Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De l'instabilité structurelle des sociétés occidentales.

Capture d’écran 2019-10-15 à 16.17.12.png

Je vous avais, ici, entretenu dès juillet 2019 de la mise en garde d'un anthropologue étasunien dès les années 60 (  publié en anglais en 1966 et traduit en français en 1971, Edward T.Hall, "La dimension cachée"  ), d'un risque évident de ce qu'il appelait un comportement cloacal, provenant d'une instabilité sociale débilitante due, pour lui, à notre surpopulation.

Bien qu'à mon sens, à cette donnée importante, il serait judicieux d'y rajouter, comme j'ai pu déjà faire cas auparavant, autant de la résultante psychologique collective de deux guerres mondiales que de notre domination par un empire étasunien entré en décadence depuis longtemps, dont le signe visible de son début fut l'assassinat de John Fitzgérald Kennedy en 1963.

Pour rappel, je vous y remet l'extrait tiré de ce livre, page 130, dixième ligne :

(...si l'homme continue d'ignorer les faits observés au niveau infrastructurel concernant les conséquences du surpeuplement, il risque de provoquer un équivalent du comportement cloacal, si ce n'est pas déjà fait. L'aventure desP1020603.JPG cerfs de l'île James évoque l'image macabre de la peste qui anéantit les deux tiers de la population de l'Europe au milieux du XIV° siècle, bien que cette mortalité massive ait été causé par le bacillus pestis, la virulence de ce dernier fut incontestablement accrue par l'état de moindre résistance qu'avait entraîné pour leurs habitants le surpeuplement des villes médiévales et l'état de stress qui en résultait.)

Or, après les gesticulations oiseuses de la gamine Greta Thunberg dans l'hémicycle, au sujet d'un réchauffement climatique illusoire, applaudi par les plus crétinisés de nos représentants de l'assemblée nationale, dont ceux de France-Insoumise, du Parti Communiste et du Parti Socialiste qui trouvent là un semblant idéologique pour en remplir à bon compte leur vide abyssal et du REM macronniaiseux des radios-éléments, dont ce cher Villani, ne faisant qu'obéir à leurs donneurs d'ordres.

( N'est-il pas dérisoire de constater que les seuls à avoir réagi sont certains de ceux de Les Républicains et du Rassemblement national? )

Après, donc, ce discours oiseux de cette donzelle qui devrait aller à l'école plutôt que de raconter des conneries dont elle ne comprend rien ou si peu, voilà donc qu'un nouveau mouvement se fait jour provenant d'on ne sait où: Extinction-Rébellion, composé de jeune trous-du-culs qui ont l'air de vivre en plein dans ce cloaque social.

P1020891.JPG(   Ceux-ci me sont un bel exemple éclairant de cette instabilité sociale structurelle des plus hautes classes sociales, c'est pourquoi, dès que j'en ai eu vent, je suis souvent en retard d'une guerre, si je puis dire, j'ai écrit ce petit billet pour montrer combien leurs élucubrations peuvent être dangereuses si elles sont appliquées à la lettre.

Il y a quelque chose comme 67 millions d'habitants en France, vouloir faire revenir les français au XVIII° siècle, ce qu'ils demandent, conduira obligatoirement à des révoltes populaires, mais aussi et surtout, si cela survient, à une mortalité très importante de la population qu'il serait facile de situer des 2/3 au 3/4 au moins.

S'ils veulent vraiment appliquer leur programme tel-quel, soit cette morbidité sera le fait d'un massacre à la Pol Pot, soit, par la famine et les maladies, parce que nous aurions gravement régressés technologiquement, ils sont de ce fait plus dangereux que les salafistes.

Ils n'ont pas suffisamment d'esprit pour comprendre que les éoliennes tuent les oiseaux, les chauves-souries et les insectes, seule, pour eux, leur doctrine comptent, du reste ils ne le perçoivent pas parce qu'ils n'en ont pas les capacités.

D'ailleurs, combien d'entre-eux peuvent citer facilement une dizaine de ces oiseaux ou de ces insectes, peu je le crains.  )

Ces jeunes qui, de ce qu'il s'en dit, proviendraient les classes-moyennes hautes à supérieurs, sûrement descendants, pour une part non négligeable, de ceux qui firent Mai 68 qui trahissent aujourd'hui leurs rêves de jeunesse en votant pour Macron.P1030242.JPG

De ces jeunes, donc, qui sont pour moi le signe évident d'une grave défaillante mentale de ces deux classes sociales sus-citées, font montre en effet d'une béance intellectuelle et d'un vide cérébral rarement atteint dans l'histoire en une perte la plus absolue de toute raison.

