Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le moment de basculement.

    Lorsque une idée nouvelle survient ou qu'un ou plusieurs événements arrivent ayant de mêmes formes, en politique notamment, je m'essaie d'y formuler la dénomination la plus juste pour en montrer au mieux le sens.

    Celui que je vous propose aujourd'hui, "le moment de basculement", désigne l'instant où, d'un système social quelconque, d'un couple à un pays ou à une union, voyant ses instabilités s'accroitre régulièrement en sa dynamique propre, jusqu'à ce que, quand la-dite instabilité atteint un certain niveau, celui-ci passe à un état transitoire, lui aussi dynamique mais de nature différente, précédent un nouvel état lui aussi ayant sa dynamique particulière mais étant une stabilité convenable.

    Cette transition étant très courte au regard de la situation précédent et celle suivante.

    Ces trois phases étant intrinsèquement liées mais sont de propriétés dissemblables, puisque l'essence de la situation qui prévalait en la première partie mute profondément lors de l'avènement du basculement et,P1030194.JPG ensuite, que celle suivant la-dite transition sera en tout points différents des deux précédentes.

    Ceci parce que cette transition entre l'achèvement de la phase du premier jusqu'au début de celle troisième mène en même temps à une accélération du rythme des événements, à ce que ceux-ci, de ce fait, échappent et entrainent les différents acteurs, ce qui les contraint de prendre des décisions dans l'urgence, accentuant continuellement le chaos préexistent et, ce, en une suite soutenue pour tous.

    Tout ceci accroissant les instabilités sans cesse, jusqu'à ce que ce  nouveau stade plus stable s'installe.

    Étant entendu, dans les cas les plus extrêmes, que, d'une certaine manière, une guerre peut être considéré comme ayant sa forme de stabilité, jusqu'à ce qu'un moment de basculement se produise menant à une victoire de l'un ou l'autre des belligérants et/ou à ce qu'une paix soit signée.  )

    A l'exemple, plus ou moins simple suivant qu'il y ait des enfants ou non, du couple où les désaccords de l'un, de l'autre ou des deux conjoints s'enflent, les instabilité en son sein s'accroissent, puis, parfois après une dispute anodine, se séparant, l'un ou l'autre quitte le foyer, suite ou non à un divorce, ce qui est cette période de transition, puis, au bout d'un certain temps, chacun en vient à vivre sa vie avec plus ou moins de fortune et un nouvel état d'existence.

    Je pense qu'il en est de même dans les sociétés et, me semble-t-il, que ce soit en P1020538.JPGFrance ou aux États-Unis-d'Amérique, il serait bien possible que ces deux pays soient entrés dans une telle sorte de basculement.

     

    En France, commençons par notre beau pays, ce sont 2 catastrophes qui m'en montre la forte possibilité en raison de la perte désormais totale de confiance de l'ensemble de la population pour le gouvernement, ce qui rend déjà visible la primauté des décisions de l'Union-Européenne sur celle des choix politiques du pays, les affaiblissant supérieurement dès lors, l'administration de l'un et le gouvernement de l'autre.

    UE que, jusqu'à présent, les trois dernières magistratures et législatures au moins, celle macronienne comprise, occultait, autant en raison du silence des médiats là-dessus que des discours gouvernementaux, de ceux des responsables politiques des partis officiels que de ceux des syndicats affiliés au CES, la confédération des syndicats européens.

    De ces deux catastrophes sont, pour la première, l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen (il est de constater que ceux qui en parlent le mieux c'est le WSWS étasunien et l'UPR  France-quitte, par la voix de  Mr. Asselineau, pour le second c'est oh combien plus logique).

    Pour la seconde, quand à elle, il s'agit de l'attentat ayant eu lieu à  la préfecture de Paris et qui a fait 5 morts, dont l'assassin, plus un blessé grave (il est à noter, là encore, que Tatiana Ventôse, dans cette vidéo, c'est montrée,  quant à elle, en même temps mesurée etP1030229.JPG subtile).

