Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Confinement: nous y revoilà!

Une mouche, Diptère comme toutes ses copines, Muscidae, de ce que j'ai pu le comparer sur ce site, ce serait Madame Phaonia cf. Palpata.

 

Préambule:

Notre époque me fait me souvenir de ce qu'il se disait d'antan au sujet des régimes totalitaires de type Chilien sous Pinochet de 1973 à 1990, remarque que nous faisions dire par la bouche des dirigeants de ces régimes fascistes néolibéral mis en place par les USA:

"Quand j'entends le mot culture, je sort mon pistolet!"

Certes, nous n'en sommes pas tout à fait là, il est vrai, mais cette détestation du fait culturel, visible autant par les fermetures des opéras, des  salles dédiés au  rock queP1050337.JPG les librairies... me fait remonter ces réminiscences.

Il est perceptible pour l'homme et la femme de bien, curieux de notre temps, que les décisions de nos évanescences intellectuelles manque singulièrement de cohérence.

En fait, la raison en est que nos comiques troupiers prennent des décisions sans en avoir soupesé les effets par avance, ce qui met en colère certaines portion de la population, là, par exemple, les libraires, qu'ils essaient de remédier en se mettant à dos les directeurs et propriétaires des grands magasins.

Cela me fait souvenir d'un gag de Laurel et Hardy (attention, rigolade obligatoire, de regarder ces films, vous risquez d'en oublier de lire ce billet)  où, l'un d'eux plante un clou dans le mur, ce qui génère une fuite d'eau qui, bien sûr, arrose l'autre, le premier met un doigt sur la fuite, l'eau coule à coté, il bouche l'autre trou et ça gicle ailleurs et ainsi de suite...

Je soumets à vos zygomatiques celui-ci où vous pourrez assister à la plus grande bataille de tarte à la crème de tous les temps, si vous ne riez pas c'est que vous n'êtes pas sérieux.

Fêtons ainsi dignement les élections étasuniennes par leurs véritables héros!

Au sujet des comiques troupiers, en voici un qui n'est pas piqué des hannetons, pour qui l'élégance naturelle ne peut être qu'égal à sa sagacité ainsi qu'à sa sagesse (étant entendu que ce ne peut qu'être là qu'un geste irréfléchi, ce qui ne peut qu'en montrer le sens profond, une façon de lapsus gestuel).

                               

Petite photo chipée chez Charles Sannat, quand bien même je peux ne pas être d'accord avec lui sur certaines de ses approches, il reste de ces personnes inintéressantes à entendre, parce qu'il semble être sincère.

 

Avant-propos:

Après que nous ayons subi une incroyable masse propagandiste, médiatiques, tout l'été au sujet de la pandémie, à l'automne venu nos falots gouvernementaux nous claquemurent chez-nous une fois encore pour, censément, nous protéger contre un coronavirus infiniment moins dangereux que leurs propres et stupides oukases: ainsi détruisent-ils l'économie mondiale.

( Il se dit que, dans des hôpitaux, aux familles des défunts, quelles que soient les raisons de ce décès, est demandé si elles veulent bien que leur trépassé soit déclaré P1040459.JPGmort du vilain virus, l'hôpital recevant dès lors des subsides et pour les proches une aide pour l'enterrement.

Il y a quelque chose de pourri au royaume de France. )

Comme par magie, comme par hasard, un ou plusieurs attentats islamistes ensanglantent nos rues, églises ou écoles, lorsque survient une décision gouvernementale qui appauvrit et révolte les français (en serait-il de même pour ce qui est arrivé en Autriche?).

Le ou les prochains surviendront-ils à l'orée de l'une des prochaines décisions de nos héros ubuesques du totalitarisme médiocratique, se faisant croire à eux-même démocrates?

Qui, de ses commanditaires, ont du sang sur les mains?

Serait-il possible que ce serait pour cela que tous les journaux appartenant à nos oligarques auraient publié ces fameuses caricatures et qu'ordre aurait été donné aux professeurs de faire cours sur la liberté d'expression en se basant dessus?

Donc, pour la seconde fois en un an, nous nous retrouvons emprisonnés chez-nous et, pour une énième occurrence, ces agent étasuniens, ( ne se sachant pas comme tel) qui se pensent messagers du sunnisme, tuent au nom d'Allah, sans qu'ils neP1030268.JPG puissent comprendre combien ils sont manœuvrés par des agents qui se moquent de leur religion comme d'une guigne.

Nos olibrius français, quant à eux, unionistes et américanolâtres, tout comme leurs donneurs d'ordre, ne peuvent pas percevoir les effets de leurs actions au-delà du jour suivant, continuant invariablement leurs plans ourdis depuis quelques temps déjà, quoi qu'il puisse se passer, qui, à bien y regarder, ne peuvent que se révéler économiquement funestes à terme pour tous, même pour eux.

Ou bien pire encore, signant de fait une mienne réflexion passée sur mon blog d'une tendance suicidaire, d'une fuite en avant allant bien au-delà, cela est remarquable, de la seule France.

Jusqu'à ce que cela même ne les conduise au-devant de juge et fassent face à la vindicte populaire.

Ainsi se dirait-il que la date et le jour de notre enfermement se susurrait déjà dès Septembre.

Quoi qu'il en soit, que nous nous retrouvions, une fois encore, à devoir rester chez-P1030512.JPGnous parce que notre système de santé public est grandement affaibli, soit, mais que ce soit quasiment la même chose pour l'Allemagne pour qui le sien en est bien moins affecté ne peut que nous laisser suspecter que d'autres causes sont en oeuvre.

Gardez à l'esprit, amis lecteurs, que nous ne devons pas restreindre notre approche de tous ces événements qu'à la seule dimension de notre nation, cela nous empêchant de percevoir le jeu dedans lequel nous ne sommes que des pions.

Sauf à ce que lesdits pions, en en étant devenus conscient, en soient acteurs.

 

L'erreur de ces assassins et leurs manipulateurs:

Ce thème ayant de valeur en raison de ce que j'ai pu écrire en Avant-Propos.

Il n'est pas que l'économie mondiale qui ne peut qu'être touché par notre emprisonnement, la profonde spécificité de l'âme française est elle également chamboulée par ce quadruple crime commis au nom d'une religion dévoyée.

