Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De la désagrégation de l'Union-Européenne.

Ce n'est pas tant que déteste l'Union-européenne.

En vrai, si je n'étais pas français, je n'aurais de cette union ridicule et des pays et peuples la composant, que la vision que doivent en avoir les populations et leurs représentants de bien d'autres nations:

P1000680.JPGSoit d'être affligé de voir combien cette région du monde, l'Europe, qui a su tout de même être les premières puissances au siècle dernier, avant que les délires allemands ne viennent tout renverser, et lancer la plus formidable des révolutions, celle de l'invention et de l'élaboration de nouvelles techniques scientifiques, artistiques et philosophiques.

Europe, dis-je, qui, en union, désormais, patauge dans la plus insane des médiocrités.

Je n'aurais donc, pour elle, que de ce dédain que mérite la vulgarité dans laquelle l'européenne union la vautre.

Mais je suis français et, à ce titre, je n'ai pas le droit d'enfiler ces perles flasques de détestation de son pays, cette boue dedans lesquelles tellement de mes compatriotes aiment tant à gadouiller.

Je ne vais pas, non plus, déverser ici une exécration, une aigreur, une fureur pour une U.E. qui, ma foi, n'est que la résultante d'une guerre froide passée entre les U.S.A. et l'U.R.S.S. et qui, à la disparition du second, devint la perle coloniale des premières.

Je vais faire pire, du moins en ce qui concerne les oligarques euro-atlantistes, devenus germanophiles, leurs serviteurs zélés et le politburo de l'union: je vais montrer que l'Union-Européenne, en réalité, est sur la voie d'une désagrégation avancée, avec, il est vrai, de la raillerie, de la dérision et du sarcasme...

Quels en sont les signes?

En vérité, ils sont, je le reconnais, bien minces.P1000758.JPG

Certes, nous vivons au sein d'une union composée de 27 pays, moins un, la Grande-Bretagne, mais bien peu d'informations traversent les frontières de ses états membres.

Les événements des États-Unis-d'Amérique paraissent, pour les journalistes bien en vue de nos chères médiats achetés et aux ordres de nos oligarques, infiniment plus importants que ce qu'il pourrait se passer en Pologne, en Grèce, en Hongrie ou en Lituanie.....

Il est vrai que l'extrême pauvreté de certaines des populations ne fait pas bon genre, la quasi destruction de l'économie grecque, par exemple, ne doit pas se dire, que les grecs crèvent, oui, mais en silence.

D'autant plus que la responsabilité en incombe d'abord et avant toute chose au Bureau-Européen, ce machin jamais élu avec Monsieur Junker comme président, l'homme adorateur de Bacchus, et à la Banque Centrale Européenne qui produit des euros en tel grand nombre que cette monnaie en a perdu toute sa valeur.

Mais il est vrai que l'on ne critique pas ces deux vaux-d'or, d'autant plus que le premier arbore un beau drapeau bleu et ses douze étoiles dorées sur tranche d'un symbolisme chrétien que personne, en sein de cette  institution, ne respecte!

Hypocrisie, quand tu nous tiens...

Ainsi punissent-ils les grecs d'avoir voulu quitter cette union fantasque en les P1000839.JPGruinant, d'offrir, dans le même temps, à l'Allemagne et aux banques, leurs richesses, faire peur aux autres peuples européens montrant des velléités d'indépendance et ne firent, ces sots, que de détruire à petit feu l'économie du continent et, cerise sur le gâteau, celle du reste du monde.

Et oui, ces crétins arrivèrent à cette extraordinaire réussite d'avoir amorcé la désindustrialisation internationale et d'avoir gravement affaibli des banques de l'union déjà infiniment en peine.

Bravo les artistes, même le F.M.I., qui avait participé à hallali, avait avoué, mais un peu tard, que tout cela n'était que d'une immense sottise!

Et c'est qu'ils tentent de se justifier, ces gonzes, allez voir sur internet et vous verrez combien d'article chantent les louanges de cette ignominie.