    Ce ne sont pas tant ces événements qui importent ici mais leurs effets sur la population, toute classe sociale confondue, dès lors de l'achèvement de la délégitimation du gouvernement qui avait débuté lors de la gay-pride de l’Élysée du 22 Juin 2018 , ayant contribué à considérer Mr. Macron, à tort ou à raison, comme étant un être sans virilité et, donc, sans caractère, ce qui semble avoir été confirmé par la suite.

    Il est à remarquer deux faits importants:

    1) Aucun des responsables, qu'ils soient ministres, préfet, hauts cadres de la police et élus de la république ne reconnaissent leurs responsabilités dans ces deux affaires en tentant de se justifier, ce qui en politique est une faute gravissime;

    2) Ils se couvrent tous mutuellement à tous les niveaux hiérarchiques, phénomène que j'avais déjà observé quand je travaillais à la RATP et qui signe, à mon sens, leur incompétence pleine et entière.

    Ce qui proviendrait d'un double sentiment contradictoire, celui de reconnaître plus ou moins consciemment leur-dite incompétence tout en considérant simultanément tout le reste du personnel, ou, là, la population, comme leur étant un danger parce que plus intelligent et sérieux qu'eux et, à l'inverse et par compensation psychique, comme faisant preuve d'une grande sottise.

    P1030120.JPGCe qui ne peut que les conduire à un état névrotique plus ou moins prononcé suivant les cas.

    Mine de rien et à mon sens, ces deux affaires survenues à une semaine d’intervalle est égal à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl du 26 Avril 1986 qui sonna définitivement le glas de l'URSS, de ce qu'en dit Gorbatchev avec raison.

    Cela mettra du temps pour que ça s'exprime, tout comme il fallu du temps pour que d'une gay-pride ridicule les gilettiste en viennent à scander: "Macron démission!"

     

    L'autre pays où un tel moment de basculement est possiblement présent ce sont donc les USA.

    Cela est dû à la tentative des démocrates de renverser Donald Trump et des tendances de ce dernier à avoir une réaction agressive lors de toute négociation, voire même en face d'une attaque, ce qui est le cas ici.

    Que je vous résume donc ce que j'ai compris de cette affaire.

    Après un coup de téléphone que D. Trump avait donné au nouveau président ukrainien, Volodymyr Zelensky, pour éclairer une affaire de corruption dont un étasunien, le fils d'un certain Joe Biden sénateur démocrate, Hunter, serait mêlé à tel point a cette affaire que le-dit sénateur avait, il y a trois ans, fait pression sur le président d'Ukraine d'alors, Petro Porochenko, pour que celui-ci chasse le procureur qui enquêtait sur ces malversations, ici et .P1030088.JPG

    Mr. Biden, sûrement pour protéger son fistounet autant maladroit que malandrin, lança, avec ses collègues, qui eux aussi doivent avoir quelques casseroles au derrière, lancèrent donc le processus de destitution du président US, sous l'accusation d'avoir voulu prendre des renseignements d'un haut responsable US auprès d'un chef d'état étranger (remarquez l'hypocrisie de la chose).

    Il eut été possible pour Maître Coincoin de se taire en attendant que ça passe, bien que je ne pense pas qu'il soit du genre à faire amende honorable, mais sûrement en raison d'un sentiment de puissance, il n'en fit rien et téléphona derechef, là au premier ministre chinois, Xi Jinping, pour  savoir si ce dernier ne connaîtrait pas quelques autres affaires croustillantes au sujet du Joe, cela en l'annonçant à la presse, ce qui, d'après Philippe Béchade, a affaibli grandement sa position.

    Bien que vulgaire, je le pense très loin d'être sot, et s'il a mis ainsi le feu au poudre c'est  qu'il savais très bien ce qu'il faisait (en politique, il ne faut jamais confondre vulgarité, grossièreté et sottise, ce serait d'une immense erreur).

    Il a montré à ses soutiens,  surtout populaires, que ce soit réel ou non, généralisé ou non, que les élus US qui  veulent le destituer sont en même temps menteurs et P1030151.JPGtricheurs, faisant pire que ce que lui-même fait, ceci en toute impunité, pour lui peu importe que la classe politique soit majoritairement honnête ou non, le principal, pour lui, c'est que ces sous-entendus aient fait leurs effets.

