Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Du retour à la politique.

Peut-être de la famille Colletidae, Colletes serait son nom, quand à son prénom...?

 

Bonjour chers lecteurs,

 

Préambule:

Il est une question qui, de plus en plus, anime chacun d'entre-nous: que faire?

Celle-ci se posant sous la forme d'une affirmation: que pouvons-nous y faire à l'aune de notre situation...P1050245.JPG

J'avoue qu'en cela je n'ai pas de réponse directe, de ne pas pouvoir dire qu'il serait possible d'agir de telle ou telle façon en ces temps où le nombre de gens se rendant compte de notre manipulation augmente.

En quelque sorte, nous nous retrouvons dans une situation analogue à celle qui existait pour la population républicaine, avant que Louis-Napoléon Bonaparte n'en vienne à déclarer la guerre à la Prusse en 1870, s'achevant par la défaite de l'empereur à Sedan, de son abdication, suivit de celle française.

Il est d'ailleurs de constater combien la vulgate officielle encense cette période, elle qui, de la sorte, voit en Monsieur Macron la renaissance du second empire.

Il y a un ensemble d'événements rendant mon hypothèse de notre rétrogression historique centrée sur cette période valide, assertion, toutefois, que j'effectue toujours avec prudence.

 

Avant-propos:

Tout au long de mon blog, je n'ai eu que de cesse d'émettre un certain nombre d'hypothèses sur toutes sortes de sujets, de faire un travail philosophique (par nature hypothétique dans le dessein de faire évoluer nos composantes intellectuelles) en tant que penseur brut.

Dernier terme que je revendique assurément, montrant que nous sommes tous en droit et, oserais-je l'affirmer ainsi, en devoir de penser en toute indépendance P1060125.JPGd'esprit.

Bien que ladite indépendance soit directement relative aux structures sociales de chacun d'entre-nous, le français ne pensant pas de la même manière que l'allemand, le vietnamien, le congolais, le syrien ou le britannique..., et inversement (poils aux dents).

J'avais, par exemple ici, proposé la notion "d'économisme dogmatique" qui stipulerait que la vision, décisions et actions du politique, conduite partout, au national comme à l'international, auraient comme seule horizon, seule viatique les notions d'économie, prévalant sur toutes les autres dimensions sociales et, ce, jusqu'à actuellement, en un processus perverti dès le début des années 80 par le monétarisme spéculateur.

En une manière inversée étatique/privée dans ce qui se faisait appeler le bloc de l'est, dit communiste, ainsi que du bloc de l'ouest, dit capitaliste, lors de la guerre froide (1945/1991).

Ce phénomène ayant débuté en Europe dès le XIX° siècle (au XVIII° ans les pays anglo-saxon puis en France) sous la forme de la libéralité économique bourgeois générant progressivement son exact contraire, l'étatisme social.

La particularité de notre époque présente est que ledit économisme dogmatique, s'exprimant sous forme d'un capitalisme devenu corrompu dans tous les sens duP1050386.JPG terme, s'est, non pas seulement en Occident, exprimé sous la forme de l'oligarchie financière.

Soit de considérer que seul la politique monétaire fait économie, ce qui marque, à mon sens, l'effondrement intellectuel de sa classe sociale occidentale la plus riche, oligarchique.

Preuve en étant que le plus grand nombre de décès dû au SRAS-COV-2 s'y trouve chez-nous, à contrario des pays dits "en voie de développement", ainsi que le montre le professeur Raoult (s'il n'y avait que de cette preuve là).

Il va donc nous falloir réinvestir la notion même de politique, ceci dans son sens le plus large, celle d'économie revenant à la place qui lui est due, celle de mener au mieux à la richesse des nations ainsi que de conduire à la meilleurs des politiques pour le pays (poil au zizi, hi, hi, hi).

Il nous faut donc passer de l'économie-politique à la politique-économique du pays.

 

Nous éprouver par avance de notre indépendance nationale, penser déjà de nos empêchements:

Pour cela il nous faut commencer par concevoir, par comprendre que nous devons P1050759.JPGreprendre notre totale et absolue indépendance nationale, sans ça rien ne pourra se réaliser.

Laissons de coté l'aboiement des porteurs de la vulgate médiatique, politique et économique qui, si facilement, insultent de toutes sortes de façons tous ceux qui oseraient présenter, porter et défendre de telles mesures.