Cela juste pour vous montrer, amis lecteurs, comment cette union peut être considérer: comme du grand n'importe quoi!

Mais il faut la sauver, cette union, et, ce, à n'importe quel prix, quitte pour cela à conduire les populations à leur faillite intellectuelle, morale et politique, l'économie, quand à elle, étant déjà dans une situation déplorable.

Les G.O.P.E. ne faisant qu'accélérer et accentuer la faillite généralisée de l'Europe, nos croquemitaines européistes, ne voyant pas plus loin que leur idéologie débilitante et nécrosante néolibérale, étant dans leur plus totale incapacité de comprendre que chacune de leurs actions et décisions creuse un peu plus la tombeP1000753 - Copie.JPG de leur union chérie, en entrainant avec elle le monde entier dans une faillite généralisée.

Alors, ces génies des alpages censurent et désinforment, assènent à longueur de temps une propagande d'une violence inouïe, tronquent la réalité des faits et le plus souvent cachent aux population toute information qui pourrait montrer aux gens l'inanité de leurs gesticulations destructrices.

C'est ainsi que Monsieur Macron fut installé au poste prestigieux de Président de la République par nos oligarques nationaux et impériaux (même Madame Merkel alla voir qui était ce bonhomme, vérifiant même, une fois qu'il fut élu, l'un de ses discours), ils firent là une terrible erreur dans le casting:

Ils crurent mettre en place un petit mouton bien docile et placèrent au contraire une personnalité infantile, instable, fantasque, hâbleuse et terriblement fragile.

Mais surtout pourvu d'un orgueil démesuré.

C'est que, l'année dernière, ils nous ont bien bourré le mou, nos journalistes eurocratiques, manipulant à qui mieux mieux, persifflant continuellement sur les candidats les plus gênant, Monsieur Asselineau en subissant les pires des affronts.

La propagande pro Macron fut dantesque, ridicule mais dantesque, la preuve en est, il fut élu, nos journalistes guignolesques ayant bien fait leur travail.

Mais revenons à Emmanuel Macron, voulez-vous, et voyons en quoi ce choix de nos oligarques ne peut qu'être, pour eux, désastreux.

Je vous propose, pour commencer, ces deux textes, le premier traitant de la vente P1010032.JPGdu journal Le Monde à laquelle il participa, le second à l'hypothèse psychanalytique voulant que notre président serait, non pas psychopathe, mais pervers narcissique.

Je pars en effet du principe que monsieur Macron n'est ni psychopathe, ni pervers narcissique, mais soufrerait d'un mal psychologique, bien que moins profond, n'en serait pas moins préjudiciable à la bonne mené de son mandat, même si cette mené n'aurait d'intérêt, non pas du pays et du peuple, mais pour celui de la minorité oligarchique eurolâtre.

Pour cette explication, je vais devoir faire un détour sur une hypothèse que j'ai, peut-être, déjà abordé ici, si c'est le cas, je n'en ai rien retrouvé.

Le pervers narcissique ainsi que le psychopathe souffriraient de cette pathologie parce qu'ils furent confrontés, sûrement lors de leur tendre enfance, à un ou un ensemble d'événements aux charges émotionnelles d'une infinie puissance ayant généré une culpabilité d'une violence et d'une douleur telle que, pour survivre psychiquement, le sujet  n'eut d'autre choix, si je puis dire, que de refouler totalement tout ce qui était lié à ce traumatisme, souvenirs, culpabilité et émotions.

Ceci tout en ayant pris plaisir à ce trauma et de tout ce qui l'accompagna et, culpabilité devenue inconsciente oblige, à en chercher à en être puni.

C'est pourquoi il y a, en même temps, la détermination inconsciente de laP1010055.JPG réitération de cette culpabilité en une quête continuelle de cette jouissance morbide (jouir de revivre la même chose) et l' insensibilité émotionnelle de ces sujets.

