà inconsciemment lors de leur réaction après l'attentat de Charly-Hebdo en janvier 2015, mais aussi parce que l'oligarchie ploutocratique est désormais aux aboies et que l'Union-européenne se corrompt,  s'altère et se dégrade, que le cycle des événements tend à s'accélérer, quand bien même les médiats n'en relatent que peu la trame.

     

     

     

    THEURIC

    PS: Voilà vers quoi mène un processus de panique dépassé, ici il s'agit de Mr. Macron, cela va de soi, quand à Tatiana Ventôse, ma foi, elle a tout dit, ou presque!

  • D'un bateau ivre en forte tempête.

    Connaîtriez-vous l'indice Baltic Dry?

    Sûrement n'avez-vous jamais été présenté, ce qui est dommage, cet indice détermine la bonne ou mauvaise santé du transport de fret maritime des matières sèches.

    Or, celui-ci a baissé de 70% en cinq mois, ce qui, ma foi, doit représenter un grave ralentissement du commerce mondial.

    Et pendant ce temps, pendant que l'économie-monde s'enrhume et éternue, notre gouvernement, celui d'un pays, la France, qui, quand bien même ne serait plus le quatrième en terme de puissance économique, n'en reste du-moins, se dit-il, le sept ou huitième, ce gouvernement, dis-je, effectue provocations sur provocation.

    Ceci à l'heur où deux ministres sont pris en flagrant délit de mensonge, honneur aux dames, Mme Pénicaud au sujet du SMIC et Mr. Blanquer (qui devrait avoir honte d'être à ce poste) sur celui des aides sociales, mensonges qui deviennent habituelP1030124.JPG dans le monde de la macronie.

    A ceci rajoutons cette toquade macronniaiseuse,  dernière marotte, dernière extravagance, provenant du sieur Castaner, ministre de l'intérieur de son état, consistant en ce que 96% de communes ne verront pas les résultats politiques être officialisés lors des prochaines élections municipales, ce qui représente, d'après ce reportage de la 2, plus de la moitié des votants.

    Cette décision n'a qu'un but: faire croire à ceux, devenant rares, qui votent pour les radioéléments du REM qu'il y a encore une relative représentativité de son parti.

    Mais cela ne peut que nous prouver que leur nombre se trouve infiniment plus amoindrit que ce qu'il peut s'en dire officiellement et que, dès lors, ils sont aux abois.

     

    Le nihilisme du gouvernement et, cela va de soi, du président de la République, est constitutif de leur appréciation du monde, souvenez-vous que je vous avais parlé de la projection continuelle de certaines personnalités, se déchargeant sur d'autres personnes de leurs propres déficiences, ce que j'avais étudié entre-autre ici et .

    Il est encore toutefois des gens qui les soutiennent, ce qui est un phénomène P1030226.JPGhistoriquement normal, il est remarquable que dans cette vidéo ce soit une femme de la génération de Mai 68 ou proche de celle-ci qui nous fait montre ainsi une telle puérilité narcissique.

    Jouissance de l'instant, empathie grandement réduite, même pour ses descendants, si elle en a, esprit collectif évanescent, sensibilité pour les souffrances des autres inexistante ou presque, impossibilité de se projeter dans le temps puisqu'elle n'envisage pas que de nouvelle décisions gouvernementales ne viennent à l'appauvrir elle aussi.

    Vous trouverez les explications de Mr. Delamarche montrant que ceux qui ont de l'épargne, comme il doit en être pour elle, en pensant en jouir, se feront raser gratis si les banques se retrouvent insolvable, il lui sera bien temps à ce moment là pour s'en morfondre.

    De fait, les économies des petits et moyens épargnants sont, de beaucoup, nécessaires pour le fonctionnement de l'économie que ceux qui, d'une fortune imposante, sont dans la plus absolue incapacité de dépenser leur argent, même pour ce qui concerne leurs arrières petits enfants.

    Sauf à ce qu'ils ne se retrouve possiblement ruinés un jour.

    Encore une fois, ces incorrigible idéologues unionistes néolibéraux ne peuvent pas comprendre qu'en voulant sauver un euro déjà en lui-même ruineux à cause des TARGET 2, si, lors de la prochaine crise qui est déjà là, ou de l'effondrement  présent (si c'est cette crise qui vient, ledit effondrement pourrait bien survenir 4 ansP1030510.JPG après), de confisquer ainsi les épargnes des français, de ceux  qui en ont, ne pourra que détruire encore plus l'économie réelle, soit celle des usines, fabriques, mines et exploitation agricole.

    Sans compter que, pour le coup, ce sera l'ensemble de la population, sauf les oligarques, qu'ils auront contre eux.

    Qu'elle se demande donc si la BCE y serait pour quelque chose, elle qui doit tant adoré son veau d'or, l'Union-Européenne.

    En fait, je la plains de n'avoir des capacités mentales que si réduites.

     

    Il est aisé de considérer que, désormais, les chancelleries de l'Union-Européennes chancellent (hi, hi, hi) et que tous les autres de ces gouvernements doivent s’effrayer de voir ce qu'il se passe aux quatre coins de l'hexagone (ha, ha, ha), autant de crainte que cela ne fasse tâche d'huile et que leur population se révolte de même, aussi que cela ne conduise notre nation à son France-quitte, précédé par le renversement du gouvernement présent (peut-on encore parler de pouvoir à son sujet?).

    Voire même à ce que les instabilités politique de notre patrie ne génèrent une cessation de fonctionnement de l'économie internationale, ce qui, quoi qu'il en soit, ne peut qu'arriver à un moment ou à un autre.

    Je ne sais pas qui est ce Le Hill dont Sputnik résuma un article sous le titre de: " Les P1030163.JPGUSA et l'UE s'éloigneront dans les années 2020... ", ce qui est logique et sensible par certains discours et articles parus.

    C'est pourquoi l'Allemagne se tourne vers la Russie en envoyant notre godelureau national, Mr. Macron, rendre visite à Mr. Poutine, le seul état qui, aux yeux de Mme. Merkel, serait dans la capacité de remplacer les USA comme pays dominant l'UE hors de l'Europe.

    Certes, cette dame vivait en RDA ou DDR, République-Démocratique-d'Allemagne ou Deutsche Demokratische Republik, d'ailleurs je me demande toujours quel y fut son rôle, mais bon, croit-elle vraiment, elle et son équipe, que les russes vont, après les difficultés et le coût dispendieux que représentèrent pour eux le contrôle du pacte de Varsovie, se mettre sur le dos une  Union-européenne aux portes de l'explosion?

     

    Mais revenons-en, voulez-vous, à la France.

    Il est des événements qui pourraient sembler marginaux, insignifiants, mais qui se révéleraient très bien, plus tard, d'une importance capitale pour la situation avenir.

    Ainsi, je continue de considérer que la gay pride que le couple Macron organisa P1030257.JPGle 21 juin 2018 amorçait dès-alors son rejet populaire, même s'il fallut pour cela un an et demi six mois pour que cela devienne effectif, l'hiver de la même année.

    Si j'ai choisi un site qui fait mention en titre le mot de décadence c'est que, quand bien même nombre de gens en ignoraient l'existence, le dédain conscient ou inconscient que cela avait suscité ne pouvait que se répandre progressivement dans l'ensemble de la société.

    Ils avaient sali l’Élysée, la République.

    C'est, à mon sens, ce phénomène naturellement lent qui conduisit à l'explosion que représente le mouvement des gilettistes dès Décembre 2018, mouvement qui aurait eu lieu quoi qu'il en soit, mais qui n'aurait pas eu, je le suppute (bonjours madame), un tel retentissement tant dans sa vitesse de diffusion et d'action que du nombre de ses participants.

    Il s'agit donc là d'un effet politique majeur mais retardé et il me semble que l'affaire du théâtre des bouffes du Nord ou le couple princier Macron y assistait à une représentation théâtrale le 17 Janvier puisse être de la même enseigne.

    Ses effets ne se feront pas montre au sein du peuple mais bien plutôt au-dedans du pouvoir exécutif en s'épandant plus ou moins doucement dans l'ensemble du dispositif gouvernemental puis parlementaire, le tout de ses effets, évidemment nombreux, différents et contradictoires parfois, dépendant du choc que ressentirent l'un et l'autre de ce duo à ce moment là.

    P1030559.JPGCeci d'autant plus que nous pouvons facilement percevoir un mécanisme extrême de fuite-en-avant de tous ceux-là, me démontrant que d'un affolement croissant, ils en sont parvenus à une panique autodestructrice où, à des mesures impopulaires, de nouvelles y sont rajoutées mettant en feu l'ensemble de la société.

    Cette affaire ne peut qu'avoir des effets généraux importants à terme parce que ce fut au couple présidentiel que cela advint, Mme. Macron, sûrement montrant une réelle impassibilité quand elle et son mari furent exfiltré de ce lieu de spectacle, ne peut qu'en avoir été gravement affectée inconsciemment, puis d'en devenir d'autant plus tyrannique envers son époux en privé, bien qu'elle restera charmante avec tous.

    Mais lui ne pourra pas agir autrement que de faire rejaillir cette agressivité sur tout le monde, ayant trop peur de sa femme.

    Cela peut aussi conduire à ce que de nouvelles mesures et autres projets de lois liberticides et appauvrissants soient surajoutés à ceux déjà en place, en un début de processus de leur décompensation psychique menant à un souhait de vengeance.

    Dorénavant, certes les chancelleries européennes suivent les événements français avec autant d'attention que de crainte, mais il est aussi logique de penser que, désormais, ce soit également à l'échelle internationale que cette surveillanceP1030519.JPG s'effectue et, ce, avec la question subsidiaire: "Cela risquerait-il de s'exporter chez moi?".

    La police, devenue désormais le dernier rempart du gouvernement face à la population, est en réalité très malade et le travail qu'il faudra effectuer pour la soigner sera dantesque.

    Or une police fragilisée ne pourra pas remplir ne serait-ce que cette mission de protection, là encore la macronie ne comprend pas qu'elle se met, elle aussi, en danger, dans son incapacité de pouvoir extrapoler les effets de ses décisions.

     

    De ces décisions du REM, justement, et de celles des deux législatures précédentes en obéissance au GOPE de l'UE, il était facile de deviner que les premiers incidents adviennent, puis que, dès que les infrastructures des services publics en réseaux deviendront réellement défectueux, que des accidents graves se produisent, bien que, déjà, le mauvais entretien des lacis gazeux ait entraîné quelques belles explosions faisant des morts.

    Quand bien même en soient accusés la mairie de Paris et je ne sais quel spécialiste, boucs émissaires nécessaires pour occulter, éviter que l'on ne fasse mention des P1030166.JPGoligarques et des conséquences de la privatisation desdits services publics.

    Or, il y a peu, un TGV à frôlé la catastrophe en dépassant de 68 km/h la vitesse autorisé et, ce, en raison d'un défaut d'aménagement de la ligne par un opérateur privé: Opere.

    Cela fait depuis le 24 Mai 2018 que j'avais expliqué que de privatiser ces services, ainsi que de ceux dédiés à l'enseignement et à la santé, ne peut que mener à des calamités pour des raisons purement mécaniques que je vous invite à découvrir surligné plus haut.

     

    Charles Sannat fait un joli travail de contre-propagande et vous trouverez-là l'une de ses réflexions sur notre nécessité de nous réapproprier notre langage et de retrouver le sens réel des mots, je suis en cela totalement d'accord avec lui : cette réappropriation de notre verbe et du sens des vocable  se doit d'accompagner notre lutte contre l'oligarchie et l'Union-européenne.

    Parce que c'est le sens des mots et des phrases qui nous permet de déterminer en nous notre compréhension de ce que nous vivons, pervertir et l'un et l'autre comme il se fait depuis des décennies, permet à la ploutocratie, for sotte au demeurant, de continuer de nous dominer.

    C'est pourquoi il nous est impératif de retrouver cette précision de la langue française qui sera la source de la précision de notre pensée.P1020964.JPG

     

    Je vous propose enfin le message d'une dame fort charmante et un concert intéressant, sachant que l'Opéra-de-Paris est plein d'artistes, les airs joués sur ses marches furent mûrement choisis autant du sens qu'ils portent que des émotions qu'ils offrent, qui sont tous deux d'une puissance incroyable.

    Je me suis même levé plusieurs fois en allant me fumer une cigarette en comprenant le profondeur de ce choix, en me disant, chapeau l'artiste!

    Si vous voulez comprendre comment et pourquoi j'écris ici, comprenez pourquoi ces airs furent choisis.

     

    Pour finir, une expérience permettant de considérer la réalité du réchauffement climatique anthropogénique. 

     

     

     

     

    P1020380.JPGTHEURIC

  • De la catastrophe politique.

    De catastrophe, j'en prends la définition donnée par le CNRTL du CNRS: "Événement aux conséquences particulièrement graves, voire irréparables; état qui en résulte, ruine, désastre."

    Le sujet principal ici en étant celle politique qui, à terme, mènera à une économique.

     

    Des catastrophes aériennes à celles des chemins-de-fer, l'ingénieries nous a appris que la meilleurs manière d'éviter que d'autres événements calamiteux de même sorte n'adviennent, la meilleurs façon de faire est de les étudier le plus finement possible, d'en tirer un certain nombre de conclusions puis, en dernière étape, d'en promulguer des recommandations qui se devront de se déterminer comme autant d'impératifs.P1030265.JPG

    Or, il est de fait qu'en politique, tout comme en économie, lesdites catastrophes passées ne sont que tout juste étudiées par des historiens sans que, vraiment, les résultats de leurs réflexions soient pris en compte, quand ils n'en sont pas grandement dénaturées, empêchant par là même d'en dégager un ensemble d'expériences que les états tout autant que les populations prendraient en compte.

    Le frein principal en étant les processus psychologiques individuels et collectifs qui nous conduisent aux idéologies unilatéralistes, sous une forme ou une autre, dont nous-autres, Homo Sapiens Sapiens, avons beaucoup de difficulté de nous dégager.

    A de très rares exceptions près nous en sommes tous empreints et, le plus souvent, ceux qui s'affichent et s'affirment comme n'agissant jamais sous le coup d'une quelconque doctrine font preuve, bien plus que quiconque, d'un verrouillage d'opinion important, voire parfois absolu.

    Or, il est de fait que la nouvelle proposition de loi sur les retraites suivit des grèves quasi généralisées peuvent être considérées comme étant du domaine d'une catastrophe autant politique que, pour la suite, économique, tant pour le gouvernement de la France, certes, mais aussi à l'échelle de l'Union-Européenne et celle internationale.

    P1030250.JPGJe serais bien en peine de l'étudier d'une manière approfondie, mais juste pourrais-je en évaluer les causes de façon succincte, peut-être même superficielle.

    Tout-du-moins serait-il bien qu'un collège de professionnels des sciences humaines s'y penche et, en en étudiant aussi les origines, qui remonteraient à mon sens à au moins trois bonnes décennies pour ce qui nous occupe, ainsi que ce qu'a généré, génère et générera ces décisions étasuniennes, oligarchiques, unionistes et gouvernementales en France et dans le monde.

    Il est vrai que d'étudier un accident industriel est plus aisé, parce que plus simple par le nombre réduit de ses intervenants, qu'un désastre politique qui, lui, fait intervenir un nombre d'acteurs et de facteurs infiniment plus importants.

    Ceci d'autant plus quand cela advient en une période, comme la nôtre, où les distinctions professionnelles au plus haut des hiérarchies sociales en viennent à se disjoindre gravement alors que la domination impériale US sur l'Europe, unioniste ou non, est à son zénith, au moment même où ledit empire est en une situation de déclin plus que prononcé.

    Rendant les aléas décisionnels plus difficiles encore à définir.

    Il est toutefois à remarquer que les armées efficaces se doivent, tant pour les questions stratégiques, tactiques, d'intendances, mais aussi, en cas de conflit, P1020008.JPGindustrielles, politiques et sociétales, d'effectuer ce type d'étude en une tradition que nous pouvons faire remonter à la Rome impériale, aux grecs anciens, voire, en chine notamment, en des ères plus anciennes encore.

    Remarquons également que certains choix se fondent sur des appréciations faussées de l'histoire, ainsi les gouvernements allemands successifs considèrent-ils toujours que ce fut en raison de l'inflation des années 20 dans ce pays qui conduisit à l'avènement d'Hitler quand, en réalité, ce fut la déflation due à sa désindustrialisation en raison de la crise de 1929, qui mena à ce que le gouvernement étasunien lui retira ses avoirs, ses prêts, en dollar, au début des années 30 (thèse à laquelle la RDA, l'Allemagne-de-l'Est, adhérait également).

    Une déflation étant industriellement plus destructrice qu'une inflation, sauf si cette dernière provient d'une guerre monétaire comme celle menée par les étasuniens au Venezuela.

    Sachant que c'est la Germanie qui dirige, pour une large partie, l'union, en tant que factotum des USA.

    Nous pouvons donc considérer, me semble-t-il avec raison, que les actuels projets de loi en France, ceci faisant suite du mouvement des gilettistes, sont des catastrophes politique et, dès lors, économiques, dans le sens où leurs effets tant au niveau P1020430.JPGnational, régional et international, aujourd'hui déjà désastreux pour les pouvoirs divers qui dirigent notre pays, mais aussi pour la nation, ne peuvent  que se révéler majeur dans les années qui viennent.

    Pour le moins, comme je ne cesse de l'expliquer ici, appauvrir encore plus la population, ce à quoi nous mène les décisions gouvernementales depuis les trois derniers quinquennats, ne peut que mener et accroître cette désindustrialisation internationale dont je vous fais écho depuis quelques années déjà, ne pouvant que nous conduire à une cessation des échanges économiques mondialisés.

    Ce qui est logique puisque il y a de moins en  moins de gens qui sont dans la capacité d'acheter les objets manufacturés qui sont fabriqués dans les pays pauvres et, ce, à cause de n os béances frontalières.

    L'instabilité politique de la France devient, de fait, majeur et, pour en discuter de temps en temps avec des personnes de rencontre, l'Union-européenne leur est, pour tous, devenue clairement visible et les conséquences de ses décisions considérées désormais autant grandement mauvaises qu'indésirables.

    Les questions frontalières ne sont plus que moins taboues, ce qui, là encore, fragilise une union qui est devenue maintenant voyante, la population comprenant progressivement la nature des GOPE,  l'UE en perd mécaniquement son prestige et P1020967.JPGdès lors son pouvoir.

    Ce que nous pouvons observer là c'est qu'une catastrophe politique est, le plus souvent, un phénomène à développement lent à très lent.

    Mais aussi  qu'elle peut n'atteindre qu'une partie seulement de la société, ici une infime minorité, tendant à se restreindre, de ceux de la population qui ont intérêt à ce que la domination de notre France par ces quatre forces perdure: l'Union-européenne, l'Allemagne, l'oligarchie euro-atlantiste et les Etats-Unis-d'Amérique.

    Tout autant, cette catastrophe peut s'étendre sous forme de crise plus ou moins sévère, ce que nous pouvons facilement conjecturer aujourd'hui, au-delà des limites des frontières des états ou des unions lorsqu'ils en sont affectés, tant économiquement, comme je l'ai rapidement montré plus haut, ainsi que politiquement, ce que le mouvement gilettiste nous avait démontré.

    Le but de ce billet n'était pas de proposer une opinion sur les événements français actuels mais bien plutôt de porter une réflexion sur ce que pouvait être une catastrophe politique.

    Si je prends tout de même une position politique en ce court billet ainsi que dans d'autres, c'est surtout dans le dessein de faire de la contre-propagande en montrant la nature franchement destructrice et autodestructrice des processus mis en place par ceux qui nous dirigent, ce en ne s'appuyant que sur un verbe dévoyé et sur des P1030242.JPGartifices malveillants, pour mener un projet incohérent parce que illusoire et utopique.

    Qui ne pourra jamais, de ce fait, être amener à son terme.

    Tout autant que de montrer qu'il est possible de faire des recherches intéressantes sur ce que peut être ladite catastrophe, ce qui pourrait permettre aux responsables politiques futurs, comme il peut en être des accidents aériens, d'avoir en main les savoirs nécessaires pour éviter de semblables ensembles de décisions absurdes qui se suivent, en UE, de décennie en décennie, et mène maintenant dans le décors leurs promoteurs par le rejet populaire de quasiment toute la classe politique, de l'union, de l'oligarchie et des USA.

    Quoi qu'il en soit, plus tôt nous autres français nous en sortirons, bien mieux nous nous en porterons.

     

     

    THEURIC

  • Des idées au gré des flots.

    Ce billet, publié le 11 Janvier 2020 à 15 h 36, nécessite un rajout au lendemain, le 12 Janvier au sujet des syndicats en une couleur similaire à celle-ci, rajout que vous retrouverez dans la partie traitant de ce sujet.   )

     

    Chers lecteurs, bonne année,

    J'avais annoncé, il y a de cela déjà quelques temps, que je ferais un texte tous les trois jours environ quand se révèle à moi qu'un tel délais m'est impossible.

    De ce fait, vous devriez plutôt vous attendre à ce que j'en publie un tous les cinq à sept jours, bien que, suivant mon inspiration, il soit possible que ce délais s'écourte.

     

    Nous vivons une période autant dangereuse que passionnante et il est intéressant de faire un tour rapide sur ce qu'il se passe en ce moment.

    Par exemple, qui, de nos élus des chambres délibératives, a compris qu'en fait l'administration de l'Union-européenne est composé, objectivement, de personnalités pusillanimes qui, si elles ne se cachaient pas comme les derniers desP1020478.JPG capons derrière les états et les élus des pays composant l'union, n'oseraient même pas décider du millième de ce qu'ils exhortent aux états de faire?

    Qui, parmi ceux desdits gouvernements a saisi que les seuls à payer les pots cassés dus aux GOPE ce sont eux et ceux des partis politiques officiels ainsi que leurs composants d'un reste d'adhérent devenant élus parce qu'il n'y a plus qu'eux, et, de plus, il n'est que de craindre qu'un jour la population, incommensurablement exaspérée, n'en vienne, en France, à vouloir forcer la porte d'autres sièges que de celui du REM ou de Black Rock.

    Que de cacher ainsi l'origine véritable de nos ennuis, soit de nos liens indéfectible d'avec l'union qui, avec l'OTAN, dirigent désormais tout chez-nous, en France, pourrait fort bien, au vu de la colère populaire qui ne s'en vient qu'à croître, les mettre en grand danger de toutes sortes.

    Ce n'est pas ce que je souhaite, loin de là, mais il est facile de considérer possible que, dès lors que les français seront en connaissance de la véritable puissance nuisible de l'UE, de son origine, de son idéologie, de son cynisme et qui la dirige réellement, cette colère populaire se portera, en premier lieu, à l'encontre de ceux de nos élus nationaux qui leur obéissent et se taisent.

    D'ailleurs certains l'ont bien entendu qui se replient, depuis des années, voire des P1030668.JPGdécennies, sur les communes et les départements.

    Cette impossibilité de pouvoir concevoir un risque futur dû aux actions présentes ayant été le thème de mon billet précédent.

    Certes, il est logique de penser que s'ils ne le font pas, c'est précisément parce que celui de ceux-là qui, devant les caméras de la télévision, en révélerait la réalité pourrait bien subir autant le rejet de son parti que de se retrouver isolé au sein de l'Assemblée Nationale ou du sénat, d'en subir les foudres.

    Cette censure majeur signant, à mon sens, une ère d'un court moyen-âge fanatique que d'autres aussi comprennent, ce texte de Jacqueshenry et le commentaire qui en suivit d'un certain claude Brasseur le démontre.

    Ce dernier fait allusion à la dernière marotte débilitante à la mode en ce moment: la Terre serait plate.

    De ce niveau d'intransigeance et d'ignorance, nous ne pouvons plus parler de fanatisme mais de porter notre réflexion bien au-delà, dessus une folie des hommes multifactorielle contemporaine, ce que je m'était tenté, entre-autre, de définir en Juillet de l'année dernière ici.

    Il est vrai que ce n'est pas notre planète qui est plate mais bien leur cerveau.P1030020.JPG

    Cela pourrait vous surprendre, amis lecteurs, que je puisse faire un parallèle entre le silence de nos élus au sujet de l'UE et cette aliénation conceptuelle d'une présupposée Terre plate, qui, cela est visible sur le site vers lequel je vous renvoie, est elle aussi mise en corrélation avec cette histoire loufoque de réchauffement climatique anthropogénique censément catastrophique.

