Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Troisième exercice de style.

J'appelle ça de l'exercice de style parce que je m'y essaie d'en dire le plus possible en un minimum de phrases.

Donc comme les 2 précédents, je vais aborder ici différents thèmes en ne faisant que changer de couleur d'écriture à chaque changement de sujet.

Le premier aura de sujet les catastrophes marseillaise et parisienne.

Le second traitera du traité d'Aix-La-Chapelle.

Le troisième parlera des sites des partis politiques français.

Le quatrième montrera que le gouvernement allemand est autant inepte que celui français.

Le cinquième expliquera pourquoi nous devons impérativement comprendre notre nature profonde.

Bonne lecture.P1010605.JPG

 

Paris et Marseille ont tous deux essuyés une catastrophe où, d'une explosion de gaz pour le premier à un effondrement d'immeuble pour le second, la capitale et la deuxième métropole de la France montrèrent à tous que la vétusté touche dorénavant le cœur même du néolibéralisme: les capitales et grandes métropoles.

Ne nous manque plus qu'un désastre de même sorte à Lyon, Bordeaux et/ou Toulouse survienne et nous pourrons contempler, mi narquois, mi effaré, la résultante de trois à quatre décennies d'une politique où une comptabilité de fesse-mathieux de courte vue, dont l'internationalisme de ses serviteurs n'a de frontière que leur nombril et le porte-monnaie de chacun et où il est de bon ton de se vendre et de vendre le pays au plus offrant, avant anglo-saxon, maintenant germanique ou à n'importe qui d'autre, tout en dénigrant une valetaille populaire (certains, chroniqueurs, oligarques, pseudo-philosophes, députés et ministres penseraient, diraient même populacière) qui, aujourd'hui, se vêt de jaune comme hier se couvrait P1000822.JPGle chef d'un bonnet phrygien;

Ne nous manque plus,  dis-je, que de tels désastres adviennent et, peut-être, un peu, un tout petit peu, ces gens si plein de sous et d'orgueil, les sous-oligarques aux minuscules fortunes dues à leur dur labeur, mais aussi ceux de la classe-moyenne la plus haute, si plein de certitudes, aux cursus si étendus qu'ils en sont de temps long, si bien dressés qu'ils en répètent les mêmes fadaises que leurs maîtres et passent à ravir se mirer leur image dans les médiats tout en ne comprenant jamais grand-chose à grand chose, peut-être tous saisiraient-ils enfin un petit peu combien les présupposés construction européenne et économie de marché ne sont que de viles calembredaines n'ayant d'existence que pour remplir les comptes en banque d'une infime minorité de oisifs et de flemmards n'ayant de seule qualité que celle d'être bien né d'avoir hérité de parents fortunés qui, eux, avaient bossé dur.

Ces richissimes gens de rien, n'ayant d'importance que celle qu'ils se portent à eux même, mais aussi de celle de cette destruction à petit feu de tout ce qui fait société en laissant se pourrir sur place tout ce qui fait l'infrastructure d'une société bien faite et en laissant partir les usines de toutes sortes, n'ont que faire de ces morts et blessés, seul compte leurs comptes, du reste ils s'en foutent: le millionnaire peut crever d'une explosion de gaz dans le centre ville d'une capitale, que leur importe.

Il leur faut juste transformer une économie internationale réelle en flux informatique d'une monnaie créée de rien et leurs comptes en banqueP1010327.JPG suffisamment, grandement remplis leur permet d'être repu, pour un temps, un court temps seulement, à s'en péter la panse et à en  ruiner le monde, de tout le peuple, tous les peuples, de partout, du tout en bas jusqu'au plus haut.

 

Madame Merkel et son petit chéri, Monsieur Macron (à chacun ses fantasmes et ses amours), se sont fait huer à Aix-La-Chapelle: les gilets jaunes s'étendent partout, crotte, zut et nom dela..., comme dirait ma vieille mère.

