Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De l'angoisse des temps obscures.

Le problème que pose notre époque pour un grand nombre de gens c'est que ceux-ci ne comprennent pas se qu'il se passe.

Je ne dis pas qu'il n'existe pas d'autres raisons de s'angoisser, loin de là, mais que le tourment existentiel, premier et collectif de notre époque est de ne pas saisir les raisons pour lesquelles chacun s'appauvrit.

Pourquoi donc notre gouvernement se mettrait-il ainsi physiquement en danger en promulguant de tels décrets, de tels ordonnances, en déposant de tels projets de loi que les assemblées délibératives votent sans vrai état d'âme?

Voire même à ce qu'il en vienne à installer un pouvoir non plus policier mais militaro-policier, n'y en a-t-il pas un en Lettonie, pays faisant parti de l'union?

A se demander d'ailleurs de sa véritable nature, l'empire semblant tellement apprécier autant les salafistes que les nazis.P1020967.JPG

Pourquoi, aussi, tant de journalistes se foutent-ils de nous en racontant l'inverse de la réalité des événements.

Pourquoi les policiers agissent-ils ainsi qu'ils le font à l'endroit des manifestants?

Pourquoi les petits-enfants en savent-ils moins que leurs grands-parents au même âge?

Pourquoi le monde est-il ainsi devenu fou ou, du-moins, semble l'être devenu?

Pourquoi sommes-nous rendus en des temps si obscures?

De mes maigres moyens j'ai noirci les écrans pour donner du sens à ce qui ne paraissait pas en avoir, parce que de comprendre au mieux ces folies ne peut que permettre de retrouver l'apaisement nécessaire face à un pouvoir déjà insensé, devenu suicidaire, face à des événements incompréhensibles, flous, stupides, déraisonnables.

Mais que de tels olibrius, à quelques exceptions près, aient pu ainsi, depuis trois législatures au moins, être élus tant aux élections présidentielles, législatives que sénatoriale via une propagande égale à celle qui existait aux temps de l'Union-soviétique;

Bien qu'en ce qui concerne les sénateurs des gens sérieux puissent encore y être présent puisque le sénat n'a qu'une importance délibérative réduite;

P1030094.JPGQue donc dis-je que de tels insuffisants puissent être à la tête de l'état depuis plus de 15 à 20 ans ne peut qu'exaspérer et désespérer le citoyen.

Ceci au regard de cet effondrement idéologique et politique puisque nos élus nationaux ne font qu'avoir une approche doctrinale similaire et, ce, quel que soit le parti concerné.

Que des lois, de plus, tant au sujet des retraites, des libertés publiques, des relations salariales entre employés et employeurs, économiques et sociétaux au sens large du terme, puissent être déployées ne pouvaient que faire monter une colère d'autant plus importante que la finalité de tout ce fatras en est totalement abscons.

Or, il a une raison d'être, une origine dont ensuite découle le reste.

Cette origine a un nom: le grand jeu.

De celui du XIX° siècle qui vit la confrontation entre l'empire britannique et la Russie en Asie et en Mer Noire, à la seconde moitié du XX° siècle jusqu'à aujourd'hui entre l'empire US contre l'URSS d'abord, puis la Russie et la Chine ensuite, c'est la confrontation d'un empire maritime contre toute puissance terrestre pouvant diminuer sa domination impériale.

Avec la lutte entre Athènes et Sparte, il s'agit donc de trois thalassocraties passées et P1030469.JPGprésentes en un fonctionnement similaire.

Le livre de Christian Greiling, que j'ai commencé à lire, vers lequel je vous renvoie plus haut ("feuilletez" les premières pages déjà éclairantes, pour les faire tourner cliquez la flèche de droite puis de gauche), que je vous conseille vivement de découvrir, ainsi que son site: Chronique du grand jeu, en expliquent autant les raisons que les enjeux (vous pouvez aussi aller voir cette vidéo comme premier jet réflexif).

Mais, me demanderiez-vous avec logique, en quoi cela nous concernerait-il?

En quoi les décisions absurdes de Monsieur Macron en obéissance des obligations des GOPE et des oligarques français, européens, étasuniens et de l'Union-européenne, toutes aussi contre-productives, pourraient-il faire le lien d'avec cette lutte, que nous pouvons dire à mort, entre la Russie et la Chine d'une part, les États-Unis-d'Amérique d'autre part?