    Je pourrais tout autant y rajouter ce fumeux préjugé dit théorie du genre qui ferait l'imaginaire que ce serait la société qui déterminerait la sexualisation des personnes, et non pas la simple et pure biologie.

    Je vous renvoie là-dessus à cette vidéo de Tatiana Ventôse démontrant, surtout à mes yeux, que ce ne sont pas seulement nos élus des chambres délibératives et une part du peuple français qui souffrent d'une telle dérisoire démence, l'Espagne et sûrement d'autres peuples ainsi que de gouvernements et d'assemblées en souffrent tout autant.

    Oui, là se trouve la folie de nos élites, au même endroit de celle qui agite une partie, petite heureusement, de la population.

    Quand sa grande part n'est elle que plongé dans ce brouillard conceptuel dont je vous avais déjà fait écho précédemment.

     

    P1030038.JPGS'il y a, à mes yeux, un sujet géopolitique important, ce ne sont pas tant les événements se passant entre les USA, l'Iran et l'Irak qui, quand bien même un général iranien central dans la politique du moyen-Orient fut assassiné par Tonton Sam, ce qui ne peut qu'être considéré que comme un acte de guerre, une agression caractérisé contre un état souverain.

    Bien que cela soit gravissime et générera ses effets dans le futur, le fait majeur serait plutôt que dorénavant, les syriens comme les irakiens se révèlent être grandement patriotes, démocrates, avide de l'état de droit, au-delà de la confession religieuse de chacun.

    Du reste, de l'erreur de jugement d'une ou des deux parties impliquées, d'une provocation probable des faucons US à l'endroit de l'Iran, profitant des faiblesses d'un vieil homme, Donald Trump, ou d'une cabale ou d'un accord tacite que j'avais imaginé d'un: "Tu me tue Qassem Soleimani qui me gène, je t’éradique de tes mercenaires que tu m'envoie!", cette affaire se calmera, vous remarquerez que les iranien parle de 80 morts US lors de leur attaque aux missile quand le gouvernement étasunien, lui, affirme qu'il y en a eu aucun.

    Toujours est-il que cette affaire à assagit les rues iraniennes et irakiennes qui demandaient un changement de gouvernement, accalmie qui ne peut qu'arranger les leur respectif.

    Et que, le président US contraint et forcé d'envoyer des troupes au Moyen-Orient, se trouve donc en position de faiblesse lors des prochaines élections étasuniennes, lui qui avait promis, lors de la campagne électorale précédente, de toutes les rapatrier.

    Si d'ailleurs l'empire US ne réplique pas et ne s'engage pas dans un conflit contre lesP1020956.JPG perses après leur attaque contre deux bases c'est que, tout simplement il n'a plus aucun moyen de commencer une guerre de moyenne ampleur.

    C'est pourquoi ce fut plus qu'une faute, une gravissime erreur US, un abus de bêtise.

    Toujours est-il que cela ne peut que montrer les faiblesses grandissantes de l'empire US, ce qui ne peut que mettre les euro-béats en une panique ne pouvant que s’accroître, ce qui les poussera à accélérer encore plus leur politique néolibérale et de tenter de désintégrer les états-nations composant l'Union-Européenne.

    Voire même en ce que certains décompense gravement en montrant des signes de crise psychotiques, ou d'un usage immodéré de psychotropes.

    (Information de dernière minute: l'Iran reconnait sa responsabilité dans le crash de l’avion d’Ukrainian Airlines, ce qui éloigne définitivement tout risque de guerre avec les USA, tout en fragilisant ce pays de l'intérieur, mais aussi de sa position en Irak.)

     

    Il est possible que la grève de transports contre la réforme réactionnaire des retraites se révèle être un échec, que, faute d'argent, les agents de la RATP et de la SNCF reprennent le travail, ce ne serait, en ce cas, autant pour le REM des radioéléments, pour macron et son gouvernement, pour l'administration unioniste comme pour l'oligarchie ploutocratique euro-atlantiste qu'une victoire à la Pyrrhus.

    En effet, autant économiquement que politiquement cette grève à, pour beaucoup, contribué à affaiblir la ploutocratie française et le pouvoir en place,  rendant même l'Union-Européenne et ladite ploutocratie étasuniennes perceptible, voire manifeste, ceci tout en accroissant la colère populaire, ce qui peut mener à un début de P1030056.JPGsabotage des infrastructures ferroviaire, notamment.

    Mais il est de fait aussi, en percevant l'épuisement économique des cheminots, de ceux travaillant dans les dépôts de carburant et des conducteurs de bus et de métro, que d'autres fonctions sociales entrent dans la lutte, tel que les avocats dont la cessation de travailler ne peut qu'être que des plus visibles, sans toutefois que l'on ne nous soit fait mention dans les médiats d'autres professions moins apparents mais tous autant nécessaires pour le bon fonctionnement de la société.

    De surcroît et dans le même temps, ce même gouvernement vient de décider de suivre toujours les mêmes sommations recommandations expresses de l'UE, c'est à dire de remettre en cause le statut des fonctionnaires, ceci au moment même, je viens de l'apprendre dans l'instant, où les employés des banques se mettent en grève eux aussi.

    La question à se poser dès lors: serait-il possible que le pays ne soit en situation de blocage progressif, serions-nous en plein en une situation insurrectionnelle?

    Comme j'avais pu l'écrire précédemment, le macronisme, quoi qu'il fasse, se retrouverait au-devant d'une double contrainte difficilement surmontable: soit il cède, recule et retire ses projets de loi, auquel cas il se fera taper sur les doigts par l'union et par ses employeurs oligarchiques, soit il persiste ce qui détruira économiquement l'Union-européenne, sachant que la France est la deuxième économie de l'union.

    Il faut bien comprendre que, dorénavant, les français n'ont plus rien à perdre et je P1030218.JPG ne pense pas que les syndicats réussiront à faire rentrer le gréviste dans sa boite maintenant qu'il en est sorti.

    Vous remarquerez que nombre de postes importants de l'union est, dorénavant, occupé par des femmes, si, comme je le conçois, l'intelligence est asexuée, alors son manque ne peut que l'être tout autant.

     

    Une chose, peut-être la plus importante de toutes.

    Pour beaucoup de gens, ce qu'il se passe en ce moment est angoissant, la raison en étant que les événements actuels ne semblent pas avoir de sens.

    Pourquoi aujourd'hui se met-il en place autant de projets de loi néfaste pour la population sans aucune raison valide?

    Un réchauffement catastrophique se développerait-il, serions-nous en face d'un effondrement économique international, pourquoi les journalistes  des médiats officiels montrent-ils une telle morgue, un tel mépris, une telle haine envers le peuple?

    Certes des fonds vautours tournent autour du pays en attendant de se déchirer les lambeaux de richesse que la casse du système français apportera.

    Mais pourquoi donc le président de la République, son gouvernement et son parti P1030065.JPGpolitique, le REM, la classe politique officielle, bien que FI gigote un peu, RN faisant le mort, soit assassine le pays, soit ne montrent pas un acharnement quelconque pour le prémunir, pour le protéger?

    Et la pire de ces questions pour les plus jeunes: serais-je une fille ou un garçon?

    (Y répondre est très simple, si tu as une coucoune tu es une fille, un zizi, un garçon, le reste c'est de la connerie provenant de malades mentaux!)

    Cela est grandement incompréhensible si nous ne comprenons pas qu'il n'y a plus que quatre partis en présence:

    -ceux qui sont pour l'Union-Européenne telle qu'elle est, la grande majorité de nos élus, de ceux qui nous égarent en disant qu'il faudrait la réformer sans en croire un mot, et imagine qu'elle restera ainsi jusqu'à la fin des temps, qu'ils l'aiment ou la détestent, ne comprenant pas que ses faiblesses se creusent bien plus chaque jour et que sa chute les entraînera tous;

    -ceux, tel Mr. Boulo (nom prédestiné), qui veulent vraiment l'amender, la réformer, qui y croient, qu'ils soient élus ou non, or, comme j'ai pu le montrer de nombreuses fois, réformer un système politique triplement verrouillé, institutionnellement, politiquement et idéologiquement le détruit inéluctablement;

    -ceux, encore rares, n'ayant pas encore d'élus, l'UPR en la nommant, qui veulent que la nation se sorte de ce piège à rat, au plus vite ce qui serait parfait, et, ce, seulement par la voie des traités, ce qui ne pourrait que s'effectuer au mieux;P1030263.JPG

    -ceux, enfin, également sans élu, tels que les adhérents au PRCF, pour qui une sortie du pays de l'union hors traité serait le plus efficace, cela risquerait de se révéler très compliqué, au pire menant à un conflit pouvant déboucher sur un armé.

    Ceci sachant que, déjà, les errances gouvernementales dues aux ordres donnés par l'oligarchie mondialiste via les paroles unioniste GOPEnnes pourraient très bien conduire à un renversement du gouvernement.

    Et il en est des partis politiques comme des organisations syndicales, sauf de SUD et du CNT, le syndicat anarchiste, qui, pour tous les autres, affiliés à la CES, le syndicat d'état de l'Union-européenne, obéissent à son administration (vous remarquerez que, comme il en fut en URSS et dans les pays de l'est du pacte de Varsovie, nous avons affaire à des syndicats d'état puisque payés par l'union elle-même, Laurent Berger étant dans le même temps secrétaire générale de la CFDT et de la CES, comprenons que lui et Macron sont des compagnons de voyage et de manipulation).

    De fait, c'est, entre-autre, ce double phénomène d'un effondrement politique et idéologique des partis classiques et de la mainmise unioniste sur la majorité des syndicats qui génère, entre-autre, cette angoisse populaire pouvant mener à une P1030600.JPGdépression.

    Si je puis vous donner un conseil, de réels syndicats, il n'y en a plus que deux, SUD & CNT.

    Rajout:

    Si ceux des syndicats affiliés à la CES, hormis la CFDT et l'UNSA, ces autonomes qui ne le sont que de nom, mènent cette grève, en désobéissance de l'union, ce ne peut qu'être que parce qu'ils sont aidés, oui, mais, par qui?

    J'avais exposé l'idée, peut de temps après la signature du traité d'Aix-La-Chapelle, que la famille Rothschild, les USA, la Grande-Bretagne et Israël feraient tout pour démembrer l'Union-européenne, ceci pour détruire l'Allemagne,  en accroissant les instabilités politiques française.

    La France étant devenue le pays unioniste politiquement le plus turbulent.

    Partant de cette supposition, j'émets l'idée que lesdits syndicats grévistes reçoivent des fonds provenant des Rothschild.   )

    A cela se rajoute cette peur d'un effondrement économique généralisé ou, tout bonnement, celle de se retrouver un jour au chômage, mais là aussi le sens n'en est pas compris puisque cela n'a jamais été exposé clairement dans les médiat.

    (Vous remarquerez qu'au sujet de ce réchauffement climatique anthropogénique, aucun véritable débat entre le vrai et le faux n'a eu et n'aura pas lieu, ce qui montre que nous ne sommes pas au-devant d'une théorie scientifique mais bien plutôt à une croyance due, à mon sens, à la diminution manifeste des mécanismes de pensée et de raison de toutes les classes dirigeantes et des élites occidentales, , ce que certains nomment une stupidité structurale induite, les conduisant à la remonté d'archétypes, de symboles archaïques, sous forme d'histoires sans grand sens, totalement déconnectés de toute réalité, qu'ils déversent continuellement dans les médiats.

    Il leur faut nous entraîner dans leur brouillard conceptuel collectif pour pouvoir conserver leur mainmise sur nous!)

    Mais pourquoi donc l'économie internationale est-elle si fragile.

    Que je vous l'explique, vous verrez, si nous en retirons tout le fatras monétariste inutile, tout le reste devient limpide, ceci en deux points.P1020975.JPG

    Premièrement industriel: depuis la toute fin des années 70 les entreprises qui produisaient en Occident, donc celles aussi en France, qui faisaient la richesse des pays, fermèrent progressivement ici pour faire fabriquer ailleurs, là où les salaires sont plus bas, pour le revendre là où ces mines, usines et fabriques avaient quitté leur nation, avaient été délocalisées, donc en France et en Occident.

    Au commencement ce ne fut pas très important, puis ceci s'est accru régulièrement quand maintenant ce sont nos fleurons nationaux qui ont aussi disparu.

    Au début ces délocalisations, pour nous, se faisaient au Maghreb, puis, à la disparition du bloc de l'est et à leur intégration à l'UE et de l'ouverture de la Chine au capitalisme, tout alla chez-eux, mais le consommateur s'étaient encore nous.

    Dès lors ce fut la fuite sans arrêt de tous nos mines, industries et savoirs-faire, songez seulement que la France, dans les années 90, était quasiment exclusive quand à la production de terre rare et la décennie précédente était numéro un quand à la construction des centrales nucléaires.

    Quand maintenant la France se retrouve dans l'incapacité de nourrir ses concitoyens, ce qui est un comble.

    P1030276.JPG(Je me dois de souligner d'importance qu' en raison de ses traités de  libre-échange intégrale à l'intérieur de l'union, mais aussi vers l'extérieur, ce processus de délocalisation s'est accéléré d'une manière foudroyante.)

    Oui mais, vous remarquerez une chose, si dans un pays riche, ses mines, productions agricoles, industries et fabriques ferment, le chômage monte et les salaires baissent, ce qui appauvrit aussi l'état.

    Si les peuples des pays qui leur vendent ces biens fabriqués ont des salaires trop bas pour qu'ils les achètent eux-mêmes, donc lesdits biens ne sont vendus qu'à ces seuls pays riches qui s'appauvrissent au même rythme que leur richesses industrielles partent.

    Dès ce moment là, pour pouvoir leur vendre, à ces anciens riches, ce qui est fabriqué ailleurs, il n'y pas d'autre choix que de leur faire crédit, soit aux particuliers, comme aux USA, ce qui avait donné la crise des Subprimes de 2008, soit au états comme il peut en être en France et dans la Sud-Union-européenne.

    Sachez, en effet, que ce sont les mines, usines, fabriques et les établissements agricoles de tous types, familiales, coopératives et autres, fleurissants et dynamiques qui, grâce aux plus valus qu'ils dégagent, font fonctionner tout le reste de la société.

    Sans tout cela toute la société se ruine et l'état ainsi que les particuliers sontP1030163.JPG contraints de contracter des dettes,  là encore sous toutes ses formes, les USA partis les premiers dans ce suicide économique, sont, désormais, totalement ruinés, ne survivant plus que par la production de monnaie et seulement de ça.

    Ayant le privilège du dollar par duquel toute transaction internationale doit se faire, dont ceux pétrolier du pétrodollar.

    (Ce phénomène d'appauvrissement occidental ne pouvant que conduire, à un moment donné, à ce que ce soit le monde, dans son entier, qui se retrouve à se désindustrialiser, ce qui avait débuté aux alentours de 2000 s'est grandement accéléré dès 2009 lors du début de la crise grecque.

    Je pose le postulat, en effet, que c'est parce que l'union et certaines organisations économiques mondiales ont tout fait pour ruiner ce pays dès cette date, pour dégoûter les autres européens de vouloir sortir de l'UE, qui conduisit à une forte accélération de cette désindustrialisation internationale.

    Si je dis et affirme que les oligarques occidentaux sont des crétins c'est bien parce qu'ils ne peuvent pas percevoir, n'en ayant pas les capacités intellectuelles, que d'appauvrir continuellement la France, maintenant d'une manière grandement accrue, ne peut que conduire la monde entier à sa désindustrialisation et donc à sa P1030101.JPGruine!)

    Deuxièmement monétaire, à la suite de 2008, les banques étant dans une situation désespérée parce que détenant des monceaux de machins boursier ne valant rien, les états, pour éviter que celles-ci fassent faillite, les inondèrent de monnaie et continuent de le faire aujourd'hui.

    Mais il y a un hic, plus un pays produit de la monnaie, moins celle-ci n'a de valeur, ce qui fut découvert en France en 1916/1917, pendant la première guerre mondiale où la planche à billet fonctionnait à plein pour payer l'armement et les troupes.

    C'est cela l'inflation, c'est quand la monnaie perd de la valeur quand les produits achetés, eux, gardent la leur, il faut donc plus de monnaie pour payer la même chose (il y a d'autres cas mais là ce n'est pas le sujet).

    Cette immense masse monétaire se déversèrent et se déversent toujours dans les processus spéculatifs, dans les bourses, entre-autre, mais non  pas dans la poche du citoyen, et heureusement, sinon nous aurions eu affaire à la même hyperinflation que celle qui est enregistrée dans les produits boursiers.

    C'est pourquoi lesdites bourses paraissent resplendissantes, ce n'est juste que la résultante de cette hyperinflation due à l'hyper production monétaire.

    Ce qui veut dire tout simplement que les actions, elles aussi, n'ont plus de valeur, ou,P1030634.JPG du-moins, une valeur réelle très basse.

    Conclusion: 

    Ce qui mène à cette angoisse d'une bonne part de la population c'est de ne pas comprendre les raisons pour lesquelles nous nous retrouvons dans une telle situation, sachant qu'il y a encore quelques décennies en arrière la France était quatrième en terme de richesse industrielle et agricole, ici réelle telle que décrite plus haut.

    Par la trahison de nos élites économiques et politiques, même de ceux de FI et de RN qui nous racontent des billevesées, de leur obéissance caudataire à l'administration de l'Union-Européenne et de leur attrait au dogme néolibéral, ainsi que de part leur appât au gain, de la monnaie seule, croyant que c'est par elle que l'on acquière de la richesse, c'est pourquoi ils vendent tout de France à n'importe qui (se vendant peut-être bien eux-mêmes aux plus offrant), notre pays s'est progressivement appauvri.

    Tout ce beau monde, en France certes, mais aussi dans toute l'Union-Européenne, croit réellement que cet ensemble de mécanismes économiques mortifères ne peut que mener au paradis sur Terre, c'est stupide, j'en conviens, mais ils y croient dur comme fer.

    Pour qu'ils puissent bâtir leur politique, il leur faut des gens obéissant ou sots à la tête des états, voire au mieux qu'ils soient obéissants et sots: suivez mon regard.

    P1030618.JPGMais avoir une telle idéologie sans grand sens érigée à la dimension d'un dogme indépassable rend ce quidam censément élite profondément simplet, quand ce n'est pas sa sottise qui mène cet énergumène vers ladite idéologie.

    Ils poursuivent donc leur programme, tout en nous en cachant l'origine, puisqu'ils pensent qu'il est bénéfique pour tous, un jour, dans mille ans peut-être, tout en le cachant, parce qu'ils savent très bien que cela appauvrit les nations européennes et met les peuples en colère, rôle de dissimulation délégué au personnel politique national, aux journalistes de la presse officielle et aux syndicats sous tutelle de la CES, nos gardes-chiourmes.

    De ne pas comprendre de quoi tout cela en retourne, de la douleur mentale que cela crée pour nous, être Humain, dans notre volonté inconsciente de comprendre ce que nous vivons, d'en saisir le sens, ne peut que rendre certaines personnes désorientées, violente et/ou folles.

    Voici donc rapidement résumé les raisons pour lesquelles nous sommes dans cette situation.

    Sa seule et unique résolution consisterait à quitter l'Union-européenne, il n'y en a pas d'autre.

    Et quitte d'être dans la merde, mieux vaut ne pas avoir, en plus, Bruxelles sur le dos. 

    La seule question qui vaille dès lors: nous est-il possible de reconstruire industriellement la France au-dedans l'Union-européenne?

    Pour plus de précisions, il faut aller les chercher dans mon blog, blog où s'y trouvent une profusion d'idées nouvelles.

     

    Il est important de comprendre la nature du piège dedans lequel nous sommes et qui a deux noms, tous deux intimement liés à l'empire US moribond nous entraînant dans son autodestruction: l'Union-Européenne et l'Organisation du P1030244.JPGTraité de l'Atlantique Nord.

    Sa monnaie en UE c'est l'euro, €, la Japon, lui aussi sous la houlette du même empire, à de monnaie le Yen, ¥, voici le sigle du dollar, $, puis celui de la livre sterling, £, cette dernière étant la plus ancienne.

    Cette barre horizontale ou verticale ne peut que nous démontrer les liens de dominant à dominé par la date d'apparition de chacune de ces monnaies, et oui, si nous considérons ce tout petit signe, dérisoire il est vrai, la position de la Grande-Bretagne n'est peut-être pas celle que nous pourrions considérer habituellement.

    C'est pourquoi elle ne quitte pas, pour l'instant, l'OTAN, même après son brexit: c'est elle qui, me semble-t-il, détermine réellement l'économie US via la City de Londres qui était un état dans l'état mais ne l'est désormais plus, la politique ayant repris ses droits là-bas puisque les monnaies, dont la livre, sont gravement affaiblies.

    Le sigle du Shekel, ₪,  n'a rien à voir avec les quatre autres, ce qui, partant de l'hypothèse que je viens de montrer, ne peut que nous mener à d'intenses réflexions...

     

    P1030196.JPGAh, j'oubliais, bonne année à tous!

     

     

    THEURIC

  • De la perception du temps par l'exemple.

    En Décembre 2017, il y a déjà deux ans de cela, j'avais, avec vous, exploré quelle est, à mon sens, que la nature de la pensée.

    Thème qui, à faire erreur, ne fut que rarement abordé par les professionnels de l'esprit, des philosophes aux neurologues en passant par les psychanalystes.

    J'y avais posé d'axiome, dans ce billet, que cette pensée, jeune dans son apparition de quelques dizaines de milliers d'années seulement, avait entre-autre de nature que de faire une démarcation entre conscient et inconscient et de permettre à l'Être-Humain de conceptualisé le temps en une séparation entre le passé, le présent et le futur.

    J'en avais tout autant, il est vrai rapidement, exploré d'autres attributs tel que l'imagination ainsi que l'expression de l'égo et du narcissisme dans leurs multiples intrications et, matière que j'avais aussi abordé dans d'autres textes (regroupés ici), P1030516.JPGde la perception de notre identité par le fait d'humainement nous déterminer tant individuellement que collectivement.

    En revanche, ce à quoi je n'avait jusqu'alors songé, c'est ce lien indéfectible entre la pensée temporalisée, la compréhension de la notion de causalité, quelle soit structurée ou pas, non moins que de pouvoir dès lors concevoir, même succinctement, les conséquences, certes de nos actions, mais aussi de nos pensées, pouvant générer, en une boucle de rétroaction, un ensemble d'effets s'effectuant lentement autant sur notre propre personne que dans notre milieu social.

    C'est pourquoi il serait bien que chacun d'entre-nous se connaisse au mieux.

    Or, il est de fait qu'en raison de notre perte, avérée bien que partielle et momentanée, de notre détermination d'être, aux origines multifactorielles, nous menant à une identité floutée et parfois grandement parcellaire, lesdites causalité et temporalité, dès lors de nos capacités de conceptualiser les conséquences tant de nos actes que de nos pensées, nous sont devenus grandement réduites, voire même, pour certains d'entre-nous, quasiment impossibles.

    En une époque où l'évolution de nos sociétés aurait dû, à tout l'inverse, nous conduire d'en développer le substrat bien au-delà de ce qu'il nous serait capable de s'en représenter la trame.

    P1030572.JPGC'est en cela que je définirais au mieux cet arrêt progressif des progrès de tous niveaux, tant de nos facultés mentales que de ce qui nous fait société, ceci nous menant  à un état de décrépitude intellectif collectif avancée.

    Étant entendu qu'il serais malsain de considérer ça comme étant une faute puisque cela mènerait à une culpabilité malséante, inutile et autodestructrice quand, ici, je me force et m'efforce de montrer que de faute il n'en est point, nos responsabilités étant de contrevenir à cet état de fait en nous réappropriant notre identité et, par delà, notre curiosité, nos questionnements du monde, nos savoirs, nos connaissances, notre inventivité... pour que  nous puissions rebondir puis reprendre la croissance naturelle de notre humanité, ne serait-ce qu'en en commençant en France le métier.

    Ce que les russes entreprennent actuellement en plein et ce que les britanniques débutent en ce moment même.

