Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Auriez-vous dit élections?

Avant-Propos:

je peux donner l'impression de me répéter sur différents sujets quand, en réalité, je les explore sous des angles divers.

Ici il s'agit de la fausse écologie qui a remporté une victoire à la Pyrrhus lors de ces élections municipales.

Posant mes réflexions sur sa nature, je ne peux que me répéter autant en ce qui concerne l'union que du réchauffement climatique anthropogénique, entre-autre.

Je peux, lors de cet avant-propos, donner le sentiment de me justifier quand je ne fais que d'anticiper un possible compréhensible agacement de votre part, amis lecteurs.

 

Le problème d'une période telle que la nôtre, pour les dirigeants quand ils sontP1040752.JPG stupides, c'est que les porteurs de nouvelle mentent pour éviter de perdre leur emploi et, ce, avec raison (il y a quelques bons siècles ils auraient été tués, c'est ça la modernité, auparavant c'était la mort physique, aujourd'hui elle est sociale).

Ainsi, si les équipes de Messieurs Macron, notre godelureau national, & Philippe, qui recherche son Havre de paix, une ville c'est plus simple qu'un pays, ont annoncé l'organisation d'un "forum de l'écologie" qui rendra sa copie dès la fin des élections municipales, c'est parce que les instituts de sondage avaient bien relevé que les écologistes gnangnans et leurs petits toutous de ce qui fut la gauche y remporteraient dès lors un joli score.

Mais les-dits instituts avaient-ils également relevé la très faible future participation à ce deuxième tour?

Je ne le pense pas.

Son taux ne fut que de 41,6% quand cette votation fut de tous temps, au regard de toutes les autres, celle où l'abstention fut la plus faible

Or, désormais, c'est cela qui importe.

Que 58,4% des électeurs, soit une écrasante majorité, ne se soient pas déplacés pour ce devoir civique ne pouvant que démontrer combien la population ne croit plus guère au magistère des partis politiques officiels, voire même les rejettent.

P1040811.JPGCeci sans compter les personnes qui, comme moi, vivant dans une ville moyenne, préférèrent voter soit pour quelqu'un de sérieux qu'elles connaissent, soit pour le maire précédent, soit, comme je l'ai fait, en jaugeant la personnalité de chacun suivant la photo des prétendants sans grand faire cas du parti politique de celui ou celle choisi.

Tout ceci signant, à mon sens, une bientôt recomposition politique du pays.

Alors, pourquoi donc les écolo gnangnans ont-ils remporté un tel succès?

Simplement parce que les plus crétins des électeurs ce sont, justement, les écologistes et, en raison d'un même manque cruel de jugeote de l'équipe gouvernemental ne prenant pas en compte là où se trouve la réelle majorité, elle croit collectivement que la France entière suit aveuglement les préceptes stupides, ruineux, polluants et potentiellement meurtriers d'EELV et de ses bons toutous.

(Pauvres communistes et faux insoumis, traîtres de leur cause!)

-Parce que de croire ou faire croire qu'il est possible de réformer une Union-européenne triplement verrouillée, institutionnellement, idéologiquement et politiquement ne peut qu'être que le fait de menteurs, de naïfs ignares ou d'imbéciles;

-Parce que de croire ou de faire croire qu'il est possible de mener une quelconqueP1040902.JPG politique nationale et souveraine au sein de l'union, quand celle-ci, dans lesdits traités irréformables, prône une concurrence libre et non faussée, ainsi qu'une libre circulation des biens, des capitaux et des personnes, ne peut qu'être que le fait de menteurs, de naïfs ignares ou d'imbéciles;

-Parce que de croire ou de faire croire cette fausseté qui est que les éoliennes, les panneaux photovoltaïques et les batteries sont non polluants tant en fabrication qu'en démantèlement, sans vouloir savoir que ces moulins-à-vent tuent oiseaux, insectes et chauves-souries (eux qui se disent préoccupés par la baisse de la bio-diversité, cherchez l'erreur), ne peut qu'être que le fait de menteurs, de naïfs ignares ou d'imbéciles;

-Parce que de croire ou de faire croire que ces énergies intermittentes peuvent largement remplacer les centrales nucléaires sans hausse du prix de l'énergie importantes, ce qui est factuellement faux (l'Allemagne et le Japon en étant les deux exemples) forçant de fait les gens à se chauffer moins, voire de ne plus se chauffer (ce qui est déjà le cas par ailleurs mais ce qui accroîtra grandement ce phénomène) en remettant en cause la salubrité des habitations en hivers et donc augmentera la mortalité de tous, même des enfants, et menant à des crises épidémiques, ne peut qu'être que le fait de menteurs, de naïfs ignares ou d'imbéciles;

-Parce que de croire ou de faire croire que le gaz carbonique produit par l'Homme P1040740.JPGserait polluant et réchaufferait l'atmosphère nous conduisant à une catastrophe est, là encore, factuellement faux, autant parce que:

I)-Nous nous dirigeons vers un refroidissement climatique dû à la diminution de l'irradiance solaire;

II)-Nous avons un réchauffement du noyau de notre planète, augmentant de un degrés la température globale des océans, ce qui est énorme, même à grande profondeur (ce que l'atmosphère ne peut faire), produisant un dégazage de ce CO2 et ne pouvant qu'accroître leur évaporation, les séismes et les éruptions volcanique à terme;

III)-La végétation n'a pas suffisamment de ce CO2 pour croître convenablement, plus de ce gaz ne pouvant que conduire à une production agricole supérieure, permettant de fait de mieux nourrir les populations (il serait sain de doubler son taux, vive l'essence, à-bas le sac plastique);

IV)-Un réchauffement climatique, un optimum climatique, a toujours conduit historiquement à un meilleurs niveau de vie des peuples et à son dynamisme, son refroidissement, un mini âge glacière, à une diminution du nombre de ses habitants par les guerres, famines et pandémies, que les écolos gnangnans soient conscient qu'ils peuvent mener au massacre des populations;

V)-Les océans et les mers froids absorbent le CO2, les périodes glaciaires, pour relâcher ce gaz lors de leur réchauffement, les périodes interglaciaires dont nousP1040863.JPG sommes depuis environ 15 000 ans, étant entendu qu'ils ont une inertie calorique très importante se comptant en millénaires;

VI)-Le taux de CO2 actuel est de 416,21 PPM, soit parti par million (416,21 sur 1 000 000), de molécules atmosphériques, cela va de soit, ce qui donne en pourcentage, en en retirant quatre zéro et donc en divisant par dix mille, 10 000: 0, 041621%, ce qui est ridiculement bas (hier j'avais dit à des dames que c'était 0,4...%, leur donnant mon pseudo pour qu'elles trouvent mon site, d'où cette correction).

Vous remarquerez que sur ce site officiel le pourcentage n'y est pas donné, demandez-vous donc pourquoi cela.

Sur celui-ci est indiqué que ce taux d'aujourd'hui est le plus haut depuis le pliocène, il y a environ 3 millions d'années, sans que ne soit donné le chiffre de l'époque, soit juste avant le début des grandes glaciations à l'échelle géologique, à la limite pliocène/quaternaire il y a environ, là encore, 2,59 millions d'années.

Remarquons également que, en toute bonne cohérence, pour les raisons expliquées plus haut, la première glaciation du début du quaternaire ne pu se faire que lors d'une période chaude, dès lors que la hausse et la baisse dudit taux suivent toujours et ne précède jamais les réchauffements et les refroidissements.

P1040783.JPGC'est pourquoi j'affirme que de croire ou de faire croire à ces élucubrations ne peut qu'être que le fait de menteurs, de naïfs ignares ou d'imbéciles;

VII)-comment voulez-vous avoir confiance en ce qu'il se dit à la télévision où les invités sont choisi pour leur suivisme aux dogmes obligés, où ceux qui les remettent en question sont injuriés, ceux qui les remettent en cause, invisibles des médiats, ne sont pas invités et où, quand ne se fait pas silence des informations importantes, celles-ci sont caviardées en y contant l'inverse de la réalité?

Notre problème étant que la science, tout comme il peut en être de toutes les autres institutions sociales, dont celles, entre-autre, dédiées à la politique, au journalisme et aux arts, sont phagocytés par un cancer sociétal: le monétarisme néolibéral, ceci accompagné de divers productions inconscientes telles que celles que déversent ces écologistes de pacotille: le réchauffement représentant l'enfer du diable, devinez qui il est, et la chaleur notre colère.

Ainsi, qui de ceux nommés des végans parce que végétaliens (à ne pas confondre avec végétarien provenant de la philosophie platonicienne), savent-ils qu'Hitler s'y adonnait aussi?

Et qu'à son début le nazisme prônait le retour à la nature, honorait l'animal et vénérait la jeunesse?P1040910.JPG

Les écologistes politique extrémistes savent-ils qu'ils sont de cette filiation là, eux se disant de gauche?

Je ne suis en rien contre l'écologie, qu'elle soit scientifique, sociale comme politique, mais il est patent qu'elle ne doit en aucun cas être sujet à des croyances mais s'appuyer sur des sources sérieuses qui, cela est un fait, s'amenuisent ou, sinon, sont conçus pour faire croire l'inverse de la réalité pour coller aux doxas (év)angéliques que l'on veut nous faire ingurgiter.

Bien entendu que de ne plus utiliser de sac en plastique ne peut qu'être que bénéfique, de ce que les produits chimiques se doivent d'être analyser de manière honnête et neutre et non pas au bénéfice de je ne sais quels intérêts géopolitiques ou économiques comme en ce moment.

Sachant de plus que la nature sait parfaitement générer de la pollution et qu'il existe un très grand nombre de plantes toxiques et  vénéneuses, pouvant détruire, de plus, ses voisines, plus même que de champignons dangereux ou mortels.

Un écologiste affirmé qui n'a pas de connaissance scientifique étendue traitant de tous les sujets qui y seraient liés ne peut qu'être qu'un imbécile ou un petit profiteur.

P1040871.JPGCelui de ceux-là qui a un vélo ou une auto électrique sans se demander si le pays à la capacité de produire suffisamment d'énergie pour tous ses semblables et le degrés de pollution nécessaire pour fabriquer et retraiter chaque batterie est un âne, comment donc pourrais-je le dire autrement?

Quand à ceux qui ne savent même pas la dangerosité des éoliennes pour toutes les faunes ailées, sans qu'ils ne prennent en compte les effets qu'elles ne peuvent qu'avoir sur les mouvements de l'air, soit de dérégler et déréguler le vent, voire, si  elles sont trop nombreuses, le climat, tout en réclamant une stabilité du milieu naturel, quand tout cela se déduit logiquement, qu'en penser?

Et je me moque comme d'une guigne de savoir le milieu social, culturel et le niveau du cursus de chacun...

Ainsi, il ne sert à rien de répéter en mantras ce qui est colporté par la propagande médiatique qui, cela est aussi grandement visible, raconte n'importe quoi suivant les intérêts de leurs donneurs d'ordre, mais il faut apprendre à penser par soi-même.

Faire son propre savon et produit à vaisselle, entre tant d'autres, ne peut qu'être qu'une bonne chose, tout comme de respecter faune et flore.

Mais quand des herbivores sont trop nombreux en un lieu donné, mettant en danger ladite flore et les cultures, sans qu'il n'y ai de carnivores qui en réduiront le nombre, les chasseurs en deviennent dès lors nécessaire.P1040891.JPG

Là se trouve la logique de l'écologie.

Penser que le naturel se trouve dans les champs  et dans nos forêts françaises est, une fois encore, absurde, puisque le tout fut façonné de la main de l'homme depuis des milliers d'années.

Aussi que de détruire les forêts comme en Espagne aux siècles précédents ou de pomper excessivement les nappes phréatique comme en Californie, dans ces régions  naturellement sèches, les rendront semi-arides, ne pouvant ensuite que les conduire à leur désertification.

Le faux problème du réchauffement climatique anthropogénique en cache de véritables, écologiques, qui, de ce fait même, en plus que de mauvaises décisions sont prises, ne sont pas considérés les réels et très nombreux soucis que pose cette matière qu'il nous faudrait impérativement gérer, voire pour certains, régler rapidement.

Il y  eut des français naïfs qui votèrent, ne sachant qui choisir comme élus, pour d'autres naïfs, si ce n'est parfois pour de fieffés coquins, soit-disant écologistes, or ce que préconisent ces écolos gnangnans est extrêmement dangereux pour les populations autant que pour la nature.

Ceci sachant qu'ils sont tous pour l'union qui, de par les traités, refusera toute remise en question du néolibéralisme internationaliste.

P1040932.JPGCeux qui croient donc que l'écologisme politique officiel, celui qui nous est bassiné dans les médiats, est contre ce système se trompe autant qu'un éléphant, quelle que soit la forme qu'en prendra ses défenses.

L'écologie n'est pas un thème pouvant supporter l'hystérie, elle se doit d'être mûrement pensée en y écartant toutes les fraudes qu'elle subit actuellement.

Et ce ne serait que parce que tous les partis politiques ont failli qu'il faudrait se jeter dans les bras de celui, EELV, l'étant lui aussi, qui, de plus, accueille tous ceux qui, dits de gauche, ont tout autant failli que ceux dits de droite.

Certes et je le comprends, il n'est plus grand chose pour prendre leur relève, ceci est angoissant, même l'UPR est en crise et ceux  qui prône un France-quitte sans activation de l'article 50, comme le PRCF, sont bien trop minoritaires.

Il est ainsi à imaginer que pour les élections suivantes 70 à 80% des électeurs resteront chez-eux, ce qui déstabilisera immensément ce système politique devenu pervers.

Sauf si, entre temps, nous nous retrouvions sans gouvernement et avec une Union-européenne disparue corps et biens dans les tourmentes de l'histoires.P1040938.JPG

Nous pourrions ainsi à devoir faire face à une accélération soudaine des événements qui remettrait tout en cause, et de  ça aussi il nous faut le penser dès maintenant.

Soyons près à tout, il est vrai, mais non pas à du n'importe quoi.

Et sait-on jamais, de nouveaux mouvements politiques peuvent très bien paraître rapidement qui, du fait de leur simple existence, viendra rapidement remplacer toute cette caste éreintée.

 

 

THEURIC

Écrire un commentaire

Optionnel