Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et le pire c'est qu'ils sont sincère.

Je reprends le thème portant sur la fuite en avant, que j'analyse ici sous un autre angle que celui que j'avais abordé fin Septembre 2017, celui du processus de la conduite suicidaire,  et que je viens de republier hier, précédemment de celui-ci.

Ces deux billets sont complémentaires l'un l'autre, c'est pourquoi je les ai regroupés.

La particularité de celui-ci est que j'en donne des exemples en montrant pourquoi nos (ir)responsables politiques et économiques se conduisent d'une manière si contraire, autant à leurs devoirs dus à leurs fonctions qu'à leurs propres intérêts.

Il faut bien comprendre qu'il ne s'agit pas là, seulement, de notre gouvernement, de nos oligarques, représentés par le M.E.D.E.F., de ceux de l'Union-Européenne, de son administration et députation, ainsi que de l'oligarchie mondialiste, mais d'une certaine part de la population, ayant parfois suivit un long et haut cursus.

Cette folie néolibérale internationale et les délires pseudo écologiques et sociétaux P1010068.JPGqui l'accompagne, qui est le trait de notre modernité, s'exprime différemment suivant les pays, les états et les peuples, mais sous la même base idéologique.

Or, quand ils parlent, la majorité des intervenants sont profondément sincère, les quelques autres qui ne le sont pas ne sont que de petits profiteurs qui, lorsque la situation changera, sauront, au bon moment, retourner prestement leur veste ou à fuir en se faisant oublier.

Marine Le Pen est de ceux-là, contrairement à un Jean-Luc Mélenchon qui, en vérité, pense avec sincérité que le futur de l'Europe ne peut que passer par l'U.E. et qu'il serait possible de la réformer, ce qui, je l'ai déjà dit, est impossible sauf à la détruire.

En première partie, je vais donc montrer en quoi quelqu'un ou un ensemble de personnes peuvent être sincères tout en se montrant totalement déconnectés de la réalité.

A la suite, je m’attèlerais de démontrer, par quelques exemples, la sincérité suicidaire de la majorité des intervenants médiatiques, de notre personnel politique et de nos oligarques, quand bien même un certain nombre d'entre-eux pourrait ne se révéler n'être que d’infâmes magouilleurs et tricheurs, ceci ne retirant rien à cela.

Je dois noter que je n'excuse rien de ces imbécilités décisionnelles mortifères de notre époques mais m'essaie de déterminer les causes sous-jacentes d'une conduite P1010160.JPGqui, sous tous les angles, se révèlent autant stupides, malfaisantes qu'autodestructrices.

 

Par nature la sincérité ne veut pas dire probité, honorabilité, intégrité, raison, lucidité, discernement, subtilité et clairvoyance.

Non, être sincère ne veut dire qu'une chose, la personne dit ce qu'elle pense au moment où elle le dit, c'est tout.

Une personne psychologiquement instable peut bien exprimer une idée un jour, puis son total inverse le lendemain, elle sera à chaque fois parfaitement sincère.

Plus même, elle peut parfaitement réinterpréter les événements passés à son propre avantage, distordre sa mémoire de telle sorte que ces événements cadrent avec la haute estime qu'elle a d'elle-même, tout en conservant la plus absolue des sincérités.

Elle se ment, certes, mais avec toute une inconséquente inconscience ingénue, se justifiant à elle-même si, parfois, elle en venait à redécouvrir sa pleine mémoire d'un fait ancien réinterprété, sa survie mentale étant à ce prix: tout plutôt que de se confronter à l'angoisse dû au traumatisme infantile qui est à l'origine de cette malfonction sociale.

Certes, jouer continuellement, inconsciemment, avec sa mémoire peut mener la-dite personne à voir son instabilité psychologique s'amplifier, voire même à ce P1010128.JPGqu'un processus de dégénérescence cérébral se déclare avec l'âge.

Comme me le disait un ancien pote: "On ne joue pas avec sa mémoire!"

On peut aussi être sincère, individuellement comme collectivement, en trafiquant, déformant, transformant, masquant, se trompant, s'aveuglant sur la réalité événementielle.

Les raisons en sont de maintenir l'idée que l'on se fait du monde et, au-delà, de soi-même, ce que Alfred Adler disait comme étant un "scenario de vie" déformé et inadapté.

Il suffit pour celui ou celle agissant ainsi d'écarter et de déguiser, toujours inconsciemment, les informations qui le et la dérange afin de réinterpréter ce qui est perçu à l'aune de ses propres croyances et de son amour-propre blessé, de son narcissisme dégradé.