De l'effondrement idéologique qui est devenu dorénavant manifeste par le regard porté sur l'acquiescement quasiment absolu des chambres délibératives (assembléeP1030177.JPG nationale et sénat) des pleins pouvoirs donnés à l'exécutif (en un écho de celui donné au maréchal Pétain en 1940), ne peut que répondre par un retour, comme j'ai pu déjà le raconter, de la religion séculaire du pays, le catholicisme.

Ceci accompagné des mouvements politiques anciens: l'anarchisme, la sociale-démocratie vrai, le républicanisme musclé, le libéralisme économique national, voire nationaliste.

Or, nos idiots utiles et meurtriers de l'imperium US, via nos alliés turques et qatariens, ont réveillés ce qui, au plus profond dudit catholicisme premier, ce que peut être que la sainteté  de ses martyres, ce sur quoi s'est bâti l'église de Rome.

Ces saints anciens, hommes et femmes, décapités, dits céphalophores (je ne connais ce mot qu'à l'instant d'écrire ces lignes), ne peuvent que venir en écho de ce Professeur qui, à Conflans-Sainte-Honorine, fut lui-même occis de la sorte, suivit du triple meurtre à Nice où, pour l'une de ces personnes assassinées, l'un de ceux-là, une dame, l'a été quasiment de la même manière.

Réveillant de fait un inconscient social qui est indéfectiblement lié à celui collectif tel que ce dernier fut formulé par Carl-Gustave Jung

Ceci englobant autant la connaissance dans son sens le plus large, prodigué par le professorat, humaniste et dynamique, que de l'ensemble de la symbolique P1020964.JPGstructurant l'église catholique de son socle le plus obscure et puissant, les liant de manière définitive, ne pouvant que venir se confronter aux inepties d'une stupidité affligeante de nos dirigeants.

Il est à remarquer que ces meurtriers et leurs sponsors font montre tout autant d'une haine pour le savoir et, dès lors, pour l'intelligence, tout autant que pour le catholicisme.

Ces premiers faisant montre d'une détestation profonde pour les femmes plus âgées qu'eux, détesteraient-ils leur mère, cela serait-il le secret inconscient de ces petits soldats étasuniens?

Voyez de plus ce qu'en déduit un cinglé.

Je me dois de rajouter que les parole de Monsieur Poutine déplorant ce qu'il s'est passé en France ne furent pas relayés par nos médiats ou si peu.

Tout comme ceux-ci, naguère, n'eurent pas un mot au sujet de hommage rendu par la Russie aux 155  soldats français tombés lors de la guerre de Crimée (1853/1856) retrouvé depuis peu, notre gouvernement n'y ayant pas envoyé le moindre plénipotentiaire, nos édiles ne se pensant plus français.

Voilà ce que c'est qu'être inféodé aux dictas de notre Tonton Sam et de haïr son pays en en ignorant son histoire.

 

Retour vers le confinement:P1030991.JPG

Nous voici une fois encore emprisonnés chez-nous.

Il en est beaucoup à en dire.

Un vaccin:

Déjà, les pays européens qui ont fait montre du plus de décès dû au coronavirus (avis, elle vit en envie le vit russe, hi, hi, hi) sont ceux, à quelques exceptions près, qui enfermèrent et enferment leur population.

Mais aussi, déjà, comme de ne pas y toucher, nos évaporé du ciboulot de la commission européenne commence à parler d'un vaccin salvateur par la bouche d'Ursula Von Der Leyen.

De qui se moque-t-on?

Ah ces évanescents de la jugeote, nous les voyions (imparfait de l'indicatif) venir à des kilomètres de là!

Le tout s'agissant de savoir s'il sera d'essence anglo-saxonne, germanique, chinois ou russe, pourquoi ne nourririons-nous (présent du conditionnel) pas en monnaies sonnantes et trébuchantes de nos impôts les entreprises pharmaceutiques de ces quatre pays en même temps, sans qu'une once de jalousie ne mènent à leur dispute?

Un médicament:

P1030277.JPGMaître Di Visio défend le professeur Raoult dans sa plainte que ce dernier dépose à l'encontre de l'ANSM, l'agence nationale de sécurité du médicament qui, des mots de l'avocat, interdit l'hydroxychloroquine montrant son efficacité pour lutter contre le SRAS-COV-2 et son innocuité s'il est bien dosé et avec la prudence requise.

Pour proposer, à sa place, le remdesevir qui, en plus, explique l'avocat, serait de poser de graves problèmes rénaux aux patients l'utilisant est, lui, totalement inefficace pour lutter contre le coronavirus.

Ce dernier médicament ayant été acheté en grande quantité par l'Union-Européenne et distribué gratuitement (grâce à nos impôts) à tous les pays de l'union en faisant la demande.

Le haut conseil de santé publique ayant, quand à elle, conclu lors de ses débats, suivant toujours ce qu'en dit Maître Di Visio: "Qu'il est cher et qu'aucune preuve n'avait été apporté quant à celle, d'efficacité, de ce dernier."

Il est cohérent de penser que ce défenseur du directeur de l'IHU de Marseille n'est pas de ce jeune âge né de la dernière pluie qui se ruerait, sans réfléchir et sans avoir, auparavant, pris le soin d'étudier ce dossier, tout comme Monsieur Raoult n'est pas homme à prendre la décision d'une plainte porté  sans avoir, par avance, consolidé le sien.

( Quand aux va-t-en guerre contre la population en la culpabilisant, considérant,P1040532.JPG comme Monsieur Naulleau, qui laisseraient entendre que ce serait de la faute de personnalités comme Monsieur Raoult si cette pandémie tend à revenir, lui qui a les mêmes tendances à oublier autant que le professeur posait des hypothèses (ce compère à Zemmour comme lui-même paraissant avoir oublié la notion et la définition même du mot hypothèse) qu'il proposait un traitement efficace;

Quand à ces va-t-en-guerre, dis-je, qu'ils attendent de voir qui sera condamné de cette plainte déposée, mais si, entre temps, le remdesevir s'avère tel que décrit, si de plus il génère des morts, qu'ils se taisent lui et l'autre clown, leurs palabres débilitants en berne nous fera des vacances. )

Là, il nous est loisir d'observer notre double assujettissement, à l'UE et aux USA, via le laboratoire étasunien Gilead, et pouvons, comme il est est de ce putatif vaccin, concevoir que la masse grandement stressante de propagande médiatique nous menant, aujourd'hui, à notre nouvelle claustration, pourrait avoir de but de nous faire avaler ce truc.

