Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A l'adresse des ingénieurs.

Chers ingénieurs,

Il n'est pas la peine de vous cacher derrière votre petit doigt, vous faites parti des élites du pays, d'ailleurs qui se souvient du nom du président de la république de l'époque où la tour Eiffel fut bâtie?

D'autant plus avez-vous, de formation de base, une similaire d'avec les scientifiques, en mathématique notamment, la différence fondamentale étant, entre eux et vous, qu'eux-même cherchent à comprendre comment fonctionne l'univers et que vous, vous vous échinez soit de mettre au point une nouvelle machinerie, une nouvelle idée ou une nouvelle création, soit de résoudre à toutes fins un problème industrielle se présentant.

En ne pouvant faire autrement que d'en trouver la solution dans l'obligation de sa meilleurs résolution.P1030534.JPG

Que ce soit pour une novation ou pour comprendre et résoudre une panne, il vous faut saisir les différentes forces physiques en présence, de savoir le fonctionnement de la machinerie en place ou de la créer en en conceptualisant le but poursuivi.

Or, vous remarquerez que la France, dans son ensemble, se retrouve à faire face à une multiplicité de difficultés sociaux, politiques, économiques..., en un double processus d'un arrêt évolutif de la société et d'une désorganisation d'icelle allant s'amplifiant.

Thème que j'ai déjà abordé par ailleurs sur ce blog de multiples façons.

Il ne suffit, pour le percevoir, que de faire un bref rebours historique de quelques dizaine d'années.

Vous remarquerez, en ces deux simples exemples, que notre pays ne sait même plus faire les soudures nécessaires pour le bon fonctionnement d'une centrale nucléaire en construction et que nos ponts, allant s'effondrant comme en Italie, se retrouvent à n'être que peu ou pas entretenus.

Et vous savez très bien, en raison du poste de responsabilité qui vous incombe, que P1030202.JPGla cause première d'une telle situation provient, le plus souvent, du plus haut de la pyramide hiérarchique.

Mais aussi qu'une malfonction quelconque a une origine et que de vouloir la réparer nécessite d'aller voir où s'en trouve ses fondements, quitte, ensuite, à en transformer l'ensemble pour qu'il fonctionne au mieux.

Or, vous observerez que la France est en cet état qui lui demanderait une série de réparation d'urgence suivit d'une reconstruction structurée.

Le tout s'agissant d'en découvrir ce qui fait cette panne dantesque de notre nation pour en extirper les pièces défectueuses et de les remplacer.

Certes, il serait aisé de voir en Monsieur Macron et de son équipe de bras cassés la base de nos-dites actuelles difficultés, mais vous remarquerez  que cela n'avait pas commencé il y deux à trois ans mais date largement de plusieurs décennies., soit depuis même avant le gouvernement de Jacques Chirac en ses commencements.

Le point d'accélération ce fut lors de l'apparition de l'euro en 2001 (à cette époque je disais, par ironie, qu'il n'y avait pas eu d'inflation due à cette monnaie puisque la baguette de pain de 1 franc était revenu rapidement à 1 euro, 1 €, 00 = 6 FF, 56, soit 656% d'inflation), suivi du référendum sur la pseudo-constitution sur l'Union-P1030483.JPGEuropéenne en 2005 ou la majorité des votants avait voté non, ensuite venant le traité de Lisbonne, en tous points semblable au précédent, signé, lui, par la grande part des parlementaires en 2007 sous la présidence de Sarkozy.

Preuve s'il en est que l'effondrement idéologique et politique était, dès cette époque, déjà pleinement présent.

La concomitance des dates devrait, me paraît-il, faire réfléchir les ingénieurs que vous êtes, du-moins, si mon approche s'avère, pour vous, illogique, pourrions-nous en discuter ici même.

Permettez-moi, tout de même, de prolonger mon point de vu.

De la France vendue à la découpe, comme hier il en fut d’abord de notre tissu industriel, trois forces se conjuguent pour que cela advienne:

- Le formalisme du-dit traité de Lisbonne laissant toute liberté de circulation des personnes, des monnaies et des biens autant entre les pays de l'union que hors de celle-ci, avec tout ce que cela entend d'effets de toutes sortes;

- Une oligarchie nationale, en une alliance plus ou moins importante avec celle du reste de l'UE, sous domination des Amériques, détenant quasiment  l'ensemble de P1030458.JPGnos médiats et de notre monnaie;

- Un gouvernement et une présidence hautement dogmatique, néolibéral, et composé d'incompétents formels, à la flemme conceptuelle visible puisque ne faisant qu'obéir aux injonctions de l'Union-Européenne sous sa forme des traités et des GOPE, qui fut mis en place grâce aux deux précédents, preuve en étant du nombre de page de journaux et de temps d'antenne radio et télé dont ils ont bénéficié pendant les campagnes électorales des présidentielles et législatives (dont ils bénéficient toujours), ceci au regard de celui de toutes les autres composantes politiques du pays.