( Toujours précédé d'un traumatisme, cette façon de faire peut être collective si celui-ci l'est tout autant, or, à l'échelle mondiale il est double: aux deux guerres mondiales viennent s'y surajouter l'effondrement idéologique suivant l'achèvement de la guerre froide, qui fut très anxiogène, et de la disparition de l'U.R.S.S. accompagné de celle de toutes les idéologies qui structurèrent l'histoire du XX° siècle: communisme, sociale-démocratie, démocratie-libérale et fascisme. )

Rappelons-nous que le narcissisme et l'égo sont intimement liés et que la déstabilisation de l'un ne peut que mener à celle de l'autre, ceci en affaiblissant les processus de pensée, c'est pourquoi les personnes dites égoïstes, âpres aux gains, sont, comme dit plus haut, le plus souvent atteintes d'un narcissisme profondément instable et sont, en général, d'une grande médiocrité.

Médiocrité ne pouvant que se développer avec le temps suivant les traumatismes traversés par le sujet venant en échos de ceux vécus dans sa prime jeunesse.

Même si, par le passé, cette personne pouvait faire montre d'une subtileP1010385.JPG intelligence due au dynamisme de sa jeunesse et d'un potentiel parfois de bonne tenue, progressivement perdus à cause de la fragilité non comprise de sa structure mentale infantile .

Ce qui est le cas des oligarques en général et ceux d'aujourd'hui en particulier, ainsi que de leur petites mains, comme il en est de la France macroniennes.

Mais aussi celui de ceux qui en sont les serviteurs les plus zélés, tel que l'est notre Président de la République actuel, ses ministres les journalistes et pseudo-experts officiels.

Il est possible, donc, de faire preuve d'une sincérité pleine et entière tout en donnant le sentiment de mentir effrontément, de tronquer la réalité en pleine bonne foi.

Toutefois, le quidam fonctionnant de la sorte ne peut, à un moment donné, que se confronter à cette réalité qu'il fuit résolument, pour la seul raison que le monde ne peut qu'évoluer rendant sa perception de son milieu de plus en plus obsolète et, donc, en contradiction d'avec ses propres perception: la réalité le rattrape.

Ce qui génère en lui une angoisse s'accroissant au même rythme que se multiplient les discordances entre cette réalité et l'interprétation fausse qu'il s'en fait.

Phénomène ne pouvant que le conduire à s'arcbouter sur ses présupposés et à intensifier ses actions et réactions inadaptées et contreproductives, ce qui s'appelle de la fuite en avant, d'où sa conduite suicidaire concomitante.

Bien sûr, le quidam souffrant d'un tel mal ne peut que projeter sur l'autre ses-dites angoisses, son prochain, plus ou moins proche, ou à la société toute entière, en lui faisant porter l'entière responsabilité de ses manquement moraux et de ses inefficacités sociales, ceci pour éviter de remettre en question ses faux et pathologiques présupposés le menant à ses inconduites.

Cette agressivité, ne pouvant que s'amplifier, accentuant d'autant l'évolution de son milieu, augmentant d'autant ces angoisses et dès lors son agressivité et son unilatéralisme perceptif de celui-ci, ceci en une boucle de rétroaction continuelle.

Jusqu'à ce que la situation devenant franchement instable, survient la rupture P1010447.JPGstructurelle de son milieu, ce qui veut dire transformation rapide de celui-ci, ceci suivant sa dimension, un divorce pour un couple, une révolution pour un pays ou l'effondrement économique mondial en cours en ce moment même par la désindustrialisation internationale.

Cet ensemble de phénomène n'ayant d'existence que pour atténuer les douleurs neuronales dues à ses angoisses et pour, dans le même temps, cacher et se justifier à ses yeux et à ceux de ses pairs de sa plus totale incompétence existentielle, d'autant plus accentué par une culpabilité dont les causes proviennent de ce qu'il lèse, blesse et mortifie celui ou ceux qui se retrouvent sujets de ce qu'il faut bien appeler des calomnies, malignités et froides cruautés.