Ce rendez-vous ayant de but de signer un traité au nom de cette ville qui, il y a 1 200 ans environ était la capitale de Charlemagne et de son empire, et oui, toujours ce si vieux fantasme allemand de recomposer l'empire carolingien en un délire encore, encore et encore recommencé.

Ce traité est la plus grande absurdité politique de ce début de XXI° siècle qui, pourtant en seulement moins de vingt ans, a su en accumuler une bonne masse.

Mais pourquoi donc celui-ci, en plus d'être une forfaiture et de la haute trahison de notre président, du gouvernement, des élus du R.E.M. que je dis des radios-éléments, ainsi que de tous ceux qui, de simplement par leur silence, en avalisent le fait, pourquoi donc, dis-je, est-ce une absurdité, plus même, d'une pure connerie politique?

P1010577.JPGParce que de confier progressivement (même si nous n'en sommes qu'au début, si rien ne se fait il aura une suite) l'entièreté des intérêts géopolitiques et géostratégiques de la France à  la Germanie ne peut, en plus de révolter les populations françaises et allemandes, que de conduire les trois pays, qui vaille que vaille, sont internationalement centraux, militairement, économiquement et politiquement, soient les États-Unis-d'Amérique, la Grande-Bretagne et la fédération de Russie, à ne pas faire autrement que de démembrer l'Allemagne et détruire le gouvernement français et, ce, quelles qu'en soient les conséquences.

Ceci sans compter que les autre pays de l'Union-Européenne ne peuvent que se révolter face à cette nouvelle alliance.

Qui donc dans les cénacles des pays européens et du monde ou dans la population française montrerait quelque mauvais gré à ce qu'un coup de force se fasse en France ou à ce que la Deutsche Bank ne soit définitivement mise en faillite?

Pas grand nombre de gens, je le crains, hormis au sein d'une oligarchie financière franco-allemande, et on doit pouvoir voir poindre un désaccord plus que formel entre ceux-ci et tous les autres des autres nations.

Mieux même, cet étrange traité pourrait fort bien mener à une pacification  des relations entre Donald Trump et les élus démocrates, au moins le temps que les U.S.A. règlent ce problème européen.P1010746.JPG

Il pourrait aussi conduire le Royaume-Uni à faire un brexit des plus durs en pacifiant, eux aussi, leurs désaccords entre ceux qui y sont pour et ceux qui y sont contre, s'il ne conduit pas à la charge outre-Manche contre ces deux imbéciles alliés complètement azimutés, les britanniques ne verraient-ils pas d'un bon œil disparaître l'U.E. par celle de cette France-Allemagne?

Et que dire des russes sûrement pas vraiment charmés de voir la Germanie prendre progressivement le contrôle sur l'arme atomique française, certains souvenir ont la vie longue.

Tout cela nous met étrangement dans une situation analogue à 1944/1945, avec infiniment moins de mort, il est vrai, et le gouvernement ne se trouvant pas dans la ville de Vichy, mais le reste y ressemble sacrément.

L'histoire est, il en est ainsi, traversé de décisions aussi stupides que suicidaires, mais là il faut dire que ce drôle de couple doit, en cela, battre tous les records toutes époques confondues.

 

Les gilets jaunes changent de registre, d'un mouvement revendicatif informel, Il se sent qu'y prennent place progressivement des positions politiques. (à lire P1010532.JPGabsolument pour comprendre le reste de mon texte)

Hormis un tout petit peu France-Insoumise (à l'insoumission toute relative) qui se voit légèrement se développer, le Rassemblement National (ne rassemblant pas grand monde, ah les vœux pieux), D.L.F. de Monsieur Dupont-Aignan, les autres partis politiques officiels, dits de gouvernement, subissent un terrible effondrement de leur popularité.

C'est ça qui est chouette avec l'existence des sites écrits et de vidéovisionnage (néologisme), il est possible d'en relever les statistiques, ce que je n'ai pas encore trouvé comment faire, d'ailleurs, pour mon blog.

Je m'attacherai ici non pas à la place que chacun des partis occupe mais à la dynamique du nombre de visionnages.

Revenons donc à nos bêlants moutons.