    S'il agit de la sorte ce ne peut qu'être que parce qu'il se sent en situation de force et, les connaissant bien, sachant cette classe politique, pour la majorité d'entre-elle, sûrement plutôt lâche, il ira jusqu'au bout, quitte à lancer un touite d'appel aux armes, ce qui ne m'étonnerais pas.

    Je vous renvoie, à ce sujet, à ce que j'avais écrit le 21 Septembre.

    Là encore nous pouvons percevoir un moment de basculement, parce que soit Trump gagne son pari sous forme de ce qu'il faut bien nommer un coup de force, auquel cas les chambres délibératives US se retrouveront à être sous sa botte et il pourra continuer son programme.

    Mais si cela ne  se passe pas ainsi, cela voudra dire que ceux qui sont désignés sous le sobriquet de faucons ou d'état profond, ainsi que l'oligarchie financière, ne se plieront pas à sa volonté, ceci pouvant aller jusqu'à une tentative de coup d'état ou d'assassinat.

    Ceci pouvant même mener à une réelle guerre civile comme je vous en avais déjà P1020252.JPGcausé part ailleurs.

     

    Comme vous le voyez, l'empire US, lui aussi, semble être entré dans un moment de basculement.

    Vous remarquerez son aspect non prédictif où il devient difficile de prévoir les effets des événements présents, en France comme aux USA, ceci étant dû à ce que ce futur dépend maintenant de tous les acteurs en présence, même le plus insignifiant, qui ne peuvent qu'être que très nombreux, ou alors d'une conjecture anodine.

    Il se dit que les gens du nord de l'Union-européenne râle de penser que les taux d'emprunts négatifs des pays ne sont là que pour tenter de renflouer le sud au détriment de leurs économies, quand en vrai ils n'existent que pour tenter de sauver l'euro.

    Bien que cela affaiblit gravement les banques allemandes, françaises, belges, hollandaises, italiennes et d'autres...

    Mais là encore qu'importe, ce sont les sentiments des populations qui doivent entrer en ligne de compte et non pas la réalité puisque celle-ci est tue, caviardée ou tronquée et, comme l'explique fort bien Tatiana Ventôse dans sa dernière vidéo, P1030276.JPGc'est parce que les peuples ne comprennent pas ce qu'il se passe puisque l'on  leur cache qu'ils interprètent les faits suivant leurs opinions.

    Il est donc très possible que l'Union-Européenne, aussi, soit entrée en une phase de moment de basculement.

    Tout comme il peut en être en Grande-Bretagne où le peuple britannique se sent de plus en plus trahit par une élite politique, financière et intellectuelle ne respectant aucunement sa volonté démocratique du brexit.

     

     

    THEURIC

     

  • De la mienne singularité.

    Il est vrai que ce que je peux formuler paraît souvent singulier, voire étrange, puisque en ayant une approche différente des faits, je fais preuve d'une singularité que je ne renierais pas le moins du monde.

    Non pas que je la revendiquerais en en portant le flambeau au plus haut, mais bien parce que la multitude des extravagances de notre époque me porte à tenter d'en dénouer les non-sens.

    Ces extravagances s'étant répandues dans quasiment tous les secteurs de la sociétés, pour pouvoir toutes les débusquer cela nécessiterait une culture générale extrêmement étendue que je ne détiens pas et un travail acharné de tous les jours, voire même, au mieux, qu'une équipe de toutes disciplines s'y penche sérieusement.

     

    Je fus longtemps, par exemple, à écouter et croire comme tout le monde lesP1030481.JPG pérégrinations oiseuses des censément écologistes au sujet du fameux réchauffement climatique anthropogénique, vous retrouverez d'ailleurs, dans l'un de mes tout premiers textes datant de 2008 (ceux-ci étant remplis de fautes), un questionnement là-dessus où je me demandais pourquoi cela ne faisait pas vraiment débat.

