Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De la perception du temps par l'exemple.

En Décembre 2017, il y a déjà deux ans de cela, j'avais, avec vous, exploré quelle est, à mon sens, que la nature de la pensée.

Thème qui, à faire erreur, ne fut que rarement abordé par les professionnels de l'esprit, des philosophes aux neurologues en passant par les psychanalystes.

J'y avais posé d'axiome, dans ce billet, que cette pensée, jeune dans son apparition de quelques dizaines de milliers d'années seulement, avait entre-autre de nature que de faire une démarcation entre conscient et inconscient et de permettre à l'Être-Humain de conceptualisé le temps en une séparation entre le passé, le présent et le futur.

J'en avais tout autant, il est vrai rapidement, exploré d'autres attributs tel que l'imagination ainsi que l'expression de l'égo et du narcissisme dans leurs multiples intrications et, matière que j'avais aussi abordé dans d'autres textes (regroupés ici), P1030516.JPGde la perception de notre identité par le fait d'humainement nous déterminer tant individuellement que collectivement.

En revanche, ce à quoi je n'avait jusqu'alors songé, c'est ce lien indéfectible entre la pensée temporalisée, la compréhension de la notion de causalité, quelle soit structurée ou pas, non moins que de pouvoir dès lors concevoir, même succinctement, les conséquences, certes de nos actions, mais aussi de nos pensées, pouvant générer, en une boucle de rétroaction, un ensemble d'effets s'effectuant lentement autant sur notre propre personne que dans notre milieu social.

C'est pourquoi il serait bien que chacun d'entre-nous se connaisse au mieux.

Or, il est de fait qu'en raison de notre perte, avérée bien que partielle et momentanée, de notre détermination d'être, aux origines multifactorielles, nous menant à une identité floutée et parfois grandement parcellaire, lesdites causalité et temporalité, dès lors de nos capacités de conceptualiser les conséquences tant de nos actes que de nos pensées, nous sont devenus grandement réduites, voire même, pour certains d'entre-nous, quasiment impossibles.

En une époque où l'évolution de nos sociétés aurait dû, à tout l'inverse, nous conduire d'en développer le substrat bien au-delà de ce qu'il nous serait capable de s'en représenter la trame.

P1030572.JPGC'est en cela que je définirais au mieux cet arrêt progressif des progrès de tous niveaux, tant de nos facultés mentales que de ce qui nous fait société, ceci nous menant  à un état de décrépitude intellectif collectif avancée.

Étant entendu qu'il serais malsain de considérer ça comme étant une faute puisque cela mènerait à une culpabilité malséante, inutile et autodestructrice quand, ici, je me force et m'efforce de montrer que de faute il n'en est point, nos responsabilités étant de contrevenir à cet état de fait en nous réappropriant notre identité et, par delà, notre curiosité, nos questionnements du monde, nos savoirs, nos connaissances, notre inventivité... pour que  nous puissions rebondir puis reprendre la croissance naturelle de notre humanité, ne serait-ce qu'en en commençant en France le métier.

Ce que les russes entreprennent actuellement en plein et ce que les britanniques débutent en ce moment même.

 

Les facteurs de cette déchéance ne pouvant être que provisoire sont multiples et j'ai, depuis des années, essayé d'en définir les traits les plus importants:

 

-Traumatismes dus à deux guerres mondiales:P1030666.JPG

Thème que Monsieur Zemmour avait relevé lors de son débat avec Monsieur Asselineau le 19 Novembre 2019 mais dont je pense qu'il n'en ait en rien saisi la profondeur, le concevant dans l'incapacité formelle d'aller au-delà de cette simple remarque pour les raisons évoquées plus haut.

( Je me demande d'ailleurs si ledit débat n'aurait pas eu lieu en raison du factum que j'avais publié sur mon site à son endroit le 8 de ce mois, soit à peine plus de la semaine suivante. )

S'il faut, en effet, trois générations pour qu'un trauma mène à un désordre psychique pour le descendant de celui qui l'a subit, alors nous pouvons considérer que la quatrième, elle, n'a plus à en souffrir, le temps en ayant passé.

Nous pourrions même en conclure qu'au même titre que 70 ans environ après la création de l'URSS cette union ne fut plus;

Il serait logique de considérer, de la même façon, que, des tous débuts de l'Union-européenne sous sa forme de 1952, la Communauté européenne du Fer et du Charbon, jusqu'à aujourd'hui, les mêmes 70 années d'existence ne peuvent que signer une similaire échéance d'une même déchéance.