Comme il était prévisible le R.E.M. radioactif descend doucement et s'enfonce dans le rouge, ce qui était prévisible et que je prévoyais depuis longtemps: au fur et à mesure que ses adhérents et ses soutiens se trouvent touchés par les décisions débiles de l'Union- Européenne (les G.O.P.E) et que le gouvernement relaie sans état d'âme, ils renient leur vote de 2017, sans pour cela retourner vers les anciens partis politiques auxquels ils étaient, pour certains d'entre-eux, affiliés.P1010221.JPG

La France Insoumise, le P.C.F., le N.P.A. font montre d'une légère dynamique plus ou moins stabilisée.

S.&P. de Jacques Cheminade est pour moi un étrange parti politique, qui, bien qu'il soit le seul à prévenir de l'effondrement définitif prochain de l'économie monétariste, est bien en peine de proposer un programme clair à adopter dès que celui-ci aura cessé de fonctionner;

Le S.&.P., donc, montre une dynamique d'intérêt populaire lente mais régulière, il est dommage, à mon sens, que dans son site ne soit pas fait mention ni des terribles pressions que l'Union-Européenne génère sur notre pays, ni de la ruine vers laquelle elle nous conduit, ni de la domination germanique sur l'union et notre pays, ni de l'aspect impérial en cours de délitement que sont devenus les U.S.A..

Ce qui me chagrine le plus c'est que ce parti politique qui, il est vrai, est le seul à expliquer que la globalisation heureuse s'en va vers son explosion, ne propose aucunement un ensemble clair, simple et peu cher d'actions pour que chacun d'entre-nous puisse s'y préparer.

Ce que moi-même aies fait ici et que vous retrouverez au niveau de la "pensée", la fleur, bien entendu.

Les verts de E.E.L.V. stagnent, comme je l'ai dit, ceci en raison de leurs incohérences politiques, économiques autant que scientifiques, tout le monde fait reposer sur eux la taxe carbone, bien injustement il est vrai, mais qu'ils veuillent à toute fin rester dans l'U.E. les mène à une impasse politique on ne peut plus logique.

P1010376.JPGDieu se rit toujours de ceux qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.

Les P.S., L.R., MoDem et U.D.I. descendent dans les basfonds et nous n'en voyons plus que les os.

Génération  S., ce truc de Bernard Hamon qui se voudrait de devenir le remplaçant du Parti Socialiste, après une brève remonté, tend à les suivre, lui qui n'est que le succédané d'un P.S. vaguement fumant ne peut que descendre inéluctablement.

Lutte Ouvrière se dissout doucement à mesure que ses anciens adhérents disparaissent au fil de l'âge.

Les Patriotes de Philippot amorce lui aussi une courbe descendante, ce qui est un phénomène normal, toute scission politique, ici avec le F.N., se termine par la disparition de l'un ou de l'autre parti.

Le P.R.C.F. lui aussi voit ses lecteurs diminuer, Je trouve cela dommageable puisque ce parti peut représenter une opposition cohérente à l'U.P.R. auquel j'ai adhéré, lorsque ce dernier prendra le pouvoir, ce à quoi je suis sûr (nous pouvons être sûr qu'une chose se produise sans que cela soit suivi d'effet, bien sûr).

C'est, je le pense, sa radicalité qui en éloigne les gens puisque ce parti propose une sortie sèche de l'U.E., bien que je ne soit pas d'accord avec ce choix, j'en apprécie la cohérence de vue.P1010461.JPG

U.P.R. qui, maintenant, doit commencer à avoir une certaine renommée, voit son audience augmenter régulièrement.

Conclusion:

Le paysage politique français est en train d'évoluer, voir de muter à grande vitesse.

