Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A ma dame de coeur

 

Les clairs obscurs éclairent

Les sombres sorgues manifestes

Des volubiles étoiles.

 

A ma chère Dame

 

 

Madame, je ne peux vouloir de requête

Éprendre en dépôts mes rimes replètes

Pour que vous me pourchassiez ainsi

D'autres accointances en maintes poésies.

 

Je n'ai de, pour vous, que pleins d'amour des mots

Qui, je l'avoue, se veulent raver les maux

D'outres croix d'afflictions des âmes

Que les Dieux pleurent en tant de larme.

 

Voilà que ce sujet qui vaguent à l'envie

Les choses reflétant l'encre de votre vie

Que de vouloir marcher en ses multiples saints

Marque vos vouloir en femme de destin.

 

Ce sésame mystérieux qui coule en vos veines,

En ces faux rythme soyeux de ces intrigues vaines,

Font là ce manifeste qui, de tes vastes horizons,

Éclaire majestueux les désolations.

 

 

THEURIC

Écrire un commentaire

Optionnel