Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Réflexion sur le dogme et le néolibéralisme.

     

        La question que pose une idéologie qui progressivement est devenue un dogme indépassable se trouve être aujourd'hui d'une grande importance pour comprendre l'infinité d'aveuglements de nos gouvernants, politiques, économiques et médiatiques.

    Parce que, à bien y regarder, les détestables décisions et actions que prennent nos dirigeants nous sont certes nuisibles et maléfiques mais, et c'est là que cette réflexion est d'importance de par son paradoxe, elles pénalisent, à terme, encore plus les grands argentiers, banquiers et autres (dés)investisseurs, bientôt irrémédiablement ruinés de leurs imbécillités, ainsi que de leurs nombreux sbires, élus ou non, médiatiques ou non, et pour une majorité d'entre-eux, travaillant simplement en tant que publicitaires, commerciaux et de tous ces métiers qui ne sont portés que par la vente ou le contrôle du salariat, comme il peut en être des R.R.H., qui perdront tous leurs avantages si chèrement acquis, ne serait-ce qu'un rang hiérarchique souhaité.

    En vrai, à un moment ou à un autre, nous fûmes quasiment tous endoctriné par cette vulgate néolibérale et monétariste, mais autant certains d'entre-nous surent en sortir puis aborder les questions politique, économiques et sociologique hors de ce champs idéologique asservissant, autant une grande majorité de nos concitoyens y restent enferrés, et plus encore nos gouvernants.

    Lire la suite

  • Poésie 4)

    Rouges aurores et rouges crépuscules,

    Que ne serais-je sans les débuts et fins?

                      Sinon une ombre.

    Lire la suite

  • Le début du basculement: la rupture.

    Nous sommes entrés dans le basculement des sociétés des hommes, la disparition prochaine des U.S.A. et l'effondrement de l'économie-monde en seront le déclenchement véritable.

    Ce basculement sera certes rapide mais d'une rapidité se comprenant sur une période qui s'étendra sur des décennies.

    Ce basculement sera la mutation profonde de notre humanité, la plus profonde, la plus essentielle que notre humanité ait vécu depuis qu'elle est telle.

    Mais ce basculement ne se fera pas sans que les vertigineuses forces qui sont tapis dans les sombres recoins de notre esprit ne nous poussent aux plus exécrables et destructrices des folies.

    Aujourd'hui nous n'en sommes juste qu'aux prémisses, c'est cela qui fait l'objet de ce texte, c'est pourquoi son sujet premier en sera la rupture.

    Rupture du passé n'ayant plus de raison d'être, mais rupture seulement, pas en lien avec un avenir pas encore en germe, le germe du futur, le basculement.

    Que ceux considérant que je suis trop pessimiste soient rassurés, je ne le suis pas, pas plus que je ne peut être optimiste, à quoi cela me servirait-il?

    Il me paraît plus important d'essayer d'analyser au mieux les dynamismes historiques en cours en ne penchant ni d'un coté, ni de l'autre.

    Comment voulez-vous sinon que chacun puisse se faire son idée?

    Lire la suite

  • Poésie 3)

     

    TROIS BRINS D'HERBES SUR LA ROUTE

                                             POUSSENT.

     

    COMME L'AMOUR DE LA VIE INFINI,

                                             JE SUIS!

    Lire la suite