Tout simplement pour la double raison de rendre les pays européens politiquement inopérants grâce à l'union et ses institutions totalement verrouillées, mais aussi de piéger ses différents gouvernements en maintenant leurs plus grosses banques en survie grâce à l'injection de dollars, ceci suite à leur quasi faillite lors de la crise de 2008 dite des subprimes.

P1030246.JPGLa menace, implicite, est dès lors clairement entendue: si vous souhaitez quitter l'union, vos banques ne seront plus alimentées en monnaie et vous vous retrouverez en faillite.

Il est à remarquer toutefois que les banques US se retrouvent, elles aussi, en situation de cessassions de paiement.

Donc, pour l'empire, garder sa mainmise sur les nations de l'UE lui est vitale pour pouvoir contenir la Russie à son ouest, russes qui, part ailleurs, contiennent également les étasuniens au Proche-Orient.

Et nous, français, nous nous retrouvons au milieu de cette guerre larvée sans que nous n'ayons  jamais demandé quoi que ce soit à quiconque: nous ne sommes qu'un pion dans ce grand jeu.

N'oublions pas non plus que le coup d'état qui eut lieu en Ukraine fut le fait d'une alliance d'américanolâtres néolibéraux et de, là encore, néonazis, sous les hospices attentives du gouvernement des USA de l'époque, et que, de ce fait, puisque les gouvernements européens et les journalistes avaient tous accepté cet acte, nous pouvons en subodorer légitimement l'orientation dogmatique.

En réalité, de ces seules orientations, elles ne se font que sur deux bases, leur obéissance absolue à leur maître US et d'avoir le plaisir de leur faire plaisir et, ce,P1030226.JPG contre espèce sonnantes et trébuchantes.

Il y a toutefois des exceptions, telles que François Hollande qui avait tenté de manipuler le manipulateur en poussant Obama  à bombarder la Syrie, ce qui se révéla un raté manifeste, sinon magistral, tant US que français.

La Russie ayant fait montre de capacités de brouillage informatique supérieur.

Mais surtout l'Allemagne qui, elle, ne veut qu'une seule chose: le gaz russe par l'arrivée de leurs gazoducs, elle qui avait délaissée ses centrales nucléaires après l'accident de Fukushima, suite au tsunami de 2011, et qui maintenant s'aperçoit que les éoliennes et les panneaux photo-voltaïques ne peuvent produire suffisamment d'énergie pour une société moderne.

Mieux même, accroissent fortement la mortalité allemande en raison de la forte augmentation du coût de l'énergie, mais aussi japonaise qui prirent les mêmes décisions que nos voisins pour les mêmes résultats, tout en produisant une pollution supérieur.

 

P1030155.JPGMais revenons à la France et aux origines des angoisses des français voulez-vous.

Il s'agit là de protéger sa personnalité, puisque ce mécanisme, dont je vais rapidement vous narrer la trame, se réduit à un ensemble de processus inconscient menant à cette angoisse collective, angoisse elle-même masquée par un ensemble d'histoires extravagantes qui, si le niveau d'étude n'avait fait que de se développé, n'aurait jamais pu être accepté par la population puisque remettant en cause les notions scientifiques acquises à notre époque.

Quelles sont donc ces anxiétés qui, parfois, comme pour tous processus inconscients, peuvent se révéler contradictoires?

Leurs sujets, pour l'essentiel, tournent autour de notre appartenance à l'Union-européenne et à notre domination par l'empire US.

Mais avant tout je vais vous révéler ce que sont ces masques qui, pour certains, ne sont que le fruit de notre imaginaire collectif, quand les autres, eux, sont bel et bien la résultante de manipulations impériales.

Il s'agit donc autant de mécanismes endogènes qu'exogènes, je commencerais par les seconds:

 

-De ces derniers, il en est ici de ce réchauffement climatique anthropogénique qui P1020490.JPGremettent gravement en question les fondements de la physique classique.

Je vous invite à visiter mon blog sur ce point, mais aussi et surtout d'un certain Jacqueshenry.

 

-Il en est de même, en ce qui concerne la simple biologie de base, de la "théorie du genre", expression qui fleure si bon la vulgate publicitaire, voulant que ce serait la société qui déterminerait la sexualisation des gens.