Certes, ce sont  bien ces deux guerres qui conduisirent à ce que, sous l'égide d'un Tonton Sam impérial, les nations européennes décidèrent inconsciemment de tenter de se retirer de l'histoire, mais diantre ce que nos jeunes sont d'un appétit d'y P1030459.JPGretourner s'y frotter!

C'est bien, à cause de ces deux chocs violents, d'avoir voulu se retirer ainsi des affaires du monde dans le désir infantile et archétypal de bâtir le même paradis sur Terre sous la même forme unioniste que l'Union-Soviétique, en une totale inversion idéologique , qui nous mena à cette terrible diminution de notre raison.

Et c'est cela qui maintenant s'achève.

 

-Notre domination par les États-Unis-d'Amérique:

Voici le déni le plus surprenant, celui de notre domination par un empire non européen grandement déclinant.

Et pourtant une multitude d'exemples passés et présents, pour qui veut bien s'y pencher, ne peuvent que nous en démontrer la véracité du fait.

Il est à remarquer que nous suivons de peu le même déclin intellectuel que notre malveillante tutelle, ceci en la seule et unique raison de leur imitation, ni plus, ni moins.

Les causes de ce déclin sont intéressant à étudier, ce sur quoi je n'ai pas encore songé, toutefois quelqu'un comme Dimitri Orlov offre, dans ses rubriques, un P1030226.JPGensemble de réflexions sur ce sujet.

Sachez, en ce seul exemple, que des médecins étasuniens craignent que la peste, cette maladie qui avait éradiqué du tiers à la moitié de la population européenne au XIV° siècle, ne soit dores et déjà présente au pays de Tonton Sam.

 

-Nos oublis et parfois nos rejets culturels:

Je pense que le fait qu'il soit devenu de plus en plus ardu, pour la majorité de la population, de monter dans l'ordre hiérarchique en soit l'une des origines principales, ce qui conduit au manque de régénération des créations de toutes natures.

Ainsi que du sentiment, ici des classes-moyennes hautes à supérieures, de leur inaliénable compétence et de leur bon droit  de connaître le bon et le beau de ce qu'il est nécessaire pour le pays, ceci par l'articulation du dogme euro-atlantiste ne pouvant que nous démontrer toutes ses défaillances.

Ce double phénomène étant, là encore, entrain de se réduire en conséquence des faiblesses insignes de toutes sortes des trois dernières législatures présidentielles, la dernière en en étant en tous points caricaturales.

La seconde raison en étant notre perte d'intelligibilité du monde par celle de notre P1030095.JPGidentité, due pour une grande part aux béances frontalières et à la diminution de la qualité de notre langage, je vous renvoie de cela à la première partie de ce billet.

L'usage d'anglicismes infondés et plutôt stupides en étant la troisième, dans une tentative désespérée de se montrer à la hauteur de cette intelligence égarée et dans l'angoisse existentielle de comprendre, sans se l'avouer, la profonde déliquescence impériale, empire garant, à ces yeux égarés et éperdus, de cet utopie édénique unioniste.

Enfin en une quatrième cause principale en une liste non close, la monté en puissance d'une oligarchie ploutocratique, sotte et toute puissante, à la culture d'une basse faiblesse endémique qui, tels des rats devant un morceau de fromage, se rue sur tout ce qui pourrait être comptable d'une parcelle de richesse;

Et qui, dans leur crainte maladive de percevoir la moindre once d'intelligence du peuple, n'ont que de cesse de pervertir son entendement par tous les médiats interposés, en alliant autant le mensonge, la promotion d'un art abrutissant qu'elle en vient à apprécier que de la médiocrité programmatique médiatique.

Je n'oublie en rien que notre nation et notre état est englué dedans une union-Européenne totalement déconnectée de toute réalité et ne désirant qu'une seule chose et une seule: mettre en place le programme qui est à la base de son existence: P1020251.JPGcelui que l'empire US lui a laissé à sa charge, soit la destruction des états-nations.

Tout autant que je n'oublie en rien les faiblesses mentales des pervers narcissiques telles que j'ai pu les exposer auparavant et qui, en raison de leur aliénation vicieuse, sont dans la plus absolue incapacité de conceptualiser les résultantes de leur actions malveillantes.