     

    Les facteurs de cette déchéance ne pouvant être que provisoire sont multiples et j'ai, depuis des années, essayé d'en définir les traits les plus importants:

     

    -Traumatismes dus à deux guerres mondiales:P1030666.JPG

    Thème que Monsieur Zemmour avait relevé lors de son débat avec Monsieur Asselineau le 19 Novembre 2019 mais dont je pense qu'il n'en ait en rien saisi la profondeur, le concevant dans l'incapacité formelle d'aller au-delà de cette simple remarque pour les raisons évoquées plus haut.

    ( Je me demande d'ailleurs si ledit débat n'aurait pas eu lieu en raison du factum que j'avais publié sur mon site à son endroit le 8 de ce mois, soit à peine plus de la semaine suivante. )

    S'il faut, en effet, trois générations pour qu'un trauma mène à un désordre psychique pour le descendant de celui qui l'a subit, alors nous pouvons considérer que la quatrième, elle, n'a plus à en souffrir, le temps en ayant passé.

    Nous pourrions même en conclure qu'au même titre que 70 ans environ après la création de l'URSS cette union ne fut plus;

    Il serait logique de considérer, de la même façon, que, des tous débuts de l'Union-européenne sous sa forme de 1952, la Communauté européenne du Fer et du Charbon, jusqu'à aujourd'hui, les mêmes 70 années d'existence ne peuvent que signer une similaire échéance d'une même déchéance.

    Certes, ce sont  bien ces deux guerres qui conduisirent à ce que, sous l'égide d'un Tonton Sam impérial, les nations européennes décidèrent inconsciemment de tenter de se retirer de l'histoire, mais diantre ce que nos jeunes sont d'un appétit d'y P1030459.JPGretourner s'y frotter!

    C'est bien, à cause de ces deux chocs violents, d'avoir voulu se retirer ainsi des affaires du monde dans le désir infantile et archétypal de bâtir le même paradis sur Terre sous la même forme unioniste que l'Union-Soviétique, en une totale inversion idéologique , qui nous mena à cette terrible diminution de notre raison.

    Et c'est cela qui maintenant s'achève.

     

    -Notre domination par les États-Unis-d'Amérique:

    Voici le déni le plus surprenant, celui de notre domination par un empire non européen grandement déclinant.

    Et pourtant une multitude d'exemples passés et présents, pour qui veut bien s'y pencher, ne peuvent que nous en démontrer la véracité du fait.

    Il est à remarquer que nous suivons de peu le même déclin intellectuel que notre malveillante tutelle, ceci en la seule et unique raison de leur imitation, ni plus, ni moins.

    Les causes de ce déclin sont intéressant à étudier, ce sur quoi je n'ai pas encore songé, toutefois quelqu'un comme Dimitri Orlov offre, dans ses rubriques, un P1030226.JPGensemble de réflexions sur ce sujet.

    Sachez, en ce seul exemple, que des médecins étasuniens craignent que la peste, cette maladie qui avait éradiqué du tiers à la moitié de la population européenne au XIV° siècle, ne soit dores et déjà présente au pays de Tonton Sam.

     

    -Nos oublis et parfois nos rejets culturels:

    Je pense que le fait qu'il soit devenu de plus en plus ardu, pour la majorité de la population, de monter dans l'ordre hiérarchique en soit l'une des origines principales, ce qui conduit au manque de régénération des créations de toutes natures.

    Ainsi que du sentiment, ici des classes-moyennes hautes à supérieures, de leur inaliénable compétence et de leur bon droit  de connaître le bon et le beau de ce qu'il est nécessaire pour le pays, ceci par l'articulation du dogme euro-atlantiste ne pouvant que nous démontrer toutes ses défaillances.

    Ce double phénomène étant, là encore, entrain de se réduire en conséquence des faiblesses insignes de toutes sortes des trois dernières législatures présidentielles, la dernière en en étant en tous points caricaturales.

    La seconde raison en étant notre perte d'intelligibilité du monde par celle de notre P1030095.JPGidentité, due pour une grande part aux béances frontalières et à la diminution de la qualité de notre langage, je vous renvoie de cela à la première partie de ce billet.

    L'usage d'anglicismes infondés et plutôt stupides en étant la troisième, dans une tentative désespérée de se montrer à la hauteur de cette intelligence égarée et dans l'angoisse existentielle de comprendre, sans se l'avouer, la profonde déliquescence impériale, empire garant, à ces yeux égarés et éperdus, de cet utopie édénique unioniste.

    Enfin en une quatrième cause principale en une liste non close, la monté en puissance d'une oligarchie ploutocratique, sotte et toute puissante, à la culture d'une basse faiblesse endémique qui, tels des rats devant un morceau de fromage, se rue sur tout ce qui pourrait être comptable d'une parcelle de richesse;

    Et qui, dans leur crainte maladive de percevoir la moindre once d'intelligence du peuple, n'ont que de cesse de pervertir son entendement par tous les médiats interposés, en alliant autant le mensonge, la promotion d'un art abrutissant qu'elle en vient à apprécier que de la médiocrité programmatique médiatique.

    Je n'oublie en rien que notre nation et notre état est englué dedans une union-Européenne totalement déconnectée de toute réalité et ne désirant qu'une seule chose et une seule: mettre en place le programme qui est à la base de son existence: P1020251.JPGcelui que l'empire US lui a laissé à sa charge, soit la destruction des états-nations.

    Tout autant que je n'oublie en rien les faiblesses mentales des pervers narcissiques telles que j'ai pu les exposer auparavant et qui, en raison de leur aliénation vicieuse, sont dans la plus absolue incapacité de conceptualiser les résultantes de leur actions malveillantes.

     

    Notre éloignement de notre mémoire collective: l'histoire:

    C'est un phénomène sciemment voulu et décidé par notre maître étasunien pour pouvoir nous maintenir dans son corset qu'est l'Union-européenne: oublier son histoire c'est perdre son identité.

    En une continuité constitutive, nos  élites zélées à l'esprit vaporeux, devenues elles aussi, elles surtout grandement sottes, perpétuent jusqu'à l’écœurement cette P1030147.JPGtendance généralisée à la médiocrité, ne voyant rien de mal à ce que leurs enfants et petits enfants, que les enfants et petits enfants de la population toute entière ne puisent représenter qu'une masse traumatique parce que ignorante.

    "Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre.” Karl Marx (Manifeste du partie communiste.(1847) ou "Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre." Wiston Churchill, maximes similaires de deux personnages historiques aux antipodes idéologiques, ce qu'il vous reste, messieurs-mesdames, à méditer.

     

    Après ce rapide tour d'horizon des raisons qui font que, de notre perte d'intelligence, en advienne celle de nos capacités à anticiper les effets de nos décisions, je vous propose de vous en montrer cinq (erreur) trois exemples.

     

    Le projet de loi des retraites:

    Je ne reviens pas sur ce projet lui-même, la grande part en étant débattue tant dans les médiats, sur le web, chez les grévistes, au sein des syndicats comme dans les partis politiques.

    Ce sont ses répercutions qui ici font le sujet de ce libelle et celles-ci sont majeurs.

    Que cette proposition de loi advienne juste quand le mouvement des gilettistes fête son premier anniversaire, même s'il commençait à sérieusement s'essouffler, ne pouvait qu'être une faute politique majeur puisque ne pouvait que le relancer en unP1030512.JPG dynamisme accru que même les avocats et les artistes de l'Opéra-de-Paris suivent, entre-autre.

    Ici ce sont tous les acteurs des pouvoirs exécutifs, unioniste, français, mais aussi allemand par la bouche de Madame Merkel qui enjoignait Monsieur Macron "de tenir bon" qui nous démontre leur incapacité foncière de pouvoir préjuger par avance les réactions d'une population à l'esprit déjà surchauffé par la multitude de dévoiement de l'équipe gouvernementale actuelle.

    Vous remarquerez la même chose des oligarques nationaux et internationaux, tels que ceux composant le fond spéculatif Black Rock, qui, tout à leur arrogante suffisance et leur avarice maladive, ne purent percevoir combien la population française était, dès la fin de l'année 2018, au bord de l'insurrection.

    Ainsi était-il évident qu'au vu de l'obéissance servile de notre gouvernement à l'union, à l'oligarchie et à l'Allemagne, d'où la mise en place dudit projet, le peuple ne pouvait que se soulever, et quand bien même celui-ci en venait à être retiré, quand bien même le premier ministre en venait à être remplacé, il ne peut qu'être trop tard, le discrédit gouvernemental est devenu quasiment total.

    Demandons-nous même si cette soi-disant réforme ne fut que le seau d'eau ayant P1030469.JPGfait débordé un vase déjà trop plein.

    Ainsi, une à une, ce sont toutes les strates sociales qui amorcent leur sédition, même celles qui, il y a quelques années encore, admiraient sans retenu les autorités précédentes aussi que celle présente.

    Une autre question à se poser: ne serait-il possible, comme j'avais pu le suggérer précédemment, que ce qui arrive actuellement en France soit un piège tendu à l'Union-Européenne, à l'Allemagne et aux oligarques étasuniens et européens, par le biais du gouvernement français, en un ensemble de personnes regroupant, en ce cas, gouvernements israélien et britannique, la famille Rothschild ainsi que d'anciens  barbouzes de la guerre froide à la retraite?

    Vous remarquerez les scandales qui s'égrainent envers cette affaire que font ressortir des médiats qui, en temps normal, serait la-dessus d'un assourdissant silence.

    N'oublions pas que la France est dans l'Union-européenne ce que la Pologne était au sein du Pacte-de-Varsovie, leur sédition populaire à 50 ans intervalles signant non pas la disparition de ce pacte passé puis de cette union présente mais bien plutôt présageant de leur fin prochaine.

     

    La demande de destitution de Monsieur Macron de son poste par l'UPR:P1030644.JPG

    Il ne peut qu'être que compréhensible que des partis politiques, comme la France-Insoumise et le Rassemblement-National, puissent se retrouver à se montrer prudents face aux attaques juridiques dont ils eurent à se confronter.

    Bien que les-dites attaques avaient de claires justifications juridiques, ce qui montre toutefois leur caractère politique ce fut leur brusque arrêt dès lors que leur chef de file montrèrent dans les médiats leur vassalité  à l'Union-européenne et au gouvernement.

    Or, la proposition qu'offre l'Union-Populaire-Républicaine aux députés et sénateurs de déposer une demande de destitution de Monsieur Macron en raison de ses manquements multiples et fragrants à la constitution ne peut que les avoir tous mis (sauf un, Franck Marlin) dans une position inconfortable.

    Pris qu'ils sont entre l'enclume d'une possible sanction judiciaire si cette demande de destitution faisait suite et qu'ils rejettent par leur silence, et le marteau que représente ladite demande montrant à la population, dès lors qu'elle en sera informée, l'accord tacite de tous les partis politiques officiels avec les décisions gouvernementales.

    A tout le moins, pour qui siéger dans l'une des deux chambres délibératives serait, dans leur sincérité, de promouvoir le bien du pays et de la nation, être adhérent et élu d'un parti politique ne devrait pas être un obstacle pour choisir ladite P1030558.JPGdestitution, quitte, si cela génère des soucis au sein de son groupe, de préférer en sortir.

    Le faire en ce cas avec perte et fracas avec battage médiatique que les journaux ne pourraient que relayer en n'en pouvant qu'en être d'une solution politiquement élégante.

    Sauf à ce que tous  se soit commis à quelques malversations leur rendant impossible un tel agissement.

    Délabrement politique tellement bouleversant que je n'oserais y croire.

    Ce qui est bien plus à craindre c'est, pour (presque) tous, leur impossibilité viscérale de conceptualiser de probables rapides convulsions politiques futures, en raison des multiples et continuelles félonies gouvernementales, qui mèneraient à ce que, en raison même dudit silence, ils seraient tous considérés de jure et de fait comme consentant à la politique néolibérale suivit par l'union, ceci sous forme des GOPE, et que suit résolument et avec assiduité le gouvernement macronnien.

    Parce que, sauf pour ceux ayant part trop trempé leur main dans le pot de confiture de la combine, en ces temps où un gouvernement se trouve si tant et tellement décrié, et même si les agissements de l'UE restent encore discrets (le fameux réchauffement climatique anthropogénique la dissimulant toujours), montrer aux français, de manière manifeste, de vouloir lutter contre-lui est le plus sûr moyen d'être réélu.P1030504 - Copie.JPG

    Quand bien même cet élu se retrouverait seul et sans groupe à l'Assemblée Nationale ou au sénat.

    Cette double contrainte donc, en y regardant bien, peut se résoudre facilement si tant est que notre députation  puisse considérer l'évolution rapide des événements en saisissant les incidences futures des événements actuels, ce qui, me semble-t-il, ne me paraît pas être le cas.

     

    Les communautaristes:

    Suivant la mode étasunienne et en raison de notre perte d'identité multifactorielle, il est de bon ton de se déclarer comme faisant parti d'une communauté, quelle soit religieuse, sexuelle, de couleur de peau ou autre.

    Or, s'il est bien une chose dangereuse en France c'est bien cela.

    Que je vous le dise en cette grossière inconvenance, en un trait quelque peu discourtois: "Vous m'emmerdez avec votre connerie de communautarisme!"

    Vous vivez et/ou êtes nés en France, alors vous êtes français, le reste ne concerne que votre vie intime et ne devrait en rien relever du pouvoir exécutif et législatif, de n'en rien interférer avec la vie politique du pays!

    Tout cela n'étant que la tentative désespéré des classes-moyennes hautes à supérieures censément de gauche ou se disant telles, de se montrer d'une humanité P1030585.JPGqui, en réalité, n'est pas loin de leur être perdue.

    Mais ceci dit avec un esprit je l'avoue d'une pointe pamphlétaire, le sujet de ce billet  ne se trouve pas là mais du danger extraordinairement grand que courent tous ces gents de vouloir, de toutes fins, se définir non pas en tant que français mais comme appartenant à une communauté, n'importe laquelle pourvue qu'elle puisse apporter un tant soit peu d'identité.

    Parce que, messieurs-mesdames, dites-vous bien que le système actuel, extrêmement branlant, d'une dernière fragilité, n'en a plus pour longtemps d'existence, la décennie ne pouvant qu'en être que de la limite ultime.

    Or, dès ce moment là, de vous montrer ainsi aussi exubérant de vos attachements que vous affirmez identitaire, vous rendra cible facile pour le mental léger qui verra en vous moyen d'exprimer à votre encontre, possiblement, voire probablement par la violence, le stress intense qu'il ressentira dès lors que l'euro, l'Union-Européenne et les États-Unis-d'Amérique ne seront plus.

    Vous tous, larmoyants, auréolés de gloire dans les médiats, juifs sionistes ou non, musulmans aux femmes recouvertes de pieds en cape, noirs communautaires ne voulant que vivre entre-vous, homosexuels se voulant peuple ultime, écologiste en tête de linotte au parisianisme surfait..., n'avez en rien compris que, dans peu deP1030258.JPG temps, ce qui faisait de vous de ces héros fatigués avant même quelques acte héroïques seront balayés définitivement.

    Alors, je ne vous dis pas de vous cacher ni de vous fondre au plus tôt dans une masse informe faite d'une même tête, d'une même vie, d'une même croyance;

    Mais bien plutôt de prendre en compte le fait que vous n'avez d'existence en tant que communauté que parce que les médiats ont besoin de ce que vous existiez pour que le pouvoir oligarchique conserve sa maîtrise sur l'élite réelle du pays: toujours ces mêmes classes-moyennes hautes à supérieures, à la pensée actuellement grandement évanescente, dont le réveil collectif ne pourra que leur être que d'une violente, vive et douloureuse prise de conscience.

    Ceux qui aujourd'hui vous encensent pourraient demain se retourner contre-vous.

    Alors, devenons un petit peu sérieux!

    Cessez donc de croire, à la suite d'un Zemmour, ce faux provocateur si tant et tellement aimé des médiats, que l'Islam sera la religion française de demain, il ne s'agit là que d'un traumatique fantasme vous faisant croire, à vous musulmans, que vous êtes différents et meilleurs que du reste du monde, et de grâce, ne décorez plus vos enfants d'une étoile jaune, vous ne savez pas à quoi cela se réfère.

    P1030554.JPGLes asiatiques devraient-ils faire de même en vous désignant?

    Cessez de croire, homosexuels, que vous seriez l'alpha et l'oméga de la modernité sexuelle, vivez vos penchant, cela ne regarde que vous, mais foutez la paix à la majorité des français en cessant vos infantiles provocations, au risque qu'un jour ne surviennent bien des débordements.

    Et, chers écolos, avant de croire sur parole le verbosité médiatique, commencez donc par étudier les sciences avant de vous lancer dans le grand n'importe quoi qui se révèle,  le plus souvent, plus polluant qu'auparavant, savez-vous ce qu'est une linotte?

    Que dire  d'être juif, et j'en connais quelque chose, entre le judaïsme, le sionisme et la judéité, vous savez très bien que la France fut  le pays envahi par l'Allemagne nazi où il y eut le moins de juif, en proportion, déportés, ceci grâce au petit peuple, et ceux qui le furent ce fut le fait, pour une bonne part, du gouvernement de Pétain, dont Macron fit du maréchal l'éloge, alors cessez vos élans vengeurs qui peuvent nous mener aux pires des tribulations.

    Il en est d'autres qui ne me viennent pas à l'esprit, mais toutes ces communautés sont dangereuses, non pas pour la France, depuis le début du mouvement des gilettistes elle est sauvée par la majorité de sa nation, ni même pour ce peuple qui se retrouve en lui-même, mais bien pour ceux qui, parce que entrés dans un ordre P1030007.JPGcommunautaire quelconque, pourraient  être montrés du doigt parce que ne se reconnaissant pas comme tel.

    Quand aux citoyens à la peau noir, ce n'est parce que nos ancêtres ont mis les vôtres en esclavage ou  colonisés qu'il faut pour cela pleurnicher, aller donc voir ce que les aïeux des arabes ont fait aux vôtres...

     

    Ni la France, ni les autres pays européens, ne sont en déclins, tout juste suivons-nous la pente fatidique d'un empire défaillant se délitant à grand pas ,car nous restons sous ses rets en raison de notre appartenance à l'Union-européenne.

    Le mot appartenance étant là à prendre au pied de la lettre puisque la France est, structurellement par tous les traités signés depuis les années 50, totalement assujettie à une administration unioniste qui détermine toutes les lois ayant de l'importance pour notre pays.

    Que, de plus, notre gouvernement ne peut que suivre les décisions géopolitiques et géostratégiques étasuniennes en raison de nos liens indéfectibles à l'OTAN tant que nous n'en sommes pas sortis et, ce, quel qu'en puisse être les résultantes, même d'une guerre généralisée.

    UE qui, par ailleurs, est la créature d'un empire US qui, lui, est en déclin avancé et qu'elle suit sans état d'âme.

    C'est pour tenir la population que les officines étasuniennes, aidée en cela par une Allemagne toujours empreint de revanche depuis 1945, depuis même la scission de l'empire carolingien entre la Francie-Occidentale et la Francie-Orientale lors du traité de Verdun (oui, cette ville même) en 843 et, entre ces deux puissances, la P1030512.JPGLotharingie.

    De recomposer le Saint-Empire-Romain-Germanique.

    Comme quoi il fut une époque où les étasuniens étaient infiniment moins stupide qu'en ce moment et avaient, de culture, une compréhension savante  de l'histoire et de l'anthropologie des peuples.

    Quand maintenant ils ne se repose plus que sur les quelques braises de leurs connaissance d'antan pour, comme je le pressentais il y a de cela des années, acheter ou voler à notre pays les moindres de ses richesses, à l'exemple de ce Black Rock qui se devrait d'être interdit de tout commerce sur notre sol.

    Tout français ayant le moindre échange marchand avec lui, ainsi que d'autres, se devant d'être condamné pour haute trahison, ce qui arrivera un jour ou l'autre.

    Mais ceux-ci sont-ils en capacité d'en conceptualiser la chose?

    Le monde évolue, ce qui est naturel, mais il est de fait que nombre d'entre-nous ne soient pas en capacité de le comprendre.

    Recouvrer son identité, sa pensée, sa culture, son histoire, ses mots, sa grammaire, sa musique et ses chants... c'est faire sens à soi-même et à l'humanité parce que cela nous permet de nous déterminer tant en tant qu'être que dans l'ensemble de l'univers.P1010808.JPG

    Les États-Unis-d'Amérique nous ont fait une sale blague, une mauvaise farce: ils nous ont englué, progressivement depuis 70 ans, dans une frivole et simpliste rêverie, ressemblant de plus en plus à un cauchemar, qui n'est après tout qu'un rêve qui fait peur, quand la réalité, elle, passée comme présente, nous est masquée, étouffée, camouflée.

    Cette réalité, complexe, n'est en rien le déroulement joyeux d'un paradis sur terre d'un conte de fée éternel, n'est pas et ne sera jamais le monde de Peter Pan, mais celui, parfois heureux, parfois terrible, de la vie.

    Il est parfois possible de déterminer le futur, mais cette compréhension toujours réduite ne peut que s'appuyer sur celle du passé comme du présent.

    En ces temps de notre pleine contemporanéité où d'immenses tensions sociales, des passions collectives s'enflent et s'accroissent, il n'est que de juste en terme de justesse que de faire attention où l'on met ses pas.

    Il n'est plus temps de ces époques insouciantes de la douce alliénation, vient maintenant celui où de devenir adulte devient d'une importance primordiale.

    P1020940.JPGC'est là ce que je souhaite de mieux pour chacun d'entre-nous.

     

     

    THEURIC

    PS.: Rajout de dernière minute: " Le secret de la liberté est d’éclairer les hommes, comme celui de la tyrannie est de les retenir dans l’ignorance. " Robespierre.

    PS2: De notre chère Marianne cette petite information au sujet d'un nouveau ministre, Élisabeth Borne, ministre de l'écologie, après l'affaire d'un certain Jean-Paul Delavoye, prise aussi  la main dans le pot de confiture.

    Aucun ne semble comprendre les liens des causes aux effets, il en fut d'un certain traité d'Aix-La-Chapelle et de leurs conséquences futures, nous y sommes visiblement.

    Je suis souvent en avance sur l'horaire.

    PS3: j'oubliais, BONNE ANNÉE A TOUS!

     

  • Je lance un pari!

    Capture d’écran 2019-10-23 à 12.41.51.png

    Image dérobée au site de Jacqueshenry, en noir le taux de CO², en bleu la température moyenne.

    Vous y remarquerez que notre modernité est l'une des époque où le taux de CO² est l'un des plus bas toutes ères confondues  depuis 800petite erreur due au sans lunette, qu'est-ce que 200 millions d'années dans la vie d'un homme? ) 600 millions d'années.

    Je lance le pari qu'aucune chaîne télé de grande écoute ou dédiée à la culture, la une, deux, trois, cinq, sept, voire la treize ou la vingt-quatre, ne sera jamais suffisamment couillue pour organiser honnêtement un réel débat entre deux climatologues, l'un pour le réchauffement climatique, l'autre en en contredisant l'existence, soit totalement, ou comme n'ayant pas une importance atmosphérique vitale réelle.

    Aux heures de grandes écoutes et, ce, en en faisant une publicité longtemps à l'avance.

    Des intérêts de toutes sortes trop juteux, complexes au demeurant, sont en jeu.P1010498.JPG

    Et le GIEC sera ratatiné sur place, écrasé comme une punaise et les écolos de pacotille pétrifiés pour toujours, ces prophètes de malheur sans autre religion que leur nombril, ces pseudo-dissidents, ces séditieux d’opérette, ces factieux si obéissants, ces ignorants des sciences.

    D'ailleurs je me ferai une joie, un de ces quatre, d'écrire un sujet sur ce qu'est être écologiste et les vrais dangers devant lesquels nous sommes.

    Amis lecteurs, si vous voulez connaître le fin mot de cette histoire, réclamez un tel débat, et vous entendrez le silence assourdissant qui s'en dégagera vous démontrant que tout ça n'est que de la foutaise: pour ceux pensant que j'ai tort, alors prouvez-le moi en demandant, en réclamant ou en organisant un tel débat.