Si les hauts potentiels sont souvent les victimes des pervers narcissiques, c'est justement parce que leurs capacités peuvent leur permettre de les punir, ce que ces seconds recherchent pour, d'une certaine façon, être guéris de leur souffrance (ce qui peut psychiquement les détruire).

S'ils souffrent toujours, alors ils seront, pour leur souffre douleur, d'une cruauté égale à cette douleur culpabilisante inconsciente.

De même, le psychopathe, lui, recherche la punition sociale, soit le plus souvent la prison, la perte de pouvoir et/ou la ruine.

L’insensibilité émotionnelle menant l'un et l'autre de ces malades, au-demeurant parfaitement bien adaptés à notre société, à cette unilatéralité doctrinale remarquable qui, aujourd'hui, mène le monde à la banqueroute.

Banqueroute vers laquelle nous allons allègrement, ce qui pose en même temps la question de savoir quel est l'équilibre psychologique de la majorité de nos oligarques (de l'origine de leurs traumas anciens) que de l'essence et du caractère réel des présupposés idéologiques sur lesquels ils s'appuient pour faire mener, par nos élus fantoches, les politiques actuelles. )

Donc, si vous avez lu le premier article proposé plus haut, vous comprendrez que de dire Monsieur Macron pervers narcissique ou psychopathe ne tient pas.

Tout simplement, comme vous l'avez lu comme moi, parce qu'il avait fui la présence de Monsieur De Tricornot pour ne pas faire face à sa propre culpabilité due à sa P1010087.JPGtrahison de ce journaliste lors de la vente du journal Le Monde.

Là où je ne suis pas d'accord avec certains psys (voir le second texte proposé) sur la nature de notre président réside dans le fait qu'il n'ait pas eu affaire à une mère incestueuse mais à une confrontation entre la grand-mère et la mère pour la possession du fils aîné, ce qui change tout.

Il s'agit ici en effet d'une jalousie, plus mème, une rivalité entre mère et fille au sujet du premier né auquel celui-ci ne put que participer et prendre plaisir au fil du temps et de l'âge, puisque son existence émotionnelle tournait autour de cette confrontation.

D'autant plus que cela aurait pu commencer très tôt, possiblement dès le berceau.

C'est cette rivalité possessive maternelle qui a empêché Monsieur Macron d'atteindre sa pleine maturation psychique d'homme adulte en lui faisant conserver intacte son infantilité antérieur, d'où son choix d'une femme de plus de deux décennies que lui en tant qu'épouse.

Une nouvelle maman, en quelque sorte.

Plaisir infantile, donc, retrouvé lorsque Monsieur Macron, adolescent (âge de la maturité sexuée mais aussi du début de la maturation psychique adulte), rencontra Brigitte Trogneux, ce qui lui permit de renouveler cette relation tumultueuse, là entre la femme et la mère, toutes deux quasiment du même âge.

Puis, devenu président, se présenta à lui une conjoncture similaire entre sa femme et la chancelière allemande, Madame Merkel, auquel j'avais fait état je ne sais plus où, celle-ci, bien sûr, n'ayant vu en lui que le petit jeunot sans expérience politiqueP1010141.JPG et non pas la complexité psychologique du personnage.

Lui qui se fit vérifier l'un de ses discours par Angela Merkel, personne ne sachant si c'était à sa demande, comme le faisait, naguère, Brigitte Macron lorsque son mari était encore lycéen puis bachelier.

Comme vous le voyez, il y a là encore recherche de la réitération jouissive de cette rivale confrontation entre ses femmes.

Enfin, pour la bonne bouche, et c'est là où je voulais en  venir, il rencontra le 18 Janvier de cette année, le premier ministre britannique, Madame May, et cette dame est d'une toute autre dimension, eh oui, elle est anglaise et çà, ça change tout.

Sacrée perfide Albion qui renoue désormais avec ses vieux réflexes.

