Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Idée n° 10) Essai de réflexion sur la causalité.

Principe 0): La magie n'existe pas, c'est à dire qu'aucun effet ne peut être sa propre cause, rien ne peut se créer de et par lui-même (Bouddha), que cette cause soit connue ou inconnue, que les lois de la nature qui sous-tendent la cause et ses effets soit connues ou inconnues sinon ce serait remettre en cause l'entropie, les moteurs à explosion et l'existence de la vie elle-même...

1) J'appelle un « causal » l'ensemble des relations entre les causes et leurs effets, c'est l'unité de causalité.

2) Les causals sont simples.


3) Leurs effets sont complexes.


4) Les effets cachent, avec le temps, les causals et leurs causes.


5) On ne peut véritablement comprendre un effet qu'en en comprenant son causal.


6 )Un causal génère toujours des effets multiples.


7) Un causal est une singularité évènementielle venant toujours de la conjonction de causes venant d'effets divers provenant de causals dissemblables.


8) La durée d'un causal est directement liée au temps moyen d'existence des principales causes venant d'effets divers initiateurs de ce causal.

9) Le sentiment que nous avons de la durée d'un causal est directement relative à l'éloignement temporel et/ou spatial que l'observateur a de ce causal.


10) Un effet ne peut provenir de causals multiples.


11) Il ne peut y avoir de rétroaction d'un effet vers son causal (sauf à remettre en cause le principe entropique).


12) Un effet peut générer une cause secondaire, un pseudo-causal, ressemblant au causal originelle (un écho).


13) Le nombre de causals est directement proportionnel à la complexité du milieu dans lequel ils se produisent.


14) Les causals obéissent obligatoirement aux lois et principes de la nature, qu'ils soient connus ou inconnus.


15) Les lois et principes de la nature connus et inconnus ne sont pas toujours les effets initiateurs principaux de causals.


16) J'appelle substrat causal les lois et principes de la nature connus et inconnus en relation avec un causal.


17) Tous les lois et principes de la nature n'interviennent jamais ensemble dans un causal.


18) Il y a une hiérarchisation causal suivant la dimension du causal se produisant ( la chute d'une petite météorite ou d'un lourd météore produirons des effets différents).


19) Un causal doit sûrement se structurer suivant des loi mathématiques.


THEURIC

Écrire un commentaire

Optionnel