    Parce qu'en fin de compte, s'il n'a pas lieu ce ne peut que vouloir dire que ceux qui travaillent dans les médiats ou savent que c'est faux, ou sont totalement embrigadés par l'ensemble des dogmes euro-atlantistes faussement écologistes, ou s'en voit d'en être interdit d'en mettre un en place, voire même sachant que cela est impossible préfèrera éviter ce sujet.

    Sachez-le, il ne peut pas y avoir de total accord entre scientifique puisque toute théorie peut être remise en question, voire même parfois en cause, c'est cela le principe de réfutation, l'histoire des sciences le montre et le démontre.

    Sauf  pour des choses basiques comme il en est de la rotondité de la terre, la tectonique des plaques ou des processus de fusion au sein des étoiles par exemple.

    P1020011.JPGDès lors affirmer que tous les climatologues sont d'accord avec le GIEC  est une forfaiture, ceci sachant les immenses complexités des processus atmosphériques dues, entre tant d'autres, à la très grande inertie calorique des océans.

    Parce que si c'est aussi important, grave et dangereux que ça pour l'espèce humaine, qu'un climatologue vienne nous le prouver lors d'un débat avec un scientifique de même domaine que lui en désaccord formelle, chacun amenant ses propres graphiques, au temps de chacun décompté, et que l'animateur soit neutre, quelqu'un comme Monsieur Taddéi serait parfait pour l'organiser (je n'ai plus aucune confiance avec les employés journalistiques de la télé d'aujourd'hui).

    Demandez-vous donc combien de fois nous pouvons entendre dans les médiats, très rarement de la bouche de scientifique, hormis de temps en temps provenant de personnes ni climatologue, ni physiciens, les expressions telles que réchauffement climatique, changement climatique, il faut sauver la planète, la planète est en danger et toutes les autres fariboles  de mêmes eaux auxquelles je ne pense pas et dont on nous pourri les trompes d'Eustache à longueur de temps.

    Ainsi vous comprendrez comment la propagande moderne fonctionne.

    Je peux faire erreur, mais je ne pense pas que le moindre responsable télévisuel oserait ne serait-ce que penser en organiser un et, ce, avec raison: il risquerait d'être chassé manu militari de son poste, lui et tous ceux qui se risqueraient de le suivre.

    Il est vrai qu'ici je prends parti, alors justement, que l'on me prouve que je puisse me tromper et pour cela, pour départager ceux qui sont pour ou contre, qu'un tel débat ait lieu, ne le pensez-vous pas?

     

    Je vais m'absenter pour un temps, je pense que mon prochain texte arrivera d'ici P1030109.JPGune quinzaine à une vingtaine de jours.

     

     

    THEURIC

     

  • Du mensonge, de nos élus et des médiats.

    Prologue:

    Ici je vais effectuer une critique de ceux qui nous gouvernent et de ceux qui leur font propagande, les journalistes officiels aux émoluments parait-il gracieux.

    Cette critique s'établit sur une mise en garde: il n'est pas possible de mentir à longueur de temps, tout en sachant que ce qui est raconté est faux, ou ad minima d'une réalité dévoyée, sans que les personnes qui agissent de la sorte ne deviennent mensonge eux-mêmes.

    Or, vue que de dire un mensonge, surtout si c'est sur ordre, rend soi-même mensonge, cela ne peut que générer le sentiment profond, donc inconscient, de sa non existence.

     

    Ne soyons pas puritain, le mensonge nous est consubstantiel à nous autres êtresP1030656.JPG humains, mais, du-moins, il n'est, le plus souvent, qu'employé que par instants brefs, que ce soit pour résoudre des affaires importantes ou non, pour éviter un choc émotionnel trop violent pour son vis-à-vis, pour ne pas se faire disputer, pour se montrer d'une plus grande valeur que de celle dont nous sommes dotés, face à un danger par exemple...

    Le mensonge est donc bien de notre nature.

    Mais vous remarquerez que nous ne l'utilisons, le plus souvent, que de manière fugace, transitoire et, qu'avec la temps, nous apprenons qu'il nous faut éviter de mentir continuellement, que de proférer un mensonge trop gros peut facilement être démasqué, soit parce que des faits en viennent à le contredire, soit parce que nous-même en arrivons, plus tard, à affirmer le contraire de ce que nous disions préalablement.

    Mais ce qui nous préoccupe aujourd'hui c'est cette spécificité de notre modernité faisant du mensonge pur une façon de gouverner les pays tout comme l'union et, ce, produit au sein d'une minorité sociale, politique et journalistique, sans qu'une puissante idéologie tautologique mais fragile, telles de celles qui traversèrent le XX° siècle, nécessitant qu'il faille à l'époque la préserver de l'idéologie contraire.

    P1030030.JPGCe fut la triple lutte entre le communisme, le capitalisme et la sociale-démocratie.

    Rien ne le nécessiterait donc maintenant, sauf que la seule qui reste actuellement est diablement plus fragile que ces trois  antérieures.

    Il ne s'agit donc pas ici de ce mensonge dont le but serait de protéger sa vie ou celle d'un proche, de cacher une faute quelconque, voire même de tenter de se justifier d'une action maladroite ou mauvaise, il ne s'agit de rien de tout cela.

    Ce besoin de mentir ne provient que de permettre à une infime minorité sociale, celle dite oligarchique, de s'enrichir toujours plus et de faire perdurer une union utopique, ultra & néolibérale, l'Union-européenne, leur tiroir-caisse, que tout le monde sait aux malfonctions majeures, aux portes de son démembrement et, oserais-je le dire sans risquer des problèmes, de structure totalement totalitaire.

    Certes, ceux qui déversent continuellement ainsi cette énorme masse informe de tromperies en profitent par les émoluments officiels et peut-être officieux, qu'ils peuvent percevoir, tout autant que d'avoir le sentiment d'une position sociale avantageuse (quel pouvoir a aujourd'hui l'Assemblée  Nationale et le sénat sinon aucun), mais ont-ils médité des dangers qu'ils font courir à leur mental?

    Si à longueur de temps quelqu'un d'une bonne santé psychologique en vient à proférer dans les médiats, sans réelle et aucune raison valables, continuellement, deP1030829.JPG ces hâbleries dont nous sommes abreuvés, en sachant fort et for bien que ceux-ci ne reflètent en rien la réalité, il est à craindre qu'à force il ne vienne à en développer des troubles psychiques gravissimes.

    Tous savent mais cachent en effet que la France est appauvrit toujours plus, jour après jour, à cause de l'UE€, il ne suffit pour cela que regarder l'historique de l'économie française.

    Tous savent mais cachent que les retraites à point, demandée expressément par l'Union-européenne, ne sont là que pour que des fonds spéculatifs, comme le Blackrock US, puisse accaparer une part des retraites des français.

    Tous savent mais cachent que la population a entièrement raison de faire grève sur ce sujet puisque tous les pays qui les ont mises au point voient les retraites de leurs vieux baisser.

    Tous savent mais cachent que la police s'est conduite envers la population provinciale des gilettistes d'une manière similaire à celle d'autres pays telle que la Chine à Hong Kong, qu'ils critiquent hypocritement en plus.

    Tous savent et cachent qu'ils trahissent allègrement, continuellement, leur mandat électif pour les uns, leur  éthique professionnelle principielle pour les autres.

    P1030481.JPGMais aucun ne vient à se demander si, par hasard, leur façon de se conduire ainsi n'aurait pas sur eux des effets psychologiques néfastes, hormis en ce qui concerne, bien sûr, les pervers narcissiques en place, déjà psychiquement détruits par leur maladie.

    Ceci d'autant plus qu'ils se savent parfaitement responsables de la situation actuelle: qui d'entre-eux a-t-il réagi quand Junker avait dit "qu'il ne pouvait y avoir de choix démocratique contre les traités européens"?

    Aucun.

    Certes, les élus du REM, les radioéléments, sont pour la plupart d'une naïveté affligeante, comme beaucoup de ceux des classes-moyennes hautes à supérieures dont ils sont issus, ils se disent, ils nous  disent s'ennuyer, de ne servir à rien dans l'hémicycle, sans comprendre qu'en effet ils sont inutiles puisque les décisions se prennent toutes, ou presque, à Bruxelles.

    Mais les autres, tous les autres, tout comme les journalistes dont nous pouvons admirer la trombine télévisuelle soir et matin depuis parfois des décennies, ainsi que ceux élus pour la majorité depuis longtemps, qui font tout pour ne surtout pas nous parler de l'union, sauf à en dire qu'il faudrait la réformer, ce qui est, je le redis, impossible, sont responsables en première instance de la situation déplorable deP1030354.JPG notre pays.

    Et il n'est pas possible, sauf à ce qu'ils soient des malades mentaux qui en jouissent, qu'ils n'en culpabilisent pas en leur fond intérieur.

    Plus encore, ils ne peuvent, dans leur vie du tous les jours, que de continuer de mentir éhontément pour un rien, par habitude, par réflexe conditionné, ce qui ne peut que rendre leur existence déplorable, personne n'ayant plus confiance en eux, même leur conjoint, quand bien même vivraient-ils dans l'entre-soi d'un certain confort, qui dans  ces couples malgracieux aurait confiance véritablement en l'autre?

    Qui, dans les rédactions ou dans les enceintes des assemblées délibératives à confiance en son voisin du même journal, même chaîne télé, même parti politique que lui?

    Qui, parmi eux, n'a pas développé une tendance paranoïde, voire carrément paranoïaque?

    Mais pire encore, par survie psychique ils ne peuvent qu'en venir à se mentir à eux-mêmes en refoulant la réalité, même, par extension, celle se présentant dans la vie quotidienne.

    PICT0264.JPGPhénomène d'autant plus dangereux qu'il est collectif.

    Là se trouve ce brouillard conceptuel dedans lequel je fus plongé également, je sais donc parfaitement de quoi je cause.

    Certains me lisent et vont donc comprendre dans quoi ils sont plongés, toutefois il faut du temps pour que de ce brouillard une brume moins dense ne le remplace, puis que la réalité pointe comme le soleil perce lentement, progressivement cette grisaille nébuleuse.

    Pour le peuple provincial aussi, au contraire de ce qu'il se passe pour beaucoup des classes sociales les plus hautes et de ceux sus-nommés, cette dure réalité paraît en raison du vide du porte-monnaie, et il n'est plus que le réchauffement climatique anthropogénique qui, encore un peu, leur voile, de moins en moins, la véracité de l'euro sous l'égide de l'Union-Européenne germano-étasunienne.

    Notre gouvernement, notre président et nos élus des chambres délibératives, les journalistes-chroniqueurs et autres experts de pacotille ne nous servant plus à rien qu'à mettre en place les petits caprices européistes sous les conseils malavisés, gonflés d'égoïsme, des oligarchies mondialistes.

    Il leur fut commandé de dire changement climatique à la place de réchauffement climatique, qu'à cela ne tienne, ils répètent tous changement climatique à la placeP1020644.JPG du mot réchauffement, ils ne savent pas pourquoi, ni ne comprennent d'où cela provient, mais qu'importe, s'il leur était demandé d'affirmer que le ciel est violet avec  des petites fleurs roses, ils diraient que nos cieux d'une belle couleur violettes sont joliment décoré.

    Certains en feraient même des poèmes et des chansons.

    Il est à remarquer que ce sont les écolos et les féministes extrémistes qui se retrouvent à avoir leur cervelle la plus rongée par ces tromperies et que, tout de même, les médiats papier font preuve d'un petit peu plus d'honnêteté que de ceux radios et télés.

    Ainsi, si s'accroit la proportion de gens qui ont retrouvé leur état normal par la contrainte de leur appauvrissement et ont recouvré leur identité en chassant de leur esprit, non encore totalement, les fantasmatiques histoires abracadabrantesques dedans lesquelles nous baignâmes pendant tant de décennies;

    Les propagandistes de ces foutaises du-moins, eux et ceux qui les écoutent encore, continuent de s'enfoncer dans ce monde imaginaire d'où leurs certitudes se font l'inverse de ce que peut être que la réalité.

    Ce monde imaginaire, digne de celui du pays du Jamais-Jamais d'un Peter Pan infantile, mêlant angoisses  archétypales et impression d'une éternelle perfection, étant conforté, de plus, par cette sensation inconsciente mais puissante de non existence qu'il vient remplacer.

    De ce vide mental, cosmique, qui en vient à accroitre P1030485.JPGautant le délitement de leur pensée structurée que de leur identité propre, puisque les informations qu'ils perçoivent montrant le réel est l'exacte inverse de ce qu'ils racontent eux-mêmes et, ce, sans qu'ils en aient de véritable intérêt, sauf d'être acheté d'un petit peu d'argent  autant que de pouvoir, ce qu'ils savent également.

    Leur faisant perdre, pour certain définitivement, leur intelligence naturelle, leur potentiel, c'est pourquoi il y eut des ministres qui montrèrent à la face du monde qu'ils ne connaissent même pas les mathématiques les plus basiques, la règle de trois.

    Désormais, depuis le début de la révolte des gilettistes, le nombre de gens qui croient en ce qu'ils racontent se réduit, tous médiats et partis politiques officiels confondus.

    Jusqu'aux dites classes-moyennes hautes à supérieures qui en viennent, elles aussi, à s'appauvrir, ainsi se réduit doucement le nombre de ceux qui se fient encore à ces foutaises conceptuelles.

    Ainsi, à un moment donné, peut-être pas si lointain, elles ne seront plus considérées historiquement que comme le reflet d'une époque.

    Et  nous ne sommes pas loin de ce jour où, de ces journalistes en vue grassement payé déblatérant n'importe quoi sur ordre et de nos  élus nous contant de belles mais fausses P1030245.JPGvérités, plus personne n'en écoutera les sornettes.

    Que de ce principe de plaisir dedans lequel ils s'enfoncent encore, viendra en remplacement le principe de réalité qui les réveillera violemment.

    Peut-être en se retrouvant à ce moment là à devoir faire face à la colère du peuple, de ce mot devoir dont ils ont oubliés le sens et, ce, jusqu'à la moindre lettre.

    Peut-être ne peuvent-ils rien faire d'autre qu'obéir pour l'instant, mais du-moins seront-ils maintenant conscient de ce qui les tourmente véritablement.

     

     

    THEURIC

  • France: des feux s'allument depuis un an.

    Monsieur Macron, notre cher et vulnérable vénérable président, a dit, dans l'esprit, que l'OTAN se trouve être en un état de mort cérébrale, c'est fort bien, mais il eut pu, pour plus de sincérité, mais surtout en faisant preuve de plus de clairvoyance, dire de même de l'Union-Européenne tout comme du gouvernement français jusqu'à sa présidence, tous moribonds.

    Mon intuition m'a susurré que ce nouveau, cet énième projet de loi sur les retraites, est un piège tendu au gouvernement français, germanique et unioniste, je fais confiance à mon instinct parce que je sais que mon esprit prend des informations dont je ne suis aucunement conscient, les conjugue entre-elles et en tire des conclusions franchissant ensuite ma pensée, ce que je vous confie dans ces lignes.

    Du-moins commencerais-je à poser ces idées en questionnement.

    Ainsi, serait-il possible que quelqu'un ait pu soufflé à cet obscure fonctionnaire de P1030295.JPGl'UE (serait-ce le plus sot?) de demander à la France, par l'entremise des GOPE, de mettre rapidement en application l'uniformisation des retraites ainsi que de la mise en place de celles à points?

    Pourquoi un obscure conseiller de l’Élysée aurait-il glissé à notre cher bien aimé président de dire ce bon mot au sujet de l'OTAN?

    Quelqu'un aurait-il, de la même façon, conseillé à ce même conseiller de souffler ainsi ceci à notre godelureau national?

    Nous pourrions tout autant envisager qu'à un autre conseiller, ministériel sûrement, il fut conseillé, de je ne sais quelle puissance, de pondre ainsi un projet de loi traitant des retraites, sûrement fort bien  ficelé, probablement applaudi par ses pairs, les ministres, les oligarques, mais qui ne pouvait que mettre la population en grève et dans la rue, l'enflammer.

    Et qui donc aurait-il pu conseiller cela à ce conseiller?

    Qui donc autorisa les syndicats français, qui sont tous, sauf SUD, au sein de la Confédération-Européenne-des-Syndicats qui les paie, qui fait donc la pluie et le beau temps revendicatif de chaque pays, en France significativement, dont le rôle, maintenant, de nos contrepouvoirs syndicaux, n'est plus que celui de leur maintien de l'ordre collectif des peuples de l'UE, des français, de les tenir en laisse, au même titre que nos polices transformées (pour un bref temps?) en milice d'état?

    Qui donc, me demandais-je, autorisa les syndicats français, hormis la CFDT toujours suiviste, a entamer une grève générale dont personne ne sait jusqu'où elle P1030612.JPGpeut mener?

    Leur aurait-on promis de les aider financièrement si la CES leur faisait des ennuis?

    Tout cela quand le mouvement gilettiste, bien qu'affaibli, perdure, et où, de l'incompréhension, de la peur et de la résignation, la colère vient et s'accroit en remplacement.

    Tout cela quatre mois avant les élections municipales.

    Tout cela générant une grande panique au gouvernement.

    D'autant plus que les routiers aussi appellent à la grève, et qui d'autre bientôt, la police ou l'armée en compléteront-ils les rangs?

    Le Rassemblement-National, rassemblant de moins en moins de monde, demandant un référendum sur les retraites, sachant très bien déjà les immenses difficultés pour obtenir les 4, 7 millions de signature pour mettre en place celui dédié à la vente des aéroports de Paris, c'est se moquer du monde.

    La France-Insoumise, à l'insoumission bien légère, demande le retrait de son projet, c'est ce qu'il s'appelle faire un travail d'insoumission en son stricte minimum, ça ne mange pas de pain, ne nécessite pas trop d'énergie ni de prise de risque, tous oublieront cet appel si ce projet passe et ce parti aura beau jeu, ensuite, s'il est retiré, de déclarer que c'est grâce à lui que cela est arrivé.

    Quand aux autres partis politiques, hors du REM, les radioéléments, et de LR (ne sachant pas où elle erre, serait-ce de la France ou de l'union?) se disputant les mêmes électeurs, les dits-autres ne sachant plus ni quoi dire, ni quoi faire, chacun serrant des fesses en priant pour que tout cela  n'aille pas trop loin.P1020964.JPG

    Comprenez bien que je ne dis en rien que je suis contre les grèves et les manifestations, tout au contraire (moi-même en 1996...), mais il me paraît important que chacun d'entre-vous, amis lecteurs, compreniez que nous puissions être aussi sujets de manipulations de grande envergure.

    Quand bien même serait-ce pour la bonne cause.

    J'écris cela pour que vous soyez des acteurs plutôt que des pantins de cire ou de son agités en tous sens.

    Pour que vous vous posiez la question.

    Et tant mieux si cela se fait à l'avantage de tous, sauf à celui des macroniaiseux, cela va de soi.

    Mais qui, dans ce vaste monde, aurait intérêt à allumer un tel incendie en France qui, s'il perdure, pourrait mettre à bas, à terme, l'Union-européenne?

    J'en vois quatre acteurs qui, pour des raisons différentes, aimeraient voir cette union disparaître:

    -La Grande-Bretagne qui, en plus d'avoir besoin que son voisin, son cousin historique, son égal, la France, puisse, libérée de son carcan unioniste, s'allier avec elle, ne supporte pas de plus, en un vieux réflexe datant de sa  victoire sur l'invincible armada en 1588, qu'en Europe un pays domine tous les autres, ce qui est le cas aujourd'hui de l'Allemagne;

    P1020168.JPG-Les États-Unis-d'Amérique trumpiens voudraient bien se débarrasser de l'Union-européenne devenue ingérable, d'un euro qui tire l'économie mondiale vers le bas et d'une OTAN entrant dans une schizophrénie frénétique, la Turquie en étant le caricatural exemple, le tout lui coûtant un fric de dingue;

    -La famille Rothschild, pour qui la signature du traité d'Aix-La-Chapelle, qui fut l'offrande gratuite de la force nucléaire et du siège permanent français à l'ONU de Macron à sa dulcinée Merkel, fut pour cette famille une angoisse (un membre de sa famille avait péri dans les camps de concentration), une colère indicible, un désir de revanche sur l'histoire (elle qui avait aidé Hitler au début de sa prise de pouvoir...) et l'envie de préserver de la ruine le pays qui fut à l'origine de sa richesse, de sa puissance et de sa gloire, France où, par ailleurs, le plus de juifs, en pourcentage, furent sauvés de toutes les nations conquises par l'Allemagne nazi.

    Elle qui considère avoir réchauffé un serpent en son sein, d'avoir le fort sentiment d'avoir été trahi par Monsieur Macron;

    (Et puis y chasser Glodman Sachs, son meilleurs ennemi de toujours, du pays ne serait pas pour lui déplaire, une sorte de cerise sur le gâteau en quelque sorte.)

    -Israël, enfin, pour qui ce même traité ne peut qu'être qu'une cause d'hostilité froide P1030846.JPGmais réelle, elle pour qui la terrible histoire proche fut à l'origine de son existence n'en oublie pas une miette, même si elle s'égare souvent pour tout le reste jusqu'à faire autant de grosses bêtises, de vilénies que d'erreurs.

    La Russie, quant à elle, reste juste observatrice, attendant patiemment que la France prenne son indépendance pour s'allier avec elle et qu'elle l'aide à s'approcher du Royaume-Uni.

    Voilà, aujourd'hui c'est le peuple dans son entier qui se manifeste en manifestant et ne reste plus que les plus obtus pour ne pas comprendre qu'eux aussi se verront ruinés un jour ou l'autre si a même politique se poursuit.

    Pour l'instant l'Union-Européenne reste caché par l'équipe gouvernemental, mais son affaiblissement continuelle ne pourra que la rendre progressivement visible.

    Déjà certaines chaînes de télévision montre une lente tendance au retournement de veste, ce qui veut dire que des oligarques sentent le vent tourner.

    Comme dit plus haut, le gouvernement s'affole et ne doit pas être loin de la panique, ce qui ne peut que les mener à prendre des décisions qui seront pour lui contreproductif, ce qui amplifiera la colère populaire, ceci d'autant plus que rares sont devenus ceux qui croient encore en ce que disent ses ministres, conseillés, journalistes officiels et autres aficionados du REM.

    P1030585.JPGEt  la parole présidentielle en n'est devenue en cela qu'un vague spectre inaudible.

    Il est à remarquer que la chancelière allemande, chancelante déjà dans son  pays, a demandé à son amoureux, Emmanuel Macron, de tenir bon face aux grèves et manifestations, montrant pas là qui porte la culotte dans ce couple informel et qui en est le petit toutou, la France-Allemagne, non, Macron-Merkel plutôt.

    Mais elle montre aussi ainsi qui dirige véritablement et l'union, et la France, il n'est pas étonnant dès lors que notre cher président ait une telle adoration pour le maréchal Pétain.

    Même si l'administration bruxelloise exprime de fortes velléités d'une prise de pouvoir absolue de l'UE.

    Ça doit être une pétaudière, un immense capharnaüm en cette union que certains prétendent sinon de promettre d'être éternelle, où chacun doit tirer à hue et à dia, il en est toujours comme cela quand un système politique est triplement verrouillé, institutionnellement, politiquement et idéologiquement, et qu'autour le monde évolue sans que celui-ci ne puisse s'y adapter.

    J'imagine quelqu'un comme Cédric Thomas, alias Jean Quatremer, sûrement un nom d'artiste de vaudeville, réagir à certaines nominations au bureau exécutif de l'UE de personnalités à la probité toute relative, entre l'ire et l’écœurement, en P1030038.JPGavalant cet énorme boa constrictor tout cru, goulument et d'une bouchée (je fais dans le reptile aujourd'hui, d'ici à ce que je commence à parler de pomme il n'y a pas des kilomètres, pom, pom, pom, pom, comme aurait dit Beethoven...).

    Je vous ai exposé ici un ensemble d'hypothèses qui, toutefois, vient en appuyer d'autres que j'avais émises précédemment dès que j'appris la signature du traité d'Aix-La-chapelle.

    Ce fut la révolte des gilettistes qui accéléra, si j'ai raison dans ce que je subodore, la mise en place de ce plan menant à cette grève qui se généralise progressivement.