Truc qui, si l'approche du professeur se révèle exact, pourrait se conclure par un scandale sanitaire redoublé par un nombre de malades rénaux accrus.

De probables troubles mentaux:

P1030674.JPGIl n'est que de fait que, pour de nombreuses personnes,  se retrouver une fois encore emprisonnés chez-elles peut générer, à leur endroit, de graves troubles mentaux, comme le rappelle la psychiatre Sophia Kantin.

Ceci après des mois de messages médiatiques angoissants.

Nous autres, Êtres humains, d'un naturel grégaire, avons absolument besoin du contact des autres au risque de nous déshumaniser, de devenir fou, comme elle le dit si bien.

Et tout autant de se retrouver entre quatre murs avec son conjoint et ses enfants, entre ennui, disputes et gamins turbulents, sans compter l'usage de psychotropes, alcools et autres drogues divers.

Je laisse toutefois aux professionnels le soin (c'est le cas de le dire) de vous expliquer ça, à n'en pas douter, le WEB doit fourmiller de textes et de vidéo traitant de ce sujet.

De la résurgence des effets du sentiment de survivance:

Comme j'ai pu le raconter dans mon billet daté du 25 Octobre, au titre de: "Retour à la politique", sous le sous-titre de: "De l'angoisse face à la mort", j'y avais émis l'idée que, en raison du fait qu'il n'y a pas si longtemps que cela nombre de nouveaux-nésP1040561.JPG et d'enfants en bas âge ne survivaient pas, toutes les personnes passant ce cap dangereux de la tendre enfance se considéraient inconsciemment comme étant des survivants.

Que, de plus, ce trauma, parce que ayant suivit l'évolution de notre espèce depuis des temps immémoriaux, fut jusqu'à présent nécessaire pour la structuration de notre psyché.

Poursuivant donc cette hypothèse dans sa logique, il est possible de considérer qu'en ce cas les messages et décisions mortifères de notre gouvernement aux ordres, du stress intense que vit tant de gens pour ces raisons, tendent à, si je puis le dire ainsi, réinitialiser le cerveau d'une part non négligeable de nos concitoyens, mais aussi de celle de ces pays suivant la même voie néfaste que la nôtre.

Mais il ne peut qu'être cohérent de considérer que les plus fragiles d'entre-nous puissent souffrir d'une grave décompensation psychologique, sous une forme ou une autre, suivant l'état d'esprit et de la stabilité psychologique de chacun au cours de notre enfermement dans notre logement.

Respect et transgression:

Autant devons-nous respecter les décisions d'un pouvoir exécutif fort, efficace, respectueux des principes démocratiques, de ses propres engagements, de la voix des citoyens, de l'état de droit, de la séparation des pouvoirs, de la constitution de son pays  et des lois formulées, formalisées et votées par les chambres P1040928.JPGdélibératives...

Autant la transgression devient de mise dès lors que celui-ci, d'une faiblesse indicible, ne se montre pas à la hauteur de ses engagements naturels et à ce que cela se fasse de manière délibérée, ceci en en ayant trompé le peuple de multiple façon en le mettant, de plus, en danger.

Il en est aussi de toute puissance politique qui, quelles qu'en soient les raisons, aide à mettre en  place ledit pouvoir, à l'image du Rassemblement-National lors des dernières élections nationales aidant à faire élire Emmanuel Macron à la magistrature suprême, ou l'aide, par d'autres, de manière directe ou voilée à la poursuite de ses iniques objectifs.

Tout autant que de ceux qui, de leurs décisions et discours passés et présents, n'eurent que de cesse de suivre une même voie que celle de l'exécutif du moment, parfois en se faisant passer pour une opposition qui, d'y regarder de près, n'est que de façade.

Il est d'évidence que ladite transgression ne pouvant qu'être différente suivant le tempérament de chacun.

Il n'est pas seulement qu'en France que la population se révolte, la Pologne, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Espagne, l'Irlande, la République Tchèque (sans provision) voient, eux aussi, leur peuple réagir, pareillement ailleurs de tels phénomènes ne peuvent que se produire.

Les 400...milles:P1030560.JPG

Notre cher et bienheureux président nous a annoncé 400 000 morts dus au vilain virus (à se demander qui est qui) si nous ne nous claquemurons pas chez-nous transis d'anxiété et je suis loin d'être le seul à me demander par quel géniale réflexion il eut pu sortir ce nombre, notre génie des alpages, notre héro des gays prides élyséennes, l'homme qui fait de la vulgarité vertus (agir ainsi au saint du saint de la république française, plutôt que de faire ça chez-soi, ne put que me conduire à considérer, dès alors, ce Monsieur comme un pauvre type).

Ceci d'autant plus que nulle preuve ne peuvent nous en être fournie.

Paraît-il que cela proviendrait de calculs informatiques venus d'Angleterre qui, ce serait d'évidence si cela se révélait vrai, ne pourraient que se conclure par de faux résultats si ne sont pas pris en compte l'ensemble des occurrences de cette pandémie qui, rappelons-le, est le fait d'un rétrovirus qui était inconnu jusqu'à il n'y a que peu  de temps.

N'en serait-il pas une nouvelle manipulation gouvernementale, n'en serions-nous plus à çà près, n'est-il pas?

P1040742.JPGDu rêve américain:

Le 31 Octobre 2020 vers 21h 10, je me retrouve, à zapper pour trouver un programme digeste, sur la chaîne LCP/PS à l'heure de Public-Sénat où y est présenté un documentaire dont le titre est: Sauver l'Amérique (pour ceux en ayant le courage).

Je ne l'ai pas regardé, son simple titre m'avais suffi.

J'en ai ri de bon cœur, me confortant dans l'idée que mes hypothèses ont une certaine valeur.

Ainsi cela me confirme ce que je conte depuis longtemps, l'immense majorité de nos problèmes cauchemardesques viennent de là: de ce rêve américain ayant envahi le cœur et l'esprit de nos élites en déraison tout autant qu'en confusion (en con-fusion, du préfixe -con, avec, ainsi qu'en ses deux autre sens, celui de l'injure ainsi que du terme vulgaire désignant le sexe de la femme, comme pourrait l'écrire un psy).