Vous pourrez observer dans cette courte vidéo une manifestation en vélo à Paris non autorisée où, en ses débuts, nous y voyons l'un de ces gugusse se déplacer en trottinette électrique qui, en terme d'usage d'énergie, tant en fabrication qu'en rechargement de la batterie, est d'un coût important.

Puis une petite madame étant d'évidence d'une éducation bourgeoise de par sa tenue et son langage, parler au journaliste en tenant un téléphone grand-écran multifonction, se filmant sûrement elle-même.

Alors, si un seul de ces crétins lit ces lignes (ce dont je doute puisque j'y annonce ma propre basse classe sociale) ou si, amis lecteurs, vous connaissez vous-mêmes un de ces zigotos, je leur propose le pari suivant:

L'un d'entre-eux osera-t-il en effet ne serait-ce que d'expérimenter une vie comme il le réclame à l'ensemble de la population mondiale?

En fait, cela voudrait dire de vivre, en une liste non-exhaustive:

1) hors de Paris et des grandes villes puisque l'usage même du métro c'est P1030018.JPGénergivore;

2) sans téléphone portable quel qu'il soit, à la limite un téléphone fixe à fil;

3) ni de machine-à-laver, de cuisinière et de chauffage électrique et encore moins au gaz ou au charbon, qu'au bois coupé à la scie et à la hache,  ni plus d'emploi d'autres engins électrique d'ailleurs;

4) non plus d'ordinateur bien sûr, l'une des machines les plus énergivore;

5) plus d'eau arrivant dans la maison, dans l'évier, seul le puit ou la source la leur fournira, là encore en terme d'énergie pour l'apporter puis la traiter il y a un fort coût, sans compter les produits chimiques utilisés pour cela;

6) pour se déplacer que le vélo non-électrique, le cheval ou une voiture à traction animale;

7) vu l'énergie demandée pour fabriquer les cellules  photovoltaïques et les éoliennes, de ne s'éclairer qu'à la bougie ou à la graisse, animale ou végétale, mais puisqu'ils sont plus ou moins végan, il leur faudra de l'huile;

8) plus rien ne doit provenir d'un quelconque magasin puisque tout y est fourni par camion ou voiture, donc il leur faut produire eux-mêmes leur propre nourriture pour l'année et fabriquer et réparer leurs propres outils puisque ils ne pourront pas faire leurs courses au supermarché du coin.

Je ne leur donne pas deux mois avant qu'ils ne rentrent chez papa-maman, bien au chaud, à être invitéP1030056.JPG par eux au restau du quartier pour qu'ils nourrissent leur rejeton affamé de mets raffinés.

 

Ces gens sont complètement abrutis par une propagande autodestructrice qu'ils adoptent parce qu'elle ne nécessite pas la moindre parcelle d'intelligence ni d'imagination.

Ils habitent sûrement pour la plupart à Paris ou dans sa banlieue huppée, gagnent, pour certains, un salaire confortable à travailler dans des sociétés de service en en culpabilisant.

De fait et là j'en ai la preuve flagrante, ils souffrent tous d'une scission névrotique entre ce qu'il vivent et leur fantasmatique monde n'ayant même pas la moindre once d'utopie, d'essence quasiment schizoïde, entre leur conscient et leur inconscient dissonant, en un esprit devenu  véritablement malade.

Le plus amusant c'est qu'il est à prévoir que, dans quelques années, ils en viennent à adopter un patriotisme, voire un nationalisme des plus échevelé, à en aimer défiler au pas cadencé tête haute au son de Sambre-et-Meuse vêtu d'un bel uniforme militaire, puis d'aller tous les Dimanche matin à la messe avec leurs marmots aux basques.

 

Je le répète, je sais, comme il peut en être pour les policiers et les journalistes, ce qu'il se passe dans leur petite caboche, ayant été moi-même longtemps manipulé P1030171.JPGpar le même type de pervers-narcissique que ceux qui nous dirigent réellement.