 

Notre éloignement de notre mémoire collective: l'histoire:

C'est un phénomène sciemment voulu et décidé par notre maître étasunien pour pouvoir nous maintenir dans son corset qu'est l'Union-européenne: oublier son histoire c'est perdre son identité.

En une continuité constitutive, nos  élites zélées à l'esprit vaporeux, devenues elles aussi, elles surtout grandement sottes, perpétuent jusqu'à l’écœurement cette P1030147.JPGtendance généralisée à la médiocrité, ne voyant rien de mal à ce que leurs enfants et petits enfants, que les enfants et petits enfants de la population toute entière ne puisent représenter qu'une masse traumatique parce que ignorante.

"Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre.” Karl Marx (Manifeste du partie communiste.(1847) ou "Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre." Wiston Churchill, maximes similaires de deux personnages historiques aux antipodes idéologiques, ce qu'il vous reste, messieurs-mesdames, à méditer.

 

Après ce rapide tour d'horizon des raisons qui font que, de notre perte d'intelligence, en advienne celle de nos capacités à anticiper les effets de nos décisions, je vous propose de vous en montrer cinq (erreur) trois exemples.

 

Le projet de loi des retraites:

Je ne reviens pas sur ce projet lui-même, la grande part en étant débattue tant dans les médiats, sur le web, chez les grévistes, au sein des syndicats comme dans les partis politiques.

Ce sont ses répercutions qui ici font le sujet de ce libelle et celles-ci sont majeurs.

Que cette proposition de loi advienne juste quand le mouvement des gilettistes fête son premier anniversaire, même s'il commençait à sérieusement s'essouffler, ne pouvait qu'être une faute politique majeur puisque ne pouvait que le relancer en unP1030512.JPG dynamisme accru que même les avocats et les artistes de l'Opéra-de-Paris suivent, entre-autre.

Ici ce sont tous les acteurs des pouvoirs exécutifs, unioniste, français, mais aussi allemand par la bouche de Madame Merkel qui enjoignait Monsieur Macron "de tenir bon" qui nous démontre leur incapacité foncière de pouvoir préjuger par avance les réactions d'une population à l'esprit déjà surchauffé par la multitude de dévoiement de l'équipe gouvernementale actuelle.

Vous remarquerez la même chose des oligarques nationaux et internationaux, tels que ceux composant le fond spéculatif Black Rock, qui, tout à leur arrogante suffisance et leur avarice maladive, ne purent percevoir combien la population française était, dès la fin de l'année 2018, au bord de l'insurrection.

Ainsi était-il évident qu'au vu de l'obéissance servile de notre gouvernement à l'union, à l'oligarchie et à l'Allemagne, d'où la mise en place dudit projet, le peuple ne pouvait que se soulever, et quand bien même celui-ci en venait à être retiré, quand bien même le premier ministre en venait à être remplacé, il ne peut qu'être trop tard, le discrédit gouvernemental est devenu quasiment total.

Demandons-nous même si cette soi-disant réforme ne fut que le seau d'eau ayant P1030469.JPGfait débordé un vase déjà trop plein.

Ainsi, une à une, ce sont toutes les strates sociales qui amorcent leur sédition, même celles qui, il y a quelques années encore, admiraient sans retenu les autorités précédentes aussi que celle présente.

Une autre question à se poser: ne serait-il possible, comme j'avais pu le suggérer précédemment, que ce qui arrive actuellement en France soit un piège tendu à l'Union-Européenne, à l'Allemagne et aux oligarques étasuniens et européens, par le biais du gouvernement français, en un ensemble de personnes regroupant, en ce cas, gouvernements israélien et britannique, la famille Rothschild ainsi que d'anciens  barbouzes de la guerre froide à la retraite?

Vous remarquerez les scandales qui s'égrainent envers cette affaire que font ressortir des médiats qui, en temps normal, serait la-dessus d'un assourdissant silence.

N'oublions pas que la France est dans l'Union-européenne ce que la Pologne était au sein du Pacte-de-Varsovie, leur sédition populaire à 50 ans intervalles signant non pas la disparition de ce pacte passé puis de cette union présente mais bien plutôt présageant de leur fin prochaine.