Que n'auraient-ils pas fait un reportage au titre similaire: sauver la France?

Ainsi pouvons-nous considérer là où se situe la priorité de nos élus, mais aussi de leur effarante angoisse collective qu'il est possible d'imaginer, qu'ils projettent sur la population affin de tenter de s'en décharger sur nous, les messages dramatiques de la glose médiatique en en ayant ce rôle.

Auquel cas, vaccin, traitement n'étant que leur justification consciente de leurs actions provenant de leur terrible effarement de percevoir les intenses instabilités US menant même à ce que le pouvoir installe une fortification autour de la MaisonP1050522.JPG Blanche (maison qui est la copie conforme à celle se trouvant à Paris).

 

Une question intéressante: allons-nous vers une nouvelle révolution à l'image de celle de 1789?

J'avoue que cette idée, présenté par vidéo par Guillaume Bigot sur le site Front Populaire, mettant quelque peu à mal mon hypothèse d'une rétrogression  historique centrée sur la fin du second empire, m'a effleuré l'esprit.

Mais quand bien même fait-il une analyse convaincante de la restructuration d'une aristocratie française, ici non plus basée sur l'église catholique et la puissance guerrière, mais sur celle de l'argent, de l’arriération de la fausse écologie et de l'indigénisme larmoyant et misérabiliste;

Du-moins ne prend-il pas en compte notre triple asservissement unioniste, otanesque et étasunien.

Si n'est pas pris en considération certains facteurs les plus importants guidant notre P1030225.JPGprésent, à l'exemple de notre domination impériale et l'invention du communisme (essence idéologique et non pas raison profonde du déclenchement de la guerre froide) à la sortie de la Commune de paris de par les écrits de Karl Marx, témoin des faits, il est à craindre que cela ne réduise la pertinence de la démonstration.

En revanche et en raison du fait que l'histoire de France soit, depuis assez longtemps, mal enseignée à l'école, il est bien possible que nous en revivions, sinon dans la forme, du-moins dans l'esprit, certaines de ses étapes les plus éminentes.

Winston Churchill n'avait-il pas dit: «Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre!»?

(Pour le plaisir de ses bons mots en un petit florilège, saisis sur ce site, même le mauvais peu cacher du bon:

“En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis.”

“L’Angleterre s’écroule dans l’ordre, et la France se relève dans le désordre.”

Clin d’œil et taquinerie dédiés à  ma nièce: “Le cheval est dangereux devant,P1020169.JPG dangereux derrière et inconfortable au milieu.”

“La démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes.”

“Un bon politicien est celui qui est capable de prédire l'avenir et qui, par la suite, est également capable d'expliquer pourquoi les choses ne se sont pas passées comme il l'avait prédit.”

“Il n'y a pas de meilleur placement pour un pays que de mettre du lait dans ses enfants.”

“Quand survient un malheur, il est tout à fait possible qu'il vous évite un malheur plus terrible encore. Et, quand vous commettez une erreur grave, elle peut vous être plus utile que la décision la mieux pesée.”

“Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté.”

“Construire peut être le fruit d’un travail long et acharné. Détruire peut être l’oeuvre d’une seule journée.”

“Une pomme par jour éloigne le médecin, pourvu que l'on vise bien.”

“On ne devrait jamais tourner le dos à un danger pour tenter de le fuir. Si vous le faites, vous le multiplierez par deux. Mais si vous l'affrontez rapidement et sans vous dérober, vous le réduirez de moitié.” )

P1030124.JPG

De nos difficultés économiques à venir:

Il ne peut qu'être d'évidence que d'empêcher les gens de sortir de chez-eux en fermant des boutiques (qui se font dire) non-essentielles qui, en réalité, le sont grandement, ne peut que conduire l'économie, certes nationale et européenne, mais aussi mondiale, dans les pires des tourmentes.

En cela, ce ne sont pas seulement les pays purement consommateurs, ce à quoi nous sommes réduits, qui ne peuvent qu'en souffrir dès maintenant, mais aussi tous ceux qui sont purement producteurs, telle que la Chine et la Pologne en ces moindres exemples.

Déjà l'année dernière, il est vrai, j'avais, à mes lecteurs, conseillé de faire leurs réserves, tant en nourriture, en produit de nettoyage et soin pour le corps, mais, comme le disait Robert Lamoureux dans: "La chasse au canard": "Le canard était toujours vivant...".

Deux ans avant que la crise des subprimes ne mène à la quasi banqueroute des banques, je pensais déjà que l'économie-monde serait à sa fin prochaine, or, 12 longues années après nous en sommes là à nous demander si, cette fois enfin, l'autodestruction de ce capitalisme dévoyé qu'est le néolibéralisme, de résilience enP1030262.JPG résilience, se décidera à décéder.

De Sarkozy à Hollande, de Hollande à Macron, longue est la litanie des manquements à la démocratie et à la cohérence économique qui, aujourd'hui, conduit à cet étrange coup d'état ploutocratique où, de fait, tout ceci ne profite qu'à quelques oligarques US et à personne d'autre, si tant est qu'ils en profitent réellement puisque conduisant à la faillite de tous.

Hormis quelques picaillons distribués çà et là, comme ces quelques centaines de milliers d'euros que Monsieur Sarkozy reçu comme pourboire de nous avoir laminé le porte-monnaies, lors de conférences sans grand intérêt qu'il donna devant de beaux parterres, ne pouvant pas ne pas nous empêcher de considérer qu'ils le furent pour service rendu.

(Je viens de me dire que les ordinateurs des censeurs pourraient bien ne pas savoir lire les doubles négations.)

Hormis cela, dis-je, la majorité des bénéfices de l'ensemble des décisions prises tant au niveau national qu'unioniste ne vont qu'à l’endroit de l'oligarchie US.

Mais, de bien entendu, tout système social humain, de type politique, économique, religieux ou autres, tendant à des instabilités croissantes ne peut, à un moment donné, que de s'effondrer.

Le fait même que cela fasse depuis tant de temps que c'est annoncé ne peut que P1040520.JPGmener à ce que son éventualité soit contesté par une partie de ceux-là même qui, antérieurement, le concevait.

