Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le moment de basculement.

Lorsque une idée nouvelle survient ou qu'un ou plusieurs événements arrivent ayant de mêmes formes, en politique notamment, je m'essaie d'y formuler la dénomination la plus juste pour en montrer au mieux le sens.

Celui que je vous propose aujourd'hui, "le moment de basculement", désigne l'instant où, d'un système social quelconque, d'un couple à un pays ou à une union, voyant ses instabilités s'accroitre régulièrement en sa dynamique propre, jusqu'à ce que, quand la-dite instabilité atteint un certain niveau, celui-ci passe à un état transitoire, lui aussi dynamique mais de nature différente, précédent un nouvel état lui aussi ayant sa dynamique particulière mais étant une stabilité convenable.

Cette transition étant très courte au regard de la situation précédent et celle suivante.

Ces trois phases étant intrinsèquement liées mais sont de propriétés dissemblables, puisque l'essence de la situation qui prévalait en la première partie mute profondément lors de l'avènement du basculement et,P1030194.JPG ensuite, que celle suivant la-dite transition sera en tout points différents des deux précédentes.

Ceci parce que cette transition entre l'achèvement de la phase du premier jusqu'au début de celle troisième mène en même temps à une accélération du rythme des événements, à ce que ceux-ci, de ce fait, échappent et entrainent les différents acteurs, ce qui les contraint de prendre des décisions dans l'urgence, accentuant continuellement le chaos préexistent et, ce, en une suite soutenue pour tous.

Tout ceci accroissant les instabilités sans cesse, jusqu'à ce que ce  nouveau stade plus stable s'installe.

Étant entendu, dans les cas les plus extrêmes, que, d'une certaine manière, une guerre peut être considéré comme ayant sa forme de stabilité, jusqu'à ce qu'un moment de basculement se produise menant à une victoire de l'un ou l'autre des belligérants et/ou à ce qu'une paix soit signée.  )

A l'exemple, plus ou moins simple suivant qu'il y ait des enfants ou non, du couple où les désaccords de l'un, de l'autre ou des deux conjoints s'enflent, les instabilité en son sein s'accroissent, puis, parfois après une dispute anodine, se séparant, l'un ou l'autre quitte le foyer, suite ou non à un divorce, ce qui est cette période de transition, puis, au bout d'un certain temps, chacun en vient à vivre sa vie avec plus ou moins de fortune et un nouvel état d'existence.

Je pense qu'il en est de même dans les sociétés et, me semble-t-il, que ce soit en P1020538.JPGFrance ou aux États-Unis-d'Amérique, il serait bien possible que ces deux pays soient entrés dans une telle sorte de basculement.

 

En France, commençons par notre beau pays, ce sont 2 catastrophes qui m'en montre la forte possibilité en raison de la perte désormais totale de confiance de l'ensemble de la population pour le gouvernement, ce qui rend déjà visible la primauté des décisions de l'Union-Européenne sur celle des choix politiques du pays, les affaiblissant supérieurement dès lors, l'administration de l'un et le gouvernement de l'autre.

UE que, jusqu'à présent, les trois dernières magistratures et législatures au moins, celle macronienne comprise, occultait, autant en raison du silence des médiats là-dessus que des discours gouvernementaux, de ceux des responsables politiques des partis officiels que de ceux des syndicats affiliés au CES, la confédération des syndicats européens.

De ces deux catastrophes sont, pour la première, l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen (il est de constater que ceux qui en parlent le mieux c'est le WSWS étasunien et l'UPR  France-quitte, par la voix de  Mr. Asselineau, pour le second c'est oh combien plus logique).

Pour la seconde, quand à elle, il s'agit de l'attentat ayant eu lieu à  la préfecture de Paris et qui a fait 5 morts, dont l'assassin, plus un blessé grave (il est à noter, là encore, que Tatiana Ventôse, dans cette vidéo, c'est montrée,  quant à elle, en même temps mesurée etP1030229.JPG subtile).

Ce ne sont pas tant ces événements qui importent ici mais leurs effets sur la population, toute classe sociale confondue, dès lors de l'achèvement de la délégitimation du gouvernement qui avait débuté lors de la gay-pride de l’Élysée du 22 Juin 2018 , ayant contribué à considérer Mr. Macron, à tort ou à raison, comme étant un être sans virilité et, donc, sans caractère, ce qui semble avoir été confirmé par la suite.

Il est à remarquer deux faits importants:

1) Aucun des responsables, qu'ils soient ministres, préfet, hauts cadres de la police et élus de la république ne reconnaissent leurs responsabilités dans ces deux affaires en tentant de se justifier, ce qui en politique est une faute gravissime;

2) Ils se couvrent tous mutuellement à tous les niveaux hiérarchiques, phénomène que j'avais déjà observé quand je travaillais à la RATP et qui signe, à mon sens, leur incompétence pleine et entière.

Ce qui proviendrait d'un double sentiment contradictoire, celui de reconnaître plus ou moins consciemment leur-dite incompétence tout en considérant simultanément tout le reste du personnel, ou, là, la population, comme leur étant un danger parce que plus intelligent et sérieux qu'eux et, à l'inverse et par compensation psychique, comme faisant preuve d'une grande sottise.

P1030120.JPGCe qui ne peut que les conduire à un état névrotique plus ou moins prononcé suivant les cas.