Des mouvements puissant se font au sein des trois composantes politiques(au niveau de la rose trémière rouge) de notre pays et, peut-être bien en l'Union-Européenne, ce que je vous avais proposé en réflexion en Octobre 2018 : conservateur et réactionnaire, critique et réformateur, enfin subversif et dissolvant, en raison même du mouvement des gilets jaunes qui ont plus que grandement fait bouger les lignes

Les partis conservateurs et réactionnaires, soit pro-Union-Européenne, P.S., U.D.I. L.R. Modem et R.E.M. de gauche à droite vers les plus extrêmes, ceux dit de gouvernement, sont en pleine déroute, vu que leur électorat le plus extrémiste s'était rangé du coté du R.E.M., c'est de dernier qui voit sa courbe s'inverser le plus lentement.

Les partis (pseudo)réformateurs et critiques, ceux disant qu'il faudrait réformer l'U.E., soient les R.N., D.L.F., F.I., P.C.F. et N.P.A. pour l'essentiel, stagnent, il est possible qu'il se fasse un mouvement d'approbation des conservateurs vers les P1010481 - Copie.JPG(pseudo)réformateurs.

Le S.&P. est vraiment un cas à part, ni vraiment réformateur, ni vraiment subversif, il tend vers une progression d'écoute, la raison que j'en donnerais c'est que Jacques cheminade et ses adhérents ne prend pas les gens pour des imbéciles et évite un langage part trop chargé d'idéologie.

Le P.R.C.F., lui, réellement anti-U.E. et dès lors subversif, a des difficultés à mobiliser les gens envers son approche du France-quitte qui peut être considéré par beaucoup comme étant aventureux, ce à quoi je suis d'accord, sans compter son expression quelque peu doctrinale et que son site était, jusqu'il y a peu, plutôt abscons et difficilement lisible.

Enfin l'U.P.R. se retrouve à être le plus lu et visionné de tous les sites politiques, processus qui, je le pense, ne peut que se poursuivre.

Il est à remarquer, comme j'ai pu déjà l'écrire part ailleurs, la dimension véritablement démocratique et légaliste du mouvement des gilets jaunes et, à l'inverse, des extraordinaires tendances anti-démocratique anticonstitutionnellement parlant (c'est le mot le plus long de la langue française et le placer, ma foi, m'est d'un très grand plaisir, même si cela rend cette phrase un petit peu tarabiscotée).

 

Les trois textes précédents sont là pour montrer que, dorénavant, la population de France, le peuple français rejette l'une des deux composantes principales du brouillard conceptuel dedans lequel nous nous débattons, qui concerne notre appartenance à l'U.E. et de  son intransigeante interdiction d'en sortir, le second étant leP1010190.JPG présupposé réchauffement climatique anthropogénique.

Mais aussi l'incroyable légèreté, naïveté, l'amateurisme politique mortifère et abracadabrantesque autant de Madame Merkel que de Monsieur Macron et de ses donneurs d'ordres, bien qu'il soit possible que ce dernier n'ait juste agit que sous la seule gouverne de la chancelière allemande.

La question reste de comprendre le pourquoi de cette précipitation pour signer le traité d'Aix-La-Chapelle.

Il est possible que ce soit simplement parce que la date du 22 Janvier 2019 avait été prévu longtemps à l'avance, en ce cas il est tout de même surprenant que cela se soit fait avant même que les manifestations des gilettistes ne se soient calmées, si tant est qu'elles se calment un jour, il est vrai.

Nous pouvons toutefois présumer que le pouvoir exécutif français n'a pas à sa disposition d'exactes informations sur ce sujet, comme pour de bien d'autres par ailleurs.

Le processus, en ce cas, est simple à définir: si un préfet fait parvenir de mauvais résultats, il sera rabroué par le ministre, ce préfet rabrouant le gradé de la police et ou de la gendarmerie, phénomène se poursuivant jusqu'au plus bas de la hiérarchie.

Pour éviter d'être ainsi sermonné, chacun va donc abaisser les chiffres de présence de manifestants, ce qui fait que, de fil en aiguille, de la base hiérarchique jusqu'au préfet, voire jusqu'au ministre, chaque rapport se retrouvera caviardé, dès lors le P1010498 - Copie.JPGprésident et ses ministres n'auront plus en cela que des résultats totalement faussés.

Ce serait pour cela qu'en toute quiétude Macron le jobard aurait signé maintenant ce fameux traité, croyant que les gilets jaunes se seraient calmés.