Bien qu'il puisse être remarqué qu'un nombre croissant ( chaud) de personne de toutes classes sociales pressent cela.

Je vais renouveler en copier/coller une série d'éléments de réflexion et de conseils que j'avais formulé il y a deux ans, traitant de ce à quoi nous aurons probablement à nous confronter lorsque ledit système de l'économie-monde sera forclos.

Etant entendu, cela va de soi, que ce ne peut qu'être qu'à chacun de déterminer ce qui serait au mieux de ces préparatifs pour lui, ses proches et la société.

Je le réécrirai partiellement puisque depuis, autant j'ai évolué dans ma perception de la chose ainsi que de mon style, que de ce que la nôtre situation s'est développée non pas pour le mieux, ainsi la France ne fabrique-t-elle plus de papier-monnaie ni d'acier...

Je réitère donc mes mises en gardes, en revanche je ne fais que poser des hypothèses en ne me basant que sur de pures approches logique mais sans connaître l'exacte situation du pays.

P1030511.JPG

Réflexions, politique et conseils:

Réflexions:

De nos problèmes survenant, cinq me semblent les plus centraux en raison des privations dangereuses pour la population qu'ils produiront ainsi que des forts risques de déstabilisations sociales que cela pourrait générer.

Ce seront les carburants, les médicaments,  la monnaie, les communications: internet et le commerce national & international, aérien, routier et maritime, et enfin en ce qui concerne la nourriture, du reste nous pouvons tous nous en passer momentanément.

-La monnaie: quelle soit papier, métal et électronique, nous risquons de n'en être plus pourvu et cela pour deux raison:

         -du premier par le manque des matériaux nécessaires pour leur production, comme l'encre, le papier, les métaux..., puis par les difficultés d'approvisionnement des particuliers, les banques ayant sûrement fait faillite, les distributeurs et les virements automatiques ne fonctionnant plus si le WEB tombe en  panne, il faudra les acheminer par transporteurs, à l'ancienne, jusqu'aux plus petites communes, tout dépendant ensuite si sévit un manque de carburant;

         -du second par l'arrêt possible d'internet si une réelle guerre civile US survient (c'est ce pays qui en détient toutes les manettes),  c'est pourquoi, en ce cas, les P1030555.JPGvirements automatiques ne se feront plus et les machines distributrices de billets, donc, ne fonctionneront plus (à la faillite des banques, leur nationalisation y répondra logiquement, tout dépendra ensuite du temps de réponse des autorités pour que celle-ci se produise).

Cela engendrera autant une désorganisation sociale par le retour au troc, une déstabilisation politique puisque la majorité de nos élus sont d'une idéologique monétariste, sous une forme ou une autre, la difficulté, pour les chefs d'entreprise, de payer leurs employés, sans compter que l'euro ne pourra que disparaître rapidement, mettant fin à l'existence de l'Union-Européenne ou inversement.

-Les communications et les transports:

La faillite généralisée mènera logiquement à l'arrêt des transports nationaux et internationaux, maritimes, routiers et aériens (ce qui est déjà quasiment le cas pour ce dernier).

Mais plus encore, vu que ce sera aux États-Unis-d'Amérique que les effets de cette faillite risquerait fort d'être les plus violents (se surajoutant probablement à un conflit armé interne) et que ce pays est, de fait, celui qui accueille la majorité des outils permettant le bon fonctionnement d'internet, la toile pourrait bien, au mieux être très fortement ralentie, au pire ne plus fonctionner du tout.P1060129.JPG

Si je les ai regroupé sous la même rubrique, c'est que ce sont les deux noyaux durs de la mondialisation, ceux sans qui les échanges internationaux ne peuvent se faire.

Ainsi, en ce qui concerne les monnaies et leur flux, dont celle circulant en France aujourd'hui, l'euro, les communications et les transports sont les vecteurs premier du bon fonctionnement de la globalisation.

Or, l'effondrement des monnaies, dû à l'explosion de la multitude des bulles spéculatives des plus énormes aux plus insignifiantes, de la prise de conscience de ce que celles-ci furent infiniment trop produite et la désorganisation d'échelle mondiale qui s'en suivra rapidement, conduira vitement à la cessation de fonctionnement du commerce et des voyages internationaux (ce qui est déjà le cas aujourd'hui avec la pandémie mais ne fera qu'accentuer le processus).

Pour le net, son ralentissement ou son arrêt pourrait bien être plus lent, bien qu'en ces choses je n'ai pas les connaissances nécessaires pour prévoir  quels seront les dégâts qu'occasionneraient, aux USA, la disparition de la globalisation économique et/ou d'une guerre civile importante.

Toutefois et au vu du peu que je sais de la situation politique et économique des États-unis, sachant, de plus, que se trouvent là-bas la majorité des machines P1050117.JPGpermettant le bon fonctionnement du web, internet devrait considérablement souffrir de son délitement.

Autant les effets de la cessation d'activité des transports sont faciles à imaginer, ce sont ceux des plus nuisible que j'examinerai avec vous, amis lecteurs, ci-dessous, ceux dus au ralentissement, voire à l'arrêt d'internet, qui se perçoivent comme bien moins lisibles.

La raison en est l'intrication entre l'informatique et des autres outils de communication, du téléphone à la télévision, du courrier/courriel à la radio, de la police à l'administration, des commerces à l'agriculture...etc...etc..., les exemples sont très nombreux où il y a des liens plus ou moins lâches, plus où moins forts entre les flux du web et le reste de la société, en fait, où donc n'y en a-t-il pas?

Qui peut dire ce qu'il se passera dans les administrations, dans les entreprises, chez le particulier, dans les banques, enfin celles nationalisées, si le téléphone, portable et fixe, la radio, la télévision fonctionneront toujours, si les assurances conservent tous leurs contrats sous forme papier...etc...?

Enfin bref, qui peut dire à présent que serait la résultante d'un arrêt, même partiel, d'internet? 

Non pas grand monde, je le crains.

Un point toutefois est que les échanges spéculatifs tendant à ne se faire qu'au travers de la toile, par un flux monétaire, contractuel et informatif d'essence purement électronique, tout ce qui ressemble à de la dette, à de la bourse et aux autresP1020064.JPG échanges monétaire pourraient fort bien disparaître corps et bien.