Je me dois de me montrer envers cette frivole jeunesse, ici, quelque peu outrageant, contrairement à ce que j'ai pu écrire à l'adresse de la police et du journalisme.

Ceci parce qu'autant je conçois la fragilité psychique de ceux de ces deux corps de métier, autant pour ceux se faisant appeler les Extinction-Rébellion je me dois, s'ils me lisent, bien sûr, de les secouer et leur montrer leur foncière inconséquence.

Ces morveux, puisqu'ils se conduisent comme tel, puisqu'ils ne sont en rien adultes, tout juste sont-ils de grandes-personnes aux passions infantiles, se doivent de se réveiller et comprendre enfin les réels enjeux tels que je les expose tout au long de ce site.

Mais surtout qu'ils saisissent les causes profondes de ce qui les anime, d'où cela provient et jusqu'où cela nous conduirait inéluctablement si cela était mis en place.

L'enfer est pavé de bonnes intensions se dit-il, ma foi, ceux-ci se montrent de fort bons cantonniers.

 

P1030451.JPG

THEURIC

Commentaires

  • Je débarque et vois deux articles non-lus, le précédent "Réflexions philosophiques: la rupture d'entendement" qui correspond plus ou moins à mes analyses et pensées et cet article "De l'instabilité structurelle des sociétés occidentales." dont le contenu m'a fait sauter au plafond.




    Seconde image avec les gens en rouge


    Tiens des cosplays ratés de la reine Amidala, pourtant c'est plus la saison des cosplays.




    La mise en bouche avec Greta la marionnette et ce truc qui se nomme extinction-Rébellion


    Greta la marionnette qui raconte sans comprendre ou presque tout en étant promu comme un produit publicitaire, moi aussi j'ai pas aimé ce coup médiatique merdique à souhait;;; et j'en viens à la suite qui fait sauter au plafond.

    Lecture de la source que avez utilisé pour écrire votre article, la réaction se résume en cinq mots "Putain, c'est quoi cette merde?".

    Non sans rire, je suis pour une réduction de la population via une limitation des naissances compensée par une meilleure instruction scolaire et de formations, de la rationalisation de la consommation... enfin bref tout auditer et réviser ce qu'il faut pour atteindre une pression correspondant à moins d'une planète (au moins 80% d'une Terre pour laisser de la ressource pour le renouvellement et développement de la biodiversité).

    Je développerai mon post sur ce mouvement sur le rythme du votre, maintenant passons à la vidéo dont vous avez mis le lien.




    La vidéo

    L'usage de vélos et trottinettes électriques m'a aussi sauté aux yeux, après il faut voir quelle type de batterie; par exemple mon téléphone portable Echo Clap 2 à 20 balles (tout comme les ordiphones) utilise une batterie Li-ion (Lithium-ions) forte consommatrice en terres rares et polluante, à contrario les piles rechargeables (sauf les plates) utilisent le plus souvent du NI-MH (Nickel-Metal Hydride) moins performantes mais plus résistantes et durable tout en consommant moins de terres rares.

    J'en viens logiquement à la dame à l'ordiphone, un iPhone X à 1159 boules minimum (avec une autonomie merdique comparé à mon tél et ses 2-3 semaines selon usage) qui bouffe du terres rares à gogo et dont l'utilité est aussi discutable que les fonctions agenda/multimédias/jeux/internet de mon tél, l'habit ne fait pas le moine mais elle me fais penser à une bourge.

    elle n'est pas sérieuse pour un sous, pas de développement du sujet ni même le résultat du début d'une analyse de la situation alors qu'il s'agit d'un contexte très complexe et étendu mêlant un nombre faramineux de mécanismes, contraintes et problèmes dans plein de domaines (social, sociétal, logistique, psychologique, scientifique...) dont il faut trouver des solutions appropriées, efficaces et efficientes en dosant bien l'équilibre entre la conservation et le progrès. Ça nous concerne/dépasse tous individuellement donc il faut l'aborder collectivement et ça demande du temps et de l'effort (avec l'inconfort psychologique dont vous parlez).

    Et la Police Nationale qui se montre doux avec eux alors qu'ils se comportent comme une milice politique complice de l'oligarchie euro-atlentiste face aux manifestations majoritairement pacifiques des Gilets Jaunes (et des journalistes et touristes) en usant de violence et armes de guerre, je comprends mieux le slogan "suicidez-vous" avec le suicide de l'image et de la confiance en l'institution entraînant méfiance et défiance.




