Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réflexions sur notre gouvernement et ses affidés.

Monsieur et Madame Lézard des Murailles, Podarcis muralis, nous donnent une séance porno dont sortirons ensuite des petits.

 

Bonjour chers lecteurs,

 

Avant-propos:

Je tiens à rectifier une erreur faite par le passé, le néologisme complotiste renverrait à qui perçoit un complot, sinon celui qui en fomente un est un comploteur, cependant il est vrai que ce premier mot fut inventé pour dégrader le message de celui en désaccord avec le discours officiel et pour flétrir l'honorabilité de son porteur.P1000814.JPG

 

Il est normal qu'au vu de la masse des mensonges qui peuvent nous être déversée par nos médiats aux ordres, autant que de celle qu'il nous est donnée d'entendre de part notre gouvernement, ainsi que de celle provenant de quelques médecins proche de celui de Molière, les seuls pouvant s'exprimer dorénavant à la télé.

Il est normal, dis-je, que nous puissions les considérer comme ayant quelques problèmes mentaux collectifs.

Or, il n'en est rien.

Ou, si l'on peut le dire ainsi, s'ils souffrent d'un mal quelconque ce serait celui d'une idéologie bien trop prépotente, leur composition de sens leur étant verrouillé, en raison d'une stratification d'icelui, qui les rendent aveugles et sourds à tout ce qui n'entre pas dans l'ordre de leur dogme.

Son nom, en un néologisme personnel, résume en lui seul sa nature: l'américanolâtrie.

( Américanolâtre est donc un néologisme basé sur idolâtre ⇒ fanatique, du nom ⇨ "Amérique" suivit du suffixe ⇨ -lâtre, montrant ici son acception péjoratif et dépréciatif, ainsi que de sa dimension quasiment religieuse.

Un second, construit d'une base semblable, eurolâtre, entend désigner autant les amoureux transits et irréfléchis de P1000824.JPGl'Union-Européenne aussi que de l'euro, étant entendu que ces trois tendances sont intimement liées. )

Percevant, plus ou moins confusément, que les Etats-Unis-d'Amérique tendent vers leur disparition, sinon en tant que pays, du-moins, d'évidence, en tant qu'empire, la mouvance pro-américaine européenne, en ce moindre exemple, projette par inversion ladite prochaine disparition de leur propre civilisation en une façon de fantasme, ceci en l'annonçant, soit que la civilisation européenne ne sera bientôt plus.

Une civilisation ne disparaît pas, ou rarement, elle évolue, en revanche tous les empires se sont inéluctablement éteints pour les raisons que j'avais évoqué ici en Avril 2018 (billet, datant quelque peu, que, peut-être, je reprendrai pour le retravailler).

N'oublions pas, comme je l'y avais écrit, que toute soumission tend à diminuer nos capacités mentales, or l'intelligence ne peut pas être soumise, sauf à se restreindre inéluctablement.

Je vous propose ici que nous fassions l'essai de tenter de percevoir quels sont les soubassements qui entendent leurs comportements.

Puis, en seconde partie, je déclinerais les dangers futurs potentiels desquels il est probable contre lesquels  ils se devront de se confronter, puis, en troisième, je vous exposerai quelques conseils d'actions de mon cru pour que vous, amis et invisibles lecteurs, vous ne vous laissiez en rien ni vous angoisser inutilement, sauf si, bien sûr, votre ruine advient, ni que vous soyez portés par les passions collectives futures qui, je le pressens, pourraient mener la population à quelques exactions extrêmes.P1010077.JPG

 

Des soubassements psychologiques plausibles de nos élites nationaux et européens:

Quand bien même fais-je état ici de la situation française, il ne m'est pas loin de considérer qu'il en est de même, voire parfois en une situation pire, dans les pays grandement assujettis à l'empire thalassocratique US.

Leur doctrine de base c'est l'économisme dogmatique spéculateur, en un magma explicatif abscons en un exact inverse du capitalisme.