(  Il ne s'agit pas d'un pervers narcissique cherchant à être puni par son souffre-douleur, mais d'une personnalité narcissique à la perception unilatérale du monde, voulant que celui-ci soit tel qu'il veut qu'il soit, faisant preuve de perversité dans son désir forcené à ce qu'il reste ainsi, aussi qu'en raison de cette projection sur l'autre de ses propres angoisses.    )

Ce long préambule a de sens d'expliquer les raisons pour lesquelles un certain nombre de ceux qui sont responsables de la politique et de l'économie du pays, ainsi que de ceux qui s'en font l'écho, tels les journalistes et les pseudos experts en vue, peuvent être parfaitement sincère tout en déblatérant un ensemble de grossières insanités et d'affligeantes faussetés, ainsi et surtout en prenant des décisions qui, en plus de détruire leur pays et leur Union-Européenne chérie, en appauvrit la population, tout en les menant inéluctablement à leur propreP1010475.JPG déclassement et anéantissement par la faillite mondiale généralisée qu'ils accroissent de la sorte.

Ils croient à ce qu'ils disent pour tenter de sauver ce qui constitue leur structure neuronale collectif, leur existence sociale, soit leurs présupposés idéologiques, ici néolibérale eurolâtre et américanolâtre, ce qui se révèle, pour eux, de plus en plus ardu, puisque ils accroissent ainsi l'instabilité de l'économie-monde et des équilibres politiques.

Alors, je vous propose que nous allions y voir en quoi:

 

Comme j'ai pu l'écrire précédemment, Mr. Trump rebat les cartes géopolitiques, ce qui met en émoi la cohorte des affidés politiques, journalistiques et oligarques occidentaux liés à l'empire U.S..

Les plus malins, les plus intelligents, les plus indépendants d'esprit ont quitté, quittent ou vont s'éloigner sous peu de ce qu'il faut bien appeler une déroute politique, économique et idéologique unioniste, parce qu'impériale.

L'Union-Européenne, cette perle coloniale des U.S.A., se retrouvant ainsi en d'immense difficultés puisqu'il n'y a plus personne pour lui définir sa feuille de route, lui dire quoi faire.

Et ses participants se sentent trahis par un Donald Trump ne voulant plus qu'une chose: de ne plus entendre parler de ce capharnaüm qu'est l'U.E.€.O.T.A.N..

P1010498.JPGTous en cette entité tentent de perpétuer son existence et l'idéologie ad oc en cherchant de l'amender par les réformes les plus minimalistes possibles, ou alors par une fuite en avant résolue.

Certains, comme le gouvernement allemand, se tournent vers la Russie, ce qui doit bien amuser Mr. poutine, tout en prenant le contrôle des affaires européennes.

D'autres tentent de se rabibocher d'avec leurs impériaux mentors, comme le fit il y a peu Mr. Macron, ce qui le conduisit à une calamiteuse mascarade le plongeant dans la plus miteuse des bouffonneries.

Enfin il y a ceux qui s'essaient de perpétuer une construction européenne qui, à bien y regarder, part à vau-l'eau, là encore, notre généralissime, de sa superbe, s'y est laissé tenter, jusqu'à ce que Mme. Merkel dise: "Nein!".

Ce que je comprend, si les pays de union continuaient leur intégration, l'Allemagne, la Hollande et d'autres seraient contraints de soutenir économiquement les nations les plus industriellement déficientes, soit celles du sud, Grèce comprise et, ce, sans autre compensation que celle du devoir accomplit pour cette construction.

Or, cela leur coûterait un prix exorbitant.

Tous sont sincère dans leurs démarches en tentant de sauver ce qui peut l'être de l'U.E.€.O.T.A.N., sauf Mr. Trump qui, lui, essaie de sauvegarder l'existence même de son pays.

( L'administration de l'U.E. ne cesse, quand à elle, de s'enfoncer dans un lent délitement, est composée d'un congloméra de gens non élus, de malandrins et d'incompétents, dont certains états se sont débarrassés pour diverses raisons, et qui, pour d'autres, occupent leur poste pour éviter de se retrouver au-devant de leur juge ou, tout simplement, par attrait du pouvoir: ici et .P1010616.JPG

La deuxième vidéo est des plus intéressantes (la première aussi en montrant la personnalité véritable de Mr. Junker).

Elle montre, dès l'abord, qu'en effet la Germanie prend les commandes de l'union, dès lors ce pays se trouve entre deux choix impossibles:

-Soit il poursuit son fantasme si ancien de recomposer le Saint-Empire-Romain-Germanique, de le dépasser même, par sa domination de l'Europe, et de recouvrer l'empire carolingien, la Francie orientale, l'Allemagne donc, la Francie occidentale, la France, et la Lotharingie, qui se situait entre ces deux pays en une longue bande du sud au nord sinuant de la Lombardie jusqu'à la Hollande et la Belgique;

Ce qui lui fait courir le risque, me dit mon intuition, de disparaître corps et biens par une large fragmentation de ses länder.