D'une certaine façon et en cela, ce sera le monde, les pays, les états et les peuples qui devront repartir de zéro ou non loin de là.

Ce sera la seule chose positive que cet effondrement générera, du-moins dans un premier temps.

Les thèmes abordé ensuite dans ce libellé sont, justement, les effets les plus néfastes vers lesquels ces trois arrêts mèneront, ceux de la transaction monétaire, des transports et d'internet.

-Les carburantsCe thème n'a plus son importance aujourd'hui du fait de son très bas prix dû à notre enfermement chez-nous et à la désindustrialisation ad oc, je le laisse toutefois, au vu de l'incompétence généralisée, nos réserves stratégiques pourraient bien ne pas être pleines.

L'arrêt du commerce international signerait possiblement celui de notre fourniture de gaz, d'essence et de gasoil.

Et si les, comment le dire poliment, les olibrius qui nous gouvernent mettent en vente, au début de cette banqueroute, une partie des réserves stratégiques de l'état, pour tenter de réduire la colère populaire qui ne pourrait, sinon, se déplacer, ce sera ça de moins pour que fonctionne au mieux les services de sécurité, pompier, police, P1030151.JPGarmée, de santé, ambulance, médecine, pharmacie, de transport national fluvial et routier, de nourriture, de monnaie, de médicament (s'il y en a) et aussi pour l'agriculture...

(Étant entendu que le chemin de fer, dont le T.G.V., électrifié, permettra d'acheminer rapidement, d'un lieu à un autre, les produits de première nécessité, mais bien des voies furent supprimées au profit des routes, c'est pourquoi le transport routier restera obligatoire pour atteindre le moindre des hameaux.)

Pour le gaz, également, le problème se posera, là il s'agira du chauffage et de la cuisson des aliments, tout dépendra pour le premier, comme pour la nourriture, de l'époque où cette faillite de l'économie-monde se produira, bien que, quoi qu'il en soit, il faudra du temps pour qu'un minimum du commerce international se rétablisse.

Si l'hiver est très froid et les printemps, automne sont très humides, alors nous devrons compter avec un taux de décès accentué en raison du nombre accru de malades dû au manque de chauffage, d'aliment et de médicaments (voir les sujets suivant).

-La nourriture: plus encore de ce qu'il en sera pour le chauffage au gaz, tout dépendra à quelle période de l'année, en quelle saison cette banqueroute généraliséeP1040555.JPG surviendra.

Le pire serait au printemps, époque où les cultures commenceront leur croissance et où les réserves seront au plus bas (songez, là encore, que le commerce international sera à l'arrêt, donc nous n'en serons plus fournis des antipodes) (il se dit également que notre génial commandant suprême et les petits roitelets qui l'entourent, dit par moi le génie des alpages, cherche, toujours de leurs tendances aux moindres des sottises, à vendre nos réserves de céréales).

Le mieux qu'il pourrait nous arriver, sous nos latitudes, s'entend, c'est que cela survienne vers la fin de l'été, lorsque les moissons et les cueillettes sont prêtes à se faire.

De ce fait, que cela arrive en automne, d'autant plus en son début, ne serait pas une si mauvaise chose.

En revanche, en hiver la situation, pour ne pas être pire qu'en fin de printemps, serait toutefois problématique.

Ce sera le manque de nourriture qui provoquera les pires des désordres et ce sera dans les grandes agglomérations que le niveau de violence, en ces raisons, sera le plus grand.

La faim, en effet, se fera sentir là où l'acheminement, mais surtout la production de P1040938.JPGdenrées sera la plus faible.

Or, les grandes villes et grandes métropoles, hors des champs pavillonnaires de certaines banlieues et de leur jardin, seront, de fait, là où sévira le plus la disette alimentaire (tautologie).

Au premier chef la région parisienne, bien sûr, mais aussi les quatre à cinq plus grandes métropoles de France: l'Ile-de-France, évidemment, mais aussi Marseille, Lyon, Toulouse et Nice et leur proche voisinage auront à craindre des émeutes de la faim.

La production et la distribution de nourriture seront les deux défis primordiaux auxquels sera confronté le gouvernement d'alors, là se situera sa légitimité.

... Et s'il n'agit pas avec célérité et efficacité dès le début de cet totale banqueroute, il devra faire face à des débordements importants.

(Deux remarques:

-la première est que ce sera à l'équipe communale d'agir au tout début de cette crise puisque ce sera au niveau des petites et moyennes agglomérations qu'il sera le plus aisé de bâtir un réseau d'organisations efficientes, le second niveau étant celui départemental.

-la seconde est que le rétablissement rapide de la monnaie devrait être la deuxièmeP1040443.JPG priorité du gouvernement d'alors.).

-Les médicaments:

Le fait que nombre de molécules médicamenteuses, voire bon nombre de médicaments, ne sont plus fabriqués sur notre sol ou sur celui de nos proches voisins, fera porté de graves risques sanitaires sur la population lorsque la fourniture des-dits médicaments ne sera plus convoyés jusqu'à nous.

Nous risquons en effet une monté rapide de la mortalité chez les gens les plus fragiles, les personnes âgées, les greffés, les malades chroniques...etc...

Nous pourrions nous retrouver, en effet, à faire face à une situation semblable à une pandémie de grande échelle telle que fut celle de la grippe dite espagnole qui avait sévi entre 1917 et 1919, qui fut infiniment plus mortelle que le COVID19.

Ce qui entraînera une morbidité de la nation explosive et, là encore, les mairies se retrouveront en premières lignes pour gérer la situation.

Des mesures rapides et contingentes d'échelle nationale devront aussi être prises pour que cela se passe sans trop de difficultés, mais je doute, encore une fois, en la capacité de notre équipe gouvernemental pour gérer ces crises polymorphes.

D'un à-propos d'une réflexion politique:

Je me dois également d'aborder les questions politiques puisque une telle catastrophe ne pourra que générer, en cela, un bouleversement d'une ampleur P1040493.JPGincommensurable.

Comme j'ai pu l'écrire plus haut, ce sera les capacités de réactions de l'équipe gouvernementale de la France d'alors qui déterminera autant le degré d'organisation ou de désorganisation du pays que de la paix sociale.

Contrairement jusqu'à présent à la France et à la Grande-Bretagne, l'Allemagne ainsi que la majorité des pays de l'Union-Européenne vivent, depuis des décennies, une baisse importante de leur natalité.