    Aujourd'hui ils n'y en pas, celui qui doute qu'un tel réchauffement puisse ne pas être catastrophique, voire plutôt bénéfique, ou que nous allons droit vers un refroidissement, est traité de l'injure enfantin et absolu de climatosceptique, sans que ceux-ci ne se soient demandés d'où provient cette grossièreté manifeste.

    Il faut dire que pour en avoir simplement remis vaguement en question la chose, deux journalistes météos furent chassés de France-télévision et il est certain que les jeunes climatologues qui oseraient la même chose subiraient le même sort, les plus anciens se retrouvant dans un beau placard.

    Posez-vous la question du pourquoi.

    Monsieur Asselineau, lors d'une réflexion conjointe avec le responsable UPR en écologie, Jérôme Yanez, sur la chaîne télé de ce parti, avaient même émis l'idée d'en organiser un, de débat, avec des scientifiques de ce domaine, qu'ils soient en accord P1030165.JPGainsi qu'en désaccord avec ce concept.

    Je crains fort qu'ils chercheront longtemps sans trouver le moindre climatologue dit réchauffiste qui oserait se confronter avec un, quel que soit soit sa nationalité, qui en douterait fortement.

    Au XIV° siècle, à la fin de l'époque de l'optimum climatique médiéval s'étendant du X° au XIV° siècle, le Mont Blanc était exempt de glace, mais qui disserte des fait historique dans cette hystérie apocalyptique cacophonique dedans laquelle la gamine Greta Thungerg est la marionnette (Lisez ceci, faut-il être suisse pour pouvoir faire librement des recherches?).

    Pourquoi donc avoir privilégié ainsi une petite fille pour causer de cela plutôt que d'un savant pour qui le poids des ans et de l'expérience ferait force de loi?

    Et pourquoi ce site qui montrait l'étendue de la banquise et la couverture neigeuse dans l’hémisphère nord au jour le jour est-il bloqué au 19 Septembre de cette année, s'il ne se débloque pas sous peu, ne serait-il pas légitime de ce demander de quoi ceux qui soutiennent cette hypothétique thèse on-t-ils peur?

    Est-il logique de faire ainsi une telle propagande pour une théorie scientifique, de censurer à un point tel tous ceux qui en auraient un avis divergeant, de dégoiser jusqu'à plus soif dans les médiats sur ceux qui en doute du fait en allant jusqu'à l'insulte?

    Et pourquoi ne pas remarquer, au sujet du gaz carbonique, son aspect positif, soitP1030486.JPG que l'accroissement de CO² mène à ce que les plantes poussent mieux puisque leur existence même en dépend, ce qui nous serait bénéfique pour nourrir tout le monde et fait, dans le même temps, reculer les déserts?

    Pourquoi qu'il fasse chaud , froid, humide ou sec le même  discours se fait-il entendre: c'est de la faute du changement climatique?

    Pourquoi ce mot de réchauffement fut-il remplacé par celui de changement et qui en a décidé ainsi, pour quel but?

    Pourquoi enfin toutes ces questions ne se posent-elles pas?

    Ce réchauffement climatique anthropogénique étant d'une dimension allant bien au-delà de la seule question scientifique, touchant autant celle de l'économie, de la politique que  surtout, de la psychanalyse la plus profonde, de l'un des mythes le plus primitif, celui apocalyptique de la fin des temps suivie du rétablissement du monde dans son ordre originel.

    C'est pourquoi il se trouve souvent au centre de mes méditations.

    Ainsi puis-je donner le sentiment, face à mes vis-à-vis, d'être un personnage plutôt singulier.

    P1030033.JPG

     

    Mais il n'est pas seulement la science du climat qui pose problème, la théorie de l'origine de l'homme d'un singe descendant de l'arbre pour vivre dans la savane, quelle qu'en soit la formulation, est absurde puisqu'elle remet en cause directement la loi de Dollo.

    C'est pourquoi je me suis permis par le passé un ensemble de réflexion sur ce sujet.