Son but étant de châtrer psychologiquement autant l'intelligence que la volonté des français en rendant indéterminé la sexualité de chacun d'entre-nous et, dès lors, de notre identité tant individuelle que collective, ceci en atteignant surtout les classes-moyennes les plus hautes, l'élite réelle de la nation.

Ayez toujours en mémoire de la nécessité de l'empire de pouvoir contrôler l’Europe pour ceinturer la Russie sur son ouest, c'est pourquoi il fait tout pour nous faire perdre la boule.

 

-Nous  faire croire que c'est uniquement grâce aux Amériques que l'Allemagne hitlérienne fut vaincu, sachant que l'empire est maintenant en voie de décomposition avancée.

P1030036.JPGCe qui est, là encore, historiquement faux, bien qu'il soit vrai que ce pays y a grandement contribué, l'Angleterre et la Russie furent tout de même les deux principaux acteurs de cette défaite.

Là y est recherché de faire perdurer le sentiment que les États-Unis-d'Amériques sont toujours l'hyper-puissance d'antan, certes pour nous, mais aussi à leurs propres yeux, mais tout le monde sait ou sent que ce n'est pas vrai.

Ses deux seules réelles sources de puissance restante c'est le dollar, il est vrai avec des capacités militaires encore présentes mais désormais dépassées et non pas seulement par celles des russes.

Et aussi ce qui représente son véritable danger, pour ses adversaires, voire pour nous, sa force de frappe nucléaire, qui est toutefois pour une part en obsolescence.

Quand à son économie, elle n'est plus qu'en peau de chagrin.

Il est à noter que ses supplétifs européens se retrouvent tous à voir leurs armées immensément diminués, à l'exemple de l'Allemagne qui, de ses centaines d'hélicoptères de combat, n'en a que quelques dizaines en état de fonctionner.

Là se trouve la source véritable de nos angoisses existentielles inconscientes, l'empire US n'est plus que l'ombre de lui-même, ce à quoi je reviendrai plus loin.P1030213.JPG

Mais je digresse, je digresse...

 

-De l'économie justement, parlons-en.

Il y a, sur ce sujet, un ensemble de croyances qui ne peuvent que se révéler illogiques et je vous propose d'en explorer quelques-unes.

Il faut trouver là leur origine autant, pour l'oligarchie et l'administration unioniste, de prouver le bienfondé de leurs décisions et de leur fortune, de s'en justifier même à leurs propres yeux, que d'hypothèses économico-politiques simplistes, extravagantes mais faciles à comprendre, ne rendant pas compte de la réalité des faits et dont je vous présente quatre de ceux me paraissant les plus importants et/ou centraux:

 

1) Le ruissellement qui affirme que de donner de l'argent, sous une forme ou une autre, aux plus fortunés permettra, grâce au ruissellement jusqu'aux plus pauvres, de faire repartir la machinerie économique atone, cela fait des décennies que les USA s'y sont essayés sans aucun résulta;

 

2) La retraite serait intimement liée à la différence entre le nombre de jeune et de vieux, plus il y aurait de jeunes, meilleurs les retraites seraient.

Au premier abord ça paraîtrait être un résonnement cohérent, mais en fait non, il est P1030234.JPGabsurde pour la simple et bonne raison que ce ne sont pas les jeunes qui fondent les retraites mais une part de la plus-value industrielle, minière et agricole dégagée par le pays de par son usage d'une énergie abondante et peu chère.

Vous ferais-je remarquer, là-dessus, que ces retraites apparurent en même temps que la fin de l'esclavage dès lors que l'Occident utilisait avec efficacité le charbon, puis le pétrole et le nucléaire.

Sinon cela ferait des millénaires que la retraite des vieux existerait et les grecs anciens ainsi que l'empire romain n'auraient pas eu besoin d'esclave.

C'est l'appauvrissement de la France de par sa désindustrialisation, la fermeture de ses mines et de la diminution de ses productions agricoles qui affaiblit lesdites retraites, ceci en raison même de notre appartenance à l'UE, à nos béances frontalière ad oc et à l'utopie néolibérale.

Il est à relever que quand Monsieur Jospin fut premier ministre, sous la présidence de Jacques Chirac, fut décidé par le gouvernement d'alors de mettre en place une cagnotte qui permettrait de subvenir aux besoins pécuniaires des retraités, ce qui rend en plein caduc toutes les justifications oiseuses sur ce sujet.