Or, il est de fait que les événements actuels tendent vers la caricature de leur système de pensée: ledit capitalisme vrai est industriel et industrieux, l'économie proposé aujourd'hui par tous ces olibrius n'est plus que purement monétariste (j'y reviendrai).

Notre second confinement, suivant notre désindustrialisation multidécennale, ne pouvant que mener à la faillite de l'Europe, des USA et du reste de l'Occident, voire tous les pays à l'échelle internationale.

Leur politique monétaire détruisant les monnaies par leur hyper-production, et que, P1020088.JPGde plus, le rachat par les banques centrales des titres, actions et autres mène, à terme et de fait, les états à être les détenteurs publics des avoirs et entreprises privés.

En une sorte d'étatisation contradictoire d'avec leur credo affiché.

Là se trouve l'une des règles d'or de tous ceux qui décident pour la collectivité: si n'est pas pris en compte, lors de décisions, leurs effets potentiellement désastreux, les résultantes peuvent se révéler, à terme, inverses du but visé originellement.

Si tant est qu'à l'époque, aux alentours des années 60 à 70, le moindre but n'ait été visé, déjà à ce moment-là les objectifs à atteindre ne devaient pas s'étendre à plus que de quelques petites années.

Quoi qu'il en soit de ce passé, notre présent montre autant une accélération événementielle que de ce que cette mouvance eurolâtre et américanolâtre tend vers une grande instabilité économique, politique et, je le suggère, psychosociologique.

Certains la dirait devenue autiste, voire folle, je parlerais plutôt d'aveuglement et de surdité dû à leur éloignement d'avec la réalité, ceci pour pouvoir rester en lien individuel et collectif d'avec leurs croyances qui, cela est visible, se délite dans les faits.

Ainsi, il ne s'agit pas pour eux de tenter, comme le fait Monsieur Trump et sonP1030112.JPG équipe, de sauver leur nation en la réindustrialisant, mais plutôt de faire survivre leur dogme néolibéral et, intimement lié, leur adoration fanatique pour les USA, non pas dans leur réalité, mais à leurs propres yeux.

Ceci parce qu'ils sont incapable d'agir autrement puisqu'ils sont pris entre plusieurs contraintes, celles dues à notre appartenance et à leur emprise psychologique par l'empire US démocrate, ainsi qu'à l'union en tant que la créature de ce dernier, également à leur obéissance formelle à l'un et à l'autre, à cette situation politique et économique déplorable des deux sus-cités et à l'exaspération grandissante de la population.

( Etant entendu  qu'aux USA, le parti démocrate exprime la mouvance similaire en son inverse, c'est lui qui incarne en effet, sous forme de leur donneur d'ordre, l'aspect oligarchique, ploutocratique, entre-autre des GAFAM,  en tant que représentant de l'angle monétariste de l'empire, celui républicain en prenant progressivement, dès l'élection de Donald Trump, une position industrielle.

Ce sont ces deux facettes impériales, dont je ne suis ni pour l'un, ni pour l'autre, qui, en ce moment même, se disputent le pouvoir, l'état profond s'étant, quand à lui, sûrement scindé en cette double composante. )

Les faiblesses de Tonton Sam, manifeste lors de ses élections actuelles, affolent plus que tout notre mouvance eurocratique américanolâtre, ce qui est largement perceptible de par le fait que nos médiats officiels ne nous en parlent pas, nous P1040547.JPGcachent même les fantastiques malversations desdits (pseudos)démocrates qui eurent lieux lors de ce suffrage non achevé aux Etats-Unis-d'Amérique.

Ne nous contant que les frasques réels ou  supposés de Mr. Trump, tout en nous exhortant, d'une manière absurde, de voter pour le parti démocrate tout au long de leur campagne électorale, suivi d'une joie étrange dès lors que les médiats officiels US annoncèrent la (parait-il) victoire de Mr. Biden.

Au-delà des journalistes qui, pour nombre d'entre-eux, doivent commencer à se poser de sérieuses questions mais n'en disent mot de peur du chômage, les propriétaires de nos médiats, tout comme notre gouvernement, ayant déjà prononcé son entière dépendance à Biden, ainsi que le firent tous les partis politiques et les chefs de gouvernement de l'union, montrent à la face du monde leur servitude pleine et entière à cette tricheuse faction.