Et même montrons la dimension totalitaire, fascisante de cette faction, renvoyons leur leurs propres turpitudes abjectes dont ils souffrent, le pire en est que cela provienne de tous partis et de tous médiats officiels confondus.

Notre dépendance étant constituée comme une poupée gigogne, chaque composant étant emboîté dans une autre jusqu'à celui englobant l'ensemble, soit les États-Unis-d'Amérique.

En un exemple simplifié à l'extrême, je le reconnais, la France est sous la servitude de l'Union-Européenne, elle-même sous celle de la Germanie, placé sous la suggestion de l'OTAN sous direction de l'empire thalassocratique US.

A tout le voir, je pensais antérieurement que les décisions absurdes gouvernementales, tant au sujet du SRAS-COV-2, des services publics que de l'énergie, de notre économie en général, ne touchaient que les pays anciennement dits occidentaux.P1050828.JPG

Quand de fait, hormis pour une part, en ce qui concerne ceux d'Afrique, d'Asie et d'Amérique-du-Sud, ainsi la Russie (bien que...), sont de fait empreint de cette même mouvance idéologie absurde.

Donnant lieu à des décisions contradictoires, comme, en France, de vouloir, par la volonté de l'administration de l'Union-Européenne, supprimer à terme les centrales nucléaires et au charbon pour les remplacer par des moulins à vent, ne fonctionnant que quand il y en a, du vent, mais non pas de trop sinon elles se retrouveraient détruites et sont donc, par prudence, mises en arrêt automatique (mais utilisant de l'énergie pour son entretien, même stoppées, énergie parfois ou souvent supérieur à ce qu'elle peut produire).

Ainsi que des cellules photovoltaïques qui ne peuvent que générer du courant électrique que quand il fait jour, ce qui est amusant en hivers lors des froidures de plus nuageuses, de voir de plus ses jours s'écourter.

Ceci au moment même de l'advenu de la 5G téléphonique et de l'automobile électrique  qui ne peuvent que demander un surcroît important d'électricité.

Sans compter qu'il nous faudra bien nous réindustrialiser lorsque nous aurons retrouvé notre indépendance nationale.

P1060301.JPGJ'émets l'idée que cela est dû à une façon de dysfonctionnement mental collectif de ladite hiérarchie sociale la plus haute de nombre de sociétés, celles sous le joug de la domination étasunienne.

 

Le pays de Jamais-Jamais:

Pour comprendre de quoi il en retourne, je vous conseille de lire ces deux articles, le premier traitant du roman 'Peter Pan", le second celui dédié au syndrome du même nom.

Je suis tout de même resté deux jours alité à la suite de la lecture de l'essai éponyme de Dan Kiley.

Le pays de Jamais-jamais, donc, est celui de Peter Pan, ce vieil enfant, parfois de 90 ans, ne voulant à jamais grandir, d'où le nom de l'île qui l'abrite.

Les psychologues étasuniens (à l'époque où ils n'étaient pas encore stupide) de l'école de Palo Alto (années 60 à 80) ("on ne peut pas ne pas communiquer" était leur credo, ce qui est génial et pour moi une révélation) en ont fait un syndrome désignant toutes personnes de tous âges dont l'évolution psychologique reste suspendue à son enfance, vivant de ce fait dans un monde imaginaire, celui susnommé.

Ce qui, étrangement, me fais penser à celui au milieu duquel vit chaque perversP1050884.JPG narcissique.

Bien qu'il s'agisse de deux mondes distincts, le premier ne pouvant qu'être individuel, le second étant susceptible d'être collectif, l'un et l'autre tendraient, quoi qu'il en soit, à y entraîner les personnes saines d'esprit dans le leur propre.

C'est dans ce pays chimérique que les français, les européens, unioniste ou non, ainsi que toutes les nations assujettis à Tonton Sam, mais aussi en pire les étasuniens, sont amenés, d'où le nombre d'obèses qui se trouve aux USA dans ce désir irréfléchi et malsain de vouloir rester un poupon, quand bien même l'usage d'une nourriture de mauvaise qualité et une vie stressante y serait grandement pour quelque chose.

 

Rapide calcul du pourcentage de morbidité du vilain virus jusqu'en Septembre:

Si nous prenons en compte le nombre totale de morts mondiaux officiels dus au vilain virus à ce jour où j'avais effectué ces calculs, le 7 Septembre 2020, 880 955 décès, au regard du nombre d'habitants sur terre à cette date, environ 7, 637 milliards, 7 637 000 000, puis que nous en recherchions le pourcentage (je fus contrains de le faire manuellement puisque les calculette de mon ordinateur ne P1050954.JPGpeuvent pas l'effectuer):

880 955 / 7 637 000 000 x 100 = 0, 0 011 535 % décès.