    En fait, suivant les conformations de cette théorie, si Homo était descendu de l'arbre pour marcher sur ses pattes arrières, alors le pouce préhensible des pieds du primate ne se serait pas redressé pour devenir parallèle aux autres, puisque suivant cette loi cela se révèle impossible, mais aurait régressé jusqu'à disparaître, ceci pour nous permettre la marche la plus souple, nous ne devrions pas en ce cas avoir cinq orteils mais bien quatre.

    Il y aurait eu une remise en question de la-dite loi de Dollo de par l'observation de l'évolution de certains insectes, mais ici il s'agit de mammifère grandement évolué, aurions-nous vu un quelconque grand singe, même sous forme fossile, recouvrer sa queue perdue depuis longtemps, sûrement par un ancêtre ayant vécu dans dans une région tempérée à froide antérieurement, ceci pour pouvoir plus facilement se déplacer dans les arbres?

    Il est bien évident que non.

    Et il en est de même des griffes qui ne sont jamais réapparu chez aucun singe quand, pour les mêmes raisons, les ongles sont bien moins pratique  pour se déplacer dansP1020228.JPG les frondaisons et grimper facilement.

    Mais que ce soit moi qui, remettant en débat ces deux sujets, ici d'une manière encore différente de celles effectuées par le passé, n'en reste pas moins un employé de transport en commun à la retraite ayant pour tout cursus un CAP de jardinage est, pour la majorité de nos contemporains, singulier.

     

    Notre société française est en voie de désorganisation, ne sachant si ce phénomène est devenu chronique ou simplement passager.

    Cela est dû à l'infantilisation de  classes-moyennes hautes à supérieurs.

    Ce que reflète très bien certains des films qui, passés à la  télévision, montrent des gens surtout préoccupés par des problèmes largement secondaires et essentiellement centrés sur leur propres personnes.

    Ceci est dû à l'évidence de la facilité: "Pourquoi donc réfléchir à ce qu'il se passe à coté de soi, dans les provinces, puisque moi blanc de peau ai une vie agréable, il ne m'est pas envisageable que mes semblables puissent avoir une existence similaire à celui du petit noir que  j'imagine vivant dans des cases dans une région primitive et pauvre, l'Afrique.",  eux qui en réalité vivent la même modernité que nous avec les mêmes contraintes, continent en pleine industrialisation, bien que certains de ces pays soient en guerre.

    P1030146.JPGMais surtout et aussi: "Pourquoi me montrerais-je efficace en quoi que ce soit puisque la mânes promise par la société économiquement dérégulée euro-atlantiste grâce aux économies faites par l'état qui, me l'explique-t-on, ne sert à rien, devrait m'amener à ne même plus avoir à travailler?

    Que l'on me  laisse plutôt rêvasser d'Amérique".

    Tout autant que: "Voyez comme je suis un être bon et soucieux du devenir de la planète, je prends le métro et le bus, ou roule en bicyclette ou, mieux encore, en trottinette électrique, comme devrait le faire tous les français!".

    En oubliant qu'il vit dans une grande ville, Paris, Lyon, Marseille, Nice, Toulouse ou Bordeaux, mais pas en province où les transports en commun n'existent que peu ou pas.

    Et enfin: "Qu'importe la France, je suis un homme ou une femme vivant dans le monde, ne me dit-on pas que la guerre vient du nationalisme, alors qui serais-je pour me dire français, ne suis-je donc pas européen (oui, nationaliste européen, c'est pire)?

    Et l'Union-Européenne ne me déchargerait-elle pas de cette immense difficulté que de devoir faire un choix, ne décide-t-elle pas pour moi-je, et puis les tous petits problèmes économiques ne seraient-ils pas  infiniment moins important qu'un réchauffement climatique dévastateur, ce qu'annonce tel ou tel philosophe et P1030245.JPG chroniqueur Tartempion?"

    C'est à dessein que je me montre provocateur, mais écoutez bien les discours dans les pseudo-débats des économistes et journalistes, experts ou  non, dans les médiats, souvent c'est ce qu'il s'en laisse comprendre parce qu'ils vivent dans le même monde.