    Les huîtres de la connerie non-exhaustive


    1) les villes et le métro.

    Plus il y a des composants (de personnes dans ce cas) plus c'est complexe et source de failles et problèmes (ça peux aussi éventuellement ajouter de la conso), seule solution: réduire les populations des villes, là je suis d'accord mais il faut penser logistique, où les relocaliser? le métro-boulot-dodo?

    D'après mes infos, des micros-économies s'organisent par blocs d'environ 100 000 habitants, de mon points de vue, je suis pour autant réduire la population (sans tourner à l'extrême bien sùr) que de désengorger les grosses villes et limiter leur taille. Mais il y a encore la logistique à gérer pour tous ces changements.

    Le point 1 n'est possible qu'après des décennies d'efforts... s'ils sont réalisés.


    2) Pas de téléphone portable (vous pensez ordiphones je suppose).

    On en revient aux terres rares et toutes la pollution qui suit leur exploitation (sans parler du transport), un ordiphone (traduction française de smartphone) n'est rien d'autre qu'un nano-ordinateur avec des fonctions de téléphone qui est beaucoup plus puissant, complexe et gourmand dont l’utilité réelle est sujette à caution pour la majorité des utilisateurs, surtout qu'il est inutile d'avoir toujours plus de puissance de calcul là-dedans si l'ensemble était bien optimisé et l'usage plus limité (jouer à plein de jeu 3D, lol, autant s'acheter une Nintendo DS, plus spécialisé mais plus efficiente dans son domaine).

    Si comme moi vous ne faite que téléphoner et envoyer des SMS (et je ne crame que rarement mon forfait Prixtel Modulo 2 heures à 2 balles par mois), alors un téléphone portable sera plus approprié.

    Si vous avez besoin d'agendas, calendriers et certains programmes; en générale dans certains cadres professionnels ou personnels (associatifs le nécessitant par exemple), là un ordiphone sera plus utile mais inutile de prendre le dernier cri ultra-cher/perf ou l'AïePhone pour un tel usage.


    3) Pas d'électroménager et retour exclusif au bois dormant.

    Avec une bonne alimentation solaire pour une densité de population adéquate (d'où l'idée de limitation de taille des villes) ainsi qu'une diminution du gaspillage et un chauffe eau pas trop gros/utilisé, il est possible de théoriquement se contenter d'une source de 500W pour deux personnes... à condition que les batteries tiennent la charge sur la durée, calcul production->stockage->consommation->production.


    4) Pas de PC.

    Tout dépend de l'usage et du budget, un PC classique sous AMD Ryzen 3 2200G ou 5 2400G ne consomme pas plus de 150W à pleine charge en comptant l'écran, 60-70W au repos qui est l'usage courant. Et c'est un processeur suffisant pour faire du jeux vidéo avec des réglages moyens grand max pour les derniers en vente.

    Sinon pour un usage bureautique multimédia gourmand avec un peu de jeu léger, un AMD Athlon 200GE/220GE/240GE suffit, pour 30-35W au repos et 50-60W à pleine charge (toujours en comptant l'écran), un processeur adapté pour 90% de la population au moins.

    A part ça, si vous voulez limiter encore plus la consommation électrique tout en utilisant un PC, il y a le Raspberry Pi 4 (préférez le modèle 2 Go minimum) qui est suffisant pour un usage bureautique/internet/multimédia léger avec une conso de moins de 5W en charge (comptez 10W pour un écran). Ca tourne bien sous Raspbian et Primtux (basés sur Debian) qui sont légers accessibles au publique lambda, évitez Ubuntu, Mageia, Fedora, Archlinux et Gentoo, soit c'est trop lourds (quoique à tester pour le 4) soit vous n'aurez pas les compétences.

    Évitez les Intel car ils son bourrés de failles de sécurités matérielles et en plus intègre l’Intel Management Engine (EMI) qui est un cheval de Troie matériel qui possède un accès total à tout le PC indépendamment du système d'exploitation, en gros Intel peut faire ce qu'il veut sans que vous puissiez vous en rendre compte ou faire quoique ce soit, Windows 8/8.1/10 c'est pas mieux et NVIDIA intègre un cheval de Troie dans son pilote, donc accès administrateur au système d'exploitation. Les données personnelles, c'est l'or d'aujourd'hui et notamment celui des GAFAM, la Chine n'est pas non-plus en reste, même si les USA sont les pires.