Monsieur Delamarche, au risque de vous désobliger, souffrez toutefois que je vous l'affirme ainsi: ce que vous dites à ce propos ne sont que des conneries;P1030464.JPG

 

3) Les dettes des états, des particuliers et des entreprises ne sont désormais plus stricto sensu des dettes puisque les monnaies, bien trop produites, ne valent plus rien, d'ailleurs si elles étaient remboursées à la valeur réelle de l'or (il y a l'usage d'artifices pour éviter que ce métal précieux ne se retrouve à valoir son prix réel, exorbitant, soit jusqu'aux plus hautes des sphères), nous nous apercevrions que celles-ci ne sont que d'une dimension égale à celle de la légèreté de l'être.

La raison, que j'ai déjà exploré avec vous, amis lecteurs, vient de ce qu'une monnaie hyper-produite perd une valeur égale à cette production, ceci au regard de la réalité de la richesse du pays émetteur, ce phénomène s'étendant à quasiment tous les pays, hormis peut-être en ce qui concerne la Russie et l'Island;

 

4) Nos emplois seront progressivement remplacés par des machines.

Cette jolie affirmation, qui ne cesse d'angoisser nombre de personnes, est grandement à relativiser.

Une machine a besoin d'énergie et, hormis celles fossiles, charbon, pétrole et gaz, le reste, moulin-à-vent et photovoltaïque, sont grandement suffisant insuffisant (j'ai beau me relire dix  fois je laisse passer des coquilles...) pour couvrir P1020538.JPGl'ensemble des besoins d'une nation, rendez-vous compte que rien qu'avec l'informatique, l'éclairage, le chauffage et la climatisation, l'Europe n'est pas loin de la rupture, sachant que l'ouest eurasiatique se désindustrialise à grande vitesse.

Il faut certes nourrir ceux qui travaillent, mais il reviendra toujours moins cher de payer  correctement l'ouvrier et l'ingénieur que de faire fonctionner les usines sans personne aux commandes, ceci parce que le prix de l'énergie s'amplifiera d'autant.

Sachant de plus que la très grande complexité des programmes informatiques mène à un accroissement du nombre de bogs...

Je peux donc affirmer que tant que nous ne trouverons pas une énergie plus abondante et moins chère que celle que nous utilisons aujourd'hui, il sera très loin de la coupe aux lèvres de la généralité d'une industrie ne fonctionnant que par de seules machines.

 

Voyons maintenant quelles sont ces causes endogènes à nos angoisses recouverts par ce fatras de croyances dont je vous ai montré quelques exemple.

Tout tourne autour des États-Unis-d'Amérique, de notre domination par cet empire, de son affaiblissement continuel et de comprendre sa disparition prochaine, ad minima impériale.P1030136.JPG

Il s'agit ici d'un phénomène grandement inconscient et contradictoire, comme il peut en être souvent en ce qui concerne ce type de processus, où à l'angoisse d'être ainsi dominé, s'y rajoute celle d'en percevoir ladite disparition prochaine.

L'Union-européenne ne représentant qu'une sorte de succédané à ce rêve américain que tout le monde sait s'achevant, tout en sachant que cette union est autodestructrice et grandement défectueuse, de plus impossible à réformer et ne pouvant exister que parce que dominée par une puissance extérieure.

Tel que j'ai pu le démontrer part ailleurs, ceci parce qu'elle est triplement verrouillée, institutionnellement, politiquement et idéologiquement et est liée indéfectiblement à l'OTAN.

En France, ne sachant pas en vrai de ce qu'il en est des autres états la composant, pour maintenir notre pays en son sein, les agences étasuniennes n'ont eu que de cesse d'écarter progressivement toutes les personnes de valeurs du jeu politique du pays.

L'équipe Macron et ceux du REM, les radioéléments, n'étant que l'aboutissement de cet affadissement du pouvoir et des élites de la nation.

P1020977.JPGNotre oligarchie, composée pour l'essentiel de cadres de la haute administration faisant des aller-retours du public au privé, montrent à tout le moins une grande incompétence.