Mais quels sont les soubassements psychologiques de toutes leurs turpitudes aux uns comme aux autres?

Comme je l'ai écrit plus haut, la notion d'aveuglement et de surdité y est au centre, lié à leur double contrainte de faire survivre le système monétariste et leur plate américanolâtrie, tout en niant résolument toutes les conséquences de leurs actes.

Ceci en se pensant démocrate (non pas entièrement dans le sens parti US), bienfaisant, ne faisant qu'agir pour le bien de la société.P1050226.JPG

Faire le bien, pour les élites françaises et européennes, consiste à acheter un vaccin US inutile (un traitement existe), nous obliger à le prendre, après nous avoir fait paniquer tout l'été, puis de nous avoir enfermé chez-nous en Septembre, en donnant plein pouvoir à l'exécutif, réduisant par là même le législatif devenu purement godillot, en détruisant d'évidence la démocratie.

Dans leur esprit, mentir sans cesse à la population, la rendre folle de rester chez-elle, frapper et asphyxier les manifestants paisible, même les plus jeunes, causer des traumatismes aux enfants par des messages angoissants répétitif, risquer un traitement peut-être dangereux ou alors sans produit actif..., n'est en rien maléfique puisque le bien est de sauver l'empire Etats-Unis-d'Amérique, le reste ne leur étant d'aucune espèce d'importance: ils ne travaillent ni pour leur pays, ni pour l'Union-européenne.

Ils considèrent même l'ensemble comme étant de l'ordre de la morale.

En quelque sorte, il mentent en considérant que ce ne sont pas des mensonges puisque ce qui est bon pour l'Amérique est bon pour le monde.

Écartent tout ce qui gêne leur fumeux évangile en ne visant, pour l'instant, que les personnalités les plus médiatiquement visibles, à l'exemple du professeur Perronne de par la fermeture de son hôpital.

(A quand les premières arrestations politiques?)

P1050125.JPGOnt-ils conscience d'agir comme ils le font?

Oui, mais celle-ci est confuse, vaguement justifié par des arguties qu'ils s'échangent, peut-être même en une sorte de réitération, leur permettant de se convaincre mutuellement à leurs propres yeux de leurs biens fondés.

Ainsi peuvent-ils trahir la démocratie en considérant que ce ne sont pas des trahisons, se justifiant en leur for intérieur et entre eux-mêmes de ce qu'ils disent et font, considérant que ce sont eux qui ont toujours raison, qu'ils savent ce qu'ils font, où ils vont, sans avoir penser au moindre plan préalable, sans avoir considérer les événements pouvant survenir, étant en réalité inaptes et ineptes à quoi que ce soit du fait de leurs certitudes pour eux indépassables.

Quand, de fait, s'ils en arrivent là ce n'est juste que parce que leur incompétence structurellement induite, comme le dit Monsieur Todd, les y ont conduit sans même qu'ils ne s'en rendent compte, agissant au coup par coup, de coups fourrés en coups fourrés, de sottises en sottises, d'obéissance en obéissance à des injonctions de tel ou tel, du moment qu'il soit écologiste, riche, de l'administration de l'UE, allemand, américain et/ou démocrate.

Ruinant de plus leur pays et union, déjà en ayant ruiné les classes-moyennes depuis Sarkozy, puis, maintenant, en laissant se dépérir les petites et moyennes entreprises puisque, pour eux, seules les sociétés cotées en bourse, celles du CAC40P1010825.JPG ou d'ailleurs, ayant de l'importance, le reste ne leur semblant qu'être que de l'ordre du peu d'utilité économique.

Ce qui ne peut que nous démontrer le vertigineux abysse fait de crétinerie vers lequel les mène leur doctrine.

Refusant de voir de plus l'idiotie de leurs décisions et la situation réelle dedans laquelle ils se mettent.

 

L'erreur gravissime de nos ahuris:

Je ne peux que revenir maintenant sur cette base économique d'évidence: la monnaie a et est une fonction économique mais ne sera jamais l'économie en tant que telle.