    Suivant la logique politique qui veut que les ennemis de nos ennemis sont nos amis, ne gâchons pas notre joie si vraiment ces trois pays et cette famille richissime nous manœuvre, mais ne nous laissons pas entrainés au-delà de nos intérêts, d'où ce libelle.

    Mais restez conscient qu'aucune, je dis bien aucune politique sensée ne pourra être menée en France tant que le pays, l'état, la nation resteront inféodés à une Union-européenne désagrégeant et détruisant notre économie et celle de l'Europe au même rythme qu'elle-même se dissout ("...et dix sous, c'est pas cher.")

    (Je me sens d'humeur badineP1030756.JPG aujourd'hui.)

     

     

    THEURIC

  • A l'adresse des ingénieurs.

    Chers ingénieurs,

    Il n'est pas la peine de vous cacher derrière votre petit doigt, vous faites parti des élites du pays, d'ailleurs qui se souvient du nom du président de la république de l'époque où la tour Eiffel fut bâtie?

    D'autant plus avez-vous, de formation de base, une similaire d'avec les scientifiques, en mathématique notamment, la différence fondamentale étant, entre eux et vous, qu'eux-même cherchent à comprendre comment fonctionne l'univers et que vous, vous vous échinez soit de mettre au point une nouvelle machinerie, une nouvelle idée ou une nouvelle création, soit de résoudre à toutes fins un problème industrielle se présentant.

    En ne pouvant faire autrement que d'en trouver la solution dans l'obligation de sa meilleurs résolution.P1030534.JPG

    Que ce soit pour une novation ou pour comprendre et résoudre une panne, il vous faut saisir les différentes forces physiques en présence, de savoir le fonctionnement de la machinerie en place ou de la créer en en conceptualisant le but poursuivi.

    Or, vous remarquerez que la France, dans son ensemble, se retrouve à faire face à une multiplicité de difficultés sociaux, politiques, économiques..., en un double processus d'un arrêt évolutif de la société et d'une désorganisation d'icelle allant s'amplifiant.

    Thème que j'ai déjà abordé par ailleurs sur ce blog de multiples façons.

    Il ne suffit, pour le percevoir, que de faire un bref rebours historique de quelques dizaine d'années.

    Vous remarquerez, en ces deux simples exemples, que notre pays ne sait même plus faire les soudures nécessaires pour le bon fonctionnement d'une centrale nucléaire en construction et que nos ponts, allant s'effondrant comme en Italie, se retrouvent à n'être que peu ou pas entretenus.

    Et vous savez très bien, en raison du poste de responsabilité qui vous incombe, que P1030202.JPGla cause première d'une telle situation provient, le plus souvent, du plus haut de la pyramide hiérarchique.

    Mais aussi qu'une malfonction quelconque a une origine et que de vouloir la réparer nécessite d'aller voir où s'en trouve ses fondements, quitte, ensuite, à en transformer l'ensemble pour qu'il fonctionne au mieux.

    Or, vous observerez que la France est en cet état qui lui demanderait une série de réparation d'urgence suivit d'une reconstruction structurée.

    Le tout s'agissant d'en découvrir ce qui fait cette panne dantesque de notre nation pour en extirper les pièces défectueuses et de les remplacer.

    Certes, il serait aisé de voir en Monsieur Macron et de son équipe de bras cassés la base de nos-dites actuelles difficultés, mais vous remarquerez  que cela n'avait pas commencé il y deux à trois ans mais date largement de plusieurs décennies., soit depuis même avant le gouvernement de Jacques Chirac en ses commencements.

    Le point d'accélération ce fut lors de l'apparition de l'euro en 2001 (à cette époque je disais, par ironie, qu'il n'y avait pas eu d'inflation due à cette monnaie puisque la baguette de pain de 1 franc était revenu rapidement à 1 euro, 1 €, 00 = 6 FF, 56, soit 656% d'inflation), suivi du référendum sur la pseudo-constitution sur l'Union-P1030483.JPGEuropéenne en 2005 ou la majorité des votants avait voté non, ensuite venant le traité de Lisbonne, en tous points semblable au précédent, signé, lui, par la grande part des parlementaires en 2007 sous la présidence de Sarkozy.

    Preuve s'il en est que l'effondrement idéologique et politique était, dès cette époque, déjà pleinement présent.

    La concomitance des dates devrait, me paraît-il, faire réfléchir les ingénieurs que vous êtes, du-moins, si mon approche s'avère, pour vous, illogique, pourrions-nous en discuter ici même.

    Permettez-moi, tout de même, de prolonger mon point de vu.

    De la France vendue à la découpe, comme hier il en fut d’abord de notre tissu industriel, trois forces se conjuguent pour que cela advienne:

    - Le formalisme du-dit traité de Lisbonne laissant toute liberté de circulation des personnes, des monnaies et des biens autant entre les pays de l'union que hors de celle-ci, avec tout ce que cela entend d'effets de toutes sortes;

    - Une oligarchie nationale, en une alliance plus ou moins importante avec celle du reste de l'UE, sous domination des Amériques, détenant quasiment  l'ensemble de P1030458.JPGnos médiats et de notre monnaie;

    - Un gouvernement et une présidence hautement dogmatique, néolibéral, et composé d'incompétents formels, à la flemme conceptuelle visible puisque ne faisant qu'obéir aux injonctions de l'Union-Européenne sous sa forme des traités et des GOPE, qui fut mis en place grâce aux deux précédents, preuve en étant du nombre de page de journaux et de temps d'antenne radio et télé dont ils ont bénéficié pendant les campagnes électorales des présidentielles et législatives (dont ils bénéficient toujours), ceci au regard de celui de toutes les autres composantes politiques du pays.

    (Vous remarquerez que toutes les tentatives gouvernementales pour réformer l'Union-européenne ne furent, pour chacun d'entre-eux, qu'une succession d'échecs cuisants, du gouvernement Jospin à celui d'aujourd'hui, ceci parce que l'union est triplement verrouillé, institutionnellement, idéologiquement et politiquement.

    De plus, lorsque les intitulés des traités ne furent pas respectés ce ne fut pas pour sauver tel ou tel pays de la ruine mais bien pour sauver et l'union, et l'euro, à l'exemple de ce qu'il se passa en Grèce, notamment.)

    Pensant de plus, comme il se conçoit dans de nombreuses quelconques écoles de commerces (à fuir comme de la peste), que leur verbe, qu'il est aisé de définirP1030833.JPG comme verbeux, suffit pour qu'ils prouvent le bienfondé de leurs suivismes décisions.

    En effet, ce qui fait actualité aujourd'hui, la transformation réactionnaire des retraites, et non pas leur réforme, n'est que la résultante des-dits GOPE, vous remarquerez, sur ce sujet, qu'il s'agit des "recommandations des orientations de politiques économiques", verbiage dilatoire, pour ne pas dire faux, puisque ces censées recommandations sont obligatoires au risque sinon de sanctions pécuniaires.

    Il est dit que l'une des composantes premières des système politiques totalitaires c'est de toujours utiliser des mots et des expressions dénués de sens ou à  contrario de leur lexicographie, tel que celui du: "Il faut sauver la planète!" ou du"pragmatisme politique de notre gouvernement".

    Vous l'aurez compris, ce billet n'a de but que de vous montrer ce qui me paraît être l'origine de nos problèmes: l'Union-Européenne, sous l'empire US, et tout ce qui satellite autour, pour l'essentiel l'oligarchie nationale et européenne et les classes-moyennes hautes à supérieures dont vous êtes.

    Ce sont ces premiers, et non pas vous, qui profitent de nos béances frontalières en vendant à l’encan pour leur propre profit provisoire tout ce qui peut avoir de la valeur dans notre pays en échange de pure monnaie (ce qui est économiquement suicidaire), générant une ruée des acheteurs provenant de partout dans le monde, P1030558.JPGentre-autre des chinois et des étasuniens.

    (Quand bien même quitteriez-vous votre pays pour un autre où vous gagneriez mieux votre vie ou ne serez pas au chômage, ne serait-il pas mieux que notre France, pays de notre enfance, recouvre sa douceur?)

    Là, vous pouvez percevoir la masse mensongère, propagandiste, qui est déversé par nos médiats puisque y est affirmé que l'union nous permettrait de contenir la puissance chinoise et américaine, ce qui à l'évidence est faux.

    Je vous laisse maintenant, après vous avoir donné mon avis des raisons qui font que notre pays est formellement en panne à tous les niveaux, en vous demandant que vous utilisiez vos outils conceptuels pour que vous déterminiez par vous-mêmes les causes première de cette panne multifactorielle et des solutions qui vous paraîtraient idoines pour le réparer.

    Bien que personnellement je pense que l'UPR soit la solution politique à ce problème vital en une solution légaliste: l'activation de l'article 50 du traité de Lisbonne pour que la France quitte l'union, je vous laisse donc à vos choix réflexifs.

    A mon sens, tout comme il peut en être d'une machine, n'hésitez pas à aller au-delà des apparences dans vos analyses, ce que, par expérience, vous savez fort bien faire.

    Songez toutefois que c'est d'appauvrir constamment les classes-moyennes de tousP1030315.JPG les niveaux, de les mettre au chômage, qui vous appauvrira, vous et vos enfants, à votre tour à un moment ou à un autre, mais aussi à ce que ceci ne peut que conduire inexorablement ce système économique mondialisée à cesser de fonctionner, sachant que désormais la France n'est plus en capacité de nourrir sa population...

    Parce que, à mon sens, c'est bien l'Union-Européenne qui entraine le monde entier dans sa perdition!

     

     

    THEURIC

  • Petite valse des idées.

    Nous sommes le 30 Novembre et le 11 je vous avais prévenu d'au mieux une quinzaine de jours de silence, je vous prie de bien vouloir me pardonner de ce retard d'une semaine.

    Ici je vais renouveler un mixe de textes courts sur des sujet différents.

    Ceux-ci traiteront d'une vidéo Ruffin/Macron, des extraterrestres que je dis EINT, des boucs émissaires modernes, de la sottise oligarchique et enfin du pourquoi de l'existence de nos poils si fins et si nombreux.

     

    Maître Ruffin serait-il un petit malin?

    Je vous propose, avant toute chose de regarder cette courte vidéo (3mn 48s) si, toutefois, cela ne fut pas fait, ceci pour comprendre où je veut en venir.

    Il y a deux questions qui émerge automatiquement après l'avoir vu: P1030785.JPG

    -Monsieur Ruffin fait-il ou non face à une cabale et, dès lors, si oui, qui pourrait en être l'instigateur?

    -Qu'il y ai ou non la volonté de lui nuire, quels pourraient être les effets de cette vidéo sur le système politique français?

    Parce que sachant que le complot, parfois plutôt tordu, fait parti entièrement des processus politiques, que je puisse en poser l'existence possible ici, sur un tel sujet, ne peut qu'être naturel, surtout comprenant ses effets grandement destructeurs sur la classe politique officielle.

    De fait, il ne s'agit pas que j'exprime un doute quand à la validité de ses contenus mais bien plutôt une prudence.

    En effet, ce film commence par de la pure audio, plus facile à trafiquer que de la vidéo, là juste se trouve le point de mon interrogation.

    Tout du moins, me souvenant de l'étrange échange qu'eurent Messieurs Mélenchon et Macron l'année dernière, où ce premier fît preuve d'une certaine révérence, voire d'une révérence certaine à l'égard du second, ne peut que me laisser à penser qu'ils  sont loin d'être de ces ennemis de classe qu'ils se déclarent être, au point que, comme il aurait pu en être par le passé entre gens de gauche et de droite, ils auraient pu ne pas P1020639.JPGvouloir se voir ou sinon de s'agonir d'injure.

    A ce premier appui montrant la forte possibilité que la vidéo qui fait l'objet de ce texte n'est pas un trucage, s'en rajoute un second, plus parlant encore, celui où, vers la fin, nous voyons une dame qui, ayant parfaitement compris ce que l'on attendait d'elle, répéta de nombreuses fois le nom de Ruffin sans jamais parler de son parti politique, la France-Insoumise.

    Montrant dès lors que ce futur député n'a qu'un lien très lâche envers son organisation qui, s'il était empreint d'une vrai idéologie sociale-démocrate ou  communiste, comme il le laisse entendre, se devrait, au sein de son groupe, d'avoir au centre de ses intérêts d'abord ceux collectifs de son parti.

    Si cette affaire se révèle extrêmement grave aujourd'hui, bien plus que lors des dernières élections nationales il y a deux ans (étant entendu que je n'y réagis que maintenant avec retard, il est vrai), c'est parce que dorénavant et après le début du mouvement des gilettistes, ce n'est pas tant le REM (des microéléments) et la  FI qui se retrouvent décriés par cet événement mais bien l'ensemble de la classe politique.

    Car quand bien même le Rassemblement National se retrouva à avoir un pourcentage intéressant d'électeurs aux élections européennes, le dernier en ce cas, ses gesticulations contradictoires au sujet de l'UE€ le mena, en réalité, à unePICT0114.JPG stagnation, voire à une baisse de leur nombre, ce qui ne pourra que se poursuivre.

     Le seul parti politique officiel, avec FI, à avoir encore un peu d'écoute populaire.

    En réalité la population se trouve dans la situation angoissante de ne plus avoir aucune confiance en leurs élus nationaux, mais aussi d'être devant une importante anxiété de quitter l'union mais aussi de remplacer cette classe dirigeante périclitante, tout en se voyant s'appauvrir, en percevant la ruine du pays et de sa désorganisation.

    Tout en désirant que la nation n'ai plus affaire à ces magouilleurs et à  cette union délirante, menant à une double contrainte hautement douloureuse, l'une des causes majeurs des manifestations populaires qui ont plus d'un an déjà.

    C'est pourquoi aussi l'UPR ne se développe, en terme d'adhésion, que très lentement quand, à la vue de la situation, cela se devrait d'être l'inverse.

    Les français se retrouvant là au-devant d'une contradiction difficilement surmontable les paralysant.

    Enfin, s'il s'agit bien d'une cabale tendue à l'encontre du sieur Ruffin, ce à quoi je ne crois guère, à qui cela en profiterait-il?

    P1030475.JPGPeu de temps avant les élections municipales le REM, LR, le PS et le RN, voire le PCF, soit quasiment tout le monde seraient ceux qui en auraient le plus d'intérêts au regard de leurs résultats électoraux en 2019, mais il serait aussi possible que cela provienne du sein même de la FI, Monsieur Mélenchon jugeant, en ce cas, que Monsieur Ruffin  lui ferait trop d'ombre.

    De toute façon qu'il s'agisse d'une malfaisance à l'endroit du peuple en cette  alliance entre Macron et Ruffin ou d'un complot dirigé contre le second, cela met en lumière la véritable déchéance de l'ensemble des partis politiques officiels du pays.

    Et, amis lecteurs, peut-être serait-il bon que nous songions, dès l'abord, à ce que nous les remplacions rapidement, ne trouvez-vous pas?

     

    Retour sur nos visiteurs du soir, les EINT.

    Je sais qu'aborder le sujet des extra-terrestres laisse à penser la douce rêverie ou la démence légère.

    Or soit ceux qui racontent d'avoir observé des événement ou véhicules bien étranges et hors de nos capacités techniques, ont perçu quelque chose montrant qu'il est possible de dépasser la vitesse de la lumière, ceci au moment où l'astrophysique bute sur des observations incompréhensibles.IMGP0098.JPG

    Soit ce ne fut que le fait de divagations, d’hallucinations collectives nous laissant, pour ce qu'il en est des voyages spatiaux au long-cours, dans la plus totale des expectatives.

    Je vais, toutefois, considérer qu'en effet nous sommes bien visités par des êtres venus de l'espace interstellaire comme j'ai pu déjà le conjecturer ici et .

    Si je m'appuie sur la résultante des travaux de Jean-Pierre Petit effectués au sujet de sa théorie dite de "l'univers Janus", de sa résultante et non pas de ces recherches mathématiques qui me dépassent, nous pouvons parfaitement y apporter plusieurs conclusions:

    -L'Être Humain n'est pas très loin, ni techniquement, ni scientifiquement, de ces Êtres Intelligents Non Terrestres, des EINT, sinon Monsieur Petit n'aurait jamais put  mettre en place ses formulations quand à la structure biface de l'univers;

    -Il serait temps que soient imaginées et misent en place les expériences nécessaires démontrant la validité de ce qui reste une construction mathématique qui, il est vrai, offre, si j'ai bien compris, une explication infiniment plus rigoureuse des observations empirique effectuées grâce aux télescopes et autres satellites d'observation;

    P1030750.JPG-D'après ses explications, il serait  donc possible de se déplacer dans l'espace à très grande vitesse dans cet univers inverse par un effet répulsif, en ce cas, des grandes masses, étoiles et planètes, nous pourrions donc conjecturer qu'au vu de leur déplacement relatifs au sein de notre galaxie, la Voie-Lactée, divers routes spatiales s'ouvrent et se ferment suivant l'emplacement de chacun des astres se trouvant relativement aux horizons des autres;

    -Dès lors, si, comme je le pense, les EINT existent bien, il est possible de considérer que notre système solaire se trouve être à un carrefour momentané, d'où leur visite actuelle;

    -En ce cas, nous pourrions tout autant  envisager que ce que ces êtres attendraient de nous puisse être à ce que nous signions un traité les autorisant à traverser ce qu'il faut bien considérer comme étant notre espace propre, notre système solaire, ce qui expliquerait dès lors pourquoi Monsieur Petit fut ainsi guidé puis aidé dans ses-dites recherches;

    -Si cela se révèlerait, dans le futur, exacte, alors nous devrions considérer le fait qu'existerait une manière de confédération ou d'ONU, ou tout simplement d'accord entre divers de ces peuples comme il peut en être pour nous des traités internationaux des propriétés maritimes de chaque pays.P1030081.JPG

     

    De l'instabilité sociale en France et en offrande au peuple un bouc émissaire idéal: l'Islam:

    Tout état, de tous temps, quand il se retrouvait  à être en proie à des difficultés insurmontables et, en réaction, à être rejeter par la population, recherchait le bouc émissaire idéal lui permettant de détourner le regard populaire de ses propres faiblesses.

    Ceci d'autant plus en France où, l'histoire nous le montre depuis longtemps, ce sont les élites du temps qui, en ce cas, sont désignés par la vindicte populaire.

    Et celles d'aujourd'hui, notre oligarchie nationale, font montre, sous des atours idéologiques néolibéraux justificateurs, d'une incroyable vile et morgue indécence doublé d'une très sotte avarice sans limite aucune, cause première de la faillite du pays, avec, intimement liée, notre appartenance à l'Union-Européenne et à l'euro sous commandement germano-étasunienne.

    Bien qu'ils fassent tout pour nous convaincre du contraire, ces êtres sont particulièrement stupides mais savent s'entourer de personnes qui, contre appâts de gains sûrement substantiels, savent user et abuser des techniques manipulatoires diverses pour que l'oligarchie conserve sa domination sur les français, dont celle destinée à nous désigner l'un de ces boucs-émissaires nécessaires : les musulmans.

    P1030813.JPGIl faut déjà relever que ceux-ci ne sont pas désignés comme blancs mais arabes, sachant que les arabes sont des blancs, que certains sont chrétiens, et que la grande majorité des musulmans ne sont pas le moins du monde arabe.

    Les Eric Zemmour n'étant que les  idiots utiles des oligarques qui, quand le plan musulmans n'aura plus cours, seront jetés comme des malpropres de toutes les chaînes télés, thème que j'avais abordé il y a peu.

    Là où cette histoire devient intéressante  c'est de constater que les journalistes télévisuels tendent à montrer, à la insu de leur plein gré pour la plupart, l'Islam extrémiste comme étant la force luttant contre le système néolibéral sous égide de l'empire US, en remplacement du communisme, en lui désignant à lui-même un ennemi, Israël et les juifs.

    Or Israël est allié à l'Arabie-Séoudite wahhabite, qui est à l'origine même de Daesh et de toutes les autres obédiences islamistes, et nous-même le sont puisque, par l'OTAN et dès lors par les États-Unis-d'Amérique, nous sommes liés à tous les pays prônant ce type d'islam radical, celui séoudite, donc, mais aussi turque et qatari.

    Ce qui veut dire que tous ceux de ces esprits fragiles pensant, plus ou moins inconsciemment, lutter contre le système, ne font que travailler ainsi pour lui.

    C'est pourquoi je ne cesse de me demander à qui profitèrent les crimes commis en France au nom d’Allah...

    C'est pourquoi aussi je pense qu'il est probable que l'Islam sunnite, en raison même des turpitudes de ces pays paraît-il d'une religion draconienne qu'ils trahissent,P1000853.JPG pourrait subir le même sort que de ce qu'il en fut du communisme: l'oubli.

     

    De la stupidité oligarchique:

    Pour qui cette vidéo produite au sein de l'UPR est connue, où François Asselineau y expose une réflexion sur la viabilité future du néolibéralisme, dont les béances frontalières sont l'une des causes majeures de nos problèmes économique et sociaux de notre époque, comprendra facilement mon propos.

    Mais en quoi pourrais-je affirmer avec, il est vrai, tant d'obstination depuis des années, que ceux qui, réellement, nous gouvernent avec l'assentiment empressé de l'administration bruxelloise, l'Allemagne merkellienne et l'empire US de l'état profond, qui eux aussi sont aussi crétins qu'arrogants;

    En  quoi, dis-je, puis-je affirmer avec une telle obstination la parfaite et plus complète stupidité de l'oligarchie française?

    Parce que, quand bien même ramassent-ils une masse de monnaie sans équivalence toutes époques confondues.

    Quand bien même   sont-ils parvenus à faire élire à la présidence national un être de P1000856.JPGleur niveau mental, Monsieur Macron.

    Quand  bien même peuvent-ils, grâce à notre appartenance à UE et à la destruction quasiment total de tous les partis politiques officiels et de presque tous les syndicats, défaire un à un tous nos acquis sociaux bâtis depuis tant de décennies.

    Quand  bien même sont-ils propriétaires de presque tous les journaux, magasines et autres semestriels, chaînes télés et radios de France et de  Navarre, faisant ainsi la pluie et le beau temps d'une information devenue plus que congrue.

    Quand bien même peuvent-ils vendre à n'importe qui, même  au pire des truands, la moindre richesse de notre pays contre je ne sais quelle quantité de juteuses prébendes.

    Quand bien même soutirent-ils des quantités faramineuses d'argent de notre état par le biais des intérêts de dettes qu'il leur doit, dettes qui ne se devraient même pas d'exister si nos usines, fabriques, mines et terres cultivées existaient encore sur notre sol.

    Quand  bien même, à leur propre image, ruinent-ils économiquement, moralement, intellectuellement, industriellement, philosophiquement, structurellement, culturellement, institutionnellement, politiquement.., ruinent-ils tout, tout simplement, de notre pays, ruinent-ils leur pays.

    Ils sont tous de parfait, d'absolus, de totalement crétins ne  comprenant pas, neP1020246.JPG pouvant pas comprendre que leurs agissements les détruits doucement, à petit feu, un petit peu plus chaque jour.

    Ils ne sont pas intelligents, ce sont tous de petits malins, tout petit, petits, petits, petits.

    Des enfants capricieux faisant joujou avec les gens, avec l'argent, avec la richesse de la France sans, comme tout enfant, pouvoir se projeter dans le futur pour comprendre la porté de leurs actes.

    Tout juste bons à faire élire quelqu'un de leur niveau, si bas, si  médiocre, en lui faisant une publicité digne d'une campagne stalinienne ou tous les journaux, radios, télés, papiers, mettaient en trois colonnes à la une sa frimousse de godelureau, celle qui avait fait vaciller ces vieilles dames qu'il aime autant que ces jeunes hommes fleurant bon la truanderie, si musculeux à la peau bien sombre, dont des photos subsistent.

    Parce que personne ne peut ruiner impunément les classes-moyennes de son pays sans l'être à son tour un jour ou l'autre.

    Parce qu'une fortune reposant sur une monnaie sans valeur, comme l'est l'euro-franc, ne peut avoir elle-même qu'une valeur tout autant illusoire.

    Parce que faire seulement d'entreprise que des seules affaires spéculatives et que ce soit un fait oligarchiquement collectif ne peut que mener à une déroute monétaire de tous.