Or, lorsque les médicaments ne nous parviendront plus, ils verront une diminution bien plus importante  que chez-nous de leur population par l'augmentation de la morbidité des anciens et des malades chronique.

Ce phénomène mènera à une déstabilisation importante de l'ensemble des pays de l'Union-Européenne par une véritable implosion démographique due à la disparition d'une bonne proportion des générations les plus anciennes, des plus riches comme des plus pauvres, en Europe, certes, mais aussi partout dans le monde où ce déséquilibre générationnel est patent, en Chine et au Japon notamment.

Devant ce cataclysme, tous les pays de l'union, de gré ou de force, se retrouveront donc dans l'obligation d'un recentrage national, soit par décision gouvernemental,P1030293.JPG soit parce que la population, n'en pouvant plus, renversera le gouvernement d'alors.

De plus, ce seront toutes les nations du monde, productrices ou consommatrices, qui devront faire face aux mêmes défis de carence et de pénurie, ainsi, dans l'ensemble, les même problèmes se poseront pour tous.

Toutefois là où l'agriculture vivrière est toujours pérenne, ce choc sera bien moindre, la famine sera moins rude qu'ailleurs, voire y sera évité.

En France et au Royaume-Uni, avec leur petit babyboum datant du début du XXI° siècle, soit avec une jeunesse atteignant les 17 à 18 ans d'âge pour les plus anciens, cette situation sera difficile mais non pas aussi catastrophique que partout ailleurs.

Ce qui fera perdre un temps appréciable aux français, ce sera que ce gouvernement, dit macronnien, peuplé d'olibrius sans grande jugeote, ceux pour qui aucune idée ne peut leur parvenir hors de celles des oligarques ploutocratiques de type Minc et Attali (voyez leur âge), leurs maîtres à penser UE ou US, qui ne seront plus là pour leur dicter leur conduite

En administration européenne, le gouvernement allemand, russe et étasunien P1030586.JPGauront tous d'autres chats à fouetter que de leur donner leurs ordres de marche (il y a fort à parier que cette administration bruxelloise ne vienne à se dissoudre par elle-même, se retrouvant sans possibilité de communication efficace, sans argent, sans nourriture également et, pour certains des plus vieux, sans médicament bien sûr).

Habitués qu'ils sont à la seule obéissance, ceux qui nous dirigent, politiquement et économiquement, s'affoleront et agiront de manière incohérente et désordonnée, ce qui, vous le remarquerez, est déjà le cas.

Pour résumer et à de rares exceptions près, les milliardaires auront disparu, ruinés et mort pour les plus anciens, l'Allemagne sera dans une situation véritablement catastrophique, ainsi que pour les États-Unis.

Le Japon, la Chine, la Russie seront au plus mal mais ce dernier pays sera celui qui s'en sortira le mieux et le plus vite, l'U.E. se délitera rapidement et les banques ainsi que les société internationalisées seront en plein dans leur faillite.

En un mot comme en cent, ce sera la faillite et l'affolement général.

Ceci proviendra de la rapidité avec laquelle l'économie-monde aura cessé de fonctionner ou, plutôt, de la sensation de sa rapidité, du fait qu'a force de cacher, aux population, par moult mensonges et tromperies, la situation économiqueP1050360.JPG internationale réelle, ceux-ci en sont venu à croire en leurs propres inventions.

Or, préparer par avance un événement de cet ordre, ad minima intellectuellement, se devrait d'être la moindre des choses de personnes ayant de telles responsabilités, au moins pour en amoindrir les effets.

Ce qui, vous en conviendrez, est loin d'être le cas.

En fait, si le gouvernement reste, après cette faillite généralisée, plus de trois mois au pouvoir, là ce sera, pour nous, une réelle catastrophe, mais je ne pense pas qu'il puisse tenir au-delà de ce trimestre.

Je me dois, sur ce sujet, d'y rajouter un point important.

Il se dit qu'existe un plan, dit du grand reset, qu'auraient concocté les nounouilles oligarques US et que ce serait pour cela que nous nous retrouverions corseté ainsi chez-nous et au travaille, masqué ridiculement, abreuvé de messages médiatiques angoissants, voire terrifiants.

Ma foi, je ne nie pas qu'il puisse exister un tel complot, car il en est dont on reconnaît la nature du fait qu'ils osent tout.

Ce que j'affirme au contraire c'est que ledit plan est foireux en diable et que, P1060044.JPGintuitivement, les moins sots de ceux-là l'ont compris, s'ils le continuent c'est qu'il n'ont pas l'imagination nécessaire pour inventer autre chose.

Déjà que ces abrutis ont détruit économiquement leur pays en en faisant sortir leurs usines, puis vidé les nappes phréatiques californienne de son eau, ce qui le transforme doucement en désert, fermé leurs mines, réduit leurs surfaces agricoles et, cerise sur le gâteau, gravement pollué des hectares de sols où se trouvaient les extractions pétrolières et gazières par fracturation.

Ensuite, leur problème est qu'ils considèrent que les Etats-Unis-d'Amérique c'est le monde, ne concevant les autres peuples que comme similaires au leur, fonctionnant comme eux-mêmes.

Ce qui fait qu'un pays comme la France, la Pologne ou la Hongrie, en ces trois exemples, ne peuvent pas succomber majoritairement et entièrement à leurs manipulations multiples, pour des raisons d'ordre anthropologiques, certes, mais aussi de leurs expériences historiques, différentes pour chacun.

Mais je comprends qu'il soit plus rassurant que de penser que puisse exister de tels complotistes fomentant de tels machinations, même grandement meurtrières, que cela fasse concevoir qu'au moins ce serait la résultante d'une organisation dotée d'un but clairement défini, plutôt que ce ne soit que le fait de personnalités abruties nousP1060192.JPG menant à un effondrement de l'économie internationale.

Et oui, il va nous falloir nous débrouiller sans que Tonton Sam nous dise quoi faire et penser.

Mes conseilles, qui ne valent que de mes propres conceptions:

Pour le reste, nous souffrirons, quoi qu'il en soit, de cette banqueroute généralisée, c'est pourquoi, une fois encore, je vous conseillerais, autant que faire se peut, de faire vos réserves et, pour ceux qui le peuvent, votre potager, avec quelques poules, pourquoi pas.