Ce qui en fait sa réalité ce sont les productions agricoles, minières, manufacturières, des infrastructures étendues, efficaces et peu chères (les services publics et ceux de santé et d'instruction hors des processus concurrentiels), les échanges marchands d'abord sur le territoire national, suivit de la dualité importation/exportation, tout ceci au sein des frontières du pays semi-poreuses et d'un pouvoir politique légitime ayant de fortes capacité de planification.

A contrario des décisions gouvernementales effectuées depuis 35 ans au moins, menant aujourd'hui à ceux macronistes ainsi que ceux provenant de toute la P1040952.JPGmouvance l'entourant, à l'intérieur d'une Union-Européenne de même essence, aussi ruineuse pour tous les autres états, aux injonctions, à notre endroit, similaires.

En effet, la monnaie est, pour eux tous, l'alpha et l'oméga de l'économie, c'est pourquoi sans hésitation ils avaient mis en croix autant celle de l'union que du pays, en France au Printemps par notre emprisonnement, l'avaient ralenti à l’Été puis, l'Automne venu, nos énergumènes nous reconfinent en détruisant à petit feu les centres culturels et tous les commerces autres que ceux dédiés aux produits de bouches et du CAC40.

Considérant alors qu'il suffira de simplement produire un monceau de monnaie pour, comme par magie, faire repartir la machinerie économique, ce qui est d'une ânerie profonde: ce déversement monétaire ne faisant qu'accroître l'inflation là où elle est déversée et où elle se déversera, soit les opération spéculatives, tout en détruisant ladite monnaie et sans aucunement faire repartir une quelconque telle machinerie.

Puisque ceci, de plus, n'est et ne sera pas accompagné ni de volonté, ni de vision politique industrielle de long terme, que nos frontières resteront béantes, puisque tous ces acteurs sont dépourvus de toute jugeote.

( Je vous conseille en cela l'admirable et circonstanciée dernière vidéo de l'équipe du "le fil d'actu", à laquelle je ne ferais que le reproche, ici véniel, de ne pas prendre en compte les obligations incontournables des traités formatant l'Union-Européenne dedans lesquelles la France est contrainte.

Véniel  parce que, comprenant cette équipe, qui, il est vrai, put voir de l'intérieur la nature véritable de cette union, ne peut que peu en faire mention, du moins pourP1040701.JPG l'instant, en raison du déni manifeste d'un très grand nombre de citoyens, tout comme il peut en être de la perception collective de l'empire thalassocratique US, notre vrai manipulateur.

Ce phénomène, naturel, je l'avais exposé en Septembre en utilisant, pour cela, ma propre expérience, sous le titre de: "Les choses de l'esprit: du début à l'achèvement d'une manipulation".

Mieux vaut, en cela, que les animateurs de ce site restent prudents: des 9 stades que j'avais pu déceler de ces mécanismes, nous en serions, à mon sens, au niveau 6, étant entendu qu'il s'agit là d'un processus  collectif et non pas individuel.

Ce qui veut dire que lesdits stades, quand il s'agit d'un peuple, s'établissent progressivement sur une portion de plus en plus importante de la population, en des phases différentes pour chacun, en un mécanisme graduel de propagation.

Ne restant plus, à la fin, que le noyau dur de ce précepte totalisant. )

A ce sujet, notre situation est, à mon sens, la suivante:

Nous avons un pouvoir exécutif faible et falot, qui a, de plus, écarté celui législatif et mis sous contrôle celui judiciaire (phénomène ayant débuté il y a longtemps, maintenant achevé), ce qui formalise une démocratie d'état de droit a, en France, P1020183.JPGainsi été détruit en en ayant affadi une 5ème république réduite à quasiment plus rien.

( Ce qui nous contraindra, dès cet ensemble disparu, de mettre en place une 6ème république par une nouvelle constitution qui, à la vue de cette accélération événementielle, se concoctera sûrement dans l'urgence, d'autres difficultés, comme celle de nourrir la population et de rétablir l'ordre républicain, entre-autre, feront parti de ces défis majeurs. )

En ce cas les différentes composantes de l'administration ne peuvent qu'avoir pris leur indépendance de la puissance politique.