Et voilà donc que le Président Macron, lors du sommet de Sandhurst, a proposé aux britanniques de leur prêter la tapisserie de Bayeux aux alentours de 2020.

Ce qui a dû affoler un petit peu tout le monde, des chancelleries aux oligarques: qu'a donc pu proposer Thérésa May pour qu'Emmanuel Macron lui ait fait une offre si alléchante?

Quel accord secret cela peut-il bien cacher?

P1000880.JPGEn fait, aucun, c'est tout juste que l'enfant Macron a voulu une fois encore générer une dispute entre ses femmes, entre sa mère et sa grand-mère ou entre les premiers ministres anglo-germaniques.

Il s'est une fois encore laissé mené du bout du nez par son inconscient pervertit par une rivalité si vieille que même la dernière protagoniste originelle, sa vrai mère, en a peut-être bien oublié tous les composants.

Cet événement a semé la confusion un petit peu partout, déjà en Grande-Bretagne ou Boris Johnson, personnage original et excentrique (comme on aime les anglais, quoi), sûrement quelque peu troublé par cette nouvelle, proposa de concevoir un pont au-dessus de la Manche...

Je ne serais pas le moins du monde surpris qu'en Russie, aux U.S.A. et partout en Europe, même dans les salons feutrés de Bruxelles, bruissent des interrogations sur l'offre de Macron aux britanniques.

Quand ce n'est juste que le petit Emmanuel, blotti au fin fond de sa psyché présidentielle,  qui avait réanimé cette flamme intérieur de jouissance sexuée et de domination du féminin, en un réflexe puérile, par sa participation à la rivalité des femelles adultes dominatrices au sein de la famille.

Là, il ne s'agissait que d'attiser la jalousie entre Merkel et May, rien de plus ni de moins...

Et nos chers et si malins marionnettistes, les Minc, Attali, patrons d'Axa et de la banques Rothschild et d'autres, tant d'autres, auront beau faire, ils ont mis le ver dans le fruit et seront contraints de le bouffer jusqu'au trognon.

Si tant est qu'ils aient compris quoi que ce soit de cette misérable aventure.P1010127.JPG

Ils pourront toujours lui mettre un cerbère derrière lui, écouter derrière sa porte, mettre son téléphone sur écoute, rien n'y fera, un haussement de sourcil, une œillade attendrie , un léger sourire à l'une et à l'autre ne pourra, à terme, que semer la discorde entre ces dames et mettre le feu à l'Union-Européenne (sauf si elles lisent ces lignes, bien sûr).

( Dernière minute, j'écris ce texte le dimanche 21 Janvier, je le publierai sûrement demain.

En plus de tenter de mettre le feu entre Mesdames May et Merkel, le jouvenceau Macron s'en est laisser aller à révéler ce qu'il devait impérativement taire.

Voilà t'y pas qu'Emmanuel 1er a dit, lors d'un entretien à la B.B.C., que le frexit, ou plus précisément le France-quitte, serait majoritaire en France.

RRRRRoooooo, le gaffeur, oh le délire, mieux que le Gaston, le gonze.

Ce type n'est même pas capable de tenir sa langue, c'est qu'il divulguerait un jour un secret d'état, voire plus grave, et ça se dit politique.

Mais çà, ça veut dire deux choses, lui a les résultats de sondages non bidouillés (paraît-il qu'il y aurait un fils de sa femme là-dedans, vrai ou faux, là, ne serais-je P1000851.JPGpas trop médisant, non?) et les médiats ne nous racontent que des tartuferies!

Bouh, j'en ris encore......  )

Et dire que ce serait ces incapables d'oligarques qui, paraîtrait-il, nous prépareraient je ne sais quelle plan grandiose et machiavélique contre les peuples, eux qui ne savent même pas choisir l'homme ou la femme approprié pour gouverner la France ou l'Union-Européenne, même si c'est à notre préjudice et pour leurs très juteux avantages.