Ce qui est normal puisque quand il n'y a que des incompétents à un sommet hiérarchique, ils ne pourront que nommer, pour les seconder, qu'autant sinon moins compétents qu'eux-mêmes, ainsi quand Sarkozy avait compris que François Asselineau était plus intelligent que lui suite à un rapport sur l'euro, il fit de manière de le mettre en un beau placard.

Mais à ce phénomène d'une défaillance flagrante de l'administration française et des mouvements politiques officiels déjà bouleversant, qui est l'une des causes majeurs de notre déroute économique et social, s'y rajoute un autre infiniment plus subtile.

Comme nous l'avons vu, les USA ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes, mais quand ils ont commencé à nous asservir à la toute fin de la seconde guerre mondiale, une part des français ont confondu l'empire américain avec l'empire romain, se croyant revenu au temps des gallo-romains (là se trouve le secret des histoires d'Astérix le gaulois et les raisons qui font qu'ils ont pu être considéré comme fascisants).

A notre perte d'identité due à notre appartenance à l'union et à ses eurorégions destructrices des nations.P1020964.JPG

A notre perte de savoir et de connaissance multifactorielle.

A notre domination par un empire par le truchement de l'UE€ et de l'OTAN nous faisant perdre la face au-devant du monde entier puisque ne décidant plus de rien.

A la ruine grandissante du pays.

A la honte internationale que génère en nous Monseigneur Macron à cause de ses gesticulations ridicules et, parfois, injurieuse vis-à-vis de ses pairs.

A la façon autant violente que grotesque avec laquelle les manifestants, depuis plus d'un an, sont traités.

Tout cela et bien d'autres choses menant à une angoisse folle...

S'y rajoute une donnée fondamentale et jamais exprimée: nous voudrions être des franco-américains tout comme nos aïeux furent des gallo-romains, or tout le monde comprend dorénavant que cela se révèle impossible, les étasuniens n'ont plus les capacité de leur politique impériale, ils refluent du monde, certes lentement, mais surtout inexorablement.

L'UE/€/OTAN, ces succédanés d'empire, impériaux même, ne pouvant que disparaître en même temps que leur maître.

Là se trouve l'essentiel de nos tourments, nos douleurs, nos chagrins, ce fantasme inconscient disparaît, ce qui est d'autant plus douloureux que, justement, cela est et reste absolument, totalement inconscient.

P1030113.JPGCe qui explique ce  jusque-boutisme de nos gouvernants n'ayant de suffisance que de leurs insuffisances, si tant et tellement décriés, mais aussi de tous ces gens qui s’arque-boutent sur une félicité unioniste utopique qui n'existe pas, qui ne peut pas exister, ceci en voulant réformer ce qui est irréformable, l'union-Européenne.

C'est pourquoi aussi tant de gens ne comprennent rien au monde tel qu'il est, parfois, au demeurant, en étant fort bien avertis des événements, mais dans l'incapacité d'en comprendre les fondements: leur inconscient le leur empêche parce que, sinon, leur anxiété, leur douleur mentale serait trop importante.

Et en cela comme pour bien d'autres choses, le cerveau se protège, préférant amener chaque personnes à falsifier la réalité plutôt que de s'y confronter, leur survie psychique étant à ce prix.

Il s'agit d'une croyance collective, il est vrai, mais la psyché de chacun étant en jeu, ce ne peut qu'être qu'en en faisant remonter à la surface de la pensée que la conscience pourra s'en faire état, le sujet ne pourra que s’apaiser progressivement de par cette prise de conscience et, ce, pour chacun de ces croyants.

Car pour beaucoup de ceux qui n'auront pas accomplit ce travail, douloureux je vous l'accorde, quand l'empire, l'euro, l'union et l'OTAN ne seront plus, ce qui peut advenir maintenant à n'importe quel instant, cette détresse qui est la leur deviendra un infini désespoir d'une dimension, parfois, d'un stress post-traumatique, d'une dépression.P1010839.JPG

Ne saisissant pas que la véritable liberté c'est d'abord et avant tout de comprendre ses propres contraintes, ce n'est qu'ensuite que l'intendance de la vie suit.

En ces temps, en nos temps obscures, c'est ainsi que s'évaporent les angoisses, commençons par le commencement, devenons conscients de ce qui nous anime.

 

 

THEURIC

 

Écrire un commentaire

Optionnel