    C'est cette puérile incompétence qui leur est montré, exemple provenant des plus hautes sphères de la société, et qui nous mène à cette désorganisation sociale très importante, ceci lié aux décisions farfelues et dangereuses prisent lors, ad minima, des quatre derniers quinquennats de par la vile obéissance à l'Union-Européenne de tous les partis politiques officiels.

    Quand c'est en province que, contraints et forcés par les difficultés de vivre, les gens se révèlent le plus souvent les plus sérieux et adultes.

    Cette classe-moyenne haute à supérieur ne voulant pas être consciente des autres défis qu'elles devront relever au futur, très violents, même si elle sait très bien qu'ils arrivent, et qui n'auront rien à voir avec ce prétendu réchauffement.

    Ceci d'autant plus qu'un refroidissement du climat serait, en tout point, bien plus préjudiciable, mais puisque dans les médiats on ne leur parle pas de ça, alors, pourquoi donc y penser, ça fatigue...

    Réfléchir par eux-mêmes,  quelle horreur pour tous ces gens.

    Ces trois affirmations que je pose ici:

    IMGP0347.JPG-Nos classes-moyennes hautes à supérieurs ne vivent pas mais rêvent de leur vie en ne comprenant absolument pas le monde qui les entoure, voire à ne pas vouloir le voir;

    -Ce seront elles qui prendront la suite de la haute bourgeoisie déclinante;

    -Il va falloir qu'elles deviennent enfin sérieuses, matures, responsables et consciencieuses, dans tous les sens du terme, qu'elles prennent enfin la place qui leur échoit, et qu'elles cessent de se conduire comme de ces morveux dont le nombril est la limite prétentieuse de leur perception et réflexion, tout en se laissant entrainé par des manipulations et autres propagandes de plus en plus caricaturales et ridicules.

    Parce que ceux de celles-ci qui resteront à la traine souffriront tellement de la double disparition des U.S.A. et de l'UE qu'elles  risqueraient d'en être psychologiquement gravement perturbées.

    Et ce message là, également, peut me montrer comme étant un être singulier.

     

     

    THEURIC

    P1030450.JPG

     

  • Réponse à Obermeyer.

    Cher Obermeyer,

    Plutôt que de répondre à votre commentaire de mon billet précédant par un autre à sa suite, je vais profiter de celui-là pour expliquer pourquoi je ne crains que peu une armée et police aux ordres de cette pseudo-démocratie unioniste.

    Que je vous dise pour débuter, je suis plutôt un aventurier de l'immobile, craintif au plan physique mais n'ayant pas peur de grand chose pour ce qu'il en est de l'esprit, pour moi un cauchemar n'est qu'un rêve qui fait peur, le tout s'agissant d'en saisir le sens.

    Passons rapidement sur les questions de réchauffement climatique anthropogénique, l'avenir nous dira de ce qu'il en est, du-moins serait-il bien de prendre en compte en même temps une monté ou descente de la température du climat, ne serait-ce que pour ce qui concerne l'agriculture et les centrales nucléaires, pouvant se retrouver dans le futur en situation de sècheresse ou de gel.P1030264.JPG

    Je vous propose donc, plutôt, que nous réfléchissions sur la viabilité de l'Union-Européenne à court terme.

    Cette union n'est en rien politique mais repose sur deux socles, l'économie monétariste et une administration puissante fortement dogmatique.

    Je ne pense pas que le second tiendra longtemps si le premier se délite, ce qui est le cas aujourd'hui.

    Ceci d'autant plus que les instabilités économiques grandissantes en son sein, en raison même de ses décisions, mène à ce que les personnalités les plus indépendantes, donc les plus intelligentes et psychologiquement saines, qu'elles y soient présentes pour de seuls intérêts ou que, par réflexion et/ou crainte, elles en viennent à se demander si l'UE peut perdurer encore longtemps, ne conduisent à ce qu'elles s'en éloignent progressivement, comme il se passe en ce moment dans le gouvernement français.

    Puis il arrivera la même chose que ce qu'il en fut en Union-Soviétique dans ses derniers moments, l'union se videra, là pour partie, de sa substance.