    Un bémol toutefois pour vous Theuric, un chauffe-eau, un chauffage, un four, ça consomme beaucoup plus, genre 10 fois plus à pleine charge (pour imager).




    5) L'eau et la cruche (trololol).

    La purification, l'évacuation et le retraitement de l'eau est avec le savon et le rasoir une nécessité pour garder une hygiène (relativement) correcte, mais ce système sanitaire vital doit être résilient aux crises et catastrophes, l'usage d'une alimentation solaire indépendante spécialement dédiée serait un plus stratégique, même s'il nécessite l'utilisation d'une alimentation externe pour assurer son plein potentiel. Mieux vaut être limité à 50-80% des capacités en cas de coupure généralisée que tout soit à l'arrêt avec les conséquence que l'on imagine aisément.




    6) Pas de bagnole à moteur à CO2/NOX...

    Je suis pour l'usage de la charrette à cheval en guise de solution temporaire pour se préparer à l'effondrement du système, sur la durée, je ne peux rien affirmer au sujet de sa pertinence ou non.

    Si on recherche un système aux performances relativement correctes moyennant un sacrifice sur la vitesse et un changement du tempo économique, une bagnole genre 106/Panda/Golf/2CV/4CV avec panneaux solaire sur le toit et le capot alimentant une batterie à l'acide de 60-70Ah pourrait éventuellement suffire pour des usages modestes, je n'ai pas encore fais les calculs car étant occupé ailleurs, mais c'est une idée à creuser pour une étude de faisabilité.

    Le train est une solution pour optimiser les flux, mais comme tout c'est une pièce qui doit être mûrement réfléchit.




    7) Le solaire, la bougie/graisse et l'huile (de coude).

    Fabriquer un panneau solaire est polluant, d'autant plus qu'il consomme des terres rares, mais les recherches scientifiques vont bon train et les progrès réguliers permettant actuellement d'améliorer le rendement, l’empreinte écologique et même son recyclage (avec d'énormes progrès dessus).

    Ca vaut le coup d'autant plus que la durée de vie est bonne, à condition d'y mettre le prix bien sùr, rien n'est gratuit dans notre univers où rien ne se perd, ne se créé et tout se transforme.

    Comme moi, faire du sport et gérer les apports en lipides/glucides/protéines tout en limitant la consommation en viande mais complétée par des fruits et légumes, je consomme moins mais mieux, du moins la plupart du temps car il m'arrive aussi de bouffer un kebab/pizza de temps à autre, en plus je suis nul en cuisine bien que je fais des efforts là-dessus.




    8) Fermer tous magasins, atelier et usine à réflexion.

    Bandes de débiles, et la gestion du du temps, le tempo de la production, la logistique, nous sommes un et formons un ensemble, on ne peut pas tout faire en une journée ni une semaine, il faut s'organiser et donc avoir des ateliers, usines et épiceries... c'est de la logistique.

    En passant, je trouve les hyper-supermarchés/centre commerciaux con et inutile sauf éventuellement dans une grosse ville/mégapole mais dans mes réflexions ce genre d'infrastructure devient caduque (comme d'habitude recherche d'efficacité).


    Les restos aux mets raffinés, ça coûte un bras, je préfère me faire chier à cuisiner quitte à rater mon plat malgré le suivit de la recette, au moins j'améliore mon autonomie et si c'est dégueux je sais que c'est de ma faute.




    Je verrais plus tard pour la fin, là je dois me coucher.

  • Merci Hadès de compléter excellemment mon billet.
    Bien à vous.

  • Je viens de relire une seconde fois mon post et comme prévu, il y a encore des fautes, hier soir, je l'ai écris lors de la seconde lecture de votre billet pour mieux structurer mon texte, j'ai relu mon texte une fois pour corriger un max de fautes mais voyant l'heure sur mon PC et que je devais aller me coucher pour me lever tôt, j'ai balancé mon texte en me disant "ho et puis merde pas envie de me faire chier".

    Là je viens de me rendre compte qu'il est énorme, c'est fou comment on peut écrire un énorme pavé en s'appuyant sur un billet + des analyses/réflexions personnels.

Écrire un commentaire

Optionnel