Il n'est qu'à voir ce qu'est Monsieur junker, autre choix, autres problèmes, et il est loin d'être le seul...

Ce serait eux, donc, qui commanderaient l'économie de la France, de l'Union-Européenne et des États-Unis-d'Amérique, çà en serait presque hilarant si cette bêtise collective ne nous conduisait pas vers la pire des crises économique de tous les temps.

Donc:

Ruiner la Grèce n'amenant que la faillite du reste du monde, choisir un Emmanuel Macron incapable et gaffeur en tant que président, pouvant mener à un conflit de rivalité entre les dirigeantes de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne, inventer des G.O.P.E. détruisant les économies de l'Union-Européenne, voilà, en trois seuls exemples, de quoi sont susceptible d'accomplir nos maîtres des banques et desP1010117.JPG grosses fortunes euro-atlantistes: courir à leur propre banqueroute par la faillite généralisée.

C'est pourquoi, de leurs capacités si limités (je me demande si l'actuel président du conseil italien ne fut pas, aussi, une erreur de casting, lui qui veut que son pays se débarrasse de l'euro), me font affirmer leurs lourds handicapes réflexifs.

Ce qui rend compréhensible leur quasi faillite de 2008, eux qui furent sauvés de justesse grâce à l'intelligence britannique (ce sont eux qui eurent l'idée des Q.E.) et les gesticulations de Monsieur Sarkozy qui, pour une fois, servirent à quelque chose: reculer l'année de l'effondrement de l'économie-monde pour mieux faire sauter la planète finance dix ans après.

Ce phénomène, ce manque cruciale de jugeote, de culture, d'esprit, de raison ne peut que se retrouver partout en Union-Européenne, dans tous les pays , chez tous les peuples, plus ou moins, certes, mais cela ne peut qu'être qu'un phénomène général.

Mais j'ai montré ici combien il est extraordinairement plus important encore au plus haut hiérarchique des sociétés composants l'Union-Européenne et au-dedans le l'administration de l'union elle-même.

Il est vrai que ce phénomène d'incompétence généralisé est compréhensible: l'incompétent ne nommera jamais plus compétent, voire aussi compétent que lui P1000886.JPGen tant que subalterne, et Messieurs Macron et Junker ne sont juste que des subalternes, comme beaucoup de ministres et de chefs de gouvernements.

La raison en étant simplement la crainte que ressent cet incompétent d'être évincer par celui-là même qu'il avait préalablement nommé.

Et quand cela atteint le plus haut de la hiérarchie d'un groupe social quelconque, entreprise, pays ou club sportif, peu importe, ça ne fera que pourrir de l'intérieur le-dit groupe, et je parle ici de l'économie internationale mais aussi toute l'infrastructure de l'U.E..

C'était l'une des causes principales de l'autodestruction de l'U.R.S.S..

C'est pourquoi, entre-autre, la Grande-Bretagne a entrepris le brexit.

Quoi qu'il en soit, de mode affolement, les acteurs européens sont passés, je le pense, en mode panique.

La raison en étant que les acteurs principaux ont le sentiment de perdre le contrôle de tout ce qui compose l'U.E. et de l'économie monétariste ( Il faut dire qu'avec un Macron à la tête de la France, deuxième puissance européenne, hi, hi, hi... ).

C'est pourquoi, en ce moment, la censure revient au galop.

C'est pourquoi aussi les informations audio-visuelles deviennent si dérisoirement plat et il en sera de même progressivement dans les médiats papiers ( mieux vaut, P1010110.JPGpour eux, ne rien dire que de dire des mensonges, ça évite les gaffe ), sauf là où le propriétaire, moins sot que les autres, décidera de retourner sa veste, ce qui, ma foi, serait du bon moment.

Ce silence assourdissant sur tout ce qui fait sujet de société est inquiétant, surtout en ce qui concerne l'économie et, également, les mouvements sociaux.