    A ceci se rajoute que les relations singulière qu'elle a avec les États-Unis-d'Amérique depuis les élections de Donald Trump, dit (par moi) Maître Coincoin, faite d'un mélange complexe de franches détestations et d'amours viscéraux, conduit les euro-P1030146.JPGatlantistes à de gigantesques grands-écarts, ce qui est visible à la télévision.

    C'est cela qui génèrera un choc psychologique violent pour une part de la population européenne et, dès lors, française, quand l'empire US ne sera plus, mais il est fort à parier que ce choc sera d'autant plus important à Bruxelles.

    Il y aura donc là-bas deux effets, me semble-t-il du-moins, une débandade et une crise psychotique, ceci suivant la personnalité de chacun des acteurs.

    Que la police et l'armée des pays de l'union soient mises à son service est la preuve que la panique y a gagné les cœurs, mais, surtout, cela advient très en retard.

    Pour les armer, les équiper, les former et les organiser il faut nécessairement du temps et cela ne fait que deux à trois ans que j'en entends parler, si nous en rajoutons 2 de plus, connaissant les problème de langue qu'il se pose en Europe, je ne crois pas que cela soit suffisant pour que cela s'établisse efficacement et solidement à temps.

    Ceci d'autant plus qu'il y a de très fortes chance que le système se délite bien avant et que cette armée et cette police se retrouve sans réel commandement.

    Bien que dans les premiers temps du mouvement des gilettistes il se soit dit que certains des policiers présents parlaient une langue à la connotation d'Europe-de-P1030177.JPGl'Est, et que cela soit possible qu'en effet il y eut une milice européiste qui se soit déguisée de la sorte, ce ne peut qu'en être qu'un balbutiement, voire un ballon d'essai.

    Ceci d'autant plus que les réactions aux exactions policières en France à l'international fut, sur ce sujet, plus qu'importantes, il est même probable que la retenue de la police chinoise à Hong Kong provienne de ce que son gouvernement veut montrer infiniment plus de retenue qu'ici.

    Il est même possible que ce scandale international généré par le gouvernement français, même l'ONU  s'en est ému, ait mis un coup d'arrêt à la préparation de cette politique européiste répressive avenir.

     

    Vu que notre époque se porte sur des idées apocalyptiques en une grande exagération en France et au moins en Occident, je m'essaie d'apporter une vision réaliste de notre futur proche en montrant que cette situation ne sera pas aussi catastrophique que ce qu'il s'en pense.

    Certes, notre situation ne sera pas facile et les personnes les plus fragiles pourraient bien, faute de médicament, voir leur état de santé se détériorer, voire à ce qu'elles en décèdent.

    P1030131.JPGCe qui nous attend c'est un monstrueux travail de reconstruction et de réorganisation et même temps que de nos difficultés pour vivre.

    Mais dans d'autres pays ce sera bien pire, quand aux USA n'en parlons même pas...

    La France, avec la Grande-Bretagne, ont toutes deux un taux de fécondité qui, bien qu'insatisfaisant, n'en reste pas moins honorable, ce qui nous facilitera grandement la tâche, contrairement à tous les autres pays européens.

    Il est bien plus facile de s'adapter à une nouvelle situation à vingt ans qu'à quarante, quand à moi, bon an mal an, à soixante balais je suis prêt, au  moins mentalement, du-moins pour ce qu'il en est de l'intendance me faudra-t-il la compléter.

    C'est l'histoire du cordonnier qui est mal chaussé.

    Je ne suis en rien pessimiste pour l'avenir, vous avez pu en lire pourquoi dans mes textes précédents, nous traversons juste une période qui, pour moi, reste intrigante, c'est pourquoi je m'essaie de l'étudier au mieux sous tous les aspects qu'il m'est possible de percevoir.

    Nous sommes entrés dans une période du rupture endogène, ma foi, la plus passionnante de toutes, alors profitons de l'exercice intellectuelle qu'elle nous offre, quand bien même les vingt années qui viennent ne seront pas vraiment une petite promenade de santé.P1030199.JPG

    Grand merci de lire mes lignes iconoclastes.

     

     

    THEURIC