Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'Allemagne fomenterait-elle une guerre civile en France?

Voilà une question que nous nous devrions tous nous poser et que, quoi qu'il en soit, je soumets à vos réflexions, chers amis lecteurs.

A mon sens et hormis le gouvernement français et les journalistes officiels composés de personnalités naïves sans grande aucune envergure, n'ayant juste que de but d'obéir à Frau Merkel, le petit  Hitler en jupon, et de profiter des ors de la république, tous les gouvernements qui comptent à l'échelle mondiale le savent et aucun ne le veut.

D'ailleurs ce sont ces laudateurs de la Germanie qui, si une guerre civile éclate en France, auront le plus à y perdre, ad minima de leur fortune, de leur pouvoir et position sociale ils les perdront quoi qu'il en soit, mais ils peuvent aussi en perdre la vie et mettre leurs proches en grand danger de mort.

Je n'ai pas écrit que tous ces états le devinent mais qu'ils le savent, tout simplement parce que l'idéologie néolibérale, ordolibérale pour les allemands ce qui est la même chose, vendre ou se vendre c'est du pareil au même, et chacun dans le gouvernement germanique, tout comme dans celui français, doit, contre monnaie sonnante et trébuchante, tout raconter à des agents provenant de tous les pays qui peuvent se les acheter.

Mais quel serait-ce l'élément qui m'en aurait alerté?P1010799.JPG

Ce sont les réactions des deux derniers intervenants lors d'une conférence qui réunissait R. Détente, économiste, vidéophile de Grand Angle, O. Delamarche & P. Béchade, économistes membres des éconoclastes, F. Boulo, avocat des gilettistes, P. Pascot, ancien élu et entrepreneur artistique, plus une dame dont j'ignore tout et dont je ne trouve pas la vidéo de son intervention, sûrement la présentatrice de cette réunion.

Mr. Boulo, nom prédestiné, expliquait lors de son intervention, que ceux qui nous dirigent sont des imbéciles, le principal étant de vous organiser, ce qui est d'une logique incontournable.

Le dernier, lui, Mr. Pascot, que j'ai toujours pris pour un guignolo avec son chapeau à la maffioso et son écharpe blanche pour se donner l'air artiste, duquel je n'ai jamais eu confiance, disait, en haranguant  la foule: "Il faut que vous alliez à un million de gilettistes dans Paris une fois par mois sinon c'est foutu pour nous (nous?)!", ce qui, vous en conviendrez, est impossible, et pourquoi ce nous(?).

Et pourquoi agiter ainsi les émotions populaires quand tous les autres participants font œuvre de pédagogie en faisant appel à l'intelligence des français?

Vous remarquerez qu'à un moment donné, assez rapidement, Mr. Boulo partit et qu'en même temps les économistes le regardait intrigués, voire ébahi quand   Mr. Pascot parlait, ayant l'air de se demander qui était ce gugusse.

Sur le moment je n'y avais pas porté d'attention, ensuite je me suis dit que Mr. Boulo avait raison de quitter ainsi l'assemblée, P1010824.JPGce Pascot n'est pas clair, lui qui passe si souvent dans les médiats, ce qui est mauvais signe,  aucun des autres intervenant n'y étant plus invité, il agirait sûrement comme un provocateur, je le soupçonne de ne pas être tel qu'il se dit (serait-il agent double?).

Je suis allé voir ce qu'il s'en disait sur Wikipédia, et il y est fort élogieusement traité, oh, oh, là encore, ça ne sent pas bon.

Dès lors je me suis demandé ce qui était  recherché ainsi et je crois avoir trouvé: Une guerre civile en France, vous savez, cette mésaventure  dont le bruit court sur les réseaux sociaux et venant d'on ne sait où, fleurant bon la manipulation européiste mais en réalité germanique, et lui serait là pour enflammer les foules, pour mettre la zizanie, pour foutre sa merde.

Oui mais, qui, quel pays y aurait intérêt et aurait un gouvernement composé de personnes assez abruties pour en concevoir le plan?

Je n'en ai trouvé qu'un et un seul, l'Allemagne.

Çà fait plus d'un millénaire que la Germanie hait et jalouse la France, pour eux nous sommes toujours le royaume franc, Frankreich comme ils nous appellent, quand eux ne furent que le Saint-Empire-Romain-Germanique.

