Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La règle de trois: du gâteau!

Je m'étais déjà essayé de vous raconter ce qu'est que la règle-de-trois et, ce me semble, je m'en étais complètement emberlificoté les ripatons, je vais donc, une nouvelle fois, vous l'en conter par le menu d'un exemple: une bonne pâtisserie.

 

Elle n'est plus enseigné depuis longtemps, ce qui est bien dommage mais, surtout, dommageable.

 

Or, ce petit mécanisme mathématique sert pour tout et tous, tout autant pour les scientifiques, les ingénieurs de toutes sortes, les agriculteurs, les charpentiers, les commerçants, les mathématiciens et j'en passe des métiers qui en font l'appel...

 

Elle fut remplacée par les fractions qui ne sont, si on y regarde de près, que des mécanismes de division quand, là, il s'agit d'une multiplication doublée d'une division, et puis,  allez donc les diviser ou les multiplier lesdites fractions, c'est un véritable casse-tête-chinois.

 

Voici comment cela se présente:

 

La fraction:

 

                      A

                      _   =  C

                      B

 

Vous remarquerez qu'il ne s'agit que, comme écrit plus haut, d'une division.

 

La règle-de-trois, quand à elle, se note ainsi:       

 

                      A x B

                  ______   =  D

                         C

 

Vous pouvez même en faire des constructions de cette sorte, par exemple:

 

                                          A x B

                                       ______   

                                             C                   

                                   __________     x E  =  F

                                             

 

 Bon, maintenant, allons voir de ce qu'il pourrait en être pour un gâteau, un cake aux fruit pour illustrer cette affaire (je m'en suis fait de ces régalades que je vous n'en dise que cela).

 

J'ai, quand à moi-même, ma recette pour 6 personnes composée de: 200 gramme de farine, 70 gramme de sucre ou de miel, 125 gramme de beurre, 4 œufs (les blancs montés en neige et les jaunes blanchis au sucre ou au miel), deux cuillères à soupe d'un alcool parfumé (du rhume blanc antillais sans mouchoir ni de foin par exemple), 1/2 sachet de levure (de 15 g / 2 = 7,5 g) et des fruits à sa convenance ainsi qu'à l'humeur du moment.             

 

Et puis, et puis, crac boum hue (comme le joujou extra), c'est l’anniversaire de quelqu'un et, plutôt que six il y aura 15 invités à cette fête, alors, comment faire?

 

Il suffira juste d'utiliser ladite règle de trois pour cela (poils aux doigts..........de pieds, poils au nez):

 

Farine:                     200 x 15

                                  ______  =  500 g

                                        6

 

Sucre:                        70 x 15

                                  ______  = 175 g

                                       6

 

Beurre:                      125 x 15

                                   ______ = 312,5 g

                                       6

 

Oeufs:                            4 x 15

                                   ______  = 10 œufs 

                                         6

 

Levure:                      7,5 x 15                       

                                  ______ = 18, 75 g

                                         6

 

Les fruits, tant en leur quantité qu'en leur sorte, ce sera suivant, hein, j'aime particulièrement quand il y en a beaucoup autant qu'en mélange, mais ça, c'est un choix personnel.

 

Bon, pour le four, 180 degrés pendant une trentaine de minute environ,  piquez le avec un couteau pointu pour savoir s'il est cuit, ricuicuit, ou attendez dix minutes de plus.

 

Voilà donc la règle-de-trois par l'exemple.

 

Je dois aussi vous prévenir de la chose suivant:

 

Vous ne devez surtout pas la confondre, cette règle, avec la ville éponyme du Péloponnèse dont la guerre du même nom fit d’Ulysse le héro et le cheval de Troie l'une des premières ruse de guerre, ni de celle, de ville, Troyes, se trouvant dans le département de l'Yonne.

 

A ce sujet, le bilboquet qui est un jeu entièrement français se joue à trois, un, deux et trois, le premier prend la lance et la boule, le second prend la boule et la lance, que fait le troisième?

 

Je ne sais pas pourquoi mais il me semble que cela n'a rien à voir.

 

 

THEURIC

 

Ps : la réponse en cette question épineuse au sujet du bilboquet se trouve au-dedans de la question-réponse qui suit:

 

Pourquoi casquette de chauffeur de taxi? Parce que rame de métro!

Écrire un commentaire

Optionnel