    P1030798.JPGParce que faire béance des frontières et de croire que cela permettra à une infime minorité de vendre à n'importe qui le moindre patrimoine de sa nation, la mettant en faillite part là même, détruira inéluctablement sa propre monnaie et, dès lors, sa fortune.

    Parce que de penser qu'il suffit de s'accaparer les services publics du pays payés auparavant par les impôts du peuple en en augmentant le prix, pour devenir encore plus riche qu'avant, sans comprendre que cela appauvrit le pays et donc l'appauvrit lui-même, ne peut que mener inexorablement à la faillite de tous.

    Parce que de fragiliser toujours plus les structures de santé augmentant les risques qu'une  pandémie se développe chez les plus pauvres ne peut, si elle advenait, qu'à ce que les plus riches, aussi, n'en meurt.

    Parce que de tout  ça et de beaucoup plus de choses encore, ces gens qui mangent, chient, jouissent, rotent, pètent, boivent et dorment comme tout le monde, bien que dotés d'une fortune considérable, ne pouvant pas, structurellement, comprendre ces quelques considérations de base de ce qui fait société, ne sont que des crétins.

    Pouvoir, en effet, ne veut pas dire intelligence.

    Oui, nous sommes dominés par des imbéciles, heureux peut-être, mais quoi qu'il en soit imbéciles, et cela est vrai aussi pour tous les oligarques européens, au-delàP1030165.JPG même de leur fortune accumulée, le fait même qu'ils détruisent tous le tissu de l'économie réelle de l'union, eux qui sont les yeux, les oreilles et la vrai volonté de l'UE, sont de cette  large stupidité qui, de tous temps, fut le cimetière des pouvoirs et des empires.

     

    Des poils d'Homo Sapins Sapiens:

    Pour qui a pu lire mon billet sur nos origines y a vu, à mon sens, du pourquoi l'ancêtre de nos ancêtres s'était développé tel que nous le sommes, nous tenant sur nos deux jambes, sachant retenir notre respiration et échangeant en un langage articulé, sans poil long: il vivait, semi-aquatique, dans une mangrove.

    Il est surprenant que nous en ayons toujours partout sur le corps, mieux même, pour une même surface de peau nous en avons plus que le moindre des bonobos, notre cousin germain génétique.

    La question étant de comprendre pourquoi nous en avons conservés une telle quantité sans que cela nous soit d'une utilité quelconque, il est même possible d'imaginer que cette différence en nombre par rapport à nos cousins simiesques ait la même origine semi-aquatique que celle de notre langage et de toutes ces sortes de P1000605.JPGdifférences que nous avons avec eux, ce que je vais tenter d'exposer dans ce qui suit.

    ( je me dois de rajouter une chose avant d'aller plus avant: la loi de Dollo stipule, en effet, qu'une espèce ne peut pas revenir sur une évolution due à une spécialisation, cela concernant les organes, la peau en étant un.

    Quand  bien même avais-je montré auparavant qu'il est  impossible que notre paléo-homo puisse être un singe arboricole descendu sur la terre ferme parce que cela aurait fait disparaitre notre gros orteil, en revanche il est possible de concevoir que, soumis à de grands froids sur de très longues périodes, nos poils, toujours existants, puissent se rallonger, ce qui est concevable pour Homo Sapiens néanderthalensis qui avait traversé deux glaciations et que l'on pourrait se représenter hirsute.)

    Pour qui a nagé dans une piscine bondée a dû sûrement ressentir, en croisant un autre nageur ou un enfant entrain de jouer, le mouvement de l'eau sur sa peau.

    Ceci provoquant, de plus, un certain plaisir.

    Si, donc, comme je le conçois, nos lointains ancêtres étaient semi-aquatiques dans de hauts- fonds bordés de mangrove d'une mer quasiment fermée, il est fort probables que ces eaux devaient être plutôt opaque, chargées de sédiments, d'autant plus si des fleuves y apportaient une grande quantité d'alluvion à une époque qui neP1030774.JPG peut qu'être que lointaine.

    En effet, oublions qu'aujourd'hui la région des Afars est un désert.

    Donc, des poils partout sur le corps, plus redressés, très nombreux et moins souples que les nôtres, devaient permettre à ceux qui lancèrent la lignée Homo de mieux ressentir ce qu'il se passait quand ils étaient dans l'eau, en un sens du touché corporel plus précis.

    Ceci puisqu'ils ne pouvaient pas voir grand chose au-delà d'une courte distance dès qu'ils avaient la tête sous l'eau, voire même quand ils avaient pied.

    Que ce soit le prédateur comme de la proie potentielle, sentir ce qu'il se passait autour d'eux leur était en tous points nécessaires.

    Ce ne fut qu'ensuite, quand, progressivement, Homo sortit de son berceau pour se propager, à pied et peut-être aussi en bateau, partout dans le monde, mais d'abord en Afrique où il faisait chaud, que ces poils reçurent moins de kératine provenant du corps et devinrent insignifiants, par économie puisque notre cerveau est un ogre d'énergie.

    Les mâles gardant leur barbes qui devait être, en ses débuts, une marque de position sociale, comme il en est du dos devenant argenté pour le mâle dominant chez les gorilles.

    Ce qui explique d'autant mieux les raisons qu'ils ont eu d'avoir un langage se P1030653.JPGpassant grandement de la gestuelle et d'échanger progressivement, d'une manière de plus en plus articulée, par une parole en gestation.

     

    Je vous laisse, sur ce, à vos réflexions et à votre imagination, quand à moi, j'ai faim, il est 22 heure et il est temps que je me nourrisse.

    Demain je corrigerai ce billet puis y rajouterai mes petites photographies avant de le publier.

     

    Petit rajout rapide au sujet de Marine Le Pen:

    Je viens de voir cette vidéo de boursorama, animé par David Jacquot interrogeant Jacques Sapir au sujet de la sortie de l'euro par un retour au franc.

    L'animateur de cette émission, en plus d'être très désagréable en ne cessant d'interrompre Mr. Sapir, n'a par arrêté de parler de son héroïne tel que, sûrement, cela lui a été demandé par ses patrons.

    Je peux en soulever plusieurs observations:

    1) Monsieur Sapir est toujours autant didactique que d'habitude et, vous le remarquerez, rassurant d'une sortie de l'euro qui ne peut se faire qu'au travers d'une sortie de l'UE, sujet de ses réflexions, tout ceux qui vous affirmeraient le contraire seraient soit des menteurs, soit des ignorants, soit des naïfs;

    2) Madame Le Pen ne parle pas d'une sortie de l'UE, alors posez-vous la question, voulez-vous d'une menteuse, d'une ignorante ou d'une naïve à la tête de l'état?

    3) Parce que si Monsieur Jacquot n'a pas cessé de répéter  le nom de cette dame, dont la photo s'affichait en grand et en double derrière lui c'est qu'elle a été choisie comme successeur de Mr. Macron par les mêmes qui lui avait, auparavant, préféré ce dernier;

    4) Vous remarquerez, enfin, que vers la fin de cette émission Mr. Sapir, exaspéré, commençait sérieusement à s'agacer.

    Si vous votez pour elle aux prochaines élections nationales, ne venez surtout pas pleurer si, comme il est à  prévoir, elle poursuivra inéluctablement le programme que le gouvernement actuel suit par le fait des GOPE de l'Union-Européenne!

    A bon entendeur..., je vous salue et vous souhaite les meilleurs choses qu'il soit.

    Rajout achevé et publié à 17h 15mn..P1030431.JPG

     

     

    THEURIC

  • Débat médias et citoyens.

    Voilà le début d'un diagnostique médiatique: en aura-t-il fallu du temps qu'à force de sombrer dans la mièvrerie, de saper le réel de ce qui fait débat contradictoire, de nous taire les informations importantes ou de nous les tronquer, quand ce n'est pas de vous entendre nous en dire de totales faussetés, de nous conter des calembredaines jusqu'à plus soif et de répéter en boucle les mêmes discours, puis d'en avoir progressivement écœuré la population, que de s'apercevoir enfin que nous nous détournions de vous depuis si longtemps?

    Cela fait 20 à 30 longues années que les journaux papiers ne sont quasiment plus lu, ne vous étonnez donc pas qu'il puisse se passer aujourd'hui la même chose pour tous les autres.

    Vous parlez tous, chers gazetiers, de fausses nouvelles, à la bonne heure, mais de vous ouïr il est de fait que vous considérez que c'est vous qui détenez la vérité et que tout ce qui viendrait la contredire serait, ipso facto, considéré comme faux.

    C'est pourquoi, à la télévision, tout ce qui se serait donné de nom discutions ouP1030233.JPG dispute ne tourne qu'autour d'un cercle restreint entre gens de bonnes compagnies, où n'y est examiné, parfois à la loupe, de très légères variations à l'intérieur de l'étroite doxa du temps, la vôtre, sans que vous ne puissiez accepter de quiconque sa moindre remise en question.

    Je ne participerais donc pas au-dit débat, quand bien même je considère que Monsieur Asselineau ait raison d'avoir conseiller à tous de le faire.

    Tout simplement parce que, pris dans la tourmente de l'idéologie en place, soit vous ne vous fierez qu'à celle-ci en écartant toute autre perception de l'actualité puisque les considérant comme mensongers, soit vous ne ferez, pour les mêmes raisons, que de suivre la sentence, la pensée du plus grand nombre en y tournant cette nouvelle vérité, si tant est qu'elle le soit, en rabâchage, en une boucle de rétroaction, sans prendre en compte les conceptions de la minorité qui pourrait se révéler valide.

    De fait, que vous en soyez contraint de proposer cela à la population montre et démontre que vous ne comprenez absolument pas ce qu'il se passe, ceci plus encore de ce qu'il peut en être de vos supérieurs.

    En seraient-ils les instigateurs?

    Or c'est là que devrait se passer vos  premiers questionnements, de vous demander collectivement ce qu'il peut bien se passer pour qu'un rejet de cette sorte puisse P1030673.JPGadvenir.

    Et il est bien possible que, comme j'avais pu l'extrapoler dans le billet que je vous était adressé auparavant,  que nombre d'entre-vous doivent faire face à des reproches de vos proches, famille et amis.

    Si  je comprends bien, vous et votre direction êtes placé entre l'enclume de vos patrons oligarchiques et le marteau qu'est le peuple.

    Comment pourriez-vous, comme le fait Taddéï sur RT France (Russia Today, nom fleurant bon, la encore, l'américanisation bien pensante même de Russie, de cette neuvlang, est-il temps de s'en réchapper?) après qu'il ne soit définitivement chassé du PAF, organiser un débat véritable, calme et sensé, avec des professionnels en désaccord (et non pas des experts) sur le pour ou le contre de ce fameux réchauffement climatique, sur la théorie du genre, sur la réalité des GOPE et de l'UE, le traité d'Aix-La-Chapelle et de tout autre sujet au centre de nos intérêts vitaux, sans que des hystériques y soient invités?

    Quelles sont les effets macroéconomique de l'appauvrissement continuelle de toutes les classes-moyennes, dont vous êtes, et des plus pauvres, de ce que je nomme la désindustrialisation et d'autres appellent une récession?

    Je crains fort qu'entre vos chefaillons richissimes, notre gouvernement sous leurs ordres et ce dogmatisme obtus collectif, vous ne puissiez en P1030603.JPGproposer ni en constituer un sans que vous ne vous fassiez taper sur les doigts et en soyez empêchés, soit par vos chefs, soit par vos confrères.

    "Mais  nous en avons, des contradicteurs, voyez quelqu'un comme Zemmour", me rétorqueriez-vous.

    Je vous y répondrais qu'en vrai il fait parti du système médiatique, réécoutez donc comment il fut mouché en 2017 en toute élégance par Monsieur Asselineau, en ne cessant de réitérer en toute fin, en mantra, n'ayant  plus que cela à dire, quasiment désespéré: "Mais les musulmans, mais les musulmans..." en ne sachant plus quoi affirmer d'autre.

    Ma foi, des rebelles et des dissidents comme lui ne doit pas faire mal à grand monde, sauf à jeter les français les uns contre les autres, s'il y a des morts il aura du sang sur les mains sans même le comprendre.

    Thème que j'ai déjà traité part ailleurs précédemment, d'ailleurs ceux qui manifestèrent contre l'Islamophobie sont du même parti, sinon nous n'en auriez pas parlé, comme vous taisez la continuité des manifs des gilettistes.

    Comme le disait Emmanuel Todd, qu'on leur foute la paix.

    (A ce propos, je vous ferais remarquer que votre façon de vous comporter envers l'Islam est la même que de celle dont vous faites preuve à l'endroit du abeille.jpgcatholicisme quand, de fait, vous ne faites qu'égratigner, et très rarement, les protestantismes US, pourtant ils sont aussi, voire bien pire que tous les autres religions, certains fleurant bon la secte.

    Je me dois aussi de souligner celui du racisme à l'endroit des asiatique où nous y retrouvons certains banlieusards, beaucoup d'origine arabe, laissant à croire que tous les chinois (et qu'importe s'ils sont vietnamiens, japonais ou cambodgien...) sont riches, le même était déversé à l'adresse des juifs il y a déjà de cela fort longtemps.

    Il y a aussi des noirs qui distribuent des prospectus de soirées musicales interdites aux blancs et aux non noirs en général.

    Les blancs, que les arabes sont, ne sont pas en reste, les fumeux écologistes, européens autant qu'européistes, par exemple, qui interdises aux africains subsaharien d'avoir de l'électricité pérenne et donc renouvelable, nucléaire, charbon ou pétrole, en ne leur offrant qu'une énergie liée aux moulins-à-vent et aux cellules photovoltaïque qui ne sont pas suffisamment efficace, il s'agit en effet d'une énergie transitoire, à la durée de vie courte et  fortement polluante de plus.

    Vous y lirez ici en plus d'une solution de centrale nucléaire que nous pourrions très bien aussi adopter, des effets que cela produit dans la majorité de ce continent et vous comprendrez qu'une large part de sa trop forte natalité et de l'immigration africaine en Europe vient de là, même si ce manque y génère une forte mortalité.

    Ceci pour vous montrer autant l'aspect archétypal de ces discours proférés quelP1030051.JPG que soit la population visée, de ce que vous être loin d'être les seuls à en être atteints, mais aussi et surtout que de vouloir réveiller de tels monstres est foncièrement criminel, qu'il s'appelle Zemmour ou Tartempion.

    Bon, je crois que j'ai douché tout le monde hormis les asiatiques, mais étant donné que c'est un trait partagé par tous les peuples, en cherchant bien il doit bien être possible de leur trouver de petites coquineries.

    En vrai je vais vous dire un secret : nous sommes tous français. )

    Parce que les anti et pro islam permet au quadruple pouvoir, oligarchique, germanique, européiste et étasunien, de cacher leur malfaisance en détournant le citoyen de l'origine véritable de ses difficultés: eux!

    Et vous tous en êtes les agents bien obéissant puisque contraints que vous êtes par votre idéologie mortifère: êtes-vous prêt de la remettre en  cause en en étudiant les soubassements?

    Et combien d'entre-vous seraient près à risquer le chômage en notre époque où notre gouvernement aux ordres ne fait que détruire notre socle social et notre démocratie?

    Pensez-vous vraiment que la France au sein de l'UE en  soit une, de démocratie?

    Autre sujet de débat d'ailleurs.

    Voyez-vous, chers journalistes et autres chroniqueurs reconnus, vous auriez pu, c'eut été nous faire montre du respect, P1030187.JPGsortir de vos bureaux et, plutôt que de suivre les policiers, les urgentistes et les pompiers, ce qui ne vous coûte rien et vous fait penser qu'ainsi vous ressemblez aux journalistes américains tels qu'ils nous sont présentés dans les feuilletons.

    Voyez-vous, dis-je, vous auriez pu traverser la France du nord au sud et de l'est à l'ouest, aller visiter les plus pauvres comme les plus riches, les artisans comme les chômeurs, montrer pourquoi nos usines et fabriques disparaissent de notre sol et les effets que cela produits dans l'économie française, européenne et mondiale, enfin quoi, vous auriez pu faire ce qui  se devrait d'être votre travail.

    Plutôt que de chercher, sur ordre ou non, à amuser la population: les chrysanthèmes et les marronniers n'ont qu'un temps.

    Vous pourriez, par exemple, ad minima, organiser, même sur des chaînes d’info, des cours de français, de l'emploi correcte de la négation et de comment se pose normalement le questionnement, même le subjonctif se devrait d'être source de programme.

    Ce que vous avez l'air pour  beaucoup, entre-autre, d'avoir oublié, cela ne vous ferait pas de mal que vous révisiez, vous aussi, un petit peu votre élocution souvent approximatif.

    Et cessez de dire :"...est-ce que..." à chaque question, sinon ne faites plus mention de petit français d'une manière ou d'une autre, cela donne à votre phrasé de l'approximatif et à vos idées de la restriction.

    C'est le langage le plus fournit et précis qui forge l'intelligence, allez voir ce qu'en disent les neurologues.

    P1030596.JPG

    Je crains fort que ce que vous aviez appris dans vos écoles de journalisme n'était pas du niveau que votre noble métier réclamerait.

    Mais comment nos dominants pourrait-ils donc faire autrement pour ne pas avoir affaire à nombre de discours médiatiques discordants qui leur seraient préjudiciables, sinon que de pervertir votre formation à un point tel que vous en deveniez sots et dociles?

    Écoutez donc ce que dit Tatiana Ventôse en ce qui concerne ce qu'à pu raconter d'ignoble et stupide une certaine Julie Graziani, de la profondeur de sa réflexion en en remontant jusqu'à ses origines.

    Observez comment Monsieur Taddéï, que vous connaissez tous, chassé de la télévision pour que vous ne cherchiez pas à l'imiter en devenant de vrais professionnels, laisse ses interlocuteurs parler en ne les interrompant que quand il y en  a nécessité.

    Contemplez la perspicacité de l'équipe du "fil d'actu" en abordant la question de la privatisation de la Française des Jeux.

    Vous savez très bien que vous seriez virés si, par hasard, vous vous mettiez à travailler de la sorte et la plupart d'entre-vous  connaissez les véritables chiffre du P1020478.JPGchômage.

    Alors, quand  bien même je puisse penser que ce ne soit pas une mauvaise chose, je ne peux, pour toutes ces raisons exposés succinctement, participer à ce débat qui n'est, à mon sens et vous le savez très bien, que de la communication.

    Il serait possible aussi que cela provienne du fait qu'en ce moment une bronca journalistique se fasse jour et que, dès lors, vos patrons mettent ce machin en place pour tenter de vous amadouer, tout en tentant de calmer, également, les autres citoyens.

    Les autres citoyens..., parce que, suivant l'intitulé de ce débat, vous ne sauriez être, vous, des citoyens, le personnel des médiats ne seraient-ils donc pas des citoyens, ne seriez-vous donc pas français, vous, journalistes, quelle est cette tartuferie?

    Ne trouvez-vous pas?

    Ce qui me le fait dire donc c'est son titre, comme si ceux qui travaillent dans les médias ne participaient pas à la vie citoyenne, ne faisaient pas parti du peuple mais sont essentiellement l'une des composantes oligarchiques.

    L'un de leurs organes quelconque en quelque sorte, une extension de leur âme.

    Que vous ne seriez pas des êtres libres doués de raison mais, plutôt, des vassaux, des valais à leur solde, des êtres à leur image, une simple image peut-être, puisque ceux-ci ne se considèrent pas comme français mais comme européens et/ou mondialistes, ce qui psychologiquement, par nature, est leur plus importante et grave erreur, thème aussi que j'ai pu étudier part ailleurs antérieurement.

    Mais ça, c'est une autre histoire.

    Encore une fois, je comprends les tourments qui vous animent.

    Et méfiez-vous, un jour on risque de vous mettre un uniforme sur le dos devant les caméras comme il se fait en Corée-du-Nord!

    Ah, j'allais oublier, un conseil, si vous intervenez sur le site : "Débat médias & citoyens", ne le faite pas de votre propre ordinateur ni sur celui de l'un de vosP1030199.JPG confrères, sait-on  jamais...

     

     

    THEURIC

    PS 1 : Je serai en vacance de dix à quinze jours.

    PS2 : Il est possible qu'en 2020 nous repartions pour un nouveau cycle de 4 ans, thème que j'avais abordé le 4 Novembre 2019, mon intuition me l'a susurré tantôt, mais en cela restons prudents.

  • Cher Eric Zemmour.

    Cher Monsieur Zemmour,

    Ma foi, je me pose la question de savoir ce que vous êtes.

    Êtes-vous un pauvre naïf se laissant entrainer par des passions pour vous antédiluviennes ou bien plutôt l'un de ces perfides hypocrites qui, par intérêt, narcissisme télévisuel et/ou amour immodéré pour l'Union-Européenne, détourne la population de ses intérêts vitaux?

    Pour ma part je vous considèrerais plutôt que comme étant ce candide crédule, ingénu et simplet ne pouvant percevoir la nature réelle d'une Union-Européenne destructrice des peuples et des pays, aveuglé que vous êtes par une religion, l'Islam, sûrement en raison de je ne sais quel trauma vécu ou d'un lègue, d'un héritage que vous auraient confié vos aïeux.

    Que je vous explique mon approche réflexive.P1030314.JPG

    Sans vos interventions au sujet de l'immigration, Emmanuel Macron, que vous ne cessez de vilipender, n'aurait jamais été élu puisque la population fut confortée, grâce à vous, de porter son bulletin de vote à l'endroit de Marine Le Pen, mettant les autres partis politique en large minorité.

    Ensuite la confrontation Macron/Le Pen ne pouvant que largement privilégier le premier.

    Ce serait, en effet, dénier la réalité que de ne pas comprendre que c'est par les complexes manipulations médiatiques, dont vous fûtes au centre, que les macroniaiseux gouvernent la France aujourd'hui, la conduisant à  son anéantissement, ce dont vous êtes mécaniquement responsable.

    Or, vous l'ignorez sûrement de bien entendre vos propos, la libre circulation des personnes au sein de l'UE, en raison même des traités qui mènent à ces béances frontalières, fait que la France ne peut pas  empêcher les gens d'y circuler comme bon leur semble, dont, entre-autre, les immigrés.

    Or, de la même chose que vous-même avez certifié de manière formelle, le Rassemblement National a, par la parole de nombre de ses cadres et par celui de sa dirigeante, affirmé régulièrement que ce parti politique ne voulait absolument et résolument pas que la France quitte cette union mortifère.

    P1030581.JPGIl me serait ainsi possible d'imaginer même que vous souhaiteriez inconsciemment que l'Islam devienne la religion d'état en France à force d'en faire ainsi la promotion.

    Cette pauvre histoire de foulard de la semaine dernière, de laquelle beaucoup du personnel politique et médiatique s'est rué au nom de la laïcité, trahissant par la-même son esprit puisque le seul but réel de la-dite laïcité c'est la non ingérence d'une quelconque religion dans la vie politique du pays, et seulement cela.

    Cette histoire de foulard, dis-je, de plus que nos proches aïeux ne sortaient jamais de chez-eux tête nue, faisant que les sbires de l'union font oublier l'origine de notre situation, n'est là que pour détourner l'attention du peuple de leurs vrais responsabilités, ce celles dues aux traités constitutifs de l'UE aussi que de tous ceux qui vivent grassement de par son existence.

    Faite juste pour que les électeurs votent au mieux pour le REM ou pour RN aux prochaines élection municipales.

    Ainsi en fûtes-vous, avec d'autres, de hurler à ce faux scandale, en pâmoison, ne vous en voilez pas la face puisque là se trouve votre péché mignon.

    Mais vous ferais-je remarquer qu'il  ne s'agit là que d'une ruse grossière, vieilleP1030602.JPG comme le monde, quand un pouvoir politique se trouve en porte-à-faux: montrer à la masse un bouc-émissaire pour qu'elle détourne les yeux des réels fautifs de ses difficultés.

    Le Tsar, lui-même, usait et abusait de cet artifice envers les juifs, ce qui s'appelait des Pogromes, je préfère vous le préciser parce que vous ne semblez pas avoir les capacités de comprendre cela, ou du-moins de l'avoir oublié.