Ceci d'autant plus qu'il se dit qu'une partie de ladite administration, ad minima celle dédiée à l'économie et aux affaires sanitaires, aux dogmes identiques, serait devenus les conseillers obligés dudit exécutif, ce qui ne serait pas pour me surprendre.

Les médiats, quand à eux, sont assujettis à l'oligarchie nationale, européenne et/ou US toujours inféodés aux même optiques pour eux incontournables.

Leur erreur à tous c'est de ne pas saisir l'extrême fragilité de cet ensemble, tant économiquement, il est vrai, mais aussi et, peut-être, surtout, politique.

Que l'économie, accompagnant les monnaies, choit, soit, il n'y a plus que nos ribouldingues et ceux qui les suivent qui ne le comprennent pas, ces derniers ne pouvant que s'en voir diminuer en nombreP1050191.JPG.

Mais le danger, pour eux, ne se trouve plus là, il devient, justement, politique.

 

Leurs problèmes futurs:

Maintenant le macronisme comme tous les eurolâtres américanolâtres de l'union, et nous pouvons considérer qu'hormis une minorité, la classe politique française l'est, ont, à mon avis, bien qu'il pourrait y en avoir plus, quatre problèmes:

-1) la révolte de la population probable dès lors qu'elle ne sera plus emprisonnée chez-elle.

De lui faire pression ainsi sans cesse mène une majorité à la soumission de ses dictas, or, la soumission c'est l'activation complexe de deux émotions primaires, la colère et la peur.

Dès lors que cette pression exercé sur le peuple s'arrêtera, quand donc sera annoncé la fin de cette épidémie rétrécie, cette peur disparaîtra automatiquement, ne restant plus que la colère.

Si, de plus, un grand nombre de gens apprennent autant l'existence d'un traitement efficace qui fut caché, de l'inefficacité d'un tel confinement, des ravages P1020025.JPGéconomiques causés par celui-ci et de tout le reste, risque de se développer, naturellement, une nouvelle émotion qui viendra remplacer cette peur, celle du dégoût, une autre émotions primaire qui, avec la colère, génère de la haine;

-2) Désormais le nombre de gens qui croient à ce qu'affirment le gouvernement, les journalistes et la mouvance qui les entoure s'amenuisent au fil du temps, plus encore qu'internet, le bouche-à-oreille sape ces autorités, le décompte des décès en tant que COVID, décédés en vrai pour des causes autres, font des ravages en ce qui concerne leur crédibilité.

Tout autant qu'en raison des choix gouvernementaux déraisonnables qui  mettent les petits commençant, dont les coiffeurs, en des difficultés dantesques.

Ainsi, 60% de la population déclare tricher avec ce confinement, même si certains craignent toujours le vilain virus, quand dans le même temps la police doit avoir l'impression de pousser le rocher de Sisyphe de ne pouvoir remplir le rôle qui leur est ordonné, ce qui, en outre, doit supplémentairement aussi les troubler.

Sans compter qu'au-delà de ce pourcentage, de nombreuse personnes ne doivent plus suivre les exigences gouvernementales que de leur seules craintes de recevoir une amende;

-3 ) Si, après que nombre de chefs de gouvernement de l'union ait rendu allégeanceFullSizeRender.jpg à Monsieur Biden avant que les résultats officiels ne soit déclaré, que Monsieur Trump se retrouverait à être réélu, alors il ne pourrait que nous envisagions qu'auquel cas ce dernier serait à même, pour cette raison, de ne pas en être content, voire même d'en être furax.

Je ne serais pas par conséquence surpris si, possiblement, le président US actuel étant reconduit à son poste, des opérations de déstabilisation s'effectueraient à leur encontre;

-4) je ne reviens pas sur les risques immenses de voir l'économie-monde cesser de fonctionner et les monnaies se sublimer dans le néant du fait de leur vertigineuse production, il n'est qu'à prévoir que tous nos hurluberlus n'en puissent accuser ce coup.

