Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Je fais une pause.

    Il m'a été conseillé de faire une pause, conseil que je vais suivre.

    Celle-ci durera trois semaines environ.

    Ils ont eu peur, Ils ont peur et sont entrés dans la phase de panique.

    Les choses vont se déliter doucement, sans que nous nous en rendions compte jusqu'au début de l'année prochaine où cela deviendra patent.

    L'économie mondialisée se délite elle aussi, n'allez pas croire que cela vient de notre sol, elle n'en est plus à çà près, ce sont juste, si je puis dire, ses mécanismes internes qui se dérèglent.

    Dans quelques temps les événements s'accélèreront, il faudra surtout garder son calme et en avoir pleinement conscience, ceci pour ne pas se laisser déborder par les passions collectives qui se développeront et sont déjà présents.

    Ne soyez, en cela, dupe de vous-même, de vos émotions, cela vous permettant de P1000966.JPGconserver la vision la plus juste de la dynamique historique dedans laquelle nous sommes.

    Nous sommes entrés dans un processus irréversible que rien ni quiconque ne peut arrêter, même les plus calmes seront pris dans cette tourmente ne pouvant aller qu'en s'accroissant tant qu'elle ne sera pas parvenue à son terme.

    Aujourd'hui un calme relatif s'installe, les fêtes de fin d'année, la monté en maturité de ce bouillonnement, l'entrée en scène de nouveaux acteurs encore invisibles en sont les causes principales.

    La dame de notre voisin de l'est, ne comprenant rien à ces événements, entraine son fils spirituel dans un cul-de-sac.

    Le gros costaud de l'ouest lointain ne tardera pas à jeter de l'huile sur le feu.

    L'ivrogne et ses condisciples restent accrochés à leurs prés-carrés sans vouloir changer d'un iota leurs approches ne menant que tous à la désolation, ceci sans en pénétrer le sens événementiel d'un traitre mot, eux aussi s'angoisseront sous peu.

    Usez d'allusions et de sous-entendu pour vos missives, usez de dénominations non ou peu usités, de métaphores, d'énoncés abscons pour la machinerie automatique qui nous scrute, elle ne comprend que l'élémentaire qu'elle a absorbé, voici là.

    Restez donc vigilants, gardez l'esprit clair, mais surtout, tel qu'il s'en dirait en Ventôse, prenez soin de vous.P1010511.JPG

     

     

    THEURIC

  • C'est marrant des abrutis qui nous prennent pour des crétins.

    J'avais émis précédemment une idée, celle de faire carnaval, ce n'était qu'une idée, sans plus.

    Le président et les ministres employés bancaires commencent à s'affoler.

    La police est épuisé en réalité de quoi surtout.

    Les gilets jaunes se radicalisent-ils?

    Et les médiats officiels continue de nous raconter des sornettes.

    Qu'en pense-je?

    P1020059.JPG

    Lire la suite

  • Chers gilets jaunes.

    Chers gilets jaunes,

    Au vu des tensions qui s'accumulent aux risques de grands dangers il y a une bonne solution pour la réduire: faire carnaval, faire rire.

    Faites le carnaval Macron, moquez-vous de lui, soyez ironiques, irrévérencieux, insolents, et pourquoi pas incongrus et grossiers.

     

    Parce que infiniment plus que les blocages de routes et la violence, ce que craignent nos oligarque dont Macron n'est que l'un des nombreux  employés, c'est de montrer qu'ils sont tous ridicules, c'est que nous puissions rirent d'eux.

    Et là, je vais vous dire, tout le monde sera tellement surpris que vous ne pourrez être en aucun cas manipulable, comment manipuler un mec et une nana qui s'en paye une bonne tranche?

    Et franchement, qui n'aurait pas envie de ridiculiser tous ces crétins?

    Et puis, carnaval, cette dérision envers les puissants, n'est-il pas une vieille tradition française?

    P1020170.JPG

     

    THEURIC