 

La demande de destitution de Monsieur Macron de son poste par l'UPR:P1030644.JPG

Il ne peut qu'être que compréhensible que des partis politiques, comme la France-Insoumise et le Rassemblement-National, puissent se retrouver à se montrer prudents face aux attaques juridiques dont ils eurent à se confronter.

Bien que les-dites attaques avaient de claires justifications juridiques, ce qui montre toutefois leur caractère politique ce fut leur brusque arrêt dès lors que leur chef de file montrèrent dans les médiats leur vassalité  à l'Union-européenne et au gouvernement.

Or, la proposition qu'offre l'Union-Populaire-Républicaine aux députés et sénateurs de déposer une demande de destitution de Monsieur Macron en raison de ses manquements multiples et fragrants à la constitution ne peut que les avoir tous mis (sauf un, Franck Marlin) dans une position inconfortable.

Pris qu'ils sont entre l'enclume d'une possible sanction judiciaire si cette demande de destitution faisait suite et qu'ils rejettent par leur silence, et le marteau que représente ladite demande montrant à la population, dès lors qu'elle en sera informée, l'accord tacite de tous les partis politiques officiels avec les décisions gouvernementales.

A tout le moins, pour qui siéger dans l'une des deux chambres délibératives serait, dans leur sincérité, de promouvoir le bien du pays et de la nation, être adhérent et élu d'un parti politique ne devrait pas être un obstacle pour choisir ladite P1030558.JPGdestitution, quitte, si cela génère des soucis au sein de son groupe, de préférer en sortir.

Le faire en ce cas avec perte et fracas avec battage médiatique que les journaux ne pourraient que relayer en n'en pouvant qu'en être d'une solution politiquement élégante.

Sauf à ce que tous  se soit commis à quelques malversations leur rendant impossible un tel agissement.

Délabrement politique tellement bouleversant que je n'oserais y croire.

Ce qui est bien plus à craindre c'est, pour (presque) tous, leur impossibilité viscérale de conceptualiser de probables rapides convulsions politiques futures, en raison des multiples et continuelles félonies gouvernementales, qui mèneraient à ce que, en raison même dudit silence, ils seraient tous considérés de jure et de fait comme consentant à la politique néolibérale suivit par l'union, ceci sous forme des GOPE, et que suit résolument et avec assiduité le gouvernement macronnien.

Parce que, sauf pour ceux ayant part trop trempé leur main dans le pot de confiture de la combine, en ces temps où un gouvernement se trouve si tant et tellement décrié, et même si les agissements de l'UE restent encore discrets (le fameux réchauffement climatique anthropogénique la dissimulant toujours), montrer aux français, de manière manifeste, de vouloir lutter contre-lui est le plus sûr moyen d'être réélu.P1030504 - Copie.JPG

Quand bien même cet élu se retrouverait seul et sans groupe à l'Assemblée Nationale ou au sénat.

Cette double contrainte donc, en y regardant bien, peut se résoudre facilement si tant est que notre députation  puisse considérer l'évolution rapide des événements en saisissant les incidences futures des événements actuels, ce qui, me semble-t-il, ne me paraît pas être le cas.

 

Les communautaristes:

Suivant la mode étasunienne et en raison de notre perte d'identité multifactorielle, il est de bon ton de se déclarer comme faisant parti d'une communauté, quelle soit religieuse, sexuelle, de couleur de peau ou autre.

Or, s'il est bien une chose dangereuse en France c'est bien cela.

Que je vous le dise en cette grossière inconvenance, en un trait quelque peu discourtois: "Vous m'emmerdez avec votre connerie de communautarisme!"

Vous vivez et/ou êtes nés en France, alors vous êtes français, le reste ne concerne que votre vie intime et ne devrait en rien relever du pouvoir exécutif et législatif, de n'en rien interférer avec la vie politique du pays!

Tout cela n'étant que la tentative désespéré des classes-moyennes hautes à supérieures censément de gauche ou se disant telles, de se montrer d'une humanité P1030585.JPGqui, en réalité, n'est pas loin de leur être perdue.

Mais ceci dit avec un esprit je l'avoue d'une pointe pamphlétaire, le sujet de ce billet  ne se trouve pas là mais du danger extraordinairement grand que courent tous ces gents de vouloir, de toutes fins, se définir non pas en tant que français mais comme appartenant à une communauté, n'importe laquelle pourvue qu'elle puisse apporter un tant soit peu d'identité.