(Vous remarquerez que toutes les tentatives gouvernementales pour réformer l'Union-européenne ne furent, pour chacun d'entre-eux, qu'une succession d'échecs cuisants, du gouvernement Jospin à celui d'aujourd'hui, ceci parce que l'union est triplement verrouillé, institutionnellement, idéologiquement et politiquement.

De plus, lorsque les intitulés des traités ne furent pas respectés ce ne fut pas pour sauver tel ou tel pays de la ruine mais bien pour sauver et l'union, et l'euro, à l'exemple de ce qu'il se passa en Grèce, notamment.)

Pensant de plus, comme il se conçoit dans de nombreuses quelconques écoles de commerces (à fuir comme de la peste), que leur verbe, qu'il est aisé de définirP1030833.JPG comme verbeux, suffit pour qu'ils prouvent le bienfondé de leurs suivismes décisions.

En effet, ce qui fait actualité aujourd'hui, la transformation réactionnaire des retraites, et non pas leur réforme, n'est que la résultante des-dits GOPE, vous remarquerez, sur ce sujet, qu'il s'agit des "recommandations des orientations de politiques économiques", verbiage dilatoire, pour ne pas dire faux, puisque ces censées recommandations sont obligatoires au risque sinon de sanctions pécuniaires.

Il est dit que l'une des composantes premières des système politiques totalitaires c'est de toujours utiliser des mots et des expressions dénués de sens ou à  contrario de leur lexicographie, tel que celui du: "Il faut sauver la planète!" ou du"pragmatisme politique de notre gouvernement".

Vous l'aurez compris, ce billet n'a de but que de vous montrer ce qui me paraît être l'origine de nos problèmes: l'Union-Européenne, sous l'empire US, et tout ce qui satellite autour, pour l'essentiel l'oligarchie nationale et européenne et les classes-moyennes hautes à supérieures dont vous êtes.

Ce sont ces premiers, et non pas vous, qui profitent de nos béances frontalières en vendant à l’encan pour leur propre profit provisoire tout ce qui peut avoir de la valeur dans notre pays en échange de pure monnaie (ce qui est économiquement suicidaire), générant une ruée des acheteurs provenant de partout dans le monde, P1030558.JPGentre-autre des chinois et des étasuniens.

(Quand bien même quitteriez-vous votre pays pour un autre où vous gagneriez mieux votre vie ou ne serez pas au chômage, ne serait-il pas mieux que notre France, pays de notre enfance, recouvre sa douceur?)

Là, vous pouvez percevoir la masse mensongère, propagandiste, qui est déversé par nos médiats puisque y est affirmé que l'union nous permettrait de contenir la puissance chinoise et américaine, ce qui à l'évidence est faux.

Je vous laisse maintenant, après vous avoir donné mon avis des raisons qui font que notre pays est formellement en panne à tous les niveaux, en vous demandant que vous utilisiez vos outils conceptuels pour que vous déterminiez par vous-mêmes les causes première de cette panne multifactorielle et des solutions qui vous paraîtraient idoines pour le réparer.

Bien que personnellement je pense que l'UPR soit la solution politique à ce problème vital en une solution légaliste: l'activation de l'article 50 du traité de Lisbonne pour que la France quitte l'union, je vous laisse donc à vos choix réflexifs.

A mon sens, tout comme il peut en être d'une machine, n'hésitez pas à aller au-delà des apparences dans vos analyses, ce que, par expérience, vous savez fort bien faire.

Songez toutefois que c'est d'appauvrir constamment les classes-moyennes de tousP1030315.JPG les niveaux, de les mettre au chômage, qui vous appauvrira, vous et vos enfants, à votre tour à un moment ou à un autre, mais aussi à ce que ceci ne peut que conduire inexorablement ce système économique mondialisée à cesser de fonctionner, sachant que désormais la France n'est plus en capacité de nourrir sa population...

Parce que, à mon sens, c'est bien l'Union-Européenne qui entraine le monde entier dans sa perdition!

 

 

THEURIC

Écrire un commentaire

Optionnel