-Soit, ce qui à mon sens serait le plus sage, de profiter de cette maîtrise pour, progressivement, dissoudre les U.E.€.O.T.A.N., mais cela, je le pense, disconviendrait à la Russie qui, contrairement à ce que je pensais auparavant, du fait de l'histoire du XX° siècle, préfèrerait une Allemagne embourbée dans les chicaneries, obstacles et autres entraves que ne peuvent que représenter cette union, c'est pourquoi les russes construisent au plus vite leurs multiples gazoducs P1010665.JPGaboutissant tous..... en Germanie, bien sûr.

Ce choix impossible ayant une quadruple origine, l'Allemagne a ruiné la moitié sud de l'Union-Européenne, l'autre moitié est devenue sa colonie industrielle, les déséquilibres générés par l'euro lui font craindre sa faillite et les U.S.A. voulant se réindustrialiser, font tout pour la détruire. )

Ensuite, de cette vidéo nous pouvons percevoir la sincérité de Jean Quatremer.

Certes , que la situation sanitaire et sociale de la Grèce soit déplorable, que ce pays et d'autres se vident de ses forces vives, ne le gêne guère, bien que cela ait été du fait du triumvirat B.C.E., F.M.I. et eurogroupe, mais du-moins le sentiment qu'il en avait eu de sauver sa chère union lui suffisait: qu'importe qu'en ce pays en ruine la pauvreté, les suicides et la mortalité infantile sont en forte augmentation, il sauve sa structure mentale, c'est tout ce qui lui importe.

Et qu'importe aussi pour lui de savoir si oui ou non Mr. Junker soit un criminel, cela ne remet pas en question l'existence de ses présupposés idéologiques unilatérales et fermés.

En revanche, le scandale Selmayr lui, fait courir le risque, pour l'Union-Européenne, de se retrouver désavouée pour de bon, et çà, ça lui est insupportable, et soyez sûr qu'il sera prêt à tout, même à mettre sa vie en danger, pour empêcher que cette affaire ne mette à mal l'U.E. et sa doctrine néolibérale.P1010580.JPG

Mais le plus sincère de tous ne se trouve pas au sein des instances de l'Union-Européenne mais à la tête de l'état français.

Et oui, c'est une fois encore d'Emmanuel Macron dont je vous cause.

Cette vidéo de lui le montre en train de faire, non pas, se dit-il, de la communication ou de la propagande, mais de la "pédagogie".

Pourquoi donc ce vocable est-il employé à tout bout de champ par les employés de l'oligarchie, experts, journalistes officiels et personnel politique?

Parce qu'ils pensent tous que ce ne sont pas eux qui font erreur mais que c'est le monde lui-même, dès lors le pays, qui doit changer suivant leur vision qu'ils ont de la chose, ce que la population, à leur avis, ne veut et ne peut pas comprendre.

Ils se perçoivent tous comme étant les parangons d'une modernité qui, en réalité, n'est qu'un ramassis de vétustés idéologiques, intellectuellement plutôt sotte et de tous points de vue restreinte, dont les bases doctrinales ont plusieurs siècles d'âge.

Mr. Macron, du fait de ses instabilités et faiblesses psychologiques, ainsi que de son cursus surveillé par sa femme-mère, a adopté l'ensemble des présupposés idéologiques que cela entendait.

Que fait-il donc sinon de la "pédagogie", suivant en cela ce qu'il se dit dans les cénacles, les pratiques médiatiques habituelles et sûrement également lors d'avis proposé par sa conseillère en communication, Sibeth Ndiaye, celle-la même qui en a envoyé la vidéo sur le net, vue également à la télé.

Or, ce que ni l'un, ni l'autre, ni aucun de ceux qui en approuvent la démarche, ne comprennent, c'est que les gens ne peuvent que percevoir cela que comme étant une P1010499.JPGindignité, que leur président de la république les prennent pour des cons.

A de rares exceptions près, bien sûr, suivant les milieux et l'idéologie de chacun.

Cette impossibilité de concevoir qu'un discours de ce type ne peut qu'être que dangereux pour son porteur montre bien l'inconscience et l'inconséquence collective, telle que je l'ai décrite plus haut, dont souffrent la majorité présidentielle.

Mais tous sont parfaitement sincères dans leurs démarche.