Individuellement ou collectivement.

Trois mois de vivres, un an de produits d'entretien et soin pour le corps, trois ans pour le troc et les petites ventes sont le minimum vital.

Faites donc des réserves, ayant moi-même compté au minimum:

1)-quelques jours, voire deux semaines de menues monnaies, remplissez vos tirelires, ne serait-ce que pour quelques courses, le pain, notamment, ceci étant dû au fait que les banques ayant fait faillite, il faudra du temps pour que le gouvernement réagisse ou ne soit renversé, pour qu'enfin celles-ci soient nationalisées;

P1050225.JPG2)-si vous achetez de l'or, de l'argent et/ou du platine, plutôt en petites pièces et lingots de taille réduite, conservez-les chez-vous, bien cachés, dans un trou au fond du jardin par exemple, mais sachez que cette monnaie ne vous servira que dès que le système économique du pays repartira nettement et non pas avant;

3)-si vous avez beaucoup d'argent, même hors des frontières, transformez-le en matières premières et entreposez-les discrètement près de chez-vous, ou achetez des terres agricoles, des concessions minières dans votre propre pays, de petites fabriques en fonctionnement, de petits objets d'art que vous mettrez dans votre maison, enfin, tout ce qui peut permettre à un pays de se refaire une industrie et à vous de ne pas trop perdre d'argent (de toute façon, vous en perdrez à terme et beaucoup);

4)-deux mois minimum de nourritures pouvant se conserver, pâtes, riz, plutôt complet, légumes voire fruits secs, farine, sucre, huile, beurre, ...,plus des conserves si vous en avez la place, du thé et café aussi, le temps que les acheminements de vivres reprennent, l'agriculture française se réduisant comme peau de chagrin;

5)-faites un potager, vous pouvez dès maintenant acheter les outils, des graines au plus tôt, faites le bêchage d'automne, vous sèmerez tomates, courgettes et autre en intérieur tôt sur le printemps, devant la fenêtre coté sud, pour les mettre en placeP1060358.JPG dès la fin  des frimas, pour commencer vos récoltes au plus tôt;

6)-si c'est possible, ayez des poules pour les œufs puis la viande, pour vous et aussi pour du troc;

7)-comptez un an de produit d'hygiène, pour le corps (savon, shampoing...) comme pour la maison (javel ou vinaigre blanc, lessive, P.Q....), songez à ce que quasiment plus rien n'est produit en France;

8)-ayez de quoi faire du troc pour un an minimum de ce qui n'est plus produit sur notre sol, soit presque tout, tout pourra faire l'affaire, des cigarettes pour les non fumeurs (les autres les fumeront), du chocolat, du café (là encore il sera dur de ne pas résister), mais aussi du papier, du cirage, du savon en rab, de la peinture, du bois de chauffe, des piles, des lampes..., etc..., enfin,  de tout ce dont nous avons tous besoin au jour le jour et dont nous ne faisons que des réserves limités;

9)-le vélo et/ou le vélomoteur (le plus économe en essence), surtout si vous habitez loin des gares, le train continuant sûrement de rouler, seront une valeur sûre, songez que l'arrêt des transports internationaux signera celui des produits pétroliers, votre voiture risquerait de rester au garage et les bus et cars au dépôt, l'essence et le gasoil sera réservé aux véhicules prioritaires et aux armées;

10)-commandez un, voire deux chéquiers, les paiements électroniques pouvant cesser à un moment ou à un autre, rapidement (?) le chèque pourrait devenir le seul P1050817.JPGmoyen de paiement pour un temps indéterminé, jusqu'à ce que le gouvernement d'alors aura produit une nouvelle monnaie puis rouvert les banques;

11)-conservez convenablement tous vos papiers, attendez-vous au moins à un ralentissement d'internet, les administrations, les banques et les assurances pouvant également les égarer lors de cette catastrophe, voire perdre leurs informations informatiques;

12)-dès que les signes les plus évidents et marquants, pour ne pas dire angoissants, seront là, allez voir votre maire ou laissez-lui un courrier pour lui expliquer ce qu'il se passe, parce qu'il y a de fortes chance qu'il n'y comprenne rien, ceci pour qu'il commence à organiser autant les pénuries que les risques de désordres et débordements.

 

Conclusion:

C'est, en effet, dans les débuts de cet effondrement, au local, que la mise en place d'une organisation sera, dans un premier temps, autant la plus nécessaire que complexe.

Il n'y a ni à angoisser, ni à nier ces faits futurs, du moment où nous serons prêt, et,P1050314.JPG dès lors, il n'y aura pas non plus de raison de paniquer quand cela surviendra.

Songez que cette hyper-production monétaire la détruit, nous continuons tous à lui donner de la valeur que parce que quasiment toutes subissent le même sort, ceci tant que le dollar tient.

Dès que le doute sur ladite valeur se sera insinué dans l'esprit de la spéculation, tout explosera.

Quand aux monnaies électroniques, elles ne peuvent exister que grâce à l'énergie dont use grandement le WEB, son moindre manque, ce qui est déjà le cas, rendra impossible une créée à l'international par le mauvais fonctionnement du net, voire même sa panne.

C'est l'autre raison pour laquelle les oligarques US les moins sots ont compris que leur plan ne fonctionnera pas.

Les premières années seront évidemment les plus dures, surtout dans les plus grandes agglomérations, ensuite chacun retrouvera progressivement du travail et de quoi subvenir à ses besoins.

Il nous faudra aussi renouveler nos approches intellectuelles, ce choc futur y sera salvateur.

P1050295.JPGJ'ai confiance dans l'âme du français pour se dégoter la nouvelle équipe gouvernementale et de nouveaux partis politiques qui redresseront le pays, le coq ne chante jamais mieux que les deux pieds dans la merde.

Puis nos dernières décennies ne seront plus que des souvenirs que les papys et mamies conteront aux gamins et qui régaleront les historiens qui se demanderont comment il fut possible de s'être mis dans une mouise pareille.

Parce que çà, c'est notre aventure à nous, nos aïeux ont eu les leurs, nos descendants auront aussi leurs destinées.

Il y aura même des films qui en feront leur thème.

 

 

THIERRY

Écrire un commentaire

Optionnel