Vous remarquerez qu'aucun médiat ne nous transmet ledit pourcentage, comme il peut en être de celui du taux de CO2 dans l'atmosphère qui est, celui-là, si mes souvenirs sont exacts, de 0,04 16 21%, j'avais fait ce dernier le 1er Juillet 2020.

Ensuite, voulant savoir de ce qu'il en était en France j'ai commencé par chercher le nombre totale de morts à ce jour, ici était noté 30 739 décès.

Voulant savoir à combien se révèle la population française, le le 7 septembre 2020 j'effectuais ma recherche ainsi: "nombre d'habitants en France 2020" j'obtenais ce nombre : 66, 524 millions,  soit 66 524 000.

Je me remis à ma feuille de papier et à mon stylo pour y trouver, là encore, le pourcentage de gens occis par cet agent pathogène:

30 739 / 66 524 000 x 100 = 0, 0 046 207 %.

Tout ceci est écrit pour que vous vous rendiez compte, que vous soyez conscient de ces étranges phénomènes qui animent le monde:

Il n'est pas que la France et l'Europe qui angoisse à l'idée de ce que l'empireP1060283.JPG thalassocratique US est entrain de dépérir à petit feu, la raison pour laquelle ils vivent dans le pays de Jamais-Jamais.

Pour un gouvernement normalement constitué, ce qui n'a pas l'air d'être le cas dans la plupart des pays où il y a sévices sur les populations, ce pourcentage ne devrait pas mener à affoler comme ça le peuple, ni même à mettre l'économie mondiale en banqueroute, ne trouvez-vous pas?

Mais amusons-nous encore une fois à calculer ce pourcentage en Union-Européenne qui dénombre un peu moins de 447, 7 millions d'habitant, que nous amènerons donc à 447, 699 millions au pif, 447 699 000, ces neuf ne me facilitant pas la tâche.

Y sont comptabilisés à 213 940 décès au 31 Août.

213 940 / 447 699 000 x 100 = 0, 0 047 739 %.

Où nous pouvons percevoir que la France a eu, en moyenne, un tout petit peu pluss de décès dans l'union, sans  que nous sachions, au juste pays par pays, le nombre de trépas dû au COVID 19 qui ne furent pas comptabilisés officiellement et ceux qui le furent en surnuméraires.

Comme vous le voyez, calculer les pourcentages n'est pas bien compliqué, il suffit juste d'activer multiplications et divisions.

P1050295.JPGDe plus, pour qui connaît les fractions: {frac {a}{b}} , de passer à la règle de trois relève du jeu d'enfant:d={dfrac {btimes c}{a}}.

 

 

Réflexions sur la réalité d'une crise sanitaire:

La grippe dite espagnole (1917-18/1919) fut, et de loin, infiniment plus mortelle puisqu'il en fut décompté de 20 à 50 millions de décès sur une population mondiale de 1, 850 milliards (près de 7,7 milliard d'habitants aujourd'hui), surtout de jeunes hommes et femmes (20 millions par la guerre 14/18), ce qui représente de 2 à 5% de la population de l'époque.

Nous pouvons parler d'évidence d'une crise d'hystérie généralisée à ce sujet de laquelle je me suis également laissé entraîné à mon grand tort, appelant même à ce que chacun se confine de lui-même dès Mars.

Sachant maintenant que ce confinement à de synonyme réclusion, lui-même synonyme de détention, conduisant naturellement à celui d’emprisonnement.

Ce serait comme si notre gouvernement, comme il en fut de beaucoup d'autre, avait voulu nous enfermer dans notre chambre comme des enfants punis de risquer d'être malades, voire à ce que nous enfants nous devions rester au lit, malades ou non comme sous l'avis médical d'une multitude de docteurs Knock.

Autrement dit, les entreprises pharmaceutiques véreuses!P1060031.JPG

Ce qui, de plus, entraîna plus de décès que s'il n'avait pas eu lieu.

Quand à l'inutile futilité obligation du port du masque et du couvre-feu actuelle, menant, au travers des médiats de masse, à un stress important, à une angoisse, une paranoïa et à une âpre colère des gens (d'où cette violence extrême sans cause véritable d'une jeunesse fragile dont lesdits médiats sont directement responsables) dû à la propagande autant absurde qu'éhontée qui nous est déversée, qu'en dire d'autre sinon qu'elle est ignoble.