L'autre réflexion qu'il est aussi utile d'avoir est d'une logique banale et évidente: il y a plus de pauvres tout simplement parce que l'agriculture, les usines et les fabriques disparaissent depuis longtemps du pays.

Que notre empereur national et sa cour ne comprenne pas cela nous indique une restriction catastrophique de leurs capacités mentales dont la cause est, à mon sens, à rechercher au-dedans de cette médiocrité dont je vous avait fait part fin Avril de cette année.

Vous remarquerez la sincérité du personnage et de la dame à son coté, bien que ce premier fait montre aussi d'une bonne capacité au mensonge, ce qu'il doit continuellement justifier à ses yeux.

En fait, je ne sais pas pour vous, mais j'ai de plus en plus l'impression d'avoir été manipulé par une bande de rigolos, oligarques, personnel politique, journalistes, pseudo-experts, tous me donne l'impression, sauf Élise Lucet, d'être singulièrement intellectuellement limités.

Ils n'ont rien dans la cervelle sauf leur indispensable idéologie plutôt stupide et sans grande cohérence.P1010591.JPG

Mais la question à se poser c'est: Pourquoi sont-ils si rapides dans leurs actions réactionnaires, ce qu'ils nomment pompeusement des réformes et ne sont que les traces laissées de leur obéissance servile et autodestructrice?

C'est que même si ce sont de parfaits imbéciles, ils ont tout de même compris que leur monde part en lambeau, et, dans leur petite cervelle restreinte, pensent réellement que ce serait en accélérant la mise en place de leur projet loufoque qu'ils pourront sauver l'Union-Européenne et chasser Mrs. Trump et Poutine de leur poste.

Et oui, c'est qu'en cela ils sont tous parfaitement sincères, même les plus tricheurs d'entre tous, c'est dérisoire mais c'est ainsi.

Et cela sans comprendre que chacune de leur action les mène inéluctablement à leur propre échec et à leur perte et, ce, en une fuite en avant échevelée.

C'est ainsi qu'il faut les comprendre: ce sont des médiocres sincères, malins mais pas très intelligents, détenant quasiment toutes les manettes du pouvoir, se conduisant eux-mêmes à leur propre disparition.

 

 

THEURIC

P1010803.JPG

Commentaires

  • Bonjour.

    Constater et faire face à la réalité, rechercher, trouver et appliquer la meilleure ou moins mauvaise/pire solution aux problèmes, anticiper, avancer, le tout calmement et sereinement. C'est la seule solution que j'ai trouvé pour avancer dans les chemins de la vie, cependant, même étant un patriote qui aime sa famille, sa terre et son pays, je sais qu'un jour la France, probablement, mourrera, disparaîtra, se transformera au point d'être méconnaissable. La vie est un voyage et ça a une fin.

    Ouais, on s'est tous fait avoir comme des cons, mais ce n'est pas la fin du monde mais d'un monde, leur monde, hum, éliminer cette oligarchie serait peut-être une bonne chose pour le reste de la population, par éliminer, j'entends déposséder totalement voire même tuer s'ils résistent, c'est extrême et extrémiste, mais c'est une idée en l'air.

    Au sujet de notre planète, il serait aussi bon d'amplifier les efforts comme limiter autant que possible le transport en avion et bateau voire aussi camions lourds, utiliser un peu plus le train, bien répartir le tissus industriel, limiter la population sur Terre (6 milliards max) via un organisme de l'ONU, augmenter les moyens et l'efficacité des agences spatiales (inter)gouvernementales, la recherche sur la propulsion (propulsion spatiale VASIMR et interstellaire (fiction là) via les recherches sur les travaux d'Alcubierre), arrêter ou extrêmement limiter les OGM et j'en passe.

    Pour ce qui est de la préparation à l'effondrement, je travail à notre soustraction au manque de matériel (facile à récupérer et réparer) et c'est presque terminé, je fais et maintient des réserves de produits de soin/propreté/hygiène et enfin prépare un projet de jardin familiale agro-agriculture voire perma-culture sur l'une des parcelles de la ville (68 000 habitants). Le temps presse, je sais, mais mes moyens sont limité et je suis tout seul à faire ça car personne ne veut me suivre sauf mes amis qui savent tout ça.

    Et je leur mets où je pense la volonté des ces fous dangereux de garder le monopole des graines, je ferais mon jardin comme quand j'ai appris au village et à l'école durant mon enfance, peu importe leurs lois scélérates, ce seront mes graines et j'en ferais ce que je veux, et je les partagerais gratuitement.

    Hadès.

Écrire un commentaire

Optionnel