Une autre possibilité est que Madame Merkel, voyant que la situation de la France devient véritablement ingérable, a poussé le gogo Macron à en avancer la date, ceci pour tenter de rendre ce traité incontournable.

Toujours est-il et quoi qu'il en soit, celui-ci, en plus de mettre quasiment tous les français en colère, a gravement déstabilisé l'Union-Européenne et est une quasi déclaration de guerre (sans arme, il est vrai) pour la Russie, la Grande-Bretagne et l'empire U.S. finissant, au moins.

Il se dit et pense avec raison que le gouvernement de la France est inepte, là nous pouvons percevoir que celui allemand l'est tout autant!

 

Il commence à se dire dans les milieux économiques sérieux (si, si, ça existe) que nous n'aurons pas affaire bientôt à une crise mais à un changement de système, personnellement j'appellerais plutôt ça un effondrement accompagné d'une large mutation sociale.

Nous sommes entrés dans une phase de renaissance, c'est à dire et en même temps la redécouverte des penseurs anciens, parfois pas si anciens que cela, leur  critique et remise en question (à ne pas confondre avec la remise en cause), une soif de curiosité, de compréhension et de découverte sur tous les sujets, de leurs discutions et disputes, mais aussi d'instabilités sociales, politiques, économiques, ainsi que P1010594.JPGd'un renouveau de la pensée.

C'est pourquoi, par exemple, les chinois redécouvre Confucius et, probablement aussi, Lao Tseu, et sûrement bien d'autres encore.

En Europe la même tendance ne peut pas ne pas voir le jour en ce moment (ma conversation téléphonique avec une jeune femme me le laissant entendre).

La particularité de notre présent est la vitesse avec laquelle les évolutions sociales se font, cela étant dû aux accélération foudroyante de notre époque et, ce, pour toutes les catégories des sociétés des Hommes.

Nous devons donc nous attendre à ce que dans les vingt ans qui viennent, voire dans moins de temps que cela, une mutation humaine se fasse.

Cela se doit d'être absolument accompagné, collectivement, d'une compréhension fine de notre nature.

N'oublions pas que nos sociétés ont évoluées infiniment plus rapidement que notre nature profonde: nous restons dans l'âme des chasseurs-cueilleurs, même avec une tablette informatique en main.

Nous comprendre veut dire comprendre notre triple inconscient, celui collectif qui contient toute l'histoire de l'évolution humaine, de la simple antédiluvienne bactérie jusqu'à Homo Sapiens Sapiens d'aujourd'hui, s'établissant sur des milliards d'années et s'exprimant par les symboles (voir C.G. Jung), l'inconscient sociale structurant chaque société, et dès lors chaque citoyen, parfois sur des millénaires, et enfin l'inconscient individuel où, au vécu de chacun, vient se mêler autant P1010503.JPGl'inconscient collectif que celui social.

Nous ne pouvons pas ne pas effectuer ce travail qui, quoi qu'il en soit, se fera, mais autant qu'il se fasse de manière délibérée plutôt que d'une façon quasi involontaire, il n'en sera que plus précis et plus apte à nous permettre de nous adapter à une société future ne pouvant qu'être encore plus complexe que celle d'aujourd'hui que nous avons déjà tant de difficulté à comprendre.

"Comprends toi toi-même", Socrate.

 

 

THEURIC

Commentaires

  • J'écris tout ce qui me passe par la tête au fur et à mesure que je lis le pavé, attendez à des erreurs par rapport avec la réalité, une interprétation et un parti prit, car je suis tout autant faillible que je suis un électron libre.




    Le profit à tout prix, quitte à exploiter jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. Pouvoir, profit et idéologie, une drogue? C'est vieille question que je me pose et il semble que ces oligarques/profiteurs/parasites donnent malheureusement une réponse positive, l'avidité peut s'exprimer de tellement de façon.