Parce que, messieurs-mesdames, dites-vous bien que le système actuel, extrêmement branlant, d'une dernière fragilité, n'en a plus pour longtemps d'existence, la décennie ne pouvant qu'en être que de la limite ultime.

Or, dès ce moment là, de vous montrer ainsi aussi exubérant de vos attachements que vous affirmez identitaire, vous rendra cible facile pour le mental léger qui verra en vous moyen d'exprimer à votre encontre, possiblement, voire probablement par la violence, le stress intense qu'il ressentira dès lors que l'euro, l'Union-Européenne et les États-Unis-d'Amérique ne seront plus.

Vous tous, larmoyants, auréolés de gloire dans les médiats, juifs sionistes ou non, musulmans aux femmes recouvertes de pieds en cape, noirs communautaires ne voulant que vivre entre-vous, homosexuels se voulant peuple ultime, écologiste en tête de linotte au parisianisme surfait..., n'avez en rien compris que, dans peu deP1030258.JPG temps, ce qui faisait de vous de ces héros fatigués avant même quelques acte héroïques seront balayés définitivement.

Alors, je ne vous dis pas de vous cacher ni de vous fondre au plus tôt dans une masse informe faite d'une même tête, d'une même vie, d'une même croyance;

Mais bien plutôt de prendre en compte le fait que vous n'avez d'existence en tant que communauté que parce que les médiats ont besoin de ce que vous existiez pour que le pouvoir oligarchique conserve sa maîtrise sur l'élite réelle du pays: toujours ces mêmes classes-moyennes hautes à supérieures, à la pensée actuellement grandement évanescente, dont le réveil collectif ne pourra que leur être que d'une violente, vive et douloureuse prise de conscience.

Ceux qui aujourd'hui vous encensent pourraient demain se retourner contre-vous.

Alors, devenons un petit peu sérieux!

Cessez donc de croire, à la suite d'un Zemmour, ce faux provocateur si tant et tellement aimé des médiats, que l'Islam sera la religion française de demain, il ne s'agit là que d'un traumatique fantasme vous faisant croire, à vous musulmans, que vous êtes différents et meilleurs que du reste du monde, et de grâce, ne décorez plus vos enfants d'une étoile jaune, vous ne savez pas à quoi cela se réfère.

P1030554.JPGLes asiatiques devraient-ils faire de même en vous désignant?

Cessez de croire, homosexuels, que vous seriez l'alpha et l'oméga de la modernité sexuelle, vivez vos penchant, cela ne regarde que vous, mais foutez la paix à la majorité des français en cessant vos infantiles provocations, au risque qu'un jour ne surviennent bien des débordements.

Et, chers écolos, avant de croire sur parole le verbosité médiatique, commencez donc par étudier les sciences avant de vous lancer dans le grand n'importe quoi qui se révèle,  le plus souvent, plus polluant qu'auparavant, savez-vous ce qu'est une linotte?

Que dire  d'être juif, et j'en connais quelque chose, entre le judaïsme, le sionisme et la judéité, vous savez très bien que la France fut  le pays envahi par l'Allemagne nazi où il y eut le moins de juif, en proportion, déportés, ceci grâce au petit peuple, et ceux qui le furent ce fut le fait, pour une bonne part, du gouvernement de Pétain, dont Macron fit du maréchal l'éloge, alors cessez vos élans vengeurs qui peuvent nous mener aux pires des tribulations.

Il en est d'autres qui ne me viennent pas à l'esprit, mais toutes ces communautés sont dangereuses, non pas pour la France, depuis le début du mouvement des gilettistes elle est sauvée par la majorité de sa nation, ni même pour ce peuple qui se retrouve en lui-même, mais bien pour ceux qui, parce que entrés dans un ordre P1030007.JPGcommunautaire quelconque, pourraient  être montrés du doigt parce que ne se reconnaissant pas comme tel.

Quand aux citoyens à la peau noir, ce n'est parce que nos ancêtres ont mis les vôtres en esclavage ou  colonisés qu'il faut pour cela pleurnicher, aller donc voir ce que les aïeux des arabes ont fait aux vôtres...

 

Ni la France, ni les autres pays européens, ne sont en déclins, tout juste suivons-nous la pente fatidique d'un empire défaillant se délitant à grand pas ,car nous restons sous ses rets en raison de notre appartenance à l'Union-européenne.