Ça Fait plus de mille ans que ce pays a tout fait pour nous envahir, pour recomposerP1020071.JPG l'empire carolingien.

Il est vrai, ce n'est pas un processus vraiment conscient mais plus du  domaine de la pulsion, de l'antédiluvien réflexe de rejouer le barbare germanique des grandes invasions de la fin de l'ère romaine, et, de façon cyclique, que le dirigeant d'alors veuille rebâtir l'empire de Charlemagne.

A quel pays songea Otto Von Bismarck pour lui faire la guerre en 1870 afin d'achever d'agréger l'Allemagne nouvelle?

A la France, ce fut même au  château de Versailles que l'Allemagne, Deutschland, fut défini comme tel.

Quel est le pays qui paya le plus lourd tribut et qui eut le plus de destruction dans la guerre de 14/18?

La France encore une fois.

Quel pays militairement important Hitler voulait envahir en premier lors de la seconde guerre mondiale?

Toujours la France.

Cet automatisme germanique, cette étrange marotte lorsque surgit un stress social P1020147.JPGimportant, la mène aujourd'hui à cette tentative absurde puisque si la France se retrouve déstabilisé c'est l'Union-Européenne qui s'effondre et l'Allemagne ne peut plus survivre sans cette union, c'est la raison qui fait que je dis que son gouvernement est bourré d'abrutis.

Et c'est pourquoi il y eut la signature du traité d'Aix-La-Chapelle dans cette ville même, qui était la capitale de Charlemagne., traité qui a de but à ce que le même pays récupère la force nucléaire et le siège permanent de l'O.N.U. de la France avant que notre nation entre en lutte fratricide à l'instigation de ce voisin tellement encombrant et dangereux.

C'est pourquoi aussi les gilettistes furent si bien accueillis dans les médiats au début du mouvement et qu'ensuite il y eut une quasi opération militaire à leur encontre, et non pas de police de simple maintien de l'ordre, nos oligarques et gouvernement en avaient reçu l'ordre formel de mamie Merkel, j'en suis convaincu.

Mr. Pascot et d'autres   sbires germaniques doivent foutre le bordel en France en raison de hybris germanique, ce n'est qu'en cette seule raison là: la déraison teutonne!

Que je sois traité de complotiste, ma foi, cela m'en remuerait l'une sans faire bouger l'autre, comme l'aurait dit ce paillard de Jacques Chirac qui aimait tant les gauloiseries.

Certes, je ne pose là qu'une hypothèse, mais il serait à mon sens vital de prendre celle-ci en considération, parce que quoi qu'il en soit, il y a tout de même des signesP1020243.JPG assez  fort pour prendre cela au sérieux.

 

 

THEURIC

P.S.: Écoutons bien ce que dit Madame Le Pen et les autres en son genre, nous pourrions avoir de grosses surprises, eux aussi pourraient fort bien adorer le Grossdeutschland et un quatrième reich ne serait pas pour leur déplaisir, du moment qu'ils paient bien.

Commentaires

  • Je rajoute une note rapide en commentaire pour que si quelqu'un s'abonne au fil de discussion il la lise.
    S'il y avait guerre civile il y aurait un processus révolutionnaire qui aurait débuté.
    Or, comme l'a très bien montré Jacques Sapir, en ce cas les institutions, donc la constitution, se retrouveraient mécaniquement caducs, ce qui voudrait dire que des élus tels que les députés, les sénateurs et le président de la république, mais aussi travaillant pour l'U.E. en tant que fonctionnaires ou élus, pourraient se retrouvés à être jugés pour leurs actions en tant qu'élus.
    Mais aussi que des tribunaux d'exceptions pourraient être mis en place pouvant condamner des gens à la peine capitale, pour haute trahison par exemple.
    Là où ça devient inouï c'est que tous ces élus qui écoutèrent les sirènes du R.E.M., avec parfois un cursus long leur offrant une instruction de haut niveau, dont entre-autre Mr. Macron, ne se sont pas rendu compte en se présentant ainsi aux élections passée et en obéissant aux injonctions germaniques, ils se trouvaient de fait au-devant de dangers potentiels importants qu'ils ne surent aucunement prévoir.

Écrire un commentaire

Optionnel