Mine de rien et à mon sens, ces deux affaires survenues à une semaine d’intervalle est égal à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl du 26 Avril 1986 qui sonna définitivement le glas de l'URSS, de ce qu'en dit Gorbatchev avec raison.

Cela mettra du temps pour que ça s'exprime, tout comme il fallu du temps pour que d'une gay-pride ridicule les gilettiste en viennent à scander: "Macron démission!"

 

L'autre pays où un tel moment de basculement est possiblement présent ce sont donc les USA.

Cela est dû à la tentative des démocrates de renverser Donald Trump et des tendances de ce dernier à avoir une réaction agressive lors de toute négociation, voire même en face d'une attaque, ce qui est le cas ici.

Que je vous résume donc ce que j'ai compris de cette affaire.

Après un coup de téléphone que D. Trump avait donné au nouveau président ukrainien, Volodymyr Zelensky, pour éclairer une affaire de corruption dont un étasunien, le fils d'un certain Joe Biden sénateur démocrate, Hunter, serait mêlé à tel point a cette affaire que le-dit sénateur avait, il y a trois ans, fait pression sur le président d'Ukraine d'alors, Petro Porochenko, pour que celui-ci chasse le procureur qui enquêtait sur ces malversations, ici et .P1030088.JPG

Mr. Biden, sûrement pour protéger son fistounet autant maladroit que malandrin, lança, avec ses collègues, qui eux aussi doivent avoir quelques casseroles au derrière, lancèrent donc le processus de destitution du président US, sous l'accusation d'avoir voulu prendre des renseignements d'un haut responsable US auprès d'un chef d'état étranger (remarquez l'hypocrisie de la chose).

Il eut été possible pour Maître Coincoin de se taire en attendant que ça passe, bien que je ne pense pas qu'il soit du genre à faire amende honorable, mais sûrement en raison d'un sentiment de puissance, il n'en fit rien et téléphona derechef, là au premier ministre chinois, Xi Jinping, pour  savoir si ce dernier ne connaîtrait pas quelques autres affaires croustillantes au sujet du Joe, cela en l'annonçant à la presse, ce qui, d'après Philippe Béchade, a affaibli grandement sa position.

Bien que vulgaire, je le pense très loin d'être sot, et s'il a mis ainsi le feu au poudre c'est  qu'il savais très bien ce qu'il faisait (en politique, il ne faut jamais confondre vulgarité, grossièreté et sottise, ce serait d'une immense erreur).

Il a montré à ses soutiens,  surtout populaires, que ce soit réel ou non, généralisé ou non, que les élus US qui  veulent le destituer sont en même temps menteurs et P1030151.JPGtricheurs, faisant pire que ce que lui-même fait, ceci en toute impunité, pour lui peu importe que la classe politique soit majoritairement honnête ou non, le principal, pour lui, c'est que ces sous-entendus aient fait leurs effets.

S'il agit de la sorte ce ne peut qu'être que parce qu'il se sent en situation de force et, les connaissant bien, sachant cette classe politique, pour la majorité d'entre-elle, sûrement plutôt lâche, il ira jusqu'au bout, quitte à lancer un touite d'appel aux armes, ce qui ne m'étonnerais pas.

Je vous renvoie, à ce sujet, à ce que j'avais écrit le 21 Septembre.

Là encore nous pouvons percevoir un moment de basculement, parce que soit Trump gagne son pari sous forme de ce qu'il faut bien nommer un coup de force, auquel cas les chambres délibératives US se retrouveront à être sous sa botte et il pourra continuer son programme.

Mais si cela ne  se passe pas ainsi, cela voudra dire que ceux qui sont désignés sous le sobriquet de faucons ou d'état profond, ainsi que l'oligarchie financière, ne se plieront pas à sa volonté, ceci pouvant aller jusqu'à une tentative de coup d'état ou d'assassinat.

Ceci pouvant même mener à une réelle guerre civile comme je vous en avais déjà P1020252.JPGcausé part ailleurs.

 

Comme vous le voyez, l'empire US, lui aussi, semble être entré dans un moment de basculement.

Vous remarquerez son aspect non prédictif où il devient difficile de prévoir les effets des événements présents, en France comme aux USA, ceci étant dû à ce que ce futur dépend maintenant de tous les acteurs en présence, même le plus insignifiant, qui ne peuvent qu'être que très nombreux, ou alors d'une conjecture anodine.

Il se dit que les gens du nord de l'Union-européenne râle de penser que les taux d'emprunts négatifs des pays ne sont là que pour tenter de renflouer le sud au détriment de leurs économies, quand en vrai ils n'existent que pour tenter de sauver l'euro.

Bien que cela affaiblit gravement les banques allemandes, françaises, belges, hollandaises, italiennes et d'autres...

Mais là encore qu'importe, ce sont les sentiments des populations qui doivent entrer en ligne de compte et non pas la réalité puisque celle-ci est tue, caviardée ou tronquée et, comme l'explique fort bien Tatiana Ventôse dans sa dernière vidéo, P1030276.JPGc'est parce que les peuples ne comprennent pas ce qu'il se passe puisque l'on  leur cache qu'ils interprètent les faits suivant leurs opinions.

Il est donc très possible que l'Union-Européenne, aussi, soit entrée en une phase de moment de basculement.

Tout comme il peut en être en Grande-Bretagne où le peuple britannique se sent de plus en plus trahit par une élite politique, financière et intellectuelle ne respectant aucunement sa volonté démocratique du brexit.

 

 

THEURIC

 

Écrire un commentaire

Optionnel