    Pour ce qui est du traité traître, je vais le résumer en trois mots: "Merkel est idiote". L'Allemagne veut une force de dissuasion nucléaire et un siège au Conseil de Sécurité, soit, pas de problème, je suis pour mais contre à ce que nous leur donnions.

    Je m'explique, l'Allemagne est interdit de développer une arme nucléaire mais il est toujours possible de retirer cet interdit par le biais de négociations, mais à condition de laisser les autres pays développer la leur, oui je pense notamment à l'Iran et au Japon. Pour le siège au Conseil de Sécurité, c'est pareil, faire une réforme de l'ONU et y inclure des pays supplémentaires (Iran, Japon, Corée, Brésil, Algérie, Maroc, Italie, Espagne...) quitte a y avoir une trentaine de nations.


    Les partis maintenant.

    Les Ripoux En Marche (LREM), montrent une chose de manière éclatante: même tuné à mort et soutenu à l'unanimité par tous les gros médias, un parti monté de toute pièce peut subir un cassage de gueule car non soutenu par la population, surtout avec une idéologie et un système mortifère et (auto)destructeur.

    La France Insoumise (mais merde quoi, où est l'insoumission?) avec ses dirigeants qui sont pour l'UE mais sous une autre forme et qu'ils ne veulent/peuvent pas voir que c'est impossible. Peut-être des leurres qui savent qu'ils ne sont que ça mais tentent de se persuader que ce sont eux les vrais opposants (un peu comme certains acheteurs de iTruc, MacBidule Apple).

    Pour ce qui est du NPA, je ne vois pas beaucoup d'anti-capitalisme, peut-être des profiteurs sous une autre marque.

    Cheminade maintenant, de ce que j'ai vue, je pense qu'il n'a aucune ambition de prise de pouvoir comme l'UPR mais plutôt de transmettre plus ou moins l'état actuel des choses et à faire connaître ça.

    Haaa, EELV, les vertus de l'UE, le collage du reproche la taxe carbone est peut-être un retour du karma (trololol) car pour l'UE et son idéologie mais seulement avec un autre maquillage, du vert avec un 4x4 ou une belle bagnole électrique pas si écolo que ça quoi.

    PS, LR, Modem et UDI, ouais, il ne reste plus grand-chose, le tout-puissant PS a fait une belle chute façon atterrisseur de la sonde Soviétique Mars 2 (Mars 3 étant une réussite partielle).

    Génération S de Bernard Hamon, il a mit du temps pour trouver un nom à son parti.

    Lutte Ouvrière montre bien que s'il n'y a aucun renouvellement, le parti crève car les gens ne sont pas immortels, on me dit souvent qu'il ne faut pas penser à la mort alors que c'est une composante indispensable à la vie, on meurt tous un jours et j'en ferais parti.

    Philippot a voulu jouer le vampire avec son parti, mais on n'atteint pas la position de la SARL FN (qui est dans la merde) ou l'UPR comme ça en un claquement de doigts, probablement de l'opportunisme.

    Pour ce qui est des Communistes, j'ai rien contre eux, mais ils se sont fait massacrés avec leur support/contre-pouvoir idéologique et politique, en général les survivants les plus forts psychologiquement sont poussés à se battre de toute leur force pour tenter de faire survivre un noyau ou un autre morceau. Je pense qu'ils vont avec l'UPR, redonner un nouveau souffle à la France quand elle sera de nouveau libre, deux voies qui aiment leur pays, c'est positif, même s'il y aura des oppositions sur certains points importants.

    L'omerta médiatique que subit l'UPR devrait craquer au vue de l'augmentation rapide de sa notoriété, il devient impossible de cacher de manière crédible un parti qui semble se répandre (ouais, j'ai raté le mail de concernant la réunion et je n'étais pas disponible, chiant de courir dans tous les sens).

    Les gens du système et de son idéologie ont peur et leurs patrons doivent être en piteux état mental.

    Mon médecin a jamais vu tituber ou se comporter comme un bourré, quelqu'un qui a une sciatique, ou sinon ses médocs son sacrément forts voire il le mélange avec de l'alcool.

Écrire un commentaire

Optionnel