Le mot appartenance étant là à prendre au pied de la lettre puisque la France est, structurellement par tous les traités signés depuis les années 50, totalement assujettie à une administration unioniste qui détermine toutes les lois ayant de l'importance pour notre pays.

Que, de plus, notre gouvernement ne peut que suivre les décisions géopolitiques et géostratégiques étasuniennes en raison de nos liens indéfectibles à l'OTAN tant que nous n'en sommes pas sortis et, ce, quel qu'en puisse être les résultantes, même d'une guerre généralisée.

UE qui, par ailleurs, est la créature d'un empire US qui, lui, est en déclin avancé et qu'elle suit sans état d'âme.

C'est pour tenir la population que les officines étasuniennes, aidée en cela par une Allemagne toujours empreint de revanche depuis 1945, depuis même la scission de l'empire carolingien entre la Francie-Occidentale et la Francie-Orientale lors du traité de Verdun (oui, cette ville même) en 843 et, entre ces deux puissances, la P1030512.JPGLotharingie.

De recomposer le Saint-Empire-Romain-Germanique.

Comme quoi il fut une époque où les étasuniens étaient infiniment moins stupide qu'en ce moment et avaient, de culture, une compréhension savante  de l'histoire et de l'anthropologie des peuples.

Quand maintenant ils ne se repose plus que sur les quelques braises de leurs connaissance d'antan pour, comme je le pressentais il y a de cela des années, acheter ou voler à notre pays les moindres de ses richesses, à l'exemple de ce Black Rock qui se devrait d'être interdit de tout commerce sur notre sol.

Tout français ayant le moindre échange marchand avec lui, ainsi que d'autres, se devant d'être condamné pour haute trahison, ce qui arrivera un jour ou l'autre.

Mais ceux-ci sont-ils en capacité d'en conceptualiser la chose?

Le monde évolue, ce qui est naturel, mais il est de fait que nombre d'entre-nous ne soient pas en capacité de le comprendre.

Recouvrer son identité, sa pensée, sa culture, son histoire, ses mots, sa grammaire, sa musique et ses chants... c'est faire sens à soi-même et à l'humanité parce que cela nous permet de nous déterminer tant en tant qu'être que dans l'ensemble de l'univers.P1010808.JPG

Les États-Unis-d'Amérique nous ont fait une sale blague, une mauvaise farce: ils nous ont englué, progressivement depuis 70 ans, dans une frivole et simpliste rêverie, ressemblant de plus en plus à un cauchemar, qui n'est après tout qu'un rêve qui fait peur, quand la réalité, elle, passée comme présente, nous est masquée, étouffée, camouflée.

Cette réalité, complexe, n'est en rien le déroulement joyeux d'un paradis sur terre d'un conte de fée éternel, n'est pas et ne sera jamais le monde de Peter Pan, mais celui, parfois heureux, parfois terrible, de la vie.

Il est parfois possible de déterminer le futur, mais cette compréhension toujours réduite ne peut que s'appuyer sur celle du passé comme du présent.

En ces temps de notre pleine contemporanéité où d'immenses tensions sociales, des passions collectives s'enflent et s'accroissent, il n'est que de juste en terme de justesse que de faire attention où l'on met ses pas.

Il n'est plus temps de ces époques insouciantes de la douce alliénation, vient maintenant celui où de devenir adulte devient d'une importance primordiale.

P1020940.JPGC'est là ce que je souhaite de mieux pour chacun d'entre-nous.

 

 

THEURIC

PS.: Rajout de dernière minute: " Le secret de la liberté est d’éclairer les hommes, comme celui de la tyrannie est de les retenir dans l’ignorance. " Robespierre.

PS2: De notre chère Marianne cette petite information au sujet d'un nouveau ministre, Élisabeth Borne, ministre de l'écologie, après l'affaire d'un certain Jean-Paul Delavoye, prise aussi  la main dans le pot de confiture.

Aucun ne semble comprendre les liens des causes aux effets, il en fut d'un certain traité d'Aix-La-Chapelle et de leurs conséquences futures, nous y sommes visiblement.

Je suis souvent en avance sur l'horaire.

PS3: j'oubliais, BONNE ANNÉE A TOUS!

 

Écrire un commentaire

Optionnel