Les composantes du gouvernement français et les députés doivent commencer à se poser, aussi, de sérieuses questions.

Pour l'instant, il ny a que des interrogations, à l'Assemblée Nationale et à Matignon aussi les informations doivent avoir des difficultés à passer, mais mieux que partout ailleurs, elles passent, même au compte goutte.

Nous n'en sommes qu'en mode panique, pas de quoi encore paniquer (hi, hi, hi), ce sera quand l'effroi se lira dans les yeux des commentateurs, quand tel journaliste T.V. connu prendra une année sabbatique, que tel député du R.E.M. ira approfondir ses relations avec les concitoyens de son département, que tel ministre se dira gravement malade, que nous-mêmes devrons nous en poser de sérieuses, de ces questions....

P1010042.JPGEn attendant, je réitère mes conseilles: faites vos réserves (vous trouverez ces informations en fin de page)!

 

 

THEURIC

Commentaires

  • Bonjour.

    Je crains que les (ultra-)riches possèdent un ou plusieurs sanctuaire(s) avec de grosses réserves et autonomes pour subsister confortablement pendant quelques années le temps de se remettre à conquérir le monde financièrement/politiquement par tous les moyens (corruption, assassina...) afin de continuer à s'enrichir.

    Pour ce qui est des réserves, je n'ai pu en faire que très peu à cause du manque de moyens en plus de la pression familiale, cependant, j'ai remarqué qu'au fil des mois, les gens que je côtoie me prennent de moins en moins pour un hurluberlu tant mes prévisions et relais de prévisions éclatent au grand jour, par contre la mauvaise fois et le blocage psychologique est encore souvent de mise.

    Au sujet de Macron, il semblerait que je me suis trompé à son sujet en pensant que c'était un psychopathe, méconnaissance du sujet, merci de me remettre en question sur ce point. Par contre je ne peux toujours pas piffrer ces médias du système et la télé qui est principalement une poubelle à mon sens tellement c'est à chier, oui là je ne suis possiblement pas vraiment objectif.

    Je crois que c'est tout pour le moment, merci quand même pour les articles et bonne année.


    Hadès.

  • En effet, j'ai également remarqué que l'idée d'un effondrement catastrophique de l'économie-monde commence à être pris au sérieux.
    Monsieur Macron, quand à lui, doit agir un petit peu comme ce grand enfant qu'il est, c'est à dire sait mimer les personnalités qui lui paraissent supérieur, d'où cette impression qu'il donne à voir.
    Quand aux plus riches, hormis les plus malins, les plus équilibrés ou les plus sensés, une minorité, les autres pensent réellement que le système durera éternellement.
    Certes, ils prévoient une crise mais pas de l'ampleur qui, logiquement, devrait survenir (je reste prudent mais au vu des déséquilibres qui s'accumulent toujours, les événements pourraient être encore pires que prévu).
    Allez voir sur le site Businessbourse (le nom sur le moteur de recherche suffit) et vous y constaterez cette confiance aveugle qui s'installe.

  • Bonjour.

    J'ai fais un tour dans Business Bourse et ce qui est montré est pire que ce que je croyais, c'est fou ce que les dogmes, l'idéologie; la folie et la connerie peuvent engendrer économiquement, une pyramide Ponzi planétaire, fichtre.

    Pour les sites internet, j'en suis plusieurs:
    - Les crises.
    - Economie Matin.
    - Insolentiae.
    - Business Bourse (tout récent grâce à vous).
    - Chroniques du Grand jeu.
    - Pierre Jovanovic et d'autres spécialistes d'économie.
    - L'UPR.
    Et j'en passe et des tas.

    Voici une liste de liens que je suis en train de réaliser pour montrer aux gens différents chemins pour se substituer aux GAFAM et à cet effondrement:
    http://www.galionlibre.org/Liens_web_interessants
    Il y a encore du travail à faire mais bon, ça avance bien.

Écrire un commentaire

Optionnel