    De fait et en raison même de vos actions, vous ne faites que conforter l'équipe macronienne dans son pouvoir et, même, si l'oligarchie veut remplacer notre actuel président de la République, par l'une des deux Madame Le Pen par exemple, qui, l'une ou l'autre, ou un encore inconnu, suivrait le même programme unioniste, vous leur en déroulez ainsi un beau tapis rouge pour ensuite blâmer le nouveau désigné vertement sans cesse.

    Sans en percevoir de vos responsabilités.

    Si, de plus, vous lisez mes lignes en en ayant remonté suffisamment loin la trame, vous remarquerez que j'ai, depuis longtemps, montré qu'il est impossible de réformer un système politique triplement verrouillé, institutionnellement, politiquement et idéologiquement, sauf à ce qu'il s'autodétruise.

    P1010838.JPGQu'il en soit de feue l'URSS, du délitement avancé et peut-être terminal des USA ou de celui en œuvre en Union-Européenne, les causes et leurs effets leur sont approchant.

    Pour les causes j'en ai eu une réflexion en Août de cette année à l'endroit de notre union, auparavant j'y avais fait cas des effets potentiels menant à sa disparition.

    En Septembre j'y avais exploré les mêmes mésaventures futures aux États-Unis-d'Amérique.

    Je vous en retransmet ce résumé, sa base constitutive:

    (L'union, puisqu'il s'agit de cela, se retrouve, à un moment donné de son existence, à devoir faire face à sa corruption sous toutes formes, à son affaiblissement et à sa faillite économique.

    L'origine en étant en sa sclérose progressive due à ce que la doctrine qui en avait accompagné l'édification a généré avec le temps des effets pervers la conduisant à cette condition gravement nuisible.

    A ce processus déjà néfaste, s'y rajouteront des mécanismes politiques l'accélérant grandement, annonciateurs de sa prochaine débâcle.

    Les raisons en sont qu'à ce moment là trois forces fortement antagonistes apparaissent:

    1)-la première critique et réformatrice;

    2)-la seconde conservatrice;P1030262.JPG

    3)-la troisième subversive et dissolvante.

    Ceci accompagné de cette grave perturbation du fonctionnement de ce système politique.

    Cette troisième est, au début, relativement discrète, probablement ne se reconnaissant pas comme telle et est même plutôt faible, se trouvant fortement décalée du centre du pouvoir.

    Les luttes internes des deux autres forces tendent à désorganiser le fonctionnement du-dit système, les affaiblissent l'une et l'autre et, surtout, en rendent visibles les incohérences structurelles aux populations et, dès lors, en en accroissant le rejet.

    Tout cela mène à une instabilité organisationnelle de ce système politique qui s'affaiblit structurellement.

    Ceci accompagné de la monté en puissance de la force subversive qui, en raison même de cette instabilité, toujours génératrice d'une forme ou d'une autre de violence, se radicalise puis prend le pouvoir, soit en achevant la destruction de ce système, soit après que celui-ci se soit autodétruit.)

    Or, bien que doté d'une immense naïveté,  vous êtes loin d'être sot.

    De lire tout ceci sûrement en dodelinerez-vous du chef, l'air entendu, comme vous le faites mainte fois lors de vos débats aux désaccords plats, puisque comme il en est P1030208.JPGde tous vos contradicteurs, votre angoisse existentielle se trouve, en plus de existence de l'Islam en tant que réprouvé pratique, en ce que  notre nation puisse sortir de l'Union-Européenne et que les USA décèdent.

    A son sujet et à celui de notre gouvernement, vous les tancez sans cesse, certes, mais sans jamais les remettre en cause, votre marotte, votre violon-d'Ingres vous aveugle Monsieur.

    Comme Mélenchon et d'autres, tout juste voulez-vous que la-dite union se réforme, ce qui est impossible, ce que vous reconnaîtriez sans doute, de plus.

    En fait, comme beaucoup, vous n'êtes que l'un des multiples idiots du système.

    La preuve en est qu'à chaque fois que vous déblatérez un poil de trop au sujet des musulmans vous êtes viré de la chaîne de télévision où vous devisiez à loisir pour être réembauché aussitôt par une autre.

    Peut-être aussi que vos émoluments sont-ils juteux?

    Qu'en sais-je!

    Quand à l'Islam, ma foi, elle saura s'intégrer à la société française dès lors que notre pays sera sorti de l'UE  et de l'OTAN, de manière multiple suivant la personnalité deP1030196.JPG chaque musulman.

    (Étant donné que le racisme se lit toujours dans des propos généralistes sur un peuple quelconque en racontant les poncifs rapides et falacieux du moment, toujours basés sur une sensibilité paranoïaque.)

    En fait les musulmans d'aujourd'hui sont devenus les juifs d'hier

    Quelle que soit la façon avec laquelle cette sortie se produira, la diminution rapide du chômage et le rétablissement de l'économie du pays, ainsi que l'entraide nécessaire de chacun pour chacun fera le reste: l'intendance suivra.

    A ce sujet il ne m'est pas surprenant que vous n'osiez pas vous frotter à une personnalité comme François Asselineau, une fois en 2017 vous a suffit, obligé que vous fûtes par la compagne électorale en cours, il en est de même d'Emmanuel Todd au demeurant, qui doivent être tous deux, à votre goût, trop intelligentes pour vous.

    Préférant telle ou telle personne de la classe politique traditionnelle infiniment plus à votre dimension et que vous pouvez, à loisir, dominer de votre balancement de tête, puis de lui amener une contradiction facile.

    Ainsi vous voudriez nous faire croire être ce que vous n'êtes pas, c'est à dire quelqu'un d'hostile à l'union, à l'euro, à l'OTAN, aux États-Unis-d'Amérique et à Macron, ainsi qu'aux gouvernements précédents, critiquant vertement les actions étasuniennes mais, en aidant ainsi constamment à la construction européenne, stabilisant de ce fait même la domination des européens par les USA .

    P1030255.JPGCertes vous relevez que l'Arabie-Séoudite et le Qatar perfusent leurs idéologies islamistes sur notre sol, mais sans jamais faire mention des fragilités véritables de ces deux pays et, dès lors, de celles de l'Islam sunnite, dont l'origine se trouve au-dedans des égarements de toutes sortes de ces  deux états  en raison même de ces-dites fragilités intrinsèques dont vous trouverez la cause autant dans leur surpopulation, l'assèchement de leurs nappes phréatiques que de celui de leurs puits de pétrole.

    Mais également dans cette alliance de la carpe et du lapin entre ces deux pays et les USA et Israël, cette dernière qui se devrait, quand à elle, de se rapprocher au plus vite de l'Iran, la réelle et première puissance dans la région, en une alliance autant naturelle que logique entre deux égaux.

    Alliance dont les USA ne veulent absolument pas puisque cela leur ferait perdre définitivement toute velléité de puissance en mer Méditerranée, mais aussi en Eurasie, et un France-quitte en accentuerait d'autant une perte de domination d'un l'empire US en déclin avancé.

    Vous désapprouvez ses décisions et ses actes, je ne pourrais le nier, mais jusqu'à quel point n'en craindriez-vous pas, comme tant d'autres, la disparition?

    Et je peux également vous parler de la Turquie, dont les russes tentent de toutesP1030332.JPG forces d'en sauver le gouvernement au risque sinon que ce pays se désagrège politiquement, aussi que d'un Erdogan qui essaie de se débarrasser de ses propres islamistes qu'il avait si bien couvé en son sein.

    Lesquels de ces pays auxquels nous sommes alliés, pourrions-nous nous demander, proviennent les attentats qui ont ensanglanté la France?

    A qui profitèrent-ils réellement?

    Pourriez-vous poser de telles questions à la télé?

    C'est pour cet ensemble que vous leur êtes tant utile, à la ploutocratie du temps et à l'UE€/OTAN/USA, à notre gouvernement, ainsi qu'au suivant possible si, encore une fois, un être à la botte de l'oligarchie financière française, européenne et étasunienne en venait à être élu à la magistrature suprême et dont vous, vous serez l'un des acteurs propagandistes primordiaux.

    Élu  que, comme celui présentement, vous critiqueriez ensuite vertement sans en vouloir voir, tout en le percevant, ni les origines, ni de ceux qui en tirent les ficelles, ni même vraiment à qui cela profite, par enfermement doctrinal obtus.

    Vous mettant en cela en une situation de double contrainte puisque n'en voulant pas en déduire la résolution qui se devrait d'être la nôtre, soit de quitter ce fatras P1030512.JPGdébilitant et ruineux.

    Protégeant de ce fait même l'Union-Européenne de ce rideau de fumée, que visiblement vous détestez.

    Du-moins faites vous preuve, en cela, d'une honnêteté, il est vrai contradictoire, que bien des classes-moyennes hautes à supérieurs dénient de par leur racialisme doudouiste à l'hypocrisie criarde, et ne déifiez-vous pas l'union comme eux.

    (Je me dois de préciser, il est malheureux qu'il me faille le faire, que celui qui affirme qu'un noir, un arabe, un asiatique ou n'importe qui d'autre ne peut pas être, par nature et collectivement, raciste, est en soi du racisme par une projection inversée de sa propre culpabilité de l'être inconsciemment, mais aussi en raison de infantilisation et animalisation de la personne ainsi désigné.

    Je dirais de même si un noir, un arabe, un asiatique... affirmait que le blanc ne peut pas être raciste.

    Il s'agit là de la fable du mythe du bon sauvage divulgué par Jean-Jacques Rousseau.)

    Ce n'est pas vraiment par faiblesse intellectuelle mais bien plutôt à cause de votre impossibilité de vous confronter à de vos monstres intérieurs, de vos névroses (qui n'en a pas, il est vrai),  vous rendant impossible de concevoir le monde musulman  avec quelque subtilité que ce soit, y ôtant toute souplesse puisque votre esprit est part trop stratifié.

    Observez par exemple la monté du christianisme protestant en Algérie par le prosélytisme forcené des missionnaires US, les algériens ne seraient-ils pas en droit de dire la même chose sur notre compte, nous si tant et tellement contraint et obéissant de cet empire exsangue et en voie de délitement avancé?

    Empire étasunien qui, de reste, est entrain, de lui-même, de détruire de ce qui fait une bonne part du protestantisme.

    C'est tout cela qui vous rend ainsi d'une naïveté extrême.P1030199.JPG

    Sauf à ce que vous en soyez conscient et agissiez en cela non pas par conviction mais pour de seuls appâts du gain, en ne faisant que de nous jouer sempiternellement la comédie, ce que de quoi je n'oserais croire, vous qui paraissez être le dernier intervenant à peu près sincère dans le PAF...

    ( Connaissez-vous l'histoire de, Paf!, le chien?)

     

     

    THEURIC

    PS: Parlez-vous des GOPE et de ce que cela veut dire de destruction de la France?

  • De la régénération.

    Assurément aucune société ne peut être fleurissante et heureuse si la partie de loin la plus grande de ses membres est pauvre et misérable.

    Adam Smith.

     

    Nous nous retrouvons aujourd'hui en une situation étrange.

    Si en 2008 le système économiste monétariste avait, dès cette époque, cessé de fonctionner, la majorité de la population mondiale n'aurait absolument pas compris ce qu'il se serait passé.

    En retour, nous aurions eu une bien plus grande facilité, et pas seulement en Europe et en Occident, pour repartir rapidement  sur des bases infiniment plus  saines.

    Depuis lors, tous les quatre ans environ, nous nous retrouvons à devoir faire face àP1020814.JPG une accentuation des tensions économiques globales provenant de l'appauvrissement continuelle de toutes les classes-moyennes, mais aussi des plus pauvres.

    L'origine s'en trouvant que, pour pouvoir sauver le-dit système, les gouvernements présents à chaque période se retrouvent contraints de devoir tous les ponctionner de leurs richesses, souvent déjà réduites, à chaque crise cyclique de 4 ans.

    Ce qui mène à ce que cet appauvrissement génère des dégâts progressifs sur le tissu industriel international, conduisant inéluctablement à une nouvelle crise, discrète, dissimulée, omise, qui suit ces quatre années passées à ces délitements, puis ce cycle reprend, paupérisant chaque fois d'autant plus les populations.

    Après celles de 2012 puis de 2016, nous parvenons maintenant à 2020 où s'y discute, du-moins en France de ce que j'en sais, d'une possible, voire d'une probable faillite mondialisée.

    Là se situe de cette étrangeté, bien compréhensible, de notre situation présente: autant ces dégâts occasionnés en bientôt douze ans n'ont fait que grandement s'accentuer, autant la part de la population qui en saisit le fait augmente, c'est normal, elle s'appauvrit plus à chaque fois.

    En outre, ce que nous explique Monsieur Sannat ici c'est que les bourses peuvent fonctionner sans trop de problèmes encore longtemps, tout en ce que ces P1020939.JPGinstabilités sociale et industrielles continuent de s'enfler à la même cadence que les bulles spéculatives.

    Pour comprendre ce que je veux expliquer il me faut rajouter, en plus de l'économie monétariste des oligarques de toutes nationalités, et de celle réelle, industries, fabriques, mines et agricultures, une troisième partie participe de cet ensemble, celle de la politique et donc des peuples.

    Ce qui, en quelque sorte, est la réalité pleine et entière de l'économie réelle puisque, en toute fin, toute économie fonctionnelle ne peut avoir d'existence que pour et par le peuple.

    C'est cela, bien que ce ne soit pas formulé, que la population française commence à comprendre.

    Il y a donc trois composantes en présence, l'économie monétariste oligarchique d'un coté, les nations continuellement appauvries et dès lors les pays de l'autre, tous deux aux intérêts divergents et, au milieu, l'économie réelle qui se délite.

    Sachant que, dans l'ensemble, la plupart des gouvernements sont, de manière plus ou moins formelle, assujettis aux oligarchies.

    Même la Chine semble, en raison de ses décisions, dans une situation analogue, quand bien même de ses riches quitte ce pays, Xi Jinping parait être, par idéologie ou par pression, empreint des mêmes contraintes qu'ici.

    Il y a désindustrialisation, le signe le plus juste en cela c'est de remarquer que l'IranP1030007.JPG et le Vénézuéla, au moins, sont en interdiction de commercer avec le reste du monde par ordre des États-Unis-d'Amérique et, donc, que 40 à 60% du pétrole mondiale se retrouve de fait en situation de blocage d'exportation, le prix du pétrole, et dès lors de celui de l'essence et du gasoil qui devraient tous exploser, ne se retrouvent pas à avoir un coût si exorbitant que cela, voire, même, il stagne.

    La raison de cette interdiction en étant pour les USA de pouvoir vendre son pétrole de schiste à un prix raisonnable.

    Il eut été une autre époque où une telle restriction des carburants aurait fait flamber leurs prix en une inflation très importante.

    Comme nous l'avons vu au début de ce billet, la spéculation monétariste, les bourses, voire même le système monétaire international, peuvent perdurer pendant encore longtemps, pour ce dernier la raison en étant que ce sont toutes les monnaies qui se dévaluent en même temps, ce que vous percevrez comme moi dans cet audio vers les 15mn., du même intervenant qu'indiqué plus haut (sauf de la Russie et de l'Islande, je ne sais pas comment ils maintiennent leur monnaie dont la valeur se devrait de s'enfler puisque toutes les autres s’atténuent, sauf à ce qu'ils vivent en semi-autarcie).

    Par conséquent les instabilités de ce système tendent toujours plus à s'accroitre, à cause de cette désindustrialisation mondiale provenant de l'appauvrissement des classes-moyennes de tous pays, via les ponctions monétaires oligarchique par le biais des impôts, des privatisations, augmentations des prix, productions monétaires, crédits/dettes pour tous et autres subterfuges (même les USA trumpiennes n'y échappent pas).

    P1020488.JPGIl est à remarquer que de plus en plus de peuples tendent à se révolter contre leur gouvernement, tous attendaient que la France se réveillât pour se faire.

    Cela provient autant de leurs difficultés grandissantes, de leur prise de conscience de leurs provenances, même si celle-ci est quelque peu indéfinie, que de la fragilité progressive des-dites oligarchies et, dès lors, de ces gouvernements sous leur autorité.

    C'est pourquoi je dis qu'il y a le retour de la politique.

    Pour le moins, chaque peuple choisit normalement celui de gouvernement qui lui convient, sauf quand une force supérieur au-dit peuple, ici ploutocratique, y met à la place un fantoche à sa botte, celui des macronniaiseux en étant l'exemple typique, il en est de même de celui merkellien en Allemagne.

    Or, de 2008 à bientôt 2020, le rapport de force tend à s'équilibrer entre un pouvoir oligarchique, anciennement puissant et désormais déclinant, et la prise de conscience populaire montante, continuelle, des raisons de la situation économique nationale et internationale.

    Ce mouvement est, actuellement, entrain de se croiser, d'où ce retour à la politique de la population, puis, à un moment donné, ce rapport de force, momentanément égal, s'inversera.

    Il m'est de prudence que de vouloir considérer que ce phénomène d'inversement de ces forces puisse être déjà  pleinement présent aux USA, ainsi de ne rester qu'uneP1030286.JPG idée seulement potentiel tant qu'aucune preuve formelle ne vienne l'étayer, il est toutefois à remarquer que ce pays a, depuis 7 décennies, une avance évolutive d'une dizaine d'années sur les pays européens, donc sur la France.

    A ceci j'y rajoute mon hypothèse (puisque elle n'est pas également vérifiée totalement par des faits) que la déchéance des deux empires, URSS/USA, à trente ans intervalle, s'effectue suivant un processus inversé en miroir.

    Partant de cette idée, je considère qu'il est fortement probable que ce sera à cause de mécanismes politiques US, dès lors provenant du peuple, que le système économique monétariste mondialisé s'effondrera.

    Si j'y fait intervenir une autre de mes idées, celle, en postulat, voulant qu'il n'est pas possible de réformer une organisation politique triplement verrouillé, institutionnellement, politiquement et idéologiquement, sauf à l'auto-détruire.

    Et que des trois composantes en jeu en temps de réforme autodestructrice d'une telle organisation, j'en rajoute une quatrième, nouvelle, concernant l'empire US, mais aussi sa perle coloniale qu'est l'Union-Européenne:

    1)-la première critique et réformatrice, l'équipe trumpienne et ses affidés;

    2)-la seconde conservatrice, l'état profond et ses affidés;

    P1030531.JPG3)-la troisième subversive et dissolvante, d'un ensemble d'obédiences complexes d'une forme de sociale-démocratie jusqu'à un socialisme libertaire radical, en passant par un communisme à l'ancienne;

    4)-cette quatrième composante serait faite, donc, suivant cette perspective, d'un nationalisme d'état se développant au sein de  l'union Outre-atlantique, au Texas notamment;

    Nous pourrions considérer comme hypothèse, que je pense solide, la séparation de plusieurs de ces états des Etasunis qui remettraient en cause l'existence du dollar US en mettant en place une nouvelle monnaie nationale.

    Il n'est pas possible, en effet, que de telles instabilités économiques et politiques partout dans le monde et qui ne font que s'accroitre, ne génèrent un phénomène de rupture à un moment ou à un autre.

    Son centre de gravité, aux deux sens du terme, se trouvant au pays de Tonton Sam et du dollar US, puisque c'est là que s'y trouvent les tensions les plus fortes, comme de plus il y a des désaccords idéologiques de ces deux premières composantes entre la plupart des états des États-Unis et que des forces sécessionnistes s'y développent au sein de certains d'entre-eux.P1030098.JPG

    J'émets donc cette hypothèse, une de plus, que cette nouvelle dissidence pourrait être la raison pour laquelle ce système économique monétariste international s'effondrerait, un début de sécession précédant l'éclatement des USA.

    Aucune de celles que je vous avais déjà proposé par le passé à votre réflexion ne me paraissent pleinement satisfaisantes, celle-ci, du-moins, bien que surprenante, au parfum, je l'avoue, quelque peu fantasque, me semble être la plus solide de toutes, même si je n'en ai pas non plus une pleine satisfaction.

    Cela voudrait dire en effet que ces quelques états seraient en phase discrète de mise en œuvre de cette indépendance et, ce, de tous points de vues, politique, économique entre-autre, sans être repéré par le pouvoir central.

     

    Mais pourquoi  donc donner comme titre de ce billet: De la régénération?

    C'est parce que je sens l'envie populaire grandissante d'un renouveau de la connaissance, de l'érudition et de la critique des croyances, chose que je ressens en France, ben oui, c'est mon pays, sinon, aussi, je n'en serais pas à écrire ces lignes, de vouloir comprendre la réalité des causes de notre situation, de vous en P1020207.JPGexposer mes réflexions.

    Lié à la monté puissante du sentiment patriotique que les gilettistes nous ont montré, faisant la preuve que notre indétermination d'Être, notre perte d'identité, s'efface à  son rythme, ce qui ne peut que nous conduire à la régénération de notre pays, du-moins à ses débuts.

    Parce que, aussi, je ne vois pas comment les USA pourraient se sortir autrement du bourbiers dedans lequel ils se sont mis et nous ont mis à leur suite, des forces  contraires qui s'y confrontent de plus en plus, ainsi que de l'affaiblissement continu de leur état profond et du pouvoir central.

    Que si je suis logiquement cette hypothèse d'un effondrement inverse des USA par rapport à ce qu'il s'était passé en URSS, où, pour ce second, l'éclatement de cette union à fait suite à sa dissolution, je peux donc postuler que pour le premier cet éclatement précèdera sa disparition, en tant qu'empire et/ou en tant que pays.

     

    Ce qui marque qu'il y a régénération des peuples aujourd'hui c'est cette envie de comprendre, et si je ne cesse d'explorer sans discontinuité notre époque tant troublante c'est bien parce que je participe à un mouvement de fond, celui de la, suivant chacun, découverte ou redécouverte de son identité.

    P1030295.JPG

     

     

    THEURIC

    PS: il y a un personnage dont je me demande s'il ne serait pas quelque peu hypocrite, il s'appelle Eric Zémour, sinon il ne prendrait pas tant plaisir à passer à la télé.

    A quel jeu participe-t-il?

    Pour qui travaille-t-il?

  • A vous les jeunes!

    J'ai soixante ans et, à la suite de mes nombreux billets, il me semble qu'il soit temps pour moi de m'adresser tout spécialement à vous.

    Nous vivons une période tout autant dangereuse, ne nous le cachons pas, spécifique à toute autre ère et pour le moins impénétrable.

    Or c'est à vous que va se révéler la tâche de rendre intelligible ce qui ne l'est pas, inventif face à ce qui n'est, en ce moment, qu'un rabâchage ennuyeux, ruineux, imbécile et, surtout, obscurantiste.

    Beaucoup d'entre-vous recherchent désespérément une raison d'action sociale dans ce chaos mortifère, en la trouvant dedans des problèmes écologistes désignés par ceux-là même qui génèrent cette confusion collective, soit les médiats officiels.

    Comme je pus l'être à vos âges, vous êtes facilement manipulable.

    De ce fameux réchauffement climatique anthropogénique qui en constitue la trameP1030162.JPG première, cachant là où se situent les réels enjeux, réchauffement qu'il y a beau jeu d'observer en toutes faces, sa vérité est ainsi: cette théorie scientifique, ou se voulant se dire tel, n'en est pas une.

    Pour cela il n'est que de reprendre la science à sa base: Une théorie scientifique, en plus de n'avoir de valeur que par son caractère prédictif, se doit d'être réfutable, c'est à dire de pouvoir être remise en question.

    Si ce n'est pas le cas, alors il ne s'agit pas d'une théorie, ni même d'une hypothèse qui, normalement, se doit de prendre en compte l'ensemble des éléments pour se formuler, mais tout juste une croyance ordinairement sans grande importance.

    Vous remarquerez ainsi que nos journalistes et chroniqueurs bienséants ne présentent jamais quiconque, climatologue ou physicien (puisque les questions du climat relèvent surtout de la physique la plus pointue), venant critiquer cette nunucherie.

    Sachant qu'il n'existe pas, en science, d'unanimité, cela n'existe pas et est le mensonge le plus grossier qu'il soit: oui nos journalistes et nos élus sont soient des imbéciles, soient des naïfs, soient des menteurs ( je vous revoie une fois encore vers ce site où tout cela est, au fil des billets, montré de toutes sortes de façons ).

    P1030306.JPGQu'est-ce qu'un Nagui, un philosophe lambda un intervenant quelconque ou un journaliste du 20 heure connaissent là-dessus, sûrement bien moins que moi  qui n'en comprends juste que les bases.

    Mais me penchant au-dessus de ses dimensions politiques, il me deviens évident que tout cela n'est que de la communication faite pour éviter que vous regardiez là où se trouve les réels sujets: la pire des vilénies de nos oligarques, de l'Union-Européenne dans son entier, de l'OTAN et du néolibéralisme économique.

    Bien que cela fasse intervenir aussi l'un des nos archétypes les plus puissant, le mythe  de la destruction du monde par Dieu suivit de son rétablissement, mais vous remarquerez que Dieu, ici, c'est nous, l'Être Humain, se prendraient-ils, nous prendrions-nous pour dieu lui-même?

    Redescendons donc de ce piédestal stupide et angoissant ( même des enfants en feraient des cauchemars ) et demandons-nous donc pourquoi aucun débats avec des professionnels du pour et du contre de cette fadaise n'est jamais médiatiquement organisé.

    Pourquoi des historiens n'y viennent-ils plus pour nous montrer qu'au moyen-âge et plus encore sous l'empire romain le climat était infiniment plus chaud qu'aujourd'hui, qu'aucun climatologue ne nous y montreraient-ils pas, de plus, enP1030789.JPG combien de temps cette chaleur d'antan prit corps ( l'une des réponses qui m'en fut rapporté en effet, au-devant de mon plus que scepticisme: que ce qui serait catastrophique ce serait la vitesse d'avènement de la-dite chaleur, ce qui reste part ailleurs à montrer )?

    Tout juste sais-je que, de tout temps et toute ère, la monté du taux de CO² suivit et non  pas précéda cette hausse des température, article trouvé sur Science-et-vie datant de trois décennies environ.

    Ceci avant que, comme toutes les publications, ils n'en deviennent à être contraints de suivre, entre-autre, cette pauvre superstition au risque, sinon de se retrouver, pour ses gazetiers, au chômage, comme il failli arriver à ces deux journalistes météos, Messieurs Verdier et Cabrol, dont je vous avais déjà narré les mésaventures.

    Mais pourquoi donc m'appesantirais-je encore une fois sur ce sujet que j'ai de maintes manières déjà abordé?

    Pour vous montrer, chère jeunesse, que nous sommes en plein dans une période d'obscurantisme obtus et que c'est à vous, dorénavant, de reprendre le flambeau de la découverte intellectuelle en toutes les fonctions qui font sociétés.

    Si vous pensez réellement qu'aucune place ne vous est accordée, détrompez-vous, vous avez en réalité celle la plus noble et remarquable de toutes: réamorcer la soif de P1030616.JPGla découverte, de l'inventivité, du désaccord et de la querelle théorique, de la recherche véritable, de la philosophie novatrice, des nouveaux concepts et conceptions, de l'étude des anciens, de leur critique et réexamen... .

    Mais aussi pour  concevoir de nouvelles technologies, nouveaux abords politiques, économiques, sociaux, professionnels, artistiques, nouvelles techniques de conceptions d'usines et de fabriques, de vision de l'état de droit, de la démocratie, des services  sociaux et publics, de la médecine dans toutes ses dimensions...

    Enfin bref, de tout ce qui fait la-dite société et qui, aujourd'hui, part à vau l'eau.

    Et je puis vous affirmer que vous avez loin d'avoir toute une vie pour ce travail admirable, il n'est dès lors plus que temps, pour vous, de ne plus vous laisser entrainer dans les méandres malsains et pervers des mensonges qui vous sont déversé par multitude.

    Alors instruisez-vous et je puis vous assurer que bien des textes jusqu'aux années 80, voire 90, se révèleront, pour vous, fort précieux.

    En revanche c'est en cette époque que se développèrent les bases nauséabondes du délitement intellectuelle actuel, alors faites toutefois attention aux ouvrages queP1030365.JPG vous choisirez et montrez-vous analyste sensible aux contradictions internes des sujets abordés.

    Soyez examinateurs passionnés mais scrupuleux des notions exposées par les penseurs anciens, ce n'est pas parce que c'est vieux que c'est bien, ce n'est pas parce que c'est moderne que c'est mauvais, à vous d'en peser et soupeser tout le pour et le contre, seules la raison, la logique et la cohérence vous le démontreront.

     

    Pour ceux ayant eu le temps et le courage de parcourir une bonne partie de mon blog, ce seront aperçu que j'ai pu aborder certains sujets, dont celui de l'apparition de l'ancêtre du singe, de celle du premier du genre Homo, notre très lointain aïeul, de la nature de la pensée, ainsi que de tout un ensemble de thèmes différents.

    Ce n'était pas dans le but de vous démontrer la faisabilité de remettre en question, voir parfois en cause, les hypothèse posées actuellement, mais tout simplement pour m'en exprimer, pour y exposer mes idées: comment voudriez-vous que, sinon, je puisse me faire entendre autrement du haut de mon faible cursus et classe sociale?

    Combien longtemps ai-je été inconsciemment jalousé sans même que mon vis-à-vis et moi-même n'en percevions le trait, ce qui  fonde aussi ma prudence.

    Parce qu'il est terriblement douloureux de percevoir des biais sociaux là où ils se trouvent, de comprendre certaines choses et de ne pouvoir les partager avec P1030271.JPGquiconque, sachant que je remets en cause en cela bien des préceptes sociétaux non-dits.

    Certes, depuis ces tant d'années j'ai pu faire des erreurs conceptuels, voire prévu des événements qui n'eurent pas lieu ou qui arriveront que bien plus tardivement, mais je n'ai eu que de cesse de corriger ces-dites erreurs et faire preuve de bien plus de prudence, de retenue et de mesure dans mes prévisions.

    Il faut en effet être son pire objecteur pour pouvoir développer au mieux sa pensée.

     

    Dans ce monde incompréhensible, ou du-moins aux sens discrets, il n'est pas facile d'y trouver sa place, phénomène renforcé par l'union-européenne et son ensemble idéologique ad oc mélangeant le pire au meilleurs, rendant la notion d'identité floue, nous faisant confondre loup, chèvre et chou nous faisant perdre toutes les notions du commun et nous égarant dans l'infinité de l'illimité, nous laissant, pantelant, dedans la béance de l'infantile infertilité.

    Alors,  pour s'échapper aux angoisses de ces égarements de ne plus se sentir déterminé, tant dans l'action que de son identité, diverses stratégies psychologiques s'y côtoient.

    Il y a par exemple d'inscrire sur sa peau sa marque identitaire pour qu'en cela savoirP1030550.JPG par la douleur du piercing et/ou de celle du tatouage, de son souvenir, où se trouve la limite du corps, de part sa peau tracer une frontière entre le monde et Soi.

    Il peut aussi y avoir les beaux habits et beaux maquillages, avoir la parole haute, de se muscler indéfiniment, de se filmer sur un ordiphone, divaguer sur des réseaux dits sociaux, de se montrer en réel ou en virtuel, pour dire: "J'existe!", de l'affirmer ou de tenter de le faire.

    Ce sentiment de ne pas exister en raison de limites peu ou non formulées, du sentiment de se perdre dans un grand tout où chacun aurait le sentiment de n'être que poussière perdu dans l'univers, de celui de n'avoir qu'une identité de Soi comme de celle sociale confuse, nébuleuse, mène à une souffrance psychique à peine audible que seule la boule à la gorge permet de retenir et de percevoir.

    Cette douleur mentale silencieuse conduisant à la recherche de l'oubli, de l'hébétude, de la folle frénésie dans toutes sortes d'intempérances enivrantes.

    Des drogues, il y en a de trois sortes: celles menant à de l'ivresse, celles excitantes et les hallucinogènes.

    L' alcool, le hachich, les opioïdes sont des premier, la cocaïne, les amphétamine et P1030165.JPGméthamphétamines sont des seconds, quant aux troisièmes ils se trouvent dans les alcaloïdes de certains champignons.

    ( Le tabac est spécifique, peu ou non enivrant ni  excitant, il a de fonction de faire baisser le taux d'agressivité, de réduire le sentiment d'ennui, de diminuer la timidité et de combler une béance affective, mais c'est l'une des drogues dont il est le plus ardu de se débarrasser. )

    Toutes les drogues ont des effets néfastes autant sur l'organisme que sur le cerveau.

    Il y a des drogues qui, d'une manière ou d'une autre, sont acceptées et contrôlées socialement en raison de la multitude des générations qui s'y sont confrontées,, le vin en France, en Allemagne la bière, les alcools en Occident donc, l'opium dans certaines régions orientales, le hachich réservé (normalement) à des situations et rites  religieux ou spirituels, en Inde notamment.

    En revanche toutes les drogues de synthèse, comme celles installées dans des pays hors de leur contextes anthropologiques, sont d'autant dangereuses de tous points de vu que les corps sociaux n'en ont construit aucune appropriation, ni cultuelle, ni culturelle, ni même de restriction formelle par un surmoi collectif conscient et inconscient.

    Soyez  au fait, donc, de ces causes qui font cet attrait, seul ou en commité, pour une ivresse dépassant largement le seul plaisir de se retrouver grisé au milieu des amis,P1030104.JPG en partageant le vin pendant le repas en devisant gaiment en bonne compagnie, de danser aussi, de chanter à tue-tête.

     

    Je me suis moi-même diagnostiqué pseudo-asperger, qui est un mixe de haut-potentiel ou de sur-doué avec un état autistique plus ou moins léger.

    Son origine, je le pense fortement, proviendrait de ce que ma mère, quand elle attendait encore ma naissance, aurait gardé une petite fille atteinte de la rubéole, maladie bénigne même pour un bébé mais qui peut, suivant le stade de développement du fœtus, affecter plus ou moins gravement son système nerveux, voire son développement physique.

    Ma mère comme son amie craignirent qu'à ma naissance je ne sois aveugle ou débile, il n'en fut rien, toutefois je souffre, si je puis dire, de difficultés de mémorisation brute (apprendre un poème ou une chanson m'est difficile), de longue concentration, de ce que je nomme une distanciation  émotionnelle, c'est à dire que souvent je sens une émotion sans savoir laquelle elle est, ainsi que des difficultés pour les gestes fins et des tremblements plus ou moins incoercibles, d'autant plus lors d'un désordre métabolique quelconque, ceci pour les plus visibles.

    Je fais avec.

    P1020956.JPGSi je vous raconte cela, bien entendu sa vaccination doit être effectuée surtout pour les jeunes femmes, mais aussi parce que je me suis demandé si votre confrontation avec des ondes radios de toutes sortes dès, pour certains d'entre-vous, votre conception, ne pourrait pas mener à des effets, sinon similaires, de même genre, de même type.

    Il est bien, quand on se confronte à des difficulté de cette sorte, d'en comprendre autant les origines que d'en déterminer les exactes effets.

     

    Vous êtes la continuité de la vie et c'est vous qui porterez la modernité de demain en transmettant vos acquis à vos enfants.

    Sachez ce que (social) et qui (individuel) vous êtes, c'est, aujourd'hui, d'une importance capitale au moment où la mondialisation heureuse part en capilotade en se délitant constamment.

    C'est cette identité trouvée ou retrouvée, comprise, qui ne peut que vous bâtir en tant qu'homme et femme de bien.

    Instruisez-vous, cela aussi est d'importance, c'est en effet cette instruction qui vous permettra au mieux de comprendre le monde.P1030475.JPG

    Tout comme il est important que vous vous réapproprier une langue française grandement meurtrie par l'obscurantisme béat de l'époque.

    Sachez que c'est le langage que chacun de nous développe qui  nous structure psychiquement, qui nous permet de saisir et de nous adapter en plein au monde.

    C'est lui qui construit, organise, ordonnance véritablement ce que je nomme  notre composition de sens, soit ce qui nous permet d'appréhender véritablement l'univers, d'y  formuler autant notre sens commun que de celui de chacun d'entre-nous.

    Mieux vous connaîtrez votre inconscient, mieux votre pensée sera solide et efficace, mieux votre conscience sera aiguisée, mieux cet inconscient sera de bon conseil parce que mieux il ne sera pas brouillé par des scléroses inutiles.

    Mais en cela veillez à ne pas vous égarer dans des méandres vains et illusoires, la réalité seule doit être votre guide, mais n'oubliez pas que l'imagination et l'inventivité est d'importance primordiale.

    Il ne peut y avoir de réalité virtuelle, c'est un oxymore, la réalité est ce qu'elle est, la P1030534.JPGvirtualité n'existe pas encore si tant est qu'elle existerait un jour, faites donc le partage entre l'imaginaire et la-dite imagination.

    Nous arrivons à l'aube d'une nouvelle ère et c'est vous qui en êtes les premiers porteurs, cette ère transformera notre espèce à un point que seuls les principes évolutifs peuvent mesurer, mais de  ça, c'est pour les siècles et les millénaires à venir.

    "Connais-toi toi-même!" Prônait Socrate, quel meilleurs  conseil peut-on donner aux Êtres-Humains?

     

     

    THEURIC

  • Verre d'eau, pensée, inconscient et identification.

    Choses promises, choses dues, comme il se disait d'antan: je me présente à vous avec mon verre d'eau.

    "A quoi se rapporte-t-il?" Me demanderiez-vous.

    De montrer les limites de toutes choses dans un sens comme dans l'autre.

    Prenez un verre d'eau et, ayant soif portez-le à vos lèvres, vous pouvez boire en toute quiétude la quantité qui vous agrée.

    Maintenant prenez la même quantité d'eau et versez la au sol, je dirais qu'ensuite il vous sera, ainsi, devenu infiniment plus ardu d'étancher une même soif.

    La psyché est comme l'eau, elle a besoin d'un contenant pour que notre esprit puisse se bâtir, d'une structure qui, comme le verre  nous permettant de boire de l'eau, fait que l'intelligence se construise en toute grâce.

    Ce contenant à deux noms complémentaires:P1030589.JPG

    -l'éducation qui conduit, normalement, à offrir les premières bases à l'enfant puis à l'adolescent devenu d'une vie sociale la mieux adaptée possible, par les jalons qui lui sont posés de ce qui est correcte et incorrecte de faire;

    -l'instruction qui se devrait de permettre à ces jeunes de développer leurs capacités physique, intellectuelles et morales pour qu'ils deviennent des homme et des femmes instruits, autonomes et indépendants ainsi que des citoyens de raison, c'est à dire  aptes à comprendre le monde, d'y agir au mieux et à faire des choix.

    Mais aussi de ce qu'ils puissent faire œuvre d'invention et d'innovation en sachant s'écarter suffisamment des interdits du surmoi mis en place par l'éducation, ceci tout en en ayant conscience.

    Le tout en un juste milieu constructif.

    Or si, après un certain âge, le conscient est affaibli en raison de la dégradation ou la non mise en place de cet ensemble, c'est l'inconscient, avec toutes ses complexes composantes, qui  prendra, si je puis dire, les commandes décisionnelles de la personne, sans que le filtre, il est vrai imprécis, de la pensée consciente ne puisse venir à en ordonnancer les décisions et actions.

    P1030608.JPGAvec, lié, une difficulté, au pire absolue, d'extrapoler les conséquences futures des-dites décisions et actions.

    Mais ce verre c'est aussi la frontière qui nous permet de porter de l'eau à notre bouche, le-dit verre étant la représentation de la limite entre le dedans et le dehors, de ce contenant que l'on peut remplir à loisir et vider selon nos besoins.

    S'il est scellé l'eau ne pourra pas tarir notre pépie, si elle est vidé par terre notre boisson ne servira non plus à rien, nous ne pourront plus que de laper ce que nous pouvons, comme un chien pourrait le faire.

    Il en est de même d'un pays et de ses frontières trop refermées, celui-ci conserve son peuple en l'état  en en ralentissant grandement son évolution naturelle, ce qui était le cas dans les pays de l'est à l'époque, si elles sont ouvertes en béance, comme il en est aujourd'hui, les forces vives de la nation se répandent comme le jus de fruit sur le parquet, ne nous restant plus que des  gouttelettes que nous lécherions à  quatre pattes, si nous nous laissions aller à nous rabaisser ainsi qu'un animal.

    Ainsi la France a-t-elle vu se répandre partout dans le monde ce qui faisait d'antan son économie, les  usines et fabriques, et disparaître une à une ses mines et ses terre agricole redevenues forêts, disparaissant de chez-nous comme de l'eau s’épandant sur le sable (saviez-vous qu'il y a encore 3 décennies environ notre pays était encore le producteur quasi exclusif des terres rares?)

    Ceci aggravé par une éducation et une instruction limitées générant, en France notamment, un ensauvagement de la population, ceci touchant toutes les strates de P1030674.JPGla société.

    Phénomène pour l'instant bien moins important en province.

    ( Je l'ai dit, si nos gouvernants actuels, politiques et économiques, continuent de vouloir l'accroitre qu'ils ne soient pas surpris de se retrouver un jour la tête au bout d'une pique. )

    Réduire la pensée en abêtissant l'école et la langue et dès lors le langage de la population, d'autant plus des moins âgés, réduit d'autant la pensée, c'est pourquoi nombre de jeunes n'arrivent même plus à exprimer une idée un tant soit peu complexe, comme l'explique très bien Madame Nogaret dans cette vidéo.

    Comme j'ai pu l'exprimer en Décembre 2017 dans un billet au titre de: "De la nature de la pensée", il y a un lien logique entre le niveau d'intelligence, la vigueur de la conscience et de la pensée, la capacité de se projeter dans le temps en concevant les effets futurs des décisions et actions de chacun, mais aussi de la puissance de notre raison et d'un surmoi harmonieux et bien proportionné pouvant se façonner au fil de la vie.

    Cela se  constitue grâce à une éducation, dont la première provient de la mère, suivit de celle du père, et d'une instruction, donc d'une école bien faite.

    Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui et dont la cause première se trouve dans les P1030502.JPGhautes instances du pays ayant perdu la part la plus importante et essentielle de leurs facultés, ceci par identification à l'empire US, il n'est qu'à voir ce qu'est Mr. Macron, qui l'a choisi et qui a voté pour lui (j'y reviendrai à la fin de ce libelle).

    Ceux qui, par leur famille, reçurent une éducation convenable peuvent palier à leurs manques d'instruction le temps passant, mais ceux qui, pour une cause quelconque, n'en reçurent pas une telle bien édifiée, ceci lié à cette instruction défectueuse (je ne jette pas la pierre aux instituteurs et aux professeurs qui font ce qu'ils peuvent avec ce qui leur est institué comme formation), se retrouvent à ne plus avoir une pensée solide et efficiente et à ce que leurs pulsions ne soient que peu, voire pas soumises par le surmoi.

    De n'avoir pas été structurée correctement, leur intelligence s'est répandue au sol et n'est, de ce fait, pas en capacité de mettre en place une pensée féconde, ne restant plus que cet ensauvagement mortifère.

    Mais en quoi l'identification multidécennal à l'empire d'une partie importante de la haute hiérarchie  sociale aurait-il mené à cette insane situation?

    Parce que la plupart de la haute hiérarchie française a de tout temps considéré, à tort ou à raison, que les étasuniens sont des imbéciles et que son identification, en tant que colonisé, a fait que, pour pouvoir ressembler aux étasuniens, il lui fallaitP1030571.JPG elle-même atteindre un niveau de  sottise égale, voire supérieur, à son maître.

    Ceci accentué, bien entendu, par le déversement sans limite d'un art provenant de la sphère impériale en décadence progressive ( j'adore le jazz, surtout celui des années 40 à 70), art qui du-moins, de lui-seul, se disant comme tel, dont l'abêtissement  est devenu égal à l'abrutissement, et à une idéologie nombriliste et infantilisante tendant autant à l'égoïsme qu'à la méchante veulerie.

    Ainsi que de leur perte d'identité provenant de leur indétermination d'Être telle que je l'ai étudié par trois fois, en cet endroit, puis ici et , montrant que les français, surtout en ce plus haut hiérarchique, ne savent plus qui ils sont, s'ils sont français, allemands, étasuniens, unionistes européens, savent-ils même s'ils sont humains, s'ils sont quelque chose ou rien?

    Cette insigne faiblesse mentale constitutive de notre domination impériale outre-atlantique, se répandant dans la population de haut en bas, ne pouvant que faire remonter les archétypes les plus anciens, dont celui du mythe de destruction du monde suivit de son rétablissement qui a de nom moderne de réchauffement climatique anthropogénique.

    P1030598.JPGMais pour que cette élite mentalement décatie, l'oligarchie, puisse entrainer à sa suite l'ensemble du peuple, encore faut-il que les instituteurs et professeurs soient en tous points pervertis par cette perte de nos potentiels réflexifs, d'où cette baisse continuelle de la-leur formation au professorat, et pour cela ne leur reste plus qu'à choisir les plus sots et obéissants de nos prochains élus pour qu'ils formulassent les lois éducatives ad oc.

    Or, pour que cela se fasse il leur fallait contrôler les médiats et chasser les journalistes les plus intelligents et indépendants d'esprit, écoutez donc le langage de ceux officiants, ainsi que de la majorité du personnel politique du REM, il est affligeant en tous points.

    C'est ainsi que les lois élaborées depuis des décennies par nos gouvernements soient proviennent de l'UE, ce qui ne leur nécessite aucune réflexion, hormis de faire passer la pilule amer à la population tout en lui en cachant l'origine, soient sont sujette à des effets pervers qu'ils sont dans l'impossibilité de conceptualiser, l'incendie de Rouen de la société Lubrizol serait, se dit-il, de ce cas là.

    C'est pourquoi deux journalistes météos remettant en question ce fameux réchauffement furent virés de France-télévision et rembauchés par des chaînes privées, à la conditions sine qua non qu'ils taisent leurs compréhensibles doutes sur ce sujet.P1030652.JPG

    Pour ces médiocres, savoir réfléchir c'est déjà leur être ennemi.

    En fait, ce que nous observons depuis de mêmes décennies, c'est que nos-dites élites, pour pouvoir être dominés par les oligarques des États-Unis-d'Amérique qu'ils considéraient comme étant autant le summum de la modernité que comme les plus vils des crétins d'une grande avarice.

    Et parce qu'elles perdait leur détermination d'Être, se devaient de devenir à l'image de leurs maîtres tels qu'ils les concevaient, soit des imbéciles et des crétins se pâmant pour ce qui pourrait ressembler à du modernisme, d'où leur amour immodéré pour la langue anglo-américaine qu'ils balbutient et de leur même avarice.

    Dans leur fantasme, il veulent être américains et que la France devienne le 51ème état des USA.

    Mais ils ne pouvaient concevoir que le peuple qu'elles dominent puisse les surpasser, elles n'ont donc eu que de cesse que de vouloir baisser le  niveau scolaire des enfants, cela en engageant, comme futurs élus et cadres des institutions du pays, que des gens sous leur domination et, donc, à leur image.

    P1030534.JPGAujourd'hui nous en sommes là et il est à craindre que la disparition des USA, de l'UE et la faillite économique généralisée ne les conduise à en être gravement perturbés, pouvant aller, pour certains, à de graves crises psychotiques.

    Il n'est de voir l'affolement, pour ne pas dire la panique, de par la simple existence d'un président US s'appelant Donald Trump, cela déjà palpable dans cette vidéo en ce simple exemple.

    Ce n'est pas tant leur disparition qui posera problème que de remplacer toutes ces personnes qui, pour ces raisons, ne sont pas à leur place, et aussi de reformer une institution de l'instruction publique grandement mise à mal.

    C'est pourquoi aussi depuis tant de temps j'annonce le retour à la religion séculière de notre nation, le catholicisme, ainsi que du patriotisme qui, pour certains, prendra la forme d'un nationalisme échevelé.

    Il n'est pas étonnant ainsi que ce soit la Marseillaise qui, chez les gilettistes, soit la chanson de ralliement, eux qui surprirent nos chroniqueurs et autres relatifs spécialistes médiatiques d'être intelligents.

    Alors, vers quoi allons-nous pour un temps?

    Vers quelque chose comme çà en ces trois exemples.P1030637.JPG

    Ce que j'appelle une rétrogression historique qui est, à mon sens, une réponse populaire saine à tous ces égarements.

     

     

    THEURIC