Eux qui, déjà, nous font montre de leur extrême fragilité mentale du fait de leur hystérisation des élections US, un tel avènement ou une guerre civile US pouvant fort bien les faire également craquer psychiquement.

( A ce sujet, je dois considérer avoir fait erreur quand je pensais antérieurement que leur décompensation psychologique serait plutôt un phénomène individuel, or, il est patent que cela se révèle en être un plutôt collectif. )

( Ai-je bien compris ce que Philippe Béchade sous-entendait dans cette vidéo? )

P1040503.JPG( Autre signe d'incompétence provenant de leur impossibilité de planification: il manque des vaccins contre la grippe en région-parisienne. )

 

Que faire?

Quel en serait le but?

Les déstabiliser plus encore.

Le mieux consiste à générer une pression indirecte sur tout ce qui entoure la mouvance eurocrate américanolâtre.

Ladite mouvance est, sur tous les plans, intrinsèquement faible et s'affole déjà de voir leur monde imaginaire se dissoudre devant eux. 

Ils savent leur incompétence, même si cela peut ne pas leur être entièrement conscient, accroître donc leur inconfort psychologique ne peut que les déstabiliser d'autant.

Quels sont nos moyens d'action?

Quand bien même de grandes oreilles nous écouteraient, pourquoi ne pas en profiter, à chacun son langage et ses formules, il faut juste faire augmenter leurs statistiques.

Tous les moyens à notre disposition peuvent être employés, personnellement c'est ce blog, à chacun sa ou ses modalités.

Certes, il est fortement probable que les résultats desdites statistiques parviennentP1020049.JPG caviardés à ceux pour qui ils sont destinés, mais le principal étant de ce que la quantité de tels messages s'accroisse.

Des manifestations pouvant être aussi dans l'ordre des choses, à chacun d'agir  suivant ses moyens et ses visions de la chose, même si les médiats n'en parlent pas, le principal étant de les perturber.

La poésie, la chanson, le détournement d'une oeuvre peuvent, par exemple, aussi être utilisés.

Ainsi de faire flèche de tous bois.

 

Conclusion:

Il n'est pas qu'en France où ce phénomène d'américanolâtrie génère des désordres psychologiques, Madame Merkel a aussi son plomb qui a sauté de voir son pays de Jamais-Jamais disparaître.

Ainsi de comparer le SRAS-COV-2 au virus H1N1 de la grippe dite espagnole de 1917/1919, j'avais fait le calcul du pourcentage du premier  ( au niveau de: Rapide calcul du pourcentage de morbidité du vilain virus jusqu'en Septembre ) et, par rapport au second, cela n'a rien à voir.

Ce sont ces paradoxes qui nous doivent être le fil rouge de nos réflexions.

P1050019.JPGNos angoisses, quand nous ne souffrons pas ou peu du manque d'argent et du  chômage, viennent tout autant desdits paradoxes que de notre sentiment de ne pouvoir agir quand, comme je viens de le montrer, cela est possible de multiple façons.

Ils se considèrent êtres ce qu'ils ne sont pas, quand bien même le savent-ils, et même une personnalité telle que Jacques Attali, le moins sots de ceux-là, en a-t-il pleinement conscience de souffrir de ces mêmes manques.

Là se trouve leur plus grande faiblesse, c'est là qu'il faut appuyer: il faut leur montrer la réalité la plus crue.

Pour être entendu, l'injure et la vulgarité est à proscrire, déjà parce que ce n'est pas bon pour l'esprit de ceux qui les émettent, mais aussi et surtout parce que là se trouve leur propre langage auquel ils savent répondre.

La critique peut être acerbe tout en utilisant un verbe courtois et de véracité.

Ce qu'il faut proposer, à mon sens, ce ne peut qu'être, dès lors, que de l'agitation intellectuelle, sachant que le moindre d'entre-nous, du-moins celui se pensant tel, en est capable.

 

P1050166.JPG

THEURIC

Écrire un commentaire

Optionnel