( Nos médiats menteurs, je ne sais plus où je l'avais entendu, qui m'ont, une fois encore, eu, avaient annoncé que la Suède avait confiné sa population, ce qui n'est absolument pas vrai, en voici la preuve.

Que croient-ils, nos énergumènes médiatiques, que leurs dérisoires tromperies ne seraient jamais démasquées?

Pauvres malveillances, pauvres malveillants, pauvres tartuferies, pauvres pantins. )

( Je viens de voir la réaction d'Olivier Besancenot à ce fameux couvre-feu.

Lui qui se dit d'extrême gauche, le défenseur de la veuve et de l’orphelin, de l'ouvrier et du chômeur, ma foi, soit celui-ci est un crétin, ce à quoi je ne crois guère, soit il est lui-même atteint de ces maux que je décris ici, soit c'est le pire des faux-culs.

P1050321.JPGAlors, cher Monsieur Besancenot, qu'êtes-vous: un petit profiteur comme Marine Le Pen, un gourou de secte, une grosse baudruche semblable à celles que vous fustigez ou l'un de ces représentant de la classe-politique, comme celle sus-nommée, qui n'a jamais rien compris au monde réel, tel qu'il tourne? )

 

De l'angoisse face à la mort:

Le professeur Raoult avait, lors d'une interview sur je ne sais quelle chaîne télé, parlé d'une bouffée délirante au sujet des gouvernements qui, à la suite du faux article publié par le journal de référence médical The Lancet, avaient interdit l'usage de l'hydroxychloroquine, augmentant  ainsi le nombre de décès lors de la pandémie du printemps.

Je pose le postulat qu'en effet et en raison des choix délibérés des USA  de mettre à la tête de ces gouvernements des gens incompétents et insipides, que tous ceux-là, donc, souffrent de manière plus ou moins grave de ce symptôme en raison de ce qu'ils savent fort bien que dès la disparition de l'empire US, ce qu'il craignent en raison des nouvelles élections US se passant très mal, ils les accompagneront dans l'oublie.

De leur incompétence quasi généralisée lors de la crise pandémique, venant de ce que les hôpitaux ne sont plus pourvu correctement, de leurs incapacité organisationnelle qui s'en suivit, de leur crise hystérique en été, puis de laP1050262.JPG publication du Lancet, nous en sommes maintenant là, au-dedans de leur monde devenu imaginaire.

Mais, à mon sens, leur propension à cette défaillance est plus profonde que cela et, infiniment plus que pour ceux dont la situation sociale ne cesse de se détériorer depuis de longues décennies, ceux-là souffrent d'un mal obscure, intense, insidieux, discret.

Ainsi, le soir même  de ce calcul présenté plus haut par curiosité, j'avais pressenti qu'au-delà de tout ce que je vous avais exposé ici par le passé donnant sens à ce qui survient socialement depuis des décennies, non pas seulement en terme politique et économique, un phénomène important, voire essentiel devait être déterminé que je n'avais pas, jusqu'alors, abordé, ni même songé.

Je vous avoue avoir fait les cent pas dans mon salon en quête d'une réponse, écartant les une après les autres toutes les idées que je vous avais déjà présentées sur ce blog.

Ce fut le nom de Françoise Dolto et de la pensée de ce que sa psychanalyse des enfants ne fut pas comprise en ce qui concerne leur éducation, qui m'en fut le tout début de réponse.

Puis, de fil en aiguille, je me suis souvenu de ce que la mortalité infantile fut, jusqu'à il n'y a que relativement peu de temps, importante partout dans le monde, tant que la médecine pédiatrique n'avait pas atteint le niveau d'efficacité de notre époque.

Ce phénomène datant des temps immémoriaux de l'émergence d'Homo Sapiens: le P1060273.JPGbébé de l'Homme est, dans ses premières années, très fragile et, ce, dès sa naissance, ce qui pouvait même mener à la mort de la maman.

En fait, chaque personne du passé, mais aussi celle qui naît en notre période dans des pays les plus pauvres (ce vers quoi va la France), peut se considérer inconsciemment comme étant un survivant, je posais donc l'hypothèse que cet esprit de survivance a à voir avec le fait de pouvoir devenir adulte, que c'est un trauma existentiel nécessaire pour notre développement psychique puisque cela existe depuis le tout début  d'Homo Sapiens Sapiens.

Et que, en ce cas, naître dans une famille dont les trois à quatre générations antérieures n'ont pas connues ce sentiment, peut aisément conduite cette personne à ce qu'elle ne puisse se développer convenablement mentalement, ceci d'autant plus si son enfance et sa vie de jeune adulte ne fut que douceurs et facilités, environné de beaucoup plus que du nécessaire.

Ainsi, de vouloir rester pour l'éternité dans le pays de Jamais-jamais, parce que l'enfant qu'elle reste, n'écoutant que son pur plaisir, n'ayant nullement vécu la moindre difficulté, n'ayant jamais fait preuve du moindre effort la dépassant, n'ayant pas souffert de manque et de privation, se pense non mortelle, ne peut concevoir le temps qui passe, ne se sentant pas survivante.

N'ayant pas traversé les étapes difficiles de vie et parfois de survie de la majorité deP1060110.JPG la population en raison de la disparition des classes-moyennes, grandement accélérée depuis le début de la pandémie.

Cela dépendant, il est vrai, de la personnalité de chacun, de son cheminement de vie, des expériences qu'il a su en tirer, pouvant mener à ce que ce phénomène soit amoindri voire nul.

 

De l'angoisse existentielle de penser à la disparition des USA, ne serait-ce en tant qu'empire:

Penser la disparition de l'empire étasunien est, pour nombre d'entre-nous, très angoissant pour les raisons que j'ai pu aborder par le passé.

Or, tout empire s'évanouit un jour ou l'autre, même les plus puissants, dans la nuit qu'ils ont eux-même créée.

Les civilisations évoluent mais rarement disparaissent entièrement, les empires, si.

Or, les événements actuels ne peuvent que laisser à concevoir que celui, le nôtre si je puis dire, qui, devenu universel dès l'achèvement des années 80, est en proie aujourd'hui à une monté en puissance d'une grande tragédie  où, de leurs élections P1060308.JPGnationales, le combat armé ne nous semblent plus tant éloigné que cela.

Les derniers affaires (ici l'URL hurle, houououou) ayant trait au fils du candidat démocrate et à lui-même, Monsieur Biden, pouvant facilement y mener.

Mais, au-delà, la faim et de se retrouver sans gite gâte, plus que tout, y compris les affaires politiques, ce pays en le désagrégeant à petits feux.

Même les russes s'en émeuvent, eux qui, aux temps finissants de l'URSS, contemplaient, extasiés, les exploits de leur ennemi.

Et cet ennemi est aussi le nôtre, il va bien falloir que les français le reconnaissent, il nous pourrit, humilie, ruine, affadit, détruit à petit feu.

Nous met, dans les pattes, une équipe gouvernemental inepte et incompétente: il n'est qu'à voir le résultat écologiquement effarant en terme de production de souffre de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim , purement politique, pour y saisir en plein le vide abyssal de ces gens.

Faut-il que ce soit un député anciennement du REM, Martine Wonner, médecin psychiatre (qu'avait-elle été faire dans cette galère REM?), qui se révolte des oukases gouvernementaux, de ce coup d'état (il)égal sous les flonflons du SRAS-COV-2, semblable à celui qui mis en place Napoléon III en 1852 puis Pétain en 1940.P1040690.JPG

Mais que fait, que dit le Parti communiste, n'y aurait-il plus, de la classe politique, que cette dame et (un peu) Les Républicains pour réagir?

 

Honte à vous, communistes du PCF!:

Honte à vous, communistes dévoyés!

Vous étiez, vous parliez pour le peuple, aujourd'hui vous ne faites que le trahir jour après jour.

Vous étiez patriote, aujourd'hui vous ne faites qu'obéir aux dictas gouvernementaux, bruxellois et de DC la folle en oubliant votre pays.

Vous aviez l'esprit du progrès comme message, celui du devoir de s'instruire, de développer l'industrie éclairante, l'agriculture puissante...

Aujourd'hui vous ne faites que suivre des élucubrations dénués de tout sens:

-de ces écolos gnangnans et ignares si prompt à toutes les fadaises polluantes;

-des islamistes primitifs et meurtriers auxquels votre allié France-(si peu)Insoumise se joint;

-des noirs dits indigénistes qui montrent leur ignorances historiques en s'affirmant P1060199.JPGnon français tout en restant en France;

-du Parti Socialiste n'ayant plus de social que de son seul nom...

Vous vous disiez communistes luttant contre le capitalisme quand aujourd'hui vous n'êtes devenus que de pauvre néolibéraux obséquieux des plus riches.

Vous étiez l'opposition radicale à toute oppression, vous n'êtes plus aujourd'hui que les soumis transis de peur, aux ordres.

Vous aviez des buts grandioses mais ne naviguez plus aujourd'hui que dans la fange.

Et oui, une fois l'URSS disparue vous n'êtes plus que de ce vaisseau fantôme sans destin, sans dessein et sans gloire, ayant choisi comme maîtres les USA et la Germanie en remplacement de vos guides d'antan.

Alors, s'il en est qui écrivirent "collabo" sur la rotonde de votre siège, songez que moi-même suis heureux que mes parents ne puissent contempler votre forfaiture, décédés qu'ils sont bien avant que cela ne fut devenu si manifeste.

Vous êtes la honte de tous ces communards puis résistants qui ont risqué leur vie et parfois l'ont perdu!

Certes, je ne suis pas de cette idéologie, mais vous-même ne l'êtes plus non plus, du-moins le suis-je, patriote, quand vous, vous ne représentez plus rien que de ces vents que nos entrailles relâchent.

Alors, s'il vous plait, n'en appelez plus au révolu de vos anciens, ni même à celui deP1060427.JPG la Commune de Paris, ne vous dites plus communistes, vous n'êtes plus que de ce néant dont le funeste d'aujourd'hui perverti ce glorieux passé.

Ad minima pour le respect du repos de vos dignes aïeux et des miens.

 

Du retour à la politique en quelques débuts de réflexions:

Ce retour à la politique se devrait de devenir notre credo premier, de celui de le concevoir comme étant de notre nécessité vitale.

D'être de notre devoir.

La politique ne doit d'être que celle du pays, donc de la patrie, le sol, de la nation, le peuple, tout le peuple, et de l'état, du monde politique aux administrations.

Elle s'établie sur deux dimension, dedans et hors de ses frontières:

Pour la première, le but poursuivi se doit d'être d'agir au plus juste pour que le pays fonctionne au mieux avec tout le dynamisme possible, sans qu'une quelconque puissance, étrangère, religieuse, économique ou autre ne vienne en entraver la marche.

Les responsables de la nation se devant d'être extrêmement rigoureux en  cela.

P1060481.JPGEn revanche, ce dynamisme ne peut être présent que si la population est correctement instruite, informée et de ce que la liberté de penser, donc celle de s'exprimer, soit une valeur cardinale pour tout le monde.

Chaque médiat se devant donc d'être indépendant de toute puissance, sauf à ce que celle-ci soit clairement établie et, surtout, limité en nombre et affiché, quelle qu'elle soit, quel que soit son vecteur, tout manquement se doit de mener à la confiscation dudit médiat par l'état puis de sa revente, sauf ceux gérés sous forme d'une régie autonome.

L'instruction national (rétablissement des écoles normales) et les recherches scientifiques fondamentales et pour partie technique, l'armée, la police, les prisons, la création monétaire et, donc, la banque centrale, ne peuvent qu'être que du domaine régalien, les deux premiers se devant de sortir de toute empreinte idéologique (ce qui ne sera pas une mince affaire).

Le système de santé et certains domaines des arts et des musées, quand à eux, sont bicéphale privé/public.

Tous les services publics (eau, fourniture, évacuation et traitement, communication sous toutes formes, énergie, production et fourniture, sauf celle détaillée, gaz en bouteille et carburants au sens large) se doivent d'être régis par des sociétés autonomes de toute emprise privée, quelle qu'en soit la forme.

Les prêts bancaires ne peuvent se faire que grâce aux fonds propres des banques deP1060389.JPG dépôts, séparées de celles d'affaires, les premières ne pouvant prêter à des taux usuriers formellement interdits.

Toutes banques faillies sont automatiquement nationalisées à l'unité monétaire symbolique et les cadres supérieurs sont envoyés en prison, chassés de leur poste ou rétrogradés suivant leur responsabilité de la situation.

L'armée de conscription homme et femme est établie en tant que devoir du citoyen (ce qui permet, de plus, le suivi de la santé, de l'instruction, des problèmes sociaux et psychosociaux de la population et de lui permettre les échanges entre régions et classes sociales).

Pour la nouvelle constitution (la VIème république n'est pas loin et comme on y va, se fera sûrement en pleine crise au pire, perturbation au mieux) je ne me prononce pas quand à son élaboration, mais il va de soi que tout les changements de ses textes se doit de passer par référendum.

Le Président de la République perd la majorité de ses prérogatives actuelles qui ont montré leurs effets pervers, en revanche il faudra trouver la meilleurs mesure pour sa nomination.

Limiter à deux législatures les élus des chambres délibératives me paraît une bonne chose, je ne me prononce pas pour le type d'élection sénatoriale, ni à la députation d'ailleurs.

Je serais pour l'existence d'une troisième chambre englobant l'ensemble des professions, mais je ne sais pas si c'est réalisable.

P1060142.JPGQuoi qu'il en soit, rétablir la séparation des pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire, est d'évidence, de ce fait seule les assemblées délibératives peuvent proposer les lois à la votation, les désaccords formels entre les deux chambres menant à un référendum.

Référendum pouvant être proposé par les citoyens, similaire à ce que font les suisses.

Certains serviteurs de l'état, juges, personnel de la haute administration, policiers... doivent impérativement passer par des tests psychotechniques et psychologiques affin d'écarter les personnalités incompétentes et psychiquement instable, ceux passant ces tests devant faire de même.

 

Épilogue:

Il y aurait comme quelque chose de l'ordre de la quatrième république et du début de la cinquième dans ce que je viens d'exposer, je le conçois.

Ce n'est là qu'un tout début de commencement de réflexion quand à cette sixième à venir et, entre-autre, c'est à cela qu'il nous faut d'ores et déjà songer.

Un député de la troisième, me semble-t-il, disait de la politique que c'est commeP1060353.JPG l'andouillette, il faut que ça sente la merde mais non de trop.

Qu'il en est pour le pouvoir exécutif comme celui législatif, celui des grandes villes comme celui de la nation, le problème est que s'il y a un remplacement trop rapide des élus, l'administration prendra inéluctablement le pas sur eux.

En revanche, que cela mène à une carrière politique desdits élus conduira également à des effets pervers, celui de la flemme décisionnelle, des petits tripotages en amis d'intérêts convergents et autres prévarications.

Trouver la meilleurs solution n'est pas, en cela, chose aisée.

Une cours constitutionnelle française à l'image de celle allemande de Karlsruhe ne serait pas non plus une mauvaise chose.

Là encore, il faudrait trouver le juste milieu entre suivre les évolutions de la société à tous les niveaux et, en même temps, ne plus se laisser prendre par le même type de piège manifeste que sont l'Union-européenne, l'OTAN et le rêve américain.

Le système politique actuel est moribond, suivant en cela la déchéance l'UE et les USA.

A remarquer que le terme Etats-Unis-d'Amérique a d’acronyme UEA, ce qui, si nous P1060065.JPGfaisons la traduction de cet autre, US, cela donne, je vous le donne en mille, roulement de tambour, et oui, UE (je ne viens de le découvrir qu'il n'y a que quelques jours).

Alors, quand je dis et affirme que ledit rêve américain nous est descendu comme Dieu parmi nous (comme le dirait un chat) en nous le présentant comme le futur paradis sur terre, à l'image inversé de ce que fut le communisme, en voici une preuve de plus.

Les crétins parleront de hasard, mon œil, tout juste pouvons-nous en supposer un attrait inconscient.

Possiblement, l'union disparaîtra, comme pour les States (qui se tâtent) face à l'Union-Soviétique, en miroir inversé de ce qui en fut pour le traité de Varsovie.

Ceux qui sauront déterminer de ce qu'il en est des haut/bas et droite/gauche, de ces quatre entités, sauront comment cela se passera pour le bloc UE€/OTAN/USA.

J'émets toutefois l'idée que comme ce furent les populations qui voulaient sortir du bloc de l'est, ce sera, en son inverse, par décision politique que les pays de l'union se désuniront, mais, une fois encore, par la volonté du mentor de notre propre, de bloc, l'union (un coup d'état en ce cas serait-il plausible dans l'un ou plusieurs pays de l'UE?)..

Mais cela ne reste qu'une hypothèse, n'est-ce pas?P1060151.JPG

Pourquoi cela ne passerait-il pas plutôt par la volonté des populations après la chute de l'empire américain, en son inverse?

 

 

THEURIC